[A] De l'utilité des fiches de personnages

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Esteve Joan de Lleó
Messages : 143
Inscription : mar. avr. 26, 2016 10:40 pm
Rang special : P'tite tête, grande gueule : crapaud quoi. Côa !

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Esteve Joan de Lleó » lun. mai 16, 2016 10:48 am

Florie a écrit :
2. En relisant mon premier jet je me rends compte que les personnages tels qu'ils apparaissent dans le roman ne reflètent pas toujours leur fiche - comme si j'avais du mal à les faire agir comem leur caractère le voudrait.
Du coup Alexandre je trouve ton idée super bonne par rapport au premier point - intégrer des tendances d'évolution dans la fiche!
Pour le deuxième point, je n'ai pas tellement de réponse mais si vous avez des expériences à partager...
Je pense que ce n'est pas au personnage de s'adapter à sa fiche, mais l'inverse. Le premier rôle de la fiche est, me semble-t-il, d'éviter les incohérences de comportement et de discours du personnage par rapport à ce qu'il a pu dire ou faire avant, mais pas par rapport à ce que l'auteur avait décidé initialement, tant qu'on reste dans le schéma global.
En cela, c'est vrai que l'idée d'Alexandre d'aller jusqu'à noter les tendances d'évolution est très bonne. D'un point de vue pratique, il faudra sans doute l'associer à une timeline pour faciliter la relecture et la détection des incohérences.

Après c'est sûr que si le monstre sanguinaire qui effraie toute la contrée fond en larme dès qu'il marche sur une coccinelle, ça peut poser un problème de cohérence, même si c'est conforme à sa fiche, et de ce point de vue je ne suis pas persuadé qu'il y ait une réponse à la question 2, hormis une autre question : est-ce le bon personnage pour la bonne histoire ?
À un degré moindre, c'est du même ressort que de faire mourir un personnage : on sait qu'on devrait, mais on s'est trop attaché. Il faut alors choisir : histoire ou personnage. La raison voudrait qu'on privilégie toujours l'histoire, mais comme un livre s'écrit aussi avec le cœur...
Esteve
Dans le port : Le puits
Micro-BD explicatives du code couleur : 1 : C'est qui les chefs ? – 2 : C'est qui les autres ?

Avatar de l’utilisateur
Edel-Weiss
Gardienne de la magie qui, peu à peu, retrouve sa grandeur
Messages : 2610
Inscription : lun. oct. 06, 2014 3:03 pm
Rang special : Petite fleur des montagnes
Localisation : À bord du Normandy
Contact :

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Edel-Weiss » lun. mai 16, 2016 11:12 am

Florie a écrit :Pour faire un retour d'expérience, j'ai rencontré deux écueils avec mes fiches persos :
1. Elle est écrite pour un instant t (le début de l'histoire) avec le passé des persos, leur personnalité, leurs valeurs à ce moment-là, mais il manque leur évolution au fil de l'histoire - surtout quels événements les font revoir leurs positions ou changer de point de vue sur certaines choses au fur et à mesure

2. En relisant mon premier jet je me rends compte que les personnages tels qu'ils apparaissent dans le roman ne reflètent pas toujours leur fiche - comme si j'avais du mal à les faire agir comem leur caractère le voudrait.
En cela je continue à penser que les fiches personnages sont utiles, mais seulement si on y revient régulièrement, et je me demande si l'outil est suffisant en quelque sorte, pour faire vivre le personnage au fil de l'histoire...
C'est typiquement les deux écueils qu'on retrouve sur les forums de jeux de rôle (si ça peut te rassurer, Florie :P )

Le premier, je ne le considère personnellement pas comme un écueil puisque c'est tout à fait normal qu'un personnage évolue. En général, dans un roman (et dans le Jdr) le personnage est confronté à des évènements qui le font évoluer par rapport à ce qu'il était avant. La fiche sert surtout à se souvenir comment il était avant, justement. Du coup, pour moi, l'actualisation de la fiche est suffisante comme solution. Cela étant, je ne la trouve pas indispensable, dans la mesure où on connaît les personnages qu'on utilise. Enfin, je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n'ai pas besoin d'une fiche pour savoir qu'à ce moment-là de mon intrigue, mon héroïne est complètement abattue par les derniers évènements qui lui sont arrivés.

Non ? Image

Pour le deuxième, je dirais que c'est pas nécessairement un écueil. L'essentiel, c'est que le personnage reste crédible de bout en bout de l'histoire. C'est un peu comme quand on fait un plan pour son intrigue : il y a ceux qui réussissent à s'y conformer, puis il y a ceux qui jardinent à partir d'une idée générale. Le plan devient alors caduque pour une partie d'entre nous, comme la fiche de personnage peut le devenir.

Il n'empêche qu'au moment de commencer, faire un plan ou une fiche nous aura permis d'avoir des idées (qu'on respectera ... ou pas :mouahaha: )
Esclave consentante de Mère Fouettarde :fouet:

Mon Blog | Facebook | Crédit Avatar : Djamila Knopf

Avatar de l’utilisateur
Esteve Joan de Lleó
Messages : 143
Inscription : mar. avr. 26, 2016 10:40 pm
Rang special : P'tite tête, grande gueule : crapaud quoi. Côa !

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Esteve Joan de Lleó » lun. mai 16, 2016 11:24 am

Edel-Weiss a écrit :Enfin, je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n'ai pas besoin d'une fiche pour savoir qu'à ce moment-là de mon intrigue, mon héroïne est complètement abattue par les derniers évènements qui lui sont arrivés.

Non ? Image
Certes. Mais, le problème ne se pose-t-il pas différemment à la relecture/correction, quand on revient au début du roman ? Ou peut-être aussi pour ceux qui travaillent sur plusieurs projets à la fois ?
Esteve
Dans le port : Le puits
Micro-BD explicatives du code couleur : 1 : C'est qui les chefs ? – 2 : C'est qui les autres ?

Avatar de l’utilisateur
Florie
Tueuse de canaris et dévoreuse de fromage
Messages : 2385
Inscription : jeu. août 27, 2015 3:57 pm
Rang special : Nife en l'Air
Contact :

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Florie » lun. mai 16, 2016 11:31 am

Esteve Joan de Lleó a écrit :
Edel-Weiss a écrit :Enfin, je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n'ai pas besoin d'une fiche pour savoir qu'à ce moment-là de mon intrigue, mon héroïne est complètement abattue par les derniers évènements qui lui sont arrivés.

Non ? Image
Certes. Mais, le problème ne se pose-t-il pas différemment à la relecture/correction, quand on revient au début du roman ? Ou peut-être aussi pour ceux qui travaillent sur plusieurs projets à la fois ?
Si, justement! C'est parce que je suis en train de corriger le début du roman que je viens de finir que je me rends compte de ces écueils :mouahaha:
Edel-Weiss a écrit :Le premier, je ne le considère personnellement pas comme un écueil puisque c'est tout à fait normal qu'un personnage évolue. En général, dans un roman (et dans le Jdr) le personnage est confronté à des évènements qui le font évoluer par rapport à ce qu'il était avant. La fiche sert surtout à se souvenir comment il était avant, justement.
Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il est normal qu'un personnage évolue. Mais du coup la fiche devient très vite caduque et je ne peux plus l'utiliser comme outil pour écrire les histoires suivantes. Une mise à jour est une bonne idée en effet, ou alors une "chronologie"? En gros, ce que j'attends de ma fiche de personnage (et qu'elle ne m'apporte pas aujourd'hui), c'set une vue d'ensemble sur les évolutions du personnage - par quoi elles sont déclenchées, sur combien de temps elles s'opèrent - pour vérifier que les évolutions en question sont crédibles.
Edel-Weiss a écrit : Enfin, je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n'ai pas besoin d'une fiche pour savoir qu'à ce moment-là de mon intrigue, mon héroïne est complètement abattue par les derniers évènements qui lui sont arrivés.

Non ?
En fait c'est là-dessus que je bute un peu. Autant oui, je sais comment mes persos vont réagir par rapport à un événement donné sur le coup, autant quand je me relis, je trouve que je n'arrive pas forcément à faire passer au lecteur ce que le personnage ressent. J'arrive à le faire agir mais pas forcément à le faire ressentir, si ça a du sens? Et c'est là que je me réfère à la fiche pour imaginer ce que ressentirait un tel personnage dans ce genre de situation.
Edel-Weiss a écrit :Pour le deuxième, je dirais que c'est pas nécessairement un écueil. L'essentiel, c'est que le personnage reste crédible de bout en bout de l'histoire.
C'est vrai, si ce que devient le personnage est intéressant. En ce qui me concerne, j'ai l'impression que les fiches personnages sont fouillées, intéressantes, donnent de la profondeur, mais que le rendu dans le texte final est fade. Dans ma tête le personnage est intéressant mais je me demande si le lecteur le voit.
Explorer les possibles avec optimisme : Florieteller
Challenge en cours | Space opéra d'enquête (cosy, optimiste avec une pointe d'humour) : Rendez-vous au Cygne Noir

Avatar par Amaryan :heart:

Avatar de l’utilisateur
Hininore
Messages : 34
Inscription : sam. mai 14, 2016 5:38 pm
Rang special : En cours d'écriture

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Hininore » lun. mai 16, 2016 11:39 am

J'ai aussi eu ce problème dans mes fiches au départ, au sujet de leur évolution. Je faisais en gros une fiche d'identité de début d'histoire mais je n'avais pas ce qu'il devenait et la transformation de telle ou telle caractéristique et leur cause. Ce qui m'aide au fil de l'écriture en me donnant des points de repères temporels. Pour ma part je reviens souvent à mes fiches pour ne pas justement m'éloigner de ce que je souhaite être l'évolution de mon personnage.

J'essaye donc dès le départ de la création d'un personnage de savoir où je veux qu'il arrive et quelles seront les étapes de son évolution, les plus réalistes possibles et dans mes fiches je prévois une partie évolution où je note ces différentes étapes, leurs conséquences et les croisements avec tel ou tel autre personnage.

J'ai également créé une chronologie pour mettre en avant toutes ces interactions et voir à quels moments vont se croiser mes personnages et avoir un plan à suivre au fil de l'écriture.

Après effectivement, la partie difficile est d'arriver à transmettre cette évolution et leurs sentiments dans le roman, mais c'est là pour moi où l'on verra la qualité du travail de l'écrivain. J'espère y arriver :)

Avatar de l’utilisateur
Edel-Weiss
Gardienne de la magie qui, peu à peu, retrouve sa grandeur
Messages : 2610
Inscription : lun. oct. 06, 2014 3:03 pm
Rang special : Petite fleur des montagnes
Localisation : À bord du Normandy
Contact :

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Edel-Weiss » lun. mai 16, 2016 11:53 am

Esteve Joan de Lleó a écrit :
Edel-Weiss a écrit :Enfin, je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n'ai pas besoin d'une fiche pour savoir qu'à ce moment-là de mon intrigue, mon héroïne est complètement abattue par les derniers évènements qui lui sont arrivés.

Non ? Image
Certes. Mais, le problème ne se pose-t-il pas différemment à la relecture/correction, quand on revient au début du roman ? Ou peut-être aussi pour ceux qui travaillent sur plusieurs projets à la fois ?
Probablement est-ce utile quand on travaille sur plusieurs projets à la fois, oui. :) Cela dit, une relecture du chapitre en cours (ou précédent) me semble plus efficace pour renouer avec les émotions des protagonistes qu'une fiche de personnage. Mais ça, c'est une question de méthode/organisation propre à chacun.

Quant à revenir au début du roman, pour les corrections... Tu veux dire en ayant noté tout ce que le personnage a fait durant le roman, pour ensuite reprendre au début et vérifier la cohérence de ses actes et de son caractère ?
Florie a écrit :Si, justement! C'est parce que je suis en train de corriger le début du roman que je viens de finir que je me rends compte de ces écueils :mouahaha:
Oui, mais, tu te rends compte de ces écueils parce que tu as noté les évolutions de ton personnage sur une fiche ou parce que tu connais mieux ton personnage à la fin de ton histoire qu'au début ? :) Je n'ai pas l'impression, à première vue, qu'une fiche permette mieux de se représenter les écarts de caractère que la connaissance du personnage, connaissance acquise au fur et à mesure de l'écriture.

Image

(enfin, mon questionnement est surtout du point de vue du caractère, tout ce qui est supposément invariable - comme le passé - ça peut effectivement être utile pour la relecture)
(et puis, je n'ai qu'un seul projet, qu'une seule chronologie, du coup, ça me paraît évident où ça ne l'est peut-être pas pour d'autres. C'est vrai :) )

(d'ailleurs, bravo Florie pour avoir terminé ton roman ! j'ai pas encore eu le temps de te féliciter sur ton challenge :wow:
Mais du coup la fiche devient très vite caduque et je ne peux plus l'utiliser comme outil pour écrire les histoires suivantes. Une mise à jour est une bonne idée en effet, ou alors une "chronologie"? En gros, ce que j'attends de ma fiche de personnage (et qu'elle ne m'apporte pas aujourd'hui), c'set une vue d'ensemble sur les évolutions du personnage - par quoi elles sont déclenchées, sur combien de temps elles s'opèrent - pour vérifier que les évolutions en question sont crédibles.
Ah oui, je vois ! Effectivement, dans le cadre de plusieurs histoires avec les mêmes personnages, ça me semble indispensable de faire une chronologie et une réactualisation de la fiche.
Florie a écrit :En fait c'est là-dessus que je bute un peu. Autant oui, je sais comment mes persos vont réagir par rapport à un événement donné sur le coup, autant quand je me relis, je trouve que je n'arrive pas forcément à faire passer au lecteur ce que le personnage ressent. J'arrive à le faire agir mais pas forcément à le faire ressentir, si ça a du sens? Et c'est là que je me réfère à la fiche pour imaginer ce que ressentirait un tel personnage dans ce genre de situation.
Hmmm, je ne comprends pas ce que tu veux dire :rougit:
Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait de ne pas réussir à faire passer au lecteur l'image que tu as de ton personnage et l'utilisation de la fiche. Tu veux dire que tu réussis à faire réagir le personnage (dans ta tête), mais que pour développer la dite réaction, tu as besoin de repasser par la fiche ??

Image Image
Hininore a écrit :Après effectivement, la partie difficile est d'arriver à transmettre cette évolution et leurs sentiments dans le roman, mais c'est là pour moi où l'on verra la qualité du travail de l'écrivain
Voilà, je suis d'accord avec ça ! :)
Esclave consentante de Mère Fouettarde :fouet:

Mon Blog | Facebook | Crédit Avatar : Djamila Knopf

Avatar de l’utilisateur
Esteve Joan de Lleó
Messages : 143
Inscription : mar. avr. 26, 2016 10:40 pm
Rang special : P'tite tête, grande gueule : crapaud quoi. Côa !

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Esteve Joan de Lleó » lun. mai 16, 2016 12:58 pm

Edel-Weiss a écrit :Quant à revenir au début du roman, pour les corrections... Tu veux dire en ayant noté tout ce que le personnage a fait durant le roman, pour ensuite reprendre au début et vérifier la cohérence de ses actes et de son caractère ?
En resumé, oui. À peu près :)
Au début, lorsque le personnage est vierge, ça n'est pas très compliqué, peu de chance de faire des erreurs. À la fin non plus. Pour caricaturer un peu, si c'est une inversion totale de caractère, par exemple un personnage très jovial et bavard qui devient au fil du récit taciturne et peu disert : s'il se met à faire des blagues à deux balles au chapitre 9, ça peut être problématique.

Disons que si l'histoire est écrite de façon purement linéaire, le problème est moins prégnant. Mais si vous ajoutez un nouveau chapitre entre le 2 et le 3 après avoir écrit le chapitre 9, c'est une sacrée gymnastique intellectuelle : vous percevez le personnage avec son état d'esprit du chapitre 9, alors que lui est encore avec celui du chapitre 2...

Mais par "évolution du personnage", il ne faut pas seulement considérer l'évolution de son caractère au fil de l'histoire, son évolution "naturelle". Il y a aussi les changements faits à posteriori sur le synopsis, une évolution artificielle, voulue par l'auteur.
Au début, votre protagoniste est un orphelin adopté par son oncle et qui dort dans le placard sous l'escalier. OK. Au chapitre 5 vous y faites référence. Puis au chapitre 10 vous vous dites que c'est vraiment ridicule cette histoire de placard. En fait, on réalise que c'est le fils du roi assasiné par son oncle qui le garde enfermé dans un donjon pour l'empêcher de revendiquer le trône.
L'exemple est un peu gros et caricatural, mais ça ne vous arrive jamais de redéfinir l'origine sociale d'un personnage, ou de lui réinventer un passé en cours d'écriture ?

C'est en cela qu'une timeline me semble très utile. Je m'étais intéressé à l'outil Aeon Timeline qui est compatible avec Scrivener. Mais dans la version 2, il n'y a plus la possibilité d'afficher les notes associées à un personnage avec les éléments clefs du scénario. Du coup, j'attends sa réintroduction probable (le développeur semble être à l'écoute des utilisateurs).
Esteve
Dans le port : Le puits
Micro-BD explicatives du code couleur : 1 : C'est qui les chefs ? – 2 : C'est qui les autres ?

Avatar de l’utilisateur
Edel-Weiss
Gardienne de la magie qui, peu à peu, retrouve sa grandeur
Messages : 2610
Inscription : lun. oct. 06, 2014 3:03 pm
Rang special : Petite fleur des montagnes
Localisation : À bord du Normandy
Contact :

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Edel-Weiss » lun. mai 16, 2016 2:05 pm

Esteve Joan de Lleó a écrit :Disons que si l'histoire est écrite de façon purement linéaire, le problème est moins prégnant. Mais si vous ajoutez un nouveau chapitre entre le 2 et le 3 après avoir écrit le chapitre 9, c'est une sacrée gymnastique intellectuelle : vous percevez le personnage avec son état d'esprit du chapitre 9, alors que lui est encore avec celui du chapitre 2...
C'est bien vrai, je n'avais pas vu cela sous cet angle ! :D
Esteve Joan de Lleó a écrit :Au début, votre protagoniste est un orphelin adopté par son oncle et qui dort dans le placard sous l'escalier. OK. Au chapitre 5 vous y faites référence. Puis au chapitre 10 vous vous dites que c'est vraiment ridicule cette histoire de placard. En fait, on réalise que c'est le fils du roi assasiné par son oncle qui le garde enfermé dans un donjon pour l'empêcher de revendiquer le trône.
L'exemple est un peu gros et caricatural, mais ça ne vous arrive jamais de redéfinir l'origine sociale d'un personnage, ou de lui réinventer un passé en cours d'écriture ?
Si ! C'est pour ça que je disais que je comprenais mieux l'utilité de la fiche pour les éléments qui ne doivent pas changer au cours de l'histoire.

En tout cas, je comprends bien mieux l’utilité de la fiche sous ces différents angles, merci ;)
Esclave consentante de Mère Fouettarde :fouet:

Mon Blog | Facebook | Crédit Avatar : Djamila Knopf

Avatar de l’utilisateur
Florie
Tueuse de canaris et dévoreuse de fromage
Messages : 2385
Inscription : jeu. août 27, 2015 3:57 pm
Rang special : Nife en l'Air
Contact :

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Florie » lun. mai 16, 2016 2:16 pm

Hininore a écrit :J'ai aussi eu ce problème dans mes fiches au départ, au sujet de leur évolution. Je faisais en gros une fiche d'identité de début d'histoire mais je n'avais pas ce qu'il devenait et la transformation de telle ou telle caractéristique et leur cause. Ce qui m'aide au fil de l'écriture en me donnant des points de repères temporels. Pour ma part je reviens souvent à mes fiches pour ne pas justement m'éloigner de ce que je souhaite être l'évolution de mon personnage.
Voilà, c'est un peu pareil pour moi. À la fin de chaque histoire (je fais une série d'enquêtes avec le même équipage), je mets à jour ce que les personnages ont vécu ensemble et l'évolution de leur personnalité par rapport aux aventures qu'ils ont vécues mais aussi l'évolution de leurs relations! À quel moment machin et bidules sont passés de la méfiance au respect et pourquoi? Etc. L'idée est de garder de la cohérence dans le personnage mais aussi dans les relations.
Hininore a écrit : Après effectivement, la partie difficile est d'arriver à transmettre cette évolution et leurs sentiments dans le roman, mais c'est là pour moi où l'on verra la qualité du travail de l'écrivain. J'espère y arriver
Tout à fait d'accord, et je pense que c'est là que j'ai plus de mal. C'st là que je pense que la fiche personnage est un outil mais ne peut pas tout faire.
Edel-Weiss a écrit :Hmmm, je ne comprends pas ce que tu veux dire
Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait de ne pas réussir à faire passer au lecteur l'image que tu as de ton personnage et l'utilisation de la fiche. Tu veux dire que tu réussis à faire réagir le personnage (dans ta tête), mais que pour développer la dite réaction, tu as besoin de repasser par la fiche ??
En fait, c'est grâce à la fiche que je me familiarise avec la personnalité du personnage, et que je peux imaginer comment ce personnage-là va réagir à ce moment-là. J'utilise les profils MBTI pour donner un squelette de personnalité (même si après j'étoffe). Disons que j'ai une scène ou un type insulte mon personnage. Mon personnage ne va pas réagir pareil s'il est timide, fier, modeste, beau parleur, etc.
Comme j'ai du mal à imaginer les émotions des gens, je me réfère à mes fiches pour trouver comment le personnage réagirait. C'est une manière de m'assurer de sa cohérence, qu'il agisse bien en accord avec son caractère. Pour certains personnages, je n'ai pas besoin de le faire parce que les "connais" assez bien pour savoir instinctivement comment ils réagissent, mais pour ceux qui ont un caractère assez éloigné du mien, j'ai besoin de la fiche.
Je ne sais pas si c'est plus clair :rougit:
Esteve Joan de Lleó a écrit :Disons que si l'histoire est écrite de façon purement linéaire, le problème est moins prégnant. Mais si vous ajoutez un nouveau chapitre entre le 2 et le 3 après avoir écrit le chapitre 9, c'est une sacrée gymnastique intellectuelle : vous percevez le personnage avec son état d'esprit du chapitre 9, alors que lui est encore avec celui du chapitre 2...
Ah oui s'il y a des sauts dans le temps entre les scènes et que le personnage évolue beaucoup, en effet c'est hyper utile d'avoir une chronologie!
Esteve Joan de Lleó a écrit :L'exemple est un peu gros et caricatural, mais ça ne vous arrive jamais de redéfinir l'origine sociale d'un personnage, ou de lui réinventer un passé en cours d'écriture ?
Ah oui ça arrive, qu'un personnage "développe son potentiel" en cours d'écriture parce qu'on a une nouvelle idée. Dans ce cas-là, il faut refaire la fiche non? Et c'est là que la fiche est utile en phase de corrections en effet :mrgreen:
Explorer les possibles avec optimisme : Florieteller
Challenge en cours | Space opéra d'enquête (cosy, optimiste avec une pointe d'humour) : Rendez-vous au Cygne Noir

Avatar par Amaryan :heart:

Avatar de l’utilisateur
Hininore
Messages : 34
Inscription : sam. mai 14, 2016 5:38 pm
Rang special : En cours d'écriture

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Hininore » lun. mai 16, 2016 2:32 pm

Tout à fait d'accord avec tes trois derniers commentaires (forcément les premiers je le suis aussi XD)...
Peux tu m'expliquer ce que tu entends par profils MBTI ?

Avatar de l’utilisateur
Florie
Tueuse de canaris et dévoreuse de fromage
Messages : 2385
Inscription : jeu. août 27, 2015 3:57 pm
Rang special : Nife en l'Air
Contact :

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Florie » lun. mai 16, 2016 3:04 pm

Hininore a écrit :Peux tu m'expliquer ce que tu entends par profils MBTI ?
Le test MBTI est une méthode de psychologie pour "classifier" les gens par types de personnalité. Il y en a 16 différents en fonction de 4 critères. Tu as la description complète du truc ici.

Je l'ai découvert au boulot à travers des modules de travail en équipe - en gros on nous faisait passer des tests psychologiques pour sortir notre "profil" et ensuite on nous apprenait comment travailler avec les profils différents du nôtre.

Ça vaut ce que ça vaut, de classifier les humains par types, mais à l'époque je trouvais que dans les grandes lignes, c'était plutôt juste. Du coup il m'est venu l'idée de faire passer le test à mes persos et à les classifier par type pour m'aider à avoir un squelette cohérent sur lequel bâtir leur personnalité.

Je me sers de ce sitepour la description de chaque personnalité (en anglais).

Encore une fois, ce n'est pas forcément hyper fiable et chacun a sa manière de construire ses persos, mais moi qui suis assez méthodiques, je trouvais la technique très utile pour enrichir mes fiches de personnages (surtout ceux qui ont un caractère très différent du mien et qui ne me sont pas "naturels") :mrgreen:
Explorer les possibles avec optimisme : Florieteller
Challenge en cours | Space opéra d'enquête (cosy, optimiste avec une pointe d'humour) : Rendez-vous au Cygne Noir

Avatar par Amaryan :heart:

Avatar de l’utilisateur
Hininore
Messages : 34
Inscription : sam. mai 14, 2016 5:38 pm
Rang special : En cours d'écriture

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Hininore » lun. mai 16, 2016 3:35 pm

Merci pour ton explication ! Je vais aller voir ça peut effectivement aider à approfondir les fiches :)

Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Maître es favicon
Messages : 72
Inscription : mer. févr. 24, 2016 1:54 pm
Rang special : Chasseur de mouches au lance-flamme

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Alexandre » mar. mai 17, 2016 7:38 am

Merci beaucoup Florie !

Comme le précise Edel-Weiss, cette expérience me vient du jeu de rôle par forum. Certains personnages ont plusieurs mois, voire année d'existence. Il m'arrive de relire des fiches et de voir, comme tu l'écris, que certains personnages ne correspondent plus à la fiche. En effet, au fur et à mesure de leurs RP (Roleplay, i.e. aventures), ils évoluent.
Esteve Joan de Lleó a écrit :Je pense que ce n'est pas au personnage de s'adapter à sa fiche, mais l'inverse.
Si on prend en compte ta remarque suivante, oui. Mais dans mon cas, non. Contrairement à Edel-Weiss, j'ai vraiment besoin de relire mes fiches. Je connais la trame de chaque personnage. Mais j'oublie des détails de style, de forme, d'attitude qui les caractérise vraiment. Je dois faire attention, les personnages ont parfois tendance à s'aligner sur ma personnalité. Donc je relis la fiche de personnage pour me rappeler le ton et le caractère que je veux réellement. Pour la time-line, c'est exactement ce que souligne Florie d'ailleurs. Comme tu l'écris j'associe cette tendance à des évènements. Le logiciel yWriter est assez bien fait pour cela. Je précise dans la fiche quel est l'évènement qui va déclencher un changement d'attitude et je rattache cet évènement à une scène. Comme cela quand je passe au 1er jet de la scène, je me rappelle que je dois intégré cela. Je pense que durant les phases de réécritures, ces notes seront nécessaires. Je pense que cela dépend donc des auteurs.
Florie a écrit :Une mise à jour est une bonne idée en effet, ou alors une "chronologie"? En gros, ce que j'attends de ma fiche de personnage (et qu'elle ne m'apporte pas aujourd'hui), c'set une vue d'ensemble sur les évolutions du personnage
En fait, la fiche de personnage dans le jeu de rôle et pour moi dans l'écriture d'un roman est avant tout un outil. L'outil doit donc s'adapter au besoin. Dans un jeu de rôle, la fiche de personnage a une partie figée et une partie évolutive. La partie figée contient le passé du personnage, car celui-ci ne change pas et ne doit pas changer. (Ce serait con de le faire passer de Yale à Harward surtout si on a parlé à la scène septante-douze-alinéa-3 de Yale et qu'à la scène bidule-truc-muche on parle de Yale.) Par contre, la partie évolutive contient justement le caractère, les attitudes. Des joueurs ajoutent donc une partie chronologie. Ils y résument leurs aventures et note l'impact sur leur personnage. Je ne parle pas des points d'expérience, mais bien des leçons retenues, des changements sur leur vision du monde. Cela peut demander beaucoup de travail parfois. Je pense que chaque auteur doit écrire ce qui lui est nécessaire. Pour ma part, j'écris un peu plus que nécessaire, car je débute et j'ai peur de l'incohérence fatidique qui fera finir le bouquin sous la pile des magazines de bodybuilding...

Au final, on en arrive à la méthode que décrit Hininore.
Edel-Weiss a écrit :Probablement est-ce utile quand on travaille sur plusieurs projets à la fois, oui. :) Cela dit, une relecture du chapitre en cours (ou précédent) me semble plus efficace pour renouer avec les émotions des protagonistes qu'une fiche de personnage. Mais ça, c'est une question de méthode/organisation propre à chacun.
Je ne peux pas faire cela, car je vais vouloir relire, retoucher et je ne vais plus avancer. Je ne finirais jamais mon premier jet si je relis mes scènes sans arrêt. C'est pour cela qu'avant d'écrire une scène, j'ai dans la description chaque information que je veux faire passer. Partie par partie (mon roman en compte trois), je fais mon plan de chapitres découpés en scènes, je note les informations que je veux faire passer. J'articule les scènes dans un ordre ou un autre. Quand tout me semble nickel, je passe à l'écriture scène par scène. Quand je bloque sur une scène, je ne l'écris pas, j'y reviendrais ou je la supprimerais et placerais les informations manquantes dans d'autres scènes.

Merci pour tes liens Florie, je les ajoute à mes marque-page, je vais lire cela.

Pour résumé, on doit surtout se connaître pour identifier nos propres besoins et adapter nos outils pour qu'ils comblent nos lacunes. Pour ma part, la fiche se résume donc à un espace figé (passé, caractère initial), un espace évolution (scène et impact) et si je décide d'écrire plusieurs tomes, à la fin de chaque tome, je ferais un résumé chronologique pour chacun des personnages.

Avatar de l’utilisateur
LynVie
Déteste le jaune fluo, même avec des lunettes de soleil...
Messages : 407
Inscription : lun. févr. 18, 2013 10:18 pm
Rang special : Odalalune

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par LynVie » jeu. juil. 28, 2016 2:47 pm

Petit coucou sur ce fil que j'ai suivi depuis un bout de temps et que je trouve très intéressant.

Des dernières interventions que j'ai lues, ma première impression a été : et si en fait les fiches de perso étaient par trop détaillées au début ? trop foisonnantes, et potentiellement trop restrictives ? Du coup j'ai lu un peu par ci par là, certains livres qui avaient été conseillés sur le forum notamment, et dans un des livres de la même collection que la dramaturgie (je peux retrouver les références exactes ce soir, là je suis au travail :P), il était fait référence aux fiches de personnage.

Ce serait en fait un concept très anglophone, (et très rolesque aussi oui). Le même auteur parlait alors plutôt de dresser une bonne caractérisation globale du personnage au début, en dressant ses motivations de départ, ses objectifs (et ses obstacles dans l'idéal)... sans pour autant faire forcément de fiche, qui pouvait bloquer ensuite l'auteur par le foisonnement de détails. J'ai vu pas mal de conseils en ce sens aussi : au début surtout caractériser son ou ses personnages, puis noter ensuite au fur et à mesure de l'écriture les éléments qu'on lui avait donnés au fil du texte (couleur d'yeux, manies, habitudes, tons, voix, réactions... ). Je trouve cette façon de faire également très intéressante...

Peut-être serait-ce une solution aux problèmes décrits plus haut ?

Avatar de l’utilisateur
Nana
La Mort en Héritage
Messages : 4120
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: De l'utilité des fiches personnages

Message par Nana » ven. juil. 29, 2016 12:55 pm

LynVie a écrit : Le même auteur parlait alors plutôt de dresser une bonne caractérisation globale du personnage au début, en dressant ses motivations de départ, ses objectifs (et ses obstacles dans l'idéal)... sans pour autant faire forcément de fiche
Mais c'est une fiche, ça, non?Ou alors c'est moi qui n'ai pas compris?
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainée Kyaramoe, Minock
:mage: de LaCath, Aramis

Répondre