Escrime moderne vs Escrime ancienne

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Santif

Escrime moderne vs Escrime ancienne

Message par Santif » mer. janv. 20, 2010 8:05 pm

Bonsoir, bonjour... tout dépend.

Je suis à la recherche d'un ressentit de lecteur, voire même d'un attendu vis à vis d'une scène que je me prépare à écrire.
C'est un sujet qui me travaille depuis quelques temps, et je pense qu'outre l'aide d'un expert en la matière (j'ai entamé quelques démarches), le feeling du lecteur me sera utile.

J'explicite.
Mon perso - Astrid pour ceux qui m'ont bêta-croisé - possède disons... un bon niveau de sabreuse (podium national, voire européen). Projetée dans le passé, dans un combat au sabre face à un spadassin d'il y a 300 ou 400 ans, quelle serait la teneur de la confrontation?
Sachant que :
- Astrid ne sait se battre que pour gagner des médailles, dans le respect des règles
- le spadassin a pour vocation de tuer, sans respecter de règle
- un sabre moderne n'a rien à voir avec une arme historique
- que les aspects d'un échange ont fortement évolués au fil du temps, et sont adaptés aux règles contemporaines
- etc...

A mon idée, elle serait capable de s'en sortir in-extrémis, durant une poignée de secondes (et encore), plutôt dans un style catastrophe, et surtout sans gloire. Au delà d'une minute, elle ne peut que se faire embrocher.

Alors, voilà : vous, lecteurs, oui là, vous... A quel déroulement et quelle conclusion vous attendriez-vous d'un tel combat? Suis-je dans le faux? Souhaiteriez-vous une passe plus efficace (elle arrive à contrer et faire reculer l'adversaire)?

Vos avis seront les bienvenus :)

Avatar de l’utilisateur
Pandora
Défenseuse geek acharnée de la cuisine traditionnelle alsacienne
Messages : 4249
Inscription : sam. avr. 25, 2009 7:18 am
Rang special : Achtung Papagei !
Localisation : jamais très loin
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Pandora » mer. janv. 20, 2010 8:53 pm

Objectivement, je ne parirai pas un kopek sur ton héroïne IRL
Mais dans un roman, si c'est bien amené, je suis plutôt bon public et prête à croire beaucoup de choses

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10392
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Beorn » mer. janv. 20, 2010 8:55 pm

Comme ça, sans élément supplémentaire, je dirai que le réalisme veut qu'elle se fasse embrocher soit tout de suite, soit en effet après quelques passes.

Cela dit, il y a d'autres facteurs qui entrent en jeu :

1) est-ce que tu veux un récit forcément réaliste ? Dans un roman pour enfant, elle gagnera les doigts dans le nez et tout le monde trouvera ça normal...

2) est-ce qu'elle a déjà eu l'occasion de se battre à la façon du passé ? de s'entraîner ? Si c'est une championne dans le présent, il y a fort à parier qu'elle ferait très vite de gros progrès.

3) quel est le niveau du spadassin en question ? Est-ce un soudard embauché à la première taverne, un ancien soldat ou mercenaire mal dégrossi ou réellement un maître assassin ?

4) quelles sont les circonstances ?
Quelles armes ont-ils tous les deux (s'il a une arme plus courte, par exemple, elle aura un avantage si elle l'empêche de pénétrer sa garde) ? Est-ce qu'il porte son arme de prédilection ou une arme trouvée là ?
Est-il blessé, fatigué, saoûl, stressé, malade, épuisé, en colère, endormi, surpris, pressé, rendu distrait par une autre urgence ?
Est-il dans son caractère de la sous-estimer et de ne pas se concentrer suffisamment sur le combat ?
Connaît-elle les lieux mieux que lui ?
Porte-t-elle des vêtements plus adaptés ? Un élément de protection qu'il n'a pas ?
Est-elle en position surélevée du genre marche d'escalier, table, pente forte ?
S'ils sont dans la boue, a-t-elle des chaussures moins glissantes que lui ?

Bref... Dans un combat, la compétence des protagonistes est importante, mais ce n'est qu'un élément parmi d'autres. A mon avis, il paraîtrait très réaliste qu'elle l'emporte, du moment que tu places quelques circonstances favorables de son côté.
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Boite en carton

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Boite en carton » mer. janv. 20, 2010 9:08 pm

Une très bonne amie de ma femme a fait de l'épée en club jusqu'à ce que ses études de médecine l'empêche de continuer. Elle avait un bon niveau, faisait des compétitions niveau national.
De mes souvenirs, à l'épée et entre copains, ils s'amusaient régulièrement à faire des passes plus "réalistes", sans se préoccuper des règles ou des fils, donc ton héroïne pourrait ne pas être trop gêner par la différence de style. Quoique ton perso fait du sabre, ce qui est un sport moins réaliste encore que l'épée où les touches sont admises partout et où viser main et pied est un art.
Par contre une femme contre un homme, la différence de puissance est réellement importante et je ne miserais pas sur ton héroïne pour cette raison. A moins que ça mette suffisamment en confiance son adversaire pour qu'il commette une erreur ? Mais bon, je n'y crois pas trop quand même...

anonymetrois

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par anonymetrois » mer. janv. 20, 2010 9:41 pm

Une considération. Il y a 300 ou 400 ans, la population était nettement plus petite (malnutrition, notamment, hygiène, etc...). Je n'ai plus les chiffres en têtes, mais une femme contemporaine a de bonnes chances d'être plus grande (donc meilleure allonge) et en bien meilleure santé qu'un spadassin d'il y a 300 ans. Ta sportive de haut niveau ne serait pas affaiblie par les centaines de maladies qui décimaient la population et laissaient des séquelles supportables à l'époque, qu'on refuserait de supporter maintenant qu'on a le choix... De plus, elle a subi un renforcement musculaire consacré explicitement à la pratique de l'escrime. Un simple spadassin ne s'imposerait pas ce genre d'entraînement ; un maître d'escrime, si, mais pas avec autant de connaissances en préparation physique que l'on n'en a aujourd'hui. Je donnerais cet avantage à l'escrimeuse contemporaine, quel que soit le niveau de son adversaire.

Je plussoie Santif sur les assauts freestyle ; j'ai connu des boxeurs, des samboïstes, des karatékas, des aikidokas, des capoeiristes qui faisaient la même chose. Rien de très vicieux, cependant. J'ai aussi eu la chance de pratiquer avec quelques représentants des forces de l'ordre (et même un gardien de prison) et j'ai pu voir à quoi ressemble le combat un peu plus réaliste. On ne joue pas avec : trop de risques que ça cause des blessures. C'est un sujet à prendre au sérieux. Quelqu'un de "civilisé" qui ne s'est pas entraîné explicitement dans un but réaliste, à mon avis, ne peut pas l'improviser parfaitement.

Le pire inconvénient qui attend ta bretteuse, c'est l'attitude psychologique. La société contemporaine nous protège assez bien de la violence physique, son expérience est (dans l'ensemble) rare et traumatisante. Même une championne olympique ne devrait pas surmonter immédiatement ses hésitations devant une situation de vie ou de mort. C'est surtout une question d'intimidation, de capacité à nuire.

Et pour cette raison, je dirais que la bretteuse devrait hésiter une petite seconde, et se faire suriner dans ce moment de flottement. Même si elle survit et tient son adversaire en respect, puisqu'elle devrait manquer d'agressivité, elle laisserait le champ libre à son adversaire. Elle pourrait tenter de le repousser sans le blesser, le pousser à fuir plutôt que tenter de le blesser...

Petite indication au fait ; je le tiens d'un policier, 80 % des agressions se finissent au sol. Ta bretteuse a-t-elle aussi une ceinture noire de lutte ? ^^ Sinon, c'est vite plié. La lutte ne laisse aucune chance au novice face au connaisseur. Si ton spadassin connaît son affaire, se voyant surclassé en escrime, il change de plan ; il lie les armes, pousse au contact et passe au sol. Particulièrement dévastateur contre les sports de combats où le corps à corps est interdit.

Voilà, je ne prétends pas que mes paroles sont celles d'un expert, je te propose ces idées !

Avatar de l’utilisateur
Syven
Pinky Gothan (transforme les cauchemars en rêves)
Messages : 5992
Inscription : dim. juil. 09, 2006 3:03 pm
Rang special : Arf
Localisation : Hondreuse, Cité des Mages
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Syven » mer. janv. 20, 2010 10:16 pm

Elle a quand même des réflexes et un entrainement. Normalement, elle sait se protéger et elle est précise.
On ne parle pas de quelqu'un qui touche une épée pour la première fois, elle a un bon niveau, c'est plus que des rudiments, elle maitrise son arme. Mais vu que ce n'est pas le genre de combat auquel elle est habituée, qu'elle sera en danger, elle va se défendre et chercher à se protéger.
Il ne faut pas minimiser l'adrénaline du combat et puis personne ne réagit de la même façon au danger.

Beaucoup assurent pendant et craquent après. Quand votre voiture glisse, vous ne lachez pas le volant pour faire pipi, vous vous y agrippez et vous cherchez à maitrisez votre véhicule, plus ou moins bien, mais quand même.

D'autre part, son style va surprendre l'autre. S'attend-il à ce qu'elle ait ce genre de réflexe? Ce style? Une femme? C'est déstabilisant.

Donc in extremis, avec blessure peut-être, mais l'autre aussi.
Les chroniques de Siwès sont complètes et dispo aux Editions du Riez ! Le tome 3 de la Balance Brisée, Elémentale, sort en novembre aux éditions Castelmore !
Ecriture et techniques sur mon blog

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11631
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Roanne » mer. janv. 20, 2010 10:32 pm

Bélier a écrit :Petite indication au fait ; je le tiens d'un policier, 80 % des agressions se finissent au sol. Ta bretteuse a-t-elle aussi une ceinture noire de lutte ? ^^ Sinon, c'est vite plié. La lutte ne laisse aucune chance au novice face au connaisseur. Si ton spadassin connaît son affaire, se voyant surclassé en escrime, il change de plan ; il lie les armes, pousse au contact et passe au sol. Particulièrement dévastateur contre les sports de combats où le corps à corps est interdit.
Sauf en MMA où c'est même devenu une "règle".
Blague à part, c'est tout à fait vrai, les personnes qui ont un minimum d'entraînement en matière de "sol", qui maîtrisent un peu les étranglements, il faut s'en méfier. C'est bien pour cela que le ju-jitsu brésilien est si efficace.

Sinon, je trouve la plupart des remarques, surtout celles de Beorn, Bélier et Syven, tout à fait juste.
Pour ma part, je ne serais pas surprise que cette femme s'en sorte (et bien) car elle est attaquée sur un domaine qu'elle maîtrise. Plus on maîtrise, plus l'improvisation vient facilement.
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : La panna cotta
Challenge : Juste changée

Amibe_R Nard

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Amibe_R Nard » jeu. janv. 21, 2010 12:02 am

Syven a écrit :Elle a quand même des réflexes et un entrainement. Normalement, elle sait se protéger et elle est précise.
On ne parle pas de quelqu'un qui touche une épée pour la première fois, elle a un bon niveau, c'est plus que des rudiments, elle maitrise son arme. Mais vu que ce n'est pas le genre de combat auquel elle est habituée, qu'elle sera en danger, elle va se défendre et chercher à se protéger.
Il ne faut pas minimiser l'adrénaline du combat et puis personne ne réagit de la même façon au danger.

Beaucoup assurent pendant et craquent après. Quand votre voiture glisse, vous ne lachez pas le volant pour faire pipi, vous vous y agrippez et vous cherchez à maitrisez votre véhicule, plus ou moins bien, mais quand même.

D'autre part, son style va surprendre l'autre. S'attend-il à ce qu'elle ait ce genre de réflexe? Ce style? Une femme? C'est déstabilisant.

Donc in extremis, avec blessure peut-être, mais l'autre aussi.
Je rajoute à ce que dit Syven au moins deux points :

Tout dépend de la rage qui anime Astrid.
Parfois, on voit les escrimeuses pousser des cris de rage... ce qui veut dire de la passion, une tension extrême et aussi de la maîtrise pour ne pas attaquer l'autre plus que de raison, ou de se déchaîner dessus.

Les boxeurs s'entraînent sur des sacs, (ou se défoulent quand ils sont trop énervés) et ils donnent des coups qu'ils ne donneraient pas à un être humain... sauf si leur vie en dépendait.

Et là, la vie de ton personnage en dépend.

Autre désavantage pour le spadassin : il ne s'attend pas à ce qu'une femme (frêle et légère, comme les sportives d'aujourd'hui) sache manier le sabre.
Il pourrait être très surpris.

C'est comme dans la rue, où des gros costauds tombent sur des pépés, ou des jeunes filles à l'air fragile... et se retrouvent projetés sous des voitures en stationnement, parce que l'entraînement d'aïkido, karaté, judo est là.

Si le spadassin est tout en force, ta sabreuse est sans doute tout en finesse, habitué à reculer vite pour ne pas être touchée (c'est capital dans les championnats actuels).
Par contre, elle serait nulle dans les contres ou dans les échanges de force lorsque les sabres se croisent... et elle les éviterait, ce qui déstabiliserait sérieusement son adversaire.

Trop confiant, le spadassin se fera tuer, ou blesser... et une blessure comme il faut, c'est avoir perdu le combat. Il suffit de laisser saigner l'adversaire et de continuer à esquiver ses coups.

Donc, tout dépend aussi du spadassin, de ses compétences, de son assurance face à une femme. (si en plus, elle est gauchère, c'est une combinaison toujours difficile à assumer, même pour les champions... parce qu'une gauchère s'entraîne, en majorité, contre des droitiers.)

Tout dépend aussi du temps qu'Astrid a passé dans ce monde antique, et des entraîneurs qu'elle a pu rencontrer durant son parcours. Quand sa vie est en jeu, on apprend vite... et l'entraînement, ça aide beaucoup.

Bref, tout dépend de toi, Santif, et du besoin que ton héroïne survive. :-)

Certes, ce n'est pas beau de ramasser du sable par terre, mais quand ta vie est en jeu... rien n'est interdit, même pas la fuite. C'est d'ailleurs le premier conseil que donne les maîtres d'arts martiaux : si vous pouvez éviter le combat, vous l'évitez !

Attaqué par un groupe, il suffit d'en sécher un (entre les jambes ou autre part) et de s'enfuir... c'est comme ailleurs, ses copains iront l'aider avant de vous poursuivre. Et ils seront refroidis par l'exemple et bien moins pressé de subir le même sort.


Je sais que dans les films, les héros se battent pendant des heures. Qu'ils se donnent des coups à assommer des boeufs, et se relèvent : intacts et frais ! :mrgreen:

Mais dans la réalité, sauf adrénaline, une blessure qui saigne, un muscle touché, ça vous refroidit n'importe qui. Surtout s'il peut s'enfuir ou éviter la suite du combat.


Et n'oublions pas que les japonais utilisent aussi des attaques à un seul coup, et que bien des combats se passent dans la tête avant de se dérouler pour de vrai.

Sans négliger qu'une femme, pour un spadassin aguerri, c'est toujours un morceau de choix à violer, ou à vendre au plus offrant contre rançon ou dans un bordel.

Donc, non, je ne parierais pas sur le spadassin qui n'a certainement pas l'habitude d'affronter une femme de cette manière. Tout dépend de sa courtoisie et de son art... avoir une épée, un sabre ou un colt à la ceinture ne fait pas de vous un surdoué entraîné par les maîtres, contrairement à des champions de notre époque.
Et les filles s'entraînent souvent avec des hommes, pour gagner en force et robustesse. (là aussi, il faut creuser le passé de championne d'Astrid)


Bien Amicalement
L'Amibe_R Nard

anonymetrois

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par anonymetrois » jeu. janv. 21, 2010 1:32 am

Parfois, on voit les escrimeuses pousser des cris de rage... ce qui veut dire de la passion, une tension extrême et aussi de la maîtrise pour ne pas attaquer l'autre plus que de raison, ou de se déchaîner dessus.

Les boxeurs s'entraînent sur des sacs, (ou se défoulent quand ils sont trop énervés) et ils donnent des coups qu'ils ne donneraient pas à un être humain... sauf si leur vie en dépendait.
Pour les escrimeurs, je ne suis pas certain. Mais les boxeurs pratiquent le sac de frappe pour augmenter leur tonus cardiaque, pas pour se défouler. En fait, il est peu recommandé à un boxeur professionnel de se défouler au sac, parce qu'il a davantage de chances de se blesser ; alors qu'un petit 20 km de jogging en fractionné, ça calme très bien les nerfs et ça préserve le capital santé. Ou une heure de saut à la corde. Ce genre de choses. Évidemment, le travail en puissance est aussi une raison.

Au fait, on expire toujours en frappant (je ne connais pas d'exception, mais je ne sais pas tout). Dans certains arts martiaux, le cri (le kiai) peut même devenir une partie de la frappe (en tout cas, ils sont précisément placés dans les katas de karaté). En boxe, ça peut donner un "tch" avec les mouvements de corps et les attaques. Et il y a l'exemple mémorable de Bruce Lee et ses modulations vocales :yata:

Je pense que la rage de l'escrimeuse, son instinct de conservation réveillés, ont quand même le désavantage d'être mal maîtrisés, inconnus, peu familiers. Le spadassin vit du combat, il connaît ce genre de sensations, sait jouer sur ses propres instincts, et par l'intimidation, provoquer le trouble chez l'adversaire. L'escrimeuse a de bonnes chances de perdre de ses capacités face à une situation stressante et inédite. Encore davantage si son adversaire utilise des feintes et coups bas peu académiques (comme lui lancer un tabouret, une chope de bière au visage).

Mais on est un peu en train d'ouvrir un débat "Qui gagnerait, les hommes des cavernes ou les astronautes ?" ici :youpi:
En vérité, Santif, tu es l'arbitre et le combat est truqué, non ? ^^

anonymedeux

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par anonymedeux » jeu. janv. 21, 2010 4:20 am

Euh... BeC se fourvoie totalement. Ce dont BeC parle, c'est le fleuret, pas du sabre.

Le sabre est bien plus violent (mon corps s'en souvient douloureusement) que l'épée ou le fleuret.

Si ton héroïne aime le sabre, c'est que de base c'est une bourrine. C'est pas pour dire mais le sabre, c'est hyper violent.

Source wikipédia que j'approuve totalement :
Le sabre n’est pas seulement une arme d’estoc. On peut aussi toucher avec le "tranchant" de la lame (taille) et le dos de la lame (contre-taille). Pour ne pas blesser l’adversaire la pointe de la lame de sabre est repliée sur elle-même.
Si ton héroïne était fleuretiste ou épéiste, je ne lui aurai pas donné une chance. Mais là, en sabre... tout change !
Par contre, elle peut tout à fait être surprise par le fait qu'un vrai combat n'a pas de règles.

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11631
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Roanne » jeu. janv. 21, 2010 7:49 am

Daerel a écrit : Si ton héroïne était fleuretiste ou épéiste, je ne lui aurai pas donné une chance. Mais là, en sabre... tout change !
Par contre, elle peut tout à fait être surprise par le fait qu'un vrai combat n'a pas de règles.
En même temps, si elle est remontée dans le temps, qu'elle a accepté ce fait, et qu'elle n'est pas stupide... elle s'en doute un peu, non ?
Surtout si elle a eu l'occasion d'observer les gens et le spadassin en particulier ?
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : La panna cotta
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
Pandora
Défenseuse geek acharnée de la cuisine traditionnelle alsacienne
Messages : 4249
Inscription : sam. avr. 25, 2009 7:18 am
Rang special : Achtung Papagei !
Localisation : jamais très loin
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Pandora » jeu. janv. 21, 2010 8:05 am

Daerel a écrit : Le sabre est bien plus violent (mon corps s'en souvient douloureusement) que l'épée ou le fleuret.
Si ton héroïne aime le sabre, c'est que de base c'est une bourrine. C'est pas pour dire mais le sabre, c'est hyper violent.
Source wikipédia que j'approuve totalement :
Le sabre n’est pas seulement une arme d’estoc. On peut aussi toucher avec le "tranchant" de la lame (taille) et le dos de la lame (contre-taille). Pour ne pas blesser l’adversaire la pointe de la lame de sabre est repliée sur elle-même.
Si ton héroïne était fleuretiste ou épéiste, je ne lui aurai pas donné une chance. Mais là, en sabre... tout change !
Par contre, elle peut tout à fait être surprise par le fait qu'un vrai combat n'a pas de règles.
Dans ce genre de combat de bourrins où la force est très importante, est-ce qu'une femme a réellement une chance contre un homme ?

Avatar de l’utilisateur
Tristeplume
Grenoumpf grognon
Messages : 393
Inscription : jeu. juin 05, 2008 8:59 am

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Tristeplume » jeu. janv. 21, 2010 9:23 am

Heu... je ne mise pas un seul kopek sur la malheureuse Astrid.

Enfin bon, tout dépend du contexte.
Quelle est son arme ? Parce que si c'est son arme de compétition, je suis à peine sûr qu'elle puisse infliger des blessures graves avec. Il me semble quasi impossible de parer avec compte-tenu de sa souplesse et de son poids ridicule. Je ne suis pas un spécialiste, loin de là
Après, si elle a un sabre du passé, cette arme n'a absolument rien à voir avec son arme de compet, ne serai-ce qu'au niveau du poids (un sabre de compet ne pèse pas plus de 500 g, il me semble). Malgré sa technique, ses repères seront perdus.
Pour que ce soit crédible, vaut mieux qu'elle se soit familiarisée avec l'arme dans des scènes précédentes.

Le facteur psychologique est très important aussi.
Si le spadassin se la joue trop sûr de lui, il peut se faire surprendre mais encore faut-il qu'en face Astrid soit dans une réelle volonté de tuer, qu'elle n'hésite pas un seul instant, ce qui n'est pas gagné pour une contemporaine.

Y a quand même une différence énorme entre un sport de combat de compet et la réalité. A titre perso, j'ai vu une ceinture noire de karaté se faire étendre en deux secondes par une vulgaire racaille de quartier.
La boxe a un réel avantage par rapport à la plupart des autres sports de combat parce que les coups sont portés et donc encaissés et ça, ça change tout. La première fois qu'on se prend une vraie mandale dans les dents, ben ça fait tout drôle. On ne s'en remet pas comme ça. Là ça sera pareil entre Astrid et le spadassin.

D'un point de vue de lecteur, indépendemment de toute considération technique, il est clair que dans un contexte "normal", je ne trouverai absolument pas crédible qu'Astrid gagne.
Après, si le spadassin est raide défoncé et elle dans une rage noire, peut-être que...

A mon avis, le pré-requis indispensable est qu'elle se soit entraînée un minimum avant ce duel avec une vraie arme de combat.
— Malach, avez-vous entendu ça ? Je suis, je cite, "drôle, tourmenté, incompris".
— Je ne vois pas en quoi c'est flatteur.
— Mon cher, cela veut dire que je plais aux femmes !
— Décidemment, je ne les comprendrai jamais.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10392
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Beorn » jeu. janv. 21, 2010 9:33 am

Bélier a écrit :en bien meilleure santé qu'un spadassin d'il y a 300 ans. Ta sportive de haut niveau ne serait pas affaiblie par les centaines de maladies qui décimaient la population et laissaient des séquelles supportables à l'époque, qu'on refuserait de supporter maintenant qu'on a le choix...
Je ne peux être que d'accord avec toi. Mais inversement, si elle est restée plus de 24 heures dans ce monde et qu'elle y a bu et mangé, il y a des chances que son système immunitaire et surtout digestif soit mis à rude épreuve et qu'elle ne soit pas au top de sa forme non plus ! ^^
Pandora a écrit :Dans ce genre de combat de bourrins où la force est très importante, est-ce qu'une femme a réellement une chance contre un homme ?
Je connais mal l'escrime (je l'ai pratiquée en amateur pendant à peine un an), mais est-ce qu'il y a vraiment une différence importante entre hommes et femmes ? La différence de niveau actuelle n'est-elle pas due à une pratique plus massive chez les hommes qui fait que la compétition est moindre chez les femmes, et non à un avantage morphologique ?

Assez naïvement, je me fais l'idée "toute faite" que la différence de taille et de poids serait moins déterminante à l'escrime que dans des sports de contact du genre boxe, catch ou lutte.

L'escrimeur romanesque le plus connu, qui est sans doute d'Artagnan, n'est jamais décrit par Dumas comme étant particulièrement grand et musclé. Il est rapide, inventif, accrocheur... Toutes qualités que peut aussi avoir une femme.
Peut-être que Dumas n'y connaissait rien à l'escrime, je ne sais pas, mais il a durablement imprimé cette image dans l'esprit de la plupart des lecteurs, en tout cas. Et c'est une chose avec laquelle il faut compter quand on écrit.

Et puis, il y a aussi des femmes grandes et musclées.
Par ailleurs, je vois mal un maître assassin costaud comme Schwarzenegger. On l'imaginerait plutôt de taille moyenne, voire petite, et avec une apparence passe-partout. Même si pour un spadassin, c'est peut-être différent...
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2263
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Dans l'expectative... et sollicite vos avis de lecteurs

Message par Stef- » jeu. janv. 21, 2010 9:47 am

Santif a écrit :A mon idée, elle serait capable de s'en sortir in-extrémis, durant une poignée de secondes (et encore), plutôt dans un style catastrophe, et surtout sans gloire. Au delà d'une minute, elle ne peut que se faire embrocher.

Alors, voilà : vous, lecteurs, oui là, vous... A quel déroulement et quelle conclusion vous attendriez-vous d'un tel combat? Suis-je dans le faux? Souhaiteriez-vous une passe plus efficace (elle arrive à contrer et faire reculer l'adversaire)?

Vos avis seront les bienvenus :)
Je viens de survoler... Suis d'accord avec pas mal d'avis ci-desssus. Je crois que Pandora résume bien la chose. Tout dépend du ton voulu de ton récit, et des largesses que tu vas demander au lecteur sur une scène de ce type.

Le contexte et sa mise en place compte énormément. Ton héroïne est projetée dans le passé. Cela, en soi, est déjà très improbable... ^^ (et j'adore les voyages temporels) Alors un combat à l'épée...

Pour apporter ma pierre aux éclairages ci-dessus:

Les deux principaux facteurs de différences sont à mon avis le type d'arme et les capacités physiques. Les glaives ou sabres utilisés par les spadassins de l'époque n'avaient pas grand chose à voir, et étaient bien plus lourds. Astrid ne devrait pas être capable de manier une telle arme. En tout cas difficilement.

Son adversaire aurait forcément une bien meilleure force et résistance physique. Après, Astrid a les réflexes pour elle, et peut-être des techniques "plus abouties", inconnues de son adversaire...

Bon développement ! :)

Répondre