Les femmes et le cycle menstruel

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1596
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Les femmes et le cycle menstruel

Message par Tsumire » lun. juin 07, 2010 9:27 pm

Voilà les grenouilles, j'ai besoin d'aide. :rha:

Mon héroïne a 20 ans et pour des raisons bien précises, n'a pas encore eu son premier cycle menstruel. Mais je remédie à cet épineux problème. Aujourd'hui, elle souffre. Demain, elle saigne.

Mais je ne trouve pas de documentations sur la façon dont les femmes soulageaient les douleurs menstruelles au XIX ième siècle, époque où se déroule mon histoire. Ni d'informations sur la présence, ou non, de l'équivalent de nos serviettes hygiéniques.

J'ai trouvé ce lien : Les femmes au Moyen âge, sans doute utile à d'autres grenouilles.

Si vous avez des renseignements, je prends volontiers !


:merci:
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Sand
Batracien
Messages : 182
Inscription : ven. janv. 26, 2007 9:58 am

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Sand » lun. juin 07, 2010 9:50 pm

Je crois qu'elles utilisaient des serviettes normales, mais réservées à cet usage (d'où le nom actuel de serviette hygiénique, d'ailleurs : ce serait le nom d'origine)

Pour la douleur, rien je pense, parce que "c'est bien mérité" pour avoir croqué la pomme. Pour l'accouchement (qui est "bien mérité" aussi, mais les sage-femmes faisaient des entorses parce que quand même), j'ai entendu parler d'infusions d'écorce de saule ou de se tenir au-dessus d'écorce de saule en train de fumer sur un brasero (logique, c'est de là qu'on a tiré l'aspirine, comme son nom d'acide salicilique l'indique), mais dans un passé indéterminé, c'était peut-être passé de mode au XIXe.

Après, nul besoin à mon avis d'inventer des trucs particuliers pour ne pas avoir eu ses règles à 20 ans au XIXe : ce n'était pas si exceptionnel à l'époque que de nos jours. L'âge des premières menstrues a énormément baissé. Il semble que l'âge ne soit pas le seul facteur déclenchant, mais aussi la quantité de graisse dans le corps : il ne se mettrait pas en état de procréer que si la femme a assez de réserves pour faire face à une grossesse ; mais bon il y a d'autres trucs aussi, les rapports précoces pouvant déclencher une puberté précoce. Bref c'est complexe, et 20 ans pour ses premières règles est inhabituel mais pas impossible. Evidemment, il peut quand même y avoir des raisons précises liées à d'autres éléments de l'intrigue ^-^

NB : de l'importance de savoir compter : dans un cycle normal, il y a ovulation le 14e jour du cycle, celui-ci démarrant le 1er jour des règles.

Bonnes recherches !

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10519
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Beorn » lun. juin 07, 2010 9:59 pm

Je n'ai pas de références précises, mais à défaut de médicaments -qui soit dit en passant et même si je suis mal placé pour en parler, ne sont de toute façon pas d'une efficacité redoutable encore à l'heure actuelle, paraît-il- on utilisait des remèdes à base de plante pour toutes les douleurs. J'ai vu une page web qui parlait des vertus du "souci", par exemple, une fleur que l'on cultivait pour ses vertus contre les douleurs menstruelles.
Je ne me prononcerai pas sur leur efficacité réelle, mais je pense que c'était tout de même mieux que rien.

On se transmettait des recettes et des secrets de génération en génération et les villages avaient leurs "sorcières"...

Je pense aussi que la plupart des gens étaient exposés à des souffrances physiques bien plus fortes qu'aujourd'hui (que l'on pense aux rages de dent, par exemple, auxquelles tout le monde était exposé à un moment ou à un autre de sa vie, mais il y aurait mille autres exemples), et que, par la force des choses, ils enduraient mieux la douleur que nous.
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
pingu
Messages : 8220
Inscription : mer. janv. 10, 2007 8:38 pm

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par pingu » lun. juin 07, 2010 10:24 pm

Le pépé d'une de mes amies qui douillait à s'en crever le bide à coups de couteaux lui filait de la gnôle pour la soulager. Je ne sais pas vraiment si ça marche, je crois que après t'es bourrée et tu dors, donc tu ne sens plus.
Au XIX la gnôle ça existait donc bon, ça peut peut-être te servir.

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11914
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Roanne » lun. juin 07, 2010 10:27 pm

Heu, les règles, ce n'est pas toujours douloureux, quand même... Et quand ça l'est, dans bien des cas, ça ne nécessite rien (ce n'est pas intolérable).
Du coup, je crois que Beorn a raison, aux époques reculées où les femmes n'avaient rien pour soigner mycoses, cystites et autres joyeusetés, je ne suis même pas certaine que les règles les gênaient tant que ça (c'était de la gnognotte à côté).

Sinon, effectivement nos ancêtres et aïeules utilisaient des linges, qu'elles faisaient bouillir. Pour le reste, moi pas savoir... On doit bien pouvoir trouver des infos quand même, non ? Je demanderais bien, discrètement, lorsque j'irai visiter le musée de la vie rurale de mon village, sinon, mais il faut que ça vous soit utile et que ça vous intéresse parce que ce n'est pas le genre de sujet que j'aime aborder IRL. ^^
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
Je suis aussi sur Wattpad avec d'anciens projets de challenges.

Keina
Messages : 16
Inscription : dim. janv. 10, 2010 6:13 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Keina » mar. juin 08, 2010 8:24 am

Je ne sais pas si ça vaut grand chose, mais j'ai lu sur le net que vers la fin du XIXe siècle, le laudanum était beaucoup utilisé pour soulager (entre autres) les douleurs menstruelles.
À vérifier peut-être...
Image

Avatar de l’utilisateur
Tristeplume
Grenoumpf grognon
Messages : 393
Inscription : jeu. juin 05, 2008 8:59 am

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Tristeplume » mar. juin 08, 2010 8:28 am

pingu a écrit :Le pépé d'une de mes amies qui douillait à s'en crever le bide à coups de couteaux lui filait de la gnôle pour la soulager.
C'est ce que je préconise aussi. :mrgreen:

Ah, on me demande une intervention constructive ?

Euh... attendre que ça passe ? ^^
— Malach, avez-vous entendu ça ? Je suis, je cite, "drôle, tourmenté, incompris".
— Je ne vois pas en quoi c'est flatteur.
— Mon cher, cela veut dire que je plais aux femmes !
— Décidemment, je ne les comprendrai jamais.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Celia » mar. juin 08, 2010 8:33 am

Alors y'a un truc comme ça en passant sur les douleurs pré-menstruelles auxquelles on ne pense que quand ça arrive.
Si ta jeune héroïne est de bonne société, elle porte un corset. Eh bien, là, je la plaint. Parce que le mal de ventre (intolérable, si je le dis, j'en ai des fois eu des fièvres à ne pas pouvoir me lever) ok, on connait, mais alors quand tu te prends un bonnet supplémentaire dans les dents, au point que même t'essuyer avec une serviette de bain devient un expérience intéressante, avec un corset ça doit être l'horreur.
Alors bon, heureusement pour vous, ça ne touche pas tout le monde, mais alors ça existe.
Sinon après le cycle, si ton héroïne a vraiment beaucoup souffert et perdu de sang (et qu'elle n'a pas de chance) elle peut faire des chutes de tension, surtout (encore) engoncée dans un corset qui déjà, à la base, l'empêche de respirer.
*amis du glamour bonjour*

Et je suis d'accord pour un petit coup de rhum dans le thé de 17 heures.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1596
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Tsumire » mar. juin 08, 2010 8:42 am

Sand a écrit :Je crois qu'elles utilisaient des serviettes normales, mais réservées à cet usage (d'où le nom actuel de serviette hygiénique, d'ailleurs : ce serait le nom d'origine)
Oki, je vais regarder de ce côté-là.
Sand a écrit :Après, nul besoin à mon avis d'inventer des trucs particuliers pour ne pas avoir eu ses règles à 20 ans au XIXe : ce n'était pas si exceptionnel à l'époque que de nos jours. L'âge des premières menstrues a énormément baissé. Il semble que l'âge ne soit pas le seul facteur déclenchant, mais aussi la quantité de graisse dans le corps : il ne se mettrait pas en état de procréer que si la femme a assez de réserves pour faire face à une grossesse ; mais bon il y a d'autres trucs aussi, les rapports précoces pouvant déclencher une puberté précoce. Bref c'est complexe, et 20 ans pour ses premières règles est inhabituel mais pas impossible. Evidemment, il peut quand même y avoir des raisons précises liées à d'autres éléments de l'intrigue ^-^
Exact. C'est la raison précise des menstruations si tardives de mon héroïne, puisqu'elle a survécu plus de huit ans dans les bois.
Beorn a écrit :Je pense aussi que la plupart des gens étaient exposés à des souffrances physiques bien plus fortes qu'aujourd'hui (que l'on pense aux rages de dent, par exemple, auxquelles tout le monde était exposé à un moment ou à un autre de sa vie, mais il y aurait mille autres exemples), et que, par la force des choses, ils enduraient mieux la douleur que nous.
Mais cela dépend aussi du milieu de vie. Une bourgeoise du XIXième siècle avait accès à des soins que le paysan isolé n'imagine même pas.
Pingu a écrit :Le pépé d'une de mes amies qui douillait à s'en crever le bide à coups de couteaux lui filait de la gnôle pour la soulager. Je ne sais pas vraiment si ça marche, je crois que après t'es bourrée et tu dors, donc tu ne sens plus.
Au XIX la gnôle ça existait donc bon, ça peut peut-être te servir.
Tiens, ce serait une idée bien comique en tout cas ^^
Ma mère me prépare un grog de vin chaud, avec du sucre et de la cannelle, pour calmer les douleurs. Et je ne bois jamais du frais. Ce sont des astuces de grand-mère, mais j'avoue que ça fonctionne. A tenter, donc.
Roanne a écrit :Heu, les règles, ce n'est pas toujours douloureux, quand même... Et quand ça l'est, dans bien des cas, ça ne nécessite rien (ce n'est pas intolérable).
Ça dépend vraiment des personnes, je crois. Je viens d'une famille où de mère en fille, les menstruations sont douloureuses. Et je t'assure que je suis pliée de douleur au point de ne pas pouvoir marcher durant une crise. Je dramatise sans doute ce passage à cause de mon propre vécu. Sans doute.

Pour les questions, c'est gentil, mais je ne tiens pas à te mettre dans l'embarras.
Elikya a écrit :Je ne sais pas si ça vaut grand chose, mais j'ai lu sur le net que vers la fin du XIXe siècle, le laudanum était beaucoup utilisé pour soulager (entre autres) les douleurs menstruelles.
À vérifier peut-être...
Merci pour l'info !

Je vais continuer mes recherches avec vos indications.

:merci: à tous !

Edit : Réponse croisée avec la tienne Célia ! Merci pour ce détail, mon héroïne n'en porte pas pour l'instant, mais va devoir en porter un dans deux chapitres ! Je vais intégrer tes remarques très pertinentes !
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Nessae
Thé-tard
Messages : 160
Inscription : lun. août 17, 2009 11:11 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Toulouse, France
Contact :

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Nessae » mar. juin 08, 2010 8:48 am

Autre point réjouissant (tant qu'on y est): l'eau.
Pour ma part, lorsque je suis "indisposée", je ne supporte pas le contact de l'eau. Je me lave les mains, vite fait le visage (ça passe encore), mais dès qu'il y a contact prolongé, ça déclenche des spasmes douloureux (vive le lait nettoyant sans rincer pour bébés).
À l'inverse, j'ai entendu quelqu'un (je me demande d'ailleurs s'il ne s'agissait pas d'une Grenouille?) dire qu'elle adore aller au hammam, car la chaleur lui fait un bien fou, et l'eau chaude aussi.
Site d'auteur
L'Aube de la Guerrière: urban fantasy/bit-lit avec bastons et mythologies
Cinq pas sous terre: de la noirceur dans la Ville rose…

Avatar de l’utilisateur
Réjane
se fait trop rare !
Messages : 67
Inscription : lun. mai 11, 2009 8:57 pm
Rang special : Noyée dans un verre d'eau

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Réjane » mar. juin 08, 2010 8:49 am

Ah, j'arrive un peu tard. Bon, je poste quand même.

Tu peux peut-être chercher du côté des plantes ?
En Europe, on utilisa la phytothérapie comme principale médication jusqu’au XIXe siècle.
=> http://www.heds-ge.ch/diet/encyclopedie/tisanes05.pdf
Ils y parlent aussi de la verveine.

Il y a aussi la mélisse : http://mallianceparis.superforum.fr/l-h ... -t3048.htm

Puis un peu de recherche Internet devrait donner pas mal de recettes. ^^
=> http://naturesante.tripod.com/index/id6.html

Ah, j'ai aussi trouvé un truc sur l'aménorrhée. Mais c'est pas forcément très ragoûtant. >_<

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Celia » mar. juin 08, 2010 8:50 am

Une autre chose à laquelle je pense : si ton héroïne n'a pas à faire à une femme compréhensive mais à un médecin normal, elle ne sera pas soignée (je ne parle pas des menstrues, mais d'à peu près tout). Si elle a mal, si elle souffre, elle sera, dans beaucoup de cas, jugée comme hystérique et ce, même si elle se trouve dans un milieu aisé (je dirai même surtout si elle est dans ce genre de milieu)
Et google est mon ami :
http://www.chu-rouen.fr/ssf/art/histoir ... iecle.html
Catalogue de lien sur la médecine du XIXème siècle. On a déjà un fil pour les coup de pouce en histoire ? (puisque cela peut autant servir en steam punk, en uchronie qu'en fantasy)
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1596
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Tsumire » mar. juin 08, 2010 8:57 am

Merci ! Vous êtes une mine d'informations !

D'accord avec l'eau, froide du moins. Et merci pour les liens sur les plantes, Réjanne.
Oui, je n'avais pas pris en compte le facteur "machiste" dans le rapport du médecin à sa patiente, mais de toute façon, mon héroïne ne peut voir aucun homme de sciences (au risque de finir comme sujet d'expérimentation). Donc, c'est bien un rapport femme à femme que je cherche à introduire, ce qui me semble réaliste.
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Aéthra
Parée pour le câlinage
Messages : 4035
Inscription : mar. juil. 03, 2007 2:18 pm
Localisation : m'enfin, quelle question !

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Aéthra » mar. juin 08, 2010 9:00 am

De ce que j'ai trouvé (mais je ne suis pas sûre qu'on se servait de ces recettes à cette époque !?), pour les règles douloureuses :

- Tisane d'alchémille (infusion d'alchémille)
Pour une tasse de tisane d'alchémille, utilisez :
> 2 à 4.5 gr de *feuilles d'alchémille séchées dans environ 200 ml d'eau
> Chauffez l'eau à ébullition puis ajoutez cette eau bouillante aux feuilles d'alchémille
> Laissez infuser une dizaine de minutes (afin d'obtenir une dose efficace en substances actives)
> Buvez 2 à 3 tasses par jour en cas de troubles gynécologiques (règles douloureuses).
(source : http://www.creapharma.ch/tisane-alchemille.htm )

- Lorsqu’on ressent des douleurs liées aux règles, pensez à la marche. En effet, lorsqu’on bouge, on relance la circulation dans le bas-ventre et cela permet de réduire la douleur. N’hésitez pas à marcher longtemps afin d’oxygéner votre corps et d’atténuer vos symptômes menstruels
Si la douleur persiste, prenez un bain chaud avec quelques gouttes d’huiles essentielles de sauge, camomille, jasmin ou marjolaine. La chaleur a un effet vasodilatateur et anti-inflammatoire qui soulage efficacement les symptômes menstruels. Pensez aussi à vous relaxer car le stress augmente les douleurs. De plus pendant cette période, habillez-vous de manière confortable, en évitant les vêtements qui vous serrent le ventre.
Côté alimentation : mangez équilibré et léger avec beaucoup de fruit et légumes, poissons. Evitez les repas copieux source de spasmes et ballonnement. En fin de repas, prenez une tisane en infusion pour faciliter l’évacuation des règles abondantes.
N.B : Le gattilier, appelé aussi poivre des moines, est connu pour son action apaisante sur la libido masculine. On l’utilise en phytothérapie pour atténuer les manifestations désagréables du cycle féminin, particulièrement les règles douloureuses. En plus de leur rôle antispasmodique, les fruits de cet arbre exerceraient un effet bénéfique sur le corps et favoriseraient l’équilibre hormonal.
(source : http://www.toobusiness.com/portail/cons ... reuses.htm )

- Règles douloureuses : repos au lit, avec une bouillotte chaude sur les reins ou le ventre; bain de pieds à la farine de moutarde, et tisane d'absinthe ; cataplasmes chauds de feuilles de lierre hachées, sur le bas-ventre (lierre grimpant : Hedera hélix).
Commander les ingrédients de cette recette
Dans un demi-litre d'eau froide, mettre 12 grammes de feuilles et de fleurs de bourse à pasteur (Capsella Bursa pastoris) et 12 grammes d'armoise (Artemisia vulgaris). Porter à ébullition, maintenir celle-ci pendant cinq minutes et passer. Dès les premières douleurs, boire un grand verre, bien chaud et sucré à volonté (avec du miel de préférence) de cette tisane, et un second une heure plus tard. Continuer aux mêmes doses, les trois jours suivants..
On peut faire appel également à la tisane de camomille : quatre fleurs pour un demi-litre d'eau bouillante, dix minutes d'infusion. En boire une grande tasse, chaude, au moment des douleurs, pendant toute la durée des règles.
Commander les ingrédients de cette recette
On peut, enfin, absorber alternativement une cuiller à café de suc de persil (Petroselinum sativum) frais, écrasé (le suc est particulièrement efficace lorsque la plante est en fleur, ou en graine) et une grande tasse d'une tisane que l'on préparera en jetant dans un litre d'eau bouillante: 7 grammes de fleurs de tilleul (Tilia sylvestris), 7 grammes de fleurs de camomille (Anthémis nobilis)^ 7 grammes de feuilles d'oranger (Citrus Aurantizm amara) et 7 grammes de fleurs et feuilles de mélisse (Melissa officinalis). Laisser infuser cinq minutes et passer. Prendre, en alternant, quatre cuillers de suc de persil et quatre tasses de cette tisane (la boire très chaude) par jour, pendant la durée des règles.
(source : http://plantarium.chez-alice.fr/0067.htm )
*Cycliste* avec des jambes d'acier et des bigoudis sur la tête !

Roman en cours d'écriture Honorable-Sorcier bien malgré lui

Avatar de l’utilisateur
Aéthra
Parée pour le câlinage
Messages : 4035
Inscription : mar. juil. 03, 2007 2:18 pm
Localisation : m'enfin, quelle question !

Re: Les femmes et le cycle menstruel

Message par Aéthra » mar. juin 08, 2010 9:04 am

J'ai aussi des recettes avec des huiles essentielles mais je ne pense pas que ce soit adapté pour l'époque. Si ça t'intéresse malgré tout, dis-le moi et je les mettrai.
*Cycliste* avec des jambes d'acier et des bigoudis sur la tête !

Roman en cours d'écriture Honorable-Sorcier bien malgré lui

Répondre