10 ans après la fin du monde

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Rozenn
Batracien
Messages : 5
Inscription : lun. août 16, 2010 9:21 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Rennes
Contact :

10 ans après la fin du monde

Message par Rozenn »

Actuellement je fais mes recherches pour mon projet de roman, un truc post-apo qui se passe 10 ans après une gigantesque catastrophe. Et donc je voudrais faire appel à vos lumières afin de savoir comment rendre le truc le plus crédible possible.

Donc. Si on imagine que cela se passe 10 ans après une catastrophe, qu'il ne doit rester que quelques milliers de survivants sur toute la planète... il faut bien des ressources. Je me posais des questions sur "est-ce que l'on peut imaginer qu'il y ait encore de l'électricité, ou l'eau courante, ou de l'essence ? Et pour la bouffe, est-ce que l'on peut trouver des boîtes de conserve 10 ans après ?". Je me suis fait une orgie de films post-apo histoire de me renseigner là-dessus, l'exemple qui m'a servi le plus était The road (faut absolument que je mette la main sur le livre de McCarthy). Donc voilà, qu'est-ce qui peut durer, continuer, être encore trouvable ? Si vous avez également des liens ou des conseils de lectures-films-whatever, je veux bien ! Merci beaucoup pour votre aide ! :merci:
Onirography - Illustrations

Avatar de l’utilisateur
GabrielleTrompeLaMort
Gaby Jones, Docteur en pédagogie, pour vous servir
Messages : 1372
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:26 pm
Rang special : Tueuse de vampires
Localisation : Au Pays Du Pastis !!!
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par GabrielleTrompeLaMort »

Je n'ai pas de référence précise à t'apporter, mais je ne peux que te conseiller de te renseigner via les sites des "preppers" : ce sont des personnes (la plupart américaines, mais le mouvement se répand) qui sont prêtes à tout, pour la fin du monde notamment, ou une attaque nucléaire, etc. Leurs sites regorgent de conseils, je suis sûre que tu auras des réponses, ou au moins des pistes de réponse, en plus d'élément pratiques à appliquer à tes personnages et leurs situations. :)
"Writing is not an excuse for insanity : it's a reason."
Blog de lectures SFFF... 100% VF !
[Revenante après 2 ans d'absence forcée : coucou, vous m'avez manquéééé :heart: )

Avatar de l’utilisateur
desienne
Papy Zombie du futur, Pape du Pulp
Messages : 2444
Inscription : ven. déc. 14, 2007 11:45 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par desienne »

En premier lieu, cela dépend beaucoup de la nature de la catastrophe.
Ce que tu entends par "gigantesque catastrophe", parce que ce point de départ conditionne l'état du monde sur lequel tu peux compter en restant crédible.
Si tu imagines une météorite qui nous tombe sur le coin de la figure, genre celle de Chicxulub, je crains que dix ans après, il ne reste aucun humain sur Terre.
C'est quoi la cata au juste ?
Parution: Toxic S1 &2,Les Dividendes de l'Apocalypse, Exil, Zoulag, Voyager, Roses Mécaniques
Production: Nine
Site de l'auteur

h.e.l.e.n

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par h.e.l.e.n »

Si c'est la catastrophe post-apo de base : grosse guerre nucléaire qui précède la chute de la société telle qu'on la connait façon Mad Max, Tank Girl ou encore Le Livre d'Eli, alors souvent tu peux oublier les conneries telles que l'électricité par exemple. Les boîtes de conserves, si tu veux en mettre dans le récit, à toi d'imaginer par quels moyens les protagonistes peuvent tomber dessus. Inutile de chercher des exemples concrets : on peut les retrouver dans des cachettes laissées à l'abandon par des preppers ou bien les super-marchés et les dépôts de marchandises sont devenus des temples gardés par les tribus en puissance, où ils surveillent jalousement leurs réserves pas encore périmées. Ou alors des serres qui ont miraculeusement survécus au cataclysme, et on y fait encore pousser des trucs louches dedans.
En clair, laisse aller ton imagination. Si c'est si important pour le récit, alors ça ne te laisse que l'embarras du choix, tu n'as qu'à laisser glisser ton imagination. J'ai tendance à dire que dans la SF et ses dérivés (Anticipation, Cyber, etc.), la petite touche en plus c'est justement ce grain de folie, cette inspiration inatendue qui va faire briller les yeux du lecteur lorsqu'il se dira Ah ouais, bien vu, pas con !!

Dans le roman Niourk, de Stefan Wul, la chasse et de nouveau de rigueur. Donc plus de questions à se poser ^^ De toute façon, les indigènes qui peuplent ce bouquin ne sauraient même pas quoi en faire de ces boites de conserves. Ils seraient foutus de les vénérer comme des envoyés des dieux :-/

Voilou, j'espère t'avoir un peu aidé :yata:

Avatar de l’utilisateur
Iluinar
Le nénuphou, c'est avec LA modération !
Messages : 12052
Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:05 pm
Rang special : Esprit servant du fouet
Localisation : Dans mon monde

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par Iluinar »

Pour avoir des centrales et un réseau électrique en état de fonctionnement, il faut du personnel pour les faire fonctionner et l'entretien. Donc, dans un contexte post apo ou plus rien n'est organisé, laisse tomber. Par contre, certains individus peuvent disposer encore d'installations "individuelles", genre petite éolienne ou quelques panneaux solaires.

Pour l'eau courante, même problème. Et en plus, il faut de l'électricité pour faire tourner les pompes. L'électricité, c'est vraiment à la base de tout dans notre société.

Pour le pétrole, vu que ce n'est pas une denrée périssable, il peut rester des réserves. Mais ça risque d'être devenu une denrée très rare et très convoitée, donc bien gardée par ceux qui ont la chance d'en avoir.

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2388
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par Stef- »

desienne a écrit :En premier lieu, cela dépend beaucoup de la nature de la catastrophe.
+1 :)

Faut commencer par là, cela conditionne tout ton contexte, et aussi, la perception qu'ont les survivants de ce qu'il s'est passé, s'ils l'ont vécu, ou si des récits leur ont été rapportés. (10 après les deux cas existeront, c'est intéressant pour développer des personnages).

Pas encore vu/lu La route (mais c'est au programme), en revanche, le contexte du Feu de Dieu de Pierre Bordage est proche me semble t-il. Un bon livre, percutant.

Bonnes recherches !

Avatar de l’utilisateur
Sandrinoula
Prescriptrice en bonnes lectures
Messages : 3250
Inscription : mar. mars 03, 2009 5:08 pm
Rang special : Grenouille volante narquoise
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par Sandrinoula »

Rozenn a écrit :Si vous avez également des liens ou des conseils de lectures-films-whatever, je veux bien ! Merci beaucoup pour votre aide !
Un certain La saveur des figues, de Silène, aux éditions du Jasmin ^^.
La route aussi, ainsi que I am legend, qui revient justement sur les conditions matérielles de survie.
Il existe également des docu-fictions par exemple 2048 (je vais tenter de retrouver les liens). C'est d'ailleurs du côté des documentaires que je me pencherais, à ta place, car ils sont souvent très bien faits et bourrés d'idées.

Bonne chance !
Fondatrice de Gephyre éditions
:stylo: Désormais un seul blog
:yata: Anacalypse Grèce contemporaine, séismes et résilience... chez les Amazones

Avatar de l’utilisateur
Rozenn
Batracien
Messages : 5
Inscription : lun. août 16, 2010 9:21 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Rennes
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par Rozenn »

Merci beaucoup pour votre aide !

Concernant la catastrophe, c'est une catastrophe de genre 'divine', pas facile à expliquer, comme de gigantesques ondes d'énergie qui détruisent tout sur leur passage. Pas d'explosion nucléaire ou de météorite, et les survivants sont plus ou moins 'élus' pour être survivants.
Concernant l'électricité et l'eau, je pensais à des installations individuelles, comme le dit Iluinar. Pour la bouffe, je pensais vraiment, oui, à des stocks que l'on retrouve un peu par hasard. Comme il ne reste plus grand-monde sur terre, je pense que l'on peut trouver des cachettes assez facilement, puisqu'il n'y a pas des hordes d'affamés à la recherche de boîtes de conserve. La chasse est une bonne idée, aussi, je n'y avais pas pensé (j'ai supprimé d'emblée le côté cannibale que l'on peut trouver par exemple dans The Road ou le Livre d'Eli (Le livre d'Eli fait partie de mes références visuelles privilégiées en fait), disons que comme mes survivants ont trouvé une menace plus grande qu'eux, ils ont décidé de s'écraser et de s'entre-aider plutôt que de se bouffer entre eux).

Concernant l'essence (j'aime beaucoup les 'concernant'), je me posais justement la question de savoir si c'était une denrée périssable ou non. Donc ça m'arrange si ça se conserve :p Et pour ça, même raisonnement que pour la nourriture : il n'y a plus grand monde pour vouloir chercher de l'essence, donc du coup les réserves ne sont pas totalement à sec et on peut en trouver sans trop de difficulté.

Autrement, merci pour les sites de preppers. Je ne connaissais absolument pas, je pense que ça va bien m'aider ! Pour les conseils de lecture également, je compte lire The road déja, et j'ai déja attaqué les films du genre (I am a legend, le Livre d'Eli, Resident Evil 3, aident déja beaucoup, mais il y en a encore pas mal à voir).

Merci beaucoup pour votre aide ! :merci:
Onirography - Illustrations

Avatar de l’utilisateur
desienne
Papy Zombie du futur, Pape du Pulp
Messages : 2444
Inscription : ven. déc. 14, 2007 11:45 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par desienne »

L'essence se conserve mais :
Si l’essence est consommée dans un délai inférieur à 3 mois, il n’y a aucun souci (modification chimiques peu importantes)
Ensuite, le carburant subit des modifications chimiques inexorables et sa composition se dégrade avec le temps.
3 éléments distincts :
- L'essence est volatile, il émet des vapeurs... Ce qui fait chuter son indice d'octane, lentement, jour après jour.
- L'évaporation : phénomène amplifié par les différences de température jour / nuit. Il y a aussi la question de l'humidité de l'air qui provoque de la condensation sur les parois du réservoir. Comme l'eau est plus lourde, elle coule au fond du réservoir et contamine l'essence par corrosion.
Ce qui amène au point 3 :
-Une réaction d'oxydation qui se produit avec l'oxygène de l'air.
Au bout de 1 an, le carburant n'est plus bon, il a une odeur rance, d'ailleurs contaminé ainsi il ne s'enflamme plus ou presque plus.

Conclusion, chimiquement, pour conserver l'essence durant une longue période, il faut des réservoirs spéciaux, à l'environnement contrôlé, hygrométrie zéro, remplacer l'air par un gaz neutre, et température stable.
Parution: Toxic S1 &2,Les Dividendes de l'Apocalypse, Exil, Zoulag, Voyager, Roses Mécaniques
Production: Nine
Site de l'auteur

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par Celia »

Il y a un truc qui me terrifie dans ce genre de scénario post-apo. Certes, les survivants ne peuvent plus utiliser les grosses installations énergétiques, mais ces installations restent.
Ce qui fait que même dans un chaos non nucléaire, il y aura quand mêmes des accidents nucléaires (il n'y a plus personne pour sécuriser les sites après tout)
Même chose pour les barrages non entretenus (inondations), les plate forme pétrolières pareil, les gazoducs, etc, etc, etc.
Tu peux donc obtenir une fiction post apocalytique où des "incidents" peuvent encore arrivé : le monde n'est pas nu et prêt pour un nouveau commencement (ça prend plus de temps que ça)

J'avais aussi entendu dire, toujours par rapport au nucléaire et d'après les observations faites au niveau de Tchernobyl : si l'homme a du mal à réintégrer ce genre de territoire, la nature, elle, s'y adapte avec une vitesse hallucinante.

Je peux aussi conseillé un ouvrage encore trouvable d'occasion : Histoires de fin du monde, qui regroupe des nouvelles post-apo écrites entre les années 40 et les années 70. Certaines datent un peu, mais d'autres sont encore relativement d'actualité.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
desienne
Papy Zombie du futur, Pape du Pulp
Messages : 2444
Inscription : ven. déc. 14, 2007 11:45 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par desienne »

J'avais vu un excellent docu sur la dégradation de la civilisation humaine si l'homme venait à disparaitre du jour au lendemain : "Une vie après l'Homme".
Le docu est dispo sur dailymotion.
Il commence 24H après la disparition des hommes et te fournira des idées en nombre pour crédibiliser son récit.

Résumé :
"Si l'espèce humaine devait s'éteindre, les réseaux métropolitains seraient rapidement submergés par l'eau, et les 400 millions de chiens de la Terre devraient sortir et chasser par eux-mêmes. Cinq ans après la disparition de l'Homme, la flore envahirait les routes et les rues, Central Park deviendrait une forêt. Vingt ans plus tard, les villes ressembleraient à des semi-jungles, envahies par des animaux sauvages tels que les coyotes, mais aussi des lions, rhinocéros et autres échappés des zoos. Et tout montre qu'ils seraient capables de survivre dans les environnements les plus inhabituels, tels que Manhattan… "
Parution: Toxic S1 &2,Les Dividendes de l'Apocalypse, Exil, Zoulag, Voyager, Roses Mécaniques
Production: Nine
Site de l'auteur

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par Celia »

desienne a écrit :Résumé :
"Si l'espèce humaine devait s'éteindre, les réseaux métropolitains seraient rapidement submergés par l'eau, et les 400 millions de chiens de la Terre devraient sortir et chasser par eux-mêmes. Cinq ans après la disparition de l'Homme, la flore envahirait les routes et les rues, Central Park deviendrait une forêt. Vingt ans plus tard, les villes ressembleraient à des semi-jungles, envahies par des animaux sauvages tels que les coyotes, mais aussi des lions, rhinocéros et autres échappés des zoos. Et tout montre qu'ils seraient capables de survivre dans les environnements les plus inhabituels, tels que Manhattan… "
Merci pour lé référence !
C'est dans l'excellent Niourk d'ailleurs, si mes souvenirs de très jeune lectrice sont corrects, que le héros croise un ours dans un gratte-ciel non ? (Niourk/New-York étant devenu une jungle)
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
desienne
Papy Zombie du futur, Pape du Pulp
Messages : 2444
Inscription : ven. déc. 14, 2007 11:45 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par desienne »

Je n'ai jamais lu Niourk, bien que ça m'interpelle vaguement.
Le plus frappant dans ce docu, c'est la vitesse à laquelle la civilisation chute. En 72H, il n'y a déjà presque plus d'électricité sur la planète. Les centrales nucléaires se mettent en sauvegarde, seuls les barrages produisent encore du courant mais les incendies commencent à ravager les villes et le réseau de transport de l'électricité défaille rapidement.
Les Barrages tiennent longtemps, mais le réseau avec ses lignes haute tension et les transformateurs (fragiles) non.
Parution: Toxic S1 &2,Les Dividendes de l'Apocalypse, Exil, Zoulag, Voyager, Roses Mécaniques
Production: Nine
Site de l'auteur

Avatar de l’utilisateur
Tristeplume
Grenoumpf grognon
Messages : 393
Inscription : jeu. juin 05, 2008 8:59 am

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par Tristeplume »

desienne a écrit :J'avais vu un excellent docu sur la dégradation de la civilisation humaine si l'homme venait à disparaitre du jour au lendemain : "Une vie après l'Homme".
Le docu est dispo sur dailymotion.
Il commence 24H après la disparition des hommes et te fournira des idées en nombre pour crédibiliser son récit.

Résumé :
"Si l'espèce humaine devait s'éteindre, les réseaux métropolitains seraient rapidement submergés par l'eau, et les 400 millions de chiens de la Terre devraient sortir et chasser par eux-mêmes. Cinq ans après la disparition de l'Homme, la flore envahirait les routes et les rues, Central Park deviendrait une forêt. Vingt ans plus tard, les villes ressembleraient à des semi-jungles, envahies par des animaux sauvages tels que les coyotes, mais aussi des lions, rhinocéros et autres échappés des zoos. Et tout montre qu'ils seraient capables de survivre dans les environnements les plus inhabituels, tels que Manhattan… "
Si mes souvenirs sont bons, le postulat de base est que l'espèce humaine disparaît d'un coup, simultanément, sans préparation ou dégradation.
— Malach, avez-vous entendu ça ? Je suis, je cite, "drôle, tourmenté, incompris".
— Je ne vois pas en quoi c'est flatteur.
— Mon cher, cela veut dire que je plais aux femmes !
— Décidemment, je ne les comprendrai jamais.

Avatar de l’utilisateur
desienne
Papy Zombie du futur, Pape du Pulp
Messages : 2444
Inscription : ven. déc. 14, 2007 11:45 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: 10 ans après la fin du monde

Message par desienne »

Ouep, c'est ça, comme si une main divine avait appuyé sur le bouton RESET de l'humanité. :-;
Là c'est une catastrophe "divine"...
Dans son récit, Rozenn précise qu'il reste quelques milliers de survivants... donc c'est peu ou prou un référence équivalente exploitable.
Enfin, je pense.
Parution: Toxic S1 &2,Les Dividendes de l'Apocalypse, Exil, Zoulag, Voyager, Roses Mécaniques
Production: Nine
Site de l'auteur

Répondre