[A] Ces clichés qui nous horripilent

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

[A] Ces clichés qui nous horripilent

Message par tigrette » sam. mars 05, 2011 9:54 pm

J'ai fait une recherche, mais je n'ai pas trouvé de sujet s'y rapportant, si j'ai tort, on peut fermer ce topic.


Fantasy:

-le fils de forgeron, cultivateur, maréchal-ferrand (barrer la mention inutile) qui connait un destin extraordinaire
-les nains, a fortiori maléfiques (je referme le livre automatiquement)


Science fiction:

Le rebelle post-apocalyptique qui se bat contre des corporations

En géneral:

les noms de héros imprononçables avec force "y" (mais je suis schizo au point d'en coller dans mes textes!)
Dernière modification par tigrette le dim. mars 06, 2011 12:58 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cléo Muceignet
Messages : 92
Inscription : jeu. févr. 17, 2011 8:09 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Paris

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Cléo Muceignet » sam. mars 05, 2011 10:02 pm

Moi je dis au niveaux des artefacts en fantasy

L'épée de(s) (Feu, verité, Dieux, ...)

Pourquoi une épée ? Je ne peux plus blairer les épées maintenant. Il y a tellement d'armes plus cool. Et pourquoi ça pourrait pas être un fléau ou une hache.
Et puis même, pourquoi une arme tout court.

J'ai tendance à ne pas aimer les livres de fantasy avec l'intrigue bateau : le clampin, la prophétie et l'artefact.

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4132
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Siana » sam. mars 05, 2011 10:14 pm

tigrette a écrit :-le fils de forgeron, cultivateur, maréchal-ferrand (barrer la mention inutile) qui connait un destin extraordinaire
Tu as oublié qu'il est orphelin... et forcément le fils caché/batard du roi ou du grand méchant. ^^
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 1048
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Jo Ann v. » sam. mars 05, 2011 11:41 pm

Froucle a écrit :Moi je dis au niveaux des artefacts en fantasy

L'épée de(s) (Feu, verité, Dieux, ...)

Pourquoi une épée ? Je ne peux plus blairer les épées maintenant. Il y a tellement d'armes plus cool. Et pourquoi ça pourrait pas être un fléau ou une hache.
Et puis même, pourquoi une arme tout court.

J'ai tendance à ne pas aimer les livres de fantasy avec l'intrigue bateau : le clampin, la prophétie et l'artefact.
Vive les arcs et les flèches ! Vive Legolas !
(Euh... désolée, je me suis laissée déborder...)
:wow:
Des contes de fées avec des métamorphes & des romances contemporaines
www.joannv.com

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4132
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Siana » sam. mars 05, 2011 11:51 pm

Jo Ann v. a écrit :
Froucle a écrit : Et puis même, pourquoi une arme tout court.
Vive les arcs et les flèches ! Vive Legolas !
(Euh... désolée, je me suis laissée déborder...)
Ou un anneau magique que tout le monde s'arrache ? :roll:
Quoi ? C'est pas une arme...
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Phil
Messages : 205
Inscription : lun. févr. 07, 2011 4:20 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Perpignan
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Phil » dim. mars 06, 2011 12:19 am

Le mot "mana" m'éjecte assez vite d'un bouquin.

anonymetrois

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par anonymetrois » dim. mars 06, 2011 12:41 am

L'héroïne qui a une personnalité... sauf quand il faudrait qu'elle en aie.

Le héros qui a des défauts... sauf quand il faudrait qu'il les ait.

Les figures d'autorité qui deviennent automatiquement des figures négatives et des cibles (la police sous la forme de fachos avec une matraque dans le cerveau, qui pourtant se font avoir comme des abrutis ou vaincre par paquet de douze, l'église incarnée par un prêtre concupiscent et hypocrite, le père tyrannique et/ou maléfique, le gouvernement forcément corrompu, le patron dont le seul but dans la vie est de pourrir la vie de ses employés même s'il y perd de l'argent...). D'une façon générale, l'idée que l'autorité entraîne forcément la bêtise et la méchanceté. (on peut cumuler : le père patron tyrannique et sans scrupules d'une guilde marchande, qui corrompt le gouvernement pour que ses crimes restent impunis, par exemple)

Conséquence : l'idée que la victime (autoproclamée) de l'autorité a donc toujours raison, et raison de se rebeller. Il ne peut pas y avoir plus important que les désirs de vengeance d'une victime autoproclamée, et l'injustice ne peut pas être vue sous un autre angle qui mettrait la victime moins en valeur. Naturellement, le héros est soit cette victime, soit le défenseur de cette victime, donc il ne peut pas avoir tort.

L'idée que des incompétents complets, gratuitement sadiques de surcroît, peuvent tenir une population oppressée sous leur joug et qu'il suffit d'une intervention justicière pour tout arranger.

Et que le pouvoir ne montera pas à la tête du héros malgré le cliché ci-dessus, parce que c'est pas pareil : lui, c'est le héros, il sait mieux que tout le monde ce qu'il faut faire.

La magie qui marche parfois comme ci, parfois comme ça, toujours de façon à ne pas abîmer le scénario. Autrement dit, le héros est le seul à savoir faire un sort d'invisibilité, par exemple ; et jamais ses adversaires ne penseront à le copier. Même quand c'est justifié par tel ou tel argument, c'est énervant.

Les compagnons animaux qui se comportent comme des meilleurs copains homos ou bien gentils (=sans attirance sexuelle, mais soutien moral, assistance au combat et éventuellement comical relief).

Les héros trèèès importants pour les plans de tout le monde, que tout le monde essaie d'assassiner/de recruter/de séduire/d'emm...er, alors qu'ils ne sont que des adolescents/des inconnus/des débutants/des marginaux/des solitaires asociaux sans loyauté envers quiconque (vous pouvez cocher plusieurs mentions).

Allez, j'arrête !
Dernière modification par anonymetrois le dim. mars 06, 2011 12:48 am, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 1048
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Jo Ann v. » dim. mars 06, 2011 12:44 am

Phil a écrit :Le mot "mana" m'éjecte assez vite d'un bouquin.
Je n'ai pas toutes les références qu'il faut : c'est quoi/qui "mana" ? Je l'ai vu dans le quizz des clichés de la fantasy, mais je n'ai pas su répondre...
:wow:
Des contes de fées avec des métamorphes & des romances contemporaines
www.joannv.com

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 1048
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Jo Ann v. » dim. mars 06, 2011 12:46 am

Bélier, je te lis et je ne reconnais aucun de mes personnages. C'est un soulagement ! :youpi:
:wow:
Des contes de fées avec des métamorphes & des romances contemporaines
www.joannv.com

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par tigrette » dim. mars 06, 2011 1:38 am

J'en ai oublié un :

la guerre, c'est mal

Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Asia M » dim. mars 06, 2011 3:59 am

Ben, là! :roll:

Je ne suis pas d'accord avec toutes vos propositions. Je crois qu'il faut distinguer entre cliché et "rendu grossièrement et simplistement".

"La guerre, c'est mal" n'est pas un cliché, c'est une opinion, qui peut être tenue et défendue par n'importe quel genre de personne, et effectivement, pas seulement par des gens cultivés qui savent s'exprimer. Pareil pour une critique de l'autorité.

Je ne crois pas avoir déjà lu de SFFF où la guerre était ouvertement dénigrée (il y a toujours une position réaliste qui traîne dans le fond: c'est triste, mais nécessaire), encore moins l'autorité en tant que telle. Les jeux de pouvoirs sont toujours assumés, jamais dévoilés pour ce qu'ils ont d'arbitraire et d'institué.

N'étant pas une super experte du genre, je ne prétends pas parler pour toutes les oeuvres qui sortent. Seulement, j'ai du mal à voir comme un cliché quelque chose qui m'aurait entièrement échappé jusqu'ici... C'est forcément minoritaire.

Pour ma part, la seule chose qui m'exaspère, c'est peut-être le trop grand recul des auteurs par rapport aux religions qu'ils inventent. Ça me gave, les athées qui se mêlent de parler de religion. Et même les religions présentées comme presque potentiellement bonnes, genre secte chrétienne persécutée par les Romains... tellement naïf. :wamp:
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
Xanadu
Têtarton-laveur barboteur danseur
Messages : 87
Inscription : dim. mai 31, 2009 6:15 pm
Rang special : raton
Localisation : Un nénuphar mâchonné sur la Seine
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Xanadu » dim. mars 06, 2011 5:51 am

Jo Ann v. a écrit :
Phil a écrit :Le mot "mana" m'éjecte assez vite d'un bouquin.
Je n'ai pas toutes les références qu'il faut : c'est quoi/qui "mana" ? Je l'ai vu dans le quizz des clichés de la fantasy, mais je n'ai pas su répondre...
Je visualise le "mana" comme la magie dans pas mal de jeux vidéo. Après, ce n'est pas le sens originel donc je ne vais pas lancer d'hypothèses sur le sens qu'y voit Phil, mais dans mon cas j'avoue que c'est un terme qui m'agace déjà souvent dans les jeux (car galvaudé), alors en livre, hum.

Les clichés qui m'horripilent en SFFF ? Les personnages féminins censés être importants mais qui ne sont en fait que des "love interest", les bombasses guerrières en armures riquiquis ("fan service interest"), les méchants qui combinent les éléments type cheveux blancs/yeux rouges/cicatrices au visage/khôl sur les yeux + crâne rasé/ très longue épée...
Côté intrigue, j'ai du mal avec les mac guffins mal faits et la plupart des deus ex machina sortis d'un objet magique random. (Rien de très original, donc.)
D'ailleurs, en parlant d'objet magique, je commence à soupirer à chaque nouveau médaillon/collier important : "adieu ma femme, voilà mon collier" ou autre "âme emprisonnée dans une amulette". Comme Froucle avec les épées, je pense qu'il y a d'autres objets funs à exploiter, ne serait-ce qu'au niveau des bijoux. (Merci la Perle et l'Enfant de ne pas être le COLLIER de perles et l'enfant, par exemple ! ^^)

Bien sûr, il y a des cas où n'importe lequel de ces clichés peut être employé pour une bonne raison. Et, quand j'y réfléchis, j'ai l'impression que tous ceux que je cite spontanément ci-dessus ont surtout déteint du "trop rencontré en jeu vidéo, surtout en RPG, alors je ne les supporte plus en littérature." Hm hm. Ca rejoint le mana, tout ça.
Têtarton-laveur fantôme qui barbote en touriste dans la mare. :lect:

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 1048
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Jo Ann v. » dim. mars 06, 2011 6:07 am

Quand j'ai commencé à écrire de la fantasy (il y a 8+ ans), j'avoue que je n'avais jamais lu de romans fantasy (la lecture obligatoire en 5ème du Bilbo s'est paralysée dès la page 60) et je n'avais jamais vu des films fantasy non plus (à part Excalibur au CM2). C'est peut-être ça qui m'a évité d'être trop "aware" des clichés et j'ai fait une histoire comme j'en faisais en littérature blanche. Du coup, il n'y a pas de magie per se (mais des dons religieux), il n'y a pas d'arme/bijou mystique, il n'y a pas de donzelle en détresse (la supposée donzelle qui devrait être en détresse est celle qu'on veut abandonner sur un terrain miné et elle va survivre quand même), etc.
Par contre... tout va changer à cause d'une besace de guérisseur. Ce n'est pas un objet magique ni rien, mais c'est la seule possession/héritage de mon héroïne et elle y tient...
:wow:
Des contes de fées avec des métamorphes & des romances contemporaines
www.joannv.com

Avatar de l’utilisateur
Cendrefeu
Messages : 864
Inscription : mer. oct. 29, 2008 4:42 pm
Rang special : Adoratrice de feu Clancy
Localisation : Behind the radar screen

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Cendrefeu » dim. mars 06, 2011 8:43 am

Jo Ann v. a écrit : Je n'ai pas toutes les références qu'il faut : c'est quoi/qui "mana" ? Je l'ai vu dans le quizz des clichés de la fantasy, mais je n'ai pas su répondre...
J'ai vu ce terme dans les jeux vidéos la première fois. En principe, c'est le "potentiel magique" du personnage (ses points de magie pour lancer des sorts, quoi), et dans la littérature, le mot est souvent repris en tant que synonyme au terme "magie".
Ma dernière parution: Realm of Broken Faces, le dernier opus des Récits du Monde Mécanique :wow:

Et les précédents: Smog of Germania et Scents of Orient !

Mon actualité d'auteur

Scipion
Messages : 2565
Inscription : dim. mars 22, 2009 7:29 pm
Rang special : Tueur de loups-garous
Localisation : Au pays imaginaire

Re: Les clichés, ceux qui nous horripilent

Message par Scipion » dim. mars 06, 2011 8:48 am

Xanadu a écrit : les bombasses guerrières en armures riquiquis
Ah, moi ça j'aime bien ! ;)

Ce qui me donne envie de refermer le livre direct, c'est quand je rencontre une épée qui porte un nom.
Et j'aime pas les prophéties.
La Guerre des deux lunes, T1 aux éditions de l'Archipel !
Facebook
Mon blog

Répondre