Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/...

Sujets inactifs depuis un an ou plus
Sycophante
Capitaine de la mare qui tire plus vite que son ombre
Messages : 2271
Inscription : mer. mars 09, 2011 2:07 am
Rang special : Grenouille farfelue
Localisation : Royaume des Mers Turquoise
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Sycophante »

Je ne peux m'empêcher de culpabiliser quand je lis vos messages... J'ai beaucoup de temps libre à cause d'un horaire de travail très souple, une compagne extrêmement compréhensive, pas d'enfants (hélas), un chat persan adorable... Du coup, je suis capable de passer une journée entière à bosser sur ma trilogie (huit ans déjà, et plus toutes mes dents) tout en venant sur Cocyclics. Et pourtant ce n'est pas non plus idyllique, loin de là : je dois constamment me battre contre ma nature, assez associale... Un jour, des amis sont venus sonner à ma porte pour venir me voir, je n'avais pas envie d'ouvrir, occupé que j'étais à écrire un chapitre très important. D'un coup j'ai réalisé que je n'étais pas rasé, pas habillé... Bref, la grande classe.

Je pense sincèrement que l'écriture peut vous rendre fou quand vous n'avez "que ça"... Les contraintes sociales que vous énumérez plus haut sont aussi une source d'équilibre, heureusement ! :)

Isa S

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Isa S »

Je rejoins le commentaire de Socyphante : une vie bien remplie aide à équilibrer l'écriture - sinon ce serait vraiment facile (et pénible) d'être démoli par un éventuel blocage. Et puis c'est l'occasion d'observer : les gens, les situations, les émotions... tout ce qui viendra nourrir l'écriture après être passé par le filtre de l'inconscient.
Quant à moi je n'ai pas d'astuce particulièrement originale, j'essaie de combiner la régularité (une phrase par jour) avec des plages plus longues quand j'ai le temps, le week-end en général. Il me semble que ce qui m'est le plus utile c'est le type de journée où je ne fais pas mal de choses matérielles (cuisine, courses, jardinage) et que je commence en relisant le dernier passage écrit. Mon esprit y travaille pendant que mes mains font autre chose, et du coup quand je peux passer à l'écriture je suis assez productive. Je balade aussi un petit carnet pour le cas où une idée me viendrait pendant que je suis en train de marcher, ou dans un magasin, etc. Et quand j'étais à plein temps j'avais une ardoise à côté de la douche pour éviter de tremper le papier sur lequel je voulais noter les bouts de dialogue qui me venaient.
Evidemment le mauvais côté du système c'est que comme je pense tout haut, j'ai tendance à parler toute seule dans la rue, et certains me regardent de travers... :cruel: Heureusement, les voisins ont déjà décidé que j'étais un peu folle, mais inoffensive. ^^

Avatar de l’utilisateur
Mitsu
Messages : 48
Inscription : sam. avr. 02, 2011 12:08 am
Rang special : Dyscophus Antongilii
Localisation : New York
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Mitsu »

Celia a écrit :
tigrette a écrit :J'ai découvert Freedom, un logiciel qui coupe Internet pour une durée pré réglée, 10 dollars.
C'est quand même meilleur marché d'aller débrancher la box directement, non ? ^^
À mon étage on a une box pour tous les appartements, donc on ne peut pas la débrancher. Ce détail mis à part, j'aimerais beaucoup avoir un logiciel comme celui-ci, juste pour me dire : "Aller, les 20 prochaines minutes, tu ne checkes pas Facebook entre deux phrases, tu ne parle pas sur Skype entre deux chapitres". Après, de là à payer pour, je ne sais pas !
Mon Challenge — Les Louves, dystopie fantastique avec du chamanisme et des couteaux volants dedans.

:tigre:

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 723
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par tigrette »

Pour Mitsu :
les 8 euros les mieux employés de ma vie de scribouilleuse d'écran ou presque.
Tu règles le logiciel, il coupe internet pour la durée que tu veux, et après ça revient automatiquement, tu ne peux pas accéder au logiciel pendant la coupure. J'ai enfin été productive à 100 % pendant quelques heures.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 3404
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Celia »

Sur l'ordinateur, directement, on peut couper internet. Qu'on ait une box individuelle ou pas.
Mettre 8 ou 10 € dans ce genre de logiciel (soit du tiers à la moitié de ce que coûte un abonnement internet par mois), franchement, c'est se faire avoir. Votre volonté est gratuite ; elle est plus dure à acquérir, certes, mais c'est quand même beaucoup plus satisfaisant.

Je conçois que se faire couper le net automatiquement, c'est plus simple, mais payer pour ça ? Non vraiment je n'y arrive pas.
C'est très très dur de ne pas aller sur le net toutes les 5 minutes, mais avec de l'entrainement on y arrive, et c'est tellement satisfaisant !
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 723
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par tigrette »

En ce qui me concerne, ces 8 euros sont très bien employés, ma volonté étant plus que défaillante. Je donne l'info pour aider ceux qui sont dans mon cas, évidemment pour les autres, c'est de l'argent jeté par les fenêtres.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 3404
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Celia »

tigrette a écrit :En ce qui me concerne, ces 8 euros sont très bien employés, ma volonté étant plus que défaillante. Je donne l'info pour aider ceux qui sont dans mon cas, évidemment pour les autres, c'est de l'argent jeté par les fenêtres.
Voilà, disons que ça peut aider, mais que, si vous n'avez pas trop les moyens ou juste pas envie, il y a d'autres solutions.
Travailler en bibliothèque où il n'y a pas de wifi.
Demander à votre petite soeur (de toute façon sadique, de piquer la box pendant une heure ou deux)
Etc.
:)
J'essaierai de trouver d'autres solutions encore, parce que le truc du "allez, encore 5 min sur facebook", je connais trop bien.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Sycophante
Capitaine de la mare qui tire plus vite que son ombre
Messages : 2271
Inscription : mer. mars 09, 2011 2:07 am
Rang special : Grenouille farfelue
Localisation : Royaume des Mers Turquoise
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Sycophante »

C'est intéressant ce débat sur le temps. Pour ma part, je ne culpabilise pas quand je fais des pauses sur les réseaux sociaux, car ça m'évite de saturer. Mais je peux comprendre cette angoisse quand vous avez un emploi du temps extrêmement chargé. Ce n'est que mon opinion, mais je pense qu'il faut aussi faire le deuil de cette aspiration à pouvoir écrire mécaniquement tous les jours, pendant une durée donnée. Je sais que certains d'entre vous y arrivent (tant mieux !), mais l'écriture est une activité tellement à part qu'elle doit rester, à mon sens, un minimum spontanée, et toujours guidée par le plaisir ! ;)

Avatar de l’utilisateur
LHomme au Chapeau
Il jou'ait du piano assis... (avec brio !!)
Messages : 2812
Inscription : lun. mai 09, 2011 3:46 pm
Rang special : New mad hatter
Localisation : Ici

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par LHomme au Chapeau »

+1 Sicophante.
Mais c'est vrai que parfois, l'équilibre n'est pas facile à trouver.
Chacun a ses trucs pour y arriver en fonction de sa personnalité et de ses objectifs.
Ce qui me fait penser qu'il faudrait que je m'y remette au lieu de bavarder :lol:
- Patrice -

Il n'y a pas d'action sans un brin de folie,
sans une déraison souveraine qui se moque des raisons


Ce qui grignotait le fond de l'univers (en cycle roue libre)

Sycophante
Capitaine de la mare qui tire plus vite que son ombre
Messages : 2271
Inscription : mer. mars 09, 2011 2:07 am
Rang special : Grenouille farfelue
Localisation : Royaume des Mers Turquoise
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Sycophante »

Ce qui me fait penser qu'il faudrait que je m'y remette au lieu de bavarder.

:lol: :bravo:

Avatar de l’utilisateur
alcestehilton
Batracien
Messages : 57
Inscription : sam. sept. 24, 2011 4:02 pm
Rang special : Batracien
Localisation : au fond de l'eau

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par alcestehilton »

Actuellement j'ai l’extrême chance d'avoir du temps, beaucoup de temps, vu que mes animaux ne m'embête pas pour écrire (le chien et les chats ont libre accès au jardin) Je n'ai pas encore d'enfants, mon mari est indépendant. Et surtout, surtout je travaille chez moi. Donc je peux décider que tel jour je ne travaillerais pas. Si je viens témoigner sur ce post ce n'est pas pour "craner" mais plutôt pour donner mes méthodes avant que je travaille à la maison. Car comme tout le monde avant j'avais un boulot qui prenait sept heures par jour sans compter les heures supp qui était monnaie courante ni les aller/retour en transport qui rajoute une heure trente à l’équation. Et j'en convient cela ne laisse pas beaucoup de temps pour écrire. A l'époque j'avais un truc, je me donnais deux/trois heure en week-end. ce qui me laissait suffisamment de temps pour aller me promener avec mon mari, ou aller voir des copines. Surtout que le dimanche j'ai toujours détesté sortir et du coup j'en profitais pour écrire quelque heures. Et pour l'inspiration encore aujourd'hui j'utilise cette technique de pointe : Je prends un bain. je ne sais pas pourquoi mais des que je suis dans mon bain au calme; j'ai des tas d'idée qui me viennent en mitraille ! des que je sors je me précipite pour les coucher pèle mêle dans un bloc note et l'affaire est dans le sac ;-)

Sinon à l'heure d'aujourd’hui, je suis super organisé et j'ai "introduit" l'écriture dans mon planning de travail. je m’explique tout les lundi et mardi mon mari est en voyage d'affaire. je suis donc seule à la maison et j'en profite pour me consacrer à l'écriture plusieurs heures. je ne quitte pas mon poste de travail tant que je n'ai pas fini un chapitre. Comme si mon pseudo patron me demandait de boucler un dossier. Ainsi, j'ai pu écrire un chapitre par semaine et je trouve cette méthode très efficace.

Voilà pour mon expérience personnel.
La vérité c’est que le fils de l’homme a tué son unique frère par jalousie, c’est ça la seule conclusion à comprendre : On est incapable de s’aimer sans se détruire.

Avatar de l’utilisateur
LHomme au Chapeau
Il jou'ait du piano assis... (avec brio !!)
Messages : 2812
Inscription : lun. mai 09, 2011 3:46 pm
Rang special : New mad hatter
Localisation : Ici

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par LHomme au Chapeau »

alcestehilton a écrit :Et pour l'inspiration encore aujourd'hui j'utilise cette technique de pointe : Je prends un bain
+1 pour ce rapport de l'eau avec l'inspiration (déjà évoqué plusieurs fois dans divers fils).
Moi c'est la douche ! ;)
- Patrice -

Il n'y a pas d'action sans un brin de folie,
sans une déraison souveraine qui se moque des raisons


Ce qui grignotait le fond de l'univers (en cycle roue libre)

Avatar de l’utilisateur
alcestehilton
Batracien
Messages : 57
Inscription : sam. sept. 24, 2011 4:02 pm
Rang special : Batracien
Localisation : au fond de l'eau

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par alcestehilton »

LHomme au Chapeau a écrit :
alcestehilton a écrit :Et pour l'inspiration encore aujourd'hui j'utilise cette technique de pointe : Je prends un bain
+1 pour ce rapport de l'eau avec l'inspiration (déjà évoqué plusieurs fois dans divers fils).
Moi c'est la douche ! ;)
C'est étrange que l'eau soit source d'inspiration... L'eau l'origine du monde... y'a quelque chose à creuser là dessous
La vérité c’est que le fils de l’homme a tué son unique frère par jalousie, c’est ça la seule conclusion à comprendre : On est incapable de s’aimer sans se détruire.

Avatar de l’utilisateur
stan corben
Batracien
Messages : 35
Inscription : mer. avr. 13, 2011 8:47 am

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par stan corben »

Pour l'inspiration, j'écoute de la musique en "adéquation" avec la scène que j'écris, elle me projette des images dans le cerveau... et des-fois je me permets de citer les morceaux (quand l'histoire le permet) direct dans l'histoire...
Ça marche une fois sur trois... Il m'arrive aussi d'ouvrir un livre au hasard et je pique juste une phrase... phrase qui disparaîtra de mon histoire par je ne sais quel phénomène para-normal, mais qui aura accoucher d'un chapitre...

Bien entendu j'ai un plan de travail mais j'aime qu'il soit vague afin d’être constamment surpris par l' histoire qui est en moi.

Avatar de l’utilisateur
Elmyranda
Messages : 19
Inscription : mer. mai 16, 2012 2:47 am
Rang special : Plume legere
Localisation : Montréal

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Elmyranda »

*arrive sur le tard mais ajoute sa goute d'eau à la mare*

En fait de mon coté pour m’empêcher de culpabiliser sur mon "manque de productivité" du à un horaire surchargé, j'ai toujours, comme certain, un calepin à porter de main pour noter un mot, une phrase ou un mini paragraphe qui me vient en tête.

Sisi il m'arrive souvent de prendre la place d'un personnage alors que je ne suis pas du tout dans un moment d'écriture. Dans ce temps, je rage et culpabilise de savoir d'avance qu'une fois bien installée et prête à continuer mon récit: PAF! j'aurai tout oublié et mon temps de productivité se résumera à une course à la recherche des idées perdues...

Alors maintenent je m'assure de toujours avoir de quoi noter près de moi, même près de mon lit (ne riez pas je dors un calepin, une lampe de poche et un crayon sous l'oreiller!) pour noter tout ce qui passe en vitesse dès que cela me vient à l'esprit! Je ne trille pas, tant pis si ça se contredit, mais lorsque j'aurai un moment (se soir, demain ou dans 2 semaines) je ressortirai mon ou mes petits calepins (selon si j'en met partout ou traine le même) et relirai puis regrouperai mes idées.

Généralement le fils de mes pensées me reviens rapidement et en fait, je réalise que je n'ai pas "perdu" de temps du à mon horaire surchargée, car les idées auront amplement muries et je les aurai déjà toutes couchées sur papier, il me restera qu'à les ajuster un peu. Cela me permet d'écrire rapidement le moment venue!

Répondre