Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/...

Sujets inactifs depuis un an ou plus
Avatar de l’utilisateur
alcestehilton
Batracien
Messages : 57
Inscription : sam. sept. 24, 2011 4:02 pm
Rang special : Batracien
Localisation : au fond de l'eau

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par alcestehilton »

Elmyranda si cela peut te rassurer j'ai la même technique que toi. car évidemment c'est toujours dans des endroit insolite et au moment ou il faut pas que j'ai une idée qui "me tombe dessus" (wc, train, avion, bain, douche, lit) j'ai comprit pourquoi il y a quelque année déjà, mon esprit en pause peut rejoindre mon imaginaire, ce qui n'est pas le cas quand je travaille ou que je suis occupée. La télé aussi m'inspire, parfois une image, ou une scène me donne l'idée d'un roman.
La vérité c’est que le fils de l’homme a tué son unique frère par jalousie, c’est ça la seule conclusion à comprendre : On est incapable de s’aimer sans se détruire.

Avatar de l’utilisateur
Najdah
De son sabre, cette guerrière défend son trésor : ses livres
Messages : 4530
Inscription : jeu. juin 28, 2012 7:40 pm
Rang special : grenouillette debutante
Localisation : perdue dans le vague à l'âme

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Najdah »

Evidemment le mauvais côté du système c'est que comme je pense tout haut, j'ai tendance à parler toute seule dans la rue, et certains me regardent de travers... Heureusement, les voisins ont déjà décidé que j'étais un peu folle, mais inoffensive
je plussoie ! j'ai aussi cette tendance à parler toute seule :lol: ou avoir un moment d'absence (euh au travail ça ne le fait pas trop ...)

sinon, je n'ai pas la contrainte "enfants" meme si je ne dis pas non, et je m'octroie du temps , en expliquant à ma moitié de me laisser tranquille quelques heures le week-end :lol:

enfin comme dit plus haut, c'est un équilibre à trouver, pour être serein, sans délaisser famille boulot ou écriture ...

Avatar de l’utilisateur
Sélène
Messages : 71
Inscription : lun. juil. 02, 2012 4:55 pm
Rang special : Alchimiste

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Sélène »

Et bien, et bien... je dois tout d'abord dire que cela est plutot rassurant de vois qu'on est pas seul face aux tourments du manque de temps pour écrire !

Moi j'ai deux enfants, un concubin, trois chats, un chien, deux poissons rouges, un trentaine d'orchidées et une maison. Je suis en congé parental mais j'ai également la co-administration d'un forum à gérer, mes bêta-lectures, tous les exercices que je fais dans l'espoir de me former un jour au métier de correctrice, ma PAL, les jeux vidéos, le cinéma...
Bref, ce qui me chagrine le plus ce n'est pas tant que je ne sais pas quand écrire (le soir tranquille, les enfants sont couchés tôt et mon homme est un homme-canapé qui se fond à merveille dans le décor lol), mais plutot que toutes les meilleurs idées me viennent quand je suis couchée, là ça sort quasiment tout seul. Le souci c'est que si je me relève pour écrire, tout s'évapore aussi sec et si je fais en sorte d'essayer de m'en rappeler le lendemain et bien rien à faire... je ne retrouve pour ainsi dire rien...

C'est frustrant, mais je me dis que si je me force à écrire tout de même un peu tous les soirs, l'inspiration décidera peut-être de venir me visiter à un meilleur moment que celui qu'elle affectionne pour le moment. :yata:

Avatar de l’utilisateur
alcestehilton
Batracien
Messages : 57
Inscription : sam. sept. 24, 2011 4:02 pm
Rang special : Batracien
Localisation : au fond de l'eau

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par alcestehilton »

selene j'ai longtemps eu le même problème que toi et si je peux te donner un conseil pour les idées qui débarquent sans prévenir quand on est dans son lit : procure toi un dictaphone (perso j'utilise celui de mon tel portable) que tu poses sur ta table de nuit. Des qu'une idée te vient enregistre-là immédiatement tu ne te diras plus comme ça que tu as oublié l'idée du siècle ;-)
La vérité c’est que le fils de l’homme a tué son unique frère par jalousie, c’est ça la seule conclusion à comprendre : On est incapable de s’aimer sans se détruire.

Avatar de l’utilisateur
Sélène
Messages : 71
Inscription : lun. juil. 02, 2012 4:55 pm
Rang special : Alchimiste

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Sélène »

Merci beaucoup pour l'astuce, j'avoue d'ailleurs y avoir déjà songé, deux soucis se présentent tout de même : mon homme à côté risque de me maudire, je passe déjà une nuit sur deux à parler durant mon sommeil, si en plus je parle avant... lol ! Le second c'est que dès que je "coupe" mon esprit (quand il est parti à "divaguer" avant de s'endormir) quelle que soit la raison, et bien pouf... on dirait de la fumée ou de la vapeur qui se disperse dans l'air...

Je devrais peut-être me pencher sur la super machine présente dans les Tominockers, celle qui écrit toute seule les rêves de sa créatrice, là ça me serait très utile... bon là je rigole mais c'est vrai que des fois j'aurais l'impression qu'il n'y aurait que cela pour m'aider...

Avatar de l’utilisateur
alcestehilton
Batracien
Messages : 57
Inscription : sam. sept. 24, 2011 4:02 pm
Rang special : Batracien
Localisation : au fond de l'eau

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par alcestehilton »

c'est une bonne idée la machine des Tominockets. Mais pour la trouver bon courage :-) Mio j'ai de la chance si je les écrits immédiatement à mon réveil je me souviens de mes rêves.
La vérité c’est que le fils de l’homme a tué son unique frère par jalousie, c’est ça la seule conclusion à comprendre : On est incapable de s’aimer sans se détruire.

Avatar de l’utilisateur
Sélène
Messages : 71
Inscription : lun. juil. 02, 2012 4:55 pm
Rang special : Alchimiste

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Sélène »

Je pourrais toujours essayer d'en fabriquer une moi même, on verra, je vais tenter le dictaphone dans un premier temps.

Merci ;)

Avatar de l’utilisateur
Lullaby
Un, deux, trois petits cercles et une grenouille
Messages : 1252
Inscription : sam. mai 05, 2007 10:32 pm
Rang special : Grenouille bondissante
Localisation : Dans un étang
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Lullaby »

Tiens, en voilà un topic intéressant....

Jusqu'à dernièrement, j'avançais à la vitesse d'un escargot. J'écrivais quand je savais que j'avais plusieurs heures de libre devant moi (ce qui n'arrivait pas si souvent, évidemment). Et puis j'ai appris à avancer par petits bouts, et surtout, j'ai commencé à participer aux Nuits. Hop, ça me fait des soirées bloquées "écriture" et maintenant, je m'autobotte aussi les fesses quand j'ai une heure de libre pour avancer, même juste un peu, sur mes textes. Et je me suis fait un planning de travail que j'essaie de tenir (les deadline des ATs aident aussi ! ^_^").

J'arrive donc à m'organiser à peu près, mais ça n'a pas été sans mal. Et je procrastine encore, parfois...
La Captive de Dunkelstadt chez Fleur d'Absinthe (Noir d'Absinthe)

Lizzie T.
Batracien
Messages : 2
Inscription : mer. sept. 12, 2012 4:15 pm
Rang special : Tutut

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Lizzie T. »

Qui ne procrastine pas ? En tout cas, moi, je suis une pro' !

Pour écrire, il me faut du temps en fait... je n'aime pas être pressée ou limitée dans le temps.
Par contre pour les idées, je me balade toujours avec un petit carnet sur moi ! (ça évite de parler tout seul).
Sinon j'arrive à écrire un peu tous les jours, donc je suis contente !

Avatar de l’utilisateur
Gilou
Messages : 228
Inscription : mer. déc. 01, 2010 4:18 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Ecrire (et se motiver) vs travail/enfants/chats/chiens/.

Message par Gilou »

Yoch, j'arrive sur le tard sur ce fil.
Avec une chérie et deux enfants à la maison, plus un besoin en sommeil de 8-9h (je précise car les petits dormeurs semblent légions !), il m'est en ce moment presque impossible de trouver du temps pour écrire. Sur le dernier weekend (3 jours pour moi, je suis à 80%), j'ai trouvé... une demi-heure !
Bon, il faut quand même dire que le petit dernier a à peine deux mois, qu'il se réveille la nuit pour téter, que le grand ne fait plus ses siestes, bref je suis un peu en mode "dort qui peu". Sans en être frustré, car comme dirait Christophe Nicolas à travers un de ses personnage "Dormir n'est jamais une perte de temps" (faudra que je pense à le remercier d'avoir écrit ça. Ça n'a pas changé ma vie, mais ça l'a rendu un peu plus sereine).
Bref, en attendant que numéro 2 dorme plus de quatre heure d'affilée, j'avoue que je ne peux écrire que pendant les pauses repas au boulot, et encore pas tous les jours (je suis asocial, mais pas au point de ne jamais accompagner mes collègues quand ils font un resto).
Comme d'autre, j'ai également redécouvert l'écriture manuscrite. M'installer avec un cahier m'est beaucoup plus simple que sur l'ordinateur (surtout avec un petit lutin qui exige un jeu en flash pour tout petits dès qu'il est allumé).
Pour ce qui est de la motivation : je vise petit. Mon roman en cour est minuscule, et à côté je m'autorise une nouvelle dont le thème m'a inspiré. Comme ça, chaque petit pas fait dans la rédaction d'une oeuvre pèse plus dans le résultat final que si je me lançais dans un pavé ou dans un cycle.
Ensuite, une date buttoir. Donc merci Cocyclics pour cette histoire de Challenge, et vive les ATs limitées. Avoir une objectif précis est important pour positiver. Savoir que je tiens les délais m'est très encourageant.
Lire ce fil m'a donné envie d'essayer cette histoire de nuits de l'écriture. Faudra que j'essaye ça.
Les Révoltés de Noël, Editions du Carnet à Spirale.
Mon blog : Sotte d'humeur

Répondre