Renseignement : la justice, les procès

Sujets inactifs depuis un an ou plus
arwen

Re: Renseignement : la justice, les procès

Message par arwen »

La correctionnelle n'a rien à voir avec le jugement d'affaires de terrorisme, donc je ne crois pas que ce soit l'exemple à prendre...
Juge unique, parfois un juge + 2 assesseurs ( souvent affaires de stup)
15/20 affaires jugées dans une après midi...
Grosso modo : le juge énonce le contenu du dossier, pose quelques questions à la personne incriminée ( à la partie civile s'il y en a une), plaidoirie de l'avocat de l'accusé ( et de ceux des parties civiles) mais l’accusé peut se défendre seul s'il le souhaite. Réquisitions du Procureur ( qui peut intervenir avant, mais c'est rare, pour demander des questions). En général, c'est le moment un peu solennel : les procs aiment bien faire des effets... ils représentent l’État.
dernier mot à l'accusé.
Selon la méthode du juge, la peine est déclarée aussitôt ou à la fin de la séance ( quand ils sont trois, se retirent pour délibérer)et on passe à l'affaire suivante.
Ah, ça peut se terminer à pas d'heure : j'ai vu sortir du tribunal à minuit passé...
Les affaires peuvent être renvoyées à des séances ultérieures pour différentes raisons...
Mais je ne crois pas que ce te soit très utile vu ce que tu souhaites écrire... ceci dit ça peut servir à quelqu'un d 'autre ! ;)

Lyra-Moïra

Re: Renseignement : la justice, les procès

Message par Lyra-Moïra »

Le cas du terrorisme est un peu particulier, si ton histoire se passe dans un Etat où le terrorisme est un crime fréquent voire très fréquent le plus crédible serait un jugement à juge unique ce qui correspondrait à ta volonté d'un jugement expéditif, si c'est un coup monté, un Etat à tendance dictatoriale, pas de jury populaire.
La chambre criminelle d'un tribunal se charge normalement de ce type d'affaires.

Lecture des faits incriminatoires
Audience des témoins
Plaidoirie de la demande (le Procureur en France) et ses réquisitions + de la partie civile s'il y en a une (les victimes ou familles des victimes)
Plaidoirie de la défense (ton présumé terroriste)
Sentence après délibérations

Je pense que tu dois garder ces éléments pour un semblant de crédibilité mais après tu peux totalement recréer un système de juridiction qui est propre à ton univers.

Au delà du procès si tu as besoin d'informations sur le terrorisme les définitions officielles, les interventions de l'ONU, etc... (je n'ai pas vu s'il s'agissait d'un acte de terrorisme contre son propre Etat ou contre un autre Etat) je peux te fournir des informations c'est dans mon programme (en plus ça me fera réviser pour mon exam :D )

Avatar de l’utilisateur
Cléo Muceignet
Messages : 89
Inscription : jeu. févr. 17, 2011 8:09 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Paris

Re: Renseignement : la justice, les procès

Message par Cléo Muceignet »

L'histoire ne se passe pas en France, mais dans le "RIST", un état à part situé en Norvège, mais le système se rapprocherait plus de l'américain.

Par contre, ne m'y connaissant pas trop et ne voulant pas ennuyer le lecteur, j'ai décidé de passer très vite sur certains points. Le chapitre ne dure qu'une partie du procès (les deux premières, et j'avoue que je ne comprends pas bien la troisième).
Enfin je comprends, mais dans mon cas, je ne sais pas trop quoi dire.

Lester n'a pas fait la bombe qu'ils ont trouvé. Il n'aurait donc pas eu le temps de faire d'attentat avec, donc pas de victimes.

(Je pense qu'il va falloir que je le retravaille à fond, mais pour le moment je me dépêche de finir le premier jet. Les prochaines semaines vont être tendues et je n'aurais plus le temps de m'y pencher à cause des études. J'essaye de faire le plus de distance durant quelques jours encore...)

Avatar de l’utilisateur
Melindra
File un mauvais réglisse
Messages : 1137
Inscription : ven. déc. 28, 2007 10:31 pm
Rang special : charmeuse de parfums
Localisation : Entre un montagne de livres et une montagne de perles

Re: Renseignement : la justice, les procès

Message par Melindra »

De quel point de vue tu raconteras ce procès ? Si c'est plus du côté u prévenu, il y a des "temps forts" qu'on peut te donner : par exemple quand le prévenu doit approcher à la barre, c'est une source d'émotion et de stress, car il se retrouve isolé face au tribunal avec la salle derrière lui.

Idem quand les juges lui poseront des questions cinglantes (les juges "secouent" très souvent verbalement les prévenus) ou quand le Procureur dira ces réquisitions avec la peine demandé. J'ai assisté à pas mal de procès en correctionnel et j'ai assisté quelques heures de cour d'assise. Là dessus je peux t'aider.
Cycliste - Cours après le temps !

Avatar de l’utilisateur
Cléo Muceignet
Messages : 89
Inscription : jeu. févr. 17, 2011 8:09 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Paris

Re: Renseignement : la justice, les procès

Message par Cléo Muceignet »

C'est effectivement du point de vue de Lester que cela se passe.

Tout ce que je veux, enfin le but du chapitre, c'est que le lecteur comprenne que les anciens amis ont retournés leur veste ( -> faux témoignage) et l'histoire la bombe, en complément des fausses preuves, pour que ça lui fasse comprendre que tout est truqué. Après, je ne suis, de loin, pas qualifiée, alors je me dépatouille comme je peux. En l'état, je ne pense pas que ce que j'ai écris fasse très procès.

Je ne parle, par contre, pas du tout de la peine. Pour l'instant, j'ai coupé la scène après que les juges aient expliqué le déroulement probable des évènements en montrant les preuves (enfin pas eux directement) et en écoutant les témoignages.

Répondre