[A] Le contrat d'édition

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par Celia » ven. sept. 16, 2011 1:25 pm

Et donc, je veux dire, tu compte écrire un bouquin à l'eau de rose ? ^^
(hors sujet)
(les dernières heures du vendredi sont très très longues)
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Aelys
Alors que l'aube diffuse sa couleur sur le monde, le tigre sort du bois noir et lève les yeux vers le ciel qui s’étend de l’autre côté du mur. Est-ce le jour pour jouer sa vie ?
Messages : 9262
Inscription : dim. oct. 31, 2010 11:56 am
Rang special : Grande flemmarde avec des pics d'activité

Re: Le contrat d'édition

Message par Aelys » ven. sept. 16, 2011 1:29 pm

NB a écrit :Non, parce que la clause de préférence ne t'engage pas à signer pour le(s) bouquin(s) suivants avec le même éditeur : elle t'engage juste à lui soumettre le(s) bouquin(s) suivants avant les autres.
S'il dit oui, mais que tu n'as pas envie de continuer (ou pas dans les mêmes conditions) là, tu as de quoi négocier (et s'il n'y a pas d'accord, tu pars !).

Et puis la clause de préférence précise souvent le domaine des romans sur lequel elle s'applique (ex, dans mon cas "fiction jeunesse". Si je fais un thriller SF ou un bouquin à l'eau de rose avec des scènes de sexe explicite, ces romans là ne rentrent pas dans la clause de préférence...).
Et si l'éditeur dit non au bouquin que tu lui soumets, tu as le droit de le soumettre ailleurs. Sachant qu'en moyenne, cette clause s'applique pour 5 ans ou 5 livres. S'il t'en refuse 4 après en avoir édité un, tu n'es plus obligé de les lui soumettre en priorité.

A savoir aussi que cette clause est en train de disparaître doucement, mais que c'était la norme pendant très longtemps : ce n'est donc pas une marque d'escroquerie de la part de l'éditeur de la proposer !
Mes derniers bébés : I.R.L., éditions Gulf Stream et Quelques pas de plus, éditions Scrineo
Grenouille tu as été, grenouille tu resteras.

Site
Blog

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par tigrette » ven. sept. 16, 2011 1:46 pm

Merci à tous.
A savoir aussi que cette clause est en train de disparaître doucement, mais que c'était la norme pendant très longtemps : ce n'est donc pas une marque d'escroquerie de la part de l'éditeur de la proposer !
Pas du tout, non, je sais, et je trouve ça normal que l'éditeur souhaite garder un auteur sur lequel il a investit. Je ne veux surtout pas lancer de polémiques.
C'est pour ça que j'ai volontairement limité le sujet au contrats proposés par les maisons d'éditions sérieuses (pas les arnaques du compte d'auteur déguisé etc).

L'objectif de ce post pour moi est de jeter un éclairage sur ce qui se fait ou pas, ce qui est éventuellement négociable ou pas, et simplement d'essayer de donner des références aux débutants.

Avatar de l’utilisateur
Aelys
Alors que l'aube diffuse sa couleur sur le monde, le tigre sort du bois noir et lève les yeux vers le ciel qui s’étend de l’autre côté du mur. Est-ce le jour pour jouer sa vie ?
Messages : 9262
Inscription : dim. oct. 31, 2010 11:56 am
Rang special : Grande flemmarde avec des pics d'activité

Re: Le contrat d'édition

Message par Aelys » ven. sept. 16, 2011 1:52 pm

Je suis tout à fait d'accord avec toi (et ce sujet est très intéressant !), mais c'est vrai que quand on découvre l'existence du droit de préférence sans vraiment savoir ce que c'est, ça inspire surtout la méfiance. D'où ma volonté de repréciser les choses si jamais quelqu'un avait cette interrogation :)
Mes derniers bébés : I.R.L., éditions Gulf Stream et Quelques pas de plus, éditions Scrineo
Grenouille tu as été, grenouille tu resteras.

Site
Blog

Avatar de l’utilisateur
kÄRN
Messages : 1225
Inscription : dim. avr. 17, 2011 7:34 pm
Rang special : Batra-chien
Localisation : Pandémonium

Re: Le contrat d'édition

Message par kÄRN » dim. sept. 18, 2011 10:32 am

Coucou !
Très bon fil !
Mais quand on y regarde un peu plus, cela donne le vertige !! Il y a tellement de trucs :shock: et je n'ai pas tout lu ! :?
Heureusement, j'en suis pas là ! :)
++
« Qui se sait profond tend vers la clarté ; qui veut le paraître vers l'obscurité ; car la foule tient pour profond tout ce dont elle ne peut voir le fond. » Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
Elyna
Y a-t-il un Stuart dans l'avion ?
Messages : 724
Inscription : lun. nov. 08, 2010 11:51 pm
Rang special : 42

Re: Le contrat d'édition

Message par Elyna » mar. sept. 20, 2011 1:33 pm

Merci Tigrette d'avoir ouvert cet excellent sujet, c'est fou, on imagine pas qu'entre l'envoi du manuscrit à une maison d'édition et la publication il y a autant de choses à voir !

:merci:

MADLORD

Re: Le contrat d'édition

Message par MADLORD » lun. sept. 26, 2011 9:39 pm

Bonsoir,

Globalement, tout est en effet négociable. Le seul souci, c'est qu'on ne sait jamais à quel point l'éditeur a envie du manuscrit... Si on négocie trop fort, et que l'éditeur le prend mal, on risque tout simplement de passer à côté d'une opportunité. Le seul moyen de bien négocier, c'est d'avoir plusieurs éditeurs intéressés. Pour un premier roman, le contrat à compte d'éditeur est tellement difficile à obtenir que j'ai signé sans rien discuter !
Avec le temps, et de bonnes ventes, on peut négocier un peu. Mais il faut vendre beaucoup pour être en position de force face à son éditeur, ce qui est très rare.
Je rêve moi aussi d'une relation avec un éditeur où l'argent n'entrerait pas en ligne de compte.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10519
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par Beorn » mar. sept. 27, 2011 10:56 am

MADLORD a écrit :Je rêve moi aussi d'une relation avec un éditeur où l'argent n'entrerait pas en ligne de compte.
Moi je rêve d'une relation avec un éditeur où BEAUCOUP d'argent entrerait en ligne de compte. :wow:
Désolé, c'était juste pour le plaisir d'utiliser cette émoticône...
Je ne le pense pas du tout, en plus.


En ce qui me concerne, pour mes deux premiers romans, j'ai bien lu tout le contrat ligne par ligne et j'ai signé sans rien demander, bien sûr. Ce n'est pas très glorieux mais comme dit MADLORD, un contrat est déjà tellement difficile à obtenir...

En revanche, je n'ai pas hésité à réclamer à mon éditeur l'application du contrat quand cela n'était pas fait - il a tout de suite répondu favorablement, d'ailleurs.
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par Asia M » lun. avr. 23, 2012 2:40 pm

Salut,

je remonte ce fil très intéressant parce que je suis en pleine écriture d'une série d'articles sur les contrats d'édition. Voici la première partie (il devrait y en avoir six ou sept) : Les contrats d'édition expliqués aux auteur-e-s - 1 : Les droits d'auteur

Comme je suis récemment devenue éditrice, j'ai dû me plonger la tête dans les contrats d'édition. Pas une partie de plaisir, mais j'en ai finalement vu le bout... Grâce à plusieurs contrats-types, dont un de l'UNEQ (Union des Écrivaines et des Écrivains Québécois), j'ai appris des tas de choses et j'ai eu envie de les partager. :wow:

Je vous avoue également que ces articles s'inscrivent dans ma volonté générale de démystifier le rapport auteur-éditeur. Les auteurs ne se rendent pas compte à quel point l'éditeur a besoin d'eux : ils ne constituent pas moins que son fond de commerce ! Parmi les grandes angoisses de l'éditeur sont celle de ne pas trouver assez de manuscrits à publier, et celle de laisser filer un texte qui aurait "marché". Croyez-moi, les éditeurs (surtout les indépendants) veulent votre manuscrit au moins autant que vous voulez un contrat... :roll:

Après, admettons tout de même que ce ne soit pas le cas, la solution évidente pour rééquilibrer le rapport de force lorsqu'on est primo-romancier est la syndicalisation. Ne restez pas seul-e, vous serez toujours perdant-e. Au contraire, la masse réussira toujours à faire plier le capital. ;) :yata:
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par Asia M » ven. avr. 27, 2012 3:45 pm

Euh... J'ai le droit de poster une seconde réponse juste après la mienne ?

Voici le 2ième article de la série, déjà en ligne ! ;)
Les contrats d'édition expliqués aux auteur-e-s - 2 : Les obligations de l'auteur-e
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
Kira
De son sabre, cette guerrière défend son trésor : ses livres
Messages : 2857
Inscription : ven. nov. 20, 2009 3:13 pm
Rang special : Fantôme du forum
Localisation : De l'autre côté du miroir

Re: Le contrat d'édition

Message par Kira » ven. avr. 27, 2012 4:21 pm

Asia M a écrit :Euh... J'ai le droit de poster une seconde réponse juste après la mienne ?
Toutafé :mage:

Tes articles sont très intéressants, mais peut-être un peu généralistes.

Je relève deux points intéressants dans le dernier :

- Le droit de citation : il existe en droit français une chose qui s'appelle "exception de citation" et qui te permet de citer un très court passage (une phrase) d'un autre livre, d'une chanson etc (à condition de créditer les auteurs). Je ne sais pas si cela existe en droit canadien, j'avoue.

-
L'auteur-e ne devrait cependant pas signer de contrat avant de connaître la teneur des corrections éditoriales qui lui seront demandées.
J'avoue que cette clause-là m'étonne un peu. Jusqu'à présent, je n'ai quasiment jamais parlé des corrections éditoriales avant signature du contrat. (Mais j'imagine que si les corrections sont d'importance ça peut rebuter certains auteurs, c'est vrai ; les contrats comportent en général -de ma faible expérience - une clause qui dit que tu dois remettre les corrections éditoriales avant telle date butoir et que si tu ne le fais pas, ça vaut rupture du contrat).

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11912
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par Roanne » ven. avr. 27, 2012 4:43 pm

Kira a écrit :-de ma faible expérience - une clause qui dit que tu dois remettre les corrections éditoriales avant telle date butoir et que si tu ne le fais pas, ça vaut rupture du contrat).
A vérifier mais il y aurait "pire" : il existerait une clause qui dit que si l'auteur ne fait pas le travail de correction demandé, celui-ci peut être confié à tierce personne sans que l'auteur n'ait plus son mot à dire (ou presque).
Clause qui protège les éditeurs d'un certain genre d'auteurs.
Dernière modification par Roanne le lun. avr. 30, 2012 3:00 pm, modifié 1 fois.
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
Je suis aussi sur Wattpad avec d'anciens projets de challenges.

Avatar de l’utilisateur
Blanche
Mais pas innocente !
Messages : 242
Inscription : sam. mars 05, 2011 8:04 pm
Rang special : Batracien qui aime les spaghettis
Localisation : Sur ma chaise de bureau
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par Blanche » sam. avr. 28, 2012 8:50 am

Je confirme le post de Roanne. ^^
J'ai ça dans le mien. :)

Ils sont vraiment bien ces articles, Asia !

Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Re: Le contrat d'édition

Message par Asia M » dim. avr. 29, 2012 5:27 am

Merci pour vos retours ! Mes articles ne sont pas parfaits, et ils bénéficient des commentaires qu'on me fait dessus. ;)

Concernant le droit de courte citation... Cela ne requiert en effet pas d'autorisation tant que le droit moral et certains critères de citations spécifiés par la loi sont respectés.

En revanche, ce n'est pas clair si ce droit s'applique lorsque la citation est reprise au sein d'une autre œuvre littéraire. À en croire Wikipédia, le droit de citation peut être utilisé "afin de rendre compte d'événements d'actualité" ou "à des fins de critique ou de revue" d'après la législation européenne (http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_courte_citation), et "aux fins d'étude privée et de recherche (article 29), de critique et de compte-rendu (article 29.1) ou aux fins de communication des nouvelles (article 29.2)" d'après la législation canadienne (http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisatio ... _au_Canada). C'est très particulier.

Pour ce qui est des corrections, merci pour vos témoignages ! À vrai dire, j'allais moi-même poser la question. J'ai travaillé mon propre contrat d'édition à partir de quelques exemples dont aucun ne mentionnaient ces fameuses "corrections éditoriales"... J'étais assez surprise, et j'ai commencé à me demander s'il était abusif de ma part d'inclure dans le contrat la nécessité pour les auteurs de s'acquitter des corrections demandées.

Roanne : Là, je suis par contre dubitative. Tous les contrats évoquent la correction des "épreuves", qui est effectuée par l'éditeur si l'auteur fait défaut de le faire lui-même avant un certain délai. Cette correction, comme je le comprends, est cependant typographique : les "épreuves" dans l'édition traditionnelle sont des essais d'impression, ce qui indique que l'œuvre a déjà franchi le cap des éventuelles corrections éditoriales. À ce stade, si l'auteur demande à faire des "corrections d'auteur" qui modifient le texte au-delà d'un certain pourcentage, il est même tenu de les payer lui-même...

Je me demande s'il n'y aurait pas confusion entre ces différents types de "correction". Publier au nom de l'auteur quelque chose que l'auteur n'a ni écrit, ni approuvé me semble quand même difficile à soutenir en regard de la loi.
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
Ermina
Ramasse autant de papyrus que de champignons !
Messages : 4941
Inscription : sam. févr. 12, 2011 12:47 pm
Rang special : Impératrice
Localisation : Empire Romain

Re: Le contrat d'édition

Message par Ermina » lun. avr. 30, 2012 2:28 pm

En revanche, ce n'est pas clair si ce droit s'applique lorsque la citation est reprise au sein d'une autre œuvre littéraire.
J'ai fait un post icisur le sujet. En France, le droit de citation courte ne s'applique pas dans les oeuvres esthétique et de divertissement, donc le roman. J'ai fait des recherches et quelqu'un qui s'y connaît bien me l'a confirmé sur un autre forum : il a rencontré le problème il y a un moment. Dans le cas d'un roman, il faut demander l'autorisation aux ayant-droit.
*Cycliste* chocolatvore :psycho:

2764 ab urbe condita ● en phrase IV
Les morts d'Odérisse le papyrus

Publication :
Le résurrecteur, nouvelle publiée aux Editions Voy'[el]

Répondre