[I] Utilisez-vous des dragons, licornes, et autres elfes et orcs ?

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Bergamote
Plume alerte et sensuelle.
Messages : 994
Inscription : ven. déc. 21, 2007 10:42 am
Rang special : Batracien
Localisation : C'est rose et c'est une ville

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Bergamote » ven. sept. 30, 2011 5:14 am

Pour les noms, je ne serais pas aussi catégoriques que vous. Parce qu'il y a deux possibilités :

1) "Troululu l'el'phe sylvain cherche des feuilles d'érable pour se fabriquer un nouveau chapeau d'automne."
Dans cet exemple, il n'y a aucune justification à transformer elfe en el'phe, je suis totalement d'accord.

2) "Gorbonk l'el'phe venait de démater la tronche de Brontos à coup de scie-sauteuse."
Dans cet exemple, je me dis que l'utilisation d'el'phe peut-être salvatrice. Gorbonk n'a rien de l'elfe basique. En plus, il utilise une scie sauteuse. mais il se trouve qu'il a quand même des origines elfiques. Mais qu'au fil du temps, leurs noms s'est modifié. Pour moi alors, il sera plus logique que ce personnage un peu punk soit un el'phe. Ou quelque chose de plus funky, genre un hell'ph :D Nan, je plaisante.

Mais attention, personnellement, je nomme un chat un chat. Une fée est une fée, un troll, un troll, etc.
Dernière modification par Bergamote le ven. sept. 30, 2011 9:22 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Maden
Messages : 444
Inscription : mer. août 03, 2011 9:50 pm

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Maden » ven. sept. 30, 2011 6:56 am

Oui, enfin, on met pas forcément un vampire pour qu'il boive du sang ou un phénix pour jouer au feu et montrer une chouette résurrection.
Oui et pourtant, je comprends ce que veut dire Syven. Si c'est pour mettre du vampire parce que c'est cool sans exploiter le côté vampire... Pour moi, ce ne sont plus vraiment des vampires donc pourquoi dire vampire ? :evil:

Il y a plusieurs manières de l'aborder, certes, mais si il y a des humains dans l'histoire il faudra forcément traité leur antagonisme. Des êtres si proches et si ressemblants mais essentiellement différents, et justement c'est cette différence qu'il faut exploiter, selon moi. Sinon on risque de tomber dans le vampire surfeur cool qui tue pas d'humain, peut s'exposer au soleil et qui finalement est, humain.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10345
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Beorn » ven. sept. 30, 2011 8:46 am

Siana a écrit :Oui, enfin, on met pas forcément un vampire pour qu'il boive du sang ou un phénix pour jouer au feu et montrer une chouette résurrection.
Maden a écrit :Oui et pourtant, je comprends ce que veut dire Syven. Si c'est pour mettre du vampire parce que c'est cool sans exploiter le côté vampire... Pour moi, ce ne sont plus vraiment des vampires donc pourquoi dire vampire ?

Il y a plusieurs manières de l'aborder, certes, mais si il y a des humains dans l'histoire il faudra forcément traité leur antagonisme. Des êtres si proches et si ressemblants mais essentiellement différents, et justement c'est cette différence qu'il faut exploiter, selon moi. Sinon on risque de tomber dans le vampire surfeur cool qui tue pas d'humain, peut s'exposer au soleil et qui finalement est, humain.
Assez d'accord avec Maden et Syven : certes, un vampire peut être beaucoup plus travaillé que le cliché de base du vampire, néanmoins, si on l'appelle "vampire", on fait une promesse de sang et de morsure au lecteur...
C'est un peu comme l'histoire du fusil chargé : si on place un fusil chargé dans une scène, il faut qu'à un moment dans l'histoire, il tire sur quelqu'un. Sinon, autant s'abstenir.

Le vampire ne mordra peut-être personne, en fin de compte, mais les thèmes associés au vampire ne pourront pas être évités à un moment ou à un autre.
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Luminelya
Bêta lit les papyrus plus vite que son ombre
Messages : 1916
Inscription : ven. févr. 01, 2008 3:52 pm

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Luminelya » ven. sept. 30, 2011 1:42 pm

Bergamote a écrit :2) "Gorbonk l'el'phe venait de démater la tronche de Brontos à coup de scie-sauteuse."
Dans cet exemple, je me dis que l'utilisation d'el'phe peut-être salvatrice. Gorbonk n'a rien de l'elfe basique. En plus, il utilise une scie sauteuse. mais il se trouve qu'il a quand même des origines elfiques. Mais qu'au fil du temps, leurs noms s'est modifié. Pour moi alors, il sera plus logique que ce personnage un peu punk soit un el'phe. Ou quelque chose de plus funky, genre un hell'ph :D Nan, je plaisante.
D'accord, mais dans ce cas je veux l'explication linguistique pour comprendre comment on est passé de "elfe" à "el'phe" :P Je plaisante, encore que : le risque est à mon sens de donner l'impression de modifier l'orthographe à seule fin d'originalité. Je ne voudrais pas m'acharner sur cet exemple, mais l'apostrophe et le "ph" auraient tendance à m'orienter vers cet a priori.

Sinon, d'accord aussi avec Syven, Maden et Beorn : si on peut remplacer le terme "vampire" par n'importe quel autre sans que cela ait le moindre impact sur la cohérence de l'intrigue, c'est selon moi qu'il y a un problème.

Depuis hier j'ai en tête une comparaison un peu idiote, sans doute, mais tant pis, je me lance : c'est comme si on vous proposait un gâteau aux pommes et que vous ne retrouviez ni la consistance d'un gâteau, ni le goût des pommes. Il y a alors de grandes chances pour que vous trouviez qu'on s'est un peu moqué de vous en vous induisant en erreur avec un nom qui n'a rien à voir avec ce dont il s'agit. En revanche, si vous retrouvez le goût des pommes mais avec une consistance surprenante, ou encore accompagné d'un mélange d'autres saveurs, et que le résultat est très bon, vous vous émerveillerez sans doute que l'on puisse faire ça avec une simple recette de gâteau aux pommes. Enfin, mettons que cela soit en réalité un gâteau de pommes... de terre (pourquoi pas :P) : si vous adorez les pommes, vous serez peut-être déçu ; mais si c'est très bon, vous trouverez peut-être le cuisinier inventif et audacieux.
Voilà pour la comparaison à deux francs ! Au cas où, je traduis quand même : la première situation correspond à l'utilisation d'un terme classique sans aucune exploitation des caractéristiques qui lui sont associées dans l'esprit du lecteur ; la deuxième situation correspond à l'utilisation d'un terme classique avec un apport personnel en plus de certaines caractéristiques ; la troisième situation correspond à l'utilisation d'un terme classique avec une prise à contrepied de ces caractéristiques.

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Batracien
Messages : 246
Inscription : mer. févr. 14, 2007 12:23 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Ellie » ven. sept. 30, 2011 2:45 pm

Maden a écrit : Oui et pourtant, je comprends ce que veut dire Syven. Si c'est pour mettre du vampire parce que c'est cool sans exploiter le côté vampire... Pour moi, ce ne sont plus vraiment des vampires donc pourquoi dire vampire ? :evil:

Il y a plusieurs manières de l'aborder, certes, mais si il y a des humains dans l'histoire il faudra forcément traité leur antagonisme. Des êtres si proches et si ressemblants mais essentiellement différents, et justement c'est cette différence qu'il faut exploiter, selon moi. Sinon on risque de tomber dans le vampire surfeur cool qui tue pas d'humain, peut s'exposer au soleil et qui finalement est, humain.
Tout dépend de l'histoire, je trouve : par exemple, je sais pas, si j'ai une histoire où mon protagoniste mène une enquête et qu'un patron de bar vampire est à même de donner certaines infos, je pense pas que son «vampirisme» doive être détaillé à mort, c'est à la limite plus un élément de «background» qu'autre chose. Par ailleurs autant perso j'aime bien les vampires «vraiment vampires», autant ça m'embête qu'on dise qu'il y a des façons de traiter les vampires qui sont forcément mauvaises. Il me semble par exemple que le Disque-Monde a pas mal de vampires (pas tous) qui peuvent s'exposer au soleil, ne tuent pas et sont sans doute, au final, assez humains, pourtant je trouve pas que leur traitement soit forcément inintéressant pour autant. (Après je pense que la problématique se pose plus en terme de métissage, d'intégrations des espèces non-humaines, etc. que sur vraiment «un roman de vampire» – à part Carpe Jugulum).

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10345
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Beorn » ven. sept. 30, 2011 3:14 pm

Ellie a écrit :Il me semble par exemple que le Disque-Monde a pas mal de vampires (pas tous) qui peuvent s'exposer au soleil, ne tuent pas et sont sans doute, au final, assez humains, pourtant je trouve pas que leur traitement soit forcément inintéressant pour autant.
Je n'ai pas lu ces romans-là, mais Le Disque Monde, c'est de l'humour et de la parodie délirante, donc je ne suis pas sûr que ce soit un bon exemple.
La Mort qui est tordante de rire, le magicien qui n'a aucune magie, la malle de voyage qui est hyper dangereuse... Pratchett mélange tout et n'importe quoi.
Ellie a écrit :Tout dépend de l'histoire, je trouve : par exemple, je sais pas, si j'ai une histoire où mon protagoniste mène une enquête et qu'un patron de bar vampire est à même de donner certaines infos, je pense pas que son «vampirisme» doive être détaillé à mort,
Je suis d'accord, mais attention, Maden n'a pas parlé de détailler, je crois.
L'idée, il me semble, c'est de dire que même si ce type n'est là que pour le décor, si on choisit de dire que c'est un vampire, alors ça ne doit pas juste rester une étiquette avec rien derrière. Son "vampirisme" doit se manifester d'une manière ou d'une autre.
Ellie a écrit :(Après je pense que la problématique se pose plus en terme de métissage, d'intégrations des espèces non-humaines, etc. que sur vraiment «un roman de vampire» – à part Carpe Jugulum).
En fait, si c'est un "roman de vampires" (ou un "roman d'elfes" ou un "roman d'orques"), c'est à dire si le "vampirisme" constitue un des thèmes principaux, on va sans doute pouvoir en faire des créatures vraiment différentes des vampires classiques. Parce qu'on aura le temps pour cela, parce que toutes les péripéties, ambiances et personnages seront basés sur ce thème et qu'on pourra concocter quelque chose de subtil.
Au contraire, si c'est juste un élément du décor, le mot "vampire" comporte déjà tellement de connotations qu'on n'aura sans doute pas le temps de se débarrasser de toute l'imagerie qu'il véhicule.
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Tsyl
Chevalier dragon
Messages : 299
Inscription : mar. août 30, 2011 2:48 pm
Rang special : Eternel Cauchemar palmé

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Tsyl » ven. sept. 30, 2011 4:27 pm

Au niveau de l'el'phe, mon interprétation est plutôt celle-ci : l'auteur a voulu différencier le mot tout en gardant évident le "terme initial", ce qui irait plutôt bien avec ses fameux el'phes : une race de guerriers fiers, beaux, etc. - conception classique des elfes -, se déplaçant sur des navires volants et contrôlant l'élément Air - conception moins classique, d'où le changement d'orthographe. Mais je peux me tromper complètement ^^.
Ancien voleur sur Dofus. Ancien assassin sur LoL. Actuel voleur sur Guild Wars 2. Cinq ans de droit n'enseignent pas l'honnêteté.

Avatar de l’utilisateur
Sycophante
Capitaine de la mare qui tire plus vite que son ombre
Messages : 3388
Inscription : mer. mars 09, 2011 2:07 am
Rang special : Grenouille farfelue
Localisation : Royaume des Mers Turquoise
Contact :

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Sycophante » dim. oct. 02, 2011 3:01 pm

Ce fil est passionnant !

A mon humble avis, je pense qu'il est possible de traiter de sujets mille fois abordés auparavant, à condition de réinventer le mythe (ce qui est très ardu, bien évidemment).
Anne Rice y est parvenu dans les années 70 avec ses vampires.
Du coup, c'est vrai qu'aujourd'hui, dès qu'on s'attaque à des mythes, on est obligés de mettre la barre très haut.
C'est pour cela que j'apprécie de plus en plus des univers humoristiques, comme par exemple ceux de Pratchett ou de Bergamote, car il y a une volonté de jouer avec les
stéréotypes qui est extrêmement jouissive. Et en plus c'est loin d'être évident à écrire !
L'extrême inverse, c'est la Compagnie Noire : faire des mercenaires d'une sorcière des anti-héros, c'est tout aussi génial !
Pour moi, l'originalité, c'est toujours payant. Du coup, ça me rend un peu plus "sévère" avec les histoires de Fantasy "classiques" (Elfes, dragons etc).
Ce qui ne veut pas dire que je ferme la porte ;)

Avatar de l’utilisateur
Aldol
Messages : 59
Inscription : jeu. mars 08, 2018 10:39 pm
Rang special : Chlamydomonas
Localisation : Montréal

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Aldol » ven. mars 09, 2018 6:41 pm

Bonjour les Grenouilles,

Je suis assez nouveau sur le forum et comme ce fil m'intéresse je souhaite l'actualiser.

Personnellement, je n'ai aucun problème à voir des elfes, dragons, licornes, nains et autres créatures fantastiques dans les romans de Fantasy (peut-être pas tous à la fois par contre :roll: ). Si leur présence est bien amenée et apporte un plus à l'histoire ou au monde, je ne vois pas où est le mal à employer ces termes qui font partie des codes du genre. J'ai tout autant de plaisir à lire une histoire avec des elfes, des nains et autres qu'avec juste des humains ou des djinns. Tant que le monde et l'intrigue rendent ces espèces intéressantes, j'y trouve mon compte :) .

Comme d'autres Grenouilles l'ont signalé, l'important c'est que ce ne soit pas un "copier-coller" de ce qui a déjà été vu et revu ailleurs (Merci "Eragon" pour les elfes... :psycho: ). J'aime bien que lorsque l'auteur retravaille l'aspect ou la culture de ce peuple et le présente à sa manière. Bref, j'apprécie qu'il nous présente sa vision et pas celle de Tolkien. Des mages elfes surhumains et d'une sagesse infinie qui vivent éternellement dans des forêts, c'est bien beau mais on l'a déjà vu de nombreuses fois. L'inverse avec des elfes esclaves est tout aussi vrai, alors un poil d'originalité ne ferait pas de mal (pas un simple détail pour dire qu'on est différent). Ce ne veut pas dire de forcément tout chambouler mais juste d'apporter un élément qui vient rafraîchir le concept et vraiment permettre à l'auteur de se l'approprier.

Si on reprend l'exemple des elfes, j'ai eu une découverte plaisante en jouant au RPG Divinity Original Sin 2 que je souhaite partager avec la mare. Les producteurs sont parvenus à créer des elfes complètement différents sans pour autant jeter à la poubelle toutes les codes et les attentes de la Fantasy. Oui, ils ont des oreilles pointues, sont assez isolés et en communion avec la nature mais les ressemblances s'arrêtent là. Je vous en parle plus dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler: montrer
Ces elfes sont très très grands (1 tête de plus que les humains dans le jeu) et l'organisation des muscles et des veines sont loin d'être lisses et tout beau et proposent un aspect végétal proche des nervures des feuilles.
Image
Le code vestimentaire des armures est aussi en rupture totale avec le SdA.

Image

Pour finir, au-delà de l'apparence, il faut noter que ces elfes ont une culture centrée sur le passage de la mémoire qui se fait par cannibalisation partielle. A la mort, les elfes absorbent et revivent une partie des souvenirs du défunt en mangeant sa chair (c'est valide avec les autres espèces aussi). Par ailleurs, s'ils sont en communion avec la nature, c'est en grande partie parce que après sa mort, le corps d'un elfe peut donner naissance à un arbre ancestral où l'esprit de l'elfe continue à vivre. Tous ces arbres sont connectés entre eux à un niveau spirituel. Difficile dans les circonstances pour les elfes de ne pas être proche de la nature. Celle-ci est intrinsèquement liée à leurs propres ancêtres dont ils partagent les souvenirs. Je simplifie un peu mais si vous êtes intéressés n'hésitez pas à aller vous renseigner davantage.

Pour les grenouilles qui ont lu le spoiler, j'espère que celui-ci vous permettra d'entrevoir et d'ouvrir de nouveaux horizons sur les elfes de vos récits. Surtout n'hésitez pas à partager votre façon bien à vous de présenter et utiliser les nains, orcs, elfes, etc. Je serai très curieux de vous lire.

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 1276
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Nana » ven. mars 09, 2018 9:11 pm

Ca c'est du déterrage Aldol! Tu as bien raison, ce fil est intéressant.
Il m'arrive de créer mes propres créatures, ou bien de piocher dans le bestiaire existant. Il y a tellement de créatures différentes, pourquoi se priver? On peut les traiter de plein de manières différentes.
Les seules races sur lesquelles je bloque, ce sont celles issues du monde de Tolkien. Je n'ai aucun problème pour lire des livres qui en contiennent, mais pour en écrire... Je crois que c'est tellement connoté et codé que j'ai l'impression de ne pas pouvoir en faire ce que je veux : si je fais comme tout le monde, ce n'est pas drôle, mais si je m'écarte trop, est-ce que ce sont toujours les mêmes peuples? Et puis, ce ne sont pas forcément ceux qui m'attirent le plus. J'ai un vrai problème avec les nains. Je sais bien que c'est une race issue de la mythologie nordique. Mais dès que j'en croise un dans un livre, j'imagine un nain de notre monde, et je me pose de questions qui n'intéressent personne à part moi, du style: "les humains ne connaissent pas le nanisme chez eux? Si oui, ça se passe comment quand un humain nain vient au monde? Ce n'est pas agaçant pour lui de devoir expliquer qu'il ne fait pas partie d'une autre race, mais qu'il est bien humain?". Je sais que je me prends trop la tête, mais que voulez-vous, c'est dans ma nature :rougit:

En tout cas Aldol, les elfes de ce jeu sont super classe dans leurs armures :love:
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Challenge: Lhéritage des Sages
marraine de Ji Aʃka :mage:

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 8865
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Crazy » ven. mars 09, 2018 9:47 pm

Ca me fait penser à ce lien : http://rinkworks.com/fnovel/ (en anglais), sur lequel je suis tombée hier ^^
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2018 : Darkside : Le journal d'Anya
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
sherkkhann
C'est moi que tu regardes ?
Messages : 3851
Inscription : mer. janv. 20, 2010 4:33 pm
Rang special : Hu Cannabis !

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par sherkkhann » ven. mars 09, 2018 10:43 pm

Mais dès que j'en croise un dans un livre, j'imagine un nain de notre monde, et je me pose de questions qui n'intéressent personne à part moi, du style: "les humains ne connaissent pas le nanisme chez eux? Si oui, ça se passe comment quand un humain nain vient au monde? Ce n'est pas agaçant pour lui de devoir expliquer qu'il ne fait pas partie d'une autre race, mais qu'il est bien humain?". Je sais que je me prends trop la tête, mais que voulez-vous, c'est dans ma nature :rougit:
je trouve cette approche super classe :heart:
:romain: Cycliste :romain:

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 1276
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Nana » ven. mars 09, 2018 11:04 pm

Crazy a écrit :
ven. mars 09, 2018 9:47 pm
Ca me fait penser à ce lien : http://rinkworks.com/fnovel/ (en anglais), sur lequel je suis tombée hier ^^
Ah je connais ce test! Une fois je m'étais amusée à compter combien de "oui" je répondais. Il existe une traduction en français.
Spoiler: montrer
1. Est-ce que rien ne se passe durant les cinquante premières pages ?


2. Est-ce que votre personnage principal est un jeune commis de ferme aux origines mystérieuses ?


3. Est-ce que votre personnage principal est l’héritier du trône mais ne le sait pas ?


4. Est-ce que votre histoire porte sur une jeune personne qui devient adulte, gagne un grand pouvoir et défait le grand méchant pas beau ?


5. Est-ce que votre histoire narre une quête pour un objet magique qui va sauver le monde ?


6. Ou alors à propos d’un objet qui va détruire le monde ?


7. Est-ce que votre histoire se déroule autour d’une prophétie parlant de l’Elu qui sauvera le monde, tous les gentils et les gentilles forces du Bien ?

8. Est-ce que votre roman contient un personnage dont le seul rôle est d’apparaitre au hasard et de donner des informations ?


9. Est-ce que votre roman contient un personnage qui est en réalité un Dieu déguisé ?


10. Est-ce que le grand méchant pas beau est en vérité le père du personnage principal ?


11. Est-ce que le roi de votre monde est un gentil roi abuse par un méchant magicien ?


12. Est-ce que le terme « magicien distrait » décrit un de vos personnages ?


13. Pareil pour « un guerrier puissant, au cœur tendre mais un rien limité sur le plan intellectuel » ?


14. Pareil pour « un sage, aux grandes connaissances, mystique qui refuse de donner des indications sur le déroulement de l’histoire pour des raisons personnelles et mystérieuses » ?

15. Est-ce que les personnages féminins de votre roman passent beaucoup de temps à se faire du mouron sur leur apparence physique, surtout quand le personnage principal traîne dans le coin ?


16. Est-ce qu’un personnage féminin est uniquement là pour être capturé et secouru ?


17. Est-ce qu’un personnage féminin n’existe que pour incarner les idéaux féministes ?


18. Est-ce que les termes « une aide cuisinière plus confortable avec une poêle à frire qu’une épée » décrivent un de vos personnages féminins ?


19. Est-ce que les termes « une guerrière plus confortable avec une épée qu’une poêle à frire » décrivent un de vos personnages féminins ?


20. Est-ce qu’un personnage de votre roman est parfaitement décrit avec les termes « un nain refrogné » ?


21. Même chose pour « un demi-elfe déchiré entre son héritage humain et son héritage elfe » ?


22. Avez-vous fait en sorte que les elfes et les nains soient amis, juste pour faire différent ?


23. Est-ce que tous les personnages d’une taille inférieure à quatre pieds sont uniquement là pour le comique ?


24. Pensez-vous que les deux seules utilisations d‘un bateau sont le piratage et la pêche ?


25. Ignorez-vous quand la machine à faire des bottes de paille a été inventée ?


26. Est-ce que vous avez dessiné une carte pour votre roman qui indique des lieux tels que « Les Terres Maudites », « La Forêt de la Peur », « Le Désert de la Désolation », ou n’importe quoi qui contient « de la Ruine » ?


27. Est-ce que votre roman comprend un prologue incompréhensible tant que nous n’avons pas lu tout le livre, et encore ?


28. Est-ce le premier tome d’une trilogie ?


29. Voir de 5 ou 10 tomes ?


30. Est-ce que votre livre est plus épais que l’annuaire de Paris ?

31. Est-ce que rien ne se passe dans le précédent livre que vous avez écrit, mais que vous pensez que vous être encore très loin de finir votre « histoire » et que cela nécessite un grand nombre de séquelles ?


32. Est-ce que vous écrivez des préquelles à votre série de livres, même si celle-ci n’est pas encore finie ?


33. Est-ce que votre nom est Robert Jordan et que vous avez menti comme un arracheur de dents pour aller aussi loin ?


34. Est-ce que votre livre est basé sur vos parties de jeu de rôle avec vos amis ?

35. Est-ce que votre roman contient des personnages transportés du monde réel vers un monde fantasy ?


36. Est-ce que certains de vos personnages principaux ont une apostrophe ou un tiret dans leur nom ?


37. Est-ce que l’un de vos personnages a un nom de plus de trois syllabes ?

38. Est-ce que vous ne voyez rien d’anormal à avoir deux personnages venant du même petit village appelés "Tim Umber" et "Belthusalanthalus al'Grinsok" ?


39. Est-ce que votre roman contient des orcs, des elfes, des nains ou des hobbits ?


40. Pareil pour des “orkens” et “Nahins » ?


41. Est-ce que vous avez une race qui commence par « demi- » ?


42. A n’importe quel moment de votre histoire, est-ce que les personnages principaux prennent un raccourci à travers d’anciennes mines naines ?


43. Est-ce que vous écrivez vos scènes de batailles après les avoir jouées dans votre RPG favori ?


44. Est-ce que vous avez créez les fiches de personnages de tous vos personnages principaux dans votre RPG favoris ?


45. Est-ce que vous faîtes des piges pour Wizards of the Coast ?


46. Est-ce que des tavernes existent dans votre livre uniquement pour que vos personnages puissent s’y bagarrer ?


47. Est-ce que vous pensez savoir comment le féodalisme marchait alors qu’en vérité, vous n’y connaissez rien ?


48. Est-ce que vos personnages passent une quantité de temps démesurée à voyager d’un endroit à un autre ?


49. Est-ce que l’un de vos personnages principaux pourrait dire aux autres quelque chose qui pourrait vraiment les aider dans leur quête mais qui ne le fait pas rien que ne pas gâcher l’intrigue ?

50. Est-ce que vos utilisateurs de magie lancent des sorts facilement identifiables en tant que « boule de feu » et « éclair » ?

51. Avez-vous déjà utilisé le terme « mana » dans votre roman ?


52. Avez-vous jamais utilisé le terme « armure de plates » dans votre roman ?


53. Les Cieux aient pitié de vous, utilisez-vous le terme “points de vie” dans votre ouvrage ?


54. Ne réalisez-vous pas combien l’or pèse en vérité ?...


55. Pensez-vous que les chevaux peuvent galoper toute la journée sans se reposer ?

56. Est-ce que, dans votre roman, un personnage se bat pendant deux heures en armure de plates complète, chevauche pendant 4 heures puis fait délicatement l’amour à une servante consentante dans la même journée ?

57. Est-ce que votre personnage principal a un marteau, une hache, une lance ou toute autre arme magique qui revient automatiquement quand il la lance ?

58. Est-ce que dans votre roman quelqu’un plante une personne avec un cimeterre ?


59. Est-ce que quelqu’un plante une personne portant une armure de plates ?


60. Pensez-vous que les épées pèsent 10 livres ou plus ?


61. Est-ce que le héros tombe amoureuse d’une femme inaccessible, qu’il atteindra plus tard ?
Non.

62. Est-ce qu’une large partie de l’humour de votre roman consiste en des jeux de mots ?


63. Est-ce que votre héros est capable de résister à plusieurs coups de l’équivalent fantasy d’un marteau de 10 livres mais est quand même menacer par une frêle donzelle avec une dague ?


64. Pensez-vous qu’il faut, habituellement, plus d’une flèche en pleine poitrine pour tuer un homme ?


65. Ne réalisez-vous pas qu’il faut des heures pour faire un bon ragoût, ce qui en fait un mauvais choix pour un repas « sur la route » ?


66. Avez-vous des barbares nomades, vivants dans la toundra, et consommant barils sur barils de d’hydromel ?


67. Pensez-vous qu’hydromel est juste un joli mot pour remplacer bière ?


68. Est-ce que votre histoire implique un certain nombre de races différentes ayant toutes exactement un roi, un pays et une religion ?


69. Est-ce que la guilde des voleurs est l’organisation la mieux organisée et comptant le plus de monde dans votre monde ?


70. Est-ce que le grand vilain pas beau punit les erreurs insignifiantes par la mort ?


71. Est-ce que votre histoire raconte les aventures d’une équipe de guerriers de top niveau qui prennent en chemin un barde nul en combat mais qui joue du luth ?


72. Est-ce que le « Commun » est la langue officielle de votre monde ?


73. Est-ce que la campagne de votre monde regorge de tombes et de cimetières remplis d’anciens objets magiques que personne n’a pensé à voler durant tous ces siècles ?


74. Est-ce que votre livre est, de façon basique, une réécriture du Seigneur des Anneaux ?


75. Relisez cette question et répondez franchement.
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Challenge: Lhéritage des Sages
marraine de Ji Aʃka :mage:

Avatar de l’utilisateur
Aldol
Messages : 59
Inscription : jeu. mars 08, 2018 10:39 pm
Rang special : Chlamydomonas
Localisation : Montréal

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Aldol » ven. mars 09, 2018 11:16 pm

@ Nana:

J'aime aussi beaucoup créer mes propres créatures et espèces. Souvent je m'inspire de quelque chose qui existe dans la nature puis je développe à partir de là (exemple auquel je viens de penser : la peau du caméléon et sa capacité de mimétisme pour une espèce forestière et tu arranges ensuite la culture autour de cette capacité unique). Par contre, quand on crée une espèce ou une créature, il faut faire attention à ne tomber dans le piège de finalement créer une espèce ou une créature qui est un équivalent presque parfait de nains, elfes, orcs, dragons, manticore, etc. Exemple : ca s'appelle "Grolard" mais en réalité ce sont des orcs lambda...

Sinon oui, les elfes de Divinity Original Sin 2 sont vraiment classe dans leurs armures. C'est encore mieux et plus varié dans le jeu. On sent que la direction artistique a pris un soin tout particulier au moment de les caractériser.

Ps: Content de voir que je ne suis pas le seul à me poser des questions sur les nains :).

@ Crazy:

On sent beaucoup de cynisme dans ton lien ! J'adore :psycho: Blague à part, je persiste à croire qu'utiliser l'un ou l'autre des éléments qui y sont mentionnés n'empêche pas de proposer un récit très réussi. Mais, il est vrai que, selon la sensibilité de chacun, on trouve de véritables "turn off" dans la liste des questions proposées. Par exemple, j'ai toujours trouvé bien drôle quand les espèces sont toujours remarquablement ségréguées au niveau géographique, avec un bon petit royaume pour chaque et une idéologie TRÈS dominante. Pourquoi ces espèces n'auraient-elles pas les mêmes divisions que nous autres bons vieux humains. ;) Note bien que cela ne m'empêche pas d'apprécier l'histoire pour autant si elle est bien ficelée.

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 8865
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Dragon, licorne et barbe à papa.

Message par Crazy » sam. mars 10, 2018 8:50 am

Aldol a écrit :
ven. mars 09, 2018 11:16 pm
On sent beaucoup de cynisme dans ton lien ! J'adore :psycho: Blague à part, je persiste à croire qu'utiliser l'un ou l'autre des éléments qui y sont mentionnés n'empêche pas de proposer un récit très réussi. Mais, il est vrai que, selon la sensibilité de chacun, on trouve de véritables "turn off" dans la liste des questions proposées. Par exemple, j'ai toujours trouvé bien drôle quand les espèces sont toujours remarquablement ségréguées au niveau géographique, avec un bon petit royaume pour chaque et une idéologie TRÈS dominante. Pourquoi ces espèces n'auraient-elles pas les mêmes divisions que nous autres bons vieux humains. ;) Note bien que cela ne m'empêche pas d'apprécier l'histoire pour autant si elle est bien ficelée.
Oui, ce "test" est sévère et je pense qu'on peut écrire une bonne histoire tout en ayant quelques points de cochés dans la liste (bon, pas trop, non plus ^^). Perso, j'ai un projet de fantasy dans mes cartons, qui reprend des éléments "classiques" du genre mais dont je cherche l'originalité au niveau du traitement ;)
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2018 : Darkside : Le journal d'Anya
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Répondre