[A] Quand les personnages parlent une autre langue...

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
[H]ivy
Batracien
Messages : 46
Inscription : ven. févr. 03, 2012 8:59 pm
Rang special : Raton-laveur de carreaux ronds
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs

Re: Quand les personnages parlent une autre langue...

Message par [H]ivy » jeu. mars 29, 2012 10:02 am

Une petite question, dans mon histoire également il y à beaucoup de langues inventées que le héros comprend de façon tellement naturelle qu'il ne s'en rend pas compte. Pour donner un impacte plus discret au changement de langue (et comme je n'aime pas mettre "dit-il en tatata" à tout bout de champ) j'ai décidée d'accorder à chaque langue une police propre en fonction de sa sonorité (par exemple une langue douce à une police italique et très fine, une langue pleine de T à une police grasse etc) comme il n'existe que les options gras ou italique et que ce n'est pas suffisant pour tout mes étrangers, je passe de Time New Roman à Century (par exemple).

Est-ce que cela peu poser problème pour l'édition (que tout ne soit pas écrit en Time pour ceux qui n'ont pas tout suivit) ?
On ne vois bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. Renard
Même les cochons d'inde ont leur fierté.
Fragments : Challenge 2015

Avatar de l’utilisateur
Ermina
Ramasse autant de papyrus que de champignons !
Messages : 4941
Inscription : sam. févr. 12, 2011 12:47 pm
Rang special : Impératrice
Localisation : Empire Romain

Re: Quand les personnages parlent une autre langue...

Message par Ermina » jeu. mars 29, 2012 10:30 am

Il faut voir sur le site de l'éditeur, mais généralement ils imposent times ou arial et détestent qu'on ne respecte pas les consignes de soumissions.
C'est mieux je pense d'éviter les polices fantaisistes du coup, car elles sont parfois difficile à lire et font mal aux yeux : et si c'est dur à lire, l'éditeur n'insiste pas. De plus, c'est l'éditeur qui s'occupe de la présentation si le manuscrit est accepté. Aussi, il peut très bien décider de ne pas garder la présentation avec les polices et faire autre chose.
De plus, le problème de mettre une police pour chaque langue, c'est qu'il faut expliquer à un moment ou a un autre le code et que le lecteur peut très vide l'oublier.
*Cycliste* chocolatvore :psycho:

2764 ab urbe condita ● en phrase IV
Les morts d'Odérisse le papyrus

Publication :
Le résurrecteur, nouvelle publiée aux Editions Voy'[el]

Avatar de l’utilisateur
NB
Ricoche en Premier
Messages : 6201
Inscription : jeu. janv. 24, 2008 3:40 pm
Rang special : Bâtisseuse
Localisation : Vers les maïs au sud de Lyon
Contact :

Re: Quand les personnages parlent une autre langue...

Message par NB » jeu. mars 29, 2012 5:12 pm

[H]ivy a écrit : Est-ce que cela peu poser problème pour l'édition (que tout ne soit pas écrit en Time pour ceux qui n'ont pas tout suivit) ?
Normalement, l'éditeur verra avec toi ce qui convient le mieux (ce qui est le plus lisible). Ça ne posera pas de problème (mais il faut d'abord que le manuscrit soit accepté ;) )

Avatar de l’utilisateur
[H]ivy
Batracien
Messages : 46
Inscription : ven. févr. 03, 2012 8:59 pm
Rang special : Raton-laveur de carreaux ronds
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs

Re: Quand les personnages parlent une autre langue...

Message par [H]ivy » jeu. mars 29, 2012 9:00 pm

D'accord merci.

Bon, il va falloir trouver autre chose et croiser les doigts.
On ne vois bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. Renard
Même les cochons d'inde ont leur fierté.
Fragments : Challenge 2015

Avatar de l’utilisateur
Zanlicatl
Batracien
Messages : 30
Inscription : mer. févr. 03, 2016 9:19 pm
Rang special : Quetzal
Contact :

Re: Quand les personnages parlent une autre langue...

Message par Zanlicatl » mar. févr. 16, 2016 5:51 pm

Tu peux sinon faire comme certain roman font mettre des numéros et tu créer à la fin du livre un chapitre ou "codex" comme certain roman font, et la ben tu récrit les phrases avec le numéro et tu traduits en dessous sans rien de plus ! un appendice ou je sais plus comment on appelle ca.
Mathieu Gaborit ma dit un jour:"L'écriture est comme un escargot, ce qui compte, ce n'est pas la coquille, l'orthographe, mais la créature à l'intérieur".

Avatar de l’utilisateur
Iluinar
Virus informatique mutant. Un jour, il dominera le monde !
Messages : 11221
Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:05 pm
Rang special : Esprit servant du fouet
Localisation : Dans mon monde

Re: Quand les personnages parlent une autre langue...

Message par Iluinar » mar. févr. 16, 2016 9:18 pm

Zanicatl, je ne sais pas si tu as vu mais les posts ont une date. Répondre à quelqu'un quatre ans après, je ne suis pas sûr que ce soit très utile.

Avatar de l’utilisateur
Semrodia
Phénix de la mare
Messages : 267
Inscription : ven. févr. 05, 2016 1:29 pm
Rang special : Rêveur acharné

La langue étrangère dans la narration

Message par Semrodia » lun. févr. 22, 2016 12:38 pm

Bonjour tout le monde !

Je me permets de venir demander quelques opinions de grenouilles car je suis partagé pour l'utilisation d'une langue étrangère dans mon Challenge (j'aurais pu écrire dans le fil du Challenge mais je me suis dit que c'était une question générale).

Dans mon monde, mon héros est un prêtre d'une certaine religion. Le livre "Saint" est écrit dans une langue morte appelé le "Jumélaire" qui ressemble beaucoup au latin. Normalement, quand le prêtre prie ou récite des Dits de l'Empereur (sortes de mantras ou de sourates) il le fait normalement dans cette langue. Le fait de garder cette langue dans le fait religion tient beaucoup au fait que les autorités ecclésiastiques cherchent à ne pas pouvoir être contredits dans leur version et sont donc les seuls à pouvoir comprendre les Dits de l'Empereur... et n'ont donc pas le droit de traduire. :fouet:

Ca implique des soucis de narration. Comment faire en sorte pour que les Dits de l'Empereur qui sont dans cette langue Jumélaire puissent être compréhensibles à la lecture. Après tout un prêtre dans ses prêches cite les Dits... et personne ne comprend ? Si l'auteur traduit ces Dits de l'Empereur, comment faire pour que ce soit à la fois compréhensible mais que l'on sache que nul ne peut comprendre... :psychocoah:

A noter que j'utilise un point de vue omniscient mais limité, ce qui m'empêche de seulement prendre le point de vue de quelqu'un en particulier. :argh:

:help:

Merci d'avance pour vos réponses ! :scroutch:
Sem
Friche littéraire...

Avatar de l’utilisateur
Akalou
Regard farouche et déterminé. On n'embête pas la protégée de Mère Fouettarde !
Messages : 5186
Inscription : mer. oct. 01, 2014 10:29 am
Rang special : Vainc les Huns et les autres

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par Akalou » lun. févr. 22, 2016 1:24 pm

C'est sympa, comme idée :heart:

Est-ce vraiment nécessaire que le lecteur comprenne cette langue ? Est-ce que ce sont des gros passages qui sont écrits dans cette langue ? Si oui, tu peux peut-être tout simplement ajouter la traduction à côté (en italique, ou entre guillemets) dans la narration. Ou bien si on n'a pas besoin du mot à mot, juste indiquer en gros la teneur du discours ou son utilité : bénédiction, méditation, etc.

Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 1254
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par ilham » lun. févr. 22, 2016 1:29 pm

Point de vue omniscient mais limité... Désolée, mais je ne comprends pas de quoi tu parles, là...
Soi ton point de vue est omniscient et le narrateur ( qui peut ne pas être un personnage donc) sait tout sur tout
Soit il ne l'est pas, omniscient, et dans ce cas tu es dans un point de vue interne.
3eme solution, la focalisation dite externe où le narrateur se contente de décrire ce qui est visible, sans s'arreter sur les émotions des personnages notamment. Un choix assez risque sur la totalité d'un roman vu le peu d'implication que cela génère. En règle générale, on l'utilise plutot dans un bref passage, descriptif souvent.

faudrait éclaircir cette question de point de vue.
Mon challenge : Le lanceur de pierres
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9781
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par Crazy » lun. févr. 22, 2016 1:39 pm

Semrodia a écrit :Je me permets de venir demander quelques opinions de grenouilles car je suis partagé pour l'utilisation d'une langue étrangère dans mon Challenge (j'aurais pu écrire dans le fil du Challenge mais je me suis dit que c'était une question générale).
Toi, tu n'as pas regardé dans l'Index :fouet: :fouet: :fouet:

Il y a plusieurs sujets là-dessus, choisis celui qui te correspond le mieux et demande une fusion à une :modo: ;)
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Semrodia
Phénix de la mare
Messages : 267
Inscription : ven. févr. 05, 2016 1:29 pm
Rang special : Rêveur acharné

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par Semrodia » lun. févr. 22, 2016 2:39 pm

Ouille ouille Crazy, avait pas vu je bondis sur un de ces sujets. Je répondrai aux gentilles grenouilles ensuite. :ronge:

Merci pour toutes vos réponses. :sifflote:
Friche littéraire...

Avatar de l’utilisateur
K-rine
Messages : 306
Inscription : mer. juil. 06, 2011 7:26 pm
Rang special : Danseuse sur nénuphar

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par K-rine » mer. févr. 24, 2016 4:06 pm

Même remarque qu'Akalou : est-ce vraiment utile pour le lecteur de comprendre cette langue ?
Ne pas en donner la traduction te permettrait justement de souligner l'interdiction de traduire cette langue.

Avatar de l’utilisateur
Semrodia
Phénix de la mare
Messages : 267
Inscription : ven. févr. 05, 2016 1:29 pm
Rang special : Rêveur acharné

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par Semrodia » mer. févr. 24, 2016 4:19 pm

Akalou a écrit :C'est sympa, comme idée :heart:

Est-ce vraiment nécessaire que le lecteur comprenne cette langue ? Est-ce que ce sont des gros passages qui sont écrits dans cette langue ? Si oui, tu peux peut-être tout simplement ajouter la traduction à côté (en italique, ou entre guillemets) dans la narration. Ou bien si on n'a pas besoin du mot à mot, juste indiquer en gros la teneur du discours ou son utilité : bénédiction, méditation, etc.
Coucou Akalou, merci pour ton message !

Pour une raison que j'ignore j'ai commencé à l'écrire en italique... et donc totalement compréhensible tant pour les lecteurs que pour les auditeurs. Je peux evidemment corriger ça mais le fait de citer un Dit de l'Empereur peut justement mettre du piquant dans la narration. Du coup y'a pas mal de passages, surtout au début.

Mettre la traduction ne gênerait il pas l'écriture et la fluidité de la narration ? :sifflote:
ilham a écrit :Point de vue omniscient mais limité... Désolée, mais je ne comprends pas de quoi tu parles, là...
Soi ton point de vue est omniscient et le narrateur ( qui peut ne pas être un personnage donc) sait tout sur tout
Soit il ne l'est pas, omniscient, et dans ce cas tu es dans un point de vue interne.
3eme solution, la focalisation dite externe où le narrateur se contente de décrire ce qui est visible, sans s'arreter sur les émotions des personnages notamment. Un choix assez risque sur la totalité d'un roman vu le peu d'implication que cela génère. En règle générale, on l'utilise plutot dans un bref passage, descriptif souvent.

faudrait éclaircir cette question de point de vue.
Coucou ilham !

Merci pour ta question, effectivement ce n'est pas vraiment clair ce que j'ai écrit. C'est un point de vue plutôt omniscient où le narrateur sait tout... mais ne dit pas tout. Je ne sais pas trop si c'est bien répondu :ronge:
K-rine a écrit :Même remarque qu'Akalou : est-ce vraiment utile pour le lecteur de comprendre cette langue ?
Ne pas en donner la traduction te permettrait justement de souligner l'interdiction de traduire cette langue.
Bonjour K-Rine ! Merci pour ta réponse !

Je pense que ca peut donner un plus, vraiment. Quand il y a un sacrilège et que mon héros dit en substance (je ne veux pas trop faire de pub pour mon Challenge) : "Heureux sont ceux qui expient leur pêché, la caresse de la Flamme les emmènera au firmament" (alors qu'il pense peut être à l'envoyer au bûcher)... ca peut être intéressant narrativement parlant

Merci à tous d'avoir répondu. Il y a déjà un fil sur ce sujet, donc je suppose qu'on peut s'arrêter ici. Je pense que je vais adapter ces citations en tant que texte compréhensible par tous mais interdit d'être répété par un non initié.
Friche littéraire...

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9781
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par Crazy » mer. févr. 24, 2016 5:01 pm

Semrodia a écrit :Il y a déjà un fil sur ce sujet, donc je suppose qu'on peut s'arrêter ici.
Mets le lien du fil en question et on demandera à un :modo: de fusionner ;)
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Semrodia
Phénix de la mare
Messages : 267
Inscription : ven. févr. 05, 2016 1:29 pm
Rang special : Rêveur acharné

Re: La langue étrangère dans la narration

Message par Semrodia » mer. févr. 24, 2016 6:56 pm

Crazy a écrit :
Semrodia a écrit :Il y a déjà un fil sur ce sujet, donc je suppose qu'on peut s'arrêter ici.
Mets le lien du fil en question et on demandera à un :modo: de fusionner ;)
Voici le lien ! Merci Crazy ! :sr:
Friche littéraire...

Répondre