[A] Personnage efféminé

Sujets inactifs depuis un an ou plus
Avatar de l’utilisateur
Hénée
Prépare tous les romans, sauf le sien
Messages : 53
Inscription : mar. août 10, 2010 11:04 am
Rang special : Batracien

Re: Personnage Efféminé...

Message par Hénée »

Tout ce qui a été dit au-dessus est très pertinent.

Si tu cherches vraiment à jouer sur l'humour avec un personnage efféminé caricatural, comme fanifanette je te conseille d'aller jeter un coup d'oeil au rôle de Robert de Niro dans Stardust.

Dans les romans fantasy, je suis une immense fan de la série Nightrunner de Lynn Flewelling, et ses deux personnages principaux, Alec et Seregil, sont gays. La façon dont est exposée, surtout dans les deux premiers tomes, l'évolution de leur relation (Alec étant plutôt hétéro à la base), est subtile et m'a beaucoup plu. Pour te les caractériser un peu, ce sont loin d'être des personnages vraiment efféminés ou de "grandes folles", ce sont plutôt (surtout Seregil, puis petit à petit Alec, qui évolue beaucoup au cours de la série) des hommes très éduqués, élégants, peut-être un peu maniérés surtout pour Seregil, clairement d'influence "elfique" si on veut vraiment parler fantasy.
*Corrections du premier tome des Ailes froissées en cours*

Avatar de l’utilisateur
takisys
Grenouille à quatre roues
Messages : 4067
Inscription : jeu. mars 31, 2011 7:37 pm
Rang special : Dragon dyslexique
Localisation : Au coeur d'une faille spatiotemporelle
Contact :

Re: Personnage Efféminé...

Message par takisys »

Dans les personnages public, je te proposerais bien de jeter un œil aux très nombreuses vidéo disponible sur Youtube avec John Barroman,(acteur, animateur et chanteur. Gay et très bien dans sa peau. Il n'hésite pas à jouer sur tous les registres, il a d'ailleurs jouer le rôle de Zaza sur les planches londoniennes) je crois que tu devrais trouver tous les aspects possibles : c'est une "personnage" à part entière :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Elle
Ange de la patience, toujours prête à défendre SG
Messages : 180
Inscription : mer. janv. 06, 2010 10:41 am
Rang special : grenouille qui patauge souvent

Re: Personnage Efféminé...

Message par Elle »

takisys je te rejoins également,
j'ai également pensé à John Barrowman, c'est un personnage ! ;)
il y a de nombreuses vidéos de lui en talk-show qui juste trop :D
Malo est de retour !!!! par ici
:heart:
Le pitch de Malo se trouve par ici !
Per aspera, ad astra

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 3404
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Personnage Efféminé....un peu gay sur les bords...

Message par Celia »

Maden a écrit :
tu cites La Cage aux Folles, mais c'est quand même un peu daté, et justement c'est un gros cliché qui n'a pas fait que du bien.
Sauf que la Cage aux Folles a un but spécifiquement humoristique, donc basé sur l’exagération consciente des homosexuels. Je ne vois pas en quoi ça ne ferait "pas que du bien" sachant que l'humour est souvent basé sur la caricature et fait partie du 2nd voire 3ème degré. Aujourd'hui encore, si on prend le film Chouchou (ou le sketch d'ailleurs) la caricature fait rire et c'est normal. Donc, si tu sais que tu veux faire de l'humour, ne te gêne pas, par contre, si tu veux un personnage plus authentique... je vois plus un personnage maniéré (d'après ce que tu dis dans ton premier post) qu'excentrique.
Personnellement j'ai beaucoup de mal.
Certes, c'est de l'humour, mais si, à l'époque, ce genre de film a permis une visibilité plus grande et plus acceptée des homosexuels, aujourd'hui ça a surtout des relents de caricature quasi outrancière. Pour beaucoup de gens, les homo sont des folles efféminées (alors que c'est faux, et que même, on peut être efféminé sans être gay, ou garçon manqué sans être lesbienne). Or, je ne pense pas que ce genre d'image grossière (dans le sens caricaturale) soit encore utilisable en fiction sans tomber dans l'aspect très beauf. En tout cas, c'est casse-gueule, à mon sens.
Et je réitère : si tu n'utilises l'homosexualité d'un personnage que pour le comique de situation, ça ne passera pas pour moi (après si tu écris une comédie, pourquoi pas si c'est bien fait)
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
fanifanette
Sous la protection de la Terrible et Vénérée Super Rainette.
Messages : 793
Inscription : mar. sept. 18, 2012 3:33 pm
Rang special : bisouvore
Localisation : là où le bruit est une douce musique

Re: Personnage Efféminé....un peu gay sur les bords...

Message par fanifanette »

Pour moi, la cage aux folles est une comédie burlesque et avant tout une pièce de théâtre, et comme toujours au théâtre, les traits sont grossis souvent à l'extrême. Et je pense que la caricature passe toujours à notre époque, la preuve en est: Chouchou de Gad (bien que le sketch soit beaucoup plus drôle que le film) ou alors Pédale Douce et Gazon Maudit.
Mais c'est une caricature propre au français (à mon sens), les américains eux vont préféré les motards vêtus de cuir des pieds à la tête (cf: Police Académie). Alors que nous, nous stéréotypons les homo comme de grande folle, eux les associent plus aux sado-maso... Bref tout le monde a tord, un homosexuel est avant tout un homme de tous les jours et ce n'est absolument pas écrit sur leur front.
Par contre, si tu tiens à efféminé ton personnage, moi je n'y vois aucun inconvénient si le but est autre que le comique de situation (comme le souligne Célia).
Sagouine de la grammaire, de l'orthographe, de la conjugaison et de la syntaxe. Pas fière de l'être, mais je ne m'excuserai plus :rale: :lol:

Avatar de l’utilisateur
takisys
Grenouille à quatre roues
Messages : 4067
Inscription : jeu. mars 31, 2011 7:37 pm
Rang special : Dragon dyslexique
Localisation : Au coeur d'une faille spatiotemporelle
Contact :

Re: Personnage Efféminé....un peu gay sur les bords...

Message par takisys »

Celia a écrit : Et je réitère : si tu n'utilises l'homosexualité d'un personnage que pour le comique de situation, ça ne passera pas pour moi (après si tu écris une comédie, pourquoi pas si c'est bien fait)
Pareil ici.

En revanche, pour la cage au folles, il faut remettre la pièce dans le contexte de l'époque : c'était très culotté et ça abordait des sujets que très peu traités en accès tout public. Entre autre le tragi-comique de personnage tel que celui de Zaza, ou plus exactement de ceux se cachant sous ce type d'exubérance. j'en ai connu, et pas forcément dans le showbiz.

Si la cage aux folles ne correspondait pas à un pas positif, crois moi qu'un type comme John Barrowman, n'aurait pas accepter de reprendre le rôle dans toute son exubérance, mais aussi dans son humanité. Le message de la cage au folle c'est derrière le masque du clown, il y a un homme qui souffre, qui aime, un homme généreux, un homme qui mérite le respect. Alors c'est vrai que les ficelles sont très grosses et que les blagues sont souvent limites, mais à l'époque, c'était le prix à payer pour toucher un public large avec autant de succès.

Aujourd'hui avec l'évolution des mentalités, je trouve la version originale imbuvable, mais à Londres, je me suis régalée et j'ai applaudi et JB sur scène, lui s'amusait comme un petit fou.
Dernière modification par takisys le mer. janv. 09, 2013 1:27 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Booz
Les papyrus s'inclinent devant elle
Messages : 3203
Inscription : dim. sept. 06, 2009 3:28 pm
Rang special : BatCanetonBoulet

Re: Personnage Efféminé...

Message par Booz »

Je n'ai qu'un tres vague souvenir de La cage aux folles mais je me souviens très bien de Chouchou qui m'émeut aux larmes à chaque fois parce que, derrière les exagérations, le personnage n'en demeure pas moins profond et je pense qu'il faut au moins ça pour faire passer - chez moi - le coté caricatural.
«Mais la Voix me console et dit : " Garde tes songes :
Les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous ! "»

"La Voix" Baudelaire.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 3404
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Personnage Efféminé...

Message par Celia »

Je n'ai pas dit que la Cage n'était pas drôle mais qu'utiliser les mêmes trucs à notre époque soit 30 ans plus tard, c'est à la fois caricatural et pas original :-)
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
takisys
Grenouille à quatre roues
Messages : 4067
Inscription : jeu. mars 31, 2011 7:37 pm
Rang special : Dragon dyslexique
Localisation : Au coeur d'une faille spatiotemporelle
Contact :

Re: Personnage Efféminé...

Message par takisys »

Celia a écrit :Je n'ai pas dit que la Cage n'était pas drôle mais qu'utiliser les mêmes trucs à notre époque soit 30 ans plus tard, c'est à la fois caricatural et pas original :-)
ça c'est clair :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Mélie
Messages : 68
Inscription : sam. déc. 29, 2012 8:36 pm
Rang special : 42
Localisation : Co. Galway, Irlande

Re: Personnage Efféminé...

Message par Mélie »

Pour la Cage aux Folles, encore une fois, oui, dans le contexte de l'époque, c'était très bien, et je ne nie pas ça - et je trouve même ça très drôle ! Mais quand je dis que ça n'a pas fait que du bien, c'est qu'aujourd'hui encore beaucoup de gens assimilent homosexuels et "grandes folles". Et oui, il y a des films comme Chouchou qui partent dans la caricature aussi, mais comme le dit si bien Booz, le côté émouvant du personnage permet de faire passer la caricature.

Et oui, quand c'est de l'humour, on grossit le trait. Mais, pour renverser un peu la situation, imaginez de nos jours un film ou un livre avec un personnage noir présenté comme stupide, non civilisé, façon Tintin au Congo (autre oeuvre que j'aime beaucoup une fois replacée dans son contexte), bref, insérez ici tous les clichés que vous voulez. Est-ce que ce serait drôle ? Peut-être. Est-ce que ce serait offensant ? Sans doute, surtout si le personnage est présenté comme une représentation de tous les noirs.

D'où le fait qu'il faille prendre des précautions : avoir un personnage à plusieurs facettes, réaliste, et humain, ou sinon avoir plusieurs personnages homosexuels mais tous très différents comme dans Glee (même si comme il a déjà été dit plutôt cette série a de très nombreux défauts).
"A half-read book is a half-finished love affair."
David Mitchell, Cloud Atlas

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Batracien
Messages : 243
Inscription : mer. févr. 14, 2007 12:23 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Personnage Efféminé...

Message par Ellie »

Nariel Limbaear a écrit : Quelques exemples de mangas ont été donnés donc pas la peine, par contre, j'ai un exemple en SFFF, c'est l'un des vampires dans Sans âme, je ne me rappelle plus son nom, qui est justement assez excentrique et je crois qu'il est gay (il a des mignons en tout cas).
Lord Akeldama :) et, oui, il est homo.

Sinon, je vais pas revenir sur tout ce qui a été dit, mais je me disais qu'un autre truc à prendre en compte c'est le contexte dans lequel se passe l'histoire, notamment l'époque, parce que même si tu arrives à faire un portrait super réaliste en te basant sur des gens du XXIè siècle, ça risque de faire un peu anachronique si ça se passe en plein moyen-âge :D (même si ça peut être assumé aussi) Pour ça, je trouve que Sans Âme (et la suite, Sans Forme, qui introduit aussi un personnage de lesbienne dandy) est pas mal, parce qu'il y a le côté «scandaleux» par rapport à l'angleterre (pseudo-)victorienne qui est présentée de façon légère et drôle...

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Batracien
Messages : 243
Inscription : mer. févr. 14, 2007 12:23 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Personnage Efféminé...

Message par Ellie »

Sinon, dans un univers plus «fantasy», je me dis que Ser Loras dans le trône de fer est peut-être un exemple intéressant ?

Avatar de l’utilisateur
Mélie
Messages : 68
Inscription : sam. déc. 29, 2012 8:36 pm
Rang special : 42
Localisation : Co. Galway, Irlande

Re: Personnage Efféminé...

Message par Mélie »

Ellie a écrit :Sinon, dans un univers plus «fantasy», je me dis que Ser Loras dans le trône de fer est peut-être un exemple intéressant ?
Oooh j'y avais pas pensé, mais oui, en effet !! Et Renly aussi, du coup ^^
"A half-read book is a half-finished love affair."
David Mitchell, Cloud Atlas

Avatar de l’utilisateur
Sand
Batracien
Messages : 182
Inscription : ven. janv. 26, 2007 9:58 am

Re: Personnage Efféminé...

Message par Sand »

Tout dépend de ce que vous entendez par efféminé...

Ser Loras et Renly ne sont pas efféminés, ils sont raffinés et courtois selon les critères de leur monde et de leur temps.

(par ailleurs j'ai du mal avec le concept de féminité affligeante : c'est affligeant la féminité???)

Vous créez des univers, si c'est pour y coller les arbitrages qui ont fait que certains défauts, qualités et activités sont associés à la féminité ou à la masculinité dans le nôtre... Vous avez le droit de faire exploser ces arbitrages, voire ces notions.

Anonyme_Quatre

Re: Personnage Efféminé...

Message par Anonyme_Quatre »


Répondre