Quelques questions en vrac...

Sujets inactifs depuis un an ou plus
Avatar de l’utilisateur
Ayalys
Purple Cat
Messages : 364
Inscription : lun. août 01, 2011 8:57 am
Rang special : Mini-Brume grognon
Localisation : Dépend des jours

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Ayalys »

Je suis d'accord avec les interventions précédentes sur la maturité.
Après, je pense qu'il faut aussi regarder quel point de vue tu utilises: si tu es en focalisation interne, c'est la façon dont ton héroïne se considère qui est importante.

Avatar de l’utilisateur
Elhyane
Batracien
Messages : 35
Inscription : dim. juin 10, 2012 8:57 pm
Rang special : Enquiquineuse professionnelle

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Elhyane »

Ayalys a écrit :Je suis d'accord avec les interventions précédentes sur la maturité.
Après, je pense qu'il faut aussi regarder quel point de vue tu utilises: si tu es en focalisation interne, c'est la façon dont ton héroïne se considère qui est importante.
J'utilise une focalisation externe, d'où mon besoin de précisions. En interne, il est clair que j'utiliserais plus le "jeune femme" :mrgreen: (Orgueil quand tu nous tiens)
Siana a écrit :L'indépendance de nos jours est assez limite à définir, pas toujours en rapport avec l'âge. Parce que ceux qui finissent leurs études tard sont de plus en plus nombreux et n'en sont pas moins "vieux", et souvent ils n'ont pas encore une indépendance totale, ou alors elle arrive lentement (moi, par exemple, j'ai bientôt 23 ans et j'en suis à ma dernière année d'études, donc pas encore totalement indépendante, mais je ne me considère plus comme une "jeune fille").

Je suis plus d'accord avec le degré de maturité, et aussi plutôt l'indépendance par rapport aux parents non pas financièrement mais par le fait qu'on ne se sent plus le besoin de faire appel à eux pour tout et n'importe quoi, on assume nos choix et nos erreurs, en quelque sorte.
Effectivement, de nos jours, il est difficile de définir l'indépendance à cause des études. Néanmoins, mon univers est à des années lumières de notre monde. Je suis plus dans le type d'univers "à la Tolkien". Donc je ne peux pas vraiment me servir du critère des études et de tout ce qui tourne autour. Quoique. Un diplôme officieux de voleuse, ça compte ? :lol:
Plus sérieusement, si on ne prend en compte que l'indépendance couplée à la maturité, je pense qu'elle est "jeune fille". Elle a beau se prétendre indépendante, savoir mettre du beurre dans les épinards ne veut pas dire rapporter les épinards. Quant à assumer ses erreurs... ça viendra, mais pas encore ^^
NB a écrit :(et la maturité sexuelle compte aussi, hein. Selon comment est ton héroïne à 17 ans par rapport à ça, ça peut aussi aider à la classer côté "jeune fille" ou "jeune femme"...).

Perso, j'ai différents niveaux :
* Petite fille (jusqu'à 7-8 ans)
* Fille (8-11 environ)
* Jeune fille (12-14)
* Adolescente (14-16 max selon maturité)
* Jeune femme (+ de 16 ans).
Merci pour ton classement, que je trouve intéressant :) Mais j'avoue que 16 ans, pour moi, est un poil jeune pour être considérée comme "jeune femme". Bien sûr, tout dépend des personnes, cependant, j'ai du mal. Mais comme d'un autre côté, ça permet de définir de claires limites, ça pourrait sûrement me servir...
Quant à la maturité sexuelle... jeune fille. Pour le moment :wamp:

Bah, dans le pire des cas, je verrais bien ce qu'en disent mes bêtas... si j'arrive jusqu'au cycle, ce qui n'est pas encore gagné :wamp:

Merci beaucoup de vos réponses, je prends note de toutes vos remarques :D
Image
C’est difficile de mettre un peu d’absolu dans la mare aux grenouilles. (Pablo Picasso)

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 7832
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Macada »

En pleine correction de roman, je me retrouve avec un gros "chien" perdant beaucoup de sang suite à un joli trou dans une artère fémorale.

Est-il possible de faire un garrot à sa patte arrière, le temps de l'emmener se faire soigner ?
A noter qu'un point de compression ne m'arrangerait guère.

Merci d'avance pour vos retours
Challenge : Sous l'aile du corbeau
Parutions 2019-2020 :

Entre troll et ogre en poche !
Rose-thé et gris-souris
Le Loupiot de la Maison des Vosges
La forêt des Gardiens

Avatar de l’utilisateur
Ayalys
Purple Cat
Messages : 364
Inscription : lun. août 01, 2011 8:57 am
Rang special : Mini-Brume grognon
Localisation : Dépend des jours

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Ayalys »

En fait, en réponse simple, ça risque d'être particulièrement compliqué. Pas complètement, complètement improbable, mais très très difficile à mettre en oeuvre.

En fait, la fémorale sur un chien n'est facilement comprimable pour limiter un saignement qu'en haut de la face médiale de la cuisse. Il y a un petit triangle où elle est juste sous la peau, contre l'os et pas recouverte par les muscles. A cet endroit-là, il est donc théoriquement possible de la comprimer suffisamment pour empêcher le passage sanguin.
Plus bas, elle est recouverte par les muscles qui vont gêner une compression efficace par le garrot.

Le gros problème c'est que s'il est du coup parfaitement possible de faire une point de compression au niveau de ce triangle, il est beaucoup plus compliqué d'y mettre un garrot : Parce que même si il n'y a pas de muscles au-dessus de la fémorale, on est quand même au niveau de toutes les grosses masses musculaires de l'autre côté de la cuisse qui sont absolument, mais alors absolument géniales pour que le garrot glisse (en raison de la forme de la patte aussi) :wamp: (Et c'est l'expérience personnelle qui parle pour des garrots non artériels et moins hauts).
Et autre problème, c'est plus haut que le pli du grasset, ce qui fait que même cela va gêner sa mise en place.

Bon autre problème : si tu veux mettre un garrot, il faut faire très vite : l'artère fémorale est une des plus grosses chez l'animal et a un débit très élevé. Je ne me souviens plus exactement du chiffre, mais grosso-modo, en environ 5, maximum dix minutes, le chien se videra de son sang. (et du coup, il faudrait vraiment un garrot qui tient bien, ce qui n'est pas le cas sur cette zone.)

Une petite photo pour illustrer : la zone pour poser le garrot, c'est là où le monsieur a ses doigts sur cette photo : http://conseilsveterinaire.com/essai/wp ... -Pulse.jpg

Voilà, en espérant que ça a pu t'aider un peu.

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 7832
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Macada »

:merci: ! Vos réponses sont très claires.
Pas de garrot sur le haut de cuisse donc. Mais j'espère encore éviter le point de compression car j'ai 2 humains avec le chien, mais comme celui-ci est très lourd, j'ai besoin de leurs 4 bras pour le transporter.
Le problème devient donc : où pourrait être blessé le chien, par morsure d'un autre molosse d'environ 80kg (ben, oui, ce sont des gros gros chiens ^^), qui ne lui donne plus qu'une vingtaine de minutes à vivre s'il n'est pas soigné d'ici là. Sachant de plus qu'il sera soigné par un véto ne disposant que de sa trousse d'urgence (de l'urgence de "guerre" toutefois).

Par exemple, peut-il être mordu en bas de la cuisse, avec des muscles arrachés/décollés au besoin, et que la perte de sang soit assez importante pour mettre sa vie rapidement en danger ? Dans ce cas, le garrot serait possible, non ?

Autre idée : une morsure au ventre, saignant abondamment. Dans ce cas, le premier secours peut-il être de compresser la plaie avec un T-shirt maintenue autour du ventre avec une corde ?

(Tout ça me rappelle un autre roman où des grenouilles toubibs m'avaient aidée à faire (presque) mourir de faim et de froid des gamins. ^^)
Challenge : Sous l'aile du corbeau
Parutions 2019-2020 :

Entre troll et ogre en poche !
Rose-thé et gris-souris
Le Loupiot de la Maison des Vosges
La forêt des Gardiens

Avatar de l’utilisateur
Ayalys
Purple Cat
Messages : 364
Inscription : lun. août 01, 2011 8:57 am
Rang special : Mini-Brume grognon
Localisation : Dépend des jours

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Ayalys »

Hum, pour les pattes, il faut faire attention, le garrot c'est toujours une très très mauvaise idée (surtout vers le bas où tu as facilement des nécroses) et vers le haut au niveau de la cuisse, c'est vraiment juste infernal à faire tenir. Par contre, tu as quand même pleins de grosses veines sur lesquels tu peux mettre des pansements compressifs (pas de garrot, mais un pansement qui comprime la plaie) et qui peuvent saigner pas mal.
(Avec par exemple, deux assez grosses veines qui passent à proximité du tarse ou la veine céphalique des prises de sang et cathéter et l'artère radiale, moins grave sur les pattes avant, mais qui peut quand même tuer rapidement.)

Sinon, tu as bien évidemment le ventre avec un gros saignement et/ou une perforation et dans ce cas-là tu protèges la plaie et tu bandes tout le ventre pour empêcher un peu le saignement.
En autres blessures graves, tu peux avoir la morsure sur les côtes, perforantes et/ou avec côtes cassées, si c'est du côté thoracique, tu peux avoir un saignement ou un pneumothorax qui comprime les poumons et nécessite un drain (je pense que ça peut passer avec une trousse d'urgence de guerre) (tu peux aussi avoir la côté qui blesse le foie qui saigne beaucoup, mais là à gérer avec une trousse d'urgence, même la mienne n'est pas suffisante et j'ai pourtant 20 kilos de matos).

Et en dernier recours, la morsure au niveau du cou, qui peut exploser une jugulaire (ça saigne vraiment pas mal), mais qui malheureusement est difficile à comprimer sans comprimer un peu la trachée si on fait un bandage, et il faut éviter la trachée et la carotide (qui est beaucoup plus profonde donc normalement, ce n'est pas trop un problème), parce que là c'est la cata.

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 7832
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Macada »

Wow, wow ! en voilà une belle énumération. :mrgreen: Merci, Ayalys. :D
Et en voici de très sages conseils, Vestrit ! Merci :D

Voyons voir... ^^
Hum, la patte avant c'est mieux dans mon cas. Plus loin dans l'histoire, j'ai déjà des blessures graves à la gorge et au thorax (celle-ci, je vais l'améliorer grâce ton scénario de bagarre, Vestrit. ) ; il aurait pu être blessé au ventre car il a d'abord été étouffé par son adversaire, mais il aura besoin de manger très vite pour récupérer rapidement. Et puis comme mes chiens sont un peu spéciaux le risque de nécrose n'est pas un problème pour eux.

:tournee: pour nous remettre de toute cette boucherie ! :mrgreen:
Challenge : Sous l'aile du corbeau
Parutions 2019-2020 :

Entre troll et ogre en poche !
Rose-thé et gris-souris
Le Loupiot de la Maison des Vosges
La forêt des Gardiens

Avatar de l’utilisateur
Ayalys
Purple Cat
Messages : 364
Inscription : lun. août 01, 2011 8:57 am
Rang special : Mini-Brume grognon
Localisation : Dépend des jours

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Ayalys »

Juste pour préciser, je suis d'accord avec le cou et le ventre en premier, c'est les points faibles d'un adversaire, ceux qui vont vraiment le mettre à mal, car pour le cou, c'est mortel, et pour le ventre, c'est peu protégé.

Mais dans une grosse bagarre, il arrive que les chiens essayent aussi de choper le premier truc sur lequel ils ont une prise et d'attraper la patte arrière au lieu du ventre, et avant au lieu du cou ;)

Sinon, une zone qui est très souvent, (mais alors très très souvent atteinte) sur des chiens de même gabarit, c'est la tête, mais bon, moins de blessures extrêmement graves ou saignants beaucoup à ce niveau. (C'est probablement la majorité des cas que je traite sur les bagarres entre même gabarit)
Ca saigne quand même beaucoup moins que les pattes (c'est les plus gros saignements auxquels j'ai eu affaire les pattes)

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 7832
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Quelques questions en vrac...

Message par Macada »

Merci des précisions, Ayalis.
Avec celles de Vestrit, ça correspond tout à fait à ce que je sais des bagarres de chien et donc cela confirme ( :yata: ) la crédibilité de mes scènes de batailles (même si certains de mes chiens ont des techniques plus sophistiquées que celles de chiens normaux ;) ). Les détails que vous donnez (pneumothorax par ratage de prise au cou, pattes qui saignent plus que le reste,...) m'inspirent bien pour peaufiner mes descriptions.
Challenge : Sous l'aile du corbeau
Parutions 2019-2020 :

Entre troll et ogre en poche !
Rose-thé et gris-souris
Le Loupiot de la Maison des Vosges
La forêt des Gardiens

Répondre