Le Seigneur Des Anneaux I. Voc, expressions idiomatiques...

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Nevermore
Batracien
Messages : 8
Inscription : ven. févr. 07, 2014 2:29 pm
Rang special : Chercheur d'éternité
Localisation : 37.6800515 / 120.9030437

Le Seigneur Des Anneaux I. Voc, expressions idiomatiques...

Message par Nevermore » jeu. juil. 24, 2014 12:50 pm

Salut les grenouilles. Après avoir terminé ce délicieux livre qu'est "Le Seigneur des Anneaux" et étant un têtard très discipliné, je me suis amusé à noter le vocabulaire, les expressions, les phrases qui m'ont semblé intéressantes (celles soulignées et espacées du corps du texte) etc...

Je pense que certain d'entre vous pourrait trouver cela éducatif (en tout cas je l'espère) :croise:

Je vous offre donc la première partie du Seigneur : LA COMMUNAUTÉ DE L'ANNEAU

J'espère ne pas m'être trompé de forum.

Une gargantuesque :nenuphou2: à vous :love:


PREMIÈRE PARTIE : LA COMMUNAUTÉ DE L'ANNEAU


Lumière vespérale : Du soir, du couchant, qui a lieu le soir.
Figures tordues et bossuées : XVIè siècle. Du nom français « bosse »
Escarpé : Qui est difficile d'accès, qui a une pente raide. (Un chemin/une montagne escarpé/e).
→ Escarpe : Assassin, voleur qui n'hésite pas à tuer.

« Avancer, trébucher dans un rêve qui ne mène à aucun réveil ».

Déclivité : État de ce qui est en pente. (Terrain en pente)
« Les déclivités successives rendaient la course très pénible ».
Tertre (herbeux) : 1) Petite élévation de terre à sommet plat. 2) Éminence de terre recouvrant une sépulture (tertre funéraire).
Rai : Rayon.
« Un large rai jaune coula brillamment d'une porte qu'on venait d'ouvrir ».
Appentis : Toit à un seul versant dont le faîtes s'appuie sur ou contre un mur.
Faîtes : Arête supérieur d'une toiture. Partie la plus élevée d'un relief, de quelque chose ; sommet, cime. Le faîtes des montagnes.
Littéralement : Degré le plus élevé de quelque chose. Arriver aux faîtes des honneurs.

« La boisson dans leurs bol semblait être de la simple eau fraîche, mais elle leur montait au cœur comme du vin, donnant libre cours à leur voix ».

« Le feu répandait une douce odeur comme s'il fût fait de bois de pommier ».

Manteau de cheminée : Partie de la cheminée qui fait saillie dans la chambre, au-dessus de l'âtre, au-dessus du foyer.
« Une paire de chandelle à chaque bout du manteau de cheminée ».

« Frodon était dans un rêve sans lumière ».

Sansonnet : Petit oiseau.
Siffler comme un sansonnet.
De la roupie de sansonnet : Chose insignifiante, bagatelle, quantité presque nulle.
Rame (nf) : Branche ou perche de bois servant de tuteur à certaines plantes grimpantes cultivées (pois, haricots).
Jardin potager / Jardin d'agrément.
Toit de chaume : Mode de couverture constitué de paille, de seigle ou de tiges de roseaux. (Chaumière)
« L'eau dégouttait de l'avancée du toit de chaume ».

« (…) se tenait près de la porte ouverte à regarder le chemin crayeux et blanc se muer en une petite rivière de lait et descendre en bouillonnant dans la vallée ».

Catafalque : Estrade décorative élevée pour recevoir le cercueil, réel ou simulé, d'un mort à qui l'on rend des honneurs.
«  (…) de l'or était entassé sur les catafalques des reines et des rois morts (…) ».

Infléchir : 1) Incliner quelque chose, le plier de façon à créer une courbe. (L'atmosphère infléchit les rayons des astres). 2) Influer sur l'évolution de quelque chose en en modifiant le cours. (Infléchir le cours des évènements).
« Tom était déjà ainsi, avant que les mers ne fussent infléchies ».

« Mais Tom était tout en bleu pur, un bleu de myosotis lavés par la pluie ».

Colifichet : Objet de fantaisie, de peu de valeur, utilisé pour la parure ou la décoration.
Pusillanime : Qui manque d'audace, de courage. (*synonymes : craintif, irrésolu, peureux, pleutre, timide, timoré. *Antonyme : audacieux, décidé, entreprenant, hardi, résolu, téméraire, risque-tout).

« (…) et toutes ces collines étaient couronnées de tertres vert, sur certains desquelles étaient des pierres levées, pointées en l'air comme des dents ébréchées sortant de gencives vertes ».

« Mais son espoir se mua bientôt en un ahurissement alarmé ».

« La nuit invectivait contre la matin dont elle était privée, et le froid maudissait la chaleur dont il avait soif ».

Damasquinage : Art et action d'incruster, au marteau, dans les entailles préalablement pratiquées sur un objet de fer, d'acier ou de cuivre, de petits filets d'or, d'argent ou de cuivre formant décor. (Cette technique remonte aux grandes civilisations antiques de la Méditerranée).
« (…) Il choisit une dague, longue, en forme de feuille, et affilée, d'un merveilleux travail, avec des damasquinages de serpents rouge et or ».

« Il ramassa dans le tas de sinistres armes deux poignards à lames en forme de feuille, damasquinées d'or et de rouge (…) trouva aussi les fourreaux, noir, incrustés de petites gemmes rouge ».

Conjecture : Supposition fondée sur des probabilités, mais qui n'est pas contrôlée par les faits ; présomption, hypothèse : On est réduit à des conjectures sur ses motivations.
« (…) mais ne vous fiez pas à ma conjecture car je ne saurais l'affirmer ».

Circonspect : Qui agit avec réflexion et prudence ou qui manifeste cela.
« Soyez hardis mais circonspect »

Mi-figue mi-raisin : Entre l'agréable et le désagréable.
Origine : A la fin du XVe siècle, on disait d’une personne ou d’une chose qu’elle était « mi-figue mi-raisin », pour signifier qu’elle avait à la fois du bon et du mauvais. Le rapprochement de ces deux fruits n’est pas anodin. La figue a en effet toujours eu une connotation négative. De plus, les figues et les raisins étaient les fruits que l’on mangeait lors du Carême ; les raisins ayant toujours été plus appréciés. D’un autre côté, on dit que les marchands de Corinthe qui transportaient les raisins secs y ajoutaient des figues. Depuis, cette expression reflète une situation ou une personne ambiguë.
« (…) pensez-vous peut-être, ajouta-t-il avec un sourire mi-figue mi-raisin ».

Avoir (tout) son content de... : Avoir tout ce qu'on désirait ou, ironiquement, être comblé, accablé de quelque chose de pénible. Dormir, agir, etc., (tout) son content, d'une manière telle, en quantité telle que le besoin est satisfait.
« (…) ils rirent et battirent des mains, pensant que Mr Soucolline avait ingurgité tout son content de bière ».

In extenso (locution adverbiale) : Tout au long, en entier.
Publier un discours in extenso.

« (...) et le feu avait baissé. Ce ne fut qu'après avoir joué du soufflet et jeté des fagots sur les braise ranimées qu'il s'aperçurent (...) ».

Rire, sourire sardonique : Rire, sourire se traduisant par une forte contraction des muscles de la face donnant à la bouche une expression acerbe et moqueuse. Méprisante et sardonique, elle le traitait de « pauvre malheureux ! » (Céline, Mort à crédit, 1936, p.610).
Surir : Devenir sur, acide.
« Il ferait surir toute ma bière ou me transformerait en bloc de bois que ça ne m'étonnerais pas ».
Ambages : Sans ambages, nettement, sans détours.
« Je pourrais aussi bien vous tuer, vous. Et je l'aurais déjà fait sans tant d'ambages ».
Être à quia : Ne plus savoir que répondre, éprouver un grand embarras. Réduire quelqu'un à quia : l'amener à ne plus savoir que répondre.

« Un sentiment de peur avait crû en lui toute cette journée (...) ».

« Dans l'obscurité sans lune ni étoile, une lame luisit, comme si l'on eût dégainé une lumière froide ».

Contrevent : Dispositif installé en extérieur devant une fenêtre ou une porte, qui peut être fermé pour se protéger de la lumière, des intrusions, des projectiles, des regards extérieurs ou comme élément d'isolation contre la chaleur, le froid, le vent et la pluie. Il est en général confondu dans le langage courant avec le volet, qui lui est installé en intérieur.
Traversin : Élément du lit. Le traversin est parfois considéré comme étant un oreiller. Il est de toute la largeur du lit (et en général tubulaire). La forme et la composition varient selon les usages et le degré de confort de chacun.
Fondrière : Lieu souvent envahi par l'eau et généralement marécageux ; trou d'une route défoncée.

« (...) ils tombaient sur des mares et de grandes bandes de joncs, résonnant du ramage de petits oiseaux cachés ».

Lai : Poème à forme fixe apparu au XIIe siècle
Combe : En géomorphologie, une combe est une vallée creusée au sommet et dans l'axe d'un pli anticlinal. Elle est dominée de chaque côté par des versants escarpés, les crêts. La dépression se forme grâce à l'érosion de la voûte du pli. De même que les autres formes typiques du relief jurassien, la combe est un relief structural fréquent dans le Jura mais qui se rencontre aussi ailleurs.
Cratériforme : En forme de cratère, de coupe.
Cairn : 1) Tumulus de terre et de pierres recouvrant les sépultures mégalithiques. 2) Amas de pierres élevé par les explorateurs des régions polaires ou par les alpinistes, afin de marquer leur passage.
Hallier : Gros buisson touffu, surtout composé de ronces, où se réfugie le gibier.
Brandon : Espèce de torche, faite avec de la paille tortillée. Débris enflammé de matière quelconque. Artifice incendiaire spécial, capable de brûler même au contact de l'eau, et employé autrefois dans la marine.
Gué : Un gué est un endroit où l'on peut traverser un cours d'eau à pied, à dos d'animal ou en véhicule sur le fond, sur des pierres de gués ou sur un radier ou une chaussée immergée construite par l'homme, sans s'embourber ni être emporté par le courant. C'est aussi l'endroit que les animaux sauvages ou domestiques empruntent pour traverser les cours d'eau.
Empanaché : tsunami
Dais : Couronnement de trône, de stalle, de chaire, de lit. (Marque d'honneur, le dais est une sorte de pavillon, généralement d'étoffe, suspendu ou soutenu. Il peut être en bois sculpté, notamment au XVe s. Lorsqu'il repose sur des colonnes, il prend le nom de baldaquin.)
Petite voûte en surplomb, ornementée, couvrant l'emplacement réservé à un siège, à une statue, etc.
Baldaquin mobile, à quatre hampes et en soie blanche que l'on porte au-dessus du saint sacrement dans les processions.
méridional, méridionale, méridionaux : Situé au midi, qui est du midi ou tourné du côté du midi : Le versant méridional d'une montagne.
Concupiscence : Attrait naturel vers les biens matériels, terrestres, et en particulier penchant aux plaisirs sensuels.
« Tandis qu'il parlait ainsi, il ne put réprimer un soudain regard de concupiscence ».

« Ce fut la pierre d'achoppement du plan de Saroumane ».

Furlong : Unité anglo-saxonne de longueur agraire, égale à 220 yards (201 mètres).
Jarret : Partie postérieure du genou, située en arrière de l'articulation et correspondant, anatomiquement, au creux poplité. Boucherie : Morceau du veau, correspondant à la région de la jambe et à celle de l'avant-bras.
→ Coupe-jarret : Vieux – Brigand, assassin de profession.
Congère : Amas de neige entassée par le vent.
Évanescente : Qui disparaît par degrés, qui s'efface peu à peu : Souvenirs évanescents, lumière évanescente.
Oblong : De forme allongée.
Ébréché : 1) Causer une entaille, une cassure sur le bord d'un objet : Ébrécher un verre, une lame, une épée... 2) Porter atteinte à quelque chose ; diminuer, entamer, écorner : Ébrécher un patrimoine.
Estocade : Épée de ville des XVIe et XVIIe s. Vieux. Coup donné avec la pointe de l'épée ; botte. Littéraire. Attaque rude et soudaine : Porter une estocade à un contradicteur. En tauromachie, coup d'épée porté par le matador pour achever le taureau à l'issue du combat.
Fouailler : 1) Frapper quelqu'un, un animal à grands coups de fouet. Ex : Fouailler des chevaux à tour de bras. 2) Cingler quelqu'un de mots blessants.
Ajonc : Arbuste (papilionacée) extrêmement épineux des landes bretonnes et atlantiques, aux nombreuses fleurs d'un jaune éclatant.
Capucine :
Remblai : Synonyme de remblayage.
Masse de matière rapportée pour élever un terrain, combler un creux ou combler les vides de l'exploitation minière. ...et les remblais d'herbe... p365
Scolopendre : Fougère aux feuilles rubanées sous lesquelles sont alignés les sporanges le long des nervures.
Corselet : Corps de cuirasse, composé d'un plastron et d'une dossière.
Affin : http://fr.wiktionary.org/wiki/affin « Je suis un affin ici.. »
Roide : Ancienne forme de « raide ».
« La peste soit des nains et de leurs nuques roides ! dit Légolas »
→ Raide : Quoi manque de souplesse.
→ Populaire. Raide comme un passe-lacet : totalement démuni d'argent.
Indocile :Qui n'est pas docile ; qui ne se laisse pas diriger, conduire.
Appontement : Plate-forme fixe, en général en bois ou en métal, supportée par des pieux, et destinée à permettre le chargement et le déchargement de bâtiments de navigation.
Écrin : Boîte, coffret pour ranger ou pour présenter à la vente des objets précieux ou fragiles, des bijoux, de l'argenterie, etc.
Empenné : Garnir une flèche de plumes.
« Il était percé de maintes flèches empennées de noir ».
Fuligineux : Qui produit de la suie : Flamme fuligineuse. Littéraire. Noirâtre comme la suie : Couleur fuligineuse. Littéraire. Obscur, qui manque de clarté : Un cerveau fuligineux.
Sorbier : Arbre (rosacée) tel que le cormier (sorbier domestique) ou l'alisier.
Impavide : Qui ne manifeste aucune crainte, aucune peur : Un air impavide.

« Le grand fleuve roulait comme une vague déferlante et plongeait par-dessus les chutes Rauros dans un abîme écumant ; un arc-en-ciel miroitant jouait sur la vapeur »
And my soul from out that shadow that lies floating on the floor
Shall be lifted - nevermore !

Avatar de l’utilisateur
Nevermore
Batracien
Messages : 8
Inscription : ven. févr. 07, 2014 2:29 pm
Rang special : Chercheur d'éternité
Localisation : 37.6800515 / 120.9030437

Re: Le Seigneur Des Anneaux I. Voc, expressions idiomatiques

Message par Nevermore » jeu. juil. 24, 2014 5:53 pm

Je vais mettre en ligne le tome II et III aussi. Ils sont finis mais il faut que je relise ;)

:tournee: à toute la mare !! (Oui je sais ça fait beaucoup de gens mais je m'en moque) :) Quand on aime on ne compte pas !! :heart:
And my soul from out that shadow that lies floating on the floor
Shall be lifted - nevermore !

Avatar de l’utilisateur
Nevermore
Batracien
Messages : 8
Inscription : ven. févr. 07, 2014 2:29 pm
Rang special : Chercheur d'éternité
Localisation : 37.6800515 / 120.9030437

Re: Le Seigneur Des Anneaux I. Voc, expressions idiomatiques

Message par Nevermore » sam. juil. 26, 2014 12:25 pm

Salut les grenouilles... Voici la suite de mon dernier post sur le vocabulaire, expressions, tournures de phrases.... du Seigneur des Anneaux.

:tournee: à vous tous :)


Deuxième partie : Les deux tours

If : Arbre ou arbuste gymnosperme, à croissance très lente, à feuilles linéaires persistantes. (La graine, à maturité, est presque complètement enveloppée par un arille rouge vif. Le bois, rouge marron, veiné de brun, est recherché. Dans les jardins, on donne à l'if toutes sortes de formes. On le plante dans les cimetières).
« (…) et ils avaient des arcs d'If... »
Tonitruant : Retentissant comme le tonnerre : Une voix tonitruante.
« La rué tonitruante des chutes agitait l'air dans lequel ne soufflait aucun vent ».

« (…) tout près de l'endroit où le ruisselet de la source dégouttait dans la rivière ».

« (…) une vallée profonde et serpentine ».

Aquifère : Ensemble de terrains se prêtant à l'emmagasinement et à la circulation de l'eau.
« Les brumes blanches chatoyèrent dans les vallons aquifères ».

« Certains des cavaliers avaient un arc en main, flèche encochée »

Un cimier :

« La brume y séjournait, émettant une pâle lueur dans les derniers rayons de la faucille lunaire. »

Trémulant : Qui est agité d'un tremblement.
« Il émit un hurlement hideux et trémulant ».

Moellons : Pierre de petites dimensions, brute, ébauchée ou équarrie (moellon d'appareil), employée avec du mortier pour maçonner un mur.
« (…) nous pourrions réduire l'isengard en éclats et faire sauter ses murs en moellons »

Laîche : Herbe vivace (cypéracée) au rhizome traçant, croissant en touffes, à tige triangulaire et à fleurs en épis. (Nom générique carex. Près de 1 000 espèces).
Célérité : Rapidité, promptitude dans l'exécution : Les travaux ont été conduits avec célérité.
« Ils allaient avec toute la célérité possible et faisaient rarement halte »

Diligence : Faire diligence : faire quelque chose promptement, se dépêcher.
À la diligence de : (droit) sur la demande de...
« (…) cela signifie que Gandalf Manteaugris a besoin de faire diligence... »

Ponceau : 1) petit pont. 2) Nom générique de matières colorantes de la couleur du coquelicot. 3) Rouge vif.

« Il me point le cœur de fuir devant eux »
→ Poindre : Faire souffrir quelqu'un : « Ce souvenir le poignait douloureusement ».

Parapet : Synonyme de garde-corps. Massif de maçonnerie ou de terre protégeant les défenseurs d'un rempart ou d'une tranchée tout en leur permettant de faire usage de leurs armes.
« Des flèches, aussi drues que la pluie, sifflaient au-dessus des parapets et tombaient en cliquetant et ricochait sur les pierres ».

« Des trompettes d'airain retentirent ».

« Tout en allant, il réunirent une poignée de vigoureux sabreur ».

Poterne : Dans l'ancienne fortification, porte secrète d'un ouvrage, donnant sur le fossé.

« Les extrémités de leurs longues branches basses pendaient comme des doigts fureteurs ».

« (…) S'élevait une grande spire de fumée et de vapeur ; en montant, elle accrochait les rayons de la lune descendante, et elle s'étendait en vagues diaprées, noir argent, sur le ciel étoilé ».

Impavide : Qui ne manifeste aucune crainte, aucune peur : Un air impavide.
« Impavide, Gandalf poursuivit son chemin dans la brume ».

« Au-delà, le cercle était rempli d'eau fumante, chaudron bouillonnant dans lequel se soulevait et flottait des épaves de madriers et d'espars , de coffres, de barriques et d'apparaux brisés ».

« Un coup de poing d'Ent écrase le fer comme une feuille d'étain ».

(Les Ents) « (…) et certain commençaient à ronger les murs comme des lapins une sablière »

Embobeliner : Enjôler quelqu'un, le séduire par des paroles insidieuses ; emberlificoter, embobiner : Il a si bien embobeliné le patron qu'il a obtenu une augmentation.
Pilastre : 1) Membre vertical formé par une faible saillie d'un mur, en général muni d'une base et d'un chapiteau. 2) Ornement semblable au pilastre d'architecture, adapté au décor intérieur, aux lambris, aux meubles. 3) Montant à jour, placé de distance en distance dans une grille ou dans un balcon, pour marquer des travées et/ou augmenter la solidité de l'ensemble. 4) Premier montant ou barreau vertical du bas d'une rampe d'escalier.
Putrescent : Qui est en voie de putréfaction.
Plombé : (dans ce cas-ci) Qui a pris la couleur du plomb.
« (…) au delà des bords éboulés s'étendait des marais plombés et putrescents ».

Escarpement : 1) État de ce qui est en pente abrupte ; versant en pente abrupte d'une montagne. 2) Pente raide, naturelle ou artificielle, d'un terrain, d'un terre-plein ou d'un rempart, considérée pour sa valeur d'obstacle.
« Les hobbits se tenaient pour lors au bord d'un haut escarpement, nu et froid, dont le pied était enveloppé de brume ; et derrière eux, s'élevaient les hautes terres tourmentées et couronnées de nuages dérivants ».

« Ils dormirent du mieux qu'ils purent par le froid à tour de rôle, dans un renfoncement de grandes pointes déchiquetées de rocher désagrégé ».

Véhémence : Caractère véhément de quelqu'un, de quelque chose ; exaltation : La véhémence d'une discussion.
Impétueux : Qui est animé d'un mouvement puissant, violent, rapide : Torrent impétueux.
Qui a du mal à maîtriser ses élans, qui agit et réagit avec fougue ou passion : Un tempérament impétueux.
« Puis vint une rafale de vent impétueux ».
Arc-bouter : Appuyer avec force une partie du corps contre quelque chose en se raidissant : Arc-bouter son dos contre le mur.
« Sam fit un pas en arrière et s'arc-bouta à une souche à un mètre ou deux du bord ».
Halé : Élever ou tirer un fardeau à l'aide d'un câble, d'une corde, tirer à soi avec force sur un filin, une amarre.
« Moitié halé, moitié grimpant, Frodon monta, et il se jeta sur le sol ».
Dais : Couronnement de trône, de stalle, de chaire, de lit. (Marque d'honneur, le dais est une sorte de pavillon, généralement d'étoffe, suspendu ou soutenu. Il peut être en bois sculpté, notamment au XVe s. Lorsqu'il repose sur des colonnes, il prend le nom de baldaquin.)
« Le ciel d'un bleu profond s'ouvrait de nouveau et de pâles étoiles apparaissaient comme des petits trous blancs dans le dais surmontant le croissant de la lune ».

Saillie : 1) Partie saillante qui fait relief sur une surface unie : Les saillies d'un os. 2) Littéraire. Trait d'esprit brillant, imprévu : Une conversation émaillée de saillies.
(Descendant un haut escarpement) « (…) Il y eu un passage difficile, où ne se présentait aucune saillie ».
Préhensile : Qui a la faculté de saisir.
« Peut-être ses mains et ses pieds mous et préhensiles trouvaient-ils des crevasses et des prises que nul hobbits n'aurait jamais vues ou utilisées (…) »

« Dans sa chute, il enroula ses jambes et ses bras autour de lui, telle une araignée dont on a rompu le fil de descente ».

Garrotter : 1) Lier étroitement et fortement quelqu'un avec quelque chose : Garrotter un prisonnier avec des cordes. 2) Littéraire. Priver de liberté, lier moralement : Garrotter la presse. 3) Faire périr par le supplice du garrot.
Supplice du garrot :
« (…) une étreinte molle mais terriblement puissante le garrottait comme des cordes lentement serrées (…) ».

Caracoler : 1) En parlant d'un cheval, aller de droite et de gauche avec légèreté et vivacité ; en parlant de quelqu'un, faire sautiller son cheval. 2) Aller çà et là, légèrement, avec vivacité et grâce.
Gourmander : Littéraire. Réprimander quelqu'un avec sévérité : Gourmander un élève coupable.
Étique : 1) Littéraire. Décharné, d'une extrême maigreur : Cheval étique. 2) Littéraire. D'apparence chétive ; rachitique : Des arbustes étiques.
« Pauvre Sméagol étique ! »
Geindre : Gémir d'une voix faible, inarticulée sous l'effort, la douleur, etc. : Blessé qui geint de douleur.
Bourbier : Dépression du sol remplie d'une boue épaisse : Une rue transformée en bourbier. Syn : fondrière, marais, marécage.
Méphitique : Qui a une odeur répugnante ou toxique.
Exhalaison : Gaz ou odeur qui s'exhale d'un corps ; effluve : Exhalaison fétide d'une fosse d'aisances. Syn : Effluve, émanation, haleine, odeur, souffle, vapeur.
« Des brumes s'élevaient de mares fumantes, sombres et méphitiques. Leur exhalaison planait, suffocante, dans l'air immobile ».
Cloaque : 1) Réceptacle des eaux sales, des eaux ménagères ; masse d'eau croupie et infecte, endroit très sale. 2) Littéraire. Foyer de corruption morale, lieu immonde.
« (…) dans des eaux d'une fétidité de cloaque (…) ».
Pommeler : En parlant du ciel : se couvrir de petits nuages de forme arrondie. En parlant de la robe grise d'un cheval : présenter des taches rondes plus claires ou blanches.
« Le désert, aussi loin que l'oeil pouvait percer l'obscurité (…), était pommelé par la lueur capricieuse de a lune ».
Tourbe : Sol hydromorphe à nappe phréatique permanente, à accumulation de matière organique incomplètement décomposée, provenant des débris végétaux et racines des plantes hygrophiles (surtout les sphaignes). [Fossile ou actuelle, la tourbe fournit, après séchage, un combustible médiocre.]
Tourbière : Sorte de marais au fond duquel se forme la tourbe et où on l'extrait.
Anfractueux/se : Anfractuosité : Cavité profonde et irrégulière : Les anfractuosités d'un rocher.
Contrefort : Partie de la montagne formée par une arête secondaire qui vient buter contre une arête principale.
« De leurs pieds s'élançaient d'énormes contreforts et des collines anfractueuses, dont la plus proche se trouvait (…) »

« Ici, rien ne vivait, pas même les végétations lépreuses qui se nourrissent de pourriture ».

Chemin de ronde : Passage aménagé au sommet d'une muraille fortifiée.
Airain : Synonyme de bronze (ancien)
Redoute : 1) Petit ouvrage de fortification isolé, fermé, de forme carrée. 2) Radeau armé, servant autrefois à franchir de vive force des cours d'eau. 3) Formation de combat compacte, utilisée contre la cavalerie au XVIe s.
« Et soudain résonna le cri des trompettes à la gorge d'airain : elles sonnèrent des tours de guet, et au loin, de redoutes et d'avant-postes cachés dans les collines, montèrent des sonneries de réponse (…)».
Sagace : Qui a de la pénétration d'esprit, fait preuve d'un sens aigu de l'observation.
Saulaie : Terrain planté de saules.

« Gollum se ramassa sur lui-même comme une araignée acculée ».

Feutré : À pas feutrés.

« (…) la lune était maintenant à trois nuits de son plein (…) »

Bruyère, genêt, plantain : Buissons
Arborescent : Qui prend la taille, l'apparence d'un arbre : Fougères arborescentes. Dont la forme rappelle celle d'un arbre : Schéma arborescent.
Dryade : Nymphe des bois et des arbres.
Échevelé : Littéraire. Mettre les cheveux en désordre ; dépeigner : Le vent l'a échevelée.
« Le jardin du Gondor, maintenant désolé, conservait encore une beauté de dryade échevelée ».

« (…) les bosquets et halliers étaient là de tamaris, de térébinthes épineux, d'oliviers et de lauriers ; il y avait aussi des genévriers et des myrtes : le thym y croissait en buissons ou ses tiges ligneuses et rampantes enveloppaient d'épaisses tapisseries les pierres caches (…) »

Saxifrage : Herbe vivace aux fleurs blanches, jaunes, rarement roses ou pourpres. (Nom usuel perce-pierre.)
Joubarbe : (latin Jovis barba, barbe-de-Jupiter). Herbe (crassulacée) des rocailles et des montagnes de l'Ancien Monde, aux feuilles épaisses et charnues, disposées en rosette d'où sort l'inflorescence. (Nom usuel mère de famille.)
« les murs rocheux étaient déjà étoilés de saxifrage et de joubarbe »

« Des primeroles et des anémones s'éveillaient dans les fourrés d'aveliniers ; et l'asphodèle et les lis en grand nombre dodelinaient de leur tête à demi ouverte dans l'herbe ».

« la lumière du jour crût ».
Irrécouvrable : Qu'on ne peut recouvrer : Créance irrécouvrable.
« (…) encore un doux et irrécouvrable rêve de paix ».

Mufle : Extrémité du museau de certains mammifères, notamment des ruminants, carnivores et rongeurs, à la peau nue et humide. (Le mufle est appelé chilome lorsqu'il est bien distinct des narines, rhinarium lorsqu'il ne l'est pas).
Caparaçon : 1) Housse d'ornement dont on revêtait les chevaux montés ou attelés dans les cérémonies. 2) Couverture munie d'attaches pour abriter le cheval contre les intempéries.
Empourpré : Littéraire 1) Colorer quelque chose de couleur pourpre : L'incendie empourprait l'horizon. 2) Faire rougir : La honte empourpra son visage.
« Sam s'assit lourdement, la figure empourprée ».
Révérer : Littéraire. Craindre quelqu'un, le traiter avec un profond respect.
« Il se révérerait grandement »
Prestesse : De l'italien 'prestezza'. Littéraire. Adresse à se mouvoir avec rapidité.
« Une prestesse méthodique ».

« Comme il approchait de l'entrée de la caverne, il vit que le rideau était devenu un éblouissant voile de soie, de perle et de fils d'argent : des glaçons de lumière lunaire en train de fondre ».

« un trait empenné : un tire de flèche »

Yeuse : arbre

Arroi : Littéraire. Train, équipage : En grand arroi.
« ce grand arroi de lances et d'épées va à Osgiliath »
Cimier : Ornement qui forme la partie supérieur de certains casques.
« (…) un casque à haut cimier (…) »

« Il resta un moment comme un homme percé d'une flèche au cœur au milieu d'un cri ; son visage devint mortellement pâle, et une lueur froide l'envahit, de sorte que toute parole lui manqua pendant quelques temps. Il fut saisit d'une humeur de folie »

« (…) place maintenant à la colère, place à la ruine et à un rouge crépuscule ».

« (…) puis le soleil finit par descendre, emplissant le ciel d'un grand incendie , de sorte que collines et montagne étaient comme teintes de sang ».

« (…) et le sang noir jaillit à gros bouillon ».

« (…) menace accouardante (…) ».
And my soul from out that shadow that lies floating on the floor
Shall be lifted - nevermore !

Répondre