[A] Vos premières phrases : un enfer ou un plaisir ?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Axolotl-a-besicles
Messages : 268
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 6:24 pm
Rang special : Salamandre mange-livres
Localisation : Dans une tasse de thé vert (quand le nénuphou est en rupture de stock)

[A] Vos premières phrases : un enfer ou un plaisir ?

Message par Axolotl-a-besicles » dim. juil. 27, 2014 7:42 pm

En parcourant l'index, j'ai l'impression qu'il n'existe pas de sujet spécifique sur les premières phrases de nos textes. Or, c'est un point qui me pose quelques problèmes. Comme je suis une structurale pure, commencer un texte est un calvaire, j'ai besoin qu'absolument TOUT soit défini dans ma tête, de A jusqu'à Z.
Ma nouvelle en cours de publication, Cadrans Lunaires, a d'ailleurs été refusée une première fois à cause de son début. En n'ayant corrigé que le premier paragraphe (il m'a fallu 4 mois!), Rivière Blanche l'a acceptée.
Du coup, je me suis amusée à recenser mes premières phrases sur toutes mes nouvelles achevées ou en cours d'écriture, juste pour voir si je suis un modèle inconscient, si ça évolue, si j'adapte au texte...
En vrac :
Bertrice de Yutherre chevauchait sans se presser parmi les paysages escarpés des Monts Aldrac.
Fol Orgueil, Fantasy, refusée par Cinquième Saison (devenue Mille Saisons) le 22/02/2008

Depuis le cœur des ténèbres, la Lune se mirait dans l'Océan.
Enfants de la Lune et de l'Océan, Merveilleux, envoyée au fanzine Siria en 2008

Si rouge. La feuille d'érable que je tiens entre mes doigts est si rouge. Elle annonce l'automne,  comme la fleur de cerisier est le héraut du printemps.
Nuit rouge, Fantastique, achevée le 13/05/2008

Seàn Harper, le barde aveugle, avait le don d’évoquer l’invisible.
L'aveugle et l'invisible, Fantasy ou Merveilleux, achevée le 22/07/2011

« Subaru-san ! Subaru-san ! » Des voix affolées l'appellent, mais il les entend à peine. Il saigne, mais il ne ressent pas la douleur physique.
Fanfic Ai no Mirakuru, Fantasy urbaine, fandoms Tôkyô Babylon & X/1999 de Studio Clamp, achevée le 08/05/2012

Si l’on en croit M. Auguste Comte, qui nous a quittés il y a peu, le genre humain serait arrivé à « l’âge positif ».
Cadrans Lunaires version 2, S-F steampunk, V1 écrite en 2013, V2 achevée le 09/03/2014, en cours de publication chez Rivière Blanche (anthologie Merveilleux scientifique)

Neareddo, en l'an de grâce 1537 E.L. Date si familière, que jamais Jun Anandeviz n'avait réalisé l'ancienneté de sa ville natale.
La Città d'Eterno, en cours de rédaction pour l'AT Cités italiennes de Rivière Blanche (limite 01/09/2014)

— À plus, je vais chez Caro !
Amélie claqua la porte, sans que ses parents n'interrompent leur énième dispute.

Éclipse à l'hôtel d'Erlette, en cours de rédaction pour l'AT Lovecraft du fanzine québécois Transitions (limite 31/10/2014)
Résultat des courses : ma foi, ce n'est guère concluant !

Et vous, quelles sont vos premières phrases ? Comment vous les écrivez ? A quel moment ? Vous avez autant de mal que moi ou ça vient tout seul ?

AXO
Emprunter à soi-même un néologisme oublié VDG
Mon blog scorpionesque, verdâtre et pazàjour

Avatar de l’utilisateur
nova
Messages : 68
Inscription : sam. juin 01, 2013 3:28 pm
Rang special : en rodage

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par nova » dim. juil. 27, 2014 8:23 pm

Pour ma part, ça dépend. Mais je ne saurais pas dire de quoi (nous voilà bien avancés, n'est-ce pas ? :mouahaha: )
Par contre, j'ai remarqué un truc : en général quand je commence très (trop ?) facilement, j'ai VRAIMENT du mal à mettre un point final à mon texte. Alors que quand je galère un peu à commencer, je fais tellement de tentatives différentes que j'arrive plus facilement à la fin.

En fait, je crois que commencer (ou plutôt ramer pour réussir à commencer) à écrire me permet de trouver des idées pour mon texte auxquelles je n'aurais pas pensé autrement.

Ce qui est étrange, c'est que cette difficulté à commencer un texte (ou cette absence de) ne dépend pas du fait d'avoir un plan ou pas, par exemple. Parce que je sais toujours grosso modo où je veux aller quand j'écris.

Par contre, je ne juge pas un texte sur sa toute première phrase quand je lis. Sur le premier paragraphe, à la limite.

Avatar de l’utilisateur
Nyaoh
Messages : 1113
Inscription : mar. avr. 27, 2010 2:54 pm
Rang special : Grenouille de papier
Localisation : Dans les pages d'un livre
Contact :

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Nyaoh » dim. juil. 27, 2014 10:39 pm

Je crois que je n'ai jamais bloquée sur un début... Et je balance direct dans l'action à chaque fois. Au milieu d'un dialogue ou, d'une situation déjà en place... Je suis du genre un peu rude anti prologue je crois o.O. Après je trouve qu'effectivement, une première phrase qui claque, c'est bien (comme le dit Odile dans la cité de la peur "une phrase choc"). Et pour illustrer ça, je pense que je me rappellerai très longtemps du livre "Le destin miraculeux d'Edgar Mint" pour cet aspect particulier !
"Je ne cherche à être sur de rien mais je veux trouver la forme juste de mon doute"
J.Benameur
Blog auteure

Vinze
Messages : 191
Inscription : lun. mars 05, 2012 10:44 pm
Rang special : Gaucher contrariant
Localisation : Tours
Contact :

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Vinze » lun. juil. 28, 2014 10:46 am

Une idée de nouvelle c'est une infinité de possibilités... Ce qui me donne du mal à écrire la première phrase c'est qu'on fait une sorte de choix définitif en tuant toutes les autres possibilités :) (narration à la première ou la troisième personne, tonalité, drame ou comédie...) un choix qui va aussi grandement influencer toute la rédaction et sur lequel il est difficile de revenir...
(en même temps perso je suis super pas productif parce que chaque phrase est un dilemme, pas que la première :p)
Vinze, secrétaire des Artistes Fous Associés

Avatar de l’utilisateur
Kea
Messages : 150
Inscription : mer. juil. 23, 2014 6:47 am
Rang special : Drôle d'oiseau

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Kea » lun. juil. 28, 2014 11:14 am

Je suis d'accord avec Vinze, la première phrase, ou le premier paragraphe, est un vrai choix pour moi aussi. J'écris trois ou quatre phrases puis je recommence systématiquement l'exercice à zéro. Au bout d'un moment, je sens que j'ai trouvé le bon ton, celui qui, je l'espère, va bien correspondre à l'histoire. Et tout comme Nyaoh, je rentre direct dans l'action.

Je trouve que c'est marrant de compiler les premières phrases comme tu l'as fait ! Je n'ai jamais rien publié mais voici quelques-unes tirées de mes textes :
– Si nous sommes réunis ici en ce jour, c'est pour rendre hommage à Harry Whitehead.
La Parole du volcanologue (anticipation)

Il est minuit, Jean-Loup est de sortie.
Espèce auto-protégée (fable moderne)

Concentré, il scannait du regard les différentes pièces créées par son équipe, vérifiant les données qui s'affichaient sur sa rétine.
Dernier-né (SF)

Frère Harold entra dans le scriptorium en courant comme un défroqué.
Les Frères Lumière (humour)

On marche, on marche, on marche.
Nouvelle sans titre à ce jour :) (fantastique)
Les premières phrases donnent en général assez bien le ton du genre, non ?

Avatar de l’utilisateur
Maggy-Neworld
Batracien
Messages : 32
Inscription : dim. mars 02, 2014 5:00 pm
Rang special : Apprentie psychopate
Localisation : Ô mon païs...

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Maggy-Neworld » lun. juil. 28, 2014 11:00 pm

C'est un sujet intéressant, même si je n'ai pas grand chose à y apporter ^^"
Je n'ai jamais eu de problème avec le début pour ma part, vu que je commence toujours à écrire sur un coup de tête, mais du coup, c'est par la suite, et encore plus sur la fin, que j'ai des problèmes =="
Du coup, ça m'a donné envie de regarder mes premières phrases, et ce que je peux en conclure, c'est que j'ai pas changée de ce côté-là. Juste les tournures et l'orthographe qui se sont améliorés... (heureusement, ma première fanfic me donne envie de me crever les yeux >_>)
Le truc marrant que j'ai constaté par contre, c'est que la première phrase de mes textes peut faire de deux mots à... presque trois lignes word ^^" C'est vraiment un truc qu'il faut que j'apprenne à maîtriser ça x)
Fit-fit brin d'acier des Inciceurs Anonymes
Mon challenge ~ Compte brisé

Avatar de l’utilisateur
Flume
Plic, ploc, plic, ploc...
Messages : 1154
Inscription : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Pirate !

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Flume » sam. août 02, 2014 11:30 am

Bonjour à tous,

Pour moi l'incipit est une chose dont il faut se préoccuper à la relecture et à la correction du texte pas au début. Le texte évoluera au fur et à mesure que vous l'écrirez et n'aura sa forme définitive qu'une fois relu (de nombreuses fois) et corrigé (idem). Donc les premières phrases doivent à mon sens refléter le texte et non pas l'inverse. Un peu comme quand vous écrivez l'introduction d'un rapport, vous le faites à la fin.

Pour choisir comment écrire votre incipit, vous pouvez vous poser la question de la fonction et de la forme comme présenter ici

Personnellement, j'aime beaucoup le "In media res"

J'ai trouvé aussi cet article que je trouve assez bien.

edit :
J'aurais une question liée :
À votre avis, peut-on commencer toutes les nouvelles d'un recueil par la même forme d'incipit, un peu comme une marque de fabrique ou un style d'écriture, sans lasser le lecteur ?

Avatar de l’utilisateur
Kea
Messages : 150
Inscription : mer. juil. 23, 2014 6:47 am
Rang special : Drôle d'oiseau

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Kea » sam. août 02, 2014 11:50 am

Flume a écrit :Bonjour à tous,

Pour moi l'incipit est une chose dont il faut se préoccuper à la relecture et à la correction du texte pas au début. Le texte évoluera au fur et à mesure que vous l'écrirez et n'aura sa forme définitive qu'une fois relu (de nombreuses fois) et corrigé (idem). Donc les premières phrases doivent à mon sens refléter le texte et non pas l'inverse. Un peu comme quand vous écrivez l'introduction d'un rapport, vous le faites à la fin.
Vu comment je suis en train de suer sur ma première grosse nouvelle, je ne peux que te donner raison. Je me rends compte à présent que mon incipit, mˆeme s'il me semblait fonctionner assez bien en lui-mˆeme, n'a plus le ton adapté à la suite qui en a découlé.
Flume a écrit :J'aurais une question liée :
À votre avis, peut-on commencer toutes les nouvelles d'un recueil par la même forme d'incipit, un peu comme une marque de fabrique ou un style d'écriture, sans lasser le lecteur ?
Si je pars de ce que tu dis, les premières phrases doivent refléter le texte. Commencer alors toujours par la mˆeme forme d'incipit, n'est-ce pas un peu se limiter à écrire toujours le mˆeme genre de textes ? Peut-ˆetre aussi que tu auras envie de t'essayer à différents exercices ? Par exemple, comment utiliser l'incipit dynamique dans un texte un peu contemplatif, mettant en scène les réflexions d'un seul personnage ? En mˆeme temps, je ne suis pas sˆure d'avoir assez d'expérience pour répondre de manière appropriée à cette question.
Spoiler: montrer
Désolée pour ces satanés accents circonflexes ! :hiii:

Avatar de l’utilisateur
Flume
Plic, ploc, plic, ploc...
Messages : 1154
Inscription : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Pirate !

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Flume » sam. août 02, 2014 12:04 pm

Kea a écrit :Si je pars de ce que tu dis, les premières phrases doivent refléter le texte. Commencer alors toujours par la mˆeme forme d'incipit, n'est-ce pas un peu se limiter à écrire toujours le mˆeme genre de textes ?
Oui effectivement, mais je pensais justement écrire plusieurs nouvelles d'aventures, une nouvelle pour une aventure... Je crois que je vais simplement suivre mon propre conseil, ^^ je verrai à la fin.

Avatar de l’utilisateur
Kushiel
Elle ne veut que votre bien.
Messages : 10582
Inscription : sam. mai 31, 2014 4:49 pm
Rang special : Grenouille médicastre
Localisation : A l'Ouest

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Kushiel » sam. août 02, 2014 1:41 pm

Merci Flume :merci2: pour les liens : j'ai encore appris plein de choses ! Je ne savais pas ce qu'était un incipit et encore moins les 4 types…
edit :
J'aurais une question liée :
À votre avis, peut-on commencer toutes les nouvelles d'un recueil par la même forme d'incipit, un peu comme une marque de fabrique ou un style d'écriture, sans lasser le lecteur ?
Je pense que le risque est trop grand de lasser le lecteur et que celui-ci apprécie la variété. En tant que lectrice, quand je vois que l'auteur utilise souvent la "même ficelle", cela finit par m'agacer ! Mais en y réfléchissant bien, cela peut-être également très original d'utiliser la même forme d'incipit et de donner l'impression de déjà vu (ce qui conforte toujours le lecteur à poursuivre la lecture)
Mince, je t'aide pas trop là :ronge:

Par ailleurs, en SFFF, n'a-t-on pas l'habitude d'utiliser surtout les incipit dynamiques et suspensifs ? (sauf quand on s'appelle Tolkien bien sûr ;))
:pompom: CITE NOIRE et CITE BLANCHE sont parus chez Rroyzz éditions
Ma page FB Auteure
Mon site : charlotte-bona.com
Nouvelliste chez Etherval

Avatar de l’utilisateur
Flume
Plic, ploc, plic, ploc...
Messages : 1154
Inscription : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Pirate !

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Flume » sam. août 02, 2014 2:35 pm

Kushiel a écrit :Merci Flume :merci2: pour les liens
De rien :mrgreen:
Kushiel a écrit : Par ailleurs, en SFFF, n'a-t-on pas l'habitude d'utiliser surtout les incipit dynamiques et suspensifs ? (sauf quand on s'appelle Tolkien bien sûr ;))
Je ne suis pas un gros lecteur et de plus je n'ai pas lu Tolkien, alors je ne peux pas vraiment vous répondre...
Hmm... bon je vais aller faire un tour au grenier pour ressortir certains livres des cartons (ça tombe bien, ça fait 6 mois que je me dis que je dois réorganiser ma bibliothèque) et lire les incipit des quelques romans de SFFF que je possède.

PS : Je viens de découvrir que le pluriel d'incipit ne prend pas de 's' en graphie traditionnelle, mais en prend un en graphie rectifiée. Merci Antidote.
Dernière modification par Flume le sam. août 02, 2014 5:37 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kushiel
Elle ne veut que votre bien.
Messages : 10582
Inscription : sam. mai 31, 2014 4:49 pm
Rang special : Grenouille médicastre
Localisation : A l'Ouest

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Kushiel » sam. août 02, 2014 4:29 pm

PS : Je viens de découvrir que le pluriel d'incipit ne prend pas de 's' en graphie traditionnelle, mais en prend un en graphie rectifiée. Merci Antidote.
J'avais "triché" également avec Antidote :hihihi:
:pompom: CITE NOIRE et CITE BLANCHE sont parus chez Rroyzz éditions
Ma page FB Auteure
Mon site : charlotte-bona.com
Nouvelliste chez Etherval

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2571
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Aramis » sam. août 02, 2014 4:51 pm

J'ai souvent du mal avec mes premières phrases; je peux avoir le contexte de la scène mais les premiers mots sont les plus durs: "okay, je sais ce qui se passe mais je l'écris comment?". Du coup, ça commence généralement par une (petite) description de l'environnement dans lequel se trouve le personnage et de ce qu'il y fait. Ce n'est pas de l'action pure mais ça permet quand même de poser un peu l'ambiance, le cadre... c'est souvent laborieux mais c'est un peu plus travaillé que le reste du coup.

Flume: commencer avec le même genre d'incipit peut lasser, sauf si tu trouves un moyen de créer un effet de surprise pour le lecteur pour certains textes. Tu romprais ainsi le côté répétitif des incipit en contournant les attentes du lecteur.

Pour le terme "incipit" en lui-même, je suis surprise que la réforme de l'orthographe lui accorde un "s", c'est une conjugaison latine qui signifie "il commence". Au Moyen-Âge, les textes commençaient ainsi: "incipit oratio" (ici commence le discours...); c'est devenu un nom au fil du temps... mais je crois que je vais en rester à l'orthographe traditionnelle ^^
Cycliste
Challenge: Dans nos veines, T2 [romance fantastique]
OLT : Cathédrale


Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 10082
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Crazy » sam. août 02, 2014 5:39 pm

Pour ma part, ça vient "tout seul" (pas tellement au sens "facilement", plutôt comme "ça s'impose de soi-même").
Je visualise la scène, et la phrase vient d'elle-même.

Ce qui donne :
  • "Elle ouvre les yeux alors que le soleil se couche." (Ceux qui vivent du sang versé, Fantastique, Challenge terminé :yata: )
  • "J'ai tenu la main de Franklin jusqu'à la dernière seconde, parce qu'il me l'avait demandé, et qu'il savait que je le ferais." (Demain sera un autre jour, SF, Nouvelle refusée pour l'AT Immortalité ( :gothan: ))
  • "J'allume la télévision d'une pensée puis coupe aussitôt le son." (La fin de Kelvin Blake, SF, en attente pour l'AT "Fuite" :croise: )
  • "Tu ouvres les yeux, mais tu ne vois rien." (Enfer, Fantastique, AT Horreur :lect: )
  • "J'ouvre un oeil, puis l'autre." (Etrangement familier, Fantasy, AT Animal :lect: )
  • "Vous ne me croiriez pas si je vous racontais ce que je l'ai vu faire." ("premier épisode" de Darkside (chroniques), SF, Challenge en cours :stylo: )
  • "- Eh bien, il l'ont eu, finalement." ("deuxième épisode" de Darkside (chroniques), SF, Challenge en cours :stylo: )
  • "- Je crois qu'il est temps que je te parle de ton père." ("troisième épisode" de Darkside (chroniques), SF, Challenge en cours :stylo: )
(J'ai listé séparément les épisodes de mon Challenge car ce sont des histoires indépendantes ;)).

Je crois que j'aime bien commencer en ouvrant les yeux, c'est une valeur sûre :rougit: :hihihi:
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2571
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Vos premières phrases : enfer ou paradis ?

Message par Aramis » sam. août 02, 2014 7:01 pm

Je viens mettre les miennes, du coup:
Il neigeait sur Samara cette année-là.
Cathédrale, challenge 2014, prologue.

Métal devenu liquide, l’argent glissait, coulait, ondulait.
Cathédrale, challenge 2014, chapitre 1, anciennement première phrase du roman, avant l'ajout du prologue ^^

Le jeune homme se tenait sur une éminence rocheuse d’où il dominait une vaste cascade.
(c) Siyolan, challenge 2012, dystopie.

Le silence régnait dans les sous-bois, à peine troublé par le léger murmure du vent dans les arbres ou les rares battements d’ailes des oiseaux qui s’envolaient à l’improviste.
Liova, AT Différences (en attente de réponse), fantasy

La voix acerbe de la bibliothécaire fit sursauter Virgile lorsqu’elle résonna près de ses oreilles.
Vienne la nuit, sonne l'heure, refusée pour l'AT continents perdus, 2010 (?), fantastique.

La cloche résonna et, aussitôt, la classe silencieuse se réveilla dans le bruissement des feuilles ramassées et le raclement des chaises repoussées.
L'échiquier du destin, acceptée pour l'AT Sur le fil, 2009, fantastique.

Appuyé contre la vitre de la voiture, je regardais défiler les maisons et les rues sans vraiment les voir, remarquant simplement que les arbres s’étaient parés de rouge et d’or, et que nombre d’entre eux avaient déjà perdu une partie de leurs feuilles.
Rien qu'une nuit sans que jamais l'aube vienne, Noël 2013, fantastique

La nuit était déjà tombée lorsque je pris la route du château de Versailles.
La dernière danse, refusée à un AT, historique, 2010.

Je tournai la tête, mes rivaux étaient encore loin.
Nouvelle publiée par le Prix Clara, 2007.
Le in medias res n'est pas tellement ma spécialité ^^
Cycliste
Challenge: Dans nos veines, T2 [romance fantastique]
OLT : Cathédrale


Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Répondre