Protéger son manuscrit

Sujets inactifs depuis un an ou plus
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ben Dumas
Messages : 36
Inscription : mer. oct. 27, 2010 2:23 pm
Rang special : Têtard
Localisation : Région Toulousaine

Comment protégez vous vos créations ?

Message par Ben Dumas »

Bonjour à tous,

Tout est dans le titre, je me demandais comment vous protégiez vos textes. Je recherche notamment des avis sur les sites de dépôt de copyright en ligne.

Moi, je me suis envoyé l'intégralité de mon roman par la poste en recommandé mais je me rend compte qu'est c'est pas applicable quand on commence à beaucoup écrire (nouvelles, synopsis, essais, scénarios).

Merci pour vos conseil, vos tuyaux !
Benoît Dumas, aucun lien

anonymedeux

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par anonymedeux »

Le copyright est une notion juridique anglo-saxonne, pas française.

Donc, tes textes sont protégés par le droit d'auteur et non le copyright (droit de copie).

Après, honnêtement, les cas de vol de textes SFFF sont quasi-inexistants et on se fait confiance entre nous.

C'est comme pour ta connexion itnernet que tu dois sécuriser (alors que c'est impossible), rien n'est réellement efficace.

Donc, faut pas stresser. De plus, le vol de texte se sait assez facilement et personne n'ira plus vers un éditeur qui ferait cela ou uné diteur ne fera plus confiance à un auteur qui le fait.

Notre milieu est petit et c'est sa meilleure protection au final.

NB

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par NB »

L'envoi en recommandé est effectivement ce qu'il y a de plus simple et de moins couteux.

Pour les nouvelles, je ne l'ai jamais entendu.
Pour les romans, sinon, il y a l'option SGDL mais c'est plus cher (je l'avais fait pour mon premier roman, pour les suivants je me suis contentée du recommandé).

Avatar de l’utilisateur
Nessae
Thé-tard
Messages : 158
Inscription : lun. août 17, 2009 11:11 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Toulouse, France
Contact :

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Nessae »

Pour les nouvelles, j'ai confiance. Si une rumeur commence à circuler sur le Net comme quoi telle maison d'édition ou telle asso pique des nouvelles qui lui sont envoyées en soumission, ladite maison ou asso essuiera de sérieux déboires. Bien entendu, il vaut mieux choisir des structures qui sont sur le Net et savent qu'il existe des communautés.
En règle générale, je rencontre les gens lors de salons. Ça permet de se faire une idée de qui on a en face de nous, s'ils sont à même de craindre une mauvaise pub ou non.
Sinon, déposer sa nouvelle dans le Port incertain est une façon de faire connaître son œuvre et de la protéger.

Pour le roman, ça dépend. Le petit, auquel je tiens mais pas trop, j'en parle: sur le Net (forums, page FB…), avec des amis et des Grenouilles. Je révèle quelques aspects mais pas tous. De quoi permettre la création d'un faisceau d'indices prouvant que je suis à l'origine de telle histoire. S'il y a quarante personnes qui peuvent venir témoigner comme quoi j'ai parlé de ça ou de ça – étrangement repris par un autre auteur, je pense que ça crée son petit effet. Et puis, ça me fait plaisir d'en parler. :)
Pour le gros roman sur lequel j'ai vraiment bossé et qui me tient très à cœur, pareil que pour le premier, mais je pense que je vais aussi le déposer à la SGDL: le dépôt numérique n'est pas cher.

Mais bon, l'important est de se créer un faisceau de preuves. Plus il y a de traces de la paternité (ou maternité) d'une œuvre, mieux c'est.
Site d'auteur
L'Aube de la Guerrière: urban fantasy/bit-lit avec bastons et mythologies
Cinq pas sous terre: de la noirceur dans la Ville rose…

Avatar de l’utilisateur
Sand
Batracien
Messages : 182
Inscription : ven. janv. 26, 2007 9:58 am

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Sand »

vu que j'ai rencontré une personne qui s'est fait piqué sa chanson déposée Sacem (ma déjà pas bien haute opinion d'eux pour d'autres raisons a encore baissé), j'accorde de base une confiance très moyenne à la SGDL (même système que la Sacem).

Le droit français protège l'oeuvre dès sa conception. Normalement, il n'y a rien de spécial à faire, le droit défend l'oeuvre dès le début.

Cependant, si on constate l'apparition d'une oeuvre similaire à la sienne, il y a la difficulté de prouver l'antériorité de la conception de son oeuvre à soi.

L'enregistrement SGDL ou notarié a un peu plus de valeur juridique que l'envoi auto-recommandé, mais pas tellement (perso, la plus-value ne me parait pas justifier le coût). Le témoignage a une valeur juridique forte.
La mise en ligne est valable aussi (sans compter qu'elle apporte son lot de témoins).

Des fois je me dis qu'il n'y a pas de besoin légal, mais simplement un besoin psychologique, et je songe alors à la création d'un webzine de nouvelles sans sélection, juste pour le dépôt BNF du bidule (parce que comme preuve officielle de la date, la BNF, mine de rien, ça se pose là ; le webzine n'a pas besoin d'être beau ni bien corrigé, c'est de la simple compilation pour "protéger", ça coûte rien en dehors du temps de le faire, car le dépôt BNF est gratuit) (il se trouve que je n'ai pas le temps, donc je donne l'idée au monde s'il y a des gens intéressés pour se lancer dans ce qui est plus un service aux auteurs qu'une charge éditoriale réelle) (on peut envisager la même chose en papier pour les auteurs qui ne veulent pas se retrouver sur le net, mais là il y aurait des coûts)

précision importante : le droit d'auteur protège la forme, il ne protège pas les idées.

Les quelques rares cas que j'ai vus de vol de textes (deux) ont tous été découverts rapidement, et les personnes concernées sont "mortes" pour la publication désormais.

Avatar de l’utilisateur
Nessae
Thé-tard
Messages : 158
Inscription : lun. août 17, 2009 11:11 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Toulouse, France
Contact :

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Nessae »

Précision concernant la BNF: on ne peut y déposer que des œuvres non auto-publiées. C'est-à-dire que si vous faites un fanzine sous le nom d'une asso, ça passe. Si vous le faites sous le nom d'un "studio", c'est considéré comme de l'auto-publication et c'est refusé.
C'est arrivé à un fanzine auquel j'ai participé. Mais au dire de la fille qui a reçu ledit fanzine (je ne l'ai pas vu), il y a tout de même le tampon BNF avec la date dessus… Maintenant, pas sûre que ça vaille grand-chose.
Je parle là des publications papier, je ne sais pas ce qu'il en est pour les auto-publications électroniques.

Mais oui, clairement, la BNF me rassure! L'une des aventures d'Hélianthe a été déposée à la BNF et je suis assez tranquille concernant les soumissions des nouvelles avec ce personnage, maintenant.
Site d'auteur
L'Aube de la Guerrière: urban fantasy/bit-lit avec bastons et mythologies
Cinq pas sous terre: de la noirceur dans la Ville rose…

Avatar de l’utilisateur
Sand
Batracien
Messages : 182
Inscription : ven. janv. 26, 2007 9:58 am

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Sand »

EdR n'est pas une asso et ça passe.

Mais la personne en charge des petites publications a changé, on a quelqu'un de beaucoup plus intéressé en ce moment.

Possible que ça soit un peu différent si on fait de la BD ou du texte, également.

Avatar de l’utilisateur
Iluinar
Le nénuphou, c'est avec LA modération !
Messages : 10691
Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:05 pm
Rang special : Esprit servant du fouet
Localisation : Dans mon monde

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Iluinar »

Je n'ai jamais fait quoi que ce soit pour protéger mes textes. Franchement, le vol de textes, je n'y crois pas. En musique, ça arrive, parce qu'on peut gagner pas mal d'argent avec. Dans le domaine des nouvelles SFFF, si ça permettait de gagner des sous, ça se saurait. Du coup, je ne vois pas vraiment le motif du vol.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 3417
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Celia »

Iluinar a écrit :Du coup, je ne vois pas vraiment le motif du vol.
L'ego.
Pouvoir dire "c'est moi qui l'ai fait" sans en avoir foutu une rame. Rare, mais ça existe.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Jean-Claude Dunyach
Fleurte avec les étoiles
Messages : 233
Inscription : mer. août 06, 2008 11:04 am
Rang special : Vieux crapaud baveux
Localisation : Blagnac
Contact :

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Jean-Claude Dunyach »

NB a écrit :L'envoi en recommandé est effectivement ce qu'il y a de plus simple et de moins couteux.
Non, bordel !
N'envoyez pas vos manuscrits en recommandé. Ca emmerde la secrétaire, ou l'éditeur, parfois obligé d'aller le chercher à la poste quand le facteur ne se déplace pas. J'ai vu un manuscrit se faire refuser comme ça : reçu en recommandé par un éditeur harassé obligé d'interrompre un coup de téléphone et de sortir de son bureau pour signer des trucs, pendant que le facteur attendait. Il a tendu le paquet à la secrétaire sans l'ouvrir en disant : vous le refuserez.

Je n'ai jamais vu le cas en SF/Fantasy d'un manuscrit volé et publié sous un autre nom. Ca aurait fait un sacré raffut, je pense qu'on en parlerait encore. En plus, un éditeur qui tombe sur un bon manuscrit a tout intérêt à s'attacher l'auteur, susceptible d'en écrire d'autres.
Vous êtes vraiment inquiet ? Publiez les 10 premières pages ou des extraits sur votre blog. Ca suffit à établir la paternité. Ou déposez-le chez un notaire, si vous en connaissez un. Ou faites un dépôt SGDL. Mais franchement, ça ne sert à rien de mon point de vue.

Par contre, ça arrive pour les chansons, c'est vrai - ça m'est arrivé. Heureusement, le texte en question était déposé à la SACEM, donc j'ai porté plainte, j'ai refusé de transiger, j'ai gagné, j'ai fait un max de pub négative au voleur, qui n'est plus dans le circuit, et ça m'a collé une réputation de mec à qui il est dangereux de piquer quoi que ce soit (les Rolling Stones ont la même réputation, :gentil: ). Ca m'a coûté un bras, ceci dit, mais j'ai récupéré mes sous.
Je compte pour un. Comme chacun de vous.

http://www.dunyach.fr

Ædeleah

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Ædeleah »

Euh... La technique du recommandé consiste à s'envoyer à soi-même le manuscrit, et à ne surtout pas ouvrir l'enveloppe, pas à embêter les éditeurs avec un recommandé. Le principe est que s'il y a un plagiat, on puisse prouver, cachet de la Poste et recommandé non ouvert faisant foi, l'antériorité de son propre manuscrit.

Rien à voir avec l'envoi aux éditeurs, qui n'y sont pour rien...

NB

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par NB »

Jean-Claude Dunyach a écrit :
NB a écrit :L'envoi en recommandé est effectivement ce qu'il y a de plus simple et de moins couteux.
Non, bordel !
N'envoyez pas vos manuscrits en recommandé. Ca emmerde la secrétaire, ou l'éditeur,
Respire, Jean-Claude, on parle bien de s'envoyer le manuscrit à soi-même (notez qu'on peut s'envoyer un CD du fichier si on veut). :D
Jean-Claude Dunyach a écrit :Vous êtes vraiment inquiet ? Publiez les 10 premières pages ou des extraits sur votre blog. Ca suffit à établir la paternité.
Tiens, je ne pensais pas que ça suffirait. Mais effectivement, ça peut !

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 5935
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Beorn »

Jean-Claude Dunyach a écrit :Vous êtes vraiment inquiet ? Publiez les 10 premières pages ou des extraits sur votre blog. Ca suffit à établir la paternité.
Techniquement... L'hypothétique plagieur pourra toujours copier une partie du reste.

Cela dit, je suis de l'avis général, pour moi, le plagiat est un fantasme d'auteur débutant. Je pense comme Sand : protéger son texte est plus un besoin psychologique qu'un besoin légal. Ceci étant dit, je le comprends très bien et je ne jetterai la pierre à personne.
Je l'ai eu moi aussi à une époque, j'ai payé je ne sais plus combien pour envoyer un manuscrit à la SGDL... J'ai eu la surprise de recevoir au bout de trois ans une lettre me disant qu'il fallait payer à nouveau, sans quoi mon manuscrit serait détruit.
J'en ai écrit d'autres depuis et je ne les ai pas protégés.

[histoire de fantasmer un peu, moi aussi, j'imagine le plagieur ayant volé un manuscrit et se retrouvant devant un éditeur qui signe avec lui et lui demande de réécrire les chapitre trois, huit et neuf, et de revoir les trente dernières pages... :mrgreen: ]

Quelques rappels sur la plagiat tout de même : les idées ne sont pas protégées, autrement dit en théorie, vous pourriez réécrire le livre d'un autre en gardant la même intrigue générale, le même type de personnages, le même genre de péripéties.
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Pandora
La vengeance tardive est toujours amenée par un train qui part
Messages : 2919
Inscription : sam. avr. 25, 2009 7:18 am
Rang special : Achtung Papagei !
Localisation : jamais très loin
Contact :

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Pandora »

Le pitch de mon NaNo 2010 est
"Georges Marsouin écrit des romans qui ne trouvent pas d’éditeur. Il décompense une paranoia latente quand il se persuade que Martin Feuille, écrivain à succés, lui a pris ses idées et ce faisant lui a volé le succès qui lui revenait"
Quelques rappels sur la plagiat tout de même : les idées ne sont pas protégées, autrement dit en théorie, vous pourriez réécrire le livre d'un autre en gardant la même intrigue générale, le même type de personnages, le même genre de péripéties.
C'est ce que le notaire de mon héros va lui dire aujourd'hui ^^
*mode machiavélique off*

Autant dire que je suis donc ce fil avec attention, et qu'on peut beaucoup broder autour de la peur de se faire voler ses idées. Le "souci" est qu'elles ne sont pas vraiment protégées, mais bon, je pense que chacun en a suffisamment pour ne pas avoir besoin de piquer celles des autres ^^

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 2011
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Comment protégez vous vos créations?

Message par Tsumire »

En plus, une idée est une chose bien fragile qui nécessite un développement. Une construction. Une idée seule n'est pas un roman. Deux auteurs peuvent traiter un sujet de manières complétement différentes et pourtant, ils sont partis d'une même idée. De plus, nous sommes influencés par nos lectures, les films, notre environnement... Nos idées naissent d'autres idées parents.

En revanche, il y a des choses plus petites que je n'apprécierai pas retrouver dans d'autres textes. Par exemple, le nom de mon héroïne, le terme âmière ou le titre de mon cycle. J'ignore s'ils me sont véritablement propres, mais je l'estime ainsi. Et je me soucie plus de ces petits riens que de protéger le thème de mon roman, car je sais bien que mes idées ne sont pas 100% originales. Qu'elles ne révolutionnent rien. La seule importance est ce que j'en fais, mais ça, un voleur d'idée ne le saura qu'en lisant l'intégralité du cycle. Donc bon, pas d'inquiétude.
Amertume (Challenge 2020) --> en recherche d'un éditeur.
Porter haut ses cornes (challenge 2020/2021)

Répondre