[A] Qu'est-ce qu'une intrigue linéaire ?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10212
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Macada » ven. sept. 18, 2015 7:30 am

Nariel Limbaear a écrit :
Du coup, je me demande, si l'ordre chronologique dans la narration est toujours exigé.
Heureusement, rien n'est exigé :D
Je voulais dire : exiger pour pouvoir parler d'intrigue linéaire. Pas exiger pour écrire une histoire où là je te rejoins +10 000
Nariel Limbaear a écrit :A ce sujet, j'ai beaucoup aimé le Déchronologue, de Beauverger, qui peut se lire dans l'ordre chronologique ou dans l'ordre du livre...
J'ai beaucoup aimé aussi. Mais pour le coup, c'est une cathédrale ce bouquin pas une ligne. ^^
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Anonyme_Quatre

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Anonyme_Quatre » ven. sept. 18, 2015 7:31 am

De fait, j'ai un souvenir assez flou de la vraie histoire x) mais il me semble qu'elle était relativement linéaire, non ?

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4396
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Elikya » ven. sept. 18, 2015 7:42 am

Macada a écrit :
Elikya a écrit :Hum, les plans ne sont pas vraiment mon truc... :arrow:
:lol:

Mais les deux métaphores sont aussi parlantes l'une que l'autre, et elles me plaisent bien. ^^
Merci Macada, je me sens moins seule...
Du coup, je me demande, si l'ordre chronologique dans la narration est toujours exigé. Présenter un effet, puis expliquer sa cause ne casse pas vraiment la linéarité de l'intrigue, non ? C'est juste une façon de la présenter : on fait faire des boucles au fil directeur mais il est bien unique.
Je suis d'accord, pour moi non plus, l'ordre chronologique n'est pas lié à la linéarité de l'intrigue.
Autre question : peut-on parler de plusieurs intrigues linéaires pour un même roman ?
Par exemple : un fil romance, un fil (en)quête menés en parallèle et qui ne convergeront jamais vraiment.
J'ai du mal à l'envisager, peut-être parce que j'aime les histoires dans lesquelles tous les fils se recoupent. Du moins, c'est comme cela que je construis les miennes.
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10212
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Macada » ven. sept. 18, 2015 7:51 am

Elikya a écrit :Merci Macada, je me sens moins seule...
:P
Elikya a écrit :
Autre question : peut-on parler de plusieurs intrigues linéaires pour un même roman ?
Par exemple : un fil romance, un fil (en)quête menés en parallèle et qui ne convergeront jamais vraiment.
J'ai du mal à l'envisager, peut-être parce que j'aime les histoires dans lesquelles tous les fils se recoupent. Du moins, c'est comme cela que je construis les miennes.
Oui, bien sûr qu'ils se recoupent. Ce que je veux dire c'est que l'un n'est pas indispensable à l'autre, au niveau des intrigues (par contre, ils peuvent par exemple donner une meilleure consistance aux personnages que si une seul axe d'intrigue était central)

Nariel Limbaear a écrit :De fait, j'ai un souvenir assez flou de la vraie histoire x) mais il me semble qu'elle était relativement linéaire, non ?
Mon souvenir à moi aussi est flou, mais j'ai l'impression inverse : plusieurs (épisodes de) vies de différents personnages qui finissent par se rejoindre.
Rhâââ tu me donnes trop envie de le relire pour voir... (et je n'ai pas le temps :? )
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Anonyme_Quatre

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Anonyme_Quatre » ven. sept. 18, 2015 7:54 am

Pareil :cruel: (et le lire dans l'ordre pour voir)

Avatar de l’utilisateur
Florie
Tueuse de canaris et dévoreuse de fromage
Messages : 2334
Inscription : jeu. août 27, 2015 3:57 pm
Rang special : Nife en l'Air
Contact :

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Florie » mar. sept. 22, 2015 1:52 pm

Super intéressant comme fil! C'est vrai qu'il y a les deux aspects de la narration et de l'intrigue qui peuvent être linéaires ou non.
On a beau dire que les scénarios clichés sont linéaires, je trouve qu'il y a de plus en plus de techniques de narration non linéaires qu'on commence à retrouver un peu partout, par exemple le type qui perd la mémoire et reconstruit son passé au fur et à mesure de l'histoire, ou le truc qui commence dans le présent avant de revenir dans le passé pour raconter comment on y arrive.

Ce qui ne veut pas dire que c'est pas bien! Dans la série Kingkiller Chronicles (le premier tome est Le Nom du Vent, je crois que c'es Bragelonne qui l'édite en France) on commence avec Kvothe, aubergiste (ou tavernier peu importe) qui est adulte (genre trentaine, quarantaine par là) et qui est une légende dans le monde. Pourtant il a fini dans cette taverne, reclus, et ne veut rien savoir. Un chroniqueur arrive dans sa taverne et lui demande de raconter comment il en est arrivé là, et l'histoire repart depuis son enfance. C'est super intéressant pour plusieurs raisons: déjà on a un aperçu du présent, le passé est différent, mais que s'est-il passé entre temps? Ensuite, comme le type est une légende, l'auteur met en parallèle ce que raconte la légende et ce qu'il s'est vraiment passé, et on voit du coup comment la légende a déformé les faits, c'est super intéressant.
Et voilà je recommence à digresser. Pardon pardon!
Au final je pense que ce qui compte, c'est de mettre au point une intrigue qui sert le récit, puis choisir un mode de narration qui sert l'intrigue du mieux possible, si c'est clair... (moi aussi je reviens juste de course à pied, ça ramollit le cerveau le sport)

Je n'ai pas lu Déchronologue mais vous me donnez envie :)
Explorer les possibles avec optimisme : Florieteller
Challenge en cours | Space opéra d'enquête (cosy, optimiste avec une pointe d'humour) : Rendez-vous au Cygne Noir

Avatar par Amaryan :heart:

Avatar de l’utilisateur
Ereneril
Photographe de l'extrême.
Messages : 1051
Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:20 pm
Rang special : S'est débarassé du badge Loser Officiel de la Mare
Localisation : Au fond d'une crypte translavynienne

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Ereneril » mer. sept. 23, 2015 1:43 pm

Je fais également une nette distinction entre narration et intrigue linéaire.

Pour ce qui est d'une intrigue linéaire, pour moi, c'est le fait que chaque action entraîne une conséquence unique, qui elle-même sert de base à l'étape suivante. Toute la linéarité est dans l'unicité du chemin qui mène du point de départ à la conclusion :
Je rencontre un vieux sage qui me dit d'aller chercher le parchemin maudit. Le parchemin m'indique l'emplacement du trésor. Le trésor me donne la couronne perdue. La couronne perdue me permet de devenir roi.
L'intrigue est totalement linéaire. Il n'y a aucun moyen de sauter une étape et même si de multiples événements rendent l'accomplissement de chaque étape difficile, on suit une belle autoroute.

Mais un tel scénario n'implique pas du tout une narration linéaire, comme ça a été dit avant par d'autres.
Malgré tout, même avec des artifices narratifs, une intrigue trop linéaire se ressent et devient souvent lassante.
"Les coupes d'émeraude", la première pierre des Lithomanciens, a pris forme...

Avatar de l’utilisateur
Hotep
Batracien
Messages : 60
Inscription : lun. sept. 07, 2015 1:05 pm
Rang special : Brûle-pourpoint

Re: Intrigue linéaire ?

Message par Hotep » jeu. sept. 24, 2015 8:42 am

Pour moi, la linéarité d'une intrigue passe aussi par la tension de l'intrigue : il faut qu'elle aille strictement d'un point A à un point B qui sont clairement définis dès le début de l'histoire et n'évoluent pas. Généralement, ça passe par un protagoniste dont les objectifs restent grosso-modo les mêmes du début à la fin (son caractère peut évoluer, en revanche).

Je précise ça parce j'ai entendu des gens reprocher à Mad Max : Fury Road son intrigue "linéaire"... Qui ne l'est pas, à mon sens : on nous vend justement une course-poursuite ininterrompue des protagonistes, du danger jusqu'à un lieu sûr. Mais, vers la fin du film,
Spoiler: montrer
les héros changent complètement d'objectif : ils font soudain demi-tour, choisissent de combattre plus que de fuir. Ils remettent en cause leurs idées de départ, aussi. L'intrigue s'est donc renversée.
Dans le genre "course effrénée", un film comme Taken est un meilleur exemple d'intrigue linéaire... Une fois l'élément perturbateur introduit, on nous fait voir exactement ce que Sean Bean a promis.
Challenge Premier Jet 2015 : Illusions Morales (roman de Fantasy)

Répondre