Ma quadralogie est-elle une série ?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
nothoi
Messages : 490
Inscription : mer. avr. 13, 2016 3:07 pm
Rang special : écrivain du dimanche
Contact :

Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par nothoi » mar. janv. 17, 2017 9:02 am

Bonjour à tous et à toutes,

Une petite question me turlupine depuis un moment. À l'origine, j'avais écit une histoire en deux tomes, faisant respectivement 1 600 000 ksec. Puis, je me suis dit que c'était peut être un petit peu trop gros à gérer par moi-même (autoédition), donc j'ai voulu les découper chacun en deux. J'obtiens donc 4 tomes.
Le truc, c'est que les coupure entre tome 1 et 2, et entre tome 3 et 4 ne sont pas terribles : mes deux tomes d'origine ayant été conçus comme des tout, il n'y a pas de cliffhangers, c'est plutôt une montée graduelle où l'on apprend peu à peu à connaître les personnages, à s'y attacher et à les haïr (c'est écrit plus ou moins sous forme de chroniques).

D'où ma question à ceux qui ont écrit des séries ou qui écrivent des séries :

- Un récit avec un rythme comme le mien est-il susceptible de mieux passer en format série qu'en format tome?

- Comment avez vous su que vous écriviez une série et non un roman ?

:merci2: d'avance pour vos réponses
site internet : http://nothoi.net/

Avatar de l’utilisateur
Semrodia
Phénix de la mare
Messages : 269
Inscription : ven. févr. 05, 2016 1:29 pm
Rang special : Rêveur acharné

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par Semrodia » mar. janv. 17, 2017 11:30 am

Coucou,

Desienne a écrit de super articles sur les séries (et n'a d'ailleurs pas fini)

Je ne sais pas si ca peut t'aider... et si jamais, contacte donc la grenouille !

CLIC HERE
Friche littéraire...

Avatar de l’utilisateur
Umanimo
Quand trop de chance tourne à la déveine
Messages : 4213
Inscription : dim. avr. 19, 2015 3:14 pm
Rang special : Whovianne
Localisation : Dans le temps et l'espace
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par Umanimo » mar. janv. 17, 2017 11:53 am

Personnellement, je vois la série comme des histoires se passant dans le même univers, avec les mêmes personnages (quoique pas toujours), mais chaque tome représentant une histoire bien distincte qui se termine à la fin du livre. Or, ce que tu décris de ton texte ne semble pas y correspondre.
Après, c'est ma vision, qui n'est peut-être pas la bonne.
Challenge 21 septembre 2018 : Brandon et Mason sont sur un bateau [avec Melalivres]

Marraine de Aesta et Louisia :heart:
Filleule de Grenouille Cerise :heart:

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 1419
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par Nana » mar. janv. 17, 2017 3:52 pm

Umanimo a écrit : Personnellement, je vois la série comme des histoires se passant dans le même univers, avec les mêmes personnages (quoique pas toujours), mais chaque tome représentant une histoire bien distincte qui se termine à la fin du livre. Or, ce que tu décris de ton texte ne semble pas y correspondre.
Après, c'est ma vision, qui n'est peut-être pas la bonne.
+1
Quand on me parle de série, je vais penser à Hercule Poirot, et autres livres policiers où on retrouve les mêmes enquêteurs. En fantasy, je crois que Les Annales du Disque-Monde fonctionnent comme ça aussi, avec des intrigues indépendantes dans un même univers.

Du coup, je ne pense pas qu'avoir découper tes tomes en deux puisse en faire une série, au contraire, d'après ce que tu décris, j'ai l'impression que ça rend tes tomes encore moins indépendants les uns des autres.
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Challenge: Alexandre Jestin
marraine de Ji Aʃka :mage:

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 8980
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par Crazy » mar. janv. 17, 2017 4:33 pm

En fait, je crois qu'il y a deux sortes de séries :
- les séries comme Hercule Poirot ou le Disque-Monde, qui correspondent à la définition donnée par Uma'
- les "séries littéraires", qui sont plus proches d'une série télé au niveau du découpage (ce dont parle Desienne dans les articles cités plus haut).

=> il faut préciser de quel type on parle ici ;)
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2018 : Darkside : Le journal d'Anya
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
vestrit
Vogue la baleine, vers l'infini et l'au-delà !
Messages : 4787
Inscription : dim. oct. 18, 2009 8:21 pm
Rang special : .
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par vestrit » mar. janv. 17, 2017 4:47 pm

+1 avec Crazy
Et je pense, vu la volonté de couper de nothoi, qu'il s'agit de la seconde.

Pour répondre à nothoi : la série littéraire est un format très spécifique (je conseille la lecture de l'article de desienne linké par Semrodia), qui est dosé avant écriture.
Notamment, chaque épisode a sa propre montée en tension/résolution, en parallèle d'une structure qui s'étend sur tout la série.
En gros, il ne suffit pas de couper un gros pavés en morceaux de taille adéquate pour fabriquer une série.
La conclusion est que dans ton cas, je ne crois pas que tu retrouver avec une série juste pour avoir coupé.

Enfin, sur tes coupes : il vaut mieux le faire de façon adéquate, sinon le lecteur risque de décrocher au tome 1 et ne jamais s'intéresser à la suite, ce serait dommage. ;)
Membre du club des Larves Anonymes :fatigue:
Mon blog, Entre chien et loup
Le sort en est jeté, recueil horrifico-fantastique
Les Baleines Célestes pour parcourir l'espace

Avatar de l’utilisateur
nothoi
Messages : 490
Inscription : mer. avr. 13, 2016 3:07 pm
Rang special : écrivain du dimanche
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par nothoi » mar. janv. 17, 2017 7:23 pm

Semrodia a écrit :
mar. janv. 17, 2017 11:30 am
Coucou,

Desienne a écrit de super articles sur les séries (et n'a d'ailleurs pas fini)

Je ne sais pas si ca peut t'aider... et si jamais, contacte donc la grenouille !

CLIC HERE
Merci pour le lien, j'ai lu l'article avec attention.
Crazy a écrit : En fait, je crois qu'il y a deux sortes de séries :
- les séries comme Hercule Poirot ou le Disque-Monde, qui correspondent à la définition donnée par Uma'
- les "séries littéraires", qui sont plus proches d'une série télé au niveau du découpage (ce dont parle Desienne dans les articles cités plus haut).

=> il faut préciser de quel type on parle ici ;)
vestrit a écrit : +1 avec Crazy
Et je pense, vu la volonté de couper de nothoi, qu'il s'agit de la seconde.

Pour répondre à nothoi : la série littéraire est un format très spécifique (je conseille la lecture de l'article de desienne linké par Semrodia), qui est dosé avant écriture.
Notamment, chaque épisode a sa propre montée en tension/résolution, en parallèle d'une structure qui s'étend sur tout la série.
En gros, il ne suffit pas de couper un gros pavés en morceaux de taille adéquate pour fabriquer une série.
La conclusion est que dans ton cas, je ne crois pas que tu retrouver avec une série juste pour avoir coupé.

Enfin, sur tes coupes : il vaut mieux le faire de façon adéquate, sinon le lecteur risque de décrocher au tome 1 et ne jamais s'intéresser à la suite, ce serait dommage. ;)
Merci à toutes pour vos remarques. Après lecture de l'article et de vos commentaires, voici la conclusion à laquelle je suis parvenu (en espérant que ça puisse en aider d'autres qui se poseraient les mêmes questions que moi):
En effet, c'est la deuxième solution. J'ai deux arcs narratifs : un premier global qui fait état des différentes avancées de la situation globale géopolitique/social/économique dans les deux mondes que je décris. Avec des changements d'hégémonie, etc. C'est ce qui donne de la cohérence à mes 4 tomes ; c'est ce qui les assemble. Le second arc narratif se focalise davantage autour de mes personnages, avec leur évolution et comment le contexte socio/politico/économique les affecte et quelles décisions est-ce qu'ils prennent.
La coupure entre le tome 2 et le tome 3 est évidente, car, je change d'époque et de personnages principaux. Par contre, là où je te rejoins, Vestrit, c'est la coupure entre tome 1 et 2 ; tome 3 et 4. J'ai déjà coupé là où c'était le plus cohérent, cependant, comme je le disais un peu plus haut, la coupure n'est pas évidente et ça risque de me jouer des tours. D'où mon idée de le passer en série. Cependant, d'après l'article que j'ai pu lire et vos commentaire, je commence à croire que ma démarche n'est pas la bonne : elle ne fait que repousser le problème.

1 : mon roman est conçu sous forme de chroniques, mais il a été conçu à la base pour un format roman : je prends le temps de montrer et développer les personnages, qui s'inscrivent dans une démarche globale qui les dépasse. En d'autres termes, même si mon récit n'est pas trop mal rythmé, il n'a pas le rythme d'une série et ce serait peut-être dommageable pour le lecteur autant que pour l'intrigue. Au vu des exigences scénaristiques/de format (auxquelles je n'avais pas trop pensé, je l'avoue), je ne pense pas non plus que le travail de correction nécessaire pour parvenir à une série mette mieux en valeur mon travail.

2 : si, à raison de 20 000 mots par épisode, j'ai entre 7 et 8 épisodes par saison, ça me fait 4 saisons (une par tome). Seulement, je n'ai pas résolu le problème initial, qui est la coupure entre le tome 1 et 2 (saison 1 et 2 - la plus problématique de mon point de vue parce que c'est vraiment celle que j'ai construit comme un tout). Le format saison ne ferait peut-être qu'exacerber le problème et me faire perdre le peu de lecteurs que j'aurais déjà.
L'autre solution, ce serait de créer une série en deux saisons, mais comme je l'ai dit précédemment, le rythme ne serait peut-être pas le bon. Le problème est encore accentué par le fait que mes éventuels lecteurs se seraient attachés à des personnage, qui dans la saison 2 prendraient alors un rôle secondaire - même si toujours très présent, et ce dès les première scènes.

3 : la dernière solution, ce serait de ne faire que deux tomes, mais je ne pense pas qu'il soit aisé de vendre des livres de plus de 300 000 mots (1 600 000 ksec). C'est personnellement le format que je préfère mais j'ai l'impression que les livres dépassant 300 000 ou 400 000 ksec rebuttent pas mal de lecteurs (manque de temps, culture de l'instantanéité, bla bla bla).

Conclusion : soit j'assume une coupure pertinente à, je dirais, 70%, soit je retravaille la fin de mon tome 1 pour lui donner un meilleur cliffhanger, ou alors laisser tellement de mystère que le lecteur ait envie de continuer à lire. En d'autres termes, a priori, ma quadralogie n'est pas une série.

:merci2: encore pour votre aide, vous m'avez beaucoup aidé.
site internet : http://nothoi.net/

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 918
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par Jo Ann v. » mar. janv. 17, 2017 7:31 pm

Moi j'dis, c'est une saga. :)

Avatar de l’utilisateur
nothoi
Messages : 490
Inscription : mer. avr. 13, 2016 3:07 pm
Rang special : écrivain du dimanche
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par nothoi » mar. janv. 17, 2017 7:49 pm

Jo Ann v. a écrit :Moi j'dis, c'est une saga. :)
:lol: pourquoi pas. Je ne me préoccupe pas trop des catégories et des cases, je l'avoue :ange:
Par contre, j'avoue que publier quelque chose en autoédition sous un mauvais format, c'est se tirer une balle dans le pied. Comme je m'improvise éditeur, il faut bien que j'en paie les conséquences. :lect:
site internet : http://nothoi.net/

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 1419
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par Nana » mar. janv. 17, 2017 7:57 pm

nothoi a écrit : D'où mon idée de le passer en série. Cependant, d'après l'article que j'ai pu lire et vos commentaire, je commence à croire que ma démarche n'est pas la bonne : elle ne fait que repousser le problème.
je dirais même qu'elle multiplie le problème. les coupes entre chaque épisode risquent d'être très bancales. c'est comme lire le Trône de Fer avec le découpage français. Tu as l'impression que l'histoire n'avance pas entre les tomes, parce que les tomes originaux n'ont pas été conçus pour être découpés en deux, trois ou quatre. Alors qu'avec le découpage original, tu vois une certaine cohérence. Et puis, essayer de couper un roman en épisodes de tailles équivalentes alors qu'il n'a pas été conçu ainsi, c'est des coups à se frapper la tête contre les murs.
nothoi a écrit : 3 : la dernière solution, ce serait de ne faire que deux tomes, mais je ne pense pas qu'il soit aisé de vendre des livres de plus de 300 000 mots (1 600 000 ksec). C'est personnellement le format que je préfère mais j'ai l'impression que les livres dépassant 300 000 ou 400 000 ksec rebuttent pas mal de lecteurs (manque de temps, culture de l'instantanéité, bla bla bla).
moi aussi j'adore les pavés :D et j'ai tendance à préférer acheter deux gros pavés que quatre petits. Mais je ne crois pas représenter la majorité.

si le vrai problème, c'est la coupe entre les tomes 1 et 2, et 3 et 4, n as-tu pas un moyen de retravailler un peu la structure de ton histoire pour obtenir des coupes plus satisfaisantes?
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Challenge: Alexandre Jestin
marraine de Ji Aʃka :mage:

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 918
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par Jo Ann v. » mar. janv. 17, 2017 8:48 pm

nothoi a écrit :
mar. janv. 17, 2017 7:49 pm
Jo Ann v. a écrit :Moi j'dis, c'est une saga. :)
:lol: pourquoi pas. Je ne me préoccupe pas trop des catégories et des cases, je l'avoue :ange:
Par contre, j'avoue que publier quelque chose en autoédition sous un mauvais format, c'est se tirer une balle dans le pied. Comme je m'improvise éditeur, il faut bien que j'en paie les conséquences. :lect:
Contrairement aux séries, quand on parle de saga, on sait qu'on va retrouver les mêmes personnages, le même fond. Il peut y avoir des différences de décor, par exemple, mais c'est une continuité. Alors qu'une série, je pense (ce n'est que mon ressenti) que les livres sont indépendants les uns des autres.

Dans mon cas, ma trilogie Tarandes et Sakranim était à la base un diptyque, mais le second tome faisait le double du premier, alors j'ai dû le couper en deux pour avoir un équilibre entre les livres et il n'y a pas de cliffhanger dans les trois tomes. On peut se demander ce qu'il se passe après, mais j'ai coupé de sorte à minimiser les dégâts, on va dire. :sifflote: Bien sûr qu'il y a toujours des questions en suspens quand on a une intrigue longue, mais c'est un choix.

Avatar de l’utilisateur
nothoi
Messages : 490
Inscription : mer. avr. 13, 2016 3:07 pm
Rang special : écrivain du dimanche
Contact :

Re: Ma quadralogie est-elle une série ?

Message par nothoi » jeu. janv. 19, 2017 1:28 pm

Jo Ann v. a écrit :
mar. janv. 17, 2017 8:48 pm
nothoi a écrit :
mar. janv. 17, 2017 7:49 pm
Jo Ann v. a écrit :Moi j'dis, c'est une saga. :)
:lol: pourquoi pas. Je ne me préoccupe pas trop des catégories et des cases, je l'avoue :ange:
Par contre, j'avoue que publier quelque chose en autoédition sous un mauvais format, c'est se tirer une balle dans le pied. Comme je m'improvise éditeur, il faut bien que j'en paie les conséquences. :lect:
Contrairement aux séries, quand on parle de saga, on sait qu'on va retrouver les mêmes personnages, le même fond. Il peut y avoir des différences de décor, par exemple, mais c'est une continuité. Alors qu'une série, je pense (ce n'est que mon ressenti) que les livres sont indépendants les uns des autres.

Dans mon cas, ma trilogie Tarandes et Sakranim était à la base un diptyque, mais le second tome faisait le double du premier, alors j'ai dû le couper en deux pour avoir un équilibre entre les livres et il n'y a pas de cliffhanger dans les trois tomes. On peut se demander ce qu'il se passe après, mais j'ai coupé de sorte à minimiser les dégâts, on va dire. :sifflote: Bien sûr qu'il y a toujours des questions en suspens quand on a une intrigue longue, mais c'est un choix.
Merci de ton retour. C'est une de mes inquiétudes principales. Ca me rassure de voir que d'autres ont fait les mêmes choix que moi et de constater que ce n'est pas injouable.
Nana a écrit :
nothoi a écrit : D'où mon idée de le passer en série. Cependant, d'après l'article que j'ai pu lire et vos commentaire, je commence à croire que ma démarche n'est pas la bonne : elle ne fait que repousser le problème.
je dirais même qu'elle multiplie le problème. les coupes entre chaque épisode risquent d'être très bancales. c'est comme lire le Trône de Fer avec le découpage français. Tu as l'impression que l'histoire n'avance pas entre les tomes, parce que les tomes originaux n'ont pas été conçus pour être découpés en deux, trois ou quatre. Alors qu'avec le découpage original, tu vois une certaine cohérence. Et puis, essayer de couper un roman en épisodes de tailles équivalentes alors qu'il n'a pas été conçu ainsi, c'est des coups à se frapper la tête contre les murs.

+ 10 Je suis complètement d'accord et c'est pour cette raison que je ne vais pas dans cette direction là.

nothoi a écrit : 3 : la dernière solution, ce serait de ne faire que deux tomes, mais je ne pense pas qu'il soit aisé de vendre des livres de plus de 300 000 mots (1 600 000 ksec). C'est personnellement le format que je préfère mais j'ai l'impression que les livres dépassant 300 000 ou 400 000 ksec rebuttent pas mal de lecteurs (manque de temps, culture de l'instantanéité, bla bla bla).
moi aussi j'adore les pavés :D et j'ai tendance à préférer acheter deux gros pavés que quatre petits. Mais je ne crois pas représenter la majorité.

si le vrai problème, c'est la coupe entre les tomes 1 et 2, et 3 et 4, n as-tu pas un moyen de retravailler un peu la structure de ton histoire pour obtenir des coupes plus satisfaisantes?

Pas de problème entre le 3 et 4 parce que la structure n'est pas encore trop fermement établie. Par contre, entre le 1 et le 2, ça me semble compliqué. D'abord, mon tome 1 est déjà achevé et j'attends que ma couverture soit finie pour pouvoir publier. Je peux donc encore faire des modifications mineures mais rien qui ne bouleverse tout le récit. En d'autres termes, je me pose des questions importantes beaucoup trop tard dans le processus de création. :boulet: :boulet: De plus, comme je suis 4 personnages principaux dans les deux premiers tomes et que chacun suit une intrigue secondaire qui n'avance pas de la même manière, ça ne me semble pas possible à ce stade de ma rédaction de tout réajuster. En plus, d'un point de vue personnel, j'ai horreur des modèles de narration à la star wars, où, à un même moment de l'intrigue, tous les personnages sont dans la panade, avant que tou aille mieux (fonctionne à l'intérieur d'un épisode, cf le retour du Jedi par ex, où c'est très visible ; et par trilogie également, cf l'Empire Contre Attaque). Je trouve que ça nuit au récit parce que c'est beaucoup trop convenu et attendu par le lecteur ; résultat, la tension peut sembler très artificiel (su moins, c'est mon ressenti). Du coup, comme il est trop tard pour moi, je pense que la seule solution qui me reste (la réécriture n'est plus une option : ce tome 1, je le rends par les yeux tellement je l'ai travaillé), c'est une modification en marge, pour bien mettre en perspective ce tome 1 vis-à-vis des autres qui vont suivre. Ca c'est faisable et ça ne demande pas trop de modif.

site internet : http://nothoi.net/

Répondre