La coopérative historique.

Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !
Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
Messages : 1032
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Re: La coopérative historique.

Message par Agathe Flore » sam. déc. 23, 2017 3:26 pm

Faisselle a écrit :
sam. déc. 23, 2017 2:34 pm
C'est quoi, ces publications de la ville de Bruxelles ? *curieux oo*
Ta curiosité m'a permis de trouver des sources intéressantes pour tout le monde sur le site du Musée : ils ont mis les anciennes publications épuisées en PDF !
En bas de la page, les 16 numéros de "Où est le temps ?", qui contiennent des informations sur la vie concrète du peuple bruxellois (et par extension, occidental) à diverses époques (malheureusement scannés à l'envers, gaffe au torticolis !!).
J'ai surtout bossé sur "Bruxelles au Moyen-Âge" avec l'ancien conservateur JL Petit. Les 3 tomes sont disponibles au Musée ou par voie postale (mais avec des frais d'envois assez importants).
Sur cette page, vous trouverez la liste des publications au format poche sur divers thèmes historiques.
Challenge 2018 : Les alchimistes de Bruxelles :marraine: Karele, Earane, Elégie
Mu: L'ombre d'Atlantis" T1, aux éditions Underground

Avatar de l’utilisateur
Umanimo
Grande prêtresse du Front de Libération de la Tunique qui Gratte
Messages : 3331
Inscription : dim. avr. 19, 2015 3:14 pm
Rang special : Whovianne
Localisation : Dans le temps et l'espace

Re: La coopérative historique.

Message par Umanimo » sam. déc. 23, 2017 3:44 pm

Agathe Flore a écrit :
sam. déc. 23, 2017 3:26 pm
(malheureusement scannés à l'envers, gaffe au torticolis !!).
Il y a une fonction pour basculer les pages d'un PDF. En haut, là où sont les icones, tout à fait à droite, il y a une double flèche. Tu cliques dessus et tu accèdes à "rotation horaire" ou "rotation anti-horaire".
Challenge 2018 : Les Chrononautes

Marraine de Têtard potté, Papaquiou, Aesta, Louisia et Kashiira :heart:

Filleule de Dirga, Melalivres et Aesta :heart:

Avatar de l’utilisateur
Faisselle
Historien des mondes imaginaires à venir
Messages : 225
Inscription : ven. févr. 24, 2017 3:27 pm
Rang special : Têtard historien, habitué des tentatives.
Localisation : Région caladoise.

Re: La coopérative historique.

Message par Faisselle » sam. déc. 23, 2017 4:46 pm

Milora a écrit :
sam. déc. 23, 2017 3:06 pm
Moui... Enfin ça doit dépendre de ce dont on a besoin : je connais bien le livre (il est écrit par mon directeur de thèse ^^) et je suis spécialiste d'histoire urbaine médiévale, mais quand j'ai essayé d'écrire un texte situé grosso modo au XIVe siècle dans un gros bourg, j'ai bugué sur mille et un détails parce que L'Histoire de l'Europe urbaine est très chouette mais c'est un livre d'analyse plus que de description du quotidien, je trouve. C'est ce que je voulais dire. Mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu la matérialité de la vie passée est aussi incluse dans les livres d'histoire, hein ! :)
Ah oui, effectivement. En fait, comme le bouquin donne des informations comme le nombre de bouchers par quartier, la répartition des artisans ou la présence d'étuves dans des villes, je considérais ces aspects comme du "quotidien"... mais oui, ça ne va pas aussi loin que ça - c'est vrai qu'il n'y a pas de descriptions des intérieurs, des ameublements, des possessions... Je te présente mes excuses pour le ton péremptoire :?

Je note la recette des panades de sucre fi :D

Agathe Flore, je mets tes références sur le premier post !

Avatar de l’utilisateur
Faisselle
Historien des mondes imaginaires à venir
Messages : 225
Inscription : ven. févr. 24, 2017 3:27 pm
Rang special : Têtard historien, habitué des tentatives.
Localisation : Région caladoise.

Re: La coopérative historique.

Message par Faisselle » mar. févr. 27, 2018 8:23 am

*vient flanquer un coup de défibrillateur par ici*

Je viens mettre en avant deux articles (enfin, un résumé d'informations et un article bien référencé) en anglais malheureusement sur une idée reçue très courante : l'idée selon laquelle on ne buvait pas d'eau à l'époque médiévale et que tout le monde carburait au gros rouge... Il s'avère qu'en fait, c'est (comme toujours) plus compliqué que ça : la consommation d'eau était en fait assez courante, on connaissait le besoin de la purifier par l'ébullition, il existait des discours sur la surconsommation voire sur l'alcoolisme (pas envisagé clairement comme une addiction) et l'on réfléchissait déjà sur les moyens de limiter les effets de cette surconsommation...

Voici les liens :
Ici, le résumé ;
Ici, l'article de blog.

Bonne lecture à vous si cela vous intéresse :lect:

Avatar de l’utilisateur
Dirga
Cléo-pattes des challenges
Messages : 3411
Inscription : ven. juin 12, 2015 5:39 pm
Rang special : Lentille d'eau

Re: La coopérative historique.

Message par Dirga » mar. févr. 27, 2018 9:58 am

Salut Faisselle :heart:

Une petite question concernant les mœurs au moyen âge. Est-ce qu'à cette époque les amoureux s'embrassaient sur la bouche, et plus généralement connait-on les façons d'alors de témoigner tendresse et désir sexuel ?
:merci: d'avance :love: :yata: :pompom:
:marraine: de Macada, de Melalivres, de Mistigri et de Umanimo

"GODV", Etherval n°11 Falciparum

Avatar de l’utilisateur
Faisselle
Historien des mondes imaginaires à venir
Messages : 225
Inscription : ven. févr. 24, 2017 3:27 pm
Rang special : Têtard historien, habitué des tentatives.
Localisation : Région caladoise.

Re: La coopérative historique.

Message par Faisselle » mar. févr. 27, 2018 10:09 am

Dirga a écrit :
mar. févr. 27, 2018 9:58 am
Salut Faisselle :heart:

Une petite question concernant les mœurs au moyen âge. Est-ce qu'à cette époque les amoureux s'embrassaient sur la bouche, et plus généralement connait-on les façons d'alors de témoigner tendresse et désir sexuel ?
:merci: d'avance :love: :yata: :pompom:
Hey Dirga ! (Ton avatar est trop mims oo)
Alors, ça tombe assez bien, parce que je ne connais pas le sujet précisément (je crois me souvenir qu'on s'embrassait sur la bouche même entre membres d'une famille ou entre diplomates pour montrer une réconciliation ou une amitié profonde), mais j'ai un bouquin à la maison qui devrait me permettre de te répondre, donc je le regarde dans la semaine et je te dis ça au plus vite !

Avatar de l’utilisateur
Dirga
Cléo-pattes des challenges
Messages : 3411
Inscription : ven. juin 12, 2015 5:39 pm
Rang special : Lentille d'eau

Re: La coopérative historique.

Message par Dirga » mar. févr. 27, 2018 10:14 am

:merci2: beaucoup Faisselle :love:
:marraine: de Macada, de Melalivres, de Mistigri et de Umanimo

"GODV", Etherval n°11 Falciparum

Avatar de l’utilisateur
Umanimo
Grande prêtresse du Front de Libération de la Tunique qui Gratte
Messages : 3331
Inscription : dim. avr. 19, 2015 3:14 pm
Rang special : Whovianne
Localisation : Dans le temps et l'espace

Re: La coopérative historique.

Message par Umanimo » mar. févr. 27, 2018 10:20 am

Tiens, c'est étrange, cette idée reçue n'est pas parvenue jusqu'à moi, il faut croire. Je n'ai jamais pensé que les gens ne buvaient pas d'eau au moyen-âge. En revanche, je suis contente d'apprendre qu'ils savaient la purifier.
Challenge 2018 : Les Chrononautes

Marraine de Têtard potté, Papaquiou, Aesta, Louisia et Kashiira :heart:

Filleule de Dirga, Melalivres et Aesta :heart:

Tanc
Messages : 63
Inscription : sam. avr. 15, 2017 6:54 pm
Rang special : Immigré

Re: La coopérative historique.

Message par Tanc » mar. févr. 27, 2018 11:12 am

J'ai de bonnes connaissances sur l'Empire Portugais au XVIème dans l'Océan Indien et l'histoire du Vietnam et de l'Indochine depuis le XVème siècle.

Il s'agit de mes recherches personnelles pour mon podcast, Histoire des Colonisations: https://soundcloud.com/histoireindo
- Podcast Histoire des Indes Orientales -
De l'Empire Portugais à l'Indochine Française!

Avatar de l’utilisateur
Faisselle
Historien des mondes imaginaires à venir
Messages : 225
Inscription : ven. févr. 24, 2017 3:27 pm
Rang special : Têtard historien, habitué des tentatives.
Localisation : Région caladoise.

Re: La coopérative historique.

Message par Faisselle » mar. févr. 27, 2018 11:23 am

Merci beaucoup Tanc pour ton implication ! Je t'ai ajouté à la liste des grenouilles :lect:

Avatar de l’utilisateur
Marcus-dendrobate
Messages : 10
Inscription : dim. févr. 25, 2018 5:26 pm
Rang special : Conteur novice
Localisation : Ici et là au passé, au présent et au futur ! Le Multivers est tellement vaste !

Re: La coopérative historique.

Message par Marcus-dendrobate » mer. févr. 28, 2018 11:29 pm

Nouveau venu dans la Marre du forum Cocyclics,

Je n'ai pas manqué de remarquer l'initiative de la coopérative historique. Bien que n'étant pas un professionnel dans le domaine des études historiques. Je préfère me définir comme un honnête batracien passionné par l'histoire et ma bibliothèque peut en témoigner (d'ailleurs que de lectures en retard... :rougit: ).

Mes Époques de prédilections sont :
- La seconde moitié du XIX siècle jusqu’aux années 1980, avec depuis longtemps un vif intérêt pour les deux guerres mondiales et aussi les périodes d'après guerres (années 20-30 et années 50-60) qui font aujourd'hui l'objet d'études plus approfondies. Je pense notamment à des ouvrages comme ceux de Keith LOWE (l'Europe Barbare) et de Robert GERWARTH (les Vaincus);
- La période allant du XVIème au XVIIIème siècles.
- Je me suis mis à apprécier la période médiévale depuis que j'ai décidé d'écrire des histoires sur la thématique de la Fantasy. J'ai donc pêle-mêle commencé à collecter de la documentations sur l'Antiquité tardive et le début du Moyen-âge. Parallèlement j'ai aussi commencé à sérieusement me documenter sur le Bas-Moyen-âge.

Le choix des époques est aussi conditionné par mon intérêt sur ce j'appellerais l'histoire "thématique".
Je nourris une véritable passion pour l'histoire militaire, qui depuis le maître ouvrage de John KEEGAN, anatomie de la bataille, a été profondément renouvelée.
Je m'intéresse aussi énormément à l'histoire économique ainsi qu'à l'histoire du renseignement. Ces deux thèmes ont aussi connus depuis quelques années un renouvellement, grâce notamment à l'étude d'archives qui n'avaient jamais été exploitées. Dans le cadre de l'histoire économique, je fais référence notamment aux travaux de Jacques HEERS (la naissance du capitalisme au Moyen-âge).
Quant à l'histoire du renseignement, elle bénéficie de plus en plus des travaux universitaires basés sur des archives d'état désormais accessibles. Je fais référence aux travaux de quelqu'un comme Rémi KAUFFER ou à des ouvrages collectifs tel que Dans les archives inédites des Services secrets sous la direction de Bruno FULIGNI.

J'espère pouvoir apporter ma modeste contribution à l'édification de ce "nénuphar" collectif :stylo:
Pour faire un film, premièrement, une bonne histoire, deuxièmement, une bonne histoire, troisièmement, une bonne histoire. Henri-Georges Clouzot (cinéaste) :wow:

Antalex
Messages : 53
Inscription : lun. déc. 28, 2015 9:16 pm
Rang special : Le Rêveur

Re: La coopérative historique.

Message par Antalex » ven. mars 02, 2018 12:03 pm

Bonjour les grenouilles !
Cette idée de coopérative historique est absolument fantastique et même si je ne suis pas autant actif que j'aimerais l'être (notamment à cause de mes études :pleure: )j'aimerais pouvoir ajouter ma petite pierre à l'édifice !
Je suis actuellement en L2 histoire mention archéologie et même si je n'ai pas les qualifications de milora j'ai quelques connaissances sur :
-L'histoire du haut et bas empire Romain;
-Histoire grecque classique et hellénistique;
-L'histoire du haut Moyen-Âge;
-L'histoire des 12eme et 13eme siècles notamment sur les dynasties Plantagenets, Capétienne et des Staufen;
-Quelques connaissances de base sur l'histoire moderne des États-Unis ;
-Les process archéologiques (fouille, législation,...);
-Quelques connaissances sur l'archéologie Néolithique au Proche-Orient (c'est précis mais sais-t'on jamais?);
-Tout ce qui est archéomatériaux (cours que je suit actuellement mais je peux bien parler des matériaux de pierre, des tailles, de l'extraction, du chantier médiéval,...)

Pour la plupart des sujets je n'ai que des connaissances de bases mais je serai ravi de les mettre à votre disposition et à approfondir certains points par des lectures si besoin est!

Avatar de l’utilisateur
Faisselle
Historien des mondes imaginaires à venir
Messages : 225
Inscription : ven. févr. 24, 2017 3:27 pm
Rang special : Têtard historien, habitué des tentatives.
Localisation : Région caladoise.

Re: La coopérative historique.

Message par Faisselle » lun. mars 05, 2018 9:18 pm

Bonsoir ! Je réagis seulement maintenant après un gros week-end occupé, donc bienvenue à vous deux dans la coopérative !
Marcus, tu m'as l'air d'avoir des intérêts extrêmement variés, c'est chouette ! Nul doute qu'on trouvera de quoi faire... Je connais un certain nombre de ces auteurs et ouvrages, voilà de la belle référence en tout cas.
Antalex, trop cool pour tes études, j'espère que tu y trouveras ton bonheur :hihihi: et les connaissances de base sont déjà un bon départ, cela nous aidera beaucoup :lect: et puis, un archéologue, c'est génial aussi :pompom:

Avatar de l’utilisateur
Faisselle
Historien des mondes imaginaires à venir
Messages : 225
Inscription : ven. févr. 24, 2017 3:27 pm
Rang special : Têtard historien, habitué des tentatives.
Localisation : Région caladoise.

Re: La coopérative historique.

Message par Faisselle » mar. mars 13, 2018 1:42 pm

Dirga a écrit :
mar. févr. 27, 2018 9:58 am
Salut Faisselle :heart:

Une petite question concernant les mœurs au moyen âge. Est-ce qu'à cette époque les amoureux s'embrassaient sur la bouche, et plus généralement connait-on les façons d'alors de témoigner tendresse et désir sexuel ?
:merci: d'avance :love: :yata: :pompom:
Je ne t'oublie pas Dirga, mais j'ai été un peu occupé dernièrement. Cependant j'ai déjà quelques informations sur la pratique du baiser sur la bouche !
Alors, d'après Sensible Moyen-Âge, une histoire des émotions dans l'Occident médiéval, écrit par Damien BOQUET et Piroska NAGY, sur la période du XIIème-XIIIème siècles, la sexualité intègre pleinement la question de la relation amoureuse. En gros, l'amour "vrai" défini auparavant par les clercs écarte la sexualité de l'amour, même dans un cadre marital ; dans la version postérieure, davantage influencée par une culture nobiliaire et poétique, l'amour vrai et le plaisir sexuel convergent (LOL j'ai noté cette vanne sur ma feuille de notes alors que j'attendais à 7h20 le début d'un concours blanc dans ma salle de classe vide après une nuit très brève enfin bon). Ces explications sont tirées des pages 164 et 165 de l'ouvrage.
Dans cette ambiance, donc, la question du baiser, mais aussi de l'enlacement, sont des gestes fondamentaux à la manifestation de l'amour, sans distinction de sexe. D'après l'ouvrage même, "L'amour vrai est perçu comme un lien qui unit avant tout les âmes, même s'il s'exprime par les corps" (première des pages centrales illustrées). Il faut faire attention cependant, car ces gestes extrêmement intimes peuvent également exprimer une amitié fusionnelle, un sentiment caractéristique de la période médiévale (surtout dans cette période) dont l'analyse est excessivement complexe car elle emploie des termes du langage amoureux et se manifeste par une intimité extrême, surtout entre hommes (en vrac, embrassades, câlins et touchers réguliers, dormir dans le même lit parfois sans vêtements, partager l'existence dans tous ses instants, et souvent des histoires de vengeance pour un ami tué...).
Il faut d'autant plus y être attentif, que le XIIème siècle est le début de la répression progressive de l'homosexualité en Occident ainsi que de la "naturalisation" de l'amour hétérosexuel. Si auparavant les unions homosexuelles (celles entre hommes sont plus connues) étaient globalement admises, tolérées, mentionnées, le XIIème siècle voit l'assignation spécifique du crime de sodomie (sodomia en latin apparaît pour la première fois en 1051) à l'homosexualité, assimilée à l'hérésie et à une idée de contre-nature. La période voit une ambiance de suspicion, et les comportements les plus émotionnels entre hommes se modèrent en raison de la crainte d'une accusation. L'autrice et l'auteur mettent en parallèle ces événements, et notoirement la fabrication de l'opposition entre amours du sexe opposé et amours du même sexe, avec la prise de contrôle par l'Eglise du mariage en tant que sacrement (contrairement au Haut Moyen-Âge où les mariages se faisaient encore clandestinement et dans des perspectives très politiques) : à leur sens, on aboutit à la mort d'une possibilité d'une culture amoureuse homosexuelle, dont les conditions étaient pourtant posées. Les valeurs amicales et amoureuses sont remplacées par des valeurs de fidélité et de hiérarchisation sociale, qui s'appliquent aussi aux relations amoureuses : à ce titre, les relations homosexuelles étaient considérées comme purement sexuelles et non pas comme des relations entières.
Pardon pour la petite digression, mais ça me paraissait utile pour compléter le propos :lect:

Image

Je reviens plus tard sur la question de la tendresse et du désir sexuel, enfin ses manifestations, mais j'espère déjà avoir proposé certaines choses !
Dernière modification par Faisselle le mer. mars 14, 2018 10:10 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Dirga
Cléo-pattes des challenges
Messages : 3411
Inscription : ven. juin 12, 2015 5:39 pm
Rang special : Lentille d'eau

Re: La coopérative historique.

Message par Dirga » mar. mars 13, 2018 1:51 pm

:merci2: beaucoup Faisselle pour ces précisions. Donc oui : bisous pour tout le monde sans distinction de genre :yata: :pompom:
:marraine: de Macada, de Melalivres, de Mistigri et de Umanimo

"GODV", Etherval n°11 Falciparum

Répondre