Point final d'un roman

Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Nankin
Nankinosaurus Rex, adepte des cailloux en mousse joliment dodus
Messages : 4326
Inscription : mer. juin 29, 2011 2:50 pm
Rang special : Neurone diabolique numéro 1
Localisation : Quelque part dans les entrailles de Poudmare.

Point final d'un roman

Message par Nankin » mer. janv. 10, 2018 9:45 am

Hello les grenouilles,

J'ai l'impression que c'est la période des questions existentielles sur l'écriture, alors je viens rajouter la mienne. ^^

Ma question est donc : quand considérez vous que votre roman/nouvelle/OLNI est terminé.e, que vous pouvez apposer le point final et le balancer à la mer à la recherche d'un éditeur ?

Est-ce que c'est vous qui décidez de passer à autre chose ?
Est-ce que c'est parce que vous ne voyez plus rien à corriger ?
Est-ce que c'est autre chose encore ?

A vos stylos ! :stylo:
Sous-fifre de :tetard:

Avatar de l’utilisateur
vestrit
Vogue la baleine, vers l'infini et l'au-delà !
Messages : 4747
Inscription : dim. oct. 18, 2009 8:21 pm
Rang special : .
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par vestrit » mer. janv. 10, 2018 9:54 am

Hum, en voilà une bonne question. :perplexe:
Dans l'absolu, on peut toujours corriger.
S'arrêter parce qu'on en a marre peut être une option mais pas forcément la meilleure.
Pour ma part, je m'arrête quand j'ai l'impression d'être contente du truc ? (ce qui ne veut pas dire qu'il est parfait) C'est flou, désolé. ^^
Membre du club des Larves Anonymes :fatigue:
Mon blog, Entre chien et loup
Le sort en est jeté, recueil horrifico-fantastique

Avatar de l’utilisateur
sherkkhann
C'est moi que tu regardes ?
Messages : 3749
Inscription : mer. janv. 20, 2010 4:33 pm
Rang special : Hu Cannabis !

Re: Point final d'un roman

Message par sherkkhann » mer. janv. 10, 2018 10:03 am

Yop !

Question très intéressante :lect:

Pour ma part, y'a plusieurs points qui entrent en compte. Je sais que mon roman est prêt à partir à la recherche d'un éditeur quand :
1 - je ne vois plus rien à corriger - ce qui veut dire que je suis sûr à 100% de mes choix pour chaque scènes et chaque aspect du roman.
2 - quand je corrige parce que j'ai un doute, je me rend compte que ma correction est moins bonne que la version précédente et que je n'aurais jamais dû y toucher.
3 - émotionnellement, je suis prête à laisser mes personnages voler de leurs propres ailes. J'ai réussi à couper le cordon : je vais pouvoir supporter et accepter le fait que si le roman est pris, des inconnus vont s'approprier mes personnages / les aimer ou les détester à ma place alors que jusqu'ici, ils étaient uniquement à moi et j'avais pas envie de les partager.

Pour moi, c'est le troisième point qui compte le plus, parce que je suis vraiment fusionnelle avec mes perso :argh: donc tant que je n'arrive pas à les partager de bon coeur, c'est même pas la peine que je soumette.
:romain: Cycliste :romain:

Avatar de l’utilisateur
Lady Célia
Messages : 524
Inscription : sam. avr. 18, 2015 3:21 pm
Rang special : Etoile de Jour

Re: Point final d'un roman

Message par Lady Célia » mer. janv. 10, 2018 12:09 pm

Mmh, question très intéressante !

Le truc, c'est que, comme le dit Vestrit, on peut toujours trouver des trucs à corriger, toujours trouver des moyens d'améliorer le roman etc. Du coup, si on veut un jour envoyer le texte à quelqu'un, il faut bien s'arrêter quelque part.

Pour ma part, je pense qu'il y a une combinaison de deux facteurs.

Le premier, c'est qu'en me relisant et en ayant pris un certain recul sur mon texte (quelques mois), je trouve que finalement, celui-ci correspond, pour l'essentiel, à ce que je voulais produire à la base. Même s'il reste des petites corrections à faire çà et là, je suis, globalement, satisfait. Je sens que le roman pourrait me plaire en tant que tel si quelqu'un d'autre l'avait écrit.

Ensuite, j'attends une confirmation des alphas et éventuellement bêtas. Les alphas sont plus importantes à mes yeux, car c'est vraiment sur le fond que je veux travailler en général. Si tous les avis semblent plus ou moins concorder avec le mien, alors c'est qu'il y a un truc.

Tout ça, a priori, veut dire que le roman a du potentiel et qu'il peut être repéré par un éditeur. Si, parmis les corrections qu'il reste, l'éditeur en voit certaines qu'il faut absolument effectuer, il le dira et je le ferai à ce moment-là. Et ce sera à lui de décider quand le roman sera publiable ou non :p (déresponsabilisation power 8) )

Maintenant, faut pas non plus trop se prendre la tête, hein. En tant qu'éditeur, je peux te dire que la plupart des auteurs n'ont pas le moindre scrupule à envoyer des projets qui auraient besoin d'être mille fois retravailler. Des premiers jets, j'en reçois vraiment beaucoup trop. Cela-dit, il n'empêche que ces premiers jets là, parfois, sont suffisants pour attirer mon attention et me dire que oui, des deux/trois années de retravail du projet valent le coup. La seule et unique question est alors de savoir si l'auteur lui-même est prêt à aller jusque-là.
Donc bon, mon conseil est le suivant : si quelques alphas te disent que ça vaut le coup comme roman (et pas juste pour être sympa avec toi) et que toi même tu es contente de ce que tu as fait, alors assure-toi simplement que c'est lisible et pas trop criblé de fautes. Si le projet a vraiment du potentiel, l'éditeur sera capable de le voir et de te dire quelles corrections il manque vraiment pour que ce soit publiable ;)
Challenge 2017 : Camille de Hanoeuvre (Roman - Low Fantasy)

Ma maison d'édition : Les Planètes Orphelines (Space Opera ou SF uniquement)

Mon blog de conseils d'écriture : Story Teller

Cronos
Batracien
Messages : 24
Inscription : lun. oct. 23, 2017 9:14 am
Rang special : Titan parmi les autres

Re: Point final d'un roman

Message par Cronos » mer. janv. 10, 2018 1:08 pm

Je pense que j'arrive à la conclusion d'une histoire lorsque je trouve que ma scène se conclut presque "naturellement" de cette manière. Un peu comme avec un fondu en noir et le générique de fin.
Je peux tenter plusieurs versions pour la fin et garder celle qui me paraît la plus concordante avec tout ce qui a eu lieu jusque là, et surtout, j'ai horreur d'une "mauvaise fin", c'est à dire, qui te laisse sur ta faim, que tu ne sois pas à satiété de ce que tu as pu lire/voir (ça marche aussi pour les films), que ce soit ouvert ou fermé.
Pour conclure, j'ai envie de me dire que ça n'aurait pas pu se terminer d'une autre manière que ce que j'ai mis en place.

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 896
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par Jo Ann v. » mer. janv. 10, 2018 2:12 pm

Personnellement, c'est quand je ne sais pas ce que je peux apporter d'autre à mon texte et que j'ai besoin d'un autre regard. :)
Actualités :
Contes de fées revisités : Au Sorbier des Oiseleurs, MxM Bookmark, Coll. Infinity 2018
Les Noces de Jade (NaNo 2014), finaliste Prix du livre romantique 2018

Avatar de l’utilisateur
Lilie
Coeur fondant de la mare
Messages : 5077
Inscription : mer. juin 05, 2013 1:52 pm
Rang special : A toujours la banane
Localisation : Ailleurs
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par Lilie » mer. janv. 10, 2018 2:20 pm

Je crois que je suis franchement pas un modèle à suivre... Parce que comme j'envoie en plusieurs salves... et ben je re-corrige avant chaque salve...
Du coup les éditeurs n'ont jamais tous la même version dans leur boite :mrgreen:

Si je considère la "toute" toute première fois où je m'arrête de corriger, c'est quand j'ai l'impression après une dernière relecture que là, c'est bon, je tiens un truc correct, qui me convient, qui raconte ce que je voulais raconter (donc pour moi, le plus souvent, ce serait + ta 2nde option : "je m'arrête parce qu'à l'instant T, je ne vois plus rien à corriger")
Généralement, ça arrive après plusieurs passages sur le texte, et forcément après retour de bêta-lecteurs (voire d'éditeurs qui me disent des trucs utiles pour avancer).

Maintenant y'a des cas (ça m'est aussi arrivé) ou franchement, j'en ai ras le bol d'un texte.
Mais quand j'en ai ras le bol, c'est que le texte n'est pas aussi bien que ce que je pense qu'il pourrait être, et du coup je ne l'envoie pas. Il reste dans un tiroir virtuel.
http://liliebagage.com
Mon carnet de bord de cycliste
X-Clacks-Overhead: GNU Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Sytra
Est venue effeuiller les papyrus
Messages : 2611
Inscription : jeu. déc. 09, 2010 12:29 pm
Rang special : Batracienne occitane
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par Sytra » mer. janv. 10, 2018 2:26 pm

De ma petite expérience (seulement sur des nouvelles), tant qu'il me reste de gros doutes sur "est-ce que ça fonctionne bien ?" je cherche à obtenir de nouvelles BL. Si je me sens sereine avec le texte, ie prête à le défendre tel qu'il est, alors j'envoie. :sg:
Je m'oblige pour ça à garder en tête que la perfection n'existe pas car personne n'a la même définition d'un texte parfait. Donc l'important c'est que mon texte me plaise à l'instant t, qu'en essayant de me mettre dans la peau d'un lecteur je me plonge avec plaisir dans ma lecture et je me laisse emporter. (D'où l'importance il me semble de laisser un peu reposer avant une ultime relecture, mais pas de travail, seulement de validation. :lect: )
Esclave consentante de Mère Fouettarde
Challenge 2018 : Allegro pour phénix et dragon
Sytra no Yume, mon blog
Des auteurs à l'Ouest, notre site d'auteurs avec Chapardeuse, Elikya et Roanne

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 8606
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par Crazy » mer. janv. 10, 2018 2:43 pm

Lilie a écrit :
mer. janv. 10, 2018 2:20 pm
Je crois que je suis franchement pas un modèle à suivre... Parce que comme j'envoie en plusieurs salves... et ben je re-corrige avant chaque salve...
Du coup les éditeurs n'ont jamais tous la même version dans leur boite :mrgreen:

Si je considère la "toute" toute première fois où je m'arrête de corriger, c'est quand j'ai l'impression après une dernière relecture que là, c'est bon, je tiens un truc correct, qui me convient, qui raconte ce que je voulais raconter (donc pour moi, le plus souvent, ce serait + ta 2nde option : "je m'arrête parce qu'à l'instant T, je ne vois plus rien à corriger")
Généralement, ça arrive après plusieurs passages sur le texte, et forcément après retour de bêta-lecteurs (voire d'éditeurs qui me disent des trucs utiles pour avancer).

Maintenant y'a des cas (ça m'est aussi arrivé) ou franchement, j'en ai ras le bol d'un texte.
Mais quand j'en ai ras le bol, c'est que le texte n'est pas aussi bien que ce que je pense qu'il pourrait être, et du coup je ne l'envoie pas. Il reste dans un tiroir virtuel.
Tout pareil !
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2018 : Darkside : Le journal d'Anya
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Dites ouistiti !
Messages : 2396
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Point final d'un roman

Message par Aramis » mer. janv. 10, 2018 6:40 pm

Je ne suis sans doute pas non plus un exemple à suivre, parce que je pose sûrement mon point final trop tôt ^^
Je n'aime pas les corrections, j'essaie de les faire durer le moins longtemps possible - ça passe par essayer d'avoir un premier jet un peu propre, et un nombre limité de relectures x) d'autant que je suis incapable de me relire moi-même, de voir les erreurs de mes textes parce que je connais trop les persos.

Donc une fois que les BL ont lu et fait leurs remarques, que j'ai corrigé et fait toute la correction de forme... j'ai tendance à me dire que ça suffit et à envoyer (évidemment, je ne me prends que des "non" dans la figure ^^ ).
Il y a un petit côté "je me débarrasse du texte", même si en général, je n'ai pas besoin d'avoir corrigé pour passer à autre chose, la fin de l'écriture du premier jet suffit en général. Comme si une fois le premier jet sorti, le plus important avait été fait. (J'ai un cerveau paresseux ^^ ).
Cycliste Modo Challenge :violet:
Challenge 2018: Rúnaskar


Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
Nankin
Nankinosaurus Rex, adepte des cailloux en mousse joliment dodus
Messages : 4326
Inscription : mer. juin 29, 2011 2:50 pm
Rang special : Neurone diabolique numéro 1
Localisation : Quelque part dans les entrailles de Poudmare.

Re: Point final d'un roman

Message par Nankin » mer. janv. 10, 2018 7:05 pm

Merci pour toute vos réponses. C'est super intéressant de vous lire. :wow:
Sous-fifre de :tetard:

Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
Messages : 1308
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Re: Point final d'un roman

Message par Agathe Flore » mer. janv. 10, 2018 7:11 pm

Crazy a écrit :
mer. janv. 10, 2018 2:20 pm
Lilie a écrit :
mer. janv. 10, 2018 2:20 pm
Je crois que je suis franchement pas un modèle à suivre... Parce que comme j'envoie en plusieurs salves... et ben je re-corrige avant chaque salve...
Du coup les éditeurs n'ont jamais tous la même version dans leur boite :mrgreen:
Tout pareil !
Pareil ! :mouahaha:
J'espère qu'après 2 ans de mare, j'aurai assez progressé pour être plus ordonnée dans les corrections de mes prochains manuscrits. Pour le premier, je découvrais sans cesse de nouveaux points à corriger avec l'évolution des papyrus, le syno dans le crawl et les nombreux posts de cette section. J'ai fait de multiples corrections avant de le soumettre, et trouvé encore d'autres trucs à modifier avant la seconde salve (heureusement, il n'y en a eu que deux :mrgreen: )
Et comme il n'est pas encore paru, ce n'est pas fini ! J'attends de le voir terminé, imprimé et tout et tout, avant de m'attaquer aux corrections des deux tomes suivants de manière plus efficace :sifflote:
Mu: L'ombre d'Atlantis" T1, aux éditions Underground - Sélectionné par l'émission "Les bouquins de l'été" sur Bel-RTL ! :youpi:

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10228
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par Beorn » jeu. janv. 11, 2018 12:43 pm

Nankin a écrit :Ma question est donc : quand considérez vous que votre roman/nouvelle/OLNI est terminé.e, que vous pouvez apposer le point final et le balancer à la mer à la recherche d'un éditeur ?

Est-ce que c'est vous qui décidez de passer à autre chose ?
Est-ce que c'est parce que vous ne voyez plus rien à corriger ?
Est-ce que c'est autre chose encore ?
J'ai toujours eu énormément de mal avec ça...

Depuis que je suis publié, j'arrête de corriger quand... il part à l'imprimeur et qu'on ne peut plus rien changer.
(je modifie toujours des phrases en douce pendant la phase de correction finale qui n'est pas faite pour ça, mais chut, ne me balancez pas à mon éditeur)

Avant d'être publié, comme Lilie : il y avait un "point final" par salve envois. Donc entre chaque salve, je re-corrigeais.

C'est très dur de savoir quand s'arrêter, parce que, objectivement, un roman gagne toujours à être corrigé longtemps pour moi. Mais il y a un moment où on commence à faire des bêtises et à ajouter des problèmes au lieu d'en résoudre parce qu'on ne voit plus clair sur son texte, un moment où le texte nous sort par les yeux, un moment aussi où il faut tourner la page pour écrire autre chose...
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
La_louve
Deux moitiés d'un même tout
Messages : 4955
Inscription : lun. janv. 05, 2015 11:22 pm
Rang special : Club des stressées de l'alpha
Localisation : Clubs : auteurs sadiques, LGBTPSFFF, Guérisseurs sans frontière, biquettes
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par La_louve » jeu. janv. 11, 2018 1:24 pm

Aramis a écrit :
mer. janv. 10, 2018 6:40 pm
Je ne suis sans doute pas non plus un exemple à suivre, parce que je pose sûrement mon point final trop tôt ^^
Je n'aime pas les corrections, j'essaie de les faire durer le moins longtemps possible - ça passe par essayer d'avoir un premier jet un peu propre, et un nombre limité de relectures x) d'autant que je suis incapable de me relire moi-même, de voir les erreurs de mes textes parce que je connais trop les persos.

Donc une fois que les BL ont lu et fait leurs remarques, que j'ai corrigé et fait toute la correction de forme... j'ai tendance à me dire que ça suffit et à envoyer (évidemment, je ne me prends que des "non" dans la figure ^^ ).
Il y a un petit côté "je me débarrasse du texte", même si en général, je n'ai pas besoin d'avoir corrigé pour passer à autre chose, la fin de l'écriture du premier jet suffit en général. Comme si une fois le premier jet sorti, le plus important avait été fait. (J'ai un cerveau paresseux ^^ ).
Je dirais que je suis assez comme ça. Et si j'ai si peu soumi, c'est parce que je déteste tellement les corrections que je les procrastine en écrivant autre chose XD. Du coup, mon seul envoyé à ce jour, il a eu (je crois) :
-Premier jet
-Correction (je ne sais plus si j'ai eu le courage d'antidoter là)
-Alpha
-Correction + antidotage
-Relecture finale et envoi

En fait, il n'y a que mon premier roman que j'ai l'impression de corriger depuis une éternité. Mais c'est normal, c'était le premier, il était très mauvais. :mouahaha:
Je l'ai écrit en 4 mois, ça fait 3 ans que je le corrige avec plusieurs passages seule (environ 4 passages avec des extraits dans les papyrus). Puis le cycle en 2 très longs passages avec chacun sa correction réécriture + antidotage + relecture globale.

Donc, je n'ai pas besoin de beaucoup pour "passer à autre chose". je dirais même que je n'ai pas besin d'avoir posé le point final. Muse sait qu'il y a quelques romans en pause dans mes tiroirs parce qu'elle est soudain partie en chasse sur une autre idée. :fatigue:
Mon site !
Roman en cours d'écriture : Jours rouges (en challenge)
Marraine de coeur de ElNat, Cyb, Luxia, Jo et Aramis :love: :heart:

Avatar de l’utilisateur
Betty
Et l'imaginaire devient réel...
Messages : 2903
Inscription : mar. déc. 16, 2014 7:50 pm
Rang special : Directrice de castings imaginaires
Localisation : Dans mon jacuzzi
Contact :

Re: Point final d'un roman

Message par Betty » jeu. janv. 11, 2018 1:38 pm

Pour ma part, je trouve qu'il est important déjà d'aller jusqu'au bout de son premier jet et de se dire quand on y a posé le point final. Un "ça y est, j'ai fini !" est toujours salutaire. Bien sûr que ce n'est pas le cas, mais psychologiquement c'est quand même l'étape la plus important amha, qu'on soit publié ou pas, que ce soit notre premier roman ou pas. Ça veut dire qu'on a mené d'un bout à l'autre notre histoire, on en a accouché, elle est là toute entière et prête à être retravaillée dans son ensemble. Et ça c'est cool.

Après, si je fais le bilan des 2 bouquins que j'ai décidé de lâcher dans la jungle éditoriale, je me rends compte que même en ayant eu l'impression de super bien corriger, il y en a un dont j'ai juste honte aujourd'hui, et l'autre que je suis encore en train de corriger avec mon éditrice et la version finale aurait peu de points communs avec la version que je lui avais originellement envoyée il y a 1 an et demi.

Bref, c'est toujours compliqué à évaluer. Pour moi, comme dit par d'autres, il faut être satisfait de la version qu'on vient de corriger et ne plus voir quoi faire de + dedans. Ça veut dire avoir pris du recul une première fois sur son texte après la fin d'un premier jet, avoir corrigé ce premier jet et se dire qu'on a une version lisible par autrui. Bon après, y aura encore sûrement d'autres corrections, mais on ne dispose pas encore du recul suffisant pour le faire, des retours qu'il faut, d'une certaine maturité, etc.
A.I. (Amis Imaginaires) chez Castelmore, sortie le 16 août 2018 ! :wow:

Chromatopia dans les Challenges :pompom:

Ma page Facebook :stylo:

Répondre