Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
ogechter
Veilleur de nuit des éléphants gris
Messages : 78
Inscription : mer. mai 14, 2008 12:16 pm
Rang special : Eleveur d'éléphants
Localisation : Paris
Contact :

Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par ogechter » mar. juil. 22, 2008 5:05 pm

Édition de la modération :
Pour un index récapitulatif des ressources discutées sur ce fil, se référer à ce post de CHANY. Merci à elle.

***

Hello !

Je viens de dégotter tout un tas de livres en anglais du genre "how to make a novel", dont celui de Orson Card, celui de Bradbury, celui de Dan Koontz, de Lovecraft etc.
En tout 40 volumes (dommage, y'a pas celui de Damon Knight sur les nouvelles et que je cherche depuis des lustres... Si quelqu'un peut me le procurer.........)
Devant le volume que ça représente, je m'interroge : Est-ce que ça vaut le coup de se plonger dans cette littérature ? Est-ce que ceux qui l'ont fait (je crois que certains ici ont lu le bouquin de Card) en ont retiré quelque chose ?
Merci d'avance pour vos avis.
@+
O.
PS : j'aime bien le titre de certains livres : Writing fiction for love and money ; How to write a damn good novel ; Advanced hypnotic writing...

Avatar de l’utilisateur
NB
Ricoche en Premier
Messages : 6201
Inscription : jeu. janv. 24, 2008 3:40 pm
Rang special : Bâtisseuse
Localisation : Vers les maïs au sud de Lyon
Contact :

Message par NB » mar. juil. 22, 2008 5:14 pm

Réponse : oui, ça m'a aidé. MAIS ! ça m'a surtout aidé à prendre du recul et décortiquer des bouquins terminés.
Pour la création pure, je me demande si je ne suis pas un peu bloquée par tout ce que je sais maintenant sur les différents points de vue des persos. J'ai peur de mettre trop en avant la technique au détriment du fond.
Mais sinon, si je les avaient lus plus tôt, ça m'aurait sans doute aidé à trouver le bon moment où commencer d'autres histoires.
En tout cas (je n'ai lu que "Comment écrire de la Fantasy et de la SF" et "Personnages et points de vue"), j'ai beaucoup apprécié ces bouqins qui donnent envie de relire les livres dont Card cite des extraits.
Bref : faut pas tout prendre au pied de la lettre mais c'est vraiment intéressant.
Dernière modification par NB le mar. juil. 22, 2008 5:14 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
pingu
Messages : 8220
Inscription : mer. janv. 10, 2007 8:38 pm

Message par pingu » mar. juil. 22, 2008 5:30 pm

Je pense que ça peut faire se bouger les neurones, si tu as déjà un projet/un (des) bout d'idée en tête, et que tout ça se met à gigoter et à bouillir pendant ta lecture des "manuels". Un genre de brainstorming tout seul, comme si tu te plongeais dans un documentaire sur tel sujet que tu es en train de traiter dans telle histoire, sauf que là ce n'est pas le sujet en lui même que tu trifouilles, mais des techniques.

Sinon, "dans le vide", à part donner l'envie de se lancer et se faire croire des choses (genre si je fais une fiche de personnages mes personnages seront obligatoirement bien ; mais je pense que tu as assez d'expérience pour prendre des recettes ce qu'elles ont de meilleur pour un projet à un moment donné, et faire avec ce qu'il y a dans le frigo), je ne vois pas. Avec un projet en tête, certaines choses dites dans les manuels prennent une véritable ampleur qu'ils n'ont pas sans.

Souvent, les tables des matières disent déjà beaucoup.

J'ai lu un jour l'un d'eux (un traduit chez Bragelonne, je ne sais plus l'auteur, celui dont parle NB, je crois, le "comment écrire de la sf"). Je l'ai lu comme un roman, en fait, et pas du tout comme un manuel, et j'en ai apprécié la lecture.

J'en ai lu un autre, un tout petit genre "que sais-je", mais je ne sais plus le titre ni l'auteur (c'était une trad. en espagnol d'un Américain). C'était dans une période de bouillonnement au niveau de l'écriture, et ça me permettait de me délasser tout en "restant dedans" (je ne parvenais pas à me concentrer sur des romans, des nouvelles, des BD, des films ni rien, car mes propres personnages et situations me trottaient trop dans la tête). Je suis incapable de savoir si ça m'a servi à autre chose qu'à donner du mou à mon cerveau et à apprendre des mots en espagnol.

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11362
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Message par Roanne » mar. juil. 22, 2008 8:43 pm

J'ignore si c'est bien ou pas : je n'en ai jamais lu.
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : aucun en cours pour le moment (une pause s'impose !)
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
Melindra
File un mauvais réglisse
Messages : 1897
Inscription : ven. déc. 28, 2007 10:31 pm
Rang special : charmeuse de parfums
Localisation : Entre un montagne de livres et une montagne de perles

Message par Melindra » mer. juil. 23, 2008 12:23 am

J'ai lu les 2 de Orson Card. Ca m'a aidé dans le sens où ça permet parfois de voir les problèmes d'un autre point de vue, avec un autre éclairage.

Ce qui compte, à mon sens, c'est arriver à progresser et donc à se poser des questions. ces livres sont utiles dans ce sens. Par exemple, j'aime aussi beaucoup les articles traduits par le site le dernier mot (http://www.derniermot.net/): ça permet de se recentrer sur l'essentiel au lieu parfois de se perdre dans des questions inutiles.

Et puis aussi, on se dit qu'on est sur la bonne voie et c'est très rassurant. ^_^
Cycliste - Cours après le temps ! Bijoux pierres sur Magic-Jewels
Sombres Parfums en phase 2

Avatar de l’utilisateur
Arnaldus
Bufonidé bricoleur
Messages : 708
Inscription : mar. févr. 20, 2007 6:40 pm
Localisation : Auteuil le Roi (78)
Contact :

Message par Arnaldus » mer. juil. 23, 2008 8:24 am

J'en ai lu un certain nombre (il y a aussi beaucoup d'articles sur le Web, surtout en anglais) ainsi que d'autres sur les scénarios et la dramaturgie en général.

Paradoxalement, je trouve que les livres sur le thème "comment écrire..." sont moins utiles. En partie parce qu'ils deviennent souvent dirigistes et méthodique (même sans le vouloir). La raison en est AMHA double :

a) écrire un livre est une entreprise trop vaste pour être résumée.

b) un auteur apprend en écrivant (et en se corrigeant)

En fait, ces livres tentent de résumer ce que leur auteur a appris, mais ils ne permettent pas de dupliquer ce processus d'apprentissage.

Ca peut valoir la peine d'en lire pour prendre conscience des grands principes qu'on retrouve un peu partout, mais au delà de quelques évidences, ce que j'ai trouvé de plus efficace ce sont les livres qui parlent de la gestion de l'intrigue et de l'implication du lecteur. Ils sont particulièrement intéressants à lire lorsqu'on a déjà un projet d'écriture bien avancé (voire même déjà écrit) que l'on peut confronter aux conseils proposés, et (surtout) détecter ce qui ne va pas, ce qui manque... etc.

Le dernier bouquin en date que j'ai lu, sur l'excellente recommandation de Garulfo - loué soit son pseudo - c'est "La dramaturgie" de Lavandier. Il parle de théâtre/scénario plus de que romans, mais il contient des analyses très pertinentes et tout à fait généralisables, en particulier dans l'aspect 'aventure' de la SFFF.

Sinon : "7 basic plots" de Booker et "Le guide du scénariste" de Volgler.

Un ouvrage plus général, plus sur la forme que sur le fond, mais de très bonne qualité : "The Art of fiction" de Lodge.
* lecteur *
"... a dream that became a reality and spread throughout the stars" -- James T. Kirk (Whom Gods Destroy) http://arnauddus.free.fr

jpdrecourt

Message par jpdrecourt » mer. juil. 23, 2008 5:48 pm

Personnellement, j'en ai lus quelques uns. Les deux de Scott Card sont des incontournables à mon avis et un bon point de départ. "On Writing"* par Stephen King est un mélange intéressant de conseil d'écriture et d'auto-biographie, qui illustre bien comment l'auteur perçoit son monde et comment cela se transmet dans ses écrits.
Généralement, je commence par écrire un texte sans trop réfléchir. Puis quand je bloque, je reviens aux bases, à la structure. Et c'est là que les bouquins que j'ai lus sont utiles. Je m'y replonge, je relis mes notes, et j'essaie de trouver une solution.
Donc pour résumer. écrire. Lire les livres d'écriture. En tirer des outils. écrire encore. Se replonger dans les livres si nécessaire. Ré-écrire. Dans l'ordre ou dans le désordre!


* en français, je viens d'aller voir, "Ecriture : Mémoires d'un métier "
Dernière modification par jpdrecourt le mer. juil. 23, 2008 5:50 pm, modifié 1 fois.

misandre

Message par misandre » mer. juil. 23, 2008 5:55 pm

Pas lu la version anglaise (pô capable... soupir), mais je relis régulièrement "Ecriture" en français.

Merci Arnaldus, je viens enfin de comprendre le AMHA. Ca fait deux fois que la lumière jaillit grâce à toi... tu vas devenir ma seconde mascotte si ça continue :D

Avatar de l’utilisateur
Axolotl-a-besicles
Messages : 235
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 6:24 pm
Rang special : Salamandre mange-livres
Localisation : Dans une tasse de thé vert (quand le nénuphou est en rupture de stock)

Message par Axolotl-a-besicles » mer. juil. 23, 2008 6:14 pm

Personnellement, j'ai les 2 bouquins de Card, et je les trouve très utiles.
D'autant plus qu'après avoir aussi lu des interviews d'auteurs, cherché sur Internet, etc, globalement, il va dans le même sens que ce que j'ai pu voir ailleurs. Même si dans le détail, il y a bien sûr des différences, puisque Card théorise à partir de son expérience personnelle, donc ses conseils sont colorés par sa manière d'écrire et ses goûts littéraires.

Donc ce que je te conseillerais, c'est de lire ces 2 bouquins, parce que c'est très complet.
Mais de ne pas t'y limiter. Fais feu de tout bois !
Un truc, c'est de rechercher des interviews ou des bouquins théoriques écrits par des auteurs que tu aimes bien, comme ça tu auras des conseils qui risquent de mieux "coller" avec ta personnalité. En ce qui me concerne, j'ai des conseils d'Eddings et de Lovecraft, 2 auteurs qui n'ont rien à voir, mais qui correspondent à 2 facettes de mes goûts personnels. Sans oublier ce que j'ai pu glaner dans des interviews, en particulier celle de Vance dans Faëries, sur la question des descriptions (magistral !). Bref, dès que je vois un auteur aborder un tant soit peu les questions techniques, je lis.

AXO

Avatar de l’utilisateur
Arnaldus
Bufonidé bricoleur
Messages : 708
Inscription : mar. févr. 20, 2007 6:40 pm
Localisation : Auteuil le Roi (78)
Contact :

Message par Arnaldus » mer. juil. 23, 2008 7:44 pm

misandre a écrit :Merci Arnaldus, je viens enfin de comprendre le AMHA. Ca fait deux fois que la lumière jaillit grâce à toi... tu vas devenir ma seconde mascotte si ça continue :D
Ce sera un honneur... et puis j'ai ouï dire que tu fournissais généreusement tes mascottes en bières. :D
* lecteur *
"... a dream that became a reality and spread throughout the stars" -- James T. Kirk (Whom Gods Destroy) http://arnauddus.free.fr

misandre

Message par misandre » mer. juil. 23, 2008 7:52 pm

Petit coquin mdr

Nicolas B. Wulf

Message par Nicolas B. Wulf » mer. mars 18, 2009 4:21 pm

Je déterre, et je plussoie pour Ecriture de King.
Ca se lit comme un roman, et c'est bourré de (bons) conseils en plus !
Personnellement, ce qui m'a le plus marqué par rapport à ma propre pratique, c'est la dualité "porte fermée" / "porte ouverte" lors de l'écriture. Je suis du genre porte ouverte (blogging dark side effect...), et je vais essayer de passer plus souvent en mode porte fermée par la suite.
Comme le dit le King, ça permet d'éviter le trop plein d'auto-satisfaction et la baisse inévitable d'efficacité et de productivité qui en découlent...

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11362
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Message par Roanne » mer. mars 18, 2009 5:29 pm

Je ne comprends rien à ce concept de porte ouverte/ porte fermée, ça n'a visiblement rien à voir avec ma définition, Bald si tu as le temps tu peux développer dans un autre fil ?

(sans avoir lu le livre de Stephen King, du peu que j'en ai entendu parler, si je l'avais lu je n'aurais jamais écrit ! dingue non ?)
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : aucun en cours pour le moment (une pause s'impose !)
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
NB
Ricoche en Premier
Messages : 6201
Inscription : jeu. janv. 24, 2008 3:40 pm
Rang special : Bâtisseuse
Localisation : Vers les maïs au sud de Lyon
Contact :

Message par NB » mer. mars 18, 2009 6:46 pm

Moi, quand j'ai lu écriture, j'ai bloqué sur un conseil : écrire tous les jours (King donne un nombre de mots, je crois que c'est 4000).
C'est vrai que quand j'écrivais tous les jours, j'avançais à mort. Mais bon, ça ne prend en compte que la rédaction pure (et on sait que ce n'est pas le plus long dans l'écriture d'un roman. Enfin, de mon point de vue, c'est la correction qui est la plus longue et ça, tu ne peux pas le compter en mots).

Nicolas B. Wulf

Message par Nicolas B. Wulf » mer. mars 18, 2009 7:56 pm

Roanne a écrit :Je ne comprends rien à ce concept de porte ouverte/ porte fermée, ça n'a visiblement rien à voir avec ma définition, Bald si tu as le temps tu peux développer dans un autre fil ?

(sans avoir lu le livre de Stephen King, du peu que j'en ai entendu parler, si je l'avais lu je n'aurais jamais écrit ! dingue non ?)
Pas de soucis ! ;-)
Mais pas ce soir ! :-p

Répondre