[I] L'utilisation des participes présent

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Amy

[I] L'utilisation des participes présent

Message par Amy » jeu. mai 20, 2010 1:52 pm

J'ai cherché mais je n'ai pas trouvé de sujet relatif à cette question donc je me permets de le lancer.

En relisant une scène, je me suis mise à compter les participes présent et il s'avère que j'ai le fâcheuse tendance d'en mettre partout (8 en 1500 sec)
Donc je me demandais d'une part qu'elle était votre avis sur leur usage et par quelle forme les remplacer éventuellement.

Avatar de l’utilisateur
NB
Ricoche en Premier
Messages : 6201
Inscription : jeu. janv. 24, 2008 3:40 pm
Rang special : Bâtisseuse
Localisation : Vers les maïs au sud de Lyon
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par NB » jeu. mai 20, 2010 2:11 pm

Faut virer ! C'est comme les adverbes : moins il y en a, plus le texte gagne en force et en rythme.

Mon ordonnance : deux de chaque maxi par page pour commencer. Réduire à un par page dans quelques temps. :mage:

Avatar de l’utilisateur
Nanaille
Messages : 27
Inscription : ven. avr. 23, 2010 8:03 am
Localisation : Caen

Re: La question des participes présent

Message par Nanaille » jeu. mai 20, 2010 2:13 pm

Ah oui c'est radical ! C'est vraiment complètement à proscrire ?
Stop blowing holes in my ship !
Mon challenge
L'Auriga - Nouvelle
De l'autre côté, royaume aqueux de l'imagination débridée !

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10147
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par Macada » jeu. mai 20, 2010 2:33 pm

Nanaille a écrit :Ah oui c'est radical ! C'est vraiment complètement à proscrire ?
C'est toi qui vois, bien sûr !
Il y a de bons auteurs qui en mettent plein et il y a de bons auteurs qui en mettent peu.

En revanche, il est intéressant d'apprendre à contrôler le dosage qu'on veut. Et pour ça, le mieux est d'apprendre à s'en passer.

L'ordonnance de NB me semble une bonne prescription. (Je parle en connaissance de cause, j'ai suivi moi-même son traitement. ^^)

La technique de base pour remplacer un participe présent est d'en faire une proposition (une phrase conjuguée).

Ex : Dégainant son épée, il se précipita dans la bataille. ----> Il dégaina son épée et se précipita dans la bataille.
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10390
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par Beorn » jeu. mai 20, 2010 2:44 pm

Les participes présents sont souvent une mauvaise solution.

1) D'abord, ce "ant" -voire "en /ant" en cas de gérondif- entre souvent en résonnance avec plein d'autres "ant/ent" et c'est moche (sisi, je parle sérieusement).
2) Ensuite, faute de meilleurs mots, je dirais que c'est une manière de parler plus "statique" que "dynamique" (pas de sujet, pas de temps du verbe). Ils sont donc en général peu adaptés aux scènes d'action ou de tension dramatique.[voir l'exemple de Macada]
3) Enfin, comme ils sont assez rares dans la langue courante, ils sont visibles et ils vont provoquer facilement un effet de répétition.
4) enfin bis : en général, on peut les remplacer facilement.

Mais attention, comme chaque élément de la langue française, ils ont leur utilité aussi.
1) Dans certains cas, par exemple, ils permettent de varier les types de phrases, histoire d'éviter un effet de monotonie "sujet/verbe/complément". C'est important.
2) Quand on en supprime un pour le remplacer par autre chose, il faut toujours se demander si cette autre chose ne sera pas pire que le mal.

Si tu veux, Amy, tu peux aussi mettre ici un extrait, pour qu'on puisse discuter d'un cas concret et voir les solutions de remplacement possibles. ;)
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Amy

Re: La question des participes présent

Message par Amy » jeu. mai 20, 2010 2:50 pm

:merci: pour ces réponses éclairées :)

Je ne veux pas les éradiquer totalement, mais je l'ai trouvé trop nombreux faute de mieux, Donc je pense que l'ordonnance de NB est une bonne prescription pour diminuer leur fréquence.
Comme denscoed le formatage universitaire finit par s'insinuer partout. On en arrive rédiger tout sur le mode des notes de bas de pages (j'exagère un peu mais bon)

En tout cas encore :merci:

Avatar de l’utilisateur
NB
Ricoche en Premier
Messages : 6201
Inscription : jeu. janv. 24, 2008 3:40 pm
Rang special : Bâtisseuse
Localisation : Vers les maïs au sud de Lyon
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par NB » jeu. mai 20, 2010 3:02 pm

Les participes présents, c'est comme les chamallows : un dans la bouche, c'est agréable. Douze en même temps... :?

(je me souviens d'avoir relu une version des fedeylins où certaines phrases comportaient 2 adverbes et 3 participes présents. D'où un côté gerbicif !)

Avatar de l’utilisateur
Any
Adepte de la théorie du complot
Messages : 735
Inscription : sam. nov. 18, 2006 2:12 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Entre hier et demain
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par Any » jeu. mai 20, 2010 5:19 pm

Je rejoins Beorn sur le fait qu'il y a des précautions à prendre lorsqu'on traque les adverbes et participes présents. Parfois à tous vouloir les enlever, on se retrouve avec des phrases bancales parce que le mot utilisé en remplacement n'est pas "celui qui convient".
Dans ce cas, rien de tel que de reformuler la phrase.

Comme pour les répétitions en fait.

Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Messages : 750
Inscription : mer. mai 27, 2009 10:39 am
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par Guillaume » jeu. mai 20, 2010 8:22 pm

J'ai aussi un peu tendance à abuser des participes présent. Je m'en rend pas vraiment compte quand je me relis, mais vous me faites souvent la remarque dans vos bêtas.
Du coup, je crois que je vais aussi suivre le conseil de NB
La ville qui ne voulait plus rêver estampillée!!
Les terres inconnues

anonymetrois

Re: La question des participes présent

Message par anonymetrois » jeu. mai 20, 2010 8:32 pm

Ex : Dégainant son épée, il se précipita dans la bataille. ----> Il dégaina son épée et se précipita dans la bataille.
Eh bien pour ma part, je trouve que c'est un cas où le participe présent se justifie bien. Cet exemple illustre très bien la possibilité de remplacer un de ces participes présents, bien sûr.

Mais je trouve que la première version a un ton plus épique, plus proche des récits chevaleresques. Je ne saurais pas expliquer d'où me vient cette impression, par contre, la seconde phrase me semble plus "moderne" ; et pour un récit de chevalerie, moins appropriée.

Ceci dit, je rejoins tout le monde pour trouver que les participes présents peuvent facilement devenir une sale manie à réfréner.

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1594
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: La question des participes présent

Message par Tsumire » jeu. mai 20, 2010 8:38 pm

Je crois Bélier, que ton impression vient de l'idée d'action conjuguée qu'exprime le participe présent.

Dégaignant son épée, il se précipita dans la bataille.
Le guerrier dégaine son arme en même temps qu'il se rue contre l'ennemi.

Il dégaina son épée et se précipita dans la bataille.
On se trouve face à une première image, celle de l'arme tirée au clair, puis d'une course contre l'ennemi.

Tous les participes présents ne sont pas à chasser car ils sont pratiques pour décrire justement ces actions conjointes. Comme toute chose, en revanche, la maîtrise naît dans la modération
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par Celia » jeu. mai 20, 2010 8:43 pm

Tsumire a écrit :Je crois Bélier, que ton impression vient de l'idée d'action conjuguée qu'exprime le participe présent.

Dégaignant son épée, il se précipita dans la bataille.
Le guerrier dégaine son arme en même temps qu'il se rue contre l'ennemi.

Il dégaina son épée et se précipita dans la bataille.
On se trouve face à une première image, celle de l'arme tirer au clair, puis d'une course contre l'ennemi.

Tous les participes présents ne sont pas à chasser car ils sont pratiques pour décrire justement ces actions conjointes. Comme toute chose, en revanche, la maîtrise naît dans la modération
Parfaitement d'accord, d'autant plus que j'adore les participes présents. J'ai appris à me modérer, mais j'en garde toujours, parce que des fois, je ne vois pas comment m'exprimer autrement.

Il se précipita dans la bataille, dégainant son épée, tranchant sa première tête avant même de se rendre compte de ce qu'il faisait. C'était donc ça, la guerre ?

En utilisant une construction en sujet-verbe-complément pour chaque action, j'aurai peut-être donner l'impression d'un mec qui se traîne un peu. Les participes présents permettent bien de saisir l'urgence de l'action... dans ce cas-là. Arès, à chaque situation et à chaque but de l'auteur sa forme appropriée.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Acédie

Re: La question des participes présent

Message par Acédie » jeu. mai 20, 2010 9:01 pm

Tiens, c'est marrant : en scénario, on utilise jamais de participe présent, justement parce qu'on doit décrire les actions une à une, dans l'ordre dans lesquelles elles doivent apparaître à l'écran ou à l'oeil du spectateur. (Il dégaine, puis il va à la bataille. Ou alors, on dit "l'épée brandie" si on attaque la scène avec le personnage déjà l'épée levée.)

Les actions simultanées donnent un effet plus mouvementé, c'est vrai. Plus naturaliste, plus proche d'une réalité qu'on s'imagine et qui décompose moins les mouvements, surtout dans le cas d'une bataille.
Vrai aussi que la sonorité des participes est souvent considérée comme laide, encore que je ne sois pas toujours d'accord avec cette idée (tout dépend de la sonorité de la phrase dans son ensemble).

Il faut faire gaffe aussi à ne pas toujours remplacer les participes présents car ils sont parfois un raccourci bien pratique en termes de rythme. "Tandis qu'il dégainait son épée, il se précipita dans la bataille." serait plus proche du sens du participe présent, mais tout de suite, ça paraît 'achement verbeux. Le participe présent permet d'être plus direct.

Mais bon, trop de participe présent tue le participe présent, certainement. Et on ne fait pas tout en même temps tout le temps. ^^ Enlever un participe présent peut permettre de mettre certaines actions mieux en valeur et de s'attarder sur la spécificité de chacune. "Dégainant son épée, qui était restée coincée depuis trop de temps dans son fourreau, il se précipita dans la bataille." peut se muer en "Il dégaina son épée, qui était restée coincée depuis trop de temps dans son fourreau ; et se précipita dans la bataille." qui met mieux en valeur l'épée – je crois.
(Le point virgule, c'est juste parce que ça me manque trop en ce moment. ^^)

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11627
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par Roanne » jeu. mai 20, 2010 10:42 pm

C'est amusant, j'ai aussi tiqué sur l'exemple de Macada en me disant que je préfère la version avec participe présent.
L'autre, c'est la plaie que j'essaye d'éviter au maximum parce qu'elle donne un rythme atroce : sujet verbe complément [et] sujet verbe complément.
J'ai le souci d'avoir beaucoup trop de "mais", "et", etc dans mes textes alors je préfère nettement retenir un participe présent que de me retrouver avec des phrases construites toutes pareilles, monotones, avec une orgie de conjonctions de coordination.

En même temps, je dis ça mais je ne maîtrise toujours pas et j'arrive à cumuler tous les défauts.

Il n'empêche qu'un seul participe présent par page, pour moi c'est comme un seul adverbe par page, je trouve que c'est tout à votre honneur mais je ne l'appliquerai pas.
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : La panna cotta
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
EtienneB
Crapaud fleur bleue
Messages : 171
Inscription : ven. mars 12, 2010 4:50 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Près de Rennes
Contact :

Re: La question des participes présent

Message par EtienneB » ven. mai 21, 2010 7:45 am

Roanne a écrit :C'est amusant, j'ai aussi tiqué sur l'exemple de Macada en me disant que je préfère la version avec participe présent
Ben c'est également mon avis, mais j'aurais jamais osé le poster le premier, ne me sentant la légitimité pour le faire :oops:

Répondre