La coopérative linguistique

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
tomate
Messages : 1317
Inscription : lun. juil. 23, 2012 10:40 am
Rang special : 3
Localisation : Planète Terre
Contact :

Re: La coopérative linguistique

Message par tomate » sam. sept. 29, 2012 11:25 pm

Anglais (british) et Russe.

Avatar de l’utilisateur
illiane
Détentrice de la Triforce
Messages : 965
Inscription : dim. sept. 09, 2012 11:09 am
Rang special : Héros des crêpes et de la perte de temps
Localisation : Pionce dans le fond de son grenier

Re: La coopérative linguistique

Message par illiane » mer. oct. 03, 2012 6:16 pm

Anglais, allemand, des bases d'arabe (vraiment limité), du latin et du grec ancien (pour les deux dernières je n'ai pas pratiqué depuis 3 ans maintenant..).
Je crains de ne pas être très originale, malheureusement...
Je m'en sortirais, je te le jure ! A coup de livres je franchirais tous ces murs !

Quand je ne fais pas de crêpes, ma Muse me martyrise ici

Avatar de l’utilisateur
Rhi-Peann
Messages : 26
Inscription : sam. sept. 29, 2012 10:44 pm
Rang special : Tetard
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: La coopérative linguistique

Message par Rhi-Peann » ven. oct. 05, 2012 5:15 pm

Bonjour !

J'ai quelques notions d'ancien français, et surtout j'ai gardé mes dictionnaires à la maison, ainsi que mes précis de phonétique. Si ça peut aider...

J'ai un homme qui a de vagues connaissances en suédois (il y a passé trois ans à une époque) et qui sait comment on trinque en polonais, mais je ne suis pas sure qu'il en sache plus. Je demanderai le cas échéant.

Valaaaa

Avatar de l’utilisateur
fanifanette
Sous la protection de la Terrible et Vénérée Super Rainette.
Messages : 1181
Inscription : mar. sept. 18, 2012 3:33 pm
Rang special : bisouvore
Localisation : là où le bruit est une douce musique

Re: La coopérative linguistique

Message par fanifanette » sam. nov. 17, 2012 1:18 am

bonjour tous,
pour mon texte je cherche quelqu'un qui saurait parlait (ou au moins les bases) une langue d'Afrique noire, ça serait surtout pour l'intonation et la construction des phrases mon but étant dans créer une qui s'en rapprocherait au maximum. Je vous rassure ce n'est pas pour écrire un discours ni même un dictionnaire, juste des phrases simples et courtes.
:merci: d'avance
Sagouine de la grammaire, de l'orthographe, de la conjugaison et de la syntaxe. Pas fière de l'être, mais je ne m'excuserai plus :rale: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Kumfu
Batracien
Messages : 83
Inscription : jeu. sept. 13, 2012 10:33 am
Rang special : Batracien

Re: La coopérative linguistique

Message par Kumfu » sam. nov. 17, 2012 8:37 am

Comme je le disais plus haut, je ne parle aucun dialecte africain, mais j'ai travaillé plusieurs mois au Togo et j'ai donc quelques notions d'Ewe.

Pour ce qui est de "comment se construisent les phrases", un truc qui m'a marquée, lors de cette expérience, est la..., je ne sais pas comment le dire autrement, "pauvreté" de la langue. Les gens que j'ai côtoyé parlaient tous un nombre de langues impressionnant : le dialecte de leur ethnie (principalement les Ewe dans la région dans laquelle j'étais, mais il y avait aussi les Kabiye et plein d'autres) + l'Ewe, puisque c'était le dialecte majoritaire + français, le Togo étant une ancienne colonie française ayant gardé de nombreux rapports avec la France + anglais, le Togo étant un pays représentant une bande très étroite sur la carte de l'Afrique et découpée à l'arrache lors de la colonisation, ce qui fait qu'il est très proche de son voisin, le Ghana, qui est une ancienne colonie anglaise. Donc épatant ! Mais, en conséquence (je pense), derrière, chacune de ces langues est parlée de manière ultra synthétique, c'est impressionnant. Sur le temps que j'ai passé là-bas, je n'ai eu aucune difficulté à apprendre un certain nombre de phrases et de mots parce que c'était facile : ils revenaient tout le temps. Après, peut-être que c'est différent dans une campagne très éloignée, par exemple, où la population ne parle entre elle qu'un seul dialecte mais, là où j'étais, les paroles qui revenaient le plus souvent étaient de simples mots ou des phrases ultra basiques, type "mal à la tête", "mal au ventre". ça m'avait d'ailleurs énormément surprise, au début, de voir la population locale s'adresser aux malades en les accueillant d'un simple "carnet", pour leur dire de donner leur carnet de santé (ni bonjour, ni au-revoir, ni "on va s'occuper de vous" : juste "carnet", face à des gens qui étaient en pleine crise de palu ou avec une blessure dégueulasse).
Par contre, dans la culture Ewe, le "bonjour", quand on connait la personne, c'est ultra important : il y a au moins dix phrases différentes pour dire "bonjour, salut, bonne journée", etc., et on t'accueille souvent de trois ou quatre de ces phrases successives. A l'inverse, l'adieu et l'au-revoir sont absents. ça m'avait énormément surprise, aussi, de voir tous les gens que j'avais côtoyés rentrer chez eux comme ça, sans une de ces déclarations d'affection dont on se fend, les français, habituellement, quand on sait qu'on ne va plus revoir quelqu'un le jour où on est partis. On s'était donc vraiment retrouvés idiots, à ne même pas pouvoir leur dire au-revoir/adieu comme on aurait voulu le faire.
Le dialogue est également façonné par des relations sociales que j'ai trouvées d'une extrême complexité, les rapports de "qui est au-dessus de l'autre" changeant sans cesse dans la journée et passant d'un extrême à l'autre, suivant le fait qu'on soit le blanc face au noir (où là, on est équivalent à de la merde) ou le blanc en milieu médical (où là, on est l'équivalent de Dieu), le jeune face au vieux, la femme face à l'homme, le fait qu'on reçoive chez soi ou qu'on soit l'invité, le fait que l'on soit le client ou celui qui a pouvoir potentiellement donner quelque chose ou non, la question de la religion (lorsqu'on est monté dans le nord, à la fin, avec une population essentiellement musulmane, alors là, c'était bien simple : même pas on me parlait, et on me traitait comme si j'avais été le propriété de mon mec et que j'aurais faire tête basse et me mettre en retrait), le fait que quelqu'un soit le représentant de son clan ou non (ne parlons même pas du fait qu'il y ait encore de l'esclavagisme là-bas)... Et ça change avec une rapidité hallucinante, non seulement dans les phrases mais aussi dans les attitudes. L'intonation, la construction des phrases dont tu parles passait donc du mot unique et autoritaire, avec mépris flagrant derrière, à la phrase bien plus construite et aux formules de politesse à la limite de la petite courbette, place d'honneur un petit peu en hauteur des autres lors des réunions, etc. Très honnêtement, ça m'a énormément perturbée au début et j'ai continué à être surprise par ça jusqu'à la fin, tant les paramètres à prendre en compte sont nombreux et les situations rencontrées me faisaient monter et redescendre sans cesse sur l'échelle des rapports sociaux.

Mais bon, après, ça c'est une vision d'Européenne dans une culture différente. Il faudrait avoir un avis de spécialiste, je pense, pour te donner une vraie réponse.

Avatar de l’utilisateur
fanifanette
Sous la protection de la Terrible et Vénérée Super Rainette.
Messages : 1181
Inscription : mar. sept. 18, 2012 3:33 pm
Rang special : bisouvore
Localisation : là où le bruit est une douce musique

Re: La coopérative linguistique

Message par fanifanette » sam. nov. 17, 2012 9:37 am

merci Kumfu, c très intéressant tout ça. Ca à l'air à la fois simple et compliqué mais je crois avoir saisi les grosses lignes. Je te mp pour avoir si j'ai besoin de plus d'explications, si ça ne te dérange pas bien sûr.
:merci:
Sagouine de la grammaire, de l'orthographe, de la conjugaison et de la syntaxe. Pas fière de l'être, mais je ne m'excuserai plus :rale: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Kumfu
Batracien
Messages : 83
Inscription : jeu. sept. 13, 2012 10:33 am
Rang special : Batracien

Re: La coopérative linguistique

Message par Kumfu » sam. nov. 17, 2012 9:38 am

Pas de soucis ^^.

Avatar de l’utilisateur
Kumfu
Batracien
Messages : 83
Inscription : jeu. sept. 13, 2012 10:33 am
Rang special : Batracien

Re: La coopérative linguistique

Message par Kumfu » sam. nov. 17, 2012 9:57 am

En fait, je repense à ta question et je me dis que ça doit dépendre de deux choses :
- qui est/sont le(s) personnage(s) africain(s) qui s'expriment et qui est/sont le(s) personnage(s) non africain(s) faisant partie de ce rapport,
- et est-ce que tu veux prendre en compte les rapports culturels, politiques (nord/sud), historiques entre ces personnages,
parce que les échanges que j'ai eus avec la population locale au Togo étaient façonnés par le fait que j'étais une femme, française, dans un pays qui est une ancienne colonie française et dont la France est responsable en partie de leur situation politique (lorsque le fils du dictateur local a été élu à 90% des voix comme son papa depuis 40 ans, le seul pays Européen à avoir reconnu son élection était quand même la France, pour dire), qui représentait aussi deux possibilités d'évolution financière soit d'émancipation dans le fait que j'avais plus d'argent qu'eux et donc que je pouvais faire des dons et dans celui que j'étais une femme donc potentiellement épousable, même si j'étais là avec mon mec, qui représentait également une source de connaissances et d'évolution intéressante en tant que professionnelle de la santé française, qui était également là dans un statut particulier puisque j'ai travaillé dans le cadre d'une mission humanitaire organisée par une ONG, et il faut aussi tenir compte de la situation de la population locale avec la pauvreté, les maladies, l'espérance de vie de 40 ans, le sida, le palu, la situation politique du moment avec Sarkozy qui avait annoncé son "immigration choisie" qui avait énormément choqué là-bas et provoqué de la colère (je me souviens qu'ils disaient "alors, tous les intellectuels qu'on a chez nous, ceux qui réussissent bien, ceux qui pourraient aider le pays, ils vont partir en France, et il ne restera plus que les autres ? Comment on va faire pour développer le pays ?"), le fait que le Togo soit très proche, géographiquement et ethniquement de la Côte d'Ivoire, avec tous les évènements qu'il y a eu avec Gbagbo et le rejet des blancs et des Européens qui y était lié, etc.

Si tu écris un personnage européen (si c'est dans le cadre de ton texte sur le rêve) qui arrive dans un monde pas forcément autant ancré dans la réalité, tu peux laisser tomber tous ces rapports sociaux, et alors tu peux avoir un accueil réellement très hospitalier, avec ton personnage qui sera placé sur un piédestal en tant qu'invité, etc. Ton personnage devrait également être accueilli par quelqu'un de très haut placé sur l'échelle du clan (village, groupe de maisons, etc.) et donc très érudit, sachant très bien parler, voire le montrant, etc. C'est d'ailleurs généralement la première impression qu'on a de l'Afrique, quand on est dans un cadre favorable et qu'on ne se rend pas encore compte de tout ce qu'il y a de plus complexe dessous.
Si ton personnage rencontre quelqu'un de la campagne, il se peut que la communication soit plus simple, voire limitée à se simples mots, mais aussi avec beaucoup de respect mutuel, du moins là encore dans une première impression.
Si tu prends en compte les rapports culturels/économiques/politiques/religieux, etc. ... Bon courage ! XD
Dernière modification par Kumfu le sam. nov. 17, 2012 10:26 am, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 9927
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: La coopérative linguistique

Message par Macada » sam. nov. 17, 2012 9:58 am

Très intéressant ton exposé Kumfu. Merci.
Par contre, dans la culture Ewe, le "bonjour", quand on connait la personne, c'est ultra important : il y a au moins dix phrases différentes pour dire "bonjour, salut, bonne journée", etc., et on t'accueille souvent de trois ou quatre de ces phrases successives.
A mon avis, si c'est comme dans les langues parlées au Sénégal, cela correspond à :
- comment ça va ?
- et ton papa ?
- ta maman ?
- tes enfants ?
- ta tante ?
etc.
Bref, on demande des nouvelles de tout le monde et la réponse convenue est "ça va bien" (sauf en cas de décès)

Sinon, par chez moi, j'entends souvent des dialectes swahili - shimaore ou shicomor. (Et du malgache mais ce n'est pas une langue africaine puisqu'elle dérive de langues indonésiennes).
Sur le net, on trouve facilement des explications sur la construction grammaticale des langues africaines.
Par exemple, un bon point de départ pour les dialectes swahili peut être tout bêtement wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Swahili

Edit : grillée par Kumfu, je vais lire
Actualité :
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)
Rose-thé et gris-souris, Bragelonne/Milady

Avatar de l’utilisateur
Kumfu
Batracien
Messages : 83
Inscription : jeu. sept. 13, 2012 10:33 am
Rang special : Batracien

Re: La coopérative linguistique

Message par Kumfu » sam. nov. 17, 2012 10:11 am

A mon avis, si c'est comme dans les langues parlées au Sénégal, cela correspond à :
- comment ça va ?
- et ton papa ?
- ta maman ?
- tes enfants ?
- ta tante ?
etc.
Bref, on demande des nouvelles de tout le monde et la réponse convenue est "ça va bien" (sauf en cas de décès)
Oui, il y avait ça, aussi ^^. Et, en effet, il faut toujours dire "ça va bien".
Pour les bonjours, ça nous perturbait, parfois, parce que ça durait longtemps et je pense aussi que, vu qu'on apprenait la langue au fur et à mesure, ben plus on savait répondre à des questions comme ça, et plus ça faisait plaisir, quelque part, parce que c'était quelque chose qu'on partageait au-delà du travail, donc plus ça durait. Je me souviens d'avoir été quelques fois dépassée par la longueur des formules de politesse d'accueil quand on rejoignait le centre médical, surtout que ça se répétait à chaque nouveau soignant local qui nous rejoignait, en me demandant jusqu'où on allait continuer comme ça XD.

Avatar de l’utilisateur
Mariedelabas
Permavirus mermanent. Mermavirus pour les intimes.
Messages : 11766
Inscription : sam. mars 03, 2012 4:41 pm
Rang special : Chenille cycliste
Contact :

Re: La coopérative linguistique

Message par Mariedelabas » mer. oct. 16, 2013 4:23 pm

Je fais un "up" sur ce fil car il contient, en particulier, plein de notions intéressantes sur les langues africaines.

Avatar de l’utilisateur
Ardawal
Un parasol, des papyrus, what else ?
Messages : 5333
Inscription : mer. janv. 23, 2013 6:25 am
Rang special : écrit à l'envers (sans les points)
Localisation : Dans une forêt embrumée

Re: La coopérative linguistique

Message par Ardawal » mer. oct. 16, 2013 9:38 pm

Très bonne idée Mariedelabas :) j'ignorais l'existence de ce fil et j'y trouve des choses très intéressantes :love: :love:

J'en profite pour rajouter mes langues :
- anglais et espagnol (mais là, des tas de grenouilles sont certainement plus compétentes que moi :oops: )
- chinois mandarin et portugais (un peu rouillés, mais j'ai des tas de manuels (surtout en chinois), me rafraîchir la mémoire ne sera pas difficile ;) )
- hébreu moderne (là, pas du tout rouillé puisque j'en fais tous les jours, ou presque ^^ )
- Vanuatl :lol: :lol: (bon, celle-ci c'est moi qui l'ai inventée, je sors :arrow: )

Et pour l'instant c'est tout...
Challenge 2015 marrainé par Ifuldrita et par Nadjah : Mojunsha (ex. Le Chant des Disparus) Troupeau de mammouths en cycle...

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 8669
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: La coopérative linguistique

Message par Crazy » jeu. oct. 17, 2013 6:46 am

Seulement anglais pour moi (mais j'ai bossé comme traductrice, à une époque).
J'ai des bases d'allemand, mais elles sont un peu rouillées, et j'ai fait du latin il y a une vingtaine d'années.
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
cedricg
Sensei volcanique
Messages : 603
Inscription : mer. mars 27, 2013 6:11 pm
Rang special : tapoteur de clavier
Localisation : Chilly-Mazarin
Contact :

Re: La coopérative linguistique

Message par cedricg » jeu. oct. 17, 2013 6:55 am

Anglais comme tout le monde, avec une facilité à le lire et moins à le parler. Espagnol parce que c'était la porte à côté et bien plus beau à l'oreille que l'anglais. Japonais parce que c'est loin, que Samurai et Goldorak. Je parle aussi couramment Pascal, PHP et Javascript, mais c'est pour un autre fil.
Rêve vert, nouvelle qui aura bientôt une V2

Avatar de l’utilisateur
Calirose
A pédalé, pédale et pédalera pour la gloire de la verdure...
Messages : 4416
Inscription : lun. nov. 19, 2012 9:22 pm
Rang special : Tisseuse de ligne claire
Localisation : Maelstrom
Contact :

Re: La coopérative linguistique

Message par Calirose » ven. oct. 18, 2013 8:27 pm

Au cas où, en termes de langues, je maîtrise l'anglais, j'ai vécu un peu en Angleterre, j'ai encore des notions d'italien, de japonais, que j'ai étudiées.
J'ai des bases en portugais, hindi (mais c'est loin le hindi, je dois encore avoir quelques cours quelque part) et sanskrit... mais ça me rajeunit pas, houlala.
La mort plutôt que le SMS !

Outre-Temps, Livre I à paraître le 03 septembre 2019, aux éditions Plume Blanche

L'antre du bousier, mon site

Répondre