Jardinier ou architecte ?

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
pitikoala
Messages : 568
Inscription : lun. nov. 06, 2017 5:14 pm
Rang special : Reine du monde

Jardinier ou architecte ?

Message par pitikoala » dim. déc. 10, 2017 5:38 pm

J'ai cherché s'il y avait un sujet similaire mais je n'ai rien trouvé, donc si je fais doublon n'hésitez pas à me donner un petit coup de :fouet:

Comme l'annonce le titre, êtes-vous plutôt jardinier/jardinière ou architecte ? Ou plutôt un mélange des deux ? (Je crois que ça s'appelle paysagiste :sifflote: )
Comment fonctionnez-vous ? Ecrivez-vous au fil de l'inspiration ou au contraire avez-vous déjà préparé un synopsis détaillé ? Qu'est-ce qui vous réussit le mieux, et pourquoi ?

N'hésitez pas, je suis super curieuse de voir comment les autres fonctionnent :pompom:

Personnellement, je suis une pure jardinière. Pour vous dire, j'ai décidé le 31 octobre de faire le NanoWriMo et j'ai choisi le thème de mon roman dans la foulée. J'ai une idée floue de quelques scènes clés, et de la fin, mais le reste vient un peu au fil de l'écriture. D'ailleurs, souvent les personnages n'en font qu'à leur tête et je me retrouve avec des situations inattendues !

Avantages (selon moi) :
- Une grande flexibilité : pas d'attentes, donc pas de déception si l'histoire ne va pas comme je voudrais :hihihi:
- Une grande liberté de création : quand je planifie trop, j'ai l'impression que ça me bloque et je n'arrive plus à écrire justement (ça ne concerne que moi évidemment)

Inconvénient :
- A mon avis un plus gros risque d'incohérence qu'un architecte avec un risque de me contredire sur des détails que j'improvise sur le moment. J'essaie de tenir une fiche très basique avec au moins des noms de villes / de personnage j'espère que ça limitera la casse. On verra une fois le premier jet fini !

Et vous alors ? Dîtes-moi tout :yata:
Visions (T1) est dans l'OLT et dans le crawl
L'antre des illusions (T2) est dans les challenges

Avatar de l’utilisateur
Nana
La Mort en Héritage
Messages : 4391
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par Nana » dim. déc. 10, 2017 6:08 pm

C'est drôle, j'étais persuadée qu'il y avait un sujet là-dessus mais je ne le retrouve pas :?: C'est peut-être seulement parce qu'on retrouve ce termes souvent dans les fils.

Pour ma part, je suis plutôt paysagiste (je ne connaissais pas le terme, j'aime bien). Pour tout ce qui est personnages, je suis plutôt architecte, et je commence à faire pareil avec tout le worldbuilding en général, même s'il est rare que je ne change pas d'avis en court de rédaction. Pour l'intrigue, j'ai un plan assez général qui finit toujours pas passer à la trappe, mais en avoir un me rassure même si je ne le respecte pas en fin de comptes. J'ai les grandes lignes, puis je détaille au fur et à mesure que j'avance dans la rédaction, et je modifie quand de nouvelles idées me viennent (comme des personnages qui ne tombent pas amoureux des gens que je voulais au départ (voire qui change d'orientation sexuelle), des gens qui changent de camp en cours de route...). En résumé, je prévois, mais je ne fais jamais ce que j'avais prévu.

Les avantages :
-avoir un plan est rassurant, ça donne l'impression qu'on sait où on va, même quand on se perd en court de route
-ça laisse de la flexibilité pour modifier les choses au fur et à mesure que l'histoire avance; j'ai d'ailleurs remarqué que mes meilleurs retournements de situation étaient ceux que je n'avais pas prévu au départ (si moi je ne l'ai pas vu venir, la logique voudrait que mes lecteurs potentiels non plus)

Les inconvénients :
-des fois, quand je m'écarte trop de ce que je voulais au départ, je perds de vue la vision d'ensemble et ça me bloque
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainée Minock et kyaramoe :love:
:mage: de LaCath, Aramis

Avatar de l’utilisateur
FGFT
Tolkienologue de haut vol
Messages : 815
Inscription : ven. sept. 11, 2015 11:53 am
Rang special : Rouge et Noir
Localisation : En bas, à gauche.
Contact :

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par FGFT » dim. déc. 10, 2017 6:22 pm

En ce qui me concerne, je suis un grand architecte (notez, un grand, pas un bon, hein).



En général, je pars d'un idée : je veux raconter ça, je veux parler de ça.
Après, il me faut un.e protagoniste. Non, d'ailleurs, je laisse tomber l'écriture inclusive, c'est toujours une femme. Donc, une protagoniste.
C'est con, mais tant que je l'ai pas, je suis coincé.
En théorie, je pourrai écrire le plan avec Perso Une, mais non. Tant que je n'ai pas son visage en tête (je prends toujours des femmes qui existent, soit que je connaisse, soit des actrices, des sportives, etc...), je n'ai pas sa personnalité. Parce que, oui, une fois que j'ai son visage, j'ai sa personnalité. Enfin, je ne l'ai pas, mais je peux imaginer son histoire, et sa personnalité s'imposera à moi.
Ensuite, je lui trouve un prénom. C'est moins important que le visage, mais c'est quand même utile.

Après, je fais une trame générale.
Pour un roman, je découpe et dissèque ensuite cette trame jusqu'à obtenir une résumé de chaque scène. Pour une nouvelle, la trame résume déjà chaque scène, puisque l'histoire est plus courte et plus simple.
Après, c'est la rédaction. Il y a des choses qui changent, mais en général, ça ne modifie rien d'important, parce que les grands axes ont été déjà bien bétonnés.


Avantages :
- On sait où l'on va ;
- On est très cadré.

Inconvénient :
- Euh...
Challenge :
- Les Messagères [Public très averti] (Dark fantasy politique)


Nouvelle en BL :
- Dix ans pour Mathilde (OLT) -- (BL ON en bêta-off)

Avatar de l’utilisateur
pitikoala
Messages : 568
Inscription : lun. nov. 06, 2017 5:14 pm
Rang special : Reine du monde

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par pitikoala » dim. déc. 10, 2017 6:42 pm

Nana a écrit :
dim. déc. 10, 2017 6:08 pm
-ça laisse de la flexibilité pour modifier les choses au fur et à mesure que l'histoire avance; j'ai d'ailleurs remarqué que mes meilleurs retournements de situation étaient ceux que je n'avais pas prévu au départ (si moi je ne l'ai pas vu venir, la logique voudrait que mes lecteurs potentiels non plus)

Les inconvénients :
-des fois, quand je m'écarte trop de ce que je voulais au départ, je perds de vue la vision d'ensemble et ça me bloque
Complètement d'accord avec ces deux points ! Surtout le deuxième je me rends compte que mes scènes ont parfois tendance à traîner en longueur et que l'intrigue n'avance pas alors que si j'avait une trame de mes scènes ça m'aiderait à me "recadrer"
FGFT a écrit :
dim. déc. 10, 2017 6:22 pm
Après, je fais une trame générale.
Pour un roman, je découpe et dissèque ensuite cette trame jusqu'à obtenir une résumé de chaque scène. Pour une nouvelle, la trame résume déjà chaque scène, puisque l'histoire est plus courte et plus simple.
Après, c'est la rédaction. Il y a des choses qui changent, mais en général, ça ne modifie rien d'important, parce que les grands axes ont été déjà bien bétonnés.
J'avoue être incapable de faire ça et je t'admire ! :psychocoah: J'ai l'impression que si je planifie tout, scène pas scène, je perds le plaisir d'écrire. Mais je suis certaine qu'au niveau de l'équilibre global du roman être un architecte est plus avantageux (en tout cas en premier jet)
Visions (T1) est dans l'OLT et dans le crawl
L'antre des illusions (T2) est dans les challenges

Avatar de l’utilisateur
FGFT
Tolkienologue de haut vol
Messages : 815
Inscription : ven. sept. 11, 2015 11:53 am
Rang special : Rouge et Noir
Localisation : En bas, à gauche.
Contact :

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par FGFT » dim. déc. 10, 2017 6:46 pm

FGFT a écrit :
dim. déc. 10, 2017 6:22 pm
Après, je fais une trame générale.
Pour un roman, je découpe et dissèque ensuite cette trame jusqu'à obtenir une résumé de chaque scène. Pour une nouvelle, la trame résume déjà chaque scène, puisque l'histoire est plus courte et plus simple.
Après, c'est la rédaction. Il y a des choses qui changent, mais en général, ça ne modifie rien d'important, parce que les grands axes ont été déjà bien bétonnés.
J'avoue être incapable de faire ça et je t'admire ! :psychocoah: J'ai l'impression que si je planifie tout, scène pas scène, je perds le plaisir d'écrire. Mais je suis certaine qu'au niveau de l'équilibre global du roman être un architecte est plus avantageux (en tout cas en premier jet)
[/quote]

J'y suis pour rien, j'ai fait cinq années de droit. Ça abime !
Challenge :
- Les Messagères [Public très averti] (Dark fantasy politique)


Nouvelle en BL :
- Dix ans pour Mathilde (OLT) -- (BL ON en bêta-off)

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10401
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par Macada » dim. déc. 10, 2017 7:12 pm

Pure jardinière en ce qui me concerne, mais j'utilise des contraintes qui guident énormément le déroulement de l'histoire :

- les thématiques que j'ai envie d'aborder (ex : vieillesse, écologie, handicap, loup, idéologie,...)
- le public visé, le nombre de signes
- si ça doit se terminer bien ou pas (pour les romans, je veux toujours que ça se termine bien pour ne pas avoir à déprimer pendant des mois. ^^ Pour les nouvelles, ça dépend.)
- d'autres contraintes spécifiques relativement à une collection particulière visée. (ex : Fantastique, persos vraiment très attachants, beaucoup d'action, de la romance, ...)

- une cohérence et une consistance les plus fortes possibles avec ce qui est déjà raconté, le "monde" et la personnalité des personnages
- l'idée que toute information donnée a une raison en rapport avec l'histoire et celle de limiter au maximum des infos qui ne sont QUE "d'ancrage"
- une courbe de tension (pic au prologue et/ou premier chapitre, 1 pic pour chaque partie, le plus haut étant à la fin, périodes calmes avant les montées vers les pics,...-)
- une structure de fond. En général je prévois 3 parties de proportions plus ou moins analogues, 1 chapitre d'intro (+ un prologue quelque fois) + 1 chapitre de conclusion (+ 1 épilogue quelque fois). Exemple pour une structure de quête : 1 partie = 1 "épreuve" , chaque "épreuve" fait avancer la quête (et évoluer le héros). Cela rejoint les paliers de la courbe de tension.

Avec tout ça, les premières phrases vont déterminer le "monde" et le/les persos principaux et un océan d'histoires potentielles. Mais l'océan se change très vite en un faisceau de possibilités qui se réduit de plus en plus au fur et à mesure que l'histoire avance. Par exemple, quasi à partir du chapitre 2 tous les fils de l'histoire sont posés et je ne peux plus me permettre d'en ouvrir d'autre ; ou aussi je dois avoir terminé "d'épaissir" l'intrigue avant la fin de la première partie sinon elle deviendra trop complexe à résoudre dans le nombre de signes impartis.

Finalement, je n'ai donc pas peur de me perdre, mais j'ai toujours peur de faire un choix qui implique dans l'avenir de l'histoire des ramifications trop complexes ou des impasses relativement à la consistance et cohérence de ce qui est déjà écrit. Et si je "prospecte" trop sur ce qui pourrait se passer plus loin, ma trouille est de ne plus avoir envie de raconter l'histoire puisque je la connais déjà.
(mes bêtas savent à quel point j'ai tendance à me débarrasser vite du dernier chapitre, parce que l'histoire étant bouclée pour moi j'ai du mal à en développer les conclusions pour le lecteur)
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
desienne
Papy Zombie du futur, Pape du Pulp
Messages : 2498
Inscription : ven. déc. 14, 2007 11:45 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par desienne » dim. déc. 10, 2017 7:18 pm

Je suis de moins en moins architecte et de plus en plus jardinier.
Sans doute qu'au fur et à mesure que j'écris, que j'accumule les expériences, je ressens moins le besoin de tout planifier. Je me fais plus confiance quant à la façon de mener, à l'instinct, ma barque ; comme si finalement, ma perception, mon instinct s'étaient aiguisés au fil des années.
En revanche, je mets beaucoup plus de temps pour rentrer dans une histoire. Il se passe plus de temps entre l'idée et son éventuelle concrétisation sur le papier.
J'avoue aussi que le mode jardinier procure une sensation unique de découvrir l'histoire au fil de l'écriture.
J'ai cependant toujours un point qui me bloque : je ne pars pas sans avoir une fin possible. La boucle doit être bouclée avant le démarrage, même si ce n'est pas forcément à cet endroit que je vais aboutir.
Parution: Toxic S1 &2,Les Dividendes de l'Apocalypse, Exil, Zoulag, Voyager, Roses Mécaniques
Production: Nine
Site de l'auteur

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 10170
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par Crazy » dim. déc. 10, 2017 7:19 pm

pitikoala a écrit :
dim. déc. 10, 2017 5:38 pm
Personnellement, je suis une pure jardinière.
Pareil :)
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
pitikoala
Messages : 568
Inscription : lun. nov. 06, 2017 5:14 pm
Rang special : Reine du monde

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par pitikoala » dim. déc. 10, 2017 7:23 pm

desienne a écrit :
dim. déc. 10, 2017 7:18 pm
J'avoue aussi que le mode jardinier procure une sensation unique de découvrir l'histoire au fil de l'écriture.
Exactement c'est grisant :love:
Visions (T1) est dans l'OLT et dans le crawl
L'antre des illusions (T2) est dans les challenges

Avatar de l’utilisateur
sherkkhann
C'est moi que tu regardes ?
Messages : 4082
Inscription : mer. janv. 20, 2010 4:33 pm
Rang special : Hu Cannabis !

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par sherkkhann » dim. déc. 10, 2017 9:56 pm

Tiens, je pensais aussi que y'avait déjà un sujet dessus :P

Jardinière aussi : je commence toujours mes romans sans n'avoir aucune idée de ce qu'il va se passer dedans. Je n'ai qu'une vague idée du genre, et encore, des fois ça change en cours de route. Je découvre tout fur et à mesure, que ce soit les personnages ou le reste. En fait, j'ai une technique toute bidon : je pose un personnage dans un endroit qui m'inspire (un désert / une route / au bord d'un lac) et advient ce qu'il advient :lol: Comme vous dites, c'est grisant :D mais au final, ça me donne des premiers jets qui sont de véritables poubelles :lol:

Par contre, une fois le premier jet terminé, je garde seulement les idées que je trouve exploitables ainsi que mes personnages préférés. Je dois jeter 80% du premier jet. Je repars sur un deuxième premier jet, mais cette fois avec une idée plus précise, et ça recommence, l'histoire s'affine.
Après ce deuxième premier jet, je suis fixé sur l'histoire que j'ai envie de raconter et là, je me mets à tout planifier /syno de travail détaillé ect, pour ne pas perdre de temps lors de la réécriture (comme je connais l'histoire, ça me gonfle donc je veux que ça aille très vite).
:romain: Cycliste :romain:

Avatar de l’utilisateur
Le roi hurleur
Privé de nénuphou pour les 666 prochains mois
Messages : 90
Inscription : jeu. nov. 16, 2017 6:22 pm
Rang special : Souverainiste accompli
Contact :

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par Le roi hurleur » jeu. déc. 14, 2017 12:34 pm

Architecte pour ma part. :stylo:

J'ai besoin de savoir exactement où je vais, comment j'y vais, et comment les choses vont se terminer. Cela n'exclut en rien les refontes par la suite, mais j'essai, généralement, d'avoir un squelette un minimum solide avant de commencer quoi que ce soit. Pire, j'ai besoin de savoir : "ce que mon histoire raconte", en clair le message sous-jacent. J'ai besoin de savoir ce que je veux dire aux gens, et pourquoi moi, avec mon vécu, j'écris une chose ou une autre.

Avatar de l’utilisateur
Louisia
Les dieux s'inclineront devant la beauté de sa sagesse mélodieuse
Messages : 3246
Inscription : dim. nov. 28, 2010 5:14 pm
Rang special : Grenouille filante
Localisation : L'étang météore

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par Louisia » jeu. déc. 14, 2017 12:59 pm

Je pensais être architecte, puis je croyais avoir complètement changé en devenant jardinière, et finalement j'ai découvert que j'étais paysagiste.

Si je décris trop les étapes de mon histoire, je n'ai plus envie de l'écrire. Si je fais des listes de personnages et que je les décris, je ne les aime plus. Je me rends compte que si je planifie quelque chose, quand j'écris le premier jet j'ai un malin plaisir à tout changer : mes personnages ne font jamais ce que je voulais au départ (certains disparaissent même), des lieux, des événements s'incrustent et finalement tout part dans un autre sens. Je crois donc que j'aime être jardinière, et pourtant... si certaines choses ne sont pas installées dès le début, ça ne marche pas non plus.
J'ai besoin :
- d'une vision un minimum claire pour mon personnage principal
- du genre, du lieu/monde, du ton, de savoir si ce sera un one-shot ou une série
- et bien sûr de la fin sinon je finis jamais, je rejoins desienne sur ce point
desienne a écrit :
dim. déc. 10, 2017 7:18 pm
J'ai cependant toujours un point qui me bloque : je ne pars pas sans avoir une fin possible. La boucle doit être bouclée avant le démarrage, même si ce n'est pas forcément à cet endroit que je vais aboutir.
Cela permet d'avoir un fil conducteur et j'ai remarqué que si c'était trop flou, j'abandonne en cours de premier jet, ne sachant pas où je vais.
Cycliste
Épopées Fictives
OLT en cours : Le Ka de l'immortalité
Challenge 1er jet : La cité miroir

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2602
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par Aramis » jeu. déc. 14, 2017 3:22 pm

Je suis jardinière à tendance paysagiste ^^ pas totalement jardinière, donc.

Côté jardinier, je suis incapable de faire le plan d'une histoire à l'avance, de planifier le nombre de scènes ou de chapitres, ou de faire des fiches personnages (ou alors, elles seront caduques au bout de deux scènes, les personnages n'en faisant qu'à leur tête). Je ne ne me donne pas de contraintes non plus (en dehors de souhaiter que ce ne soit pas un pavé, mais c'est un lamentable échec jusqu'à maintenant), les thèmes me sont donnés par les personnages qui débarquent avec leur identité et leur histoire dans ma tête - plus ou moins détaillée, l'histoire (il y a parfois des personnages qui m'expliquent une partie de leur background au milieu du roman... ce qui explicite d'un coup pas mal de réactions qu'ils ont eues sans que je les comprenne x) "ah mais c'est pour ça que tu agi comme ça, mais pourquoi diable ne me l'as-tu pas dit plus tôt ?!"). Les personnages peuvent aussi décider de l'évolution de leur relation, par exemple, si j'avais en tête de les voir amis, ils peuvent soudain décider de tomber amoureux l'un de l'autre... Bref, l'histoire peut prendre des tournants assez libres ^^

En revanche, avant de me lancer, j'ai besoin d'avoir un minimum de cadre, de connaître les personnages principaux et les grandes lignes de leur histoire, le monde dans lequel ils évoluent, deux ou trois grandes étapes de l'intrigue, et une vague idée de la fin -même si je sais comment ça se termine seulement au moment où j'y arrive. Et je planifie chaque scène avant de l'écrire, ce sont des notes au brouillon pour préciser un peu le cadre ou quelques répliques. Par contre, si je planifie trop de scènes ou que j'ai une vision trop claire de l'histoire, ça me bloque.
Cycliste
Challenge: Dans nos veines, T2 [romance fantastique]
OLT : Cathédrale


Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
pitikoala
Messages : 568
Inscription : lun. nov. 06, 2017 5:14 pm
Rang special : Reine du monde

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par pitikoala » jeu. déc. 14, 2017 3:28 pm

Alors finalement peut-être que je suis un petit peu paysagiste :wow: Parce que j’ai quand même la fin en tête quand j’attaque mon histoire, et une idée du « but » à atteindre
Aramis a écrit :
jeu. déc. 14, 2017 3:22 pm
Je suis jardinière à tendance paysagiste ^^ pas totalement jardinière, donc.

Côté jardinier, je suis incapable de faire le plan d'une histoire à l'avance, de planifier le nombre de scènes ou de chapitres, ou de faire des fiches personnages (ou alors, elles seront caduques au bout de deux scènes, les personnages n'en faisant qu'à leur tête). Je ne ne me donne pas de contraintes non plus (en dehors de souhaiter que ce ne soit pas un pavé, mais c'est un lamentable échec jusqu'à maintenant), les thèmes me sont donnés par les personnages qui débarquent avec leur identité et leur histoire dans ma tête - plus ou moins détaillée, l'histoire (il y a parfois des personnages qui m'expliquent une partie de leur background au milieu du roman... ce qui explicite d'un coup pas mal de réactions qu'ils ont eues sans que je les comprenne x) "ah mais c'est pour ça que tu agi comme ça, mais pourquoi diable ne me l'as-tu pas dit plus tôt ?!"). Les personnages peuvent aussi décider de l'évolution de leur relation, par exemple, si j'avais en tête de les voir amis, ils peuvent soudain décider de tomber amoureux l'un de l'autre... Bref, l'histoire peut prendre des tournants assez libres ^^
C’est exactement ça ! Il y a quelque temps j’ai compris pourquoi l’un de mes personnages principaux était en fait un personnage principal. Je me suis dit « oh le coquin, il me l’as caché même à moi ! ». C’est marrant je découvre le caractère des personnages au fur et à mesure, au détour d’une scène anodine par exemple.
Visions (T1) est dans l'OLT et dans le crawl
L'antre des illusions (T2) est dans les challenges

Avatar de l’utilisateur
Cerane
Lynx haute définition
Messages : 1354
Inscription : ven. déc. 27, 2013 3:00 pm
Rang special : Voyageuse
Localisation : Où l'imagination me transporte
Contact :

Re: Jardinier ou architecte ?

Message par Cerane » jeu. déc. 14, 2017 3:51 pm

Je suis une pure jardinière.

Je pars généralement d'un thème à traiter, parfois même d'une image qui m'inspire et je brode tout autour.
Je n'aime pas connaitre la fin avant de l'écrire, ni les péripéties que vont vivres mes personnages.

Au fur et à mesure de l'écriture, car j'écris tout de manière linéaire, je complète des petits tableaux excel pour les personnages, les lieux visités etc...et je m'appuie sur un tableau pinterest pour avoir une idée générale de l'ambiance.

Jusqu'ici ça fonctionne bien. Je dirais même que mes récits se structurent de plus en plus d'eux même. Je n'ai jamais à réflechir pour savoir quand terminer une partie ou un chapitre, tout s'enchaîne de façon spontanée.

Avantages: une presque totale liberté de création, des surprises, pas de contraintes d'écriture
Inconvénients: il faut essayer de garder une certaine logique dans le récit et ne pas avoir peur de l'inconnu.
(¯`°v°`¯)
..(_.^._)..
It's a wonderful world , open your eyes and feel, the silent lullaby of Earth.

Challenge Terre Effleurée
:marraine: Aesta, Luna K, Cyberlune

Répondre