Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
L'alchimiste qui transforme les pierres en fleurs
Messages : 2245
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Agathe Flore » dim. janv. 07, 2018 2:58 pm

Hello les grenouilles !

Les anciennes discussions sur le sujet parlent soit de la soumission avec l'attente soit de la résiliation de contrat ( :argh: ), mais pas de ce qui se passe entre les deux. Je me pose beaucoup de questions sur ce qu'on peut faire ou non, avec la crainte d'en faire trop ou pas assez.

Quand notre boulot se passe mal, on peut menacer son chef d'aller voir ailleurs, voire passer un ou deux entretiens d'embauche à l'extérieur pour le décider à mieux traiter ses employés :psycho: et d'autres choses en fonction de la personnalité de notre chef, du secteur ... Avec l'expérience, on apprend à manoeuvrer et on sait jusqu'où on peut aller pour améliorer ses conditions de travail.
Avec un éditeur, c'est impossible car notre roman est lié à lui pour une durée déterminée par le contrat. C'est un tout autre mode de fonctionnement, sans compter l'éloignement qui rend les échanges virtuels (mail, téléphone).
Quelle marge de manoeuvre a-t-on en cas de problèmes (retards accumulés, non-réponse aux messages, soucis de corrections éditoriale ... par exemple) ?
Y a-t-il autre chose à faire que de se ronger les ongles en attendant soit un miracle soit un retard suffisant pour lui rappeler officiellement les termes du contrat ? J'ai bossé de longues années dans les marchés publics, j'ai acquis des habitudes envers les prestataires en défaut d'exécution de contrat et ici je n'ai plus de repères. Je ne veux pas tout gâcher non plus en étant trop procédurière, mais si je ne réagis pas, peut-être que mon roman restera indéfiniment dans les tiroirs ... :psychocoah:

Le sujet est délicat, mais où trouver de bons conseils sinon ici ? :perplexe:
Mu: L'ombre d'Atlantis T1 et Mu : La foudre de Quetzalcoatl T2 aux Éditions Underground
La cité des alchimistes en soumission
L'aigle et le lys en cycle

Avatar de l’utilisateur
Edel-Weiss
Gardienne de la magie qui, peu à peu, retrouve sa grandeur
Messages : 2634
Inscription : lun. oct. 06, 2014 3:03 pm
Rang special : Petite fleur des montagnes
Localisation : À bord du Normandy
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Edel-Weiss » dim. janv. 07, 2018 5:15 pm

J'avoue que la question est particulièrement intéressante :) Mais je n'ai ni connaissances, ni expérience dans le domaine de l'édition, je ne connais pas la teneur d'un contrat liant l'auteur et l'éditeur. Je serai donc curieuse de connaître la réponse.

J'imagine que la relation doit être plutôt déséquilibrée en cas de conflit. Mais les intérêts des deux parties convergent suffisamment pour que les choses se passent bien en général, non ? Pour les retards par exemple, ni l'auteur ni l'éditeur n'en tirent profit, donc j'imagine que l'un comme l'autre doivent essayer de les réduire... Les marges de manœuvre doivent être différentes que l'on travaille avec une grande maison ou que l'on travaille avec une petite maison. Dans le cas d'une petite structure, j'imagine que tu peux essayer de dialoguer de manière moins formelle, car brandir les termes du contrat me paraît une manœuvre délicate... C'est du cas par cas, j'imagine. D'ailleurs, concrètement, comment sont formulées les obligations avant publication de la maison d'édition ? est-ce qu'il y a une date de sortie définie au moment de la signature, par exemple ?

Sans compter qu'avec la confidentialité, ce n'est sans doute pas évident d'obtenir des réponses à ces questions. :?
Esclave consentante de Mère Fouettarde :fouet:

Mon Blog | Facebook | Crédit Avatar : Djamila Knopf

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2447
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Stef- » dim. janv. 07, 2018 5:49 pm

Je n'y connais pas grand chose, mais je trouve que c'est très comparable à beaucoup de situations au travail.

Dans la plupart des cas il faut privilégier le dialogue. As-tu un problème particulier en tête ? Ou ta question est plus générale ?
Je pense qu'il doit déjà être cité sur d'autres fils, mais il y a beaucoup de ressources sur l'Oie plate :
http://www.loieplate.com

Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
L'alchimiste qui transforme les pierres en fleurs
Messages : 2245
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Agathe Flore » dim. janv. 07, 2018 6:01 pm

Edel-Weiss a écrit :
dim. janv. 07, 2018 5:15 pm
D'ailleurs, concrètement, comment sont formulées les obligations avant publication de la maison d'édition ? est-ce qu'il y a une date de sortie définie au moment de la signature, par exemple ?
Oui, tout cela est écrit noir sur blanc dans le contrat, s'il est bien fait, avec les recours possibles en cas de défaut.
Contente que la question t'intéresse, on sera au moins deux ;) Comme tu l'as compris, il s'agit ici plus de psychologie et de bonne manière de réagir pour arranger les choses que de panoplie légale (ça, je connais par coeur et c'est en tout dernier recours car ça abîme définitivement la relation).
Le contrat et le processus éditorial avant la publication sont confidentiels, oui, et j'ai beaucoup hésité avant de poster. Peut-être que des grenouilles très expérimentées, ayant publié plusieurs romans chez plusieurs éditeurs, pourront nous donner des conseils généraux qui seront utiles sans rompre cette confidentialité ? :perplexe:
Stef a écrit :As-tu un problème particulier en tête ? Ou ta question est plus générale ?
J'ai un problème particulier en tête, mais ce serait périlleux de donner plus de détails (confidentialité par rapport à la maison) si ce n'est que le dialogue devient difficile quand les messages restent sans réponse... Il paraît que c'est normal dans le milieu de laisser mariner les auteurs des semaines ou même des mois, mais ça me fait flipper car en général, quand les gens m'ignorent si longtemps, ça veut dire qu'ils ne veulent plus avoir affaire à moi et qu'ils préfèrent le silence à une rupture franche ... :ronge:
Merci pour le lien, je ne connaissais pas l'oie plate.
Mu: L'ombre d'Atlantis T1 et Mu : La foudre de Quetzalcoatl T2 aux Éditions Underground
La cité des alchimistes en soumission
L'aigle et le lys en cycle

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10392
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Macada » dim. janv. 07, 2018 6:42 pm

Il me semble comprendre que la question porte surtout sur un éventuel retard de publication.

Classiquement un contrat d'édition mentionne une date butoir (souvent 18 mois après la signature) de publication. Si cette date est dépassée - sans renégociations - le contrat est caduque : l'auteur reprend ses droits (et garde l'à-valoir, s'il y a lieu).
Autrement dit, si pour une raison ou une autre l'éditeur ne peut tenir cet engagement, il ne perd que ce qu'il a déjà investi et ne doit rien à l'auteur.
Si l'auteur veut éviter une telle fin, il n'a donc que le dialogue et la patience pour aider l'éditeur à tenir son planning.

Mais, je dirais aussi que, classiquement, les éditeurs ont plusieurs mois de retard et n'arrivent pas à tenir leurs prévisions de planning - tout en restant dans les temps contractualisés -, mettent des semaines, voire des mois à répondre aux mails des auteurs inquiets... sans que cela signifie qu'ils abandonnent le projet (ou compte l'abandonner). Dans les profondeurs de la Mare on a tendance à en plaisanter avec fatalisme en disant que c'est juste que le temps-éditeur ne se déroule pas à la même vitesse que le temps-auteur.
De nouveau, comme plus haut, la patience et les relances peuvent être bien utiles...

Et puis, il peut arriver un moment où l'auteur est prêt à renoncer à ce contrat si les choses ne se débloquent pas. Dans ce cas, il peut expliquer cela à l'éditeur et lui demander d'avoir la gentillesse de lui redonner ses droits sans attendre. Si l'éditeur tient au projet, il fera tout ce qu'il peut pour le garder ; s'il ne peut vraiment pas assurer, il comprendra l'auteur et libérera les droits.
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Arya
Sugar toujours au top
Messages : 12138
Inscription : dim. oct. 25, 2009 6:39 pm
Rang special : Racaille des bois
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Arya » dim. janv. 07, 2018 7:02 pm

Dans les contrats d'édition, normalement, on trouve une mention qui oblige l'éditeur à vous publier dans un délai raisonnable. Je vous copie/colle ce qu'on trouve sur l'un des miens :
L’Éditeur s’engage à publier l’œuvre, dans les conditions prévues au présent contrat. A cet effet, il est convenu que l’œuvre devra être publiée dans un délai de dix-huit (18) mois à compter de l’acceptation par l’Éditeur du manuscrit définitif et complet incluant les illustrations s’il y a lieu, tel que défini à l’article 2, sauf retard imputable à l’Auteur.
Si malgré son acceptation de l’œuvre et passé le délai de publication prévu au présent contrat, l’Éditeur ne procédait pas à la publication de celle-ci dans les six (6) mois de la mise en demeure qui lui serait faite par lettre recommandée avec demande d’avis de réception par l’Auteur, celui-ci reprendra de plein droit la libre disposition des droits cédés à l’article 17 ci-dessus.
Après, comme tu le soulignes fort bien, Agathe, lever ce bouclier maintenant, risquerait, je le crains, d'être perçu de manière un peu agressive.
Je comprends complètement ton agacement à voir tes mails laisser lettre morte. Vraiment, je ne cautionne pas du tout cette façon de traiter les auteurs. Mais je te suggère de persister à tenter de renouer le dialogue poliment, sans menace.
A combien de temps remontent vos derniers échanges ? Il y a eu les vacances de noël qui sont passées par là et qui peuvent, peut-être, allonger ce délai ? L'éditeur est peut-être actuellement en train de travailler sur un autre projet qui absorbe son temps (lancement d'un roman, corrections d'un autre roman, comptabilité de l'année passée, etc). Souvent, dans les petites maisons associatives, c'est une personne qui porte tout sur ses épaules, donc si y a un truc un peu lourd à gérer, elle ne peut pas déléguer et la machine se grippe.

Cela fait combien de courriers que tu as envoyés et pour lesquels tu n'as pas de réponse ?

edit : grillée par Macada, je plussoie tout ce qu'elle dit
Plein de courage pour supporter l'attente, c'est pas facile :love:

ed. Pocket : Le roi des fauves / Les loups chantants / La mort du temps
ed. Scrineo : Le dieu-oiseau / Mers mortes
ed. Gulfstream : Blé noir
ed. Magnard : Chevaux de foudre / La fille de Tchernobyl

Avatar de l’utilisateur
Lady Célia
Messages : 526
Inscription : sam. avr. 18, 2015 3:21 pm
Rang special : Etoile de Jour

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Lady Célia » dim. janv. 07, 2018 7:20 pm

(Devancé par Arya ^^)

A priori, les éditeurs sont des êtres humains qui n'ont aucun souci pour dialoguer avec leurs auteurs pour essayer de régler les problèmes.
J'avoue que je sais pas si certains font mariner leurs auteurs ou quoi, m'enfin a priori, il n'y a pas de raison. Un éditeur, en revanche, peu avoir plein de trucs à faire en même temps et donc mettre du temps à répondre. M'arrive d'avoir des mails que je mets de côté un bon moment avant de pouvoir y répondre par exemple : je peux pas être partout à la fois malheureusement.
Mais de manière générale, oui, les délais sont très longs. Et plus il y a d'acteurs impliqués, plus ce sera long... Et des fois, ça vient même des auteurs figurez-vous, qui oublient de répondre à un mail ou autre. Bref, de toute manière, s'armer de patience.

Maintenant, s'il y a un vrai litige pour une raison ou pour une autre, que l'éditeur répond pas au dialogue ou quoi. Bah, en théorie, tu as dans ton contrat un article résiliation dans lequel il est spécifié qu'en cas de manquement constaté, tu peux envoyer une lettre recommandée pour récupérer tes droits.
S'il y a pas ça, bah ton contrat est pas légal et par conséquent, tu t'en fiches du contrat, tu récupères tes droits quand tu veux.
Si vraiment il y a un souci, faut pas hésiter à envoyer un mail disant : attention, en cas de non réponse, je vais vous envoyer un recommander pour récupérer mes droits. Si l'éditeur a déjà investi de l'argent dans le projet, s'il s'avère qu'il est fautif, il le perdra. Donc a priori, ça risque de lui forcer un peu la main d'une manière ou d'une autre. Effectivement, comme dit Macada, ça te montrera à quel point il tient vraiment au projet :/

Après, je t'avoue que c'est un peu violent comme méthode, et sans savoir quel est le problème exactement, je peux pas dire si ça vaut le coup de faire pression comme ça... Bon après, j'ai eu suffisamment d'écho d'auteurs aussi pour savoir qu'il y a beaucoup d'abus de la part des éditeurs, donc bon. Je sais pas.
A la limite, si tu as un souci avec un interlocuteur en particulier et que c'est une structure suffisamment importante qui t'édite : adresse-toi à la hiérarchie de la personne ?

Désolé de pas pouvoir t'aider plus que ça :/
Challenge 2017 : Camille de Hanoeuvre (Roman - Low Fantasy)

Ma maison d'édition : Les Planètes Orphelines (Space Opera ou SF uniquement)

Mon blog de conseils d'écriture : Story Teller

Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
L'alchimiste qui transforme les pierres en fleurs
Messages : 2245
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Agathe Flore » dim. janv. 07, 2018 7:40 pm

Merci pour ta réponse, Macada, l'une ou l'autre grenouille m'a déjà avertie que les éditeurs ne vivent pas dans le même espace-temps que les auteurs :sifflote:
Macada a écrit :
dim. janv. 07, 2018 6:42 pm
Et puis, il peut arriver un moment où l'auteur est prêt à renoncer à ce contrat si les choses ne se débloquent pas. Dans ce cas, il peut expliquer cela à l'éditeur et lui demander d'avoir la gentillesse de lui redonner ses droits sans attendre. Si l'éditeur tient au projet, il fera tout ce qu'il peut pour le garder ; s'il ne peut vraiment pas assurer, il comprendra l'auteur et libérera les droits.
Je n'en suis pas là, heureusement. Je suis même prête à accepter un nouveau retard, du moment que je sois sûre de ne pas attendre pour rien. Car repartir de zéro, c'est la longue attente et l'incertitude, même si mon manuscrit serait meilleur maintenant après toutes les corrections. Et puis, la couverture est déjà faite, et elle est superbe. :hiii:
Lady Célia a écrit :Après, je t'avoue que c'est un peu violent comme méthode, et sans savoir quel est le problème exactement, je peux pas dire si ça vaut le coup de faire pression comme ça...
Je suis d'accord sur la violence du procédé, ça vaudra le coup seulement s'il ne se passe toujours rien d'ici à l'été... Je peux comprendre qu'il y ait des soucis et du retard, mais j'enrage de me poser un tas de questions sur un silence prolongé.

J'ai bien relu la clause que tu m'indiques, Arya, j'ai juste la même avec des délais plus courts (à mon avantage donc, si ça tourne vraiment mal). La date de publication prévue était le 30 novembre 2017, donc nous sommes déjà en retard avec un report en mars 2018. Maintenant je doute très fort que mon roman sorte dans deux mois.
Arya a écrit :
dim. janv. 07, 2018 7:02 pm
A combien de temps remontent vos derniers échanges ? Il y a eu les vacances de noël qui sont passées par là et qui peuvent, peut-être, allonger ce délai ?
Cela fait combien de courriers que tu as envoyés et pour lesquels tu n'as pas de réponse ?
Le dernier échange remonte au 20 novembre, avec une discussion en direct puis un mail avec des corrections éditoriales. Puis un message pour proposer une solution à un problème le 24 novembre (lu mais pas répondu), ensuite un mail le 30 novembre, et un message le 13 décembre (à nouveau lu et pas répondu), je n'ai pas osé en faire plus.
Je n'ai pas encore envoyé de courrier postal.
C'est en effet une petite maison où la machine peut se gripper pour n'importe quoi, mais envoyer un message pour prévenir l'auteur de ce qui se passe ne prend que 2 minutes... Comme disait Macada, ce n'est pas dans les moeurs, je suppose qu'il faut s'y faire...
Mu: L'ombre d'Atlantis T1 et Mu : La foudre de Quetzalcoatl T2 aux Éditions Underground
La cité des alchimistes en soumission
L'aigle et le lys en cycle

Avatar de l’utilisateur
Arya
Sugar toujours au top
Messages : 12138
Inscription : dim. oct. 25, 2009 6:39 pm
Rang special : Racaille des bois
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Arya » lun. janv. 08, 2018 12:58 pm

En effet, ça fait bien long...
Profite de la nouvelle année pour relancer courtoisement par mail : voeux + alors, on en est où ?
Et si toujours pas de réponse, je te suggère de hausser le ton.

ed. Pocket : Le roi des fauves / Les loups chantants / La mort du temps
ed. Scrineo : Le dieu-oiseau / Mers mortes
ed. Gulfstream : Blé noir
ed. Magnard : Chevaux de foudre / La fille de Tchernobyl

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2447
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Stef- » lun. janv. 08, 2018 1:57 pm

Les retards (à tous les niveaux de la chaîne de réalisation), je crois que c'est un problème classique (si on peut dire :roll: ) Et, en effet, le "compteur" tourne en principe à ton avantage (et si tu as une bien une cession sur les droits limitée dans le temps).

Ne te décourage pas Agathe, ça ne veut pas forcément dire que l'éditeur est de mauvaise volonté. S'il refuse de communiquer avec toi, c'est un autre souci, mais lorsque les deux parties sont courtoises et raisonnables, il n'y a pas de raison, cela devrait se débloquer.

Souvent, il faut trouver le bon tempo dans la communication (ni trop, ni trop peu). Et à discuter de temps à autre avec des éditeurs, ils se font parfois harceler par des auteurs, et du coup, craignent de communiquer plus régulièrement avec ceux qui se montreraient meilleurs élèves et resteraient raisonnables... C'est plus une question de relationnel entre personnes je pense. Mais c'est vrai que cela peut devenir une sorte de cercle vicieux. L'auteur a besoin d'être rassuré (l'éditeur aussi, à sa façon ?), et le silence n'est pas la meilleure manière...

Bon courage en tout cas ! :)

Avatar de l’utilisateur
Sytra
La Grande Mytra
Messages : 3510
Inscription : jeu. déc. 09, 2010 12:29 pm
Rang special : Batracienne occitane
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Sytra » lun. janv. 08, 2018 2:08 pm

Tu peux peut-être essayé de manoeuvrer subtilement pour avoir plus d'infos : profiter de la période pour envoyer tes voeux de bonne année, comme cela a été suggéré + mettre dans ton mail que tu t'inquiète de leur absence de réponse de ces derniers mois et leur demander si tout va bien de leur côté (ie "je vous considère de bonne foi, donc je me dis que votre silence n'est peut être pas volontaire et du coup je m'inquiète de savoir si tout va bien pour vous.")

Neuf fois sur dix, quand un éditeur ne répond pas/met très longtemps à répondre, c'est qu'il est sous l'eau/a des soucis personnels (surtout dans les micro/petites structures). Demander gentiment si tout va bien de son côté sera alors bien perçu, parce que c'est aussi montrer qu'on a conscience qu'on a affaire à une personne physique. (De la même manière qu'au bureau on s'inquièterait de l'absence prolongée d'un collègue par exemple. ;) )
Esclave consentante de Mère Fouettarde
Challenge 1er jet : Byakko
Sytra no Yume, mon blog
Des auteurs à l'Ouest, notre site d'auteurs avec Chapardeuse, Elikya et Roanne

Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
L'alchimiste qui transforme les pierres en fleurs
Messages : 2245
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Agathe Flore » mar. janv. 09, 2018 5:20 pm

Arya a écrit :
lun. janv. 08, 2018 12:58 pm
Profite de la nouvelle année pour relancer courtoisement par mail : voeux + alors, on en est où ?
Et si toujours pas de réponse, je te suggère de hausser le ton.
Merci pour le conseil judicieux :heart: , je ferai ça la semaine prochaine si aucune nouvelle n'est arrivée. On peut envoyer ses voeux jusqu'au 31 janvier.
Sytra a écrit :
lun. janv. 08, 2018 2:08 pm
Tu peux peut-être essayé de manoeuvrer subtilement pour avoir plus d'infos : profiter de la période pour envoyer tes voeux de bonne année, comme cela a été suggéré + mettre dans ton mail que tu t'inquiète de leur absence de réponse de ces derniers mois et leur demander si tout va bien de leur côté (ie "je vous considère de bonne foi, donc je me dis que votre silence n'est peut être pas volontaire et du coup je m'inquiète de savoir si tout va bien pour vous.")
Je leur avais déjà écrit ça dans mon mail de décembre (en gros), mais rien n'empêche de remettre le couvert à la mi-janvier : après tout, s'ils prévoient toujours de lancer mon roman à Livre Paris en mars, il est temps d'avancer :sifflote:
Peut-être ont-ils peur que je les harcèle, parce que je leur avais fait une visite surprise sur leur stand des Halliennales, en octobre dernier, après un bon mois d'interruptions des corrections éditoriales. Pourtant, ils m'avaient très bien accueillie et en avaient profité pour me briefer sur le processus de publication et de promotion du livre... :perplexe:

Si ça s'arrange, je vous tiendrai au courant :love:
Mu: L'ombre d'Atlantis T1 et Mu : La foudre de Quetzalcoatl T2 aux Éditions Underground
La cité des alchimistes en soumission
L'aigle et le lys en cycle

Avatar de l’utilisateur
Arya
Sugar toujours au top
Messages : 12138
Inscription : dim. oct. 25, 2009 6:39 pm
Rang special : Racaille des bois
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Arya » mar. janv. 09, 2018 6:53 pm

Pour les Hallienalles, au contraire, c'est super que tu sois passée les voir, ça veut dire que tu es dynamique, que tu vas sur les salons, que tu t'investis dans le milieu SFF ! Je trouve que pour un éditeur cela devrait donner une excellente impression au contraire.

ed. Pocket : Le roi des fauves / Les loups chantants / La mort du temps
ed. Scrineo : Le dieu-oiseau / Mers mortes
ed. Gulfstream : Blé noir
ed. Magnard : Chevaux de foudre / La fille de Tchernobyl

Avatar de l’utilisateur
Earane
Licorne magique de la mare.
Messages : 4662
Inscription : mer. avr. 15, 2009 10:40 am
Rang special : Aristogrenouille
Localisation : Par-delà le désert, au milieu des Tempêtes
Contact :

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Earane » mer. janv. 10, 2018 8:05 pm

Je rejoins entièrement Arya, ça montre que tu t'impliques déjà alors que tu n'as pas encore de bouquins sortis !
Je plussoie les conseils pour les voeux et glisser habilement justement où ils en sont, si tout va bien, etc.
Je pense bien à toi :love:
Souffleur de rêves (Tomes 1&2), Livr'S Editions
Rédemption, Livr's Editions
Mon challenge 2019 : Panthéon

Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
L'alchimiste qui transforme les pierres en fleurs
Messages : 2245
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Re: Relation auteur - éditeur : marge de manoeuvre

Message par Agathe Flore » jeu. janv. 11, 2018 12:23 pm

Earane a écrit :
mer. janv. 10, 2018 8:05 pm
Je rejoins entièrement Arya, ça montre que tu t'impliques déjà alors que tu n'as pas encore de bouquins sortis !
Je plussoie les conseils pour les voeux et glisser habilement justement où ils en sont, si tout va bien, etc.
Je pense bien à toi :love:
Merci Earane ! :love: :heart:
Je vais renvoyer un mail aujourd'hui, après tout on est déjà le 11 :o (le temps passe vite)
C'est idiot, mais je ne peux m'empêcher de me demander ce que j'ai pu faire de mal pour mériter ce silence...
Je me réjouis de te revoir le 27, avec les autres grenouilles nordiennes :youpi:
Mu: L'ombre d'Atlantis T1 et Mu : La foudre de Quetzalcoatl T2 aux Éditions Underground
La cité des alchimistes en soumission
L'aigle et le lys en cycle

Répondre