Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Alaëlle
Dompte les mammouths au mojito
Messages : 8304
Inscription : mar. déc. 09, 2014 10:44 am
Rang special : Grenouille bienveillante
Localisation : Forestelle, dans un arbral

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Alaëlle » lun. juin 25, 2018 11:33 am

:hiii: mais il est super, ce sujet de discussion ! Merci Elikya d'avoir ouvert ce fil. :heart:
Je me pose ici et reviens lire ça très vite... :wow:
Forestelle T1 paru en 07/2018
T2 paru en 03/2019
T3 en correction OLT
Ma page FB

Cycliste
Marraine d'Arcane, Elikya et Cali
Esclave consentante de Mère Fouettarde

Avatar de l’utilisateur
Jurle-Lamar
Messages : 483
Inscription : dim. déc. 18, 2016 9:39 pm
Rang special : Raptracien

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Jurle-Lamar » lun. juin 25, 2018 1:11 pm

Excellent fil de discussion ! J'ai tout lu d'une traite et je trouve ça super d'avoir accès à ce genre d'information, de pouvoir lire et appréhender les expériences de chacun ! Jusqu'à peu j'ignorais ce que SP voulait dire, et c'est clair que présenter son roman en 10 min à des gens... il y a des vidéos de ça, pour voir à quoi ce genre d'événement ressemble ? Je serais curieux d'écouter comment les autrices et auteurs défendent/vendent leurs oeuvres ! :love:

(Ça serait peut-être une bonne idée d'en parler un jour tous ensemble sur skype/discord nan ? :o)
Mon petit challenge : Les Fleurs de la Cité Insulaire.
Ma chaine YouTube (booktube) : Ludo Raconte

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9794
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Crazy » lun. juin 25, 2018 1:52 pm

Mariedelabas a écrit :
lun. juin 25, 2018 10:55 am
A titre personnel, je n'existe que sous pseudo sur les RS. J'ai opté pour cette solution très simple dès le début, d'autant plus que je ne réseaute pas avec ma famille par les RS. C'est juste ma vitrine d'écrivaillonne.
Pareil ;)
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
desienne
Papy Zombie du futur, Pape du Pulp
Messages : 2481
Inscription : ven. déc. 14, 2007 11:45 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par desienne » lun. juin 25, 2018 2:15 pm

Pareil, j'utilise uniquement mon nom de plume sur les réseaux sociaux. Dans un souci évident de clarté et de non-mélange des genres.
Je suis présent sur plusieurs plateformes que je n'utilise pas de la même façon et un site web où sont rappelés, centralisés, les éléments essentiels : bio, biblio, publications. J'envoie une newsletter toute simple dans le cadre du programme de mécénat tipeee, dans laquelle je donne des infos que je ne relate pas ailleurs.
Il m'est arrivé d'utiliser les RS pour faire de l'expérimentation narrative et je compte poursuivre sur ce terrain, notamment sur Mastodon.

Il existe tout un tas de théories sur les RS ; certains vous diront : « faites-ceci », « ne faites pas cela » ; de mon expérience : faites-vous plaisir. Un truc drôle, une anecdote, une image à partager, un bout de votre travail, une joie, une émotion... Si vous avez envie, faites-le, parce que ce sera vous. Chaque terrain est propice à l'expérimentation.
Perso, je m'amuse beaucoup à teaser par l'image ou le texte, à évoquer des bouts de travaux et j'aime aussi relayer les succès et les joies des autres auteurs et autrices.
Parution: Toxic S1 &2,Les Dividendes de l'Apocalypse, Exil, Zoulag, Voyager, Roses Mécaniques
Production: Nine
Site de l'auteur

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 995
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Jo Ann v. » lun. juin 25, 2018 4:00 pm

Najdah a écrit :
lun. juin 25, 2018 10:43 am
[Petite question d'ailleurs, concernant la communication : entre nom perso, nom de plume (ou d'artiste), pseudo ... je vois que sur Insta ce n'est pas toujours très clair comme frontière j'ai l'impression ?
Mon nom de plume est mon vrai nom. :wow:
Je ne suis que sur Instagram et Facebook.
Pour Facebook, mon profil privé n'a pas mon nom, ma page publique oui. Je ne veux pas que les gens me trouvent ou m'invitent sur mon profil (même s'il est facilement repérable, je ne me cache pas réellement).
:wow:
Des contes revisités aux portes de Paris (MxM Bookmark, Coll. Infinity) :
Au Sorbier des oiseleurs & Tango à minuit
Nouveautés

Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Asia M » lun. juin 25, 2018 5:13 pm

Florie a écrit :
lun. juin 25, 2018 7:42 am
Par contre il est tout à fait possible de communiquer en tant qu'artiste, de manière totalement décorrélée avec la promotion et la vente de livres. Je pense que ça peut aider à vendre des livres parce que ça augmente la visibilité, mais d'un autre côté il est effectivement possible que des gens s'intéressent à l'artiste sans s'intéresser à son oeuvre, et inversement. Mais si le but de cette communication d'artiste n'est pas de vendre des livres, alors ça ne pose aucun souci à mon sens.
Oui, là, je suis tout à fait d'accord... Pour moi, ne faire qu'écrire, c'est trop solitaire! Et en fait, je suis justement en plein dans une réflexion quant à la raison d'être de l'artiste au-delà de ses productions commercialisables et destinées au marché. Personnellement, j'aime écrire et vendre des romans, mais est-ce là tout ce à quoi le rôle de l'écrivain-e se réduit? Est-ce tout ce à quoi j'aspire?

Seulement, pour moi, ce genre de "communication" n'a justement pas grand-chose à voir avec le sujet du fil, qui parle de promouvoir, de valoriser un texte publié. D'ailleurs, la preuve, c'est que cet engagement social s'impose comme un besoin, un impératif (de parole, de partage, d'expérimentation). Bien sûr, on peut s'interroger sur la forme que cela va prendre, tâtonner et se tromper, mais le cheminement est fondamentalement inverse à celui qui consiste à se sentir obligé-e, à "apprendre", à être "briefé-e", et à devoir trouver quoi dire.

On a beaucoup dit : si vous n'êtes pas inspiré-e, ne le faites pas. Et pourtant, on dirait que les auteurs sont mal à l'aise avec ça, gardent quelque part l'intime conviction qu'ils devraient être inspirés, qu'ils y perdent quelque chose, et continuent à chercher des moyens d'être inspirés, si possible... Auraient-ils ce même souci si, par exemple, ils vivaient de leur plume? (ou tout autre but ultime qui est le vôtre)

C'est une bonne question à se poser, pour déterminer si notre envie de "faire plus" provient de la bonne préoccupation : est-ce qu'on est dans une démarche compensatoire par rapport à un manque perçu (manque de ventes, mais aussi potentiellement de reconnaissance, de légitimité), ou est-ce qu'on perçoit cela comme une partie intégrante de notre vocation, au même titre qu'écrire de la littérature?
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
Florie
Tueuse de canaris et dévoreuse de fromage
Messages : 2353
Inscription : jeu. août 27, 2015 3:57 pm
Rang special : Nife en l'Air
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Florie » mar. juin 26, 2018 8:44 am

Najdah a écrit :
lun. juin 25, 2018 10:43 am
Petite question d'ailleurs, concernant la communication : entre nom perso, nom de plume (ou d'artiste), pseudo ... je vois que sur Insta ce n'est pas toujours très clair comme frontière j'ai l'impression ?
C'est la professionnelle de la communication qui répond, mais c'est effectivement une question à se poser au moment de poser sa stratégie : avec quelle identité va-t-on parler sur internet? Est-ce qu'on a envie que ce soit mélangé avec les profils sociaux privés ou pas? Est-ce qu'on veut bien distinguer l'identité de l'auteur/artiste de la personne que vous êtes par ailleurs?

Si j'avais un conseil à donner sur la question de l'identité de communication sur internet, c'est qu'il faudrait qu'elle soit claire. Pour que les gens vous retrouvent facilement, l'idéal serait d'avoir un même nom ou pseudo sur les différents réseaux sociaux. Cela peut être le vrai nom (par exemple Samantha Bailly utilise son nom complet), un nom de plume (comme plusieurs personnes ci-dessus), ou bien un pseudo internet dédié (c'est ce que je fais avec "Florieteller" par exemple : "Teller" n'est ni mon nom de famille ni mon nom de plume, c'est juste un pseudo internet reconnaissable avec un jeu de sonorité qui est censé rappeler "Storyteller" aux anglophones ^^)
desienne a écrit :
lun. juin 25, 2018 2:15 pm
Il existe tout un tas de théories sur les RS ; certains vous diront : « faites-ceci », « ne faites pas cela » ; de mon expérience : faites-vous plaisir. Un truc drôle, une anecdote, une image à partager, un bout de votre travail, une joie, une émotion... Si vous avez envie, faites-le, parce que ce sera vous. Chaque terrain est propice à l'expérimentation.
Perso, je m'amuse beaucoup à teaser par l'image ou le texte, à évoquer des bouts de travaux et j'aime aussi relayer les succès et les joies des autres auteurs et autrices.
Je suis tout à fait d'accord avec ça : pour moi, dès que la communication est forcée, ça se sent. Surtout sur les réseaux sociaux où c'est censé être un partage direct de l'artiste vers son audience. Je dirais d'écouter un peu son inspiration aussi, même si c'est utile de connaître un peu les bases de la communication pour le présenter d'une manière qui apporte de la valeur aux gens qui nous suivent. Relayer les succès des autres artistes d'un même milieu est super intéressant aussi - ça fait partie du partage et de la connexion qui rendent justement tout ça un peu plus fun, à mon sens en tout cas ^^
Asia M a écrit :
lun. juin 25, 2018 5:13 pm
Seulement, pour moi, ce genre de "communication" n'a justement pas grand-chose à voir avec le sujet du fil, qui parle de promouvoir, de valoriser un texte publié.
Alors je n'avais pas compris le sujet du fil comme ça : comme il y a une virgule après "Communiquer", je l'ai entendu comme : communiquer (en tant qu'auteur) ET promouvoir ses textes. Du coup il me semblait que ce fil se prêtait bien à la discussion au sujet de la communication en général. Et justement, pour moi dont c'est le métier, je trouve super intéressant de réfléchir à la communication telle qu'elle est à la base : un lien authentique entre des êtres humains (ici entre artistes, entre l'auteur et ses lecteurs, entre personnes qui s'intéressent aux mêmes sujets et échangent dessus...)
Asia M a écrit :
lun. juin 25, 2018 5:13 pm
C'est une bonne question à se poser, pour déterminer si notre envie de "faire plus" provient de la bonne préoccupation : est-ce qu'on est dans une démarche compensatoire par rapport à un manque perçu (manque de ventes, mais aussi potentiellement de reconnaissance, de légitimité), ou est-ce qu'on perçoit cela comme une partie intégrante de notre vocation, au même titre qu'écrire de la littérature?
C'est une bonne question, et je pense que ça rejoint le "pourquoi" : à mon sens, il est essentiel de se demander pourquoi on communique avant de lancer quoi que ce soit :mrgreen:
Explorer les possibles avec optimisme : Florieteller
Challenge en cours | Space opéra d'enquête (cosy, optimiste avec une pointe d'humour) : Rendez-vous au Cygne Noir

Avatar par Amaryan :heart:

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 995
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Jo Ann v. » mar. juin 26, 2018 12:51 pm

Florie a écrit :
mar. juin 26, 2018 8:44 am
Si j'avais un conseil à donner sur la question de l'identité de communication sur internet, c'est qu'il faudrait qu'elle soit claire. Pour que les gens vous retrouvent facilement, l'idéal serait d'avoir un même nom ou pseudo sur les différents réseaux sociaux. Cela peut être le vrai nom (par exemple Samantha Bailly utilise son nom complet), un nom de plume (comme plusieurs personnes ci-dessus), ou bien un pseudo internet dédié (c'est ce que je fais avec "Florieteller" par exemple : "Teller" n'est ni mon nom de famille ni mon nom de plume, c'est juste un pseudo internet reconnaissable avec un jeu de sonorité qui est censé rappeler "Storyteller" aux anglophones ^^)
C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il y a quasiment dix ans, j'ai commencé à m'inscrire aux forums d'écriture avec mon prénom !
(Avant, j'avais des pseudos, mais je me suis dit que je voulais qu'on sache qui je suis hors des forums, quand même... :hihihi: )
:wow:
Des contes revisités aux portes de Paris (MxM Bookmark, Coll. Infinity) :
Au Sorbier des oiseleurs & Tango à minuit
Nouveautés

Avatar de l’utilisateur
Agathe Flore
Messages : 2078
Inscription : mer. juin 08, 2016 3:19 pm
Rang special : Elfe sylvestre qui court avec les loups
Localisation : Spa (Belgique)

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Agathe Flore » mar. juin 26, 2018 3:05 pm

Que d'interventions intéressantes sur ce fil depuis son lancement :heart: :merci2:
En particulier celle d'Arya qui m'éclaire sur certains aspects du métier… Et savoir qu'il y a encore plus de photos de ton chien sur Instagram me motivera peut-être assez pour m'y inscrire ^^
Asia M a écrit :
lun. juin 25, 2018 5:13 pm
Florie a écrit :
lun. juin 25, 2018 7:42 am
Par contre il est tout à fait possible de communiquer en tant qu'artiste, de manière totalement décorrélée avec la promotion et la vente de livres. Je pense que ça peut aider à vendre des livres parce que ça augmente la visibilité, mais d'un autre côté il est effectivement possible que des gens s'intéressent à l'artiste sans s'intéresser à son oeuvre, et inversement. Mais si le but de cette communication d'artiste n'est pas de vendre des livres, alors ça ne pose aucun souci à mon sens.
Oui, là, je suis tout à fait d'accord... Pour moi, ne faire qu'écrire, c'est trop solitaire! Et en fait, je suis justement en plein dans une réflexion quant à la raison d'être de l'artiste au-delà de ses productions commercialisables et destinées au marché. Personnellement, j'aime écrire et vendre des romans, mais est-ce là tout ce à quoi le rôle de l'écrivain-e se réduit? Est-ce tout ce à quoi j'aspire?

Seulement, pour moi, ce genre de "communication" n'a justement pas grand-chose à voir avec le sujet du fil, qui parle de promouvoir, de valoriser un texte publié. D'ailleurs, la preuve, c'est que cet engagement social s'impose comme un besoin, un impératif (de parole, de partage, d'expérimentation). Bien sûr, on peut s'interroger sur la forme que cela va prendre, tâtonner et se tromper, mais le cheminement est fondamentalement inverse à celui qui consiste à se sentir obligé-e, à "apprendre", à être "briefé-e", et à devoir trouver quoi dire.

On a beaucoup dit : si vous n'êtes pas inspiré-e, ne le faites pas. Et pourtant, on dirait que les auteurs sont mal à l'aise avec ça, gardent quelque part l'intime conviction qu'ils devraient être inspirés, qu'ils y perdent quelque chose, et continuent à chercher des moyens d'être inspirés, si possible... Auraient-ils ce même souci si, par exemple, ils vivaient de leur plume? (ou tout autre but ultime qui est le vôtre)

C'est une bonne question à se poser, pour déterminer si notre envie de "faire plus" provient de la bonne préoccupation : est-ce qu'on est dans une démarche compensatoire par rapport à un manque perçu (manque de ventes, mais aussi potentiellement de reconnaissance, de légitimité), ou est-ce qu'on perçoit cela comme une partie intégrante de notre vocation, au même titre qu'écrire de la littérature?
Je pense que la communication de promotion pure et celle qui tourne autour de la personne de l'auteur se complètent et peuvent ensemble améliorer les ventes. La promo dépersonnalisée fait "marketing pur" et peut être rhédibitoire (on est tellement matraqués de pub de toutes parts) et certains n'ont peut-être pas envie d'en savoir trop sur la vie de l'auteur: un bon équilibre à trouver à mon avis, un mix promo / vie de l'auteur à peu près moitié / moitié. À l'heure des réseaux sociaux, l'écrivain d'aujourd'hui doit se dévoiler un peu, être fun, aimer le contact avec les gens pour amener les lecteurs à s'intéresser à ses œuvres. Tout cela fait partie de la promotion 3.0, mais si l'auteur se force, cela se sent et c'est contre-productif comme disait quelqu'un plus haut (Florie ?).
En théorie du moins, car je ne le fais pas vraiment sur ma page facebook. J'apprécie beaucoup les blogs / sites / pages d'auteur qui parlent aussi de leur routine d'écriture et qui donnent des informations utiles comme celles qu'on trouve dans cette section. Les vidéos YouTube d'Olivier Gay me font bien marrer, mais je ne suis guère inspirée pour faire pareil. Pour les infos utiles, il me semble que les auteurs plus expérimentés ont déjà tout dit. Aborder ma routine d'écrivain reviendrait aussi à parler du non-statut glauque des artistes en Belgique (ce qui n'intéresserait personne en plus de me mettre mal à l'aise). Pour répondre à la question d'Asia M, je serais bien plus inspirée si je vivais de ma plume ou si j'exerçais un emploi à côté. Donc, entre les salons et les sorties, ma page dort.

La question du pseudo et du nom de plume est importante aussi. Mon nom de plume est proche de mon vrai nom (il y a juste mon nom de famille en plus). Cela a ses avantages (ne pas vivre coupé en deux, promotion plus facile parmi le réseau des amis et connaissances) et ses inconvénients (les employeurs trouvent facilement mon livre et certains s'interrogent sur ma motivation dans un "vrai" emploi). Sur facebook, on reçoit tellement d'invitations d'amis de gens étranges que c'est difficile de dire s'il y a un rapport avec notre activité d'auteur ou pas (des photos d'un mec en torse nu pas plus tard qu'hier, avec l'horripilant "sa va ? ^^ )
Mu: L'ombre d'Atlantis T1 et Mu : La foudre de Quetzalcoatl T2 aux Éditions Underground
La cité des alchimistes en soumission
L'aigle et le lys en cycle

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4442
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Elikya » mar. juin 26, 2018 3:54 pm

Beorn a écrit un truc super intéressant, sur le fil de Calame et je me permet de le recopier ici :
Beorn a écrit :Justement, cette année, Bragelonne a oublié de m'inviter à signer les SP. Du coup, je ne sais pas combien il y en a eu, ni s'il y a eu des oublis, et j'ai dû m'excuser auprès des gens que je connaissais et qui me chroniquaient depuis longtemps pour ne pas leur avoir mis un petit mot.
Je pensais me fier entièrement à l’éditeur concernant les SP, mais cette expérience montre qu’il faut rester super vigilant, notamment concernant les destinataires et la personnalisation des exemplaires.
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Arya
Sugar toujours au top
Messages : 12070
Inscription : dim. oct. 25, 2009 6:39 pm
Rang special : Racaille des bois
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Arya » mar. juin 26, 2018 5:20 pm

Je trouve vos échanges tout à fait passionnant. :love:
Jurle-Lamar a écrit :
lun. juin 25, 2018 1:11 pm
Excellent fil de discussion ! J'ai tout lu d'une traite et je trouve ça super d'avoir accès à ce genre d'information, de pouvoir lire et appréhender les expériences de chacun ! Jusqu'à peu j'ignorais ce que SP voulait dire, et c'est clair que présenter son roman en 10 min à des gens... il y a des vidéos de ça, pour voir à quoi ce genre d'événement ressemble ? Je serais curieux d'écouter comment les autrices et auteurs défendent/vendent leurs oeuvres ! :love:

(Ça serait peut-être une bonne idée d'en parler un jour tous ensemble sur skype/discord nan ? :o)
Je ne pense pas qu'il existe de vidéo de ce genre de réunion. C'est vraiment une réunion de travail, très "fermée".

merci pour mon chien sur instagram ^^

ed. Pocket : Le roi des fauves / Les loups chantants / La mort du temps
ed. Scrineo : Le dieu-oiseau / Mers mortes
ed. Gulfstream : Blé noir
ed. Magnard : Chevaux de foudre / La fille de Tchernobyl

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 995
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Jo Ann v. » mar. juin 26, 2018 5:28 pm

Elikya a écrit :
mar. juin 26, 2018 3:54 pm
Je pensais me fier entièrement à l’éditeur concernant les SP, mais cette expérience montre qu’il faut rester super vigilant, notamment concernant les destinataires et la personnalisation des exemplaires.
Pour meilleur que soit l'éditeur, je ne pense plus qu'on puisse se reposer sur lui à 100 %.
:wow:
Des contes revisités aux portes de Paris (MxM Bookmark, Coll. Infinity) :
Au Sorbier des oiseleurs & Tango à minuit
Nouveautés

Avatar de l’utilisateur
Mariedelabas
Sphinx, Maîtresse-Jouet des chenilles cosmiques
Messages : 12111
Inscription : sam. mars 03, 2012 4:41 pm
Rang special : Chenille cycliste
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Mariedelabas » mar. juin 26, 2018 6:40 pm

Jo Ann v. a écrit :
mar. juin 26, 2018 5:28 pm
Elikya a écrit :
mar. juin 26, 2018 3:54 pm
Je pensais me fier entièrement à l’éditeur concernant les SP, mais cette expérience montre qu’il faut rester super vigilant, notamment concernant les destinataires et la personnalisation des exemplaires.
Pour meilleur que soit l'éditeur, je ne pense plus qu'on puisse se reposer sur lui à 100 %.
J'ai beaucoup moins d'expérience que nombre d'entre vous mais je me souviens que JC Dunyach nous a dit que le monde de l'édition en France, c'est une affaire de PME ou de micro-entreprises. Que même Gallimard est une petite boite d'une cinquantaine de personnes. Donc il faut s'attendre à des moyens de PME, surtout en matière de personnel ou de fonds. Pas de miracle à attendre, quoi.

Je suis perso d'un tempérament à aider la chance et à ne pas attendre que ça tombe tout cuit. Je remarque surtout que les auteurs débutants qui se bagarrent pour leurs textes, vont en salon, sont présents sur les réseaux sociaux, etc., écrivent et publient des nouvelles, par exemple, entre deux "grosses" publications, ça finit par payer, par leur donner une visibilité qui dépasse celle de leur maison d'édition (et je pense qu'il peut être futé de publier dans plusieurs maisons différentes, si on peut). Mettre son roman chez un éditeur et ensuite ne jamais sortir de chez soi par manque de temps ou de motivation, je crains que ça ne signifie condamner son livre à être très vite oublié. Donc je suppose qu'on peut étendre cette idée à d'autres étapes, comme l'envoi des SP et leur personnalisation.
L'Oeil du Lémurien
Mon carnet de bord de Cycliste
Sphinx, Maîtresse-Jouet des chenilles cosmiques, Atelier de la Pelote Stellaire

Avatar de l’utilisateur
Jurle-Lamar
Messages : 483
Inscription : dim. déc. 18, 2016 9:39 pm
Rang special : Raptracien

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Jurle-Lamar » mar. juin 26, 2018 8:08 pm

Arya a écrit :
mar. juin 26, 2018 5:20 pm
Je trouve vos échanges tout à fait passionnant. :love:
Jurle-Lamar a écrit :
lun. juin 25, 2018 1:11 pm
Excellent fil de discussion ! J'ai tout lu d'une traite et je trouve ça super d'avoir accès à ce genre d'information, de pouvoir lire et appréhender les expériences de chacun ! Jusqu'à peu j'ignorais ce que SP voulait dire, et c'est clair que présenter son roman en 10 min à des gens... il y a des vidéos de ça, pour voir à quoi ce genre d'événement ressemble ? Je serais curieux d'écouter comment les autrices et auteurs défendent/vendent leurs oeuvres ! :love:

(Ça serait peut-être une bonne idée d'en parler un jour tous ensemble sur skype/discord nan ? :o)
Je ne pense pas qu'il existe de vidéo de ce genre de réunion. C'est vraiment une réunion de travail, très "fermée".

merci pour mon chien sur instagram ^^
Hum, ce n'est pas étonnant que ça soit fermé, mais j'avais un petit espoir quand même :croise:

Mariedelabas a écrit :
mar. juin 26, 2018 6:40 pm
J'ai beaucoup moins d'expérience que nombre d'entre vous mais je me souviens que JC Dunyach nous a dit que le monde de l'édition en France, c'est une affaire de PME ou de micro-entreprises. Que même Gallimard est une petite boite d'une cinquantaine de personnes. Donc il faut s'attendre à des moyens de PME, surtout en matière de personnel ou de fonds. Pas de miracle à attendre, quoi.

Je suis perso d'un tempérament à aider la chance et à ne pas attendre que ça tombe tout cuit. Je remarque surtout que les auteurs débutants qui se bagarrent pour leurs textes, vont en salon, sont présents sur les réseaux sociaux, etc., écrivent et publient des nouvelles, par exemple, entre deux "grosses" publications, ça finit par payer, par leur donner une visibilité qui dépasse celle de leur maison d'édition (et je pense qu'il peut être futé de publier dans plusieurs maisons différentes, si on peut). Mettre son roman chez un éditeur et ensuite ne jamais sortir de chez soi par manque de temps ou de motivation, je crains que ça ne signifie condamner son livre à être très vite oublié. Donc je suppose qu'on peut étendre cette idée à d'autres étapes, comme l'envoi des SP et leur personnalisation.
Faut-il encore que les autrices/auteurs en question écrivent des nouvelles :p Je suis entièrement d'accord avec toi. Après, outre la communication, il faut avouer que beaucoup ont "peur" de se montrer, de se dévoiler, la com', ça effraie il faut dire. En somme, c'est le placement en librairie qui a un réel impact sur les ventes, mais c'est la présence en salons/aux événements qui permet de faire connaître sa petite bouille.

Damn, JC Dunyach n'a pas parlé de ça lors de la masterclass, il n'y avait pas assez de temps aussi, mais c'est super intéressant !
Mon petit challenge : Les Fleurs de la Cité Insulaire.
Ma chaine YouTube (booktube) : Ludo Raconte

Avatar de l’utilisateur
Jo Ann v.
CoCynelle
Messages : 995
Inscription : jeu. sept. 03, 2009 12:26 am
Rang special : Batracienne rouge et noire
Localisation : Devant Wally
Contact :

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Message par Jo Ann v. » mar. juin 26, 2018 8:57 pm

Jurle-Lamar a écrit :
mar. juin 26, 2018 8:08 pm
En somme, c'est le placement en librairie qui a un réel impact sur les ventes, mais c'est la présence en salons/aux événements qui permet de faire connaître sa petite bouille.
Ce qui marche vraiment, c'est le bouche-à-oreille.
Tu peux être anonyme, ne jamais te montrer, ne pas avoir de réseaux sociaux, ne jamais te déplacer.
Si le titre de ton livre circule, même numérique (donc pas du tout en librairie), c'est le jackpot. À partir de là, des éditeurs traditionnels, les plus « prestigieux » germanopratins même, vont aller te chercher.

Il y a d'autres romanciers qui même s'ils sont présents sur les réseaux, ne font pas de salons parce que géographiquement improbable, mais ça n'empêche pas qu'ils ont un succès fou.

La librairie a cessé d'être le plus du plus pour le succès (même si ça contribue pas mal, on est d'accord).
:wow:
Des contes revisités aux portes de Paris (MxM Bookmark, Coll. Infinity) :
Au Sorbier des oiseleurs & Tango à minuit
Nouveautés

Répondre