Page 4 sur 7

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mar. juin 26, 2018 9:43 pm
par Jurle-Lamar
Jo Ann v. a écrit :
mar. juin 26, 2018 8:57 pm
Jurle-Lamar a écrit :
mar. juin 26, 2018 8:08 pm
En somme, c'est le placement en librairie qui a un réel impact sur les ventes, mais c'est la présence en salons/aux événements qui permet de faire connaître sa petite bouille.
Ce qui marche vraiment, c'est le bouche-à-oreille.
Tu peux être anonyme, ne jamais te montrer, ne pas avoir de réseaux sociaux, ne jamais te déplacer.
Si le titre de ton livre circule, même numérique (donc pas du tout en librairie), c'est le jackpot. À partir de là, des éditeurs traditionnels, les plus « prestigieux » germanopratins même, vont aller te chercher.

Il y a d'autres romanciers qui même s'ils sont présents sur les réseaux, ne font pas de salons parce que géographiquement improbable, mais ça n'empêche pas qu'ils ont un succès fou.

La librairie a cessé d'être le plus du plus pour le succès (même si ça contribue pas mal, on est d'accord).
En vérité, je faisais un résumé de ce que j'avais lu dans ce fil de discussion ;D
Par contre évidemment, le bouche à oreille est important, seulement, comment le déclencher ? Il faut taper dans l'oeil de quelqu'un avec une histoire vraiment sympa, qu'on ait des reviews ou des critiques, ou bien ça peut être totalement random comme certain-e-s l'ont fait savoir. C'est en ce sens, je crois, que les salons sont bénéfiques, car ils contribuent largement au bouche à oreille... Du moins, c'est l'image que je m'en fais, car pour ma part je fais du bouche à oreille pour pas mal d'autrices et d'auteurs que je découvre derrière les tables.

Ceci n'est que mon opinion, et celle-ci est amenée à changer, car je ne suis pas auteur publié, je n'ai donc pas eu affaire directement à tout ça, mais je côtoie assez de gens de l'édition ou d'auteur pour me faire une vague idée de la chose. (d'où le fait que je précise que ce n'est que mon opinion ; ne me crucifiez pas sur place <3 )

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juin 27, 2018 8:56 am
par Florie
Pour la question des salons, Cindy van Wilder et Agnès Marot en ont parlé de manière super intéressante à la dernière rencontre tremplins : en gros ce qu'elles disaient, c'est qu'il n'y a pas forcément de corrélation entre la queue pour les dédicaces en salon et le nombre de ventes global sur un livre.

En d'autres termes, un auteur peut avoir la queue dans un salon (et bien vendre dans ce salon-là) mais que son livre se vende globalement mal, et un autre auteur poireauter devant sa table mais que son livre soit un succès par ailleurs.

Elles disaient aussi que les salons présentent un véritable intérêt quand on est publié dans une toute petite ME qui n'a pas de diffuseur/distributeur, parce qu'en gros c'est le seul moyen de se faire connaître à son public potentiel. En revanche pour les auteurs publiés dans des ME qui font le travail de diffusion/distribution, c'est beaucoup moins utile en termes de ventes.

Enfin, elles expliquaient que les ventes ne sont pas forcément la seule motivation à faire des salons : animer des tables rondes, rencontrer les lecteurs et leur parler pendant les dédicaces, ce peut être un vrai plaisir si c'est votre truc.

Pour terminer avec les paroles rapportées, j'avais bien aimé aussi la vision de Lionel Davoust qu'il avait (trop brièvement) partagée lors de la table ronde sur la rémunération des auteurs aux Imaginales : il voit l'auteur comme un entrepreneur en fait - vu que c'est une carrière où on est son propre patron, où on gère bien souvent une autre activité professionnelle à côté (lui est traducteur par exemple) et où on est en relation avec d'autres professionnels (les éditeurs, les organisateurs de salon, etc.). Et en tant qu'entrepreneur, on aborde les choses d'une manière différente, y compris dans sa communication. Alors il n'était malheureusement pas entré dans le détail - il avait juste donné l'exemple que lui ne signait pas un contrat d'édition en-dessous de 10% de droits d'auteur) mais étant moi-même entrepreneuse par ailleurs, je trouve cette vision plutôt intéressante pour choisir comment aborder notre carrière d'écrivain ^^

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juin 27, 2018 9:04 am
par Crazy
Florie a écrit :
mer. juin 27, 2018 8:56 am
Pour la question des salons, Cindy van Wilder et Agnès Marot en ont parlé de manière super intéressante à la dernière rencontre tremplins

Pour terminer avec les paroles rapportées, j'avais bien aimé aussi la vision de Lionel Davoust qu'il avait (trop brièvement) partagée lors de la table ronde sur la rémunération des auteurs aux Imaginales
[pagedepub]
Le CR de ces deux conférences est dispo sur mon blog :sifflote:
https://chezcrazy.blogspot.com/2018/06/ ... ilder.html
https://chezcrazy.blogspot.com/2018/06/ ... teurs.html
[/pagedepub]

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juin 27, 2018 12:02 pm
par Jo Ann v.
Je suis 100 % d'accord sur la vision de l'écrivain comme un entrepreneur, je dirais même un freelance !
J'ai d'ailleurs entamé des formations depuis la Rentrée en ce sens. :croise:

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juin 27, 2018 2:58 pm
par Elikya
Pour votre info, j'ai fait un récapitulatif dans le deuxième post de ce fil :
viewtopic.php?f=1350&t=223334&p=1588826#p1588826

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : ven. juin 29, 2018 10:35 am
par Florie
Jo Ann v. a écrit :
mer. juin 27, 2018 12:02 pm
Je suis 100 % d'accord sur la vision de l'écrivain comme un entrepreneur, je dirais même un freelance !
J'ai d'ailleurs entamé des formations depuis la Rentrée en ce sens. :croise:
Quel genre de formation? Ça m'intéresse :wow:
Elikya a écrit :
mer. juin 27, 2018 2:58 pm
Pour votre info, j'ai fait un récapitulatif dans le deuxième post de ce fil :
viewtopic.php?f=1350&t=223334&p=1588826#p1588826
Super idée, merci !

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : ven. juin 29, 2018 2:44 pm
par Jo Ann v.
Florie a écrit :
ven. juin 29, 2018 10:35 am
Jo Ann v. a écrit :
mer. juin 27, 2018 12:02 pm
Je suis 100 % d'accord sur la vision de l'écrivain comme un entrepreneur, je dirais même un freelance !
J'ai d'ailleurs entamé des formations depuis la Rentrée en ce sens. :croise:
Quel genre de formation? Ça m'intéresse :wow:
J'en ai testé plusieurs « se lancer en tant que freelance » et en marketing digital. (Dont celle qu'a mentionné Dorian.)
J'ai appris beaucoup de choses, ç'a m'a donné tout plein d'idées et je n'ai encore rien appliqué ( :wamp: ).
Je pense à ma communication comme une « stratégie », donc maintenant que j'ai terminé mes cours, je commence à changer petit à petit mes supports. Mon site évolue constamment, ma newsletter évolue constamment, de même pour mon compte Instagram (Facebook = :fatigue: ). Ça vient par petites touches, mais quand je compare entre la Rentrée et maintenant, ça n'a plus rien à voir !
À partir de la Rentrée, je vais vraiment m'impliquer. :ronge:

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mar. juil. 10, 2018 4:28 pm
par Citarienne
Je suis désolée, je ne vois cette notification que maintenant... :rougit: :rougit: :rougit:
J'ai eu des soucis persos et viens seulement de me reconnecter sur le fil, pas le temps de tout lire, mais voici un (tout petit) feedback.

Pour moi, ce qui marche LE PLUS côté com, ce sont les marque-pages.
Je les fais fabriquer sur Printoclock, ils me reviennent à quelques centimes pièce et me servent d'approche en Salon et de "carte de visite" ensuite. Il faut veiller à ce qu'ils ne soient pas trop "objets publicitaires" non plus...

Je crois à la patience et à la persévérance. Je ne cherche pas à VENDRE mes livres au plus grand nombre, mais à trouver un maximum de lecteurs intéressés par le sujet. En Salon, il a dû m'arriver deux fois seulement de dédicacer mon livre "à regret" en pensant que le lecteur n'allait pas l'apprécier (et une des deux, j'ai eu la preuve que je m'étais trompée)... Du coup, je n'ai pas vendu des milliers d'exemplaires de mes titres MAIS ceux-ci se vendent toujours, plus de 4 ans après la première publi pour "Eclosia ou l'Ecosse des légendes" et je n'ai aucune note en-dessous de 4,5/5 sur Amazon...

Donc pour moi la clé c'est de trouver son public, pas d'être diffusé partout. D'où ma présence régulière en Salons. La première année dans un lieu est souvent un peu "poussive" mais comme je "produis" régulièrement et que les lecteurs sont en général fidèles, dès la 2e j'ai des "anciens" qui reviennent et ça, c'est le bonheur... :love:

J'ai un "avatar", c'est à dire une image du lecteur IDEAL de mes histoires : il s'agit d'une femme entre 25 et 35 ans, habillée à la cool, souriante, un peu rêveuse.
Je ne dis pas que tous mes lecteurs sont comme cela, je dis que c'est la lectrice "idéale". Eh bien, celle-là, je ne la laisse pas passer en Salon sans l'aborder, lui proposer un marque-page.
Et il est rare que je me trompe à son sujet : même si elle n'achète pas le livre, elle a en général l'air intéressé... :love:

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mar. juil. 10, 2018 10:10 pm
par Elikya
Ma chère Citarienne, il est bien naturel que la santé de ta fille passe avant le reste. J’ai bien pensé à vous depuis ton post facebook et j’espère que ça va mieux. :heart:

Je note l’importance des marque-page pour intéresser les lecteurs sans se ruiner et j’apprécie beaucoup ta démarche, qui ne vise pas à vendre à tout prix, mais à te construire un lectorat fidèle.

:merci2: pour ton témoignage.

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juil. 11, 2018 8:09 pm
par Citarienne
Elikya a écrit :
mar. juil. 10, 2018 10:10 pm
j’espère que ça va mieux. :heart:
On a appris, juste après les Imaginales, que malheureusement elle aurait ces crises à vie, donc c'est assez démoralisant... Mais cela fait chaud au coeur de se sentir entourées, merci beaucoup. :heart:
j’apprécie beaucoup ta démarche, qui ne vise pas à vendre à tout prix, mais à te construire un lectorat fidèle.
Oui, pour moi c'est une vraie clé, ce qui me permet d'être en paix avec le fait de "vendre" mon livre : je ne vends pas mon âme, contrairement à certains auteurs, un peu désespérés et prêts à tout pour cela (je ne pense à personne de la Mare, hein :love: ). :)
Mais connaissant ta douceur et ta gentillesse, je pense que tu n'a pas de soucis à te faire à ce sujet. :love:

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juil. 11, 2018 9:11 pm
par Jurle-Lamar
Citarienne a écrit :
mer. juil. 11, 2018 8:09 pm
Elikya a écrit :
mar. juil. 10, 2018 10:10 pm
j’espère que ça va mieux. :heart:
On a appris, juste après les Imaginales, que malheureusement elle aurait ces crises à vie, donc c'est assez démoralisant... Mais cela fait chaud au coeur de se sentir entourées, merci beaucoup. :heart:
j’apprécie beaucoup ta démarche, qui ne vise pas à vendre à tout prix, mais à te construire un lectorat fidèle.
Oui, pour moi c'est une vraie clé, ce qui me permet d'être en paix avec le fait de "vendre" mon livre : je ne vends pas mon âme, contrairement à certains auteurs, un peu désespérés et prêts à tout pour cela (je ne pense à personne de la Mare, hein :love: ). :)
Mais connaissant ta douceur et ta gentillesse, je pense que tu n'a pas de soucis à te faire à ce sujet. :love:
Je trouve que ton approche est la "bonne", mais en vérité c'est surtout qu'elle est très fusionnelle avec l'idée qu'on se fait de la "morale d'auteur". D'où le fait que j'approuve :p L'idée n'est pas de vendre, mais d'avoir une petit communauté avec qui échanger sur les livres que tu as écrits ^_^ Je suis partisan de la présence en salon (ne serait-ce que pour rencontrer du monde et retrouver des personnes :p D'ailleurs, tu me dois toujours une photo ensemble, je dis ça comme ça...)

Quand à ta petite famille, j'ignorais tout de la situation =/ J'espère que ça va aller en s'arrangeant :croise: :heart:

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juil. 11, 2018 9:37 pm
par Elikya
Citarienne a écrit :
mer. juil. 11, 2018 8:09 pm
On a appris, juste après les Imaginales, que malheureusement elle aurait ces crises à vie, donc c'est assez démoralisant... Mais cela fait chaud au coeur de se sentir entourées, merci beaucoup. :heart:
J’en suis vraiment navrée, je prendrai des nouvelles à l’avenir en lisant ta Newsletter. Je m’aperçois aussi que je suis en plein dans ta cible ! 35 ans, rêveuse, c’est tout à fait moi !

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : mer. juil. 11, 2018 10:20 pm
par Citarienne
Jurle-Lamar a écrit :
mer. juil. 11, 2018 9:11 pm
D'ailleurs, tu me dois toujours une photo ensemble, je dis ça comme ça...)

Next time ! :ticket: :love:
Elikya a écrit :
mer. juil. 11, 2018 9:37 pm
je prendrai des nouvelles à l’avenir en lisant ta Newsletter. Je m’aperçois aussi que je suis en plein dans ta cible ! 35 ans, rêveuse, c’est tout à fait moi !
:D :heart: :ange:
Ok, noté, je te pitcherai au prochain Salon ! :twisted: :hihihi:

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : jeu. août 09, 2018 8:50 pm
par Avel
Si vous pouviez me croasser un petit conseil, ça m’aiderait bien.

J’aurai bientôt (le temps que ça paraisse) des nouvelles dans quatre livres sortis en papier. Or, en bas de ma rue, il y a une petite médiathèque dans laquelle je pourrais aller pour présenter les livres, au cas où le responsable voudrait en commander à l’éditeur. Autre idée qui m’a traversé l’esprit : demander si ça les intéresse que je vienne pour dédicacer ces livres. Problème : je ne connais pas du tout les usages en la matière. Donc, d’après vous, cette idée est
  1. bonne
  2. débile
  3. Obi-Wan Kenobi
  4. la réponse D

Re: Communiquer, promouvoir mon texte, où est le mode d’emploi ?

Publié : jeu. août 09, 2018 8:54 pm
par Roanne
Si tu n'es pas timide, réponse A, car tu ne perds rien à demander ! Au "pire" tu essuieras un refus, ce qui n'est pas grave. Au mieux, il peut carrément en ressortir du positif (a minima, des conseils).