Prologue: utile ou encombrant ?

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Hikari
Toutes les roses n'ont pas d'épines, en Enfer ou ailleurs
Messages : 565
Inscription : dim. févr. 11, 2018 12:26 am
Rang special : Blanche comme la neige
Localisation : Québec

Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Hikari » dim. août 26, 2018 10:35 pm

Salut ! J'ai récemment eu des avis mitigés concernant le début du premier roman de ma série.

Il y a un court prologue pour introduire deux personnages principaux (Aika et Jethro, pour ceux qui suivent mon challenge) qui arrivent sur une scène de crime en plein milieu de la nuit. Aika demande à Jethro pourquoi il refuse qu'un humain les aide, que ce serait amusant, Jethro dit qu'il n'est pas là pour s'amuser. Les rats grignotent le cadavre.

Puis, ils repartent et je débute le chapitre 1 avec William qui souhaite que son train train quotidien soit comme dans les livres d'aventures. Sur la scène de crime, les rats sont morts (c'est grâce à cela qu'il découvre plus tard que le cadavre avait été arrosé avec un élément chimique qui accélère sa décomposition). Éventuellement, William rencontre Aika sur une autre scène de crime et embarque, sans savoir ce qui l'attend, dans une aventure (pas exactement comme il l'avait souhaité, mais bon...). Jethro n'est pas là puisque c'est Aika qui voulait utiliser l'aide d'un humain et qu'il était contre, comme on peut le deviner grâce au prologue.

Certains disent que mon prologue pourrait être effacé parce qu'il va seulement rendre le lecteur confus, d'autres qu'il doit être plus précis, d'autres qu'il pourrait être plus long (mais pas trop non plus). Du coup, je ne sais plus comment débuter mon tome 1.

Ma question est donc : Qu'est-ce qui rend un prologue utile ? Qu'est-ce qui fait en sorte qu'il soit indispensable à la compréhension des évènements d'une histoire ?

:merci2: à toutes les gentilles grenouilles qui viendront éclairer ma lanterne ! :wow:

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Ji Aʃka » lun. août 27, 2018 10:05 am

Hello,

Peut-être que la question serait de savoir si le lecteur a vraiment besoin de rencontrer Aika et Jethro en premier, ou si ça ne pourrait pas être plus intéressant qu'il découvre tout avec William.

C'est un parti pris : donner des informations au lecteur que le personnage principal ne connaît pas, ça ajoute à l'ironie dramatique, mais ça augmente la distanciation avec ce personnage. C'est un équilibre que tu es la seule à pouvoir déterminer.

Peut-être que tu peux aussi te demander si les informations données dans ce prologue sont nécessaires ou utiles ; si William doit découvrir ou comprendre cela plus tard, ça diminuera l'impact de la révélation si on connaît déjà ces informations. Ça pourrait même donner un effet répétitif, du style "ah, il comprend enfin ce qui se passe, il était temps !" au lieu d'un "bon sang c'est ça qu'ils complotent depuis le début !" (j'extrapole, bien sûr)

Par contre, la longueur n'est vraiment pas quelque chose à prendre en compte. Si on entend souvent qu'un prologue est généralement plus court qu'un chapitre, ça n'est vraiment pas une règle, il peut tout à fait être aussi voire plus long qu'un chapitre.
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
Hikari
Toutes les roses n'ont pas d'épines, en Enfer ou ailleurs
Messages : 565
Inscription : dim. févr. 11, 2018 12:26 am
Rang special : Blanche comme la neige
Localisation : Québec

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Hikari » lun. août 27, 2018 11:25 am

Merci de ta réponse Ji Aʃka. Justement, dans le prologue, je ne décris pas les deux personnages pour que William les découvrent plus tard, en même temps que le lecteur.

C'est exactement ça qui rend confus: le manque d'informations sur les personnages que l'on voit seulement dans l'obscurité de la nuit et on les entends parler. D'un côté, je ne peux pas donner d'info au risque de briser le moment où William rencontre Aika, de l'autre, on me reproche de ne pas assez décrire mon prologue.

Du coup, ça fait une semaine que j'essaie de broder quelque chose d'intéressant avec mon prologue tout en me disant que je devrais peut-être le supprimer, quitte à omettre des détails importants.
Dernière modification par Hikari le lun. août 27, 2018 2:02 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 1034
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Nana » lun. août 27, 2018 1:46 pm

D'après ce que tu dis là, je pense que tu peux supprimer le prologue sans que ce soit gênant; et le lecteur découvrira les informations en même temps que ton héros. Après, si tu préfères jouer l'ironie dramatique, tu peux le laisser. C'est à toi de voir ce que tu veux faire.
Hikari a écrit :
dim. août 26, 2018 10:35 pm
Ma question est donc : Qu'est-ce qui rend un prologue utile ? Qu'est-ce qui fait en sorte qu'il soit indispensable à la compréhension des évènements d'une histoire ?
Pour moi, un prologue est utile pour créer de l'ironie dramatique, ou pour apporter des informations sur l'univers ou l'intrigue, et ainsi rentrer plus vite dans l'histoire sans avoir à s'arrêter toutes les secondes pour expliquer des trucs (je parle pas forcément d'un prologue à la Tolkien).
Par exemple, sur mon challenge, je rajoute un prologue, parce que je trouvais que mon chapitre 1 ne se prêtait pas à de longues explications et que du coup c'est un peu flou pour le lecteur qui débarque (comme je commence directement avec un perso qui a des problèmes à cause de son don, ça casserait un peu l'ambiance si je mettais un gros pavé pour expliquer le problème). En plus, la scène que j'ai en tête pour le prologue est importante pour la suite, et je pense que commencer par ça permettrait au lecteur de saisir directement les enjeux, bien plus que si c'était résumé ou en flashback (comme ça se passe 23 ans avant le début). Du coup, le prologue est utile car je gagne en fluidité et que le lecteur est plus investi dans la suite (enfin, j'espère :lol: ).

Je ne sais pas s'il y a quelque chose qui fait qu'un prologue est indispensable, tout dépend de ce qu'on veut faire. Je trouve quand même que les romans où on découvre l'univers et l'intrigue en même temps que le perso principal se prête moins bien au prologue, à moins de vouloir faire dans l'ironie dramatique, parce que du coup on en sait plus que lui.

Je pense que la question à te poser, c'est pourquoi tu l'as mis là au départ. Si c'est pour donner des informations, sont-elles bien placées à cet endroit, si le but est de découvrir l'univers en même temps que William? Si c'est pour l'ironie dramatique, est-ce que ça ne vaut pas le coup d'entrer plus dans les détails?
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
challenge 2019, La Licorne et le Lion marrainée par Minock et Iosara
Marraine de Lilie

Avatar de l’utilisateur
Sytra
Est venue effeuiller les papyrus
Messages : 2826
Inscription : jeu. déc. 09, 2010 12:29 pm
Rang special : Batracienne occitane
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Sytra » lun. août 27, 2018 2:43 pm

De mon expérience, d'auteur autant que de lectrice ou bêta-lectrice, je dirais qu'un prologue est inutile dans environ 99% des cas. Car bien souvent l'auteur utilise le prologue pour montrer à son lecteur une information qu'il estime importante et qui devrait attiser la curiosité du lecteur (ex. archi-classique : un personnage se fait tuer dans une ruelle sombre). Mais si l'auteur le place en prologue, c'est qu'il s'agit d'un élément qui ne suit pas la trame principale (débuter un roman policier par quelqu'un dont on ignore tout qui se fait tuer, c'est OK et ce n'est pas un prologue : on nous montre le crime sur lequel va porter l'enquête, et ça s'appelle un chapitre 1). Or, ce qu'oublie l'auteur, c'est que d'une part le lecteur ne connait rien de son univers au moment où il lit le prologue => très gros risques de perdre le lecteur (ou bien qu'il ne comprenne pas du tout l'élément important présenté dans ce prologue ou la porté de celui-ci) ; et d'autre part qu'à ce moment-là, le lecteur n'a aucun attachement affectif envers les personnages. Une grande scène de bataille, la mort d'un personnage ? Ca n'éveillera aucune émotion chez le lecteur, qui n'y verra donc pas d'intérêt.

Il y a aussi beaucoup de prologues qui se passent X années plus tôt, parce qu'il se passe un évènement qui va avoir des répercutions importantes sur l'histoire. Mais là aussi, ça ne fonctionne pas dans 99% des cas. Ces prologues, c'est comme si JK Rowling avait débuté le premier tome d'Harry Potter par la scène où Voldemort tue les parents d'Harry et essaie de le tuer, en vain. Bah oui, c'est l'évènement qui déclenche tout et qui n'a pas sa place dans la structure de la trame principale. Mais bah non, ça ne fonctionnerait pas du tout. Sans aucune connaissance de l'univers, du contexte et des personnages, comment le lecteur pourrait-il retirer un quelconque intérêt à démarrer sa lecture à cette scène ? C'est pourtant l'erreur que font beaucoup d'auteurs de fantasy ou d'urban fantasy (entre autres).

Il y a quelques temps, j'aurais même dit qu'un prologue était à éviter absolument, dans tous les cas. Mais cet été j'ai lu un roman qui utilisé à très bon escient la technique du prologue (c'est toujours bon d'avoir à mettre un peu d'eau dans son vin ^^). C'est un roman de fantasy où l'héroïne a pour mission d'assassiner le héros. La trame principale démarre quand elle arrive en ville et commence à se rapprocher du héros. Le prologue, à travers un très bref aperçu de son entraînement, nous montre comment elle compte s'y prendre pour assassiner le héros. Il est intéressant, parce qu'en peu de ligne il nous apporte une caractérisation assez poussée de l'héroïne (alors que dans les scènes du début du roman elle joue un rôle, donc on n'aurait pas pu découvrir qui elle est vraiment). Et surtout, il apporte une contre-ironie dramatique (je viens d'inventer ce terme ^^ mais je ne sais pas nommer autrement le fait que sinon le personnage aurait disposé d'une information que n'aurait pas connue le lecteur) tout à fait pertinente pour ce roman : même si l'auteur aurait facilement pu nous dire que l'héroïne comptait assassiner le héros sans ce prologue, là on sait comment l'héroïne compte le faire. Et la connaissance de ce comment rajoute pas mal de tension au début du roman.

Donc, pour moi, avant d'écrire un prologue, il faut se poser plusieurs questions :
- Ai-je la possibilité de faire passer autrement les informations qu'il contient ?
- Le lecteur pourra-t-il le comprendre alors qu'à ce moment-là de sa lecture il ne connait absolument rien de mon univers ?
- Les informations qui y sont relatées sont-elles intéressantes, accrocheuses ? (Parce que les prologues infodump, ça semble peut-être utile, mais c'est le maaaal :P )
- Est-ce qu'en fait il ne pourrait pas juste être la première scène de mon chapitre 1 ?
- Si je le supprime, qu'est-ce que mon roman y perd ? Est-ce que c'est vraiment si important ?

Bon courage pour trancher pour ton propre prologue Hikari ! :chocolat:
Esclave consentante de Mère Fouettarde
Challenge 1er jet : Byakko
Sytra no Yume, mon blog
Des auteurs à l'Ouest, notre site d'auteurs avec Chapardeuse, Elikya et Roanne

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 1034
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Nana » lun. août 27, 2018 4:04 pm

Sytra a écrit :
lun. août 27, 2018 2:43 pm
Il y a aussi beaucoup de prologues qui se passent X années plus tôt, parce qu'il se passe un évènement qui va avoir des répercutions importantes sur l'histoire. Mais là aussi, ça ne fonctionne pas dans 99% des cas. Ces prologues, c'est comme si JK Rowling avait débuté le premier tome d'Harry Potter par la scène où Voldemort tue les parents d'Harry et essaie de le tuer, en vain.
Mais Harry Potter commence dix ans avant l'histoire principale (sauf que comme ça s'appelle pas "prologue" mais "chapitre 1")... Alors certes, c'est pas en montrant la scène du meurtre des parents de Harry, mais ça commence quand même ce jour-là (ou le lendemain), avec Mr Dursley qui se fait prendre dans les bras par un sorcier tout content que Voldemort ait disparu (et Mr Dursley qui comprend rien), puis Dumbledore, McGonnagal et Hagrid qui dépose Harry devant chez son oncle et sa tante.

Parce qu'on peut commencer avant, mais pas forcément en tuant quelqu'un. Et puis, même si on tue quelqu'un, j'ai déjà lu des prologues où on s'attachait vite aux personnages et où on était dégoûté à la fin (Martin qui commence systématiquement tous les tomes du trône de fer comme ça, si tu m'entends, sache que mon petit coeur a parfois eu du mal à s'en remettre...).

Après, j'avoue que j'ai lu plus d'une fois des prologues inutiles, et que y a deux ou trois ans j'aurais dit pareil que 99% des prologues ne servent à rien et que les auteurs ont tendance à les écrire parce que tout le monde le fait. Mais depuis j'ai vu l'utilité d'en écrire deux, alors j'ai revu ma position. :lol:
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
challenge 2019, La Licorne et le Lion marrainée par Minock et Iosara
Marraine de Lilie

Avatar de l’utilisateur
Hikari
Toutes les roses n'ont pas d'épines, en Enfer ou ailleurs
Messages : 565
Inscription : dim. févr. 11, 2018 12:26 am
Rang special : Blanche comme la neige
Localisation : Québec

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Hikari » lun. août 27, 2018 5:15 pm

Encore une fois, je vois que les prologues peuvent être super utiles comme super inutiles :lol: Du coup, je vais tenter de voir si je peux passer l'info autrement que par un prologue.Quoique si les retours sont négatifs, j'avoue que je ne saurai plus où donner de la tête !

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Ji Aʃka » lun. août 27, 2018 7:13 pm

Le meurtre dans le prologue, c'est à double-tranchant : si on arrive à s'attacher rapidement au personnage, c'est d'autant plus chiant qu'on se rend compte que finalement, il n'était que la victime et que les vrais héros n'ont pas encore été présentés. Je n'aime pas ça du tout, je me sens trompé à chaque fois :lol: :lol:

Mais je ne dis pas que c'est inutile, hein. ;)


Puisqu'on parle d'Harry Potter, je me rappelle que JKR avait raconté comment elle s'était pris la tête sur cette histoire de prologue et comment commencer, jusqu'à ce qu'elle supprime simplement le mot "prologue" pour le remplacer par "chapitre 1" - et alors, tout allait mieux ^^
Parfois c'est seulement l'appellation qui bloque ou pose problème alors que la scène se tient très bien.
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
xanio
Messages : 92
Inscription : sam. mars 10, 2018 10:22 pm
Rang special : noob

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par xanio » lun. août 27, 2018 7:28 pm

A mes yeux un prologue marche bien dans les cas suivants:
- quand il y a une distinction notable dans le ton/narration par rapport au reste du texte et qu'il permet de poser une ambiance, une époque, un contexte de manière générale ou plus ou moins détaché des personnages que l'on met en place
- Pour faire des sauts historiques. Le schéma classique du prologue où l'on voit le personnage principale tou petit, ensuite texte avec son histoire en partant d'un age plus avancé et épilogue X années après la fin de l'histoire. A la Harry Potter, en fait. :hihihi:

Le coup de mettre "chapitre 1" à la place de "prologue" c'est pas mal comme idée, on voit vite si c'est pertinent de faire une distinction.
Dans un contexte comme le tien, je trouverai que ça marche bien si on ne voit de personnages communs entre le prologue et le reste de l'histoire, à part celui qui est tué. Certains romans policiers l'aborde comme ça: une mise en situation dans la peau de celui qui va être tué en jouant sur quelques aspects qui ne deviendront révélateurs que vers la fin de l'histoire. Sinon ce serait plutôt un chapitre 1, tout simplement. A voir en fonction de ton histoire et de la façon dont tu as amené tout ça..
Dernière modification par xanio le lun. août 27, 2018 8:27 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Perosia
Prête pour un bain de minuit au clair de lune ?
Messages : 1392
Inscription : mar. févr. 27, 2018 10:32 am
Rang special : Kiryahni
Localisation : Allemagne

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Perosia » lun. août 27, 2018 8:12 pm

Intéressant sujet. Il y a tellement d'avis contraire que c'est difficile de choisir. Visiblement beaucoup se heurtent sur ce point, même les meilleurs ^^ C'est rassurant.

Dans mon cas j'ai un prologue qui n'est pas dans le passé mais c'est une ellipse (je crois que c'est le terme :perplexe: ). Dans le temps du roman, cette scène serait plutôt vers les 2/3. Pourquoi je la mets en prologue?
- c'est une scène entre 3 méchants et dès le départ on a enjeu et motivation. Le héros ne peut jamais savoir dans tout le roman, car les méchants le gardent pour eux. Le héros le découvrira dans le Tome 2. Dans le Tome 1, on sait le quoi et pourquoi du protagoniste dès le départ et le roman raconte le comment. Ne pas le mettre donnerait impression: un gros méchant sans but, pas top.
- la scène se passe à un autre endroit de l'univers que le lieu du roman (c'est de la SF/fantasy)
- sur les 3 personnages, un seul se retrouve dans tout le roman (le protagoniste bien sûr), et il n'apparait qu'après la moitié du roman. Le deuxième, inconnu le restera sur plusieurs tomes avec un enjeu et motivation qui demeurent aussi inconnu jusqu'au dernier tome (ou presque), mais on le verra intervenir régulièrement sur tous les tomes (histoire de semer des indices et pour ne pas oublier qu'il existe). Le dernier est le père du protagoniste et reviendra à la fin du Tome 3.

Note: le prologue est aussi celui des 6 tomes. Il n'y en aura aucun dans les tomes suivants. En taille, il fait la moitié d'un chapitre.

Je rejoins Xanio sur la distinction de narration, positionnement d'un contexte et Ji Ajka sur le problème de distanciation aux personnages, d'où mon choix. Maintenant, lorsque je lancerai en cycle, je serai dans ton cas aussi :lol: :lol:
A la fin tu devras faire ton choix, car les avis sur les prologues sont tellement partagés amha (après lecture sur internet) que tu ne contenteras pas tout le monde. :pleure:
Aurora
T3 Renaissance des Perles challenge
T2 Cendres de l'Exil
T1 Perles de Vie OLT

:marraine: par Lys Nausicaa :love: :marraine: de Louisia Esowill Nausicaa :heart:

Avatar de l’utilisateur
Hikari
Toutes les roses n'ont pas d'épines, en Enfer ou ailleurs
Messages : 565
Inscription : dim. févr. 11, 2018 12:26 am
Rang special : Blanche comme la neige
Localisation : Québec

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Hikari » lun. août 27, 2018 8:39 pm

Je pourrais bien enlever le terme prologue et l'intégrer au chapitre 1 :perplexe: Contrairement à ce que certains croient, ce n'est pas un meurtre où un pur inconnu se fait tuer, c'est plutôt l'arrivé de deux enquêteurs sur la scène de crime et ils repartent avant que le département du protagoniste n'arrive sur place. Du coup, on sait qu'il y a d'autres personnes qui enquêtes sur le même crime que William et lorsque celui-ci tombe face à face avec Aika, le lecteur sait qu'elle n'est pas la meurtrière et que ce qu'elle dit est vrai.

Mon but était qu'au lieu de sortir de nul part, le lecteur s'attend à rencontrer d'autres enquêteurs au cours de l'enquête.

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 1034
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Nana » lun. août 27, 2018 8:45 pm

Perosia a écrit :
lun. août 27, 2018 8:12 pm
Dans mon cas j'ai un prologue qui n'est pas dans le passé mais c'est une ellipse (je crois que c'est le terme ). Dans le temps du roman, cette scène serait plutôt vers les 2/3. Pourquoi je la mets en prologue?
Une ellipse c'est pas plutôt quelque chose que l'on passe sous silence? Je sais qu'il y a le terme flashforward pour l'inverse d'un flashback, mais c'est pas exactement ça non plus, alors...
Hikari a écrit :
lun. août 27, 2018 8:39 pm
Je pourrais bien enlever le terme prologue et l'intégrer au chapitre 1
J'avoue que quand j'ai lu ton post la première fois, je m'étais dit que ton prologue correspondait plus à un chapitre 1 dans la mesure où les scènes se suivent, puis je me suis dit que c'était peut-être lié à un changement de pdv alors j'ai rien dit. :lol:
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
challenge 2019, La Licorne et le Lion marrainée par Minock et Iosara
Marraine de Lilie

Avatar de l’utilisateur
Perosia
Prête pour un bain de minuit au clair de lune ?
Messages : 1392
Inscription : mar. févr. 27, 2018 10:32 am
Rang special : Kiryahni
Localisation : Allemagne

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Perosia » lun. août 27, 2018 9:58 pm

Nana a écrit :
lun. août 27, 2018 8:45 pm
Perosia a écrit :
lun. août 27, 2018 8:12 pm
Dans mon cas j'ai un prologue qui n'est pas dans le passé mais c'est une ellipse (je crois que c'est le terme ). Dans le temps du roman, cette scène serait plutôt vers les 2/3. Pourquoi je la mets en prologue?
Une ellipse c'est pas plutôt quelque chose que l'on passe sous silence? Je sais qu'il y a le terme flashforward pour l'inverse d'un flashback, mais c'est pas exactement ça non plus, alors...
Question à mille euros donc :lol: :lol: :lol:
Aurora
T3 Renaissance des Perles challenge
T2 Cendres de l'Exil
T1 Perles de Vie OLT

:marraine: par Lys Nausicaa :love: :marraine: de Louisia Esowill Nausicaa :heart:

Avatar de l’utilisateur
Dorian Lake
Messages : 345
Inscription : mar. juin 30, 2015 8:35 pm
Rang special : Spécial

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par Dorian Lake » mar. août 28, 2018 7:54 am

J'étais contre les prologues.

D'ailleurs, je reçois pas mal de manuscrits qui en ont, surtout en fantasy, et le plus souvent je les zappe, car ils n'apportent rien. Mais parfois, il y en a qui ne peuvent être zappés sans que l'histoire perde son sens, et je pense que ce sont ceux qui ont leur place.

Donc un exercice simple à faire, c'est de faire une relecture à partir du chapitre 1. Si on comprend tout ou qu'on a perdu un ou deux éléments faciles à réintégrer dans le corps du livre, c'est que le prologue est inutile et il vaut mieux le supprimer. En revanche, si on perd des informations vitales, alors il a peut-être sa place.

Un prologue peut être utile lorsque l'on utilise un point de vue une seule fois, différent de la narration principale. Je l'ai déjà fait en tant qu'auteur pour créer de l'ironie dramatique, en montrant des morts qui ne seront pas expliquées dans le texte principal mais qui ont leur importance et informent le lecteur que ça va mal se passer (et un peu comment), et je pense que ça fonctionne. Mais je l'ai fait une fois sur cinq ou six romans, tous les autres commençant au chapitre 1.

Bref, c'est un exercice assez périlleux et, par défaut, je conseillerais de ne pas en mettre.

Avatar de l’utilisateur
nothoi
Messages : 443
Inscription : mer. avr. 13, 2016 3:07 pm
Rang special : écrivain du dimanche
Contact :

Re: Prologue: utile ou encombrant ?

Message par nothoi » mar. août 28, 2018 8:21 am

Petit avis perso sur un roman que je suis en train de revoir en profondeur. Le prologue en question a été d'ailleurs travaillé par plusieurs d'entre vous lors du tour de la mare...
Le prologue en question fait une longueur d'environ 30 000 secs et débute une quadralogie de 4 000 000 de secs.
L'une des BL m'avait posé la question pourquoi l'avoir appelé Prologue. Il y avait plusieurs raisons à ça :
- Point de vue unique dans le roman (la narration est menée par quatre autres personnages)
- Sans révéler les détails de l'intrigue, c'est un personnage qui est différent de mes autres personnages principaux
- C'est un événement qui est le premier d'une réaction en chaîne et le chapitre suivant se déroule le lendemain

Après une correction complète du prologue, je suis revenu dessus il y a peu de temps et j'ai fini par enlever un seul mot : le mot prologue (je n'ai pas de chapitre titré en temps que tel pour le moment ; le nom de mes personnages principaux en tête de partie servent à délimiter les différentes phases du récit).
Le choix s'est fait un peu par instinct, mais maintenant que je lis vos réactions, je pense qu'il est cohérent. Je pense que si j'avais réellement souhaité écrire un vrai prologue, j'aurais dû revenir 343 ans en arrière, mais :
- j'aurais dû révélé des pans d'intrigues du tome 3 ce qui, de mon point de vue, aurait été dommageable pour la tension narrative
- le prologue aurait pu être passé par le lecteur sans que celui-ci ne perde trop d'informations, vu que les informations sont déjà disséminées partout dans le récit.

Maintenant, il ne me reste plus qu'à savoir quoi faire de cet ancien prologue, qui est un peu comme une verrue dans ma narration. Je pourrais le retirer, mais il met en place les concepts et les enjeux de la quadralogie, donc il reste super important.
site internet : http://nothoi.net/

Répondre