Écrire sur le handicap

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Luna K
Messages : 261
Inscription : mar. mai 31, 2016 12:07 pm
Rang special : enfant des étoiles

Re: Écrire sur le handicap

Message par Luna K » lun. janv. 28, 2019 8:08 pm

Merci beaucoup pour ce post, je vais essayer de faire attention dans mes écrits si je veux écrire un personnage avec un handicap. Il y a des trucs que tu as dit auxquels j'avais pas pensé, donc merci.
Mon challenge 2019 : Les réprouvés. Marrainée par Cerane. :mage:

Marraine de Kashiira La Peau de la Sorcière. :mage:

Kaplan
Messages : 14
Inscription : mer. févr. 06, 2019 8:09 pm
Rang special : apprenti scribe

Re: Écrire sur le handicap

Message par Kaplan » jeu. févr. 07, 2019 1:33 am

Je suis d'accord, c'est vrai que l'on n'y pense pas au premier abord, mais l'acceptation des autres est plus importante pour nous que la "guérison miracle". Pour ma part, je bégaye et ça ne me poserait aucun problème si on me laissait parler sans m'interrompre ou essayer finir mes phrases à ma place. Paradoxalement, j'aime bien passer à l'oral devant tout le monde car là je suis sûr qu'on me laissera parler tant que je veux en paix. :roll:

Ce serait assez agréable un auteur de SFFF qui créerait un monde où le handicap serait accepté et reconnu de tous et des installations pour chaque type de handicap. Quelqu'un d'intéressé ici ? :sifflote:

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11351
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Écrire sur le handicap

Message par Roanne » jeu. févr. 07, 2019 9:03 pm

Kaplan a écrit :
jeu. févr. 07, 2019 1:33 am
Je suis d'accord, c'est vrai que l'on n'y pense pas au premier abord, mais l'acceptation des autres est plus importante pour nous que la "guérison miracle".
Personnellement j'y mettrais un énorme bémol, car cela dépend du handicap, donc je n'en ferais pas une règle générale applicable à un "nous".

Quand le handicap est provoqué ou provoque - exemple particulièrement parlant - une douleur / souffrance bien réelles, clairement, le regard des autres / leur acceptation, ce n'est pas le plus important.
Retrouver un semblant de confort dans le quotidien devient une priorité, c'est parfois même une question vitale pour conserver un mental assez fort pour tenir le coup jour après jour.

Et je ne parle même pas des handicaps lourds / sévères, avec des cas où les personnes n'ont même plus l'autonomie nécessaire pour assurer leur propre survie et sont complètement dépendantes d'une assistance constante (ces personnes-là ne sont parfois même pas consciente du regard des autres, c'est souvent leur entourage qui en souffre le plus).

Étant une personne très indépendante, j'avoue que pour ma part en situation de handicap ma principale priorité est de conserver / acquérir de l'autonomie, minimiser les effets secondaires (surtout la souffrance). Le regard / l'acceptation des autres, ça arrive loin derrière ces priorités. Je ne suis pas une bête très sociables mais je ne doute pas un instant de ne pas être la seule à mettre les choses dans cet ordre. Ou dans un autre.
Il faut vraiment éviter les cases et les règles, d'autant plus quand on parle de situation de handicap, car il y a tellement de parcours, d'expériences, de cas, de gravités différentes... j'invite à faire attention à éviter de parler au nom des autres / au nom de tous.

(désolée si je donne l'impression de me la jouer moralisatrice, ce n'est pas le but, je voulais juste remonter une gêne)
(d'ailleurs, j'ai tiqué sur le même point que Crazy, concernant le poste initial de Noctis, vouloir être "normal" ce n'est pas uniquement une question de fantasme de vie de valide, mais juste une question de fantasme de vie confortable, autonome, indépendante, ce dont certains handicaps privent de façon parfois (très) douloureuse)
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : aucun en cours pour le moment (une pause s'impose !)
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 8676
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Écrire sur le handicap

Message par Crazy » jeu. févr. 07, 2019 9:14 pm

Roanne a écrit :
jeu. févr. 07, 2019 9:03 pm
Kaplan a écrit :
jeu. févr. 07, 2019 1:33 am
Je suis d'accord, c'est vrai que l'on n'y pense pas au premier abord, mais l'acceptation des autres est plus importante pour nous que la "guérison miracle".
Personnellement j'y mettrais un énorme bémol, car cela dépend du handicap, donc je n'en ferais pas une règle générale applicable à un "nous".

Quand le handicap est provoqué ou provoque - exemple particulièrement parlant - une douleur / souffrance bien réelles, clairement, le regard des autres / leur acceptation, ce n'est pas le plus important.
Retrouver un semblant de confort dans le quotidien devient une priorité, c'est parfois même une question vitale pour conserver un mental assez fort pour tenir le coup jour après jour.

Et je ne parle même pas des handicaps lourds / sévères, avec des cas où les personnes n'ont même plus l'autonomie nécessaire pour assurer leur propre survie et sont complètement dépendantes d'une assistance constante (ces personnes-là ne sont parfois même pas consciente du regard des autres, c'est souvent leur entourage qui en souffre le plus).

Étant une personne très indépendante, j'avoue que pour ma part en situation de handicap ma principale priorité est de conserver / acquérir de l'autonomie, minimiser les effets secondaires (surtout la souffrance). Le regard / l'acceptation des autres, ça arrive loin derrière ces priorités. Je ne suis pas une bête très sociables mais je ne doute pas un instant de ne pas être la seule à mettre les choses dans cet ordre. Ou dans un autre.
Il faut vraiment éviter les cases et les règles, d'autant plus quand on parle de situation de handicap, car il y a tellement de parcours, d'expériences, de cas, de gravités différentes... j'invite à faire attention à éviter de parler au nom des autres / au nom de tous.

(désolée si je donne l'impression de me la jouer moralisatrice, ce n'est pas le but, je voulais juste remonter une gêne)
(d'ailleurs, j'ai tiqué sur le même point que Crazy, concernant le poste initial de Noctis, vouloir être "normal" ce n'est pas uniquement une question de fantasme de vie de valide, mais juste une question de fantasme de vie confortable, autonome, indépendante, ce dont certains handicaps privent de façon parfois (très) douloureuse)
Je te suis à 100% là-dessus.
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Pampelune
Messages : 74
Inscription : mer. déc. 24, 2014 2:33 pm
Rang special : ?

Re: Écrire sur le handicap

Message par Pampelune » mar. févr. 12, 2019 10:37 am

Bonjour,

Je découvre cette discussion très riche. Merci Roanne pour avoir partagé ton expérience et ton point de vue :merci2:

Je ne sais plus si l'AT d'Arkuiris sur ce thème est toujours ouvert, mais j'y avais un peu réfléchi. Je vois beaucoup de situations de handicap différentes dans mon travail, avec des enfants, et certaines situations sont vraiment dramatiques, hélas. Et puis il y a la souffrance... Mais aussi tellement de ressources inimaginables chez ces enfants et leurs proches! Respect absolu...

Après bien sûr, il y a des handicaps très courants, comme la myopie, dont je suis affublée moi-même. Si courants, qu'ils sont passés dans la "normalité" (mais qu'est-ce que la "normalité ?).
Et entre ces deux extrêmes, tant de situations différentes, tant de gradations.
Je crois comme Roanne que le plus important si on souhaite aborder un tel sujet, c'est d'être à l'écoute des personnes qui vivent ces situations. Et on peut aussi l'aborder d'un autre point de vue, celui d'une maman, par exemple, d'un conjoint, ou encore un médecin, etc.
Mon blog http://emilie-querbalec.com/

Les Oubliés d'Ushtâr
, chez Nats Éditions

Avatar de l’utilisateur
ElNat
Messages : 706
Inscription : lun. mars 09, 2015 10:55 pm
Rang special : Adepte de la plume d'oie

Re: Écrire sur le handicap

Message par ElNat » mar. févr. 12, 2019 11:41 pm

Je rejoins toutes les grenouilles pour te remercier de ce sujet, Noctis. :love: Ces discussions sont vraiment passionnantes, poussent à réfléchir et à envisager la notion de handicap sous des angles différents... vraiment super !
(Et merci Roanne aussi d'avoir partagé ton expérience et tes réflexions :heart: )
Mon challenge 2018 : Underground
Fière marraine de Luxia et La Louve ! :love:

Répondre