Evolution de son écriture

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
pitikoala
Messages : 387
Inscription : lun. nov. 06, 2017 5:14 pm
Rang special : Reine du monde

Evolution de son écriture

Message par pitikoala » mer. mai 15, 2019 9:55 am

J'ai posté ce message dans les challenge, mais je me dis qu'il pourrait peut-être servir à d'autres
C'est un peu compliqué en ce moment pour écrire parce que je ne retrouve pas la "spontanéité" que j'avais durant mon tome 1, les mots qui s'échappent à flots. Je suis davantage consciente de mes tics d'écriture, de mes formulations maladroites. J'ai aussi une petite voix qui me dit "et s'il se passe ceci, pourquoi cela ?" et ça me freine un peu dans mon élan créatif. Je ne sais pas si c'est une bonne chose (moins de corrections ensuite) ou s'il faut vraiment que j'essaie d'avancer dans ce premier jet sans réfléchir.

Bref, mon écriture évolue et ça me perturbe un peu.
Est-ce que ça vous est déjà arrivé ? Si oui comment vous avez géré ça ? Est-ce que vous sentez une évolution dans votre manière d'écrire ?
Visions (T1) est dans les papyrus et dans le crawl
L'antre des illusions (T2) est dans les challenges

Avatar de l’utilisateur
Lys
Farouche princesse des challenges
Messages : 2325
Inscription : sam. janv. 16, 2016 8:46 pm
Rang special : Attrapeuse de rêves
Localisation : Sur les sentiers de l'imagination

Re: Evolution de son écriture

Message par Lys » mer. mai 15, 2019 10:10 am

Je comprend tout à fait pour vivre à peu près la même chose en ce moment, même si ça ne me bloque pas trop à l'écriture :love: :love: Mais en effet, il y a des moments où je me dit "Ha non, là ça ne va pas, ça va encore manquer d'émotion".
Ce que je fais, c'est que je me concentre sur un défaut et un seul, le principal à mes yeux (dans mon cas, le manque d'émotion). Et quand j'écris j'essaye d'y faire attention, d'identifier les scènes où ça risque de manquer pour essayer d'en rajouter. Je laisse tomber tous mes autres soucis pour le moment (incise, participe présent...), déjà si j'arrive à écrire du premier jet sans le soucis d'émotion, ça sera bien. Si j'y arrive un jour, il sera toujours tant de se pencher sur les autres défauts par la suite.
Personnellement ça marche bien pour moi, ça me permet d'essayer de corriger un soucis majeur (et donc d'espérer avoir moins besoin de correction par la suite) sans me prendre la tête sur tout le roman et perdre le plaisir d'écrire :heart:
Enchanteresse Vertmagus, djinn du feu, démon gardien du savoir

Challenge : Les lointains royaumes parrainé par Doubar et Gejooquien
OLT:La Porte des Sables
Marraine de Perosia et Minock:heart:

Avatar de l’utilisateur
timioko
A eu le citron plus gros que le ventre
Messages : 1477
Inscription : dim. févr. 18, 2018 5:19 pm
Rang special : humble

Re: Evolution de son écriture

Message par timioko » mer. mai 15, 2019 2:11 pm

J'ai le même souci avec mon tome 2. :ronge: du coup je m'installe ici :mouahaha:
Je suis semi jardinière ( je sais où je vais mais je connais pas le chemin) et ça me bloque parce que j'essaie de penser la structure de mon roman alors que c'est une méthode qui ne me convient pas pour le premier jet.
Pour le coup je suis vraiment dans l'émotion pure avrc mes personnages. Je sais comment ils se sentent, ce qu'ils ressentent au fond d'eux et normalement je les guide par l'émotion, pas par la narration. :hiii:

Avatar de l’utilisateur
Louisia
Myrtille du Nil scintille
Messages : 2780
Inscription : dim. nov. 28, 2010 5:14 pm
Rang special : Grenouille filante
Localisation : L'étang météore

Re: Evolution de son écriture

Message par Louisia » mer. mai 15, 2019 3:42 pm

J'ai déjà vécu ça, c'est assez perturbant et ça ralentit énormément. Ce que je fais dans ce cas-là, c'est que j'ai un document spécial "correction future / à penser absolument" et je le remplis dès que je pense à quelque chose qui s'apparente à de la correction, de l'amélioration ou de la structuration. Cela m'évite au cours du premier jet de me focaliser sur les problèmes et cette volonté de faire bien dès le premier coup. J'avais une fois fait l'inverse et ça m'a complétement coupé dans mon élan. Je pense que le mieux lors du premier jet est de se concentrer sur l'histoire. Avec le temps, on acquiert des réflexes et des manières d'écrire qui doivent être naturelles. S'ils sont un frein, c'est qu'ils ne sont pas encore entièrement maîtrisés et donc qui nécessitent d'être pris en main dans un deuxième temps lors des corrections.
Cycliste et Modo challenge :violet:
Épopées Fictives
Challenge 1er jet : Le Ka de l'immortalité
OLT en cours : Le Ka de l'immortalité

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 2378
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Evolution de son écriture

Message par Nana » mer. mai 15, 2019 4:39 pm

J'ai un peu connu ça après mes premiers retours de BL. Les grenouilles avaient mis en lumière que je répétait sans cesse des verbes faibles. Depuis, des que je m'apprête à utiliser le verbe être, mon cerveau me dit "non c'est pas bien" et ça freine l'écriture puisque je cherche à reformuler. Ça me le fait aussi avec les verbes avoir, pouvoir, vouloir... d'un côté ça a allégé un peu mon écriture (un peu, hein, je me soigne encore :lol: ), d'un autre côté ça me coupe parfois dans mon élan.

Je n'ai pas vraiment de solution, à part que des fois je me dis "j'en ai marre on verra ça en corrections, on continue".
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainé par Kyaramoe, Minock et Iosara
:mage: de LaCath

Avatar de l’utilisateur
Sytra
Est venue effeuiller les papyrus
Messages : 3157
Inscription : jeu. déc. 09, 2010 12:29 pm
Rang special : Batracienne occitane
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Evolution de son écriture

Message par Sytra » mer. mai 15, 2019 4:51 pm

Je crois que c'est un équilibre à trouver entre appliquer ce qu'on a appris pour avoir un premier jet plus propre, et s'obliger à garder certains points pour les corrections pour ne pas être bloqué dans l'écriture de son 1er jet. Je pense que c'est un phénomène qu'on a tous connu après avoir reçu nos premiers retour de BL, et je me dis qu'il doit être encore plus bloquant pour ceux ayant une tendance jardinière que pour ceux ayant une tendance architecte. Pourtant, je suis plutôt du côté architecte de la force, et je me rappelle très bien avoir traversé une période de blocage dans mon écriture quand je me suis rendue compte grâce à cocy à quel point je pouvais l'améliorer (et aussi quand je me suis rendue compte qu'il pouvait bel et bien y avoir une publication à la clé, après avoir réussi à caser deux nouvelles dans des petites anthologies).

Pour le dépasser, il a fallu que je fasse preuve de méthode Coué, en me répétant durant l'écriture de mon 1er jet : "Oui, ce que tu écris n'est pas parfait, mais ce n'est pas grave, les corrections sont là pour ça."
Chez moi, ça fonctionne pour les questions de forme (mais j'en suis encore à me le répéter régulièrement pour ne pas me prendre la tête avec l'emploi des verbes faibles ou des adverbes). Ca ne fonctionne par contre pas sur le fond : si je sais qu'il y a un truc qui ne va pas dans mon intrigue, il faut que je le modifie avant d'arriver à avancer. Ce qui est certain, c'est que je n'ai quasiment jamais réussi à retrouver le "flow" que je connaissais dans l'écriture avant mon arrivée sur cocy. Mais je crois que c'est avant tout à cause de la pression que je me mets. La pression que m'a mise la prise de conscience de "il peut y avoir une publication au bout de l'aventure", je n'ai jamais réussi à m'en débarrasser. :lect:
Esclave consentante de Mère Fouettarde
Challenge 1er jet : Byakko
Sytra no Yume, mon blog
Des auteurs à l'Ouest, notre site d'auteurs avec Chapardeuse, Elikya et Roanne

Avatar de l’utilisateur
Armoire
Messages : 33
Inscription : mer. mai 08, 2019 7:39 pm
Rang special : Humain

Re: Evolution de son écriture

Message par Armoire » mer. mai 15, 2019 4:57 pm

pitikoala a écrit :
mer. mai 15, 2019 9:55 am
J'ai posté ce message dans les challenge, mais je me dis qu'il pourrait peut-être servir à d'autres
C'est un peu compliqué en ce moment pour écrire parce que je ne retrouve pas la "spontanéité" que j'avais durant mon tome 1, les mots qui s'échappent à flots. Je suis davantage consciente de mes tics d'écriture, de mes formulations maladroites. J'ai aussi une petite voix qui me dit "et s'il se passe ceci, pourquoi cela ?" et ça me freine un peu dans mon élan créatif. Je ne sais pas si c'est une bonne chose (moins de corrections ensuite) ou s'il faut vraiment que j'essaie d'avancer dans ce premier jet sans réfléchir.

Bref, mon écriture évolue et ça me perturbe un peu.
Est-ce que ça vous est déjà arrivé ? Si oui comment vous avez géré ça ? Est-ce que vous sentez une évolution dans votre manière d'écrire ?
Ca m'arrive de ressentir ça, et je me force à l'ignorer haha. :sifflote:

Mais je me demande si ce n'est pas juste la courbe d'apprentissage classique (en dehors de ce qui serait lié à la motivation/l'inspiration) ?

Ca me rappelle mes déboires avec l'anglais haha. J'avais le souvenir d'un apprentissage en "escalier" : des moments où tout va bien, je me sens à l'aise (pas parfait mais je maîtrise mes bases et j'en suis contente), suivis de moments laborieux où j'ai limite l'impression de régresser, d'oublier des mots, que tout va mal, j'entends mes fautes en les faisant etc... pour repasser par un moment de grâce, suivi de nouveau par le sentiment de piétiner, etc.

Peut-être est-ce ton cas ici : tu es en acquisition de nouveaux réflexes, d'un nouvel esprit critique, donc tu passes par la phase laborieuse un peu obligatoire où c'est en train de se figer dans ton esprit ? Enfin si c'est ça, peut-être faut-il juste attendre que ça passe haha. :lol:

Avatar de l’utilisateur
Perosia
Prête pour un bain de minuit au clair de lune ?
Messages : 2637
Inscription : mar. févr. 27, 2018 10:32 am
Rang special : Kiryahni
Localisation : Allemagne

Re: Evolution de son écriture

Message par Perosia » mer. mai 15, 2019 4:59 pm

Idem que les réponses précédentes grenouilles. Mon plus gros souci est le pdv (mais j’attends le retour de mes alphetes). Sur Tome 2, j’ai vraiment du me discipliner. Maintenant c’est plus naturel. Bon, il m’arrive de dériver encore, mais c’est plus tout un chapitre.
Comment je fais ? Je le vois comme un défi positif qui me dit que je l’écrirais mieux. Cela ne me coupe pas l’ecriture, car la scene est d’abord pensée en tête. Quand je l’écris c’est plus un ajout de descriptions, d’émotions qu’il me reste.
Au fur et à mesure, cela devient plus facile. Le fait d’écrire et/ou de corriger tous les jours aide.
Dans le pire des cas, j’ecris La scène brut de fonderie et j’ajoute une note en marge.
Aurora
T3 - Renaissance des Perles challenge
T2 - Cendres de l'Exil OLT

:marraine: par Lys Nausicaa :love: :marraine: de Louisia Esowill Nausicaa Tsumire :heart:

Avatar de l’utilisateur
Mélanie
Mélafique carbonise les imprudents qui ne savent pas orthographier fu... fu...
Messages : 7940
Inscription : dim. mai 17, 2009 6:29 pm
Rang special : Power Mélanie!
Localisation : Chapitre 13

Re: Evolution de son écriture

Message par Mélanie » mer. mai 15, 2019 6:11 pm

Wow, j'ai le même type de problèmes. :wow:

Ensuite, pour moi, j'avoue c'est marrant, mais j'ai suivi l'évolution inverse. J'espère que c'est pas une régression. ^^

Mais, c'est à cause de ça que je considère que cette spontanéité dont tu parles, même si elle produit un style plus brut, apporte quelque chose de précieux dans l'écriture, une rapport plus vivant au texte. En tout cas, je le vis comme ça.

Personnellement, je prône l'équilibre des deux. Même si j'ai des projets sérieux sur lesquels je me prends méchamment la tête, je garde en même temps des projets plus légers avec lesquels je peux fuser et m'amuser. Ça permet de ne pas s'épuiser ou pire de se dégouter de l'écriture, et d'avancer malgré tout dans son style. Et j'ai des passerelles qui me me font passer de l'un à l'autre, des idées que je cultive dans le jardin, pour mettre en pot dans la maison, pour filer la métaphore jardinière-architecte. ^^
ıllıllı Cyclitse et modérartice ıllıllı

"Aux amres ! diuex et dmei-deiux !
Abtatnos ctete tyarnine,
Ce régmie set fsatideiux !
Puls ed necatr, puls d'abmriosie !"
Oprhée uax efners

Avatar de l’utilisateur
pitikoala
Messages : 387
Inscription : lun. nov. 06, 2017 5:14 pm
Rang special : Reine du monde

Re: Evolution de son écriture

Message par pitikoala » mer. mai 15, 2019 8:09 pm

Merci à tous pour vos retours, je ne pensais pas qu'il y aurait autant de gens concernés :heart:

J'avais envie de citer tous vos messages, parce que je me suis reconnue dans beaucoup d'entre vous :sifflote:

Effectivement je pense que le retour de BL et de la bêta en cycle ont été le déclencheur. Je suis beaucoup plus attentive à mes maladresses de forme, ou au manque de ressenti par exemple.
Sytra a écrit :
mer. mai 15, 2019 4:51 pm
Je crois que c'est un équilibre à trouver entre appliquer ce qu'on a appris pour avoir un premier jet plus propre, et s'obliger à garder certains points pour les corrections pour ne pas être bloqué dans l'écriture de son 1er jet. Je pense que c'est un phénomène qu'on a tous connu après avoir reçu nos premiers retour de BL, et je me dis qu'il doit être encore plus bloquant pour ceux ayant une tendance jardinière que pour ceux ayant une tendance architecte. Pourtant, je suis plutôt du côté architecte de la force, et je me rappelle très bien avoir traversé une période de blocage dans mon écriture quand je me suis rendue compte grâce à cocy à quel point je pouvais l'améliorer (et aussi quand je me suis rendue compte qu'il pouvait bel et bien y avoir une publication à la clé, après avoir réussi à caser deux nouvelles dans des petites anthologies).

Pour le dépasser, il a fallu que je fasse preuve de méthode Coué, en me répétant durant l'écriture de mon 1er jet : "Oui, ce que tu écris n'est pas parfait, mais ce n'est pas grave, les corrections sont là pour ça."
Chez moi, ça fonctionne pour les questions de forme (mais j'en suis encore à me le répéter régulièrement pour ne pas me prendre la tête avec l'emploi des verbes faibles ou des adverbes). Ca ne fonctionne par contre pas sur le fond : si je sais qu'il y a un truc qui ne va pas dans mon intrigue, il faut que je le modifie avant d'arriver à avancer. Ce qui est certain, c'est que je n'ai quasiment jamais réussi à retrouver le "flow" que je connaissais dans l'écriture avant mon arrivée sur cocy. Mais je crois que c'est avant tout à cause de la pression que je me mets. La pression que m'a mise la prise de conscience de "il peut y avoir une publication au bout de l'aventure", je n'ai jamais réussi à m'en débarrasser. :lect:
Ton message me parle particulièrement parce que c'est vrai que je prends beaucoup plus l'écriture au sérieux, idem dans l'optique d'une publication. Du coup ce n'est plus juste "un petit loisir que je pratique pour m'amuser", ça devient quelque chose que je faire bien, régulièrement... et du coup effectivement je pense que je me mets aussi un peu de pression.

Le souci c'est que je suis effectivement une jardinière totale, et je "sens" vraiment les émotions des personnages, ce qu'ils veulent faire ou dire... et du coup sans ce ressenti un peu instinctif j'ai du mal à me mettre dedans, à avancer...

Mais comme le dit Armoire
Armoire a écrit :
mer. mai 15, 2019 4:57 pm
Mais je me demande si ce n'est pas juste la courbe d'apprentissage classique (en dehors de ce qui serait lié à la motivation/l'inspiration) ?

Ca me rappelle mes déboires avec l'anglais haha. J'avais le souvenir d'un apprentissage en "escalier" : des moments où tout va bien, je me sens à l'aise (pas parfait mais je maîtrise mes bases et j'en suis contente), suivis de moments laborieux où j'ai limite l'impression de régresser, d'oublier des mots, que tout va mal, j'entends mes fautes en les faisant etc... pour repasser par un moment de grâce, suivi de nouveau par le sentiment de piétiner, etc.

Peut-être est-ce ton cas ici : tu es en acquisition de nouveaux réflexes, d'un nouvel esprit critique, donc tu passes par la phase laborieuse un peu obligatoire où c'est en train de se figer dans ton esprit ? Enfin si c'est ça, peut-être faut-il juste attendre que ça passe haha. :lol:
Peut-être qu'il faut simplement que je prenne mon mal en patience, que je laisse le temps que ça évolue... ou qu'au contraire que je me force à écrire sans penser au premier jet, quitte à me faire violence pour ne pas réfléchir à mes phrases. Pas évident :argh:
Visions (T1) est dans les papyrus et dans le crawl
L'antre des illusions (T2) est dans les challenges

Avatar de l’utilisateur
Adé
Messages : 1875
Inscription : mer. juin 17, 2015 10:13 am
Rang special : Youpi

Re: Evolution de son écriture

Message par Adé » jeu. mai 16, 2019 9:31 am

Huhu, je viens de tomber sur ce sujet, et ça ne m'étonne pas que beaucoup de monde s'y retrouve, c'est plutôt bon signe, en fait !

Et du coup, sans grande originalité : j'aurais pu écrire ton message il y a quelques temps :lol:

Je pense que ce sont des étapes "transitions" ; le temps d'intégrer les changements à notre écriture etc., forcément, il y a toujours un moment où c'est un peu laborieux, et oui, bien sûr, si on prend les choses avec davantage de sérieux, on réfléchit plus, donc ça nous ralentit.

Avant d'essayer d'écrire sérieusement, j'ai écrit vite une histoire, cinq tomes sur quatorze mois, dans les 600 000 mots, ça annonce la couleur :roll:, pour dire à quel point ça coulait. Forcément, maintenant que j'y réfléchis, que je me pose, etc, c'est moins rapide ! (c'est bien dommage, d'ailleurs :mrgreen:). J'ai pas mal bloqué à la suite de ça, quand j'ai repris mes PDV/ma narration/tout ça tout ça, donc je pense que c'est surtout un moment à passer, le temps que ça revienne naturellement.

En tout cas, personnellement, je trouve que c'est plutôt une bonne chose ! :love: Et passer à un tome 2, ce n'est pas évident en soi, j'imagine que c'est normal d'avoir un petit temps d'adaptation pour s'y remettre. Courage pour avancer, du coup :chocolat:

Avatar de l’utilisateur
LorianO
Batracien
Messages : 3
Inscription : sam. juin 22, 2019 7:11 pm
Rang special : Help me stranger
Contact :

Re: Evolution de son écriture

Message par LorianO » dim. juin 23, 2019 9:43 pm

Je traverse aussi cette phase depuis plusieurs... mois, maintenant ? je sais pas trop, depuis que j'ai commencé une nouvelle histoire, qui est vraiment "l'histoire que j'ai envie d'écrire", dans le sens où au niveau des thématiques, des personnages, de l'univers, je sens vraiment beaucoup de potentiel (ça fait un peu prétentieux de dire ça de sa propre histoire ahah), et du coup j'ai vraiment envie de me montrer à la hauteur de cette histoire, et terriblement peur de ne pas l'être et que le résultat soit bien loin de ne pas être au niveau de ce que j'imagine dans ma tête.
La partie logique de moi a beau savoir que ce n'est qu'un premier jet, que je reviendrai de toute façon dessus et que ce n'a pas à être parfait, je ne peux pas m'empêcher d'avoir cette crainte de me décevoir (et de décevoir les gens à qui j'en ai parlé et qui s'attendent à un projet très swag).

Étant semi-jardinière (je sais où je vais et j'ai quelques scènes et l'évolution globale des persos, mais peu de détails), j'ai essayé, espérant un miracle, de m'essayer aux fiches personnages, à la planification, mais ça ne marche décidément pas pour moi et je me retrouve à la case départ : devant mon histoire sans savoir par quel bout la prendre.

Alors je n'ai pas de solution, puisque du coup depuis je fais l'autruche et j'écris autre chose, des trucs qui ne me demandent pas de trop réfléchir, comme des fanfictions ou de la sitcom, du coup j'écris quand même, mais cette histoire-là n'avance pas, et moins j'y touche plus j'ai peur d'y toucher et c'est un joli cercle vicieux qui se crée.

De mon côté, ce n'est pas tant venu de retours de BL mais plutôt d'une évolution "naturelle" de mon écriture, qui fait que quand j'ai commencé à écrire je voulais juste raconter des histoires et je ne me préoccupais pas du style, des "règles", des choix narratifs, bref, j'étais jeune, libre, fougueuse et sauvage, et maintenant que je réfléchis plus à l'écriture et que je me pose des questions sur les points de vue, les objectifs narratifs, les messages, la construction d'une intrigue/d'un personnage/d'un chapitre, et du coup j'ai trop de paramètres à prendre en compte et j'ai l'impression, en me concentrant là-dessus, de perdre la "vie" de l'écriture insouciante de ma jeunesse. Ça me fait penser à mon papa, qui est photographe et qui me disait "je me suis jamais autant amusé à faire des photos que quand je savais pas en faire", ce que je n'ai vraiment compris que tout récemment.

Bref, j'essaye du coup de retrouver le fun de l'écriture et de me reconnecter à cette histoire en écrivant des "scènes bonus", des extraits qui ne peuvent pas être dans la trame de l'intrigue (parce qu'ils se passent avant, ou après, ou sont des moments qui ne peuvent pas apparaître pour une raison ou une autre), et qui ne seront probablement jamais lus par personne d'autre que moi, ce qui m'enlève une certaine partie de la pression. Je ne sais pas si ça marche, je n'ai commencé ça que tout récemment et je ne me suis pas encore remise à la "vraie" histoire, mais en tout cas je commence à avoir envie de m'y repencher, donc on verra dans quelques temps...
En attendant, si vous avez d'autres solutions, je suis preneuse ! Je vais essayer, peut-être, comme disait l'un des messages, de me concentrer sur un seul "problème" quand je reprendrai, peut-être que ça m'aidera...
I'm telling you stories. Trust me.

Répondre