[A] Taille des chapitres

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Kira
Directrice de l'école au Bois Dormant
Messages : 2857
Inscription : ven. nov. 20, 2009 3:13 pm
Rang special : Fantôme du forum
Localisation : De l'autre côté du miroir

[A] Taille des chapitres

Message par Kira » mer. nov. 25, 2009 12:19 am

Comme le titre l'indique : on le découpe comment, le bébé? Y a-t-il à votre avis un nombre de pages/signes idéal pour un chapitre? Vaut-il mieux quelques longs chapitres ou beaucoup de chapitres courts?

Avatar de l’utilisateur
andoryss
Messages : 36
Inscription : dim. nov. 22, 2009 4:03 pm
Rang special : Céréal Killer
Localisation : Alone in the dark
Contact :

Re: Taille des chapitres

Message par andoryss » mer. nov. 25, 2009 12:24 am

Sujet intéressant, je me posais la même question il y a quelques minutes... Je suis un boulet des chapitres longs. Je fais à peu près 30 000 signes/ chapitres, quand ce n'est pas plus. Mais en même temps, ça dépend des projets... je crois que 30 000, c'est beaucoup, en tout cas, il m'arrive souvent de trouver mes chapitres trop longs... du coup, après, il m'arrive de les diviser. ^^
Après, ça dépend comment tu es à l'aise, mais d'une manière générale, je crois que la taille importe moins que l'uniformité de l'ensemble. Quand je fais des chapitres longs, je les fais ainsi sur tout le roman. ;)
Pour les curieux...

Il n'y a pas de héros dont les habits ne soient trempés de sang.

Avatar de l’utilisateur
pingu
Messages : 8220
Inscription : mer. janv. 10, 2007 8:38 pm

Re: Taille des chapitres

Message par pingu » mer. nov. 25, 2009 12:33 am

Kira a écrit :on le découpe comment, le bébé?
Je crois que ça dépend de qui le mange.


Pour des enfants, il est me semble-t-il d'usage de faire des morceaux d'à peu près la même taille.

La littérature "expérimentale" fait ce qu'il lui plaît, et peut même couper en tout petits morceaux, comme des paragraphes. Dans certains livres, il n'y a pas de chapitre du tout.

Des "intermèdes" peuvent former des chapitres plus courts au milieu du récit. Dans ce cas, ils sont souvent (d'après ce que j'ai lu et me souviens) clairement pas pareil que le reste (flash-back, coup d'œil dans l'antre du méchant, etc.)

Ce qui me semble important, c'est qu'un chapitre possède une unité de sens, qu'il ne soit pas découpé en fonction de sa taille seule mais également en fonction des arcs dramatiques, des unités narratives (genre si le narrateur ou le point de vue change) ou mille autre choses avec lesquelles on jongle lors de l'écriture d'un roman.

J'ai remarqué lors de mes bêtas et de mes propres corrections de roman qu'un chapitre avec un trop grand nombre de scènes (peu longues) dedans ralentissait l'action, la rendait pesante.
A regarder ce qui se faisait, j'en ai déduit que deux ou trois scènes par chapitre c'était cool.

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10147
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Taille des chapitres

Message par Macada » mer. nov. 25, 2009 5:50 am

Pingu explique très bien, je trouve.

En tant que lectrice, j'ai une nette préférence pour les chapitres courts ou au moins j'apprécie que le texte soit découpé en parties courtes avec un saut de ligne (ou des petites étoiles) entre elles. Ceci parce que je lis n'importe où, n'importe quand, même si je n'ai que 3 minutes devant moi et que je veux donc pouvoir m'arrêter facilement à un endroit fait pour ça (qui conclut quelque chose et/ou qui annonce une révélation, bref qui s'assure que je reste accrochée).

On a eu un fil sur le sujet il y a quelques temps (pas le courage d'aller voir s'il a survécu au ménage et au déménagement) ou j'assurais que bien sûr si les chapitres sont longs mais le bouquin intéressant, je lis. Eh bien, je m'étudie à ce sujet depuis... et me suis rendue compte que comme par hasard, je trouve plus souvent ennuyeuse une histoire (nouvelles comprises) à texte linéaire sans rupture pendant des pages et des pages qu'une histoire découpée en petites unités.

A noter que pour moi la longueur de l'histoire n'a rien à voir avec tout ça : j'ai même un gros faible pour les pavés.
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Boite en carton

Re: Taille des chapitres

Message par Boite en carton » mer. nov. 25, 2009 8:57 am

Tout pareil que pingu et Macada.
En tant qu'auteur, tu fais ce que tu veux pour tes chapitres si ton public n'est pas jeunesse.

En tant que lecteur, je me retrouve parfaitement dans ce que dit Macada.

En tant que béta, j'aime les chapitres courts ^^

Avatar de l’utilisateur
Tristeplume
Grenoumpf grognon
Messages : 393
Inscription : jeu. juin 05, 2008 8:59 am

Re: Taille des chapitres

Message par Tristeplume » mer. nov. 25, 2009 9:08 am

Ce qui me semble important, c'est qu'un chapitre possède une unité de sens, qu'il ne soit pas découpé en fonction de sa taille seule mais également en fonction des arcs dramatiques, des unités narratives (genre si le narrateur ou le point de vue change) ou mille autre choses avec lesquelles on jongle lors de l'écriture d'un roman.
En ce qui me concerne, c'est exactement ça. Un chapitre doit raconter quelque chose (dingue ça !) et faire avancer l'histoire. Même les chapitres plus ou moins de transition doivent apporter des éléments.
Exemple typique : le voyage entre deux points. Raconter ce voyage ne peut selon moi constituer le seul motif pour en faire un chapitre, même s'il est égréné de péripéties. Il faut donc que ce voyage apporte des éléments concrets à l'histoire, qu'il fasse avancer l'intrigue (et pas seulement caser une attaque de brigands pour montrer à quel point mon guerrier est balèze).
D'un point de vue pratique, mes chapitres oscillent entre 20 000 et 30 000 signes (plus rarement).
Enfin, j'ai un darling : terminer mes chapitres par une sorte de cliffhanger, de la répartie bien saignante à l'importante révélation.
J'imagine que c'est du à ma longue pratique des nouvelles et que je conçois chaque chapitre comme une sorte de nouvelle.
— Malach, avez-vous entendu ça ? Je suis, je cite, "drôle, tourmenté, incompris".
— Je ne vois pas en quoi c'est flatteur.
— Mon cher, cela veut dire que je plais aux femmes !
— Décidemment, je ne les comprendrai jamais.

Avatar de l’utilisateur
Selsynn
Messages : 907
Inscription : mar. août 11, 2009 2:06 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: Taille des chapitres

Message par Selsynn » mer. nov. 25, 2009 9:18 am

Très bonne question. Il me semble il y a voir quelques mois, avoir aussi vu un tel sujet.

Pour ma paert, j'aurais tendance à dire qu'un chapitre est découpé par ce qui se passe à l'intérieur. C'est comme cela que j'éceris. Un chapitre => un ensemble de scènes (de 2 à 6 je crois). Mais moi, en plus je sous-divise mon chapitre en scène (ou en sous-chapitre). Pour donner une idée j'essaye d'éviter que chaque scène ne dépasse les 6 pages A4. (Après ce n'est qu'un essai) et je suis somme toute, sassez novice dans l'écriture sérieuse.

Après, pour l'écriture jeunesse, je n'ai jamais vraiment essayé, mais ce que disent Pingu et Macada me parait parfaitement sensé.

Il y aussi une coupure temporelle entre mes chapitres. En plus, dans mon histoire, je profite du chapitre pour changer de vue.

La coupure entre deux chapitre me va parfaitement pour faire passer d'un coup dix mois d'entraînements tout pareils... Et donc je vais du jour à ses aventures une peu surprenante se sont passé, à dix mois plus tard, quand le grand tournoi commence.
Je trouve qu'on ne paume moins le lecteur, comme ça.

Et bien sûr cela reste mon ressenti ^^.
Et comme lectrice, je lis tout, du moment que c'est captivant.
Selsynn
Rêveuse invétérée - N'hésitez pas à me relancer si j'ai promis quelque chose
Pitch-Banques Asrian
OLT-ETR T2
Syno - ETR

Avatar de l’utilisateur
Khellendros
Messages : 726
Inscription : jeu. mars 22, 2007 11:43 am
Rang special : Batracien
Localisation : Région parisienne

Re: Taille des chapitres

Message par Khellendros » mer. nov. 25, 2009 10:43 am

Avant, ça variait pour moi entre 1500 et 60000 signes. Depuis les commentaires de Pingu, Macada et Aéthra, ils font toujours la même taille mais il y a des séparations physiques (des numéros) pour les entrecouper !

Avatar de l’utilisateur
Ereneril
Photographe de l'extrême.
Messages : 1046
Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:20 pm
Rang special : S'est débarassé du badge Loser Officiel de la Mare
Localisation : Au fond d'une crypte translavynienne

Re: Taille des chapitres

Message par Ereneril » mer. nov. 25, 2009 11:41 am

Je rejoins un peu tout le monde.

Je rajoute juste une chose pour mon cas particulier : je préfère un rythme assez constant et homogène.
Il est bien sur possible de faire quelque chose de très décousu avec des chapitres qui varient du simple au quadruple mais à condition que ce général.
J'avais eu un gros soucis avec AFDLA : tous mes chapitres faisaient 40 000 signes à plus ou moins 5000. Sauf que au milieu, il y en avait un de 10 000. Ca correspondait à une scène très décorrélée de ce qui précédait et suivait donc ça justifiait un chapitre mais ça faisait vraiment tâche. A la lecture, je trouve que c'était gênant, ça cassait le rythme général. Au final, j'ai étoffé la scène et le chapitre pour arriver à 25 000 signes. Là, ça passe.

C'est peut-être un peu rigide, mais je préfère avoir un rythme constant. Peu importe qu'il soit de 10 ou 50 000 signes par chapitre, tant que ça reste homogène.
"Émeraudes", la première pierre des Lithomanciens, prend forme...

Avatar de l’utilisateur
Khellendros
Messages : 726
Inscription : jeu. mars 22, 2007 11:43 am
Rang special : Batracien
Localisation : Région parisienne

Re: Taille des chapitres

Message par Khellendros » mer. nov. 25, 2009 12:06 pm

Oui, je me souviens qu'on en a déjà parlé ! Au contraire, j'aime bien avoir des chapitres plutôt différents en taille. :wamp:

VyvyChibi

Re: Taille des chapitres

Message par VyvyChibi » mar. déc. 01, 2009 10:54 am

Ce qui me semble important, c'est qu'un chapitre possède une unité de sens, qu'il ne soit pas découpé en fonction de sa taille seule mais également en fonction des arcs dramatiques, des unités narratives (genre si le narrateur ou le point de vue change) ou mille autre choses avec lesquelles on jongle lors de l'écriture d'un roman.
Je suis d'accord et c'est ainsi que je découpe mes chapitres. Pour moi un chapitre constitue une étape de l'histoire.

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1594
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Taille des chapitres

Message par Tsumire » mer. déc. 02, 2009 8:30 am

En tant que lectrice, je préfère les chapitres courts car je n'ai que court laps de temps pour lire, et rien ne m'agace plus que d'être au milieu d'un chapitre. Mais cela dépend du genre et du public. Ma réponse n'est motivée que par un souci pratique et une gestion de mon agenda ^^

Sinon, mes chapitres sont globalement de 6 à 8 pages (de police 12 Times New Roman, et avec un interligne de 1,5). Quelque uns vont jusqu'à 14 pages. Je les regroupe en point de vue sur un personnage ou un autre. Toujours dans le sens de l'avancée de la narration. Mais chapitres les plus courts sont souvent des intermèdes où se juxtaposent le point de vue de plusieurs personnages secondaires dans le même chapitre. Donc des paragraphes plutôt court, en dehors de la narration principale, qui ne doivent pas traîner en longueur car souvent, le lecteur veut retourner au fil conducteur principal.

Mais bon, après, chacun fait à sa sauce.
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Malka
Messages : 88
Inscription : lun. août 20, 2007 3:29 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Pas de Calais
Contact :

Re: Taille des chapitres

Message par Malka » jeu. févr. 18, 2010 10:38 pm

Voilà j'ai un petit doute. :aie:
Quand je lis la taille des chapitres de chacun, je suis assez complexée parce que je me dis que les miens (bon d'accord, j'en ai fait que trois) sont tout petits (environ 8000 signes en moyenne).
J'ai choisis de travailler avec une alternance de point de vue de trois personnages, donc je change de chapitre en même temps que de personnage...
Je suis sur du premier jet (et il est vrai que j'ai tendance à ne pas assez développer donc il y avoir du travail de réécriture), mais je voulais tout de même avoir votre avis. Des chapitres courts ne risquent-ils pas de casser le rythme ?

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11627
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Taille des chapitres

Message par Roanne » jeu. févr. 18, 2010 10:49 pm

Sans avoir lu, il est difficile de répondre, mais je sais que j'ai déjà lu des romans avec des chapitres très très court. Ca donne un rythme particulier, ça participe au style, de mon point de vue.
Bref, tant que c'est un choix d'auteur, il n'y a pas de raison que ça ne passe pas.
(au moins, tu as des chapitres, toi ! ^^)
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : La panna cotta
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
Mélanie
Mélafique carbonise les imprudents qui ne savent pas orthographier fu... fu...
Messages : 7921
Inscription : dim. mai 17, 2009 6:29 pm
Rang special : Power Mélanie!
Localisation : Chapitre 13

Re: Taille des chapitres

Message par Mélanie » jeu. févr. 18, 2010 10:52 pm

Ce n'est pas obligatoire de hiérarchiser son livre en chapitre de vingt pages chaque. J'ai plein d'exemples où le terme de chapitre disparaît entièrement, notamment dans les changements de point de vue (cf. Horde du Contrevent).

C'est à toi de voir si tes parties, même courtes, trouvent leur consistance. Pour le reste, j'ai l'impression qu'il faut respecter un certain équilibre entre ses chapitres (pour le rythme de la lecture) ou alors ne pas le respecter du tout.
ıllıllı Cyclitse et modérartice ıllıllı

"Aux amres ! diuex et dmei-deiux !
Abtatnos ctete tyarnine,
Ce régmie set fsatideiux !
Puls ed necatr, puls d'abmriosie !"
Oprhée uax efners

Répondre