[A] Passé raconté d'un personnage

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Cléo Muceignet
Messages : 92
Inscription : jeu. févr. 17, 2011 8:09 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Paris

[A] Passé raconté d'un personnage

Message par Cléo Muceignet » lun. févr. 28, 2011 9:58 pm

Bonjour à tous !

Alors, je suis actuellement en train de plancher sur un passage qui me pose problème, pas tant dans le fond, mais la forme que je vais adopter.
Je m'explique :
La personnage va se confier à un autre personnage qui l'a sauvé. Il ne sait rien d'elle (de son passé), et elle va lui raconter l'essentiel.

Comment intégrer cela à mon intrigue, car ce passé ne sert strictement à rien du point de vue de l'action, mais j'aime mes persos, et je suis plus axée sur le psychologique que sur l'intrigue au sens premier du terme.

Plusieurs choix s'offrent à moi :

- Ou alterner quelques répliques avec de grand passages descriptifs (et narratifs.)
- Ou faire un chapitre à part entière, du point de vue interne de la femme.

La seconde solution permettrait une meilleure immersion, mais sa manière d'être utilisée me pose des problèmes, surtout qu'elle ralentira l'action en la mettant sur pause pendant quelques pages.

Donc, dans ce cas, je ne sais pas quel passage sélectionner. J'ai bien une idée, mais je ne vois pas l'intérêt de s'y arrêter, autrement que de vivre un peu avec la perso. Et comment, à partir de lui, qui est vers la fin de sa vie (enfin son passé proche quoi), le relier à son passé lointain (enfance, etc...).

De plus, il ne faut pas tout dire, juste l'essentiel, pour ne pas faire "je balance tout maintenant comme ça je suis débarrassée, c'est fait !"

C'est pour cela que la première solution me paraîtrait la plus simple, quoique, peut-être moins immersive.


Et vous, avez-vous déjà eu ce problème ? Comment l'avez-vous réglé, dans votre cas ?

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4085
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Siana » lun. févr. 28, 2011 10:48 pm

A titre perso, j'ai éparpillé les infos passés sur les personnages et utilisé toutes les façons possibles pour les faire ressortir. Donc à mon avis il faut varier. Ne pas faire un immense dialogue ou un gros bloc de narration, plutôt faire passez les infos voulues au bon moment (s'il y en a un dans l'histoire) et y revenir plus en détail plus tard si nécessaire. Mais dans tous les cas, alterner les méthodes : flash-back, fait rapporté au présent de narration, fait résumé au passé de narration, dialogue du personnage en question, dialogue d'un autre personnage à propos du personnage en question, pensées...
Les techniques utilisées dépendront alors de l'importance de ces révélations sur le passé et de la place qu'elles doivent tenir dans le roman (en taille, mais aussi en utilité).
Si tu optes pour un chapitre entier, il faut donc que ça soit justifié, car du coup ça va tenir une grande place dans le roman.
Enfin, tu dois surtout réfléchir à la position de ce passage par rapport au reste du texte. Par exemple, ça ne me paraîtrait pas naturel qu'il arrive en plein milieux d'un combat. Il faudrait le placer à un moment où tes deux personnages sont seuls, et pourquoi pas dans une situation tendue pour que l'atmosphère prête à la confidence. Bref, tu dois conjuguer la bonne place et la (les) bonne(s) approche(s). Sans le premier, ton passage arrivera comme un cheveux sur la soupe, sans le second, l'effet donné par les explications sur le passé ne seront pas perçues comme il faut par le lecteur.

Edit : Ah, et des fois c'est bien aussi de faire des pauses dans l'intrigue, ou de la ralentir ; mais il faut faire attention où ça tombe et garder un peu de tension pour ne pas trop briser le rythme.
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Cléo Muceignet
Messages : 92
Inscription : jeu. févr. 17, 2011 8:09 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Paris

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Cléo Muceignet » lun. févr. 28, 2011 11:00 pm

Merci.

L'endroit est idéal ; seuls, dans un local abandonné. Elle a toute confiance en lui, et elle veut se confier.

Je ne pense pas faire un chapitre à part entière finalement. Intégrer des passages de narration, des paroles, et faire en vitesse sa vie. Mais on sait déjà certains détails.
Cela ferait étrange avec un chapitre complet puisque ça n'apporte rien à l'histoire si ce n'est de l'épaisseur au perso.

Juste pour que la fin soit plus déchirante encore...

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4085
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Siana » lun. févr. 28, 2011 11:01 pm

Ok !
Enfin, attends d'autres avis, sait-on jamais !
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10147
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Macada » mar. mars 01, 2011 6:45 am

Si ça n'apporte rien à l'histoire, ce n'est pas à faire.
(Mais rien ne t'empêche d'écrire ces confidences pour toi si ça te fait plaisir et ne pas les intégrer dans le roman.)

Cela dit il est rare que le passé d'un personnage ne puisse pas servir à expliquer son comportement actuel et/ou la situation actuelle. Il faut juste que les liens soient compréhensibles au lecteur.

Autre possibilité : faire de l'histoire personnelle d'un perso un fil directeur à part entière de l'histoire qui se mêle et s'entremêle à l'autre (ou les autres) fil(s) directeur(s).
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Cléo Muceignet
Messages : 92
Inscription : jeu. févr. 17, 2011 8:09 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Paris

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Cléo Muceignet » mar. mars 01, 2011 11:32 pm

J'ai fait mon passage, comme mon idée de base. Je l'ai mis à disposition en bêta. On verra, selon les critiques, si c'était vraiment une bonne idée...

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par tigrette » jeu. mars 03, 2011 10:35 pm

Je pense que le passé d'un personnage ne doit être raconté que s'il est essentiel pour comprendre la psychologie du personnage, ou bine s'il est apporte des infos indispensables à l'intrigue. Et si tel est le cas, il fait éviter les longs passages nostalgiques.

Avatar de l’utilisateur
Aelys
Alors que l'aube diffuse sa couleur sur le monde, le tigre sort du bois noir et lève les yeux vers le ciel qui s’étend de l’autre côté du mur. Est-ce le jour pour jouer sa vie ?
Messages : 9252
Inscription : dim. oct. 31, 2010 11:56 am
Rang special : Grande flemmarde avec des pics d'activité

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Aelys » ven. mars 04, 2011 8:22 am

Je ne suis pas tout à fait d'accord. Ce sont souvent des scènes complètement inutiles à l'histoire qui lui donnent sa profondeur, et ce y compris pour les souvenirs. Le souvenir d'un câlin avec sa mère ou d'une dispute avec son premier mari peuvent en dire long sur un personnage, sans avoir besoin de l'expliquer longtemps. L'implicite suffit. Cependant, dans ce cas précis, ça ne fonctionne à mon avis que si les informations sont disséminées dans l'histoire : si on a tout d'un coup, c'est vraiment pas naturel.
Mes derniers bébés : I.R.L., éditions Gulf Stream et Quelques pas de plus, éditions Scrineo
Grenouille tu as été, grenouille tu resteras.

Site
Blog

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10147
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Macada » ven. mars 04, 2011 10:00 am

Aelys, je pense moi que Tigrette et moi-même disons bien la même chose que toi.^^

Dans beaucoup de textes, il est très utile qu'un personnage ait une profondeur psychologique et son passé peut donner des clés d'interprétation de son comportement. De plus pour que le lecteur ait l'impression de connaître le personnage et de pouvoir ainsi mieux "s'ancrer" dedans, rien de tel que de glisser une partie du CV.

Cependant, ces "explications" psychologiques et ces ancrages servent les fils directeurs et ne doivent pas en déborder selon moi.

Par exemple, pas la peine de raconter la perte d'un doudou, s'il n'y a pas d'analogie de perte (de peur de perdre, de disparition, de peur de disparition,...) ou un autre lien tangible avec l'histoire.
Tout à fait possible de la raconter (voire indispensable) si elle donne un éclairage particulier à l'histoire.
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4085
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Siana » ven. mars 04, 2011 10:11 am

On peut aussi se servir d'un élément du passé, de préférence fort ou/et émotionnel pour influer sur l'intrigue au présent. Selon la façon dont un personnage réagit, par exemple.
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par tigrette » ven. mars 04, 2011 10:21 am

Oui, je crois que nous sommes toutes d'accord.
Pour moi, l'histoire, c'est le plus important, tous les mots écrits doivent faire avancer la narration d'une manière ou d'une autre, qu'ils soient là pour expliquer les motivations des uns et des autres, pour écrire un scène d'action, etc.

Les éléments du passé doivent être distillés à très bon escient et aucune information ne doit être gratuite. La psychologie d'un personnage explique ses motivations et influe sur ses actes.

Rien ne m'énerve plus en tant que lectrice qu'un pavé qui raconte le passé d'un personnage sans qu'aucune des infos et des traits de caractère suggérés ne se retrouve ensuite dans l'intrigue.

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4085
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Siana » ven. mars 04, 2011 10:31 am

Et rien de mieux que l'œil avisé d'un bêta-lecteur pour voir si tous les éléments sont assez exploités. :viva:
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Cléo Muceignet
Messages : 92
Inscription : jeu. févr. 17, 2011 8:09 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Paris

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Cléo Muceignet » ven. mars 04, 2011 12:56 pm

Puisque mon histoire repose, en premier, sur la psychologie des personnages, et seulement en second de l'intrigue, je trouvais cela mieux.
Et puis je ne m'y suis pas attardé, c'était seulement pour avoir l'essentiel en 3 pages. Le lecteur sait déjà des choses.

Enfin bon, nous sommes tous relativement d'accords ! Merci à tous !

Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par Asia M » sam. mars 05, 2011 1:16 am

C'est très difficile de trancher à la place de l'auteur, sans savoir exactement le genre d'histoire, de style et d'ambiance dont il s'agit.

Je comprends qu'il s'agit d'informations qui ne sont pas nécessaires à l'avancement de l'intrigue principale. Cependant... le but d'un roman est-il uniquement de nous amener d'un point A à un point B, ou bien de nous laisser faire des pauses et admirer le paysage tout au long du trajet? Pour moi, la seconde option est justement le privilège du roman, par lequel il se distingue de formes de fiction plus courtes (nouvelle, novella) qui doivent au contraire se passer de tous ces tiroirs.

J'ai toujours eu un faible pour les tiroirs, ces histoires qu'on ouvre et puis qu'on referme au même point, qui n'ont pas de rapport direct avec l'histoire principale. Je trouve cela charmant, et pas du tout contraire au but recherché de la lecture: le plaisir. J'ai peur parfois qu'en développant de plus en plus de recettes pour écrire inratables, en incitant les auteurs à prendre de moins en moins de risques, on se dirige vers un type d'écriture uniforme et presque utilitariste (pardon pour le gros mot).
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Passé raconté d'un personnage

Message par tigrette » sam. mars 05, 2011 10:07 am

C'est vrai qu'à force de recettes, on se risque de perdre en spontanéité. Mais je crois que lorsqu'on débute, il est bon d'avoir un minimum de règles, quand tu regardes les grands auteurs classiques de romans respectent tous plus au moins inconsciemment des règles de narration, et ce depuis les tragédies en trois actes d'Homère.
Ensuite, les règles sont faites pour être brisées, moi par exemple, je me sers de la méthode des flocons, et j'essaye de travailler un scénario auquel je colle au maximum, mais je ne me bride pas quand j'ai une idée, j'écris et après je vois que ce que je peux en faire.

Pour la fantasy, les digressions sont à mon avis une des règles du genre, parce qu'elles permettent de construire l'univers.

Répondre