Nous sommes actuellement le jeu. mai 25, 2017 2:16 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 79 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 6 Suivant
Auteur Message
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 12:14 pm 
Hors-ligne
Alors que l'aube diffuse sa couleur sur le monde, le tigre sort du bois noir et lève les yeux vers le ciel qui s’étend de l’autre côté du mur. Est-ce le jour pour jouer sa vie ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription : dim. oct. 31, 2010 11:56 am
Messages : 9477
Rang special : Grande flemmarde avec des pics d'activité
J'ai eu l'idée de ce poste à la suite d'une discussion en salon, où chacun a partagé son expérience sur la façon de s'adresser à un éditeur, les choses à éviter... Je me suis dit que ça en intéresserait d'autres !
Je vais donc commencer à partager mon expérience, et j'invite tous ceux qui connaissent l'édition de près ou de loin à rajouter la leur, afin de donner à ceux qui ne l'ont jamais approchée des ficelles pour ne pas passer pour un "bleu" ;)

Note : à me relire, j'ai l'impression d'employer un ton directif : je précise donc que ça ne reste que des conseils du haut de ma petite expérience et que ce n'est pas du tout la parole divine ^^


Un éditeur est avant tout un lecteur qui a besoin de rentabiliser son temps.

Je veux dire par là qu'un éditeur, c'est un être humain comme vous et moi, et qu'il est inutile de s'adresser à lui avec déférence ou comme s'il était Dieu tout-puissant. Au contraire, il appréciera que vous en veniez au fait en lui parlant d'égal à égal, car ça lui permettra de gagner du temps et d'argumenter plus en profondeur si besoin.
Un exemple : si vous rencontrez à un Salon un éditeur auquel vous aimeriez soumettre un manuscrit, ne tournez pas autour du pot en vantant sa collection, dites simplement pourquoi vous êtes-là, quelques mots sur votre manuscrit (de quoi ça parle, quelles valeurs en ressortent, qu'est-ce qui fait son intérêt ?), et vous refilez la bête ou vous prenez les coordonnées de l'éditeur. De toute façon il ne refusera pas de jeter un coup d'œil s'il accepte les manuscrits, donc allez-y (et pensez bien que vous n'êtes pas le premier à faire cette démarche, il a l'habitude) !
De même dans la lettre d'accompagnement, allez à l'essentiel et parlez de votre livre comme vous en parleriez à un ami : vous raconterez de quoi ça parle, ce qui vous a poussé à l'écrire... Pas combien vous aimez l'écriture ni combien vous avez pris plaisir à écrire ce texte.

Un éditeur est quelqu'un qui travaille.
Ça a beau être une beau métier, ça reste un métier. Aussi, tenez compte des horaires de travail si vous avez besoin de le contacter, et proposez-lui d'appeler en journée plutôt que le soir, il appréciera (note : je ne sais pas si ça vaut aussi pour la micro-édition, dans le mesure où il s'agit d'une activité à côté du travail). De même, l'éditeur prend parfois des vacances (à Noël, l'été), et il est conseillé de ne pas envoyer son manuscrit juste avant, parce qu'il risque de traîner un mois sur une pile avant d'être reçu, puis le même temps avant d'être lu, dans le meilleur des cas. Si vous voulez éviter d'attendre pour rien, mieux vaut envoyer en dehors des vacances connues.
Il est aussi très souvent au téléphone, en réunion ou en rendez-vous, donc ne vous étonnez par de ne pas l'avoir immédiatement. Pour une première prise de contact, le plus simple est le Salon ou le mail, et s'il est intéressé, il vous donnera lui-même un rendez-vous téléphonique. Sinon, vous risquez de tomber au mauvais moment, pendant qu'il réfléchit aux tirages, qu'il rédige des argumentaires ou qu'il reçoit un auteur (ou même qu'il est à fond dans le roman de quelqu'un d'autre et n'appréciera pas d'être dérangé dans sa lecture, même si vous n'y êtes pour rien !), et d'être moins bien reçu.


Un éditeur est un commercial
Donc, votre roman peut être génial, s'il a un petit public ou un public qui n'est pas le sien, il vous dira non sans expliquer plus que ça. Et ça ne s'arrête pas à : "il fait de la fantasy jeunesse, moi aussi, je peux y aller". C'est plus nuancé que ça. Bien sûr, vous pouvez quand même essayer, mais si par exemple vous remarquer que ce qu'il publie a toujours un pied dans le réel et que le votre est complètement fantasy, vous aurez moins de chance d'être accepté car vous serez à la marge de ce qu'il publie (et donc pas forcément en accord avec son public).
Ce n'est pas contre vous, ni même contre vos roman, c'est juste que ça ne vous rendrait pas service : il serait incapable de le vendre correctement. En cas de refus, pas besoin de s'énerver et de le prendre contre soi, ou de pleurer au téléphone. Ce serait griller vos chances pour resoumettre un jour. Je pense que cette dernière précision est connue ici, mais comme ça arrive plus souvent qu'on ne pense, je préférais la mettre au cas où. Parce que ça, les éditeurs, ça les met vraiment en rogne ^^

Et voilà pour ma petite expérience, ce sont les points principaux que j'ai remarqués à travers les divers éditeurs que j'ai rencontrés et qui semblaient les agacer au plus haut point, parce qu'ils en parlaient régulièrement.
Pour conclure, donc, d'après mon expérience : soyez direct, franc, et n'oubliez pas que l'éditeur a une vie en dehors de son travail.

D'autres conseils ? :)

_________________
Mes derniers bébés : I.R.L., éditions Gulf Stream et Quelques pas de plus, éditions Scrineo
Grenouille tu as été, grenouille tu resteras.

Site
Blog


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 12:42 pm 
Hors-ligne

Inscription : dim. janv. 16, 2011 11:20 pm
Messages : 8
Un premier, tout petit, qui me vient à l'esprit : ne pas envoyer son manuscrit SEULEMENT pour obtenir un avis, mais bien parce qu'on est CERTAIN que le dit manuscrit est excellent (minimum) !


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 2:35 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Messages : 3751
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49
Je rajouterais, comme pour toute lettre de motivation et tout CV : attention à la présentation et à l'orthographe.
Le manuscrit ne doit pas ressembler à un pavé de lignes noires qu'il faut tenir à 5 cm des yeux pour réussir à lire. Et il ne doit pas dégouliner de fautes d'orthographe, de conjugaison, de syntaxe... L'écriture et la langue ne doivent pas être trop approximatives non plus, et c'est mieux si la majorité des phrases sont correctes grammaticalement.
Pareil pour la lettre. Les meilleures qualités à entretenir : politesse, précision et concision. (C'est conseillé pour n'importe quelle lettre.) Attention à l'orthographe, ici aussi. L'éditeur pardonnera quelques fautes et coquilles perdues dans le manuscrit, vu sa longueur, mais il ne sera pas aussi clément pour une simple lettre.
Petite info utile : le Net déborde d'exemples types de lettres, que ce soit pour la présentation ou le contenu. N'hésitez surtout pas à interroger votre ami Google à ce sujet.
Et si vous voulez une lettre bien normalisée dans la forme, faut me demander. ^^

_________________
- In scenario veritas - Cycle, Phase II - en cours
- Frères d’enchantement - en soumission
- Anna - en soumission

:witch:


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 4:23 pm 
Hors-ligne
Batracien

Inscription : mar. nov. 09, 2010 8:53 pm
Messages : 48
Très bons conseils Aleys
- J'ajouterai de faire une sélection très rigoureuse des éditeurs susceptibles d'apprécier votre texte.
- Envoyez à plusieurs en même temps, afin d'avoir les réponses au fil de l'eau.

N'oubliez jamais, la valeur ajoutée c'est VOUS. Le talent c'est vous qui l'avez. L'éditeur n'est qu'un marchand de papier. C'est vous et votre texte qui ont de la valeur, lui c'est qu'un intermédiaire (un sous-traitant) entre vous et vos lecteurs.

(très sympa de ta part Siana)

Petit rappel pour les distraits: Cocyclics propose un receuil d'éditeur: http://tremplinsdelimaginaire.com/cocyc ... 6&t=205496
avec pas mal d'infos, partage d'expérience, ...


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 4:44 pm 
Hors-ligne
Abondansorus Papyrus Rex
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:05 pm
Messages : 7608
Rang special : Esprit servant du fouet
Localisation : Dans mon monde
le_conteur a écrit :
L'éditeur n'est qu'un marchand de papier. C'est vous et votre texte qui ont de la valeur, lui c'est qu'un intermédiaire (un sous-traitant) entre vous et vos lecteurs.
C'est un petit peu plus compliqué que ça quand même. Il ne faut pas oublier la direction littéraire.

_________________
Modérateur
Anthologie L'homme de Demain
Anthologie Maladies du Futur
Anthologie L’École chez Parchemins et Traverses


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 4:51 pm 
Hors-ligne
Miss Truffade
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Messages : 17849
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Iluinar a écrit :
le_conteur a écrit :
L'éditeur n'est qu'un marchand de papier. C'est vous et votre texte qui ont de la valeur, lui c'est qu'un intermédiaire (un sous-traitant) entre vous et vos lecteurs.
C'est un petit peu plus compliqué que ça quand même. Il ne faut pas oublier la direction littéraire.
Légèrement. Oh et bien sûr le fait que l'éditeur investisse du temps, de l'énergie et de l'argent pour vous éditer. Qu'il vous soutienne et vous conseille. Il me semble que ca sort vraiment du cadre d'un marchand de papier.
Je pense que tu devrais relire plus attentivement le GGG, le conteur. Les témoignages que tu cites sont très instructifs au sujet des relations auteur-éditeur.

_________________
Memorex le 6 mai 2016 chez Gulf Stream Editeur


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 4:53 pm 
Hors-ligne
Défenseuse geek acharnée de la cuisine traditionnelle alsacienne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. avr. 25, 2009 7:18 am
Messages : 4351
Rang special : Achtung Papagei !
Localisation : jamais très loin
JC Dunyach avait fait une présentation très intéressante sur ce qu'attend un éditeur de l'auteur lors de l'atelier d'écriture des Imaginales l'année dernière, je suis sûre qu'il aura plein de choses intéressantes à dire s'il passe par là ^^

_________________
Là où je tisse mes mots


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 4:54 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Messages : 3751
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49
le_conteur a écrit :
N'oubliez jamais, la valeur ajoutée c'est VOUS. Le talent c'est vous qui l'avez. L'éditeur n'est qu'un marchand de papier. C'est vous et votre texte qui ont de la valeur, lui c'est qu'un intermédiaire (un sous-traitant) entre vous et vos lecteurs.
Pour moi, ça, c'est la définition d'un éditeur à compte d'auteur.
Chez l'éditeur à compte d'éditeur, il y a tout un travail éditorial pour retravailler le texte. Et ça c'est une valeur ajoutée qui fait passer le livre de "publiable" (raison pour laquelle l'éditeur l'a choisi) à "bon" (du point de vue de l'éditeur en question, je te l'accorde). Et il ne faut pas non plus oublier tout le travail de promotion fourni par l'éditeur.
La qualité de travail des éditeurs vient après, et il y en a sûrement certains qui ne se cassent pas la tête à fournir un véritable travail éditorial, préférant aller au plus simple (mais ça m'étonnerait que ce soit la majorité).

_________________
- In scenario veritas - Cycle, Phase II - en cours
- Frères d’enchantement - en soumission
- Anna - en soumission

:witch:


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 4:56 pm 
Hors-ligne
Batracien

Inscription : mar. nov. 09, 2010 8:53 pm
Messages : 48
Je pose simplement 'le principe'
Que chaque auteur comprenne bien que le pouvoir qu'il concède à l'éditeur doit avoir une contrepartie (claire et définie).

Donc pas d'état d'âme tant qu'un véritable lien n'est pas réel avec l'éditeur (quitte à le quitter).

Une nouvelle fois, c'est ma vision des choses et comme on vit dans un monde de requins, autant ne pas servir de sardines :)

++


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 4:57 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Messages : 3751
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49
A mon avis, pour la plupart des auteurs, le simple fait de voir son texte accepté et publié après un bon travail éditorial suffit (je peux me tromper).

_________________
- In scenario veritas - Cycle, Phase II - en cours
- Frères d’enchantement - en soumission
- Anna - en soumission

:witch:


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 5:00 pm 
Hors-ligne
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Avatar de l’utilisateur

Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Messages : 4275
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Un marchand de papier se contenterait de ne rien faire. Juste imprimer.

Un éditeur conseille.
Il peut refuser, avec ou sans réponse argumentée (et quand la réponse est argumentée, il faut la lire et l'intégrer).
Il peut accepter mais demander à revoir certains aspects, certaines parties de l'oeuvre (et là il ne faut pas se braquer et se draper dans sa dignité d'Auteur) Puis il met en place le travail éditorial, et intervient sur le lancement et la promotion du livre.

Si on se convainc que ce n'est qu'un marchand, alors oui, un refus est plus facile à digéré parce que, de toute façon, ce n'est qu'un marchand de papier, il n'y comprend rien. C'est une solution de facilité pour l'auteur.

Sauf que, comme l'ont dit Iluinar et Blackwatch, c'est un peu plus compliqué que cela.

A Siana : L'auteur a le droit (et même le devoir) de ne pas se faire marcher sur les pieds (et même le devoir) mais il ne faut pas aller dans l'extrême inverse. Pour nos premières publications, on est tous très content et près à accepter n'importe quoi, mais il faut quand même faire attention, non pas parce que les éditeurs sont des vilains, mais parce que tout doit être clair pour les deux partis.

Et dis-moi le_conteur, as-tu rencontré beaucoup d'éditeurs pour en conclure qu'il ne s'agit que de requins qui en veulent particulièrement aux auteurs ? O_O

_________________
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 5:08 pm 
Hors-ligne
Batracien

Inscription : mar. nov. 09, 2010 8:53 pm
Messages : 48
On sait bien que tout est bien plus compliqué, y'a des rencontres entre auteur et éditeur, y'a des coups de coeurs, y'a tous ce qu'on veut...
mais y'a un impondérable, on vit dans un monde gouverné par l'argent (autant s'y faire).

donc chacun pour soit et que le meilleur gagne (pas d'état d'âme).
Jouez du piston, des carnets d'adresses, ...

L'éditeur est là pour faire de l'argent (point barre) le reste c'est pour ceux qui imaginent un monde qui n'existe pas: le monde des bisounours !

Donc le créatif c'est l'auteur. L'éditeur c'est le parasite qui va s'engraisser sur son dos!
Une fois cela dit, que chacun s'en tire le mieux possible avec son texte :)

++


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 5:11 pm 
Hors-ligne
Batracien
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. janv. 26, 2007 9:58 am
Messages : 189
ah oui quand même.



A part ça, c'est une super nouvelle que Nesti sorte de la naphtaline !

_________________
Esclave en chef d'Eclats de Rêves
Image


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 5:13 pm 
Hors-ligne
Miss Truffade
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Messages : 17849
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Le_conteur,

Je trouve que tes opinions catégoriques deviennent vraiment désagréables en plus d'être non-productives. Tu citais le GGG tout à l'heure, il existe bien d'autres preuves que le monde de l'édition ne se réduit pas à cette simple équation. Tes provocations sont lassantes, à la longue, surtout quand elles ne sont pas étayées par autre chose que tes propres affirmations. Je te prierais donc de changer de ton.

_________________
Memorex le 6 mai 2016 chez Gulf Stream Editeur


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 25, 2011 5:13 pm 
Hors-ligne
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Avatar de l’utilisateur

Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Messages : 4275
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Mais tu es au courant que la plupart des éditeurs de SFFF font quasiment du bénévolat ?

_________________
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 79 messages ]  Aller à la page 1 2 3 4 5 6 Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Rechercher :
Aller :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited