Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10391
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Beorn » jeu. juin 09, 2011 2:59 pm

Partance a écrit :Mais mais mais ... Comment je vais faire pour décider "Voilà, aujourd'hui je sais qu'il n'y a plus rien à faire, tout est (presque) parfait" ?
A chaque fois que j'ouvre le fichier (frénétiquement), je vois des virgules à bouger, des verbes à modifier, des phrases à couper. Juste ciel, c'était finalement plus simple d'écrire !! Le pire c'est que je ne change même pas le fond, mais la forme, encore, encore et toujours ! Ca doit faire la 3ème fois que je me relis... >.<" (bon les corrections sont moins importantes, mais il y en a encore!)
Swald a écrit :A mon avis, cette question mérite bien un fil (s'il n'existe pas déjà, mais j'ai un sens de l'orientation désastreux et je ne pourrais pas t'aider à le dénicher)
Je ne crois pas qu'il y en ait, mais si quelqu'un le trouve, signalez-le moi et je déplacerai celui-ci. ;)

D'abord, félicitations, Partance !
Ensuite... Bienvenue au club des corrigeurs fous !
Corriger son texte, c'est une excellente chose, c'est absolument nécessaire. Il y a mille manières de se corriger (pendant l'écriture, après, pendant et après, par la relecture de A à Z, ou par pages au hasard, ou paragraphe par paragraphe...) Mais un auteur qui estime pouvoir s'en passer se trompe lourdement.

Cependant... Il y a un moment où il faut savoir s'arrêter et tourner la page, sans quoi, on reste bloqué sur son roman alors que d'autres attendent peut-être d'éclore sous nos doigts.

Alors, je pourrais te dire qu'il y a un moment où tu sens que ton texte n'a plus besoin de correction... mais je te mentirais. Je pourrais te dire qu'un projet chasse l'autre et que si tu commences une nouvelle histoire, tu laisseras celle-ci... mais je te mentirais. En fait, tu auras le plus grand mal à commencer une nouvelle histoire tant que tu corrigeras encore celle-ci

Il en existe peut-être d'autres, mais moi, je ne connais que deux moyens de lutter contre le syndrome du corrigeur fou :
1) soit tu envoies ton texte à un éditeur (mais attention, en cas de refus, la tentation de la correction risque de reprendre le dessus)
2) soit tu en arrives à un point où le texte te sort pas les yeux à un tel point que tu n'en peux plus et que tu arrêtes...
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4309
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: Le club des corrigeurs fous

Message par Elikya » jeu. juin 09, 2011 3:20 pm

Il en existe peut-être d'autres, mais moi, je ne connais que deux moyens de lutter contre le syndrome du corrigeur fou :
1) soit tu envoies ton texte à un éditeur (mais attention, en cas de refus, la tentation de la correction risque de reprendre le dessus)
2) soit tu en arrives à un point où le texte te sort pas les yeux à un tel point que tu n'en peux plus et que tu arrêtes...
Pour ma part, j'imagine bien l'étape 2 avant la 1. Le texte me sort par les yeux, je n'en peux plus de le corriger, donc je passe à l'action. => Soumission au cycle cocyclics dans mon cas, mais un jour ce sera envoi aux éditeurs, j'espère.
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Luani
Quand trop de chance tourne à la déveine
Messages : 1163
Inscription : lun. août 25, 2008 2:43 pm

Re: Le club des corrigeurs fous

Message par Luani » jeu. juin 09, 2011 5:13 pm

Il y a deux espèces de corrigeurs fous :
- Les premiers pondent un texte puis passent leur temps à le fignoler
- Les deuxièmes commencent à corriger le début avant d'avoir finit d'écrire, et n'avancent jamais les derniers chapitres pour cause de relecture des premiers.

Les premiers peuvent être sauvés par les solutions de Beorn.
Les deuxièmes sont foutus s'ils n'arrivent pas à se contenir assez pour entrer dans la première catégorie. Ils finissent parfois par appliquer la solution 2, mais cela revient parfois à abandonner le projet en cours de route.

Voici les quelques méthodes que je teste (avec insuccès pour le moment) pour passer enfin de la deuxième à la première :
- Lorsqu'un chapitre est fini, je le sauvegarde partout et je le SUPPRIME du pc sur lequel je travaille habituellement. Je sais, cela empêche d'aller s'y référer si besoin. Mais de toute façon, je le connais déjà par coeur.
- Lorsque je vois une grosse modif à faire (qui remet en cause le récit), surtout ne pas la faire tout de suite. Je la note soigneusement pour le moment béni où le premier jet sera terminé. Ca permet d'avancer et cela évite aussi d'avoir à revenir sur cette grosse modif si les idées varient encore au fil de l'écriture.
- en cas de poussée de correctionnite, je me donne un temps pré-défini. (Allez, j'y passe une heure et après je reprends le fil du récit...)
- Lorsque les poussées de correctionnite sont trop fortes : je vais pleurer sur mon fil du challenge.

Avatar de l’utilisateur
Aelys
Alors que l'aube diffuse sa couleur sur le monde, le tigre sort du bois noir et lève les yeux vers le ciel qui s’étend de l’autre côté du mur. Est-ce le jour pour jouer sa vie ?
Messages : 9252
Inscription : dim. oct. 31, 2010 11:56 am
Rang special : Grande flemmarde avec des pics d'activité

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Aelys » jeu. juin 09, 2011 5:14 pm

Je compte très fort sur le cycle, moi ^^

D'abord je corrige seule la grosse trame, je réfléchis, je sabre, et je commence à me dire que si je continue je risque de dénaturer mon histoire, même si pour l'instant je trouve que mes corrections apportent un plus.
Ensuite je soumettrai au cycle, en croisant les doigts ^^ Et je pense (enfin, j'imagine) que si je termine le cycle, je m'empêcherai de retoucher quoi que ce soit après, sauf évènement majeur ou illumination. Parce qu'il faut bien s'arrêter à un moment !
Mais j'espère ne pas arriver tout de suite au moment ou je ne supporterai plus mon texte... :wamp:

Merci d'avoir lancé le sujet !
Mes derniers bébés : I.R.L., éditions Gulf Stream et Quelques pas de plus, éditions Scrineo
Grenouille tu as été, grenouille tu resteras.

Site
Blog

Partance

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Partance » jeu. juin 09, 2011 6:43 pm

Wahou un sujet rien que pour moi :wow: Enfin presque, parce que je pense pas être seule dans ce cas là ! ouf !

Les corrections sur la trame, sur les scènes et leur importance, je les ai faites petit à petit. Je relisais tout ce que j'avais fait avant + les "extraits" écris en avance de futurs chapitres, pour bien me remettre dedans. En passant je corrigeais forcément. Du coup, j'avançais lentement... Très lentement ! (sauf quand j'ai pondu les 3 derniers chapitres, dans les 96 000signes en ... deux jours. J'étais exténuée, mais qu'est ce que c'était bon vindédiousse (ah oui je suis du nord au fait :lol: ) =D) Donc je suis sûrement un peu comme ta 2ème catégorie, Luani... =/

Mais. Maintenant que c'est fini, que la pâte a eu le temps de lever et de se reposer, je me suis transformée en correctrice folle. MOUHAHAHAHA tremmmblez pauvres mortelles virgules, et éphémères accords verbaux !!!

Ce que tu me dis là Beorn, ça ne me rassure pas des masses... Je vois qu'on est des cas un peu à part u_u
Et je me suis moi-même rendue compte dans les derniers jours que j'arrivais à saturation. De telle sorte que :
1) J'en ai tellement "marre" de mon texte (c'est un mot fort, parce que quand même c'est un chef d'oeuvre hein <3)(c'est du 36ème degré xD) je me dis tellement que ça peut durer longtemps...
2)... que je sens avoir besoin d'une action forte, euh, ouais, imprimer, et envoyer dans la foulée, sans plus réfléchir. J'y ai tellement réfléchi à ce projet, chaque péripétie a été pensée pour former un certain équilibre, tout est interdépendant, je change un détail, et tout s'effondre, donc pas le droit de toucher à la trame ! Sauf si bien sûr quelqu'un me dit que c'est trop tiré par les cheveux toussa.
(ce schéma te rappelle quelque chose, non ? xD)

Le cycle serait l'idéal, c'est sûr ! Mais je ne pense pas avoir assez d'ancienneté ici pour le "mériter" ... =/

(Courage à tous, l'écriture n'est décidément pas une passion comme les autres !)

Avatar de l’utilisateur
Silène
Miss Truffade 2017
Messages : 5996
Inscription : mar. oct. 09, 2007 9:02 am
Rang special : Grenouille pop-up
Localisation : Auberge du bon canard
Contact :

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Silène » jeu. juin 09, 2011 9:01 pm

Je viens témoigner parce que je suis la victime collatérale d'un corrigeur fou.. Je vous laisse examiner les faits :
- sur un ouvrage que nous avons co-rédigé avec toute une équipe dont nous étions les têtes (arf, quel gros mot), le corrigeur fou a trouvé à corriger, recorriger, rerecorriger encore jusqu'à le dernière limite extrême de l'envoi chez l'imprimeur, me harcelant au milieu de la nuit pour être sûr que j'avais reçu la dernière version... dans laquelle il restait des coquilles, comme de juste, faisant pester le corrigeur fou.
- sur un ouvrage du même corrigeur fou que je dois lire, je suis interdite de dépasser la page 102 parce que la suite n'est pas suffisamment sur-re-sur-recorrigée.
- toujours le même corrigeur fou corrige même ses mails et messages de discussion instantanée sur facebook.

Dois-je conseiller à mon ami corrigeur fou de consulter un psychologue ou cela vous semble-t-il normal ?
Nouveaux Millénaires: Les Affamés
Bragelonne: Fortune cookies/ 14-14 avec Paul Beorn/ Féelure / Adèle et les noces de la Reine Margot / Les Lettres volées / 42 jours / Moana / Lune rousse

Avatar de l’utilisateur
Kira
Directrice de l'école au Bois Dormant
Messages : 2857
Inscription : ven. nov. 20, 2009 3:13 pm
Rang special : Fantôme du forum
Localisation : De l'autre côté du miroir

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Kira » jeu. juin 09, 2011 9:11 pm

Alors, un peu d'organisation... ^^
V1 : on écrit, sans arrêter : étape dit de la dynamite
V2 : on fait les corrections de fond : étape dite du burin
V3 : on s'attaque à la forme : étape dite de la gouge
V4 : on relit à voix haute : étape dite de la déclamation.
V5: on relit encore une fois : étape dite du polissage.
V5 bis : on laisse reposer : étape dite de la sieste.
V6 : dernière relecture avant envoi : étape dite du vernis.

Évidemment, si vous ressortez le burin à l'étape du vernis, ça va faire des trous :twisted:

V10 : vous relisez le produit fini (après corrections éditoriales, publication et tout ce qui s'ensuit ) et vous vous dites "mais en fait, j'aurais pu tourner ça autrement, ça aurait fait mieux..." : étape dite du rocher de Sisyphe.
(Rassurez-vous : c'est normal. Et de toute façon vous n'y pouvez plus rien).

Alternative : soumettre le roman au collectif. Dans ce cas, repartez de la V2. Avantage : vous ne serez plus seuls pour gérer les corrections. Un bon rempart à la correctionnite. (Sinon pour ceux qui ont la chance d'être édités, il y a aussi les deadlines éditoriales qui constituent un frein efficace).

@Silène : conseille au correcteur fou de se calmer sur les pistaches. Il risque le sur-régime.

Avatar de l’utilisateur
Lieko
Messages : 401
Inscription : dim. nov. 21, 2010 12:12 pm

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Lieko » jeu. juin 09, 2011 9:16 pm

Dois-je conseiller à mon ami corrigeur fou de consulter un psychologue ou cela vous semble-t-il normal ?
Si les corrections sont justifiées (coquilles), il n'y a pas de quoi s'affoler ; il est juste perfectionniste (ou maniaque, c'est pareil).
- toujours le même corrigeur fou corrige même ses mails et messages de discussion instantanée sur facebook.
Je fais pareil, parfois ça me prend une demi-heure pour faire un message de cinq lignes, parce que la tournure ne me plait pas :roll:
Bon en contrepartie, je ne corrige jamais mes textes "littéraires". Cherchez l'erreur...

Pour le sujet initial : le gros problème du point 2 (le texte qui sort par les trous de nez, signe qu'on a atteint le point de non-retour), c'est que ce n'est, je pense, qu'une impression. La solution à laquelle je pense serait de laisser reposer le texte pour le reprendre calmement plus tard ; mais il y a le risque de trouver à chaque fois, en revenant dessus, quelque chose de nouveau à corriger (une boucle sans fin). Autre idée : se fixer une date raisonnable, et se dire "Ce jour-là, j'aurais fini de corriger".
Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions.

Avatar de l’utilisateur
Blanche
Mais pas innocente !
Messages : 242
Inscription : sam. mars 05, 2011 8:04 pm
Rang special : Batracien qui aime les spaghettis
Localisation : Sur ma chaise de bureau
Contact :

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Blanche » jeu. juin 09, 2011 9:20 pm

Explosée de rire !!!!!
:lol: :lol: :lol:

Silène, oui, je crois que quelques années de psychanalyse ne seront pas de trop.

Kira : d'accord avec ton excellente analyse.

Et en fait, il y a pire que ça. Quand on écrit un second ou troisième livre, ou tout simplement que le temps passe, on progresse et on mûrit... Et quand on relit son premier ouvrage qui nous semblait fini à l'époque, on se dit :rha:

lilavos

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par lilavos » jeu. juin 09, 2011 9:37 pm

dommage qu'il n'y ai pas de bouton "j'aime" sur un forum car justement, je me pose justement cette question en ce moment, allez savoir pourquoi ... ;-)

en fait, je trouve que le moment de la correction est une lecture particulière : parce que mon orthographe est assez faible, je fais beaucoup d'efforts pour me concentrer sur le texte et non sur l'action... dans ce cas là, la relecture est une souffrance abôminâble !!!
sinon, pareil que vous... sans relâche, tu remettra ton ouvrage sur la table...
quelle idée de vouloir écrire des histoires !!!

Partance

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Partance » jeu. juin 09, 2011 9:48 pm

HAHA SIlène merci pour ce bon fou rire devant l'ordi xD (même si ça me fait un peu penser à moi sur les bords. Le perfectionnisme est une maladie grave ! Vite vite, donnez moi mes médicamennnnnts !!)
Lieko a écrit :Autre idée : se fixer une date raisonnable, et se dire "Ce jour-là, j'aurais fini de corriger".
Alors ça, c'est pas mal ! J'achète ! Parce que, let's be honest, je trouverai toujours quelque chose à modifier, mais dans le fond, l'ensemble ne doit pas être si mauvais que ça (on va espérer). Il faut vraiment que je tourne la page (oh que c'est beau!) j'ai de nouvelles idées qui me viennent, mais je sens que j'ai besoin de terminer ça avant. Je suis comme ça aussi dans la vie de tous les jours, si je n'ai pas fini quelque chose, je n'ai pas l'esprit tranquille, et je suis bloquée.

Grâce à ton analyse Kira, je me rends compte que je suis arrivée à la dernière étape en fait (j'ai même passé avec succès celle "de la déclamation", oh yeah). Mais l'étape du rocher de Sysiphe me tend au nez... xD
Allez, je me fixe une date (qui est assez proche, et que je ne vais pas m'amuser à changer si je n'ai pas fini, non non). Et j'imprime, j'envoie. Je ne me fais pas trop d'espoir sur ce premier projet, je sais que c'est un peu tiré par les cheveux, et le genre est difficile à discerner (entre la fantasy et la littérature blanche quoi...). Et même si ça ne marche pas, c'est pas grave, je suis encore (très?) jeune, j'ai tout le temps devant moi pour écrire encore ! Mais comme ça, ça va me permettre de me dire que c'est fini, réellement fini, que je peux passer à la suite. Et rien que d'avoir écrit un roman, un vrai et long, et rien que le fait de tout envoyer par la poste, c'est déjà un rêve de gamine ! (j'en ai des palpitations =') )


PS : si j'édite ce post, ça fait de moi une correctrice folle ?
ok je sors ! xD

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4085
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Siana » jeu. juin 09, 2011 9:52 pm

Je suis une correctrice qui revient souvent en arrière à cause de trop réfléchir. Mais pas trop non plus parce que je suis aussi pressée de terminer une énième version entière d'un texte. Je ne reviens en arrière que lorsque je modifie le fond (comme actuellement, je revois un chapitre entier + une partie de deux autres, suite aux changements dans mon synopsis.). Je ne peux pas supporter d'avoir un version trop incohérente avant d'avoir terminé une phase d'écriture.
Et c'est aussi vrai que je corrige re-corrige rererecorrige. En général, sur un roman, j'arrive à ne pas me le faire sortir par les yeux, ou alors ça commence à être le cas lorsque j'ai bientôt terminé une version satisfaisante. Du coup, j'arrête mes corrections et je passe à la révision du tome qui suit. Le dépaysement était assez conséquent entre chaque, ça me permet de plonger dans un univers qui soit pas trop semblable au précédent et de pouvoir travailler correctement.
Sinon, je me fixe également des délais pour être plus productive.

Juste pour les nouvelles, je finis par envoyer mon texte lorsque je l'ai rerererecorrigé et qu'il commence à me sortir par le nez (pour changer des yeux ^^).


Silène, j'ai un doute sur l'identité de ton corrigeur fou... ^^
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Silène
Miss Truffade 2017
Messages : 5996
Inscription : mar. oct. 09, 2007 9:02 am
Rang special : Grenouille pop-up
Localisation : Auberge du bon canard
Contact :

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Silène » jeu. juin 09, 2011 9:58 pm

Note de la rédaction : Toute ressemblance avec des personnes réellement existantes est purement fortuite et indépendante de notre volonté. Aucune poursuite ne pourra être envisagée à l'encontre de l'auteur de ce message.
:twisted:
Nouveaux Millénaires: Les Affamés
Bragelonne: Fortune cookies/ 14-14 avec Paul Beorn/ Féelure / Adèle et les noces de la Reine Margot / Les Lettres volées / 42 jours / Moana / Lune rousse

Avatar de l’utilisateur
Luani
Quand trop de chance tourne à la déveine
Messages : 1163
Inscription : lun. août 25, 2008 2:43 pm

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Luani » jeu. juin 09, 2011 10:25 pm

Juste pour les nouvelles, je finis par envoyer mon texte lorsque je l'ai rerererecorrigé et qu'il commence à me sortir par le nez (pour changer des yeux ).
Pour les nouvelles, je suis sauvée par les dead-line.
Vive le AT.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10391
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Jusqu'où faut-il corriger son texte ?

Message par Beorn » jeu. juin 09, 2011 11:04 pm

Silène a écrit :Note de la rédaction : Toute ressemblance avec des personnes réellement existantes est purement fortuite et indépendante de notre volonté. Aucune poursuite ne pourra être envisagée à l'encontre de l'auteur de ce message.
Muhahaha, c'est ce qu'on va voir... :wamp:
Tremble, grenouille sur canapé, ma vengeance sera terrible.

Bon et puis d'abord c'est rien que des menteries. Ou alors des exagérations. Ou alors des euh... C'est vrai que j'ai fait tout ça, moi ? Zut, je crois que je ne peux rien nier...

D'abord le GGG, il avait ENCORE des coquilles après nos 12 corrections. C'est peut-être parce que je mange trop de pistaches mais... il reste TOUJOURS des coquiiiiiiiiiiiiiiiiiiiilles !!!

Bon, et puis, les coquilles, ce n'est rien à côté des doutes. Vous savez, ces choses affreuses qui vous font vous demander si finalement, telle phrase ne serait pas mieux comme-ça, et tel personnage comme-ci, et telle scène plus courte, et... et... bref (où ai-je mis le numéro de mon psy ?)
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Répondre