Votre public cible

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Votre public cible

Message par Asia M » dim. août 07, 2011 8:56 pm

Je suis abonnée à l'e-zine gratuit de Randy Ingermanson, le "Monsieur-Flocon" (j'ai vu qu'il y a un topic sur sa méthode dans le forum), dont je lis distraitement des bouts de temps en temps...

Depuis deux numéros, il a résolu d'analyser comment un auteur dénommé John Locke a réussi à vendre plus d'un million de livres cette année, en s'auto-éditant. (cf http://www.engadget.com/2011/06/21/self ... es-legs-m/) Locke l'explique notamment dans son propre livre sur le sujet, How I Sold 1 Million eBooks in 5 Months.

À partir de ça, Ingermanson établit un schéma des différentes "choses à faire" et les développe. Ça commence par: définir son public cible. (Vous pouvez téléchargez le texte original en anglais ici: http://www.advancedfictionwriting.com/ezine/; c'est dans le numéro de juillet.) Il faut dire que Locke écrit un type bien particulier de romans, faits pour plaire le plus possible à un public spécifique, au détriment de tout le reste. En gros: du moment qu'eux adorent, les autres peuvent bien détester.
Spoiler: montrer
You may be surprised to hear that John Locke prefers a small, sharply defined target audience. This is why he doesn't want to work with a major publisher, who would try to force him to have wider appeal and would thereby destroy the amazing loyalty of his actual readers.

This may sound like you're asking for a disaster -- consciously trying to appeal to fewer readers. But it makes great marketing sense to focus on making one small niche exceptionally happy. Because that's how word-of-mouth gets going. Small fires burn hot.

Locke knows exactly who he's writing for, and everything he does is aimed at pleasing those people. Nobody else. Just them.
Nous n'écrivons pas tous pour des publics aussi restreints ou particuliers, mais quand même, j'imagine qu'il est important de se poser la question de notre public et d'y trouver une réponse. Et je me suis rendue compte justement que cet aspect était tout sauf clair dans ma tête... Pour qui est-ce que j'écris?

Pour des gens comme moi, est la première réponse qui me vient à l'esprit. Mais ça veut dire quoi, des gens comme moi? Comme moi dans quelle mesure, et en quoi? Je sèche un peu...

Qu'en est-il de vous? Est-ce une question que vous vous posez, que vous trouvez importante? Quelle réponse y avez-vous apporté, et comment avez-vous réussi à définir le profil type de votre lecteur? Avez-vous des méthodes? Comment conciliez-vous le désir de plaire au lecteur, et celui de vous faire plaisir à vous-même en écrivant?
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Votre public cible

Message par tigrette » dim. août 07, 2011 9:25 pm

Nous n'écrivons pas tous pour des publics aussi restreints ou particuliers, mais quand même, j'imagine qu'il est important de se poser la question de notre public et d'y trouver une réponse. Et je me suis rendue compte justement que cet aspect était tout sauf clair dans ma tête... Pour qui est-ce que j'écris?
Pour des gens comme moi, est la première réponse qui me vient à l'esprit. Mais ça veut dire quoi, des gens comme moi? Comme moi dans quelle mesure, et en quoi? Je sèche un peu...
Mon roman, je l'ai écris pour un public spécifique, des ados/YA. Après, j'ai y forcément mis du mien (la relation parent/enfant, la vision du monde).
Le résultat me plait.
Dernière modification par tigrette le lun. août 27, 2012 4:18 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mélanie
Mélafique carbonise les imprudents qui ne savent pas orthographier fu... fu...
Messages : 7921
Inscription : dim. mai 17, 2009 6:29 pm
Rang special : Power Mélanie!
Localisation : Chapitre 13

Re: Votre public cible

Message par Mélanie » dim. août 07, 2011 10:23 pm

Hey ! Ça c'est une question difficile !

Je fais un peu comme toi : j'imagine mon lecteur comme moi. Mais si j'ai bien compris, c'est la bonne stratégie. Pour taper juste et fort, je vise un lectorat plus restreint et précis : moi-même. :mrgreen:

Plus sérieusement, je trouve que c'est une entreprise très délicate de définir un lectorat et ses attentes. Ce que je crois c'est qu'il n'y a que les miennes que je peux connaitre avec sincérité et profondeur. Sans faire de nombrilisme, c'est plus pratique de chercher en soi les éléments de son jugement, de s'assurer que ça nous plait, que de sonder une population. Puis, comme le dit, un certain fronton : "Connais-toi toi-même".
ıllıllı Cyclitse et modérartice ıllıllı

"Aux amres ! diuex et dmei-deiux !
Abtatnos ctete tyarnine,
Ce régmie set fsatideiux !
Puls ed necatr, puls d'abmriosie !"
Oprhée uax efners

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Batracien
Messages : 246
Inscription : mer. févr. 14, 2007 12:23 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Ellie » dim. août 07, 2011 11:12 pm

Mouais, je sais pas. Au contraire, j'ai peur d'avoir le problème inverse pour un roman que je compte envoyer à des éditeurs bientôt, c'est à dire que j'ai l'impression que c'est peut-être trop ciblé : y'a un côté policier/fantastique d'un côté et un aspect lesbien assez marqué (avec pas mal de références communautaires), et du coup là j'ai un peu peur que le deuxième point bloque pour les éditeurs de SFFF et que le premier bloque pour les quelques éditeurs LGBT (qui font plus de la romance). En même temps je verrai bien au niveau des retours et peut-être que je me trompe... Mais en tout cas dans un des textes mis en lien je crois qu'il dit que la statégie de tout faire pour à un public visé quitte à dégouter les autres ça passe pas trop auprès des éditeurs et du coup j'ai l'impression que ça s'applique surtout à l'auto-édition...

Et effectivement j'ai l'impression qu'effectivement pour de l'auto-édition ou de la mise en ligne ça peut permettre d'avoir vachement plus de relais d'avoir un public ciblé. C'est pas des millions d'exemplaires avec des ventes, mais je me souviens que j'avais écris vite fait une petite nouvelle de fantasy à mon goût pas terrible avec des références assez obscurs aux logiciels libres,et qui avait un peu tourné dans ces milieux et où au final j'avais dû avoir un millier de lectures assez rapidement (ce qui est pas énorme en soi, mais pour un truc écrit en une demi heure et sans faire de pub soi-même c'est plutôt cool)... Mais bon j'ai l'impression que le «buzz» par Internet c'est quand même un truc hyper aléatoire et que du coup toucher une communauté ciblé c'est un travail à long terme qui va pas forcément payer pour le premier texte que tu fais...

Avatar de l’utilisateur
Milora
C'est qui le dragon le plus mignon de Meurk ?
Messages : 5837
Inscription : sam. déc. 18, 2010 8:58 pm
Rang special : Milosoupline
Localisation : Dans le Puits des Histoires Perdues

Re: Votre public cible

Message par Milora » lun. août 08, 2011 10:37 am

De mon côté, je n'écris pas pour être publiée. J'écris parce que ça me plait (non, ça n'est pas contradictoire avec ce que je disais sur l'autre fil).
Si un jour je finis un roman (j'espère bien que oui, quand même xD ) et que j'essaie de l'envoyer à un éditeur, ce sera un plus, une cerise sur le gâteau, une expérience à tenter. Mais pas le but de l'acte d'écriture.

Du coup, je ne cible pas de public particulier. Comme dit Mélanie :
Mélanie a écrit :Je fais un peu comme toi : j'imagine mon lecteur comme moi.
Voilà : j'aimerais arriver à écrire quelque chose qui, si je le lisais, me plairait.

Cela dit, pour ceux qui écrivent dans le but d'être publiés - en particulier ceux qui sont déjà publiés et doivent choisir sur quoi portera leur prochain roman - la question se pose en d'autres termes et doit être difficile à démêler, non ?
Nouveauté :
Jour de pluie dans une cuisine (Le Mammouth éclairé)

Anciennetés :
Alice (Malpertuis VI)
Un sacré coup de pouce (E-Courts, Voy'El)

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Celia » lun. août 08, 2011 11:47 am

J'écris toujours quelque chose qui me plaît, du coup la question de me dire "est-ce que ça va plaire à tel ou tel public", ben je me la poserai uniquement au moment des corrections.
Dans le processus d'écriture, c'est le fun que je mets en avant. Je ne vais jamais me forcer à écrire juste pour les ados (en évitant soigneusement les scènes trop gore ou trop osées), ou juste pour les hommes, ou juste pour les femmes, ou juste pour les amateurs de tel ou tel autre auteur. Ca me gonflerait vite fait.
Et qu'on comprenne bien, oui, je veux être publiée (et je le serai un jour). Il n'y a pas de paradoxe là-dedans ^^
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

arwen

Re: Votre public cible

Message par arwen » lun. août 08, 2011 12:14 pm

Comme celia, je ne réfléchis pas à mon public.
ca je le fais au boulot, avant d'écrire un article, je réfléchis à qui va le lire : érudits de la question, novices, jeunes, vieux, cadres, ouvriers... mais un roman, non. Un article, le but est d ele vendre, mon roman,c 'est de l'écrire puis de voir si quelqu'un voudra bien le lire...

Avatar de l’utilisateur
Nyaoh
Messages : 1113
Inscription : mar. avr. 27, 2010 2:54 pm
Rang special : Grenouille de papier
Localisation : Dans les pages d'un livre
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Nyaoh » lun. août 08, 2011 1:07 pm

Ellie a écrit :pour les quelques éditeurs LGBT (qui font plus de la romance).
Euh c'est quoi ? Désolée je suis inculte :lol:

Sinon j'ai visé mon public sur une idée très simple ou simpliste, héroïne ado = public ado. ^^ ^^ Ou young adulte je suppose aussi (j'ai du mal à voir ce que recoupe cette définition). Je me suis pas beaucoup creusé ^^
"Je ne cherche à être sur de rien mais je veux trouver la forme juste de mon doute"
J.Benameur
Blog auteure

Avatar de l’utilisateur
Thomas D
Messages : 50
Inscription : dim. juin 07, 2009 6:22 pm
Rang special : Grenouille de laboratoire
Localisation : Exil
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Thomas D » lun. août 08, 2011 1:20 pm

(@Nyaoh : LBGT = Lesbien, Bi Gay & Trans)

Sur le ciblage, je n'ai pas d'avis. Ca ne fait pas partie des questions que je me pose, mais c'est certainement un sujet sur lequel un éditeur va s'attarder, car lui il connait ou il est censé connaître le marché.
Écrire pour des ados, par exemple, ben je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire. Sans doute faire appel aux clichés qui plaisent en ce moment, mais c'est pas très palpitant. Du coup j'écris pour moi, ce qui rejoint presque la stratégie de Locke : j'ai une cible super réduite mais qui risque d'être super contente du résultat... ou pas.

Mon héroïne a 9 ans au début du roman, pour autant je pense qu'un lecteur de 9 ans risque de se sentir perdu dans un univers un peu absurde avec pas mal d'humour qu'il risque de ne pas comprendre.
Au final, je préfère continuer à ne pas me poser cette question et à m'amuser dans ce que j'écris. Si le lectorat existe pour ce que je fais, tant mieux, j'en serai très content, dans le cas contraire, je ne vais pas courir après les lecteurs en me travestissant. J'ai quand même un peu de dignité. Un peu.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Celia » lun. août 08, 2011 1:21 pm

Nyaoh a écrit :
Ellie a écrit :pour les quelques éditeurs LGBT (qui font plus de la romance).
Euh c'est quoi ? Désolée je suis inculte :lol:
Des éditeurs spécialisés dans la littérature de niche des auteurs, sujets et lecteurs gay et lesbiens (et trans et bisexuels) Un des plus connus est H&O.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11627
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Roanne » lun. août 08, 2011 1:25 pm

Pour ma part, le "public", c'est au contraire la première chose que j'ai en tête, car c'est ce qui va définir une grande partie de mes choix (notamment en terme de niveau d'écriture, de style, de présence ou non de violence / sexe / romance / happy end). Donc c'est le public visé, inconsciemment, qui défini ce que j'écris.

Même si j'ai pris une grosse claque en début de phase I car justement, il a été reproché à mon roman de ne pas être clair à ce sujet (mais je savais exactement ce que je voulais donc j'ai réajusté en ce sens).

Je n'écrirai jamais un texte sur un sujet donné de la même façon, en fonction de qui est censé le lire ensuite.
Ou si vous préférez, je peux l'écrire de 10 façons différentes.

J'ai l'exemple avec Jolie bouteille, une nouvelle que je travaille en ce moment. Elle a un ton léger et qui "fait" littérature jeunesse mais ce n'est pas un texte destiné à des enfants, au contraire : c'était très important pour moi de ne pas le perdre de vue. Du coup, il y a des réflexions, des images, un niveau de vocabulaire qui n'ont rien d'un texte jeunesse mais je sais aussi quel public adulte je vise avec un tel texte.
Un public adulte qui aime l'humour, la légèreté, les personnages bien campés et une jolie histoire un peu mélancolique qui met le sourire aux lèvres.
Les adultes qui aiment les trucs glauques détesteront cette nouvelle.

On peut développer l'idée d'un projet donné et l'écrire de façon radicalement différente en fonction de ce qu'on veut en faire, donc de qui le lira. Pour moi, ça a trop d'importance pour que je le néglige quand j'attaque la rédaction d'un texte.
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : La panna cotta
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
chocolaa
Messages : 837
Inscription : lun. déc. 13, 2010 5:49 pm
Rang special : Grenouille romantique
Localisation : Au royaume des kilts

Re: Votre public cible

Message par chocolaa » lun. août 08, 2011 1:43 pm

Celia a écrit :Un des plus connus est H&O.
Oui c'est effectivement un des rares à éditer de l'érotisme gay, d'auteurs francophones en plus (enfin il me semble). Ils font des bd aussi !

En fait quand j'écris je ne pense pas à un public, mais à un genre, car pour moi les deux sont indissociable.
Par exemple en ce moment j'écris un mélange entre fantasy urbaine/bit-lit, et quand je suis sur ce projet je ne pense pas spécifiquement à la tranche de lecteurs que je pourrai toucher, davantage aux autres romans que j'ai pu lire et dont je tire mon inspiration pour ce projet. Je me dis ; j'écris tel genre et voilà ce que la lectrice que je suis voudrai retrouver dans cette histoire (car il y a certains codes liés au genre que je veux respecter). Et par déduction les lecteurs de ce genre-là pourrait se sentir intéressés par cette histoire (car le cadre spécifique pourrait les attirer).
Bref, j'ai l'impression d'être confuse :lol:
La romance c'est bon pour le moral :heart:
Le kilt c'est chic !

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11627
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Roanne » lun. août 08, 2011 1:47 pm

chocolaa a écrit :Je me dis ; j'écris tel genre et voilà ce que la lectrice que je suis voudrai retrouver dans cette histoire (car il y a certains codes liés au genre que je veux respecter). Et par déduction les lecteurs de ce genre-là pourrait se sentir intéressés par cette histoire (car le cadre spécifique pourrait les attirer).
Tu n'es pas confuse, mais pour moi, tu cibles bel et bien ton public, même si c'est de manière inconsciente et/ou détournée (en te mettant à sa place).
Au fond, la plupart du temps, c'est aussi ainsi que je cible le mien. Je ne me dis pas forcément "je vais écrire un texte pour les 10/12 ans" mais plutôt "je vais écrire un texte pour mon neveu" = ça revient au même... c'est même limite plus restrictif en fonction du neveu en question. ^^
Mais j'ai bien ciblé le public, c'est à dire un enfant donné donc par extension tous les enfants qui partagent ses goûts.
(notez qu'il ne s'agit que d'une illustration, puisque je n'ai jamais écrit de texte jeunesse, mais je n'ai pas trouvé de meilleur exemple)
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : La panna cotta
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
Nyaoh
Messages : 1113
Inscription : mar. avr. 27, 2010 2:54 pm
Rang special : Grenouille de papier
Localisation : Dans les pages d'un livre
Contact :

Re: Votre public cible

Message par Nyaoh » lun. août 08, 2011 1:59 pm

Merci pour la réponse ;) je ne connaissais pas.
"Je ne cherche à être sur de rien mais je veux trouver la forme juste de mon doute"
J.Benameur
Blog auteure

Avatar de l’utilisateur
chocolaa
Messages : 837
Inscription : lun. déc. 13, 2010 5:49 pm
Rang special : Grenouille romantique
Localisation : Au royaume des kilts

Re: Votre public cible

Message par chocolaa » lun. août 08, 2011 2:14 pm

Roanne a écrit :Tu n'es pas confuse, mais pour moi, tu cibles bel et bien ton public, même si c'est de manière inconsciente et/ou détournée (en te mettant à sa place).
Oui, c'est vrai qu'après réflexion je me rend compte que c'est bien une façon de cibler son public !
Là j'ai effectivement pensé comme cela car dans ma tête j'écris un sous-genre en romance, donc automatiquement ça va s'adresser aux lectrice concernés, car la romance en France a un public restreint.

Sur d'autres projets je suis peut-être un peu plus libre, je pense par ex à mon précédent challenge qui était un mélange de fantasy et de space-opéra, là, pas vraiment de "codes" à respecter (ou je ne les connais tout simplement pas).
Mais d'un autre côté j'aime bien m'imposer des contraintes quand c'est lié au genre, des fois il peut en ressortir des choses plutôt chouettes !
La romance c'est bon pour le moral :heart:
Le kilt c'est chic !

Répondre