[A] Comment choisissez-vous les lieux de vos romans ?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Nyaoh
Messages : 1113
Inscription : mar. avr. 27, 2010 2:54 pm
Rang special : Grenouille de papier
Localisation : Dans les pages d'un livre
Contact :

[A] Comment choisissez-vous les lieux de vos romans ?

Message par Nyaoh » mar. mai 24, 2011 10:46 am

Après une petite recherche auprès de Beorn il et je n'ai pas trouvé de topic sur ce sujet donc!

Je me demandais pour ceux qui sont sur du fantastique qui se passe dans notre monde, est-ce que vous situez votre action dans un lieu qui existe ou pas forcément ? Je vois bon nombre de livres jeunesses, même écrit par des auteurs français situés au canada ou au us. Pour mieux s'exporter ? Être dans la mode actuelle et le "rêve américain" ? Ou au contraire êtes vous dans un contre pied total, en situant votre livre à un endroit précis au fin fond de la Bretagne ou de la Belgique pourquoi pas ?

Bref, faites vous des choix et si oui lesquels ? Pensez vous gênant de laisser volontairement un flou en inventant des noms de villes et en modelant le paysage comme bon nous semble ?

Exprimez vous ! :yata:
"Je ne cherche à être sur de rien mais je veux trouver la forme juste de mon doute"
J.Benameur
Blog auteure

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Les lieux de vos romans

Message par tigrette » mar. mai 24, 2011 10:53 am

Mon roman jeunesse se situe à Paris et en Bretagne.
Mais cela n'a pas grand importance, tu peux choisir le lieu que tu veux, à partir du moment où ce que tu écris est crédible et cohérent. En revanche, le laisser dans le flou est selon moi une erreur. Ce sont ces détails (de lieux, d'univers, de personnages) qui donne de la richesse et de la saveur au récit.

Revan

Re: Les lieux de vos romans

Message par Revan » mar. mai 24, 2011 11:19 am

Je me reconnais parfaitement là dedans. Pour mes trois projets, l'histoire se passe dans des lieux assez éloignés de la France et même de l'Europe.

J'ai écrit un roman sur la Corée ; les personnages ne peuvent être que coréens et américains d'où la nécessité de ne pas situer mon histoire dans un pays que je connais comme le France. Mais, je préfère toujours explorer d'autres endroits que la France. Pour mon roman de science-fiction, l'histoire se déroule en grande partie aux États Unis. Pourquoi ? Je n'en sais trop rien. Une simple préférence sans doute. Mais également parce que les États Unis est le pays qui domine le domaine scientifique, particulièrement en astronomie et disciplines associés dont j'ai besoin pour le roman.

Pour mon dernier roman, il y a deux histoires. Bon, c'est une uchronie; l'une des trames du récit explore le point de divergence qui se situe en 1944 et l'autre des décennies plus tard. Donc la trame principale, dans un futur proche modifié en conséquence, se déroule dans de nombreuses parties du monde sauf en France :) Mais je me rattrape sur la seconde trame puisqu'une grande partie de l'histoire se passe dans la France occupée par les Allemands.

Donc, en gros, je préfère explorer d'autres endroits. Pourquoi se contenter de la France alors qu'on peut aller en Corée, apprendre leur culture en même temps que le processus d'écriture qui aboutira au roman?

Avatar de l’utilisateur
Kira
Directrice de l'école au Bois Dormant
Messages : 2857
Inscription : ven. nov. 20, 2009 3:13 pm
Rang special : Fantôme du forum
Localisation : De l'autre côté du miroir

Re: Les lieux de vos romans

Message par Kira » mar. mai 24, 2011 11:21 am

Bonne question. Si tu choisis un lieu existant, comme le dit Tigrette, il faut te documenter un max dessus, dans l'hypothèse où tu ne le connais pas (ou si ça se situe dans le passé, par exemple) pour l'ambiance, ne pas raconter de bourdes etc. (Et comme je suis une grosse fainéante la plupart du temps je prends des endroits que je connais, ça m'aide surtout pour l'ambiance). Choisir un lieu imaginaire est un moyen de contourner la difficulté :mrgreen: Personnellement ça ne me gêne pas.
Sinon écrivez de la fantasy, au moins tout est inventé ^^

Avatar de l’utilisateur
Milora
C'est qui le dragon le plus mignon de Meurk ?
Messages : 5843
Inscription : sam. déc. 18, 2010 8:58 pm
Rang special : Milosoupline
Localisation : Dans le Puits des Histoires Perdues

Re: Les lieux de vos romans

Message par Milora » mar. mai 24, 2011 11:27 am

CE MESSAGE EST MAUDIT.
Ça fait deux fois que je le tape, et deux fois qu'une fausse manip me l'efface au moment d'envoyer :evil:
Jamsi deux sans trois. Repenons.

Nyaoh a écrit : Bref, faites vous des choix et si oui lesquels ? Pensez vous gênant de laisser volontairement un flou en inventant des noms de villes et en modelant le paysage comme bon nous semble ?

Exprimez vous ! :yata:
Pour une nouvelle voire une novella, je pense que tu peux parfaitement laisser dans le flou. Dans un texte, il faut rendre les pensées de tes personnages de la façon la plus naturelle possible. Or, tu ne penses pas à chaque instant "Je me trouve à Saint-Rambert-en-Bugey". Donc pour un intrigue courte, ça peut parfaitement rester dans le flou. Je dirais même que, si le lieu de l'histoire n'a aucun intérêt pour l'histoire (si tu ne veux pas te servir particulièrement de certains lieux existants, ou t'imprégner d'une vraie ambiance, ou donner un sentiment de précision géographique à ton récit), ça fait même artificiel de localiser une nouvelle dans un certain endroit. A mon avis, hein.
Par contre, pour un roman, ça me semble plus difficile. L'histoire se déroule sur un temps plus long, on est plus longtemps dans la tête des personnages. Or, à un moment ou à un autre, dans la vie de tous les jours, on sera amenés à penser "tiens, le week-end prochain je prendrai ma voiture et j'irai voir ma mamie à Compiègne". (Par exemple ^ ^). Du coup, c'est ne pas du tout situer l'action qui va rendre peu naturel. Donc, que tu inventes le lieu ou que tu en choisisses un vrai, je pense que l'option "laisser dans le flou" est peu recommandée...

Mais où situer l'action ?
Personnellement, je déteste les livres qui se déroulent aux Etats-Unis alors que l'auteur n'est pas américain. Je trouve que c'est totalement gratuit et que ça fait très "je suis la mode", "je fais comme une série TV". C'est presque rédibitoire, au moment où je choisis un livre.
J'ai aussi quelques réticences envers les romans situés dans des endroits très clichés (par exemple la Côte d'Azur, le vieux Paris avec ses endroits typiques, le Sud Ouest avec ses clichés, ou hors de France, je sais pas, Venise par exemple...).
Je pense pas que tu puisses choisir où se situe l'action de façon indépendante de ton histoire. Sinon c'est pas justifié, et autant inventer un lieu. Si tu localises ton histoire à Venise, c'est pas juste parce que Venise, c'est joli. Il faut que l'intrigue soit mêlée au lieu, que ça ne se soit pas déroulé exactement pareil si ça avait été placé dans un autre endroit. Il faut qu'on ressente une ambiance associée à la ville, mais qui ne fasse pas carton-pâte et cliché (c'est pour ça que je pense que c'est dur de situer un roman dans un endroit où on n'a pas été, ou sur lequel on n'a pas beaucoup lu). Même si, bien sûr, l'ambiance est créée par ton roman, il faut que la ville (je prends que des vilels ou faire simple) y soit pleinement intégrée.
Et puis faut pas oublier que pas mal de lieux sont connotés dans l'imaginaire des gens (New York moderne, Rio ensoleillée et violente, Londres mystérieuse, etc.).

Sinon, je ne vois pas pourquoi ne pas inventer un lieu. Pour un roman, j'ai pas vraiment d'exemple où ça se passe dans un lieu inventé.
Mais lieu inventé ou lieu réel, ça change un peu le ton de l'histoire. Un lieu réel fait plus précis, plus concret, plus ancré dans la réalité du lecteur. Ça dépend donc de l'ambiance que tu veux faire passer.
Ça dépend aussi si tu veux inventer un petit village d'Alsace, où personne n'ira vérifier s'il existe ou pas ; ou si tu inventes une capitale nommée Kopuerzgoi, dont il est évident qu'elle n'existe pas, même si elle est censée se trouver sur Terre et dans notre monde. Ça dépend de l'effet recherché... (dans le cas de Kopuerzgoi, ça pourrait créer un effet un peu fantasmagorique ; ou bien une métaphore par laquelle tu caches une critique sociale, la ville étant représentative de quelque chose ; ou encore un effet de connivence avec le lecteur, si tu décris la ville pour qu'elle ressemble précisément à une ville existente, que le lecteur va reconnaître...)

De mon côté, quand je situe mes nouvelles ça dépend de ce que je raconte dedans. Il m'est arrivé d'en situer une à La Pouge (village de 74 habitants dans la Creuse, d'après Wikipedia :lol: ). Sinon, pour faire passe-partout mais précis, je prends quelques fois Paris, parce que c'est une des grosses villes de France et que c'est là que j'habite. Mais pas le Paris avec ses petites ruelles du Marais ou ses Champs-Elysées connus mondialement ^ ^


Enfin, tout ça c'est juste mon avis, hein :roll: (Et puis je suis bavarde ce matin, dites donc)
Nouveauté :
Jour de pluie dans une cuisine (Le Mammouth éclairé)

Anciennetés :
Alice (Malpertuis VI)
Un sacré coup de pouce (E-Courts, Voy'El)

Avatar de l’utilisateur
LHomme au Chapeau
Le Big Crunch viendra d'un crocodile (dixit Mulder)
Messages : 3119
Inscription : lun. mai 09, 2011 3:46 pm
Rang special : New mad hatter
Localisation : Ici

Re: Les lieux de vos romans

Message par LHomme au Chapeau » mar. mai 24, 2011 11:33 am

Dans "Caraïbes Force 15" comme son titre l'indique, j'ai situé l'action dans les Caraïbes, dans une île qui dépend du Vénézuela pour être précis.
Je me suis effectivement documenté pour avoir une idée, notamment sur la faune et la flore.
Comme je ne trouvais pas d'île qui correspondait à mes besoins, j'en ai inventé une.
Ca ne tromperait pas un connaisseur qui a vécu sur place mais j'ai fais un jour l'expérience sur un collègue de lui décrire l'endroit et il m'a demandé si j'y avais été.
Par la suite, j'ai eu l'occasion d'aller en Guadeloupe et j'ai apporté quelques corrections de détails.

Donc ça peu marcher si la description précise des lieux n'a pas une importance fondamentale.
Dans ce cas précis les éléments exotiques sont un facteurs de dépaysement mais deviennent rapidement secondaires car l'étrangeté de l'aventure et le suspens lié à l'action prend peu à peu le pas sur le décor.
- Patrice -

Il n'y a pas d'action sans un brin de folie,
sans une déraison souveraine qui se moque des raisons


Ce qui grignotait le fond de l'univers (en challenge)

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2344
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Les lieux de vos romans

Message par Aramis » mar. mai 24, 2011 11:51 am

Même si j'écris de la fantasy, quelques passages du roman se situent sur Terre, notamment le début où les persos sont encore dans notre monde. Là, j'ai laissé un flou volontairement (on sait juste que la ville se situe dans la "banlieue" de Paris, au sens très large du terme) parce que ça n'apporte rien à l'histoire...c'est une ville comme une autre, en quelque sorte ^.^ Je ne nomme que les lieux précis (comme Roissy-CDG par exemple, Paris bien sûr et autres).

Quant au fait d'inventer des noms...tout dépend de la tonalité qu'on veut donner au récit.
Si on veut quelque chose de réaliste, autant s'abstenir. Il y a 36 000 communes en France, de toutes les tailles et de tous les genres...ça m'étonnerait qu'on ne trouve pas celle qui convienne au récit.
Si ce n'est pas réaliste, il vaut mieux inventer un nom plausible, histoire d'éviter les soucis de reconstruction et de ne pas tomber un jour sur un lecteur qui habite le patelin qu'on aura choisi, et qui sera furieux de voir que la description ne correspond pas exactement à son village chéri. Et puis, entre Saint Yrieix, Bonneville et Anderlain-lès-Bois, qui verra la différence? ^^

Je pense qu'il vaut mieux ne pas trop inventer non plus si on veut donner dans le récit un peu historique, même si ça implique de se renseigner comme le dit Kira. J'ai écrit récemment une nouvelle qui se passe à Versailles à la fin du XVIIIème...j'habite dans les parages et je connais bien la ville mais j'ai quand même vérifié la date de construction de certaines avenues, l'usage des forêts aux alentours etc.
Cycliste
Challenge: Dans nos veines, T2 [romance fantastique]
OLT : Cathédrale


Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
LHomme au Chapeau
Le Big Crunch viendra d'un crocodile (dixit Mulder)
Messages : 3119
Inscription : lun. mai 09, 2011 3:46 pm
Rang special : New mad hatter
Localisation : Ici

Re: Les lieux de vos romans

Message par LHomme au Chapeau » mar. mai 24, 2011 12:11 pm

Pour compléter ce que dit Oksana sur l'aspect réaliste / pas réaliste :
La science-fiction demande une certaine cohérence dans la construction d'une société ou dans les aspects techniques inhérentes au genre. Par contre les lieux peuvent être complètement inventés puisqu'on a la liberté de traverser la galaxie.
En revanche, ma vision de la littérature fantastique me conduit à penser qu'il faut d'abord ancrer le lecteur dans un "réel" qu'il connait avant d'en modifier les aspects. Le principe est semblable au "voyage à travers les ombres" pour ceux qui connaissent les "Princes d'Ambre" de Zelazny : vous tournez l'angle de la rue et quelque chose n'est plus tout a fait pareil.
Pour ce type de texte, la réalité n'est que la surface des choses mais il faut faire croire au lecteur que les règles qui régissent ce monde sont identiques à celle qu'il connait. Ce n'est que progressivement qu'il va découvrir ce qu'il y a derrière cet aspect rassurant. Et ce sera trop tard.
Cet effet est très bien rendu dans "Blue Velvet", un polar de David Lynch dont la construction est très proche d'un film fantastique.
- Patrice -

Il n'y a pas d'action sans un brin de folie,
sans une déraison souveraine qui se moque des raisons


Ce qui grignotait le fond de l'univers (en challenge)

Avatar de l’utilisateur
tigrette
Grenouille militante
Messages : 768
Inscription : ven. févr. 25, 2011 2:30 pm
Rang special : Dans la Lune Mauve
Contact :

Re: Les lieux de vos romans

Message par tigrette » mar. mai 24, 2011 12:20 pm

Magique, ton avatar, homme au chapeau.

Avatar de l’utilisateur
Nyaoh
Messages : 1113
Inscription : mar. avr. 27, 2010 2:54 pm
Rang special : Grenouille de papier
Localisation : Dans les pages d'un livre
Contact :

Re: Les lieux de vos romans

Message par Nyaoh » mar. mai 24, 2011 12:58 pm

C'est intéressant tout le monde à des avis assez différents, j'apprécie bien.

Milora je suis un peu comme toi si je ne vois aucune justification sur un choix de lieu et que c'est en Californie... Juste parce qu'on a que ça à la télé, perso ça va me gonfler. Mais si c'est... Allez à San Francisco qui a quand même une histoire riche avec des particularités, je comprendrais mieux si ça souligne l'histoire. Mais ça m'est arrivé de me demander... Après je ne critique pas, les gens lisent... Allez 80 ? Non, je suis en dessous 95% de littérature US je pense, donc peut être que certains auteurs y voient une justification, c'est ce que cherche les éditeurs/lecteurs... Pourquoi pas hein.

Par contre un de mes personnages est originaire des grands forêts canadiennes, je ne voyais pas (peut-être un manque de culture je ne dis pas le contraire... a part la "taiga" mais je connais pas du tout ? ) en france ou ailleurs un endroit qui répondaient exactement à cette envie là pour ce personnage là.
Après Tigrette quand je dis ne pas situer tu peux dire que ton personnage viens de... allez ça passe à la télé :lol: :lol: de la ville de "Garmin" et qu'elle est prêt d'une côte et.................. Sans que tu dises dans tel état ou tel pays. Enfin je pense, ça n'est pas flou, ce n'est juste pas situé et imaginaire quoi.
Je n'arrivais pas à situer mon roman actuel, je ne le voulais pas forcément en france mais pas aux us ou... et pour les autres pays pas plus de justification, résultat je ne l'ai pas placé. (pour l'instant).

Pour tout ce qui est fantasy est autre je me doute que c'est une autre paire de manche, on ne place même pas le récit on construit surement tout de A à Z je ne fais pas du tout ça donc je sais pas.
"Je ne cherche à être sur de rien mais je veux trouver la forme juste de mon doute"
J.Benameur
Blog auteure

Avatar de l’utilisateur
LHomme au Chapeau
Le Big Crunch viendra d'un crocodile (dixit Mulder)
Messages : 3119
Inscription : lun. mai 09, 2011 3:46 pm
Rang special : New mad hatter
Localisation : Ici

Re: Les lieux de vos romans

Message par LHomme au Chapeau » mar. mai 24, 2011 12:58 pm

tigrette a écrit :Magique, ton avatar, homme au chapeau.
:mage: Merci Tigrette :mage:
- Patrice -

Il n'y a pas d'action sans un brin de folie,
sans une déraison souveraine qui se moque des raisons


Ce qui grignotait le fond de l'univers (en challenge)

Avatar de l’utilisateur
LHomme au Chapeau
Le Big Crunch viendra d'un crocodile (dixit Mulder)
Messages : 3119
Inscription : lun. mai 09, 2011 3:46 pm
Rang special : New mad hatter
Localisation : Ici

Re: Les lieux de vos romans

Message par LHomme au Chapeau » mar. mai 24, 2011 1:02 pm

Nyaoh a écrit :résultat je ne l'ai pas placé. (pour l'instant)
En même temps ce n'est pas parce qu'on ne situe pas un lieu précisément pour le lecteur qu'on n'a pas malgré tout un lieu dans la tête qui aide à la description.
Je me rappelle une nouvelle policière que je n'avais pas située, mais très clairement, j'avais en tête les paysages qui entourent Nancy.
- Patrice -

Il n'y a pas d'action sans un brin de folie,
sans une déraison souveraine qui se moque des raisons


Ce qui grignotait le fond de l'univers (en challenge)

Avatar de l’utilisateur
elea
Mignonne (ferait bien de le rester...)
Messages : 47
Inscription : dim. mai 27, 2007 7:39 pm
Rang special : Rainette des villes
Contact :

Re: Les lieux de vos romans

Message par elea » mar. mai 24, 2011 1:17 pm

Mes personnages passent peu de temps sur Terre et la ville n'a pas tant d'importance que ça dans l'histoire, donc j'ai situé l'action dans la banlieue de Paris, sans préciser où exactement.

Ce qui est bien aussi, c'est que ça se passe dans le futur. Donc même si le lycée Machin n'existe pas, il n'y a qu'à se dire qu'il a été construit en 2030. Je reste réaliste sans avoir besoin de faire beaucoup de recherches sur le lieu, ce qui m'arrange parfaitement.

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2344
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Les lieux de vos romans

Message par Aramis » mar. mai 24, 2011 1:21 pm

LHomme au Chapeau a écrit : En même temps ce n'est pas parce qu'on ne situe pas un lieu précisément pour le lecteur qu'on n'a pas malgré tout un lieu dans la tête qui aide à la description.
Je suis bien d'accord... Pour le lycée de mes persos, on peut retrouver le cadre de mon ancien collège. Pareil pour la maison de l'un d'entre eux. Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite mais je la décrivais exactement comme une que je connais.
Cycliste
Challenge: Dans nos veines, T2 [romance fantastique]
OLT : Cathédrale


Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
Milora
C'est qui le dragon le plus mignon de Meurk ?
Messages : 5843
Inscription : sam. déc. 18, 2010 8:58 pm
Rang special : Milosoupline
Localisation : Dans le Puits des Histoires Perdues

Re: Les lieux de vos romans

Message par Milora » mar. mai 24, 2011 1:52 pm

Nyaoh a écrit : Après je ne critique pas, les gens lisent... Allez 80 ? Non, je suis en dessous 95% de littérature US je pense, donc peut être que certains auteurs y voient une justification, c'est ce que cherche les éditeurs/lecteurs... Pourquoi pas hein.
Ah ouais ? :shock: Tant que ça ? (je me rends pas compte... Dans ma bibli, les auteurs sont presque tous anglais ^ ^) Je pensais que c'était plus dû à une influence de la télé...
Nouveauté :
Jour de pluie dans une cuisine (Le Mammouth éclairé)

Anciennetés :
Alice (Malpertuis VI)
Un sacré coup de pouce (E-Courts, Voy'El)

Répondre