[A] Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Sycophante
Capitaine de la mare qui tire plus vite que son ombre
Messages : 3397
Inscription : mer. mars 09, 2011 2:07 am
Rang special : Grenouille farfelue
Localisation : Royaume des Mers Turquoise
Contact :

[A] Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Sycophante » ven. nov. 04, 2011 1:34 pm

On appelle "climax" le point culminant d'un récit.

Dans "le héros aux mille et un visages", l'anthropologue Joseph Campbell explique que dans beaucoup d'histoires, le climax se situe à peu près aux deux tiers du récit :
le héros frôle la mort, physiquement ou symboliquement, voit son univers s'écrouler suite à une révélation etc.
Est-ce le cas dans vos bouquins ? Je pense que ça pourrait être intéressant d'en discuter.

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1594
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Tsumire » ven. nov. 04, 2011 2:25 pm

Dans le Rêveur des Steppes, j'ai situé volontairement mon climax avant le troisième acte, ce qui marque le début du troisième et dernier tiers du roman. Sa localisation n'est pas anodine, car j'ai construit le synopsis sur les règles standards de la dramaturgie. Merci Lavandier :heart:

Je me demande si l'instinct aurait naturellement localiser ce point culminant au même endroit.
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Arha
Messages : 236
Inscription : sam. juin 18, 2011 7:50 pm
Rang special : Liron membraneux
Localisation : Lorraine
Contact :

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Arha » ven. nov. 04, 2011 2:31 pm

Dans mes deux premiers romans, d'instinct je dirai effectivement que le climax se situe à partir des 2/3 mais je ne l'ai pas vraiment cherché. Dans mon dernier, cette frontière est plus floue, déjà parce que l'univers du perso principal s'écroule très vite et que sa condition ne cesse de se dégrader. Il dépasse très vite le point de non-retour. Dans ce dernier cas, je ne saurai donc le situer avec précision... Hm, ça n'aide pas, je sais... :rha:

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Fifty shades of réglisse
Messages : 11631
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Roanne » ven. nov. 04, 2011 2:36 pm

Hum. J'avoue que j'ai découvert ce mot pour la première fois ce matin dans la synthèse de l'une de mes bêta-lectrices et je m'apprétais justement à lui demander ce qu'il signifie...

Parce que pour moi, climax... c'était un terme employé dans l'étude des systèmes biologiques. ^^

Bref, désolée pour cette réponse inutile, ne connaissant pas ce terme, je n'y ai même jamais réfléchis je l'avoue. Impossible de répondre là, comme ça...
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
OLT : La panna cotta
Challenge : Juste changée

Avatar de l’utilisateur
Tristeplume
Grenoumpf grognon
Messages : 393
Inscription : jeu. juin 05, 2008 8:59 am

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Tristeplume » ven. nov. 04, 2011 2:49 pm

Mais quelle floodeuse cette Roanne ! ^^

Climax, c'est avant tout une excellente compil d'Alain Bashung !
Dans "le héros aux mille et un visages", l'anthropologue Joseph Campbell explique que dans beaucoup d'histoires, le climax se situe à peu près aux deux tiers du récit :
le héros frôle la mort, physiquement ou symboliquement, voit son univers s'écrouler suite à une révélation etc.
Est-ce le cas dans vos bouquins ? Je pense que ça pourrait être intéressant d'en discuter.


Cela arrive au début du chapitre 2 quand Malach se fait voler ses bottes. :(

Et sinon, j'ai plutôt tendance à le placer vraiment vers la fin. Mais tout dépend du type d'histoire.
— Malach, avez-vous entendu ça ? Je suis, je cite, "drôle, tourmenté, incompris".
— Je ne vois pas en quoi c'est flatteur.
— Mon cher, cela veut dire que je plais aux femmes !
— Décidemment, je ne les comprendrai jamais.

Avatar de l’utilisateur
Arha
Messages : 236
Inscription : sam. juin 18, 2011 7:50 pm
Rang special : Liron membraneux
Localisation : Lorraine
Contact :

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Arha » ven. nov. 04, 2011 2:54 pm

Roanne a écrit :
Parce que pour moi, climax... c'était un terme employé dans l'étude des systèmes biologiques. ^^
Vive la bio ! (deug B, maitrise bio pop & écos ment° env., dess grenouille (ou presque)) :youpi:

Avatar de l’utilisateur
Monsieur Loup
Des bisous d'amitié virile, mon Loup
Messages : 1491
Inscription : dim. juil. 31, 2011 12:01 am
Rang special : Prince des Os

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Monsieur Loup » ven. nov. 04, 2011 3:03 pm

Attention, certes, selon la dramaturgie classique (et le paradigme hollywoodien), l'histoire se découpe en trois parties: l'exposition, le développement, et le dénouement. Le climax venant s'intercaller entre la deuxième et la troisième partie. Ce qui le placerait apparemment effectivement aux 2/3 du récit.
CEPENDANT, ces trois parties mentionnées plus haut ne font pas la même longueur ! L'exposition, mais surtout le dénouement, sont brefs (surtout par raport au développement, bien plus long). Ce qui fait qu'idéalement, le climax n'interviendrait pas aux 2/3 du récit, mais plus tard, bien plus proche de la fin.

(Je ne suis pas sûr d'avoir été clair...)
The boy who died wolf.

Challenge 2019 : Les Voies du Feu T1

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1594
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Tsumire » ven. nov. 04, 2011 3:09 pm

Si, tout à fait.
Je crois que le découpage standard serait 10%, 80% et 10%. Le Climax théorique se situe environ au 90% du récit. Cependant, il existe très souvent un climax médian, se situant au milieu du deuxième acte, ce qui correspond grosso modo au 2/3. Personnellement, j'utilise les deux.
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Monsieur Loup
Des bisous d'amitié virile, mon Loup
Messages : 1491
Inscription : dim. juil. 31, 2011 12:01 am
Rang special : Prince des Os

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Monsieur Loup » ven. nov. 04, 2011 3:15 pm

D'accord avec le climax médian (entre la moitié et les 2/3 du roman), qui n'est pas systématique. Contrairement (en général) au "vrai" climax, qui se situe effectivement aux 90% du récit.
Dans le cas d'utilisation des deux climax, il faut veiller à ce que le médian soit légèrement moins fort et haut que le suivant.
The boy who died wolf.

Challenge 2019 : Les Voies du Feu T1

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 17605
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par blackwatch » ven. nov. 04, 2011 3:53 pm

Tiens, j'ai dû zapper cette partie du Lavandier! Je me rends compte que le climax arrive aussi dans les 90% pour ma part.

Avatar de l’utilisateur
Selsynn
Messages : 911
Inscription : mar. août 11, 2009 2:06 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Selsynn » ven. nov. 04, 2011 4:01 pm

Pour mon histoire précédente (expériences trop réussies, ou Ayleen) le "choc" est une révélation. Elle apprend que celui qu'elle aimait est un "monstre". Il se situe au chapitre 8, tandis que j'ai 20 chapitres.
Mais je le vois plus comme un basculement.
Il y a, beaucoup plus tard (Chapitre 18), un autre bouleversement qui vient perturber et assomer l'héroïne, la prise en otage de sa mère.

Pour moi mon histoire se passe en trois mouvement, et ces deux bouleversements en sont les pivots

Chap0
1) Le monde est tout gentil
Son petit-ami est un monstre
Chap8
2) Le monde est rempli de méchant
Sa mère se fait enlever
Chap18
3) Le monde est un complexe mélange entre gens gentils et gens méchants.
Chap20

Bien sûr, c'est une vision exagérée mais qui répond à la problématique, de mon point de vue.
Il semblerait que suivant ce que vous ayez dit j'ai une exposition longue (8 chapitres) puis l'action arrive, et avant le dénouement, je casse encore plus mon héroïne...

Mais cette vision me semble biaiser car j'ai plus d'une intrigue, et que les coups dur de l'une des faces de la personnalité de mon héroïne vont devenir naturellement des coup d'éclats d'un autre aspect de sa personnalité.
Ou alors j'ai rien compris à l'exercice ?

Est-ce que cela ne dépendra aussi pas en fonction du type d'histoire ? Car pour moi, la découverte du monde dans lequel vit Ayleen est aussi, voir plus important que son histoire d'amour avec Lias. Ou son histoire de combats contre les démons.


Pour ce qui est de mon histoire actuelle (MSS), je trouve que l'approche est totalement différente. Le monde est le notre, et je n'ai pas besoin de l'expliciter. Pourtant (et peut-être car il s'agit d'un nano), il y a des morts dès les premières pages.
C'est du fantastique, et pour moi, le monde de mon héroïne s'effondre quand elle comprend qu'elle n'est pas normal. C'est-à-dire, pour moi, quand elle ne peut pas le réfuter, et je suppose qu'on va se trouver en effet dans le début du dernier tiers de l'histoire.

Donc, je reprends ce que je me suis éparpillée pour le redire clairement :
Cette histoire de climax ne s'appliquerait-elle pas dans certains cas d'approche ?

Edit : j'ignore completement si quelqu'un parviendra à comprendre ce que j'ai écrit...
Selsynn
Rêveuse invétérée - N'hésitez pas à me relancer si j'ai promis quelque chose
Pitch-Banques Asrian
OLT-ETR T2
Syno - ETR

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1594
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Tsumire » ven. nov. 04, 2011 4:07 pm

Pour aller au plus simple, le climax Médian est un outil très utile pour dynamiser le deuxième acte. Cependant, afin de conserver l'unité, il ne doit pas déboucher sur une nouvelle action mais plutôt introduire une sorte de premier palier au climax final. Je pense que la localisation du "vrai" climax est assez naturelle, car après cet ultime obstacle, le récit ne peut que se tourner vers une autre "histoire" (soit un nouvel objectif pour le protagoniste principal). Par conséquent, l'instinct le pousse naturellement vers la fin du roman.

Edit : Arf ! Je n'ai pas vu ta réponse, Selsynn.
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Elyna
Y a-t-il un Stuart dans l'avion ?
Messages : 724
Inscription : lun. nov. 08, 2010 11:51 pm
Rang special : 42

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Elyna » ven. nov. 04, 2011 4:43 pm

[Petit HS : c'est marrant parce que en magie (prestidigitation), le climax, c'est la fin du tour. Un peu le "dénouement". Du coup, pour moi qui ai tendance à écrire un texte de la même manière qu'un tour, j'ai toujours pensé climax comme = dernier chapitre, à peu près. ]

Pour ma part, j'ai deux climax. Un qui se situe avant le premier tiers, qui est un peu le basculement de l'histoire (comme le disait bien Selsynn) et un autre qui arrive après le troisième tiers, qui est un peu "le retournement de situation", juste avant le dénouement. Après, comme je n'ai pas un mais plusieurs personnages principaux, je parle plus ici du climax de l'histoire en elle-même que du climax de mes personnages. Parce que là, ils se situent à un endroit différent de l'histoire selon l'évolution des héros.

Après, je pense que l'endroit où est placé le climax dépend aussi de l'histoire. Je m'explique, pour un one shot, l'histoire se passe en un tome, les éléments se mettent rapidement en place et le but de l'auteur est de ne pas ennuyer le lecteur. Donc, à mon avis, il est plus judicieux de placer le climax un peu avant le milieu, pour maintenir le rythme. En revanche, pour une multilogie, l'histoire principale se passe sur plusieurs tome, l'auteur cherche donc à "fidéliser" ses lecteurs. Il prend plus le temps de développer son univers pour mieux l'ancrer dans l'esprit du lecteur. Le climax se situerait donc naturellement vers le dernier tiers, voir après, histoire de relancer l'intérêt vers la fin du livre et donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture dans cet univers.

Patastec
Bêta du tonnerre, foudroie les incohérences plus vite que l'éclair
Messages : 2862
Inscription : dim. nov. 21, 2010 9:37 pm
Rang special : *
Localisation : Picardie

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Patastec » ven. nov. 04, 2011 4:49 pm

:merci: Sycophante pour avoir lancé ce sujet. J'apprends plein de choses.
Si je devais juger du climax sur le monde de Magéus, je dirais qu'il y en a un peu à chaque chapitre (car mes personnages vont de surprises en découvertes pas toujours agréables) pour déboucher sur la big claque finale que (normalement) personne n'attendait. Elle se situe à la fin du tome 1, histoire de donner envie de lire le tome 2. ^^

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1594
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Dans votre histoire, où se situe le climax ?

Message par Tsumire » ven. nov. 04, 2011 5:39 pm

Pour ma part, j'ai deux climax. Un qui se situe avant le premier tiers, qui est un peu le basculement de l'histoire (comme le disait bien Selsynn) et un autre qui arrive après le troisième tiers, qui est un peu "le retournement de situation", juste avant le dénouement.
Ton premier climax s'appelle "élément déclencheur". Il sert à exposer une action, un objectif. Un climax, lui, sert en quelque sorte à les résoudre.
Cette histoire de climax ne s'appliquerait-elle pas dans certains cas d'approche ?
Je pense que l'exposition et la résolution, soit le premier et le dernier acte, peuvent être plus ou moins long selon le récit. Un des conseils, néanmoins, est de commencer l'histoire le plus proche possible de l'incident déclencher afin harponner très vite le lecteur, et d'éviter de traiter une deuxième action dans la résolution (bien que cela est possible). Le deuxième avantage est aussi celui de présenter très vite l'objectif du protagoniste. Le plus souvent, l'objectif est présenté juste après l'incident déclencheur mais ce n'est pas toujours une obligation. J'ai en mémoire le début du Secret de Ji où le jeune héros, un pêcheur, a un objectif clair dès les premières pages : se faire aimer de Leti. L’élément déclencheur, à savoir la fuite de sa bien-aimée, n'est en fait qu'un obstacle à la réalisation de cet objectif.

Dans ton cas :
Chap0
1) Le monde est tout gentil
Son petit-ami est un monstre Chap8
2) Le monde est rempli de méchant
Sa mère se fait enlever Chap18
3) Le monde est un complexe mélange entre gens gentils et gens méchants.
Chap20
Ce que tu nous présentes ici, ce sont tes objectifs d'auteur (le "message" que tu veux passer ou plutôt l'évolution de ton personnage). Quoiqu'il en soit, cela traduit tes intentions, et non pas celles de ton héroïne. Il faudrait que tu découpes ton roman en te focalisant sur ton personnage. En clair, sa situation initiale, l'élément déclencheur qui la conduit à exprimer un objectif, les obstacles qu'elle rencontre et la résolution, à savoir a-t-elle atteint ou non son objectif. Ton climax doit apparaître au maximum d'intensité des obstacles, soit juste avant qu'elle atteigne, échoue ou abandonne son objectif.

Pour te donner un exemple, dans mon projet actuel, ça se découpe comme cela.

Situation initiale :
Adjalie est une courtisane
Elément déclencheur :
Un client lui révèle une mission secrète : capturer un Rêveur
Objectif de mon personnage :
Protéger le Rêveur
Obstacles à cet objectif :
Trouver la piste du Rêveur
Lui faire prendre conscience de ses dons (climax médian)
Le protéger du client de l'exposition, et ce au péril de sa vie (climax)
Résolution
Adjalie a réussi à protéger le Rêveur

Je ne sais pas si cela te semble plus clair ainsi. Mais mes intentions d'auteur sont différents de celles d'Adjalie.

A l'impression de s'enfoncer encore plus...
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Répondre