[A] Le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
damedeleoness
Batracien
Messages : 13
Inscription : lun. avr. 02, 2012 2:34 pm
Rang special : damedeleoness

[A] Le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par damedeleoness » sam. avr. 21, 2012 8:12 am

Salut,

Les lecteurs doivent-ils imperativement cerner le personnage principal du roman?
Pour ma part, mes personnages sont plutot du genre lunatiques, imprevisibles, teintés de dualité...
Un libraire qui a lu un de mes manuscrits, m'a expliqué que si le lecteur ne parvient pas à cerner le personnage, il risque d'avoir du mal à le comprendre, à s'identifier et à l'apprecier.
Perso, je trouve que c'est interessant lorsque le personnage garde quelques ombres ...

Avatar de l’utilisateur
Booz
Les papyrus s'inclinent devant elle
Messages : 6035
Inscription : dim. sept. 06, 2009 3:28 pm
Rang special : BatCanetonBoulet

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Booz » sam. avr. 21, 2012 8:42 am

Bon, le forum vient de me manger mon long pavé alors je reprendre la fin :
damedeleoness a écrit :Pour ma part, mes personnages sont plutot du genre lunatiques, imprevisibles, teintés de dualité...
J'aurais tendance à penser que la plupart des personnages le sont (le côté lunatique en moins). Si un personnage n'est pas imprévisible ou complexe, je le trouve rapidement ennuyeux. Par contre, ça doit être justifié et bien justifié. J'ai tendance à m'agacer rapidement si je trouve qu'un auteur écrit des personnages teintés de dualité juste parce que ça fait bien, sans que la raison de cette dualité soit crédible et justifiée.
Dernière modification par Booz le sam. avr. 21, 2012 8:54 am, modifié 1 fois.
«Mais la Voix me console et dit : " Garde tes songes :
Les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous ! "»

"La Voix" Baudelaire.

damedeleoness
Batracien
Messages : 13
Inscription : lun. avr. 02, 2012 2:34 pm
Rang special : damedeleoness

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par damedeleoness » sam. avr. 21, 2012 8:53 am

Je suis d'accord avec toi, moi aussi si le personnage n'est pas complexe, je m'ennuie à le lire et à l'écrire.
Bine sur les traits de son caractére doivent etre justifié.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Celia » sam. avr. 21, 2012 8:55 am

damedeleoness a écrit :Salut,

Les lecteurs doivent-ils imperativement cerner le personnage principal du roman?
Pour ma part, mes personnages sont plutot du genre lunatiques, imprevisibles, teintés de dualité...
Un libraire qui a lu un de mes manuscrits, m'a expliqué que si le lecteur ne parvient pas à cerner le personnage, il risque d'avoir du mal à le comprendre, à s'identifier et à l'apprecier.
Perso, je trouve que c'est interessant lorsque le personnage garde quelques ombres ...
Cela dépend du sens que tu donnes à "cerner". Un personnage, pour être intéressant, doit étonner le lecteur.
Est-ce qu'on s'attend, au début du Silence des Agneaux, à ce que Lecter aide Clarice ? Non, parce que c'est un psychopathe égoïste. Pourtant il le fait, mais, et c'est là que cela devient important, cette réaction, si elle est étonnante, n'est pas illogique.
Instinctivement, parce que les personnages sont bien construits, le spectateur/lecteur sait que cela pourrait se passer comme ça, que le personnage agit de cette façon parce qu'il a de bonnes raisons pour le faire et ce, même s'il garde de larges parts d'ombres.
Vouloir étonner et déstabiliser le lecteur à tout prix, par un personnage, c'est prendre non seulement le risque de le sortir totalement de sa lecture, mais aussi de construire un personnage déséquilibré, mal foutu et pas forcément intéressant.
Le truc, c'est de bien construire ton personnage à la base, même s'il est lunatique, même s'il est imprévisible (dans sa tête à lui, il ne l'est jamais !), pour que le lecteur sache que, quoique ce personnage fasse, cela restera "logique". La réaction de ce personnage ne sera peut-être pas attendue (parce qu'on s'attend toujours à ce à quoi on est habitué, c'est-à-dire à des trucs déjà vus cent fois), mais elle sera construite. Donc convaincante.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Celia » sam. avr. 21, 2012 8:58 am

damedeleoness a écrit :Je suis d'accord avec toi, moi aussi si le personnage n'est pas complexe, je m'ennuie à le lire et à l'écrire.
Bine sur les traits de son caractére doivent etre justifié.
Attention, il ne faut pas confondre complexité (oui les personnages complexes sont plus intéressants) et accumulation d'ombre et de secret "juste pour faire illusion". De ce point de vue là, suivant la construction faite par l'auteur de son personnage, un comptable pourra être plus intéressant qu'un héros sombre et lunatique avec la mèche noire sur le front (parce que tout le monde sait que derrière chaque comptable se cache un tueur en série, et que tous les héros sombres et romantiques brillent au soleil ^^)
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Booz
Les papyrus s'inclinent devant elle
Messages : 6035
Inscription : dim. sept. 06, 2009 3:28 pm
Rang special : BatCanetonBoulet

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Booz » sam. avr. 21, 2012 9:03 am

Ah oui, je me souviens du début de ce que je voulais écrire ! Je pense que tu peux écrire ce genre de personnage si à la fin de ton roman, le lecteur comprends son caractère, qu'il a toutes les cartes en main (un peu comme une intrigue) sinon, comme la libraire te l'a dit, il risque d'avoir du mal à s'identifier à lui. Personnellement, je ne m'identifie pas très souvent aux personnages principaux mais plutôt aux secondaires mais je crois que ton personnage principal doit être béton et cohérent sinon il risque de ne plaire ni aux lecteur ni aux éditeurs.

Edit : grillée par Célia (avec qui je suis totalement d'accord, l'exemple du Silence des Agneaux est très bien trouvé).
Celia a écrit :De ce point de vue là, suivant la construction faite par l'auteur de son personnage, un comptable pourra être plus intéressant qu'un héros sombre et lunatique avec la mèche noire sur le front
Bah ça alors, la mèche blanche n'est plus à la mode ?
«Mais la Voix me console et dit : " Garde tes songes :
Les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous ! "»

"La Voix" Baudelaire.

Avatar de l’utilisateur
Cendrefeu
Messages : 862
Inscription : mer. oct. 29, 2008 4:42 pm
Rang special : Adoratrice de feu Clancy
Localisation : Behind the radar screen

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Cendrefeu » sam. avr. 21, 2012 9:32 am

Je ne crois pas que ce soit nécessaire de cerner complètement le personnage. Moi en tant que lectrice, j'aime bien aussi les persos qui possèdent des zones d'ombre, soient imprévisibles, surprennent.

Par contre, ce que je n'aime pas, c'est lorsque le personnage effectue un virage radical et inattendu sans explication et sans rien qui puisse le justifier par la suite. Je n'ai pas d'exemple sous la main pour illustrer, mais je suis tombée sur un cas de ce genre dans mes lectures il n'y a pas longtemps. Ca, ça m'agace parce que je me sens trahie et le perso en devient incohérent. Et à partir de ce moment là, je décroche.
Le genre d'actions auxquelles le lecteur ne s'attend pas doivent pouvoir se justifier par la suite, le perso doit avoir eu une bonne raison d'agir comme il l'a fait. Et pas simplement que ce soit l'auteur qui se soit dit, tiens, je vais surprendre tout le monde.
Ma dernière parution: Realm of Broken Faces, le dernier opus des Récits du Monde Mécanique :wow:

Et les précédents: Smog of Germania et Scents of Orient !

Mon actualité d'auteur

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4524
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Elikya » sam. avr. 21, 2012 9:45 am

Je pense qu'il y a un dosage à trouver entre "prévisible" et "incompréhensible".

Je pense aussi qu'il faut faire attention au point de vue lorsqu'on met en scène la réaction surprenante d'un personnage.

Si la scène est vécue du point de vue de celui qui réagit d'une façon étrange, alors le lecteur partage ses pensées et il doit comprendre l'origine de cette réaction, susceptible de troubler les autres personnages.

Si la scène est vécue du point de vue de celui qui assiste à une réaction étrange, alors le lecteur pourra partager la surprise du personnage qui ne comprend rien à la réaction de l'autre.

Du moins, c'est comme ça que j'écris : pour susciter l'empathie du lecteur, je fais en sorte qu'il comprenne les émotions du personnage point de vue, qu'il partage son décalage et sa surprise.
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Lily
Messages : 128
Inscription : mer. sept. 21, 2011 8:11 pm

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Lily » sam. avr. 21, 2012 10:04 am

Je plussoie les autres.
Pour moi,
Le personnage doit être complexe, c'est-à-dire que tu ne dois pas trouver ses réactions prévisibles, sans quoi cela devient ennuyeux, banal voire cliché.

Par contre, même si sur le coup le lecteur se demande "Pourquoi il a fait ça?", il doit avoir une réponse plus tard dans le livre. Cela peut être une réponse qui donne un éclairage sur son passé, son caractère, quelque chose qui l'a poussé à agir comme ça. Le lecteur peut toujours ne pas etre d'accord avec la façon d'être du personnage, mais au moins il comprendra pourquoi il en est arrivé là.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10572
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Beorn » sam. avr. 21, 2012 10:23 am

Pour ma part, j'approuve l'avis de ton libraire, de manière générale.
Au début du roman, le lecteur ne connaît pas ton univers ni ton personnage. Il est préférable qu'en quelques pages, il puisse se faire une idée des enjeux, de ce qu'il souhaite, de ses principales caractéristiques (par exemple, est-il séduisant, stupide, costaud, magicien, menteur ?).
Alors seulement il pourra comprendre où on l'embarque et ressentir ses angoisses, ses joies et ses peines.

Le gros gros défaut des auteurs qui débutent, c'est de penser que si tout est mystérieux, ce sera plus intéressant. Je pense que c'est une énorme erreur. Oui, du mystère, il en faut bien sûr.
Mais un lecteur qui ne comprend rien ne va pas lire le roman jusqu'au bout. L'auteur, lui, voit le mystère, il se frotte les mains et il se dit : "là, il est dans le noir, il est perdu, je vais lui préparer une belle surprise". Sauf que si le lecteur est dans le noir trop longtemps, il va laisser tomber sa lecture parce que lui, il ne s'amuse pas du tout.

Un film comme 6ème sens, par exemple, repose sur un mystère et une immense surprise à la fin. Les personnages ne sont pas ce qu'on croit en réalité.
Mais s'il fonctionne tout de même, c'est parce que le spectateur reçoit assez d'éléments au départ pour s'embarquer dans l'histoire et la suivre (le héros est psy pour enfants, plutôt sympathique, le gosse a un problème, on va essayer de comprendre quoi... c'est une base solide, on sait où on va)

Cela étant dit, une fois que les bases sont posées, que le lecteur a compris le point de départ, rien ne t'empêche (et au contraire, c'est évidemment préférable) de ménager des surprises, des rebondissements, des révélations : la fin de 6ème sens nous donne une énorme révélation, mais elle est cohérente avec les hypothèses de départ (le héros est effectivement sympathique et psy pour enfant, le gosse a effectivement un truc...).

Si ton personnage, mettons, est un gros guerrier mal dégrossi. Et si on apprend par la suite qu'il est adorable avec les enfants, alors on a un contraste : c'est une surprise, c'est attendrissant. Mais il faut d'abord que tu nous le présentes comme un gros guerrier mal dégrossi, sinon il n'y aura pas de contraste, pas de surprise, pas d'attendrissement.

Bref, je ne sais pas si je suis clair... :?
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2440
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Stef- » sam. avr. 21, 2012 3:05 pm

(Complètement d'accord avec Elikya sur les pdv de narration) :)

6ème sens est un excellent exemple de "récit d'idée", une histoire avec une chute. Souvent, c'est ce qu'il y a de plus difficile à bien mettre en oeuvre. Les situations du film sont en fait, sans que le spectateur s'en rende compte, étudiées afin qu'on s'attache aux personnages principaux, par des détails qui font que l'on s'identifie facilement aux héros (la difficulté des adultes pour bien comprendre les enfants par ex. pour le personnage de Bruce Willis, la terreur des peurs infantiles afin de se reconnaître dans le garçon etc.)

Avant que l'on ne connaisse la fin, ils ont chacun des rôles, des qualités et des défauts bien définis, le spectateur croit parfaitement les connaître, c'est peut-être pour cela que la chute est d'autant plus redoutable ?

Moi, je me méfierais le plus possible des zones d'ombres... Le lecteur veut savoir un maximum de choses, il veut connaître les personnages aussi bien qu'il se connaît lui-même, mieux encore, c'est pour cela qu'on lit des romans quelque part, si on veut vibrer avec eux, il faut instaurer cette complicité.

Une zone d'ombre, c'est intéressant quand elle existe entre un personnage et un autre, mais que le lecteur, lui, soit dans la confidence avec l'auteur, il se sentira valorisé. C'est à dire placer le niveau de compréhension du lecteur au-dessus d'un ou plusieurs personnages, et ainsi de jouer de l'ironie dramatique...

Donc, oui, le lecteur a tout intérêt, il le souhaite toujours même, cerner les personnages qu'il lit dans un roman, c'est le but.

Avatar de l’utilisateur
Nyaoh
Messages : 1113
Inscription : mar. avr. 27, 2010 2:54 pm
Rang special : Grenouille de papier
Localisation : Dans les pages d'un livre
Contact :

Re: le lecteur doit-il cerner le personnage qu'il lit?

Message par Nyaoh » sam. avr. 21, 2012 5:13 pm

Après dualité ça ne veut pas dire lunatique (oui c'est une lapalissade) j'ai trouvé Katniss (Hunger Games)dans une vraie dualité et très partagée dans ses choix, son caractère, j'ai adoré ça, mais elle n'est pas du tout lunatique.
Je trouve que y a peu de héros lunatique vraiment, sinon le lecteur se sent vite blousé... A part des héros ado (harry potter dans genre le 4 en pleine crise d'ado était lunatique au possible, mais l'explication est dans le livre = crise d'ado). Lunatique sinon c'est réservé au méchant/trop méchant, pour que le lecteur arrive à saquer le personnage. Enfin en tant que lectrice je le perçoit ainsi.
Un héros tout mystérieux sans raison, ça tombera vite à plat, donc si il est mystérieux + lunatique +... je me méfierais des accumulations. Mais tu trouves que tu donnes les clefs du persos ou pas ? Tu le sais ça en tant qu'auteur ? Et si ça n'est pas le cas, pourquoi tu as gardé les clefs ? Un tome 2 ? Y a une raison, sinon ça a peu d'intérêt de laisser le personnage dans un flou artistique.
C'est pareil ton perso principal peut-être plat au possible pour qu'on ce sentre sur les autres persos ou l'histoire... Je sais pas l'héroïne de twilight est pas bien passionnante, ça a laissé énormément de places aux lectrices pour se visualiser dans le perso je pense ?

J'ai résolument des références YA/ado je sais ^^ mais j'ai pas lu le Seigneur des Anneaux, je n'ai pas vu Star Wars, on fait comme on peut :P :P
"Je ne cherche à être sur de rien mais je veux trouver la forme juste de mon doute"
J.Benameur
Blog auteure

Répondre