[A] Comment raconter des scènes de bataille ?

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
JMB
Batracien
Messages : 88
Inscription : mar. oct. 12, 2010 4:51 pm
Rang special : Phénix
Localisation : Lyon

[A] Comment raconter des scènes de bataille ?

Message par JMB » jeu. sept. 06, 2012 10:21 am

Pour les scènes de bataille que j'ai envie de décrire, je suis hésitant. Dois-je montrer ? Dois-je raconter ? Comment faire pour éviter d'ennuyer le lecteur ?

Merci pour votre aide.
:heart:

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 17605
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par blackwatch » jeu. sept. 06, 2012 10:21 am

Je déplace dans Plume dans la Palme.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par Celia » jeu. sept. 06, 2012 10:24 am

Est-ce que ton roman est un roman à personnages ou à évènement ?
Lequel des deux est le plus important ?
Cela pourra te donner une piste :)
Si c'est à évènement, tu ne peux peut-être pas passer sur les descriptions des forces en présence, les grands mouvements, les hauts et les bas de la bataille.
Si c'est à personnages, tu peux rester collé à eux, décrire les bataille de leur point de vue, où il y aura beaucoup moins de références aux pouvoirs en place (sauf si ce perso est général en chef ou roi) et beaucoup plus à la puanteur, au copain qui vient de se faire massacrer ou au cheval qui se cabre.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 17605
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par blackwatch » jeu. sept. 06, 2012 10:26 am

Tu peux trouver des infos ici, ici aussi et .

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10391
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par Beorn » jeu. sept. 06, 2012 10:32 am

Je pense que le mieux, c'est de lire de bonnes scènes de bataille chez d'autres auteurs.
Celles du seigneur des anneaux ou celles de David Gemmel qui est connu pour être un spécialiste, par exemple.

Je n'ai lu que deux romans de Gemmel, mais d'après ce que j'ai vu, la préparation est une des clefs de la réussite, chez lui. Décrire les lieux, les armées, les enjeux, les stratégies imaginées, les premiers accrochages, les disputes entre personnages ou factions du même camp pour tel ou tel aspect politique ou militaire.
Il prend également des personnages témoins. On suit les généraux, pour montrer la stratégie, les informations secrètes, les décisions à prendre, etc. Mais on a aussi le point de vue de quelques combattants lambda que l'on suit du début jusqu'au coeur de la bataille.

Dans les deux cas que j'ai lus, il prend parti pour un camp et on voit peu de choses en face. Mais on n'est pas totalement "aveugle" non plus. On apprend des bribes d'information, on prend ponctuellement le point de vue adverse pour enrichir la vision des choses.

Evidemment, on n'est pas obligés de faire comme Gemmel. ;)
Il faut aussi que tu voies pourquoi tu veux une bataille, quel rôle cela jouera dans ton histoire et pour chaque personnage : untel va-t-il faire preuve de lâcheté ? untel va-t-il profiter de l'occasion pour ses ambitions personnelles ? untel va-t-il surmonter sa peur, comprendre quelque chose sur sa vie, trouver l'amitié, ou la haine ?

La bataille doit évoluer par palier, elle doit être "appréhendée" par le lecteur : si tel bastion tombe, cela est-il grave ou non ?
Si tel personnage meure, cela a-t-il une incidence ou non ?
[EDIT : après avoir lu le post de Milora, oui, je ne devrais pas dire "doit"... Il y a mille façons de faire.]
On peut imaginer des "évènements" attendus (des renforts, par exemple), pour faire monter la tension. Ou des surprises importantes (une sape dans la muraille, une attaque surprise de nuit, un personnage important tué ou blessé...).

C'est un sujet très très vaste. Je ne jette que quelques éléments qui me viennent tout de suite à l'esprit, mais il y aurait beaucoup à dire. ;)
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Milora
C'est qui le dragon le plus mignon de Meurk ?
Messages : 5837
Inscription : sam. déc. 18, 2010 8:58 pm
Rang special : Milosoupline
Localisation : Dans le Puits des Histoires Perdues

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par Milora » jeu. sept. 06, 2012 10:43 am

Comme le dit Beorn, c'est un sujet hyper vaste Oo

J'aurais tendance à dire que ça dépend essentiellement de la position et de la personnalité de ton ou tes personnages principal/aux.
Dans Le Seigneur des anneaux, à la bataille des champs du Pelennor, comme il y a plusieurs personnages importants et un narrateur omniscient, on a une vue d'ensemble de la bataille, on comprend ce qui se passe, tout en étant immergés dans la lutte par les espèces de gros plans sur tels ou tels personnages (Eowyn et le Nazgûl ici, les cavaliers de Rohan là-bas, Pippin dans la cité assiégée...) Du coup ça permet à la fois de faire passer les informations au lecteur, et d'injecter un peu d'émotion dans la guerre (parce que les grandes batailles décrites 'en surplomb', personnellement je trouve ça dépassionné et ennuyeux ; alors que quand on suit un ou plusieurs personnages, on est gagnés par leurs sentiments et la bataille gagne en enjeux aux yeux du lecteur).

Du coup je rejoins Beorn sur le :
La bataille doit évoluer par palier, elle doit être "appréhendée" par le lecteur : si tel bastion tombe, cela est-il grave ou non ?
Si tel personnage meure, cela a-t-il une incidence ou non ?
On peut imaginer des "évènements" attendus (des renforts, par exemple), pour faire monter la tension. Ou des surprises importantes (une sape dans la muraille, une attaque surprise de nuit, un personnage important tué ou blessé...).
que je résumerais en : (à mon avis) il faut instiller des enjeux dans la bataille. Pas seulement "qui va gagner la bataille", mais qui va gagner ce petit conflit-ci, ce duel-là, cette première phase...
Enfin, je dis ça mais j'ai jamais écrit de scène de bataille ; c'est juste en analysant mes lectures (ou même côté cinéma)... :roll:

Mais, à l'inverse exact, je pense à la bataille de Waterloo dans La Chartreuse de Parme. Là on n'a qu'un seul personnage, une focalisation interne, et en plus le héros est un jeune homme qui ne connait rien en stratégie militaire et qui débarque de nulle part. Du coup, on ne comprend rien à ce qui se passe sur le champ de bataille. Ça explose dans tous les sens, il croise des soldats ici et là, tente de se battre mais ne sait pas vraiment contre qui...
C'est une tout autre façon d'aborder la scène de guerre, mais efficace aussi : on est désarçonnés et égarés avec Fabrice, on ressent le côté désordonné et violent de la bataille.

Il doit y avoir plein d'entre-deux aussi. Mais je pense que l'important n'est pas tant de savoir comment écrire une scène de bataille ; c'est de savoir comment tu veux mener ton personnage et ton lecteur au cours de ton histoire, avec un passage une scène de bataille.
Nouveauté :
Jour de pluie dans une cuisine (Le Mammouth éclairé)

Anciennetés :
Alice (Malpertuis VI)
Un sacré coup de pouce (E-Courts, Voy'El)

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10391
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par Beorn » jeu. sept. 06, 2012 11:01 am

Milora a écrit :Mais, à l'inverse exact, je pense à la bataille de Waterloo dans La Chartreuse de Parme. Là on n'a qu'un seul personnage, une focalisation interne, et en plus le héros est un jeune homme qui ne connait rien en stratégie militaire et qui débarque de nulle part. Du coup, on ne comprend rien à ce qui se passe sur le champ de bataille. Ça explose dans tous les sens, il croise des soldats ici et là, tente de se battre mais ne sait pas vraiment contre qui...
C'est un exemple intéressant. Je m'en souviens très bien alors que je l'ai lu il y a très longtemps.
C'est une scène plutôt courte, où l'atmosphère est essentielle. Je ne sais même pas si on peut parler de "scène de bataille", car à aucun moment, Fabrice n'est réellement un soldat ni de prend part à de véritables combats dans un camp. C'est presque une "non bataille", mais c'est une scène très marquante.
Il voit une débandade, on entre dans ses sensations et ses pensées exaltées, on sent l'odeur de la poudre. Finalement, il ne se passe pratiquement rien, il abat un cavalier et discute avec des gens.
Le but de cette scène et de montrer le contraste entre, d'un côté, les représentations héroïques de la guerre que se fait le personnage, de l'autre, cette confusion totale.

Cela me fait penser à un autre roman : "La Bataille", de Patrick Rambaud, qui a pour cadre la bataille d'Essling (300 pages, prix Goncourt 1997, ça se lit très bien).
Ce n'est pas de la SFFF mais on suit exactement les mêmes étapes que Gemmel : la préparation, les enjeux de la guerre, les mouvements de troupes et les grands enjeux de la bataille (comment passer le pont ? Quel régiment doit tenir l'assaut ennemi pour sauver le reste de l'armée, combien de temps et pourquoi ?). On suit Napoléon et ses généraux d'un côté, et deux ou trois personnages de soldats de l'autre.
De cette manière, on voit le contraste entre les deux mondes. L'ennui agacé chez Napoléon, la peur et l'excitation du combat chez les soldats, l'odeur de la poudre, du sang et de la mort.

Les derniers mots du livre apportent un sens à tout le reste (de mémoire, Napoléon demande à ses généraux : "comment s'appelle ce village, là-bas ?" On lui répond : "Wagram"...).
Le "sens" de cette bataille apparaît alors et donne de la force au livre : une nouvelle bataille se prépare, ces combats sanglants sont inutiles et sans fin. Ces gens ont souffert pour rien. La victoire est illusoire et tout cela va mal finir...
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

AngeDechu
Messages : 2944
Inscription : mer. mars 09, 2011 6:11 am

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par AngeDechu » dim. sept. 09, 2012 5:31 am

J'approuve toutes les interventions des grenouilles sur ce point-si le personnage est un fantassin, il ne verra pas grand chose de la bataille (notons qu'avant la reconnaissance aérienne, le général ne verra pas tout non plus)

Comme Beorn l'a suggéré, un point qui me semble (à moi) important serait de préciser pourquoi tel bastion ''est la clé'' de la fortresse. Pourquoi tel plateau ''décide l'issue de la bataille'' ? (À vrai dire, même dans les récits de vrais batailles, les auteurs considèrent souvent ça comme acquis....)

Avatar de l’utilisateur
sherkkhann
C'est moi que tu regardes ?
Messages : 3864
Inscription : mer. janv. 20, 2010 4:33 pm
Rang special : Hu Cannabis !

Re: Comment raconter les scènes de bataille ?

Message par sherkkhann » mer. sept. 19, 2012 9:06 pm

Il y a un livre que j'ai trouvé pas mal c'est 10 000, au coeur de l'empire, de Kerney. La quasi totalité du roman est une succession de batailles et pour ma part, je ne me suis pas ennuyée une seule fois. C'est pour cette raison que j'ai décortiqué son texte pour comprendre comment il les a écrites, et je m'en suis inspiré pour les miennes.

Un peu comme Gemmel, il nous montre toute la préparation (recrutement du personnel, les ressources...) les enjeux. On suit plusieurs personnages : deux mercenaires mais qui ne font pas partie de la même cohorte, du coup ils ont un rôle différent et ne sont pas placés pareils sur le champs de bataille : là c'est des points de vues internes : on a limite le goût du sang et de la boue dans la bouche :mrgreen:. On a aussi le point de vue des officiers, ce qui nous donne une vue d'ensemble. Puis aussi celui de l'ennemi.

Pour ceux qui veulent je peux scanner 2 ou 3 scènes et vous les envoyer car le livre est assez cher.
:romain: Cycliste :romain:

Répondre