Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phrases

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Garulfo
Messages : 9893
Inscription : ven. sept. 21, 2007 8:47 pm
Localisation : A la mare subite

Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phrases

Message par Garulfo » mer. juin 26, 2013 10:14 am

Ca discute pas mal pitch autour de moi en ce moment. J'ai retrouvé des notes que j'ai prises à la lecture de "Construire un récit" de Yves Lavandier. Voici en résumé ce qu'il en dit (n'hésitez pas à commander le bouquin, c'est une mine : http://www.clown-enfant.com/leclown/Con ... traits.htm) :

Le pitch signifie "lancement" en anglais. Un pitch, c'est important, ce n'est pas qu'un outil pour "vendre" une histoire, c'est aussi un outil d'écriture précieux qui permet à un auteur de construire une ligne directrice pour le récit et qui l'oblige à être synthétique, une qualité qui fait défaut à beaucoup d'auteurs.

Il y a deux types de pitches : le pitch dramatique (avec une question dramatique et un suspense) et le pitch trajectoriel (qui indique l'action entreprise par le protagoniste principal).

Un pitch dramatique standard contient forcément un protagoniste, l'essentiel de sa caractérisation et son objectif. (exemple : "un chanteur populaire tente de cacher sa bisexualité").
Dans un pitch, on ne séduite pas, on tente de séduire. On ne trouve pas, on cherche.
Le pitch dramatique ne doit pas répondre à la question dramatique (= la question que se pose le lecteur : « le héros parviendra-t-il à atteindre son objectif, et comment ? »), il doit lancer un suspense. La formule que Lavandier préfère c'est "Se bat pour...". Un bon pitch donne envie. Il fait donc état d'une action difficile.

On peut aussi y trouver :

- un incident déclencheur
(exemple : Dénoncé sur France Culture par un compositeur, un chanteur populaire se bat pour cacher sa bisexualité").
- Une idée des obstacles (exemple : Un chanteur populaire se bat pour cacher sa bisexualité auprès de sa femme catéchiste")
- l'arène (un décor signifiant) (exemple : Dans la Turquie des années 1960, un chanteur populaire se bat pour cacher sa bisexualité").

Ce qu'on ne doit pas y trouver selon Lavandier : des noms, des éléments trop vagues, trop de détails.

Pour résumé, la formule standard du pitch dramatique c'est : "Dans telle arène, à la suite de tel incident déclencheur, tel personnage se bat contre tels obstacles pour atteindre tel objectif".

Comment concevoir son pitch quand on a déjà plein de pistes ? Avec l'épreuve de la poubelle. Il faut faire des choix, réduire le sujet à l'essentiel et trouver le conflit central. Le conflit central est à la fois le conflit le plus fort et le plus présent dans l'oeuvre, et celui qui donne une idée de l'action principale.

Un pitch doit résumer l'action et non le sens du récit, ni l'intention de l'auteur, ni le résultat final. "Suite à la mort de son cochon d'Inde, un enfant apprend le sens de la vie" n'est pas un bon pitch car il ne rend pas compte de la dynamique concrète de l'oeuvre. Il décrit plus un résultat (en plus très abstrait) que la façon dont le protagoniste y parvient.

Concernant le pitch trajectoriel : la différence avec le pitch dramatique, c'est que le pitch trajectoriel dévoile le résultat. Il donne une idée de ce que l'auteur a envie de traiter. Il caractérise un peu plus le protagoniste.

Pourquoi faire une différence ? Car Lavandier distingue le récit d'intrigue et le récit de caractère : le récit d'intrigue met l'accent sur l'action et les objectifs conscients, le récit de caractère s'intéresse au portrait et à la trajectoire psychologique du personnage. La plupart des récits mélangent intrigue et caractérisation mais certains penchent beaucoup plus du côté du récit d'intrigue, d'autres beaucoup plus du côté du récit de caractère. Exemples de récits d'intrigue (Retour vers le futur, 24 heures chrono), exemples de récits de caractère (Cyrano de Bergerac, Hamlet, Un jour sans fin).

Pour faire un pitch trajectoriel, il faut déterminer l'état de départ du personnage principal et son état d'arrivée (ex : dans le film Alice, l'héroïne passe de futile et névrotique à dévouée aux autres). La trajectoire du personnage est souvent d'ordre psychologique. L'une des fonctions symboliques du récit est de nous montrer la voie pour changer et de préférence pour grandir. C'est d'ailleurs la raison principale pour laquelle le plus bel obstacle est l'obstacle interne, souvent un défaut moral, physique ou psychologique du protagoniste.

Pour construire le pitch trajectoriel, il faut mettre sur la route du personnage qui doit changer des conflits qui le poussent dans ce sens. Ce sont des conflits qui s'attaquent à l'un des traits de caractère de l'un des personnages. Comme exemple, : "face à tel conflit, un personnage avec tel trait de caractérisation apprend à acquérir le trait de caractérisation inverse". Ce qui suppose que l'auteur connaisse la réponse et donc la fin du roman :)

Dans la liste de Schindler, Schindler passe d'intéressé à juste.
Dans Oedipe roi, Oedipe passe d'aveugle à lucide
Dans Citizen Kane, Kane passe de tout-puissant à conscient de son impuissance.

La trajectoire du personnage est souvent d'ordre psychologique. Yves Lavandier rappelle que l'une des fonctions symboliques du récit est de nous montrer la voie pour changer, et de préférence pour grandir. Passer de pauvre à riche ou de vivant à mort sont des évolutions importantes pour le personnages mais peu signifiantes pour le spectateur (lecteur dans notre cas).

C'est la raison pour laquelle le plus bel obstacle interne est souvent un défaut moral, physique ou psychologique. C'est plus intéressant de voir l'évolution d'un personnage s'il est par exemple corrompu au départ puisque là, il a des chances de grandir et d'évoluer.

Donc la formulation du pitch trajectoriel : "Tel personnage avec tel trait de caractérisation apprend à acquérir le trait de caractérisation inverse".

Attention, nous dit Lavandier : le personnage ne change pas du tout au tout, il ne devient pas quelqu'un d'autre, il se transforme sur un trait de caractère et un seul.

En tant qu'auteur vous avez vos préférences entre le récit d'intrigue ou de caractère. Lavandier explique schématiquement que le travail de l'auteur d'un récit d'intrigue consiste à placer des obstacles sur la route de l'objectif et des sous-objectifs. Tandis que le travail de l'auteur d'un récit de caractère est de faire vivre au protagoniste des conflits (internes ou externes) qui le poussent dans ses retranchements et l'obligent à changer, prendre conscience et faire un choix.


Voilà, voilà, j'espère que cela vous sera utile :)
"Hâte-toi, hâte toi de transmettre ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. "
René Char

Avatar de l’utilisateur
Earane
Licorne magique de la mare.
Messages : 4645
Inscription : mer. avr. 15, 2009 10:40 am
Rang special : Aristogrenouille
Localisation : Par-delà le désert, au milieu des Tempêtes
Contact :

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Earane » mer. juin 26, 2013 10:40 am

Moi qui suis en plein dedans c'est génial ! Je vais méditer ça pour celui qui me tarabuste !
Souffleur de rêves (Tomes 1&2), Livr'S Editions
Rédemption, Livr's Editions
Mon challenge 2019 : Panthéon

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9339
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Crazy » mer. juin 26, 2013 11:05 am

Garulfo a écrit :"Suite à la mort de son cochon d'Inde, un enfant apprend le sens de la vie"
Ca ne serait pas un pitch trajectoriel, ça, du coup ?
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Zela
Illuscrivaine soubassophoniste
Messages : 578
Inscription : jeu. juin 16, 2011 3:22 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Sud
Contact :

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Zela » mer. juin 26, 2013 12:04 pm

Très interressant, merci beaucoup pour l'ouverture de ce sujet ^^

Avatar de l’utilisateur
Garulfo
Messages : 9893
Inscription : ven. sept. 21, 2007 8:47 pm
Localisation : A la mare subite

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Garulfo » mer. juin 26, 2013 12:05 pm

Crazy a écrit :
Garulfo a écrit :"Suite à la mort de son cochon d'Inde, un enfant apprend le sens de la vie"
Ca ne serait pas un pitch trajectoriel, ça, du coup ?
Pas vraiment dans le sens ou dans un pitch trajectoriel tu donnes une situation de départ pour le personnage, l'état dans lequel il est au début de ton histoire, puis l'état dans lequel il est à la fin. Ce pitch ci-dessus évoque effectivement une idée du thème que l'auteur a envie de traiter, mais il n'y a aucune mention de la caractérisation du personnage et l'évolution dont il est question reste très abstraite, ça peut vouloir signifier beaucoup de choses "apprendre le sens de la vie".
"Hâte-toi, hâte toi de transmettre ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. "
René Char

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9339
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Crazy » mer. juin 26, 2013 12:09 pm

Garulfo a écrit :Pas vraiment dans le sens ou dans un pitch trajectoriel tu donnes une situation de départ pour le personnage, l'état dans lequel il est au début de ton histoire, puis l'état dans lequel il est à la fin.
Aurais tu un exemple, stp ? :wow:
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4086
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Siana » mer. juin 26, 2013 12:26 pm

C'est cool, ça !
:merci2:
Crazy a écrit :
Garulfo a écrit :Pas vraiment dans le sens ou dans un pitch trajectoriel tu donnes une situation de départ pour le personnage, l'état dans lequel il est au début de ton histoire, puis l'état dans lequel il est à la fin.
Aurais tu un exemple, stp ? :wow:
Je crois que j'ai compris.
En reprenant l'exemple du début du poste : "un chanteur populaire tente de cacher sa bisexualité
Ça donnerait : "suite à la découverte de sa bisexualité, un chanteur populaire fait tout pour accepter puis assumer sa nature".
J'ai bon ?
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Garulfo
Messages : 9893
Inscription : ven. sept. 21, 2007 8:47 pm
Localisation : A la mare subite

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Garulfo » mer. juin 26, 2013 12:34 pm

Crazy a écrit :
Garulfo a écrit :Pas vraiment dans le sens ou dans un pitch trajectoriel tu donnes une situation de départ pour le personnage, l'état dans lequel il est au début de ton histoire, puis l'état dans lequel il est à la fin.
Aurais tu un exemple, stp ? :wow:
Je reprends ce que je trouve dans le bouquin :

Dans la liste de Schindler, Schindler passe d'intéressé à juste.
Dans Oedipe roi, Oedipe passe d'aveugle à lucide
Dans Citizen Kane, Kane passe de tout-puissant à conscient de son impuissance.

La trajectoire du personnage est souvent d'ordre psychologique. Yves Lavandier rappelle que l'une des fonctions symboliques du récit est de nous montrer la voie pour changer, et de préférence pour grandir. Passer de pauvre à riche ou de vivant à mort sont des évolutions importantes pour le personnages mais peu signifiantes pour le spectateur (lecteur dans notre cas).

C'est la raison pour laquelle le plus bel obstacle interne est souvent un défaut moral, physique ou psychologique. C'est plus intéressant de voir l'évolution d'un personnage s'il est par exemple corrompu au départ puisque là, il a des chances de grandir et d'évoluer.

Donc la formulation du pitch trajectoriel : "Tel personnage avec tel trait de caractérisation apprend à acquérir le trait de caractérisation inverse".

Attention, nous dit Lavandier : le personnage ne change pas du tout au tout, il ne devient pas quelqu'un d'autre, il se transforme sur un trait de caractère et un seul.

Jean-Marie Roth dans l'écriture de scénarios aborde d'ailleurs les éléments mobiles et immobiles dans la caractérisation d'un personnage (Immobile : il sait jouer au piano au début, il saura probablement en jouer à la fin du récit. Mobile : il est corrompu, il peut devenir intègre. Il est raciste, il peut devenir tolérant et ouvert d'esprit).

Je vais rajouter dans mon premier post la formulation pour le pitch trajectoriel.
"Hâte-toi, hâte toi de transmettre ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. "
René Char

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9339
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Crazy » mer. juin 26, 2013 12:35 pm

Merci :)
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Garulfo
Messages : 9893
Inscription : ven. sept. 21, 2007 8:47 pm
Localisation : A la mare subite

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Garulfo » mer. juin 26, 2013 12:43 pm

Siana a écrit :C'est cool, ça !
:merci2:
Crazy a écrit :
Garulfo a écrit :Pas vraiment dans le sens ou dans un pitch trajectoriel tu donnes une situation de départ pour le personnage, l'état dans lequel il est au début de ton histoire, puis l'état dans lequel il est à la fin.
Aurais tu un exemple, stp ? :wow:
Je crois que j'ai compris.
En reprenant l'exemple du début du poste : "un chanteur populaire tente de cacher sa bisexualité
Ça donnerait : "suite à la découverte de sa bisexualité, un chanteur populaire fait tout pour accepter puis assumer sa nature".
J'ai bon ?
Je ne le trouve pas très clair en fait ce pitch-là :? Sa découverte par qui ? Lui ? Les autres ? Assumer sa nature, c'est flou. Je pense qu'il faut être plus précis, d'autant plus qu'ici, tu n'as pas de caractérisation de départ, tu as un incident déclencheur uniquement.

(on reste donc plutôt dans un pitch dramatique mais pas formidablement formulé)
"Hâte-toi, hâte toi de transmettre ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. "
René Char

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2263
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Stef- » mer. juin 26, 2013 12:51 pm

Très intéressant :merci: Garulfo ! Il y a aussi Truby et Roth qui évoquent les pitch, ou du moins, les idées directrices qui lancent l'histoire. Pour Roth (je crois être un des rares à l'avoir lu) je pourrai vous retrouver ça :)

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4337
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Elikya » mer. juin 26, 2013 1:02 pm

Très intéressant, merci beaucoup pour ces éléments de réflexion. :merci2:
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
gerryoff
Dessine-moi un dragon
Messages : 10665
Inscription : ven. févr. 25, 2011 4:48 pm
Rang special : grenouille amazone
Localisation : dans mes rêves éveillés

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par gerryoff » mer. juin 26, 2013 1:09 pm

:merci2: Garulfo pour avoir ouvert ce fil!

Je m'intéressait justement à la question (et surtout pour orienter de façon correcte les conseils qu'on peut donner aux "alphaïstes" en pleine méditation sur le sujet :D ) )

J'avais trouvé ce lien, qui décrit le pitch sous l'angle scénario mais qui peut aussi donner quelques informations pour un roman :

http://pitch.peopleforcinema.com/guide-du-scenariste/ *lien mort*


La question que je me pose quand même est celle du ton que l'on doit employer.

Doit-on rester dans un ton équivalent à celui du roman? booster les émotions (perso je pencherais pour cette option pour "frapper l'esprit " et donner envie de lire le livre entier).

Doit-on dans le pitch prendre un ton adapté au lectorat? (si on écrit pour des enfants par exemple, doit-on utiliser un vocabulaire et une formulation capable de capter l'attention d'un enfant ou rester dans une écriture plus "adulte" par exemple? )


J'ai l'impression que le pitch est vraiment un exercice difficile, qui finalement va être la carte de visite de notre roman et qui peut ouvrir la porte ou la fermer... Du coup, à qui est vraiment destiné le pitch?
Que sait-on sur les attentes des éditeurs sur ce point?

Voilà toutes les questions que je me pose à l'heure actuelle sur ces 4 à 6 lignes si importantes!!

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Avatar de l’utilisateur
Amonis
Piou nordique et créateur de mondes
Messages : 9689
Inscription : mar. févr. 07, 2012 7:43 pm
Rang special : Bunny Garou
Localisation : Citadelle hantée de Saros

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par Amonis » mer. juin 26, 2013 1:10 pm

^^

Un fil qui tombe à point nommé pour moi. :pompom:
Merci Garulfo. :love:
Trilogie Pérismer : parue chez NAOS / Mnémos
Radéon : à paraître chez Scrinéo en mai 2019

Avatar de l’utilisateur
gerryoff
Dessine-moi un dragon
Messages : 10665
Inscription : ven. févr. 25, 2011 4:48 pm
Rang special : grenouille amazone
Localisation : dans mes rêves éveillés

Re: Le pitch : comment raconter son histoire en quelques phr

Message par gerryoff » mer. juin 26, 2013 1:13 pm

Amonis a écrit :Un fil qui tombe à point nommé pour moi.
c'est clair!! (tu t'es reconnu dans les alphaïstes? tu as raison ^^

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Répondre