[A] Le rythme de vos phrases

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
albator
Messages : 92
Inscription : jeu. juin 06, 2013 3:20 pm
Rang special : Hybride, mi-figue mi-raison.
Localisation : Affalé dans mon lit

[A] Le rythme de vos phrases

Message par albator » dim. juil. 14, 2013 10:56 am

Bonjour à tous,

je suis en plein questionnement sur le rythme. Après quelques discussions, avec des têtards ou d'autres bestioles, voici en vrac ce qui ne m'empêche pas de dormir la nuit, mais me travaille le jour :
  • prêtez-vous attention à la construction de vos phrases ? En vous disant : " tiens. je vais décrire une action, il me faut des phrases courtes", est-ce que vous vous dites que votre texte doit prendre telle ou telle forme, contenir tel ou type de sonorité (en l-, en ch-, en ts-, en ce que vous voulez...) ?
  • même question sur un paragraphe, une scène. Cette fois-ci, vous vous attaquer à une description. Et là, avant de passer à l'écriture, vous vous dites : "bon je vais adopter une rythme ternaire". Est-ce qu'il y en a parmi vous qui comptez les syllabes (j'en connais :argh: ) ?
    Est-ce que ce rythme est adopté sur l'ensemble des phrases du paragraphe, de la scène ?
  • êtes-vous musiciens ? Poète ? Au moment de passer à la prose, toutes ces questions de rythme vous paraissent "innées". Vous avez vos habitudes de musicos et vous écrivez comme vous composez ou interprétez ?
J'ai encore plein d'autres questions. Mais là, j'ai faim. Alors je vous laisserai terminer cette liste. ce qui est intéressant, c'est de connaître vos pratique, votre avis sur le sujet, d'autres questions, d'autres réponses.

A vous !
"Je lui fends le nez en deux, et le sang gicle, nous éclaboussant littéralement, moi et le chien Gizmo, qui cligne des yeux, aveuglé."

Avatar de l’utilisateur
Tsyl
Chevalier dragon
Messages : 299
Inscription : mar. août 30, 2011 2:48 pm
Rang special : Eternel Cauchemar palmé

Re: Rythme

Message par Tsyl » dim. juil. 14, 2013 11:10 am

Questions intéressantes. Consacrons une part non-négligeable de mon temps pour y répondre. :mrgreen:
Prêtez-vous attention à la construction de vos phrases ? En vous disant : " tiens. je vais décrire une action, il me faut des phrases courtes", est-ce que vous vous dites que votre texte doit prendre telle ou telle forme, contenir tel ou type de sonorité (en l-, en ch-, en ts-, en ce que vous voulez...) ?
Lors de l'écriture du premier jet, non. A la correction/réécriture, j'y prête davantage attention (notamment en ce qui concerne les phrases courtes pour les passages qui demandent une certaine tension). Pour les sonorités, je veille juste à ce que certains sons ne se répètent pas trop souvent (les -ent, les -er/é, etc.).
Même question sur un paragraphe, une scène. Cette fois-ci, vous vous attaquer à une description. Et là, avant de passer à l'écriture, vous vous dites : "bon je vais adopter une rythme ternaire". Est-ce qu'il y en a parmi vous qui comptez les syllabes (j'en connais :argh: ) ?
J'irai pas jusqu'à dire que je compte les syllabes, mais je vérifie à chaque fois si la phrase sonne bien, s'il n'y a pas trop de syllabes, ou au contraire s'il ne faudrait pas en rajouter une ou deux. Mais sans les compter : c'est une question de rythme, ça s'entend à l'oreille quand la phrase est déséquilibrée.
Est-ce que ce rythme est adopté sur l'ensemble des phrases du paragraphe, de la scène ?
Je dirais que oui.
Êtes-vous musiciens ? Poète ? Au moment de passer à la prose, toutes ces questions de rythme vous paraissent "innées". Vous avez vos habitudes de musicos et vous écrivez comme vous composez ou interprétez ?
Musicien, oui. Poète, parfois :mrgreen:. Et oui, le rythme est quelque chose qui me paraît naturel (je n'ai jamais eu à me demander si une phrase sonnait bien ou pas : je l'écris, éventuellement je la dis à haute voix, et je vois ce qu'il en est). Pour la seconde partie de ta question, c'est plus délicat : étant très mauvais musicien, je n'interprète pas grand-chose (je préfère jouer à l'oreille, sans partition), et ne compose pas. ^^
Ancien voleur sur Dofus. Ancien assassin sur LoL. Actuel voleur sur Guild Wars 2. Cinq ans de droit n'enseignent pas l'honnêteté.

Avatar de l’utilisateur
takisys
Grenouille à quatre roues
Messages : 4878
Inscription : jeu. mars 31, 2011 7:37 pm
Rang special : Dragon dyslexique
Localisation : Au coeur d'une faille spatiotemporelle
Contact :

Re: Rythme

Message par takisys » dim. juil. 14, 2013 11:30 am

albator a écrit : [*] prêtez-vous attention à la construction de vos phrases ? En vous disant : " tiens. je vais décrire une action, il me faut des phrases courtes", est-ce que vous vous dites que votre texte doit prendre telle ou telle forme, contenir tel ou type de sonorité (en l-, en ch-, en ts-, en ce que vous voulez...) ?
yep et dès le premier jet, ça reste du brut de pomme qu'il faudra dégrossir, mais j'essaye d'imprimer le rytme, le phraser et le ton dès le départ, je trouve que ça m'aide à prendre le plis pour la suite et facilite la relecture. bref, même si ça ralentis de beaucoup l'écriture du premier jet sur le long terme, ça paye.
[*] même question sur un paragraphe, une scène. Cette fois-ci, vous vous attaquer à une description. Et là, avant de passer à l'écriture, vous vous dites : "bon je vais adopter une rythme ternaire". Est-ce qu'il y en a parmi vous qui comptez les syllabes (j'en connais :argh: ) ?
Est-ce que ce rythme est adopté sur l'ensemble des phrases du paragraphe, de la scène ?
Non! un rythme, s'il reste trop constant devient, vite lassant et perd en efficacité (bien sûr ça peut aussi être un effet intéressant à utiliser dans certains cas spécifique) Sinon, j'essye de casser le rymtme, de le moduler et de l'adapter? Même dans les phases d'actions, tu vas avoir des apartés qui jouent ce rôle ( la petite phrase descriptive, courte pour une description mais qui aide à situer l'action)
[*] êtes-vous musiciens ? Poète ? Au moment de passer à la prose, toutes ces questions de rythme vous paraissent "innées". Vous avez vos habitudes de musicos et vous écrivez comme vous composez ou interprétez ?[/list]
Pas du tout, mais je suis très sensible à la forme
J'ai encore plein d'autres questions. Mais là, j'ai faim.
Bon ap, je vais me faire un café
Mon blog : De plume et de griffes
Cycle en cour : Machines & Machinations
Les Enfants du Passé chez Voy'el
La Débusqueuse de Mondes chez le Peuple de Mü

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9276
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Rythme

Message par Crazy » dim. juil. 14, 2013 12:41 pm

albator a écrit :[*] prêtez-vous attention à la construction de vos phrases ? En vous disant : " tiens. je vais décrire une action, il me faut des phrases courtes"
Non, pas consciemment.
A la relecture, par contre, je peux vouloir intensifier cet aspect, si je sens que ça marche bien. Mais je le fais au feeling ;)
est-ce que vous vous dites que votre texte doit prendre telle ou telle forme, contenir tel ou type de sonorité (en l-, en ch-, en ts-, en ce que vous voulez...) ?
Très très rarement.
Et plutôt pour éviter des phrases qui ne sonnent pas bien.
[*] même question sur un paragraphe, une scène. Cette fois-ci, vous vous attaquer à une description. Et là, avant de passer à l'écriture, vous vous dites : "bon je vais adopter une rythme ternaire". Est-ce qu'il y en a parmi vous qui comptez les syllabes (j'en connais :argh: ) ?
Je ne suis même pas sûre de savoir ce que c'est qu'un rythme ternaire :mrgreen:
Si y'avait des "recettes" infaillibles pour écrire ou même rythmer, on serait tous aussi riches que Stephen King ^^
Est-ce que ce rythme est adopté sur l'ensemble des phrases du paragraphe, de la scène ?
Au fee-ling, je te dis ! ^^
[*] êtes-vous musiciens ? Poète ? Au moment de passer à la prose, toutes ces questions de rythme vous paraissent "innées". Vous avez vos habitudes de musicos et vous écrivez comme vous composez ou interprétez ?[/list]
J'ai fait de la chorale ;)
Je suis donc peut-être plus sensible à la façon dont les phrases sonnent, mais je ne suis pas compositrice, donc je cherche rarement à obtenir des effets particuliers.


Sinon, je ne sais pas si ça peut rentrer dans ton thème, mais il m'est arrivée de faire des "exercices de styles" en écrivant (des histos de persos de JdR :mrgreen: ) :
- a travers une correspondance (y compris un correspondant écrivant pire qu'un skyblogger ^^)
- à la 2e personne du singulier.
- du point de vue d'un personnage stupide.
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Saile
Messages : 344
Inscription : mar. mai 21, 2013 2:24 pm
Rang special : Schoko-Bon
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rythme

Message par Saile » dim. juil. 14, 2013 12:48 pm

albator a écrit :prêtez-vous attention à la construction de vos phrases ? En vous disant : " tiens. je vais décrire une action, il me faut des phrases courtes", est-ce que vous vous dites que votre texte doit prendre telle ou telle forme, contenir tel ou type de sonorité (en l-, en ch-, en ts-, en ce que vous voulez...) ?
Oui, mais je le fais plutôt à la correction. Sur le moment, je suis dans la scène, je n'ai pas le temps d'y penser. C'est au moment où je relis mon texte que je pense à donner un rythme plus adapté à ce qu'il se passe.
albator a écrit :même question sur un paragraphe, une scène. Cette fois-ci, vous vous attaquer à une description. Et là, avant de passer à l'écriture, vous vous dites : "bon je vais adopter une rythme ternaire". Est-ce qu'il y en a parmi vous qui comptez les syllabes (j'en connais :argh: ) ?
Non, je ne prévoie pas à l'avance comment va "sonner" un paragraphe. L'important est les phrases soient fluides, que le nombre de syllabes soit, à l'oreille, agréable. Il n'y a pas besoin de compter pour ça. Quand on lit son texte à haute voix, on entend tout de suite s'il manque une syllabe, ou au contraire s'il y en a une en trop.
albator a écrit :Est-ce que ce rythme est adopté sur l'ensemble des phrases du paragraphe, de la scène ?
Non, le rythme est différent à chaque phrase, sinon c'est trop plat. Dans l'absolu, une description est plus lente, plus délayée, mais le rythme des phrases est tout de même différent pour apporter une variation. Idem dans une action : si toutes les phrases sont courtes, hachées, ça peut devenir lassant.
albator a écrit :êtes-vous musiciens ? Poète ? Au moment de passer à la prose, toutes ces questions de rythme vous paraissent "innées". Vous avez vos habitudes de musicos et vous écrivez comme vous composez ou interprétez ?
Musicienne, oui. Mais je ne pense pas que ça ait un rapport : je suis incapable de garder le rythme quand je joue. Quand j'écris, c'est différent. Comme Tsyl, je n'ai pas besoin de me poser la question, en général, pour savoir si une phrase est bien rythmée. Je le sens. Au moment où je l'écris, la phrase est déjà construite dans ma tête ; s'il manque des syllabes, je le sens instinctivement. Pour exemple, mon bêta-lecteur #1 m'avait dit de supprimer deux mots à la fin d'une phrase qui, selon lui, ne servaient à rien. Je ne les ai pas supprimés ; d'une, parce qu'à mes yeux ils servaient, et de deux, parce qu'ils étaient vitaux pour le rythme de la phrase. En les supprimant, j'aurais brisé l'équilibre et il aurait manqué quelque chose.
Blog
Mon premier roman paru chez Walrus : Les Marcheurs de Brume

Avatar de l’utilisateur
Nuageux
Batracien
Messages : 157
Inscription : sam. juin 29, 2013 6:50 pm
Rang special : Poetes des tavernes.
Localisation : Entre Chtonie et Ouranie / Dans un verre.

Re: Rythme

Message par Nuageux » dim. juil. 14, 2013 1:01 pm

Niveau rythme, comme l'ont dit d'autres, personnellement, c'est feeling. Pas forcément réfléchi. Tu est dans une scène d'action, les perses courent, se battent, ou ont des surprises, tu fais des phrases courtes, ça semble logique que les perses puissent pas partir dans des dissertations philosophiques ! Et inversement. Ou par exemple, j'ai un passage ou un perso est drogué, et qu'il part dans des raisonnement intérieurs farfelus, en liant des idées étranges, en changeant de sujet, ce qui amène des constructions de phrases différentes. Mais je n'ai pas réfléchi à chaque phrase elle même : Si tu te mets vraiment dans la peau de ton personnage, ça vient tout seul, je pense.
Et ça vaut pour les paragraphes aussi. Je ne compte par contre jamais les syllabes, et ne joue pas sur les sonorités, ça c'est pour la poésie, pas pour la prose ^^
Après, oui, je suis musicien, et poète (enfin, c'est un grand mot. J'écris de la poésie, je garantis pas sa qualité ^^). Donc peut-être qu'il y à un truc inné dans la rythme, mais j'ai vraiment des doutes sur sa capacité à se transmettre tout seul dans l'écriture. SI vraiment je veut mettre du rythme au niveau des syllabes, des mots, etc... Ca se réfléchit. Ou feeling, à la limite, comme j'ai dit plus haut.
En tout cas, la prose et la poésie, dans leur conception, n'ont rien à voir pour moi. Mon roman, cela part d'une idée que j'ai eue, à laquelle j'ai réfléchis des heures et des heures, retravaillée pour que tout le monde et l'intrigue se tienne, que tout soit logique, que mes persos soient crédibles, etc... C'est de l'art qui est travaillé rationnellement, d'un côté. Alors que la poésie, j'ai d'un coup, d'un seul, BAM ! De l'inspiration. Je sens que c'est le moment d'écrire une poésie, un poème. Je lâche tout ce que je peut sur mon papier. Et ensuite, j'essaye de comprendre ce que j'ai voulu dire ! :lol:
Pour les insomniaques... En Attente de l'Aube, mon livreuh a moi.

Parce que la vie, c'est pas si facile, vous savez.

Avatar de l’utilisateur
avorpal
Messages : 116
Inscription : ven. juil. 20, 2012 8:54 am
Rang special : Chevalier grenouille
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Rythme

Message par avorpal » dim. juil. 14, 2013 1:34 pm

J'ai lu à plusieurs reprises que pour bien sentir ton rythme, il ne faut pas hésiter à lire ton texte à haute voix. Quand tu "entends" ce que tu écris, cela te permet de te rendre compte des passages qui manquent de respiration (les fameuses phrases de deux kilomètres sans ponctuations ^^) ou qui sont trop hachés.

Perso, comme ce qui a été dis, je n'aime pas réfléchir au rythme au premier jet, qui est selon moi le plus dur (bloquer sur un passage, une description, quelle horreur). En phase de relecture, tu te rends mieux compte de ton rythme en général. Le best du best si tu as le temps, c'est de laisser reposer ton texte (genre une semaine ou deux). Perso, quand je me relis après tout ce temps, les fautes, les coquilles et les problèmes de rythme me sautent aux yeux !
Le Collectif Incongru, ateliers exploratoires https://www.facebook.com/collectif.incongru

Avatar de l’utilisateur
Mélanie
Mélafique carbonise les imprudents qui ne savent pas orthographier fu... fu...
Messages : 7923
Inscription : dim. mai 17, 2009 6:29 pm
Rang special : Power Mélanie!
Localisation : Chapitre 13

Re: Rythme

Message par Mélanie » dim. juil. 14, 2013 1:57 pm

Les réflexions et débats sur la façon d’écrire ont davantage leur place dans « plume dans la palme ».
Je m’occupe de le déplacer. :mage:
ıllıllı Cyclitse et modérartice ıllıllı

"Aux amres ! diuex et dmei-deiux !
Abtatnos ctete tyarnine,
Ce régmie set fsatideiux !
Puls ed necatr, puls d'abmriosie !"
Oprhée uax efners

Avatar de l’utilisateur
albator
Messages : 92
Inscription : jeu. juin 06, 2013 3:20 pm
Rang special : Hybride, mi-figue mi-raison.
Localisation : Affalé dans mon lit

Re: Rythme

Message par albator » lun. juil. 15, 2013 7:35 am

Pas mal de pratiques différentes.
J'en retiens les points suivants :
  • le rythme est essentiel mais que c'est quelque chose de très personnel et que c'est souvent intériorisé. Demander une "recette" (pas en vu de l'appliquer mais de comprendre un mécanisme) semble difficile.
  • la relecture à voix haute paraît être une piste intéressante. Certes, il y a la ponctuation pour cela, mais qu'est-ce qui garantit que le lecteur lira de la même façon que celui qui écrit ? Et puis, à force de relire son texte, on fait corps avec lui et je crains de lui trouver un rythme qu'il ne possède pas. En tout cas, cela correspond à ma pratique. Mes voisins doivent me prendre pour un fou quand je relis depuis mon balcon.
  • la piste des haïkus et de la poésie occidentale est à explorer. La poésie n'est pas de la prose, mais probablement il y a un intérêt à s'y pencher.
Qu'en pensez-vous ?
"Je lui fends le nez en deux, et le sang gicle, nous éclaboussant littéralement, moi et le chien Gizmo, qui cligne des yeux, aveuglé."

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Sous son large chapeau et son tricot de laine, dispense son enseignement tout en haut de la montagne, bravant l'hiver grâce à ses chaussettes aux super pouvoirs
Messages : 10391
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Rythme

Message par Beorn » lun. juil. 15, 2013 8:50 am

La question du rythme de la phrase est intéressante, elle est même centrale dans le processus de rédaction.
Cela dit, je ne sais pas si on peut travailler ce point-là, s'il y a des méthodes ou des trucs vraiment efficaces.

En ce qui me concerne, je n'aime pas la lecture à voix haute, ça ne me convient pas.
Je trouve le rythme de façon assez intuitive, sans vraiment pouvoir expliquer ce qui est bon et ce qui ne l'est pas. Je le ressens, c'est tout.

Je pense que le mieux que je puisse conseiller, ce serait d'écrire souvent et de lire de bons textes (des classiques, notamment) pour se former l'oreille et enrichir sa "palette".
Et plutôt que de rechercher des effets de style volontaires, (chiasmes, tripartitions, etc.) je conseillerais plutôt d'éviter les erreurs les plus flagrantes : ne pas oublier, par exemple, l'importance de la clarté de la phrase. La rythmique n'est pas uniquement une musique, c'est une musique de mots : le sens est important, ainsi que les images qu'il véhicule.

Vérifier si les phrases longues sont bien compréhensibles, traquer les sources de malentendus, insister sur ce qui est important... Cela ne fait pas tout car il y a aussi une partie "musicale", mais je crois que cela participe aussi au rythme alors qu'on n'y penserait pas forcément en premier lieu. Or ça, on peut le travailler.
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Luani
Quand trop de chance tourne à la déveine
Messages : 1163
Inscription : lun. août 25, 2008 2:43 pm

Re: Rythme

Message par Luani » lun. juil. 15, 2013 10:47 pm

Perso, je ne me soucie pas trop du rythme quand j'écris. Par contre, à la relecture, j'essaie de traquer les paragraphes qui "ronronnent", avec un rythme répétitif, des phrases de même longueur etc... (Au début, c'était LE gros défaut de mes descriptions, et que ce "ron-ron" les rend chiantes à mourir...)

J'utilise aussi souvent, de manière délibérée, quelques "trucs" pour faire des phrases qui claquent :
- plusieurs phrases longues pour "endormir" l'attention du lecteur, puis une phrase courte et choc...
- Une série de phrases longues puis de plus en plus courte pour faire monter la tension

Mais promis, je ne compte pas les syllabes ^^

je sais que certains écoutent de la musique en écrivant, et que cela influe sur le rythme de leurs phrases. Mais moi je peux pas.
Dernière modification par Luani le mar. juil. 16, 2013 10:31 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
NickdeBert
Batracien
Messages : 7
Inscription : mar. avr. 09, 2013 2:54 pm
Rang special : 1

Re: Rythme

Message par NickdeBert » mar. juil. 16, 2013 11:41 am

prêtez-vous attention à la construction de vos phrases ? En vous disant : " tiens. je vais décrire une action, il me faut des phrases courtes", est-ce que vous vous dites que votre texte doit prendre telle ou telle forme, contenir tel ou type de sonorité (en l-, en ch-, en ts-, en ce que vous voulez...) ?
Est-ce que ce rythme est adopté sur l'ensemble des phrases du paragraphe, de la scène ?
[*] êtes-vous musiciens ? Poète ? Au moment de passer à la prose, toutes ces questions de rythme vous paraissent "innées". Vous avez vos habitudes de musicos et vous écrivez comme vous composez ou interprétez ?[/list]
Bonjour!
Comme la plupart de ceux qui ont répondu, je pense que le rythme, la construction des phrases, sont des choses trés personnelles, mais qui se travaillent. Perso, j'avais l'habitude de faire des phrases un peu lourdes. Sur les conseils d'une amie qui écrit du théâtre, je transforme tout ce que je peux en dialogue, et cela aide. Je relis aussi à voix haute, pour moi ou des amis (leur retour est important); il m'est arrivé d'écrire en écoutant de la musique, pourquoi pas?
Ce rythme n'est pas forcément le même partout, ce serait ch....
Et oui, je chante aussi, mais je n'ai pas le rythme dans la peau, donc ça ne m'aide pas (ou alors inconsciemment)!
Le mieux, c'est de te faire relire! Courage.... :romain: :rha:

Avatar de l’utilisateur
Lilie
Coeur fondant de la mare
Messages : 6537
Inscription : mer. juin 05, 2013 1:52 pm
Rang special : A toujours la banane
Localisation : Ailleurs
Contact :

Re: Rythme

Message par Lilie » mer. juil. 17, 2013 4:01 pm

prêtez-vous attention à la construction de vos phrases ? En vous disant : " tiens. je vais décrire une action, il me faut des phrases courtes", est-ce que vous vous dites que votre texte doit prendre telle ou telle forme, contenir tel ou type de sonorité (en l-, en ch-, en ts-, en ce que vous voulez...) ?
En 1er jet, je ne réfléchis pas trop à cela. Je dis "pas trop", parce qu'il m'est arrivé de vouloir écrire des textes en m'imposant une certaine contrainte, ou bien pour une narration à la première personne où j'avais envie de faire transparaître le caractère du narrateur dans sa façon de s'exprimer (dans ce cas-là, oui, je prête attention même en 1er jet à la construction des phrases). Quelquefois, des choses sortent toutes seules, en terme de sonorité. D'autres choses comme le rythme (on m'a toujours dit que j'avais tendance à m'étendre, donc je travaille beaucoup dessus en relecture) s'ajustent après coup.
même question sur un paragraphe, une scène. Cette fois-ci, vous vous attaquez à une description. Et là, avant de passer à l'écriture, vous vous dites : "bon je vais adopter une rythme ternaire". Est-ce qu'il y en a parmi vous qui comptez les syllabes (j'en connais :argh: ) ? Est-ce que ce rythme est adopté sur l'ensemble des phrases du paragraphe, de la scène ?
Je ne suis pas encore allée jusque-là, mais j'imagine bien me prêter au jeu, oui :mouahaha: Enfin il faut que ça soit justifié.

êtes-vous musiciens ? Poète ? Au moment de passer à la prose, toutes ces questions de rythme vous paraissent "innées". Vous avez vos habitudes de musicos et vous écrivez comme vous composez ou interprétez ?
Pas musicienne ni poète non, mais je considère avoir une certaine sensibilité pour le rythme et les rimes, j'en suis très friande et je pense que quelquefois, elles se glissent malgré moi dans les textes. Ce n'est pas volontaire ; si elles apparaissent je ne vais pas les gommer :mouahaha:
http://liliebagage.fr
Fée des Laines se jette dans le Grand Bleu !
Marraine de la capitaine Milora, à bord des Envoleurs !
X-Clacks-Overhead: GNU Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Syven
Pinky Gothan (transforme les cauchemars en rêves)
Messages : 5992
Inscription : dim. juil. 09, 2006 3:03 pm
Rang special : Arf
Localisation : Hondreuse, Cité des Mages
Contact :

Re: Rythme

Message par Syven » jeu. juil. 18, 2013 8:42 am

Je pense que le rythme est essentiel.
Oui, carrément.

Chaque texte a une musique. Lorsqu'on lit un texte, il y a une petite voix de narrateur, en off, à laquelle on prête attention ou pas. S'il n'y a pas de musique, le lecteur ne sera pas complètement entraîné par le texte. La musique provient du rythme que l'auteur donne avec la ponctuation, la longueur des phrases et des mots, avec son style quoi.

Mais si l'auteur n'entend pas sa propre musique, il y a peu de chance pour que le lecteur en entende une lui aussi.


Lire à voix haute, ce n'est pas mon truc non plus. Mais je fais toujours une lecture sur papier, avec un stylo, de sorte à ne pas trop m'arrêter pour "retaper" ce que je lis, mais vraiment pour me concentrer sur le rythme et le style.

edit: oui pour se questionner sur le rythme donné en fonction de la scène, mais par contre, les trucs ternaires et compagnie, ce n'est vraiment pas possible pour moi. Je me fie à mon oreille. ^^
Les chroniques de Siwès sont complètes et dispo aux Editions du Riez ! Le tome 3 de la Balance Brisée, Elémentale, sort en novembre aux éditions Castelmore !
Ecriture et techniques sur mon blog

Avatar de l’utilisateur
albator
Messages : 92
Inscription : jeu. juin 06, 2013 3:20 pm
Rang special : Hybride, mi-figue mi-raison.
Localisation : Affalé dans mon lit

Re: Rythme

Message par albator » jeu. juil. 18, 2013 12:34 pm

Oui, le rythme est essentiel. C'est le définir qui me paraît plus complexe.
Plusieurs personnes m'ont parlé qu'ils comptaient les syllabes, comme on écrit de la poésie. J'ai essayé, mais le résultat ne m'a pas plus convaincu. Pour deux raisons. Tout d'abord le temps nécessaire pour se relire et se corriger avec une telle contrainte devient ingérable à moins de divorcer et de donner ses enfants. Ensuite, j'ai trouvé que le texte perdait son naturel. En effet, autant ce style ne me perturbe pas lorsque je lis des poèmes, autant en prose il fait perdre tout le naturel du texte.
Bref, plusieurs jours de tests non concluants.
Je pense retenir de cette échange les pistes suivantes :
  • au premier jet, j'écris comme ça vient, sans me soucier de la forme. C'est le fond, ce que je visualise, que je veux poser sur le papier de mon écran.
  • à la relecture, la technique qui consiste à lire à voix haute me plaît. Un peu comme les romans que je lis à mes filles le soir — elles sont 12 ans, est-ce grave docteur ? —, la lecture à voix haute permet de se rendre compte de suite de ce qui cloche dans un texte.
  • le rythme est très personnel et dépend de la façon dont le texte est lu, d'où l'importance d'une ponctuation en accord avec ce que l'on souhaite faire passer comme respiration...
"Je lui fends le nez en deux, et le sang gicle, nous éclaboussant littéralement, moi et le chien Gizmo, qui cligne des yeux, aveuglé."

Répondre