[A] Saga ne concernant pas une personne, mais un monde.

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Markus Kane
Batracien
Messages : 17
Inscription : lun. janv. 26, 2015 9:25 pm
Rang special : De la patate dure

[A] Saga ne concernant pas une personne, mais un monde.

Message par Markus Kane » mar. janv. 27, 2015 12:41 am

Avant tout, explication de ma veine créative (ou plutôt, de ma récurrence créative).

J'ai le grand amour des grands mondes. Des grands détails, des anecdotes de chemins et autres "inutilité" diégétique. J'ai été, et je le suis toujours, longuement influencé par TES - série de jeu vidéo, dans lequel une énorme partie du BG est constitué dans des livres qu'on peut trouver par ci, par là -, ainsi qu'Asimov. J'ai donc la curiosité et la manie de mentionner, soit en début de chapitre, soit en plein chapitre, des livres hypothétiquement écrit par une personne de l'univers que j'écris. Je sais que c'est une pirouette, et me permet facilement d'expliquer le BG, mais, j'introduit aussi des erreurs, des citations erronées, des censures, des références à tel ou tel auteur - donnant aussi du BG, avec la mention "extrait de X, par Y, truc machin de Z, tout droit réservé hormis en P".
J'ai aussi développer l'envie de, littéralement, écrire ces livres là, voire d'en inclure de gros extrait entre chapitre, pour les désireux de détail.
M'amenant à ne pas développer l'intrigue sur un seul et même protagoniste, ou lignée de protagoniste, mais sur une vision plus longue, narrant des faits qui sont distincts de plusieurs millénaires. Allant dans un travail d'historisation presque "réaliste" (oui, j'ai la manie de vouloir faire du réalisme, comme introduire une logique évolutionniste au sein des différentes races).

Par exemple, la saga que je débute, narre les exploits de certains héros au sein d'une organisation "mondiale", mais aussi au sein d'un monde en constante évolution. La chose est d'une certaine difficulté, car énormément de facteur, demandant une forte cohérence (notamment par la vision évolutionniste, mais aussi des relations politiques et culturelles quasi unique pour la plupart des "royaumes" (qui sont pas tous des royaumes), l'utilisation d'un réseau de symbole important et d'inter référence etc.)

Et ma question, même si je crois en avoir perdue quelque unes durant l'écriture (oui, je regarde une vidéo sur Youtube en même temps, enfin je l'écoute, et je bois, et je suis du genre à papillonner. Je suis une grenouille papillon. Une grenoullon.).
Quel est votre avis vis à vis des saga narrant, non une personne ou une lignée, mais un monde, une organisation gigantesque, et cherchant non à exposé la vie morne de vulgaire héros, mais celle unique de cette entité gigantesque, nommé Monde (non, c'est pas le nom officiel hein)).
Spoiler: montrer
L'Intrigue vous regarde.

Avatar de l’utilisateur
Solahtar
Batracien
Messages : 13
Inscription : sam. janv. 24, 2015 5:52 pm
Rang special : Maître blablateur
Localisation : Vers Pau (64)

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Solahtar » mar. janv. 27, 2015 8:31 am

Haaaan, vaste question. Quand on se penche sur des oeuvres incroyables comme celle de Tolkien (mois que celle de R.E. Howard, mais tout de même), on constate que le bougre a créé un univers énorme, mais que celui-ci n'a proposé des mythes et légendes développés à leur paroxysme qu'avec le Silmarillion. Et ce livre n'a été édité qu'à titre posthume. Pas fini. Et c'est pas le plus connu.

Du coup, parler de l'entité "monde" me paraît complexe dans le cadre d'une oeuvre narrative. La seule option que je vois, c'est de traiter le Monde comme un personnage à part entière. Ensuite, il faut rendre chaque légende, chaque évènement clé du monde lié à tous les autres pour que ton livre/ta saga ait un sens et réussisse à passionner de bout en bout. Les personnages influents devront alors être traités comme des adjudants/opposants du monde et leur relation. Tout le boulot pour une saga comme celle-ci sera d'avoir un fil rouge solide et de donner, au final, un but à ton monde, une finalité.

Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 862
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234
Contact :

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par ilham » mar. janv. 27, 2015 9:39 am

Bonjour,
Ca me fait penser à Dune qui est un classique du genre...
Mon challenge : Le lanceur de pierres
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Llyana
Space Invader ou Space Opéra ?
Messages : 911
Inscription : mer. juin 18, 2014 12:12 pm
Rang special : Petit Pixel
Localisation : Ouest parisien
Contact :

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Llyana » mar. janv. 27, 2015 9:53 am

J'ai un même amour pour ces grands mondes. Si tu es particulièrement fan des Elder scrolls, je n'ai joué qu'à Morrowind et à Skyrim - mais j'ai adoré joué à Fallout 2, à Deus Ex, à la saga des Baldur's Gate (j'adore lire aussi les livres de jeu de rôles).
D'ailleurs, pourquoi ne pas écrire l'univers d'un jeu de rôles ?

Sinon, il y a toute la veine des planet opera comme Helliconia (qui devrait particulièrement t’intéresser), Ténébreuse ou Pern (ou Dune, même si on commence à suivre particulièrement une lignée). Si tu as un ethnologue qui sommeille en toi, je te conseille Ursula K. Le Guin, notamment le cycle de l'Ekumen, ou mieux encore, sa Vallée de l'éternel retour. Elle arrive à compresser des cultures entières (mais non des planètes) en une seul volume, au contraire des précédents exemples. L'exemple de la "Vallée..." est intéressant, car j'ai eu du mal à le finir contrairement aux autres : même s'il y avait un personnage "principal" grâce à la novella qui sert de fil conducteur, il m'était alors difficile de lire le livre car trop semblable à une recueil d'observations et de témoignages façon travail scientifique.

Bonne lecture et bon challenge :)
:tetard: Les chroniques de Kellt, Sous la lumière du Fanal (challenge à éclipses, extraits le dimanche à minuit).
Marraine les challenges Feu et Cendres et Heaven Forest.

Anonyme_Quatre

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Anonyme_Quatre » mar. janv. 27, 2015 9:58 am

Je plussoie Le Guin (le cycle de Hain principalement, même si le reste est aussi :heart: ) et McAffrey (Pern). Ce dernier est pile l'exemple que tu cherches je pense !

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9273
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Crazy » mar. janv. 27, 2015 10:13 am

Y'a aussi "Des milliards de tapis de cheveux", dans le genre (en plus condensé).
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
tomate
Messages : 1323
Inscription : lun. juil. 23, 2012 10:40 am
Rang special : 3
Localisation : Planète Terre
Contact :

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par tomate » mar. janv. 27, 2015 11:49 am

Quel est votre avis vis à vis des saga narrant, non une personne ou une lignée, mais un monde, une organisation gigantesque, et cherchant non à exposé la vie morne de vulgaire héros, mais celle unique de cette entité gigantesque, nommé Monde (non, c'est pas le nom officiel hein)).
Perso, je suis preneuse, à condition que ce monde soit vraiment "différent" du nôtre, genre Dune ou Hellicornia qu'on a cités. Ce qui oblige à faire de gros efforts d'imagination coté écosystème autant que société. Beaucoup de romans ont au final un univers très proche du nôtre, avec juste quelques éléments pour faire exotique.

Avatar de l’utilisateur
corwinhawk
Batracien
Messages : 73
Inscription : mer. déc. 31, 2014 11:26 pm
Rang special : Juste un être humain
Localisation : Nantes

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par corwinhawk » mar. janv. 27, 2015 1:42 pm

Ta question m'évoque "les insulaires" de Christopher Priest.
Le livre semble être un guide de l'Archipel du Rêve, un monde que Priest développe depuis 30 ans.
Chaque chapitre décrit une île, avec sa géographie, sa culture, son histoire, etc.
On trouve des personnages récurrents et certaines intrigues sont disséminées entre les chapitres.

Sinon, tu peux le faire à la Georges Perec genre "la vie, mode d'emploi". Ce n'est pas du fantastique, mais ça peux ressembler à ce que tu souhaites faire :
C'est la description d'un immeuble parisien. Chaque chapitre est la description d'une pièce.
Ça peut paraître rébarbatif à priori, mais chaque détail est prétexte à raconter une ou plusieurs petites histoires.
Le lecteur reconstitue ainsi la vie des habitants comme s'il s'agit d'un puzzle, pièce par pièce.
http://remi.pelzer.over-blog.fr/

Fantômes, enfers et damnations
L'avenir des sots
Dimension Yggdrasill : Ull
Dimension Yggdrasill : Walkyrie

Avatar de l’utilisateur
Markus Kane
Batracien
Messages : 17
Inscription : lun. janv. 26, 2015 9:25 pm
Rang special : De la patate dure

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Markus Kane » mar. janv. 27, 2015 6:04 pm

Mmmm je vois, je vois.

Merci du conseil les gens !
Je sens que je vais faire flamber mon budget livre o/

tomate a écrit : Perso, je suis preneuse, à condition que ce monde soit vraiment "différent" du nôtre, genre Dune ou Hellicornia qu'on a cités. Ce qui oblige à faire de gros efforts d'imagination coté écosystème autant que société. Beaucoup de romans ont au final un univers très proche du nôtre, avec juste quelques éléments pour faire exotique.
Personnellement, je ne recherche, pas ou peu, l'exotisme. Ce n'est pas mon but. Au sens que je ne veux pas faire différent, trouvant ce procédé assez limité en réalité. On peut faire une analogie avec le style vestimentaire : faire original pour être originale est limité si, justement, on veut être originale, pour l'être faut être avant tout soit même, au prix d'incorporer des objets communs, mais pour mieux en faire des artefacts de soit.

Grosso merdo, je fonctionne par concept. C'est à dire que je conçoit avant tout une idée générale, un système. Par exemple : dans une saga antérieur, le concept fut l'existence d'une caste d'élu, qui était élu par cycle, et œuvrant à la protection du monde contre un ennemie millénaire. A partir de là, je fais les ramifications, les liaisons, les origines. Pourquoi font ils ça? D'où viennent ils? Elu, mais de quoi? Ont ils réellement des différences avec nous?
Après, je cherche qui en ferait partie, je conçoit une certaine logique esthétique, et donc raciale, et donc génétique, et donc géographique. Le tout, en essayant de m'éloigner de mon idiosyncrasie, et en cherchant à composer avec une base logique voir scientifique.
Exemple dans mon challenge : j'ai pris une base de race classique, Humain, elfe, nains, Nordes (géant, avec des excroissances minérales). Et je décline selon une logique de mutation génétique. Par exemple, une race d'origine humaine mais ayant perdu cheveux et ongles, avec une peau soit albâtre soit ébène et avec la couleur de l'oeil évoluant drastiquement. Ou des humains avec des excroissances osseuses. Ou des géant avec trop d'excroissances rocheuses, devenant des "roches mouvantes". Ou des nains dont les mains ont évolué afin de permettre la vie sous terre et de creuser aisément la roche. Etc. Après, je me dis pourquoi. Je cherche une logique, que je vais exploiter.
Et après la culture. Que peut, de tel peuple, générer comme culture? Et ainsi de suite, à la limite de mettre sur pied une simulation de pensée.
Spoiler: montrer
L'Intrigue vous regarde.

Avatar de l’utilisateur
NB
Ricoche en Premier
Messages : 6201
Inscription : jeu. janv. 24, 2008 3:40 pm
Rang special : Bâtisseuse
Localisation : Vers les maïs au sud de Lyon
Contact :

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par NB » mer. janv. 28, 2015 9:51 am

Attention : utiliser l'univers comme un personnage à part entière, c'est bien, mais il ne faut pas oublier l'histoire ! Que le lecteur ne se demande pas "pourquoi je lis ça, au fait ?" face à l'exposé d'un univers, d'un concept...

Avatar de l’utilisateur
Iluinar
Grand maître Croustimouche
Messages : 10760
Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:05 pm
Rang special : Esprit servant du fouet
Localisation : Dans mon monde

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Iluinar » mer. janv. 28, 2015 12:06 pm

Je suis moi aussi un adepte de la création d'univers mais je me suis rendu compte d'un écueil. Créer un univers de toutes pièces, c'est fascinant, c'est super intéressant pour celui qui le crée, beaucoup moins pour les autres. Donc, si on veut faire entrer les autres dans notre univers, le partager, il faut une bonne histoire et un bon personnage pour servir de guide.
Quelqu'un a cité Tolkien et c'est tout à fait révélateur. D'après ce que j'en ai lu, ce qui l'intéressait le plus, c'était de développer son monde et ses légendes, ce que l'on retrouve dans le Silmarillon. Pourtant, ça, il n'a jamais réussi à le publier de son vivant. Il a réussi à toucher des lecteurs grâce à Bilbo puis au SdA parce que là, il avait une vraie bonne histoire et de vrais personnages.
Après, le Silmarillon est intéressant aussi mais dans un second temps, quand on a déjà plongé dans ce monde grâce aux deux autres.

Avatar de l’utilisateur
tomate
Messages : 1323
Inscription : lun. juil. 23, 2012 10:40 am
Rang special : 3
Localisation : Planète Terre
Contact :

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par tomate » mer. janv. 28, 2015 12:17 pm

Je crois que les gens qui ont décrits des univers complexes l'ont fait pour 2 raisons: soit ils aimaient inventer un univers, comme le dit Iluinar, soit exposer des idées particulières sur la vie, la société etc... comme chez Le Guin, par exemple.

Anonyme_Quatre

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Anonyme_Quatre » mer. janv. 28, 2015 1:03 pm

Pourtant, ça, il n'a jamais réussi à le publier de son vivant.
Il n'a pas cherché à le faire publier, je crois ;) En fait, le livre n'est même pas fini. C'est un recueil de brouillons...

Avatar de l’utilisateur
Markus Kane
Batracien
Messages : 17
Inscription : lun. janv. 26, 2015 9:25 pm
Rang special : De la patate dure

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Markus Kane » mer. janv. 28, 2015 4:32 pm

Après, ayant un lourd passé dans la Sf et la philosophie, j'ai tendance à utiliser la création de monde comme, à la fois expérience ethnologique, linguistique, génétique, sociologique, et aussi comme allégorie ou peinture de ma pensée.
Exemple : l'intérêt de ma saga est de parler d'une organisation "mondiale", oeuvrant pour le bien de tous. A partir de là, j'amène un regard particulier de la hiérarchie (qui se voudrait familiale, proche, et d'une certaine matière platonicienne car remplacent la famille biologique de la personne), et donc de la désobéissance. Une autre chose, l'organisation en question, l'Intrigue (je vais changer de nom je pense, aha), a connut des dirigent différents, et avant d'être "interntionale" (et considéré comme neutre, mais aussi "fade" par certains), était d'origine et de culture précise, et cela se voit à travers les noms de Maisons (secteur d'action) qui varie en fonction des dirigeants, avec des problématique tel que : pourquoi cette culture avait besoin d'imposer sa langue? Pourquoi celle ci ne le fait pas?
Avec aussi des problématiques de linguiste, par l'existence de langue "commune" (comprise par les patois), et "élites" (incomprises par les patois).
Mais aussi en génétique : peut on considérer une race créer de toutes pièces (comme les hybrides homme/animal) comme équivalentes à la notre?
Spoiler: montrer
L'Intrigue vous regarde.

Avatar de l’utilisateur
Tytomy
Messages : 47
Inscription : lun. févr. 16, 2015 12:05 am
Rang special : MJ-GM
Localisation : vers là bas...

Re: Saga ne concernant, non une personne, mais un monde.

Message par Tytomy » mer. févr. 18, 2015 4:29 pm

ça pourrait être vraiment intéressant mais je suis d'accord avec NB, seul les écrivains auront plaisir à lire un tel ouvrage.
L'idée est bonne de faire de la précision sur ton monde mais il vaudrait mieux que ce ne soit pas trop envahissant et bien sur répartit judicieusement et intelligemment, cela va de soi.
Je suis pas contre les citations et les quelques phrases avant le chapitre, ça donne une certaine originalité plaisante. Et effectivement ça pourrait faire un peu comme pendant les temps de chargement dans les TES. Le BG assez plaisant car tout à son utilité sur le moment.
Tu fais comme Lovecraft a ce que je vois, tu inclus des livres dans ton livre pour en faire des références...
Pour l'histoire de ton organisation. Je trouverais vraiment intéressant que tu débutes par un événement important au cœur de l'organisation puis de petit à petit retourner dans le passé pour qu'on voit tous les changements et évolutions qu'ont subies tes sociétés, civilisations et courants de pensées. ça pourrait être une bonne raison de retourner dans le passé pour expliquer tout ton BG...
Une sorte d'excuse pour expliquer tout le BG présenté et pour inciter le lecteur a s'intéresser à ton monde.
De mon point de vue bien sûr, je suis pas je ne sais qui pour dire ça.
Après faut dire, je suis bon public et j'abandonne jamais un livre même si j'aime pas au bout d'une centaine de pages.

Répondre