De la difficulté de corriger les belles fautes

[visible par les non-inscrits] Ici on parle de nos problèmes et questions concernant les bêtas, qu'on soit auteur ou lecteur.
Avatar de l’utilisateur
Silène
Miss Truffade 2017
Messages : 4051
Inscription : mar. oct. 09, 2007 9:02 am
Rang special : Grenouille pop-up
Localisation : Auberge du bon canard 2

De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Silène »

Je rencontre parfois une difficulté en bêta-lecture, c'est de corriger les belles fautes... Qu'est-ce que j'entends par là ? Eh bien, il y a des phrases fautives ou des emplois incorrects de certains termes qui pris dans le contexte sont en fait très beaux ou tout simplement signifiants...
Par exemple, dans le dernier texte de Denscoed, j'ai trouvé "les piles méticuleuses" ce qui est incorrect d'un strict point de vue lexical mais prend tout son sens dans la phrase.
De même, dans une copie, j'ai trouvé : "Nous nous sommes amusés toute la journée et nous nous sommes couchés de bonheur."
Pensez-vous que leur beauté transforme ces fautes en figures de style ? De nombreux grands auteurs nous en ont assénées quelques-unes ainsi, pourquoi pas nous ?
Prochain roman le 10 juin ! 8848 mètres chez Casterman.

Avatar de l’utilisateur
pingu
Messages : 4953
Inscription : mer. janv. 10, 2007 8:38 pm

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par pingu »

Pour moi, ce sont des figures, donc elles ont leur place dans le texte tant qu'elles n'en font pas sortir le lecteur (par l'émerveillement trop fort par rapport au reste du texte, un écart de langage, un artifice trop visible, etc.).

Ce passages peuvent peut-être être signalés à l'auteur au cas où.

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 8332
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Macada »

Tiens je ne considérerais pas "pile méticuleuse" comme une erreur : j'ai chez moi des piles de machins que je ne qualifierais certainement pas de "méticuleuses".
Plus généralement, le concept de "faute" ou d'"erreur" ne me semble pas applicable/affirmable autre part qu'en orthographe ou qu'en grammaire (et encore pas partout) dès qu'on écrit un texte où figures de styles et licence poétique sont admis.

Comme Pingu, donc, je fais part à l'auteur de mes doutes sur une utilisation judicieuse d'un mot ou d'un assemblage de mots quand celui-ci me paraît sortir du cadre du style.

Ceci dit, il est vrai que quelquefois je regrette qu'une façon de dire détone (pour moi) sur le reste du texte. Il y a vraiment des trouvailles que je trouvent superbes.
Challenge : Sous l'aile du corbeau
Parutions 2019-2020 :

Entre troll et ogre en poche !
Rose-thé et gris-souris
Le Loupiot de la Maison des Vosges
La forêt des Gardiens

Avatar de l’utilisateur
Iluinar
Le nénuphou, c'est avec LA modération !
Messages : 10690
Inscription : mer. nov. 15, 2006 3:05 pm
Rang special : Esprit servant du fouet
Localisation : Dans mon monde

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Iluinar »

Tout dépend de l'intention de l'auteur.

Dans ton deuxième cas, par exemple, si c'est fait exprès, c'est un joli jeu de mots. Si ce n'est pas fait exprès, c'est une faute. Il faut voir avec le contexte pour savoir si ça a une signification.
Dans le cas où ce n'est pas voulu, rien n'empêche de garder l'idée en mémoire pour la ressortir au moment où là, ça tombera pile poil bien.

Dans le cadre d'une beta-lecture, je pense qu'il faut simplement demander à l'auteur si c'est volontaire de sa part ou non.

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 1935
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Stef- »

Silène a écrit :Pensez-vous que leur beauté transforme ces fautes en figures de style ? De nombreux grands auteurs nous en ont assénées quelques-unes ainsi, pourquoi pas nous ?
Oui à mon humble avis ce sont des figures. Après les avis seront toujours partagés si c'est approprié ou non... Si c'est un "darling" ou non.

Après, c'est aussi une question de dosage: une figure inhabituelle dans un chapitre, ou une page, cela ne dérange pas. Si il y en a 5 dans un paragraphe de 11 lignes cela devient gênant pour le lecteur.

Le but (pour nos genres SFFF et la littérature moderne en général), ce n'est pas d'écrire dans le meilleur français possible, mais plutôt d'être le plus clair possible, et que cela soit agréable ? Si la tournure employée ne serait pas strictement grammaticalement ou lexicalement correcte, mais que l'objectif vis-à-vis du lecteur est atteint, quelle importance ?

Avatar de l’utilisateur
Swald
Messages : 1112
Inscription : lun. févr. 02, 2009 4:00 pm
Rang special : Canut asendant mineur
Contact :

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Swald »

Je plussoie l'idée qu'il ne s'agit pas de faute. J'ai du mal moi-même à faire remarquer ce genre de figure dans un texte que je béta-lis tant ça me semble naturel.

Il faut dire que dans "pile méticuleuse", je n'avais pas pris "pile" dans le sens d' "entassement" mais d' "objet cylindrique..." (enfin, vous comprenez) et que je n'avais pas réagi négativement. Je ne vois a priori pas de quoi surprendre dans une personnification, même celle-ci.

J'ai peut-être trop lu de poésie :abus:

Avatar de l’utilisateur
Silène
Miss Truffade 2017
Messages : 4051
Inscription : mar. oct. 09, 2007 9:02 am
Rang special : Grenouille pop-up
Localisation : Auberge du bon canard 2

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Silène »

Tout le plaisir est pour nous !
Prochain roman le 10 juin ! 8848 mètres chez Casterman.

phoenix3d

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par phoenix3d »

Vive les belles fautes !
Elles donnent de l'originalité aux textes, l'imaginaire ne doit pas se cantonner à l'histoire, il doit transpirer jusque dans le style. Ne dit-on pas "littérature de l'imaginaire" ?
Enfin, cela doit s'inscrire dans le style de l'auteur, bien évidemment, que ça n'ait pas ni queue, ni tête :-)

phoenix3d

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par phoenix3d »

En tout cas moi je suis fan :yata:

Avatar de l’utilisateur
Kira
De son sabre, cette guerrière défend son trésor : ses livres
Messages : 2284
Inscription : ven. nov. 20, 2009 3:13 pm
Rang special : Deux ans après
Localisation : De l'autre côté du miroir
Contact :

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Kira »

Il me semble déjà avoir lu des piles méticuleuses ailleurs (ou maniaques). On dit bien "apporter un soin méticuleux" après tout. Là, ça ne choque guère quel que soit le ton général du texte (c'est plus une question de sémantique).
Sur le second ça dépend bien davantage du contexte. Pour moi l'expression a une sonorité un peu enfantine qui passerait mal dans un texte sérieux et/ou destiné à un public adulte. On peut tolérer la figure de style, mais à condition qu'elle soit judicieuse et bien intégrée.

Avatar de l’utilisateur
Pandora
La vengeance tardive est toujours amenée par un train qui part
Messages : 2919
Inscription : sam. avr. 25, 2009 7:18 am
Rang special : Achtung Papagei !
Localisation : jamais très loin
Contact :

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Pandora »

Moi non plus je ne considère pas vraiment ça comme une erreur et si c'est volontaire je trouve même ça plutôt chouette ^^ (dans les exemples que tu cites, le deuxième tenant peut-être d'un joli lapsus )

Avatar de l’utilisateur
Booz
Les papyrus s'inclinent devant elle
Messages : 3344
Inscription : dim. sept. 06, 2009 3:28 pm
Rang special : BatCanetonBoulet

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Booz »

En fait tout dépend des intentions de l'auteur. Si c'est voulu, si la figure est réfléchie, ce n'est pas une faute (je poursuis sur l'exemple de Silène concernant "Nous nous sommes couchés de bonheur" parce qu'ici il s'agit soit d'une faute soit d'une figure et que c'est trop 'gros' pour être autre chose). L'exemple des "piles méticuleuses" est plus délicat puisque la personnification est une figure beaucoup plus courante. Si on veut chipoter on peut s'interroger sur la pertinence de la figure dans le texte et je m'arrête là parce que lorsqu'on commence à me parler de figures de style, je m'emporte un peu trop :wamp:
«Mais la Voix me console et dit : " Garde tes songes :
Les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous ! "»

"La Voix" Baudelaire.

Avatar de l’utilisateur
Sand
Batracien
Messages : 182
Inscription : ven. janv. 26, 2007 9:58 am

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Sand »

"on a le droit de violer la langue française si c'est pour lui faire de beaux enfants"

Approximation d'une citation attribuée à Alexandre Dumas.

phoenix3d

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par phoenix3d »

Sand a écrit :"on a le droit de violer la langue française si c'est pour lui faire de beaux enfants"
J'aime beaucoup :-)

Avatar de l’utilisateur
Garulfo
Messages : 6376
Inscription : ven. sept. 21, 2007 8:47 pm
Localisation : A la mare subite

Re: De la difficulté de corriger les belles fautes

Message par Garulfo »

phoenix3d a écrit :
Sand a écrit :"on a le droit de violer la langue française si c'est pour lui faire de beaux enfants"
J'aime beaucoup :-)
Moi, pas du tout.
"Hâte-toi, hâte toi de transmettre ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. "
René Char

Répondre