Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

[visible par les non-inscrits] Ici on parle de nos problèmes et questions concernant les bêtas, qu'on soit auteur ou lecteur.
Avatar de l’utilisateur
Guy Le Heaume
Messages : 225
Inscription : ven. avr. 01, 2011 9:35 am
Rang special : Grenouille
Localisation : New York City
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Guy Le Heaume »

Behra a écrit :C'est grave docteur??
Depuis que je fais qlq beta lectures sur ce site, je ne peux m'empêcher de lire des romans en les beta-lisant, et malheureusement ca pollue un peu le plaisir.
Connaissez-vous aussi cet effet indésirable?
Je pense que c'est normal... Ca m'arrive depuis que j'ai commencé la fac de lettres et ça gâche un peu le plaisir, au début. Puis on s'en accommode. Nous n'avons plus des yeux de simples lecteurs, il faut s'y faire. :)
Chaque monde a ses lois, le tout est de les découvrir.
L'œil dans le ciel, Philip Dick.

Avatar de l’utilisateur
Kaze
A toujours une épée avec lui, au Kaze où
Messages : 161
Inscription : ven. janv. 28, 2011 6:41 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Quelque part en Outre-Monde

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Kaze »

Je pense que c'est normal... Ca m'arrive depuis que j'ai commencé la fac de lettres et ça gâche un peu le plaisir, au début. Puis on s'en accommode. Nous n'avons plus des yeux de simples lecteurs, il faut s'y faire. :)
Étrangement ça me fait le même effet, alors je te rassure Behra, tu n'es pas seul :mage: .

Avatar de l’utilisateur
Behra
Batracien
Messages : 312
Inscription : ven. août 26, 2011 10:48 am
Rang special : Hors du temps
Localisation : Nancy
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Behra »

Bjr à tous
Je vois que vous êtes nombreux à connaître le même phénomène que moi! C'est rassurant d'un côté, mais comme l'a fait remarquer avec pertinence gerryoff (ainsi que d'autres), on se demande comment certains ont été publiés! Les maisons d'édition et les comités de lecture sont plutôt tatillon (ce n'est pas une critique, juste un constat). On se demande comment certains passent à travers les gouttes....

Avatar de l’utilisateur
Kry
Nanogrenouille daltonienne
Messages : 11
Inscription : ven. août 26, 2011 8:45 pm

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Kry »

Cela m'arrive aussi, mais je me rends compte que si le fond est suffisamment "prenant", je me plonge dans le livre et j'oublie complètement mon côté pinailleur.
J'en conclus personnellement deux choses :
1) La forme ne remplacera jamais le fond, même si ce n'est pas une excuse pour négliger la première.
2) Ben je suis pas si ch***** que ça, finalement !

Allez, prends une :tournee: , reprends ton bouquin et, au milieu de brouillard alcoolique, tu oublieras de bêta-lire ! :lect:

Avatar de l’utilisateur
gerryoff
Dessine-moi un dragon
Messages : 11623
Inscription : ven. févr. 25, 2011 4:48 pm
Rang special : grenouille amazone
Localisation : dans mes rêves éveillés

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par gerryoff »

Behra a écrit :On se demande comment certains passent à travers les gouttes....
C'est clair, j'en ai lu un dernièrement que je me suis forcé de finir pour essayer de comprendre!
Sytra a écrit : ben ça me rassure ! ^^ Je retrouve un peu de confiance en moi.
Oui, ça rassure!
Kry a écrit : La forme ne remplacera jamais le fond
Tout à fait car quand le fond d'un livre est bon, on arrive à passer outre les petits défauts d'écriture et on est embarqué dans l'aventure.
Kry a écrit :même si ce n'est pas une excuse pour négliger la première.
C'est sûr car trop de défauts peuvent faire l'effet inverse!

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Avatar de l’utilisateur
kÄRN
Messages : 1225
Inscription : dim. avr. 17, 2011 7:34 pm
Rang special : Batra-chien
Localisation : Pandémonium

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par kÄRN »

Hello !
Ah non tu n'es pas seul :lol:
++
« Qui se sait profond tend vers la clarté ; qui veut le paraître vers l'obscurité ; car la foule tient pour profond tout ce dont elle ne peut voir le fond. » Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
Tsyl
Chevalier dragon
Messages : 318
Inscription : mar. août 30, 2011 2:48 pm
Rang special : Sorceleur mal payé

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Tsyl »

C'est malin de créer un sujet pareil... A cause de ça, je me sens obligé de venir raconter mon expérience personnelle :(..

Bref. Pas encore fait la moindre bêta-lecture - sauf dans ma tête -, et voilà que ce syndrome s'empare de moi quand même. Hier soir, en lisant l'excellente collection de James Clemens (Les Bannis et les Proscrits, si certains sont intéressés), v'là que je m'arrête dans ma lecture et lâche un : "Faut absolument changer ce terme, ça fait sortir de la lecture !". Oops... Puis, deux minutes plus tard : "Ah non, ce mot-là, ici, ça va pas... Où est l'auteur, que j'lui dise tout ça... ?".

Tout ça pour dire que ce n'est pas un comportement isolé, donc :D.
Ancien voleur sur Dofus. Ancien assassin sur LoL. Ancien voleur sur Guild Wars 2. Ancien ninja sur FF14. Ancien archer furtif sur Skyrim (comme tout le monde). Actuel sorceleur pas très discret.

Avatar de l’utilisateur
gerryoff
Dessine-moi un dragon
Messages : 11623
Inscription : ven. févr. 25, 2011 4:48 pm
Rang special : grenouille amazone
Localisation : dans mes rêves éveillés

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par gerryoff »

Tsyl a écrit :en lisant l'excellente collection de James Clemens (Les Bannis et les Proscrits, si certains sont intéressés)
Ouf je l'ai lu avant de me plonger dans la mare. j'ai pu en profiter pleinement!!!
C'est vrai que maintenant, il me faut un certain temps pour rentrer dans les livres... Ce qui ne veut pas dire que je regrette, cela me donne une autre approche de la lecture, une analyse différente du style et de l'intrigue. Et j'apprécie d'autant plus maintenant lorsque l'auteur me surprend!

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Avatar de l’utilisateur
Danael
Batracien
Messages : 21
Inscription : lun. août 29, 2011 7:59 pm

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Danael »

Perso, je suis loin d'être un expert béta-lecteur, trois ou quatre béta à mon actif, mais je ne souffre pas du tout de ce syndrome. Il faut dire que lorsque je plonge dans un livre je suis dans l'histoire. J'ai dû lire trois ou quatre livres depuis que ma première béta et à aucun moment je n'ai "bétalu".
Ca m'arrive de me dire "tiens ça c'est bien trouvé" ou "j'aurais pas dis ça comme ça", etc. mais j'ai toujours eu ce réflexe, le fait "d'étudier" des textes n'a pas aggravé l'affaire. Dieu merci dirais-je.

Avatar de l’utilisateur
Behra
Batracien
Messages : 312
Inscription : ven. août 26, 2011 10:48 am
Rang special : Hors du temps
Localisation : Nancy
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Behra »

Tsyl a écrit :C'est malin de créer un sujet pareil... A cause de ça, je me sens obligé de venir raconter mon expérience personnelle :(.. :D.
:oops: :oops: :oops: dsl

Avatar de l’utilisateur
Bergamote
Plume alerte et sensuelle.
Messages : 993
Inscription : ven. déc. 21, 2007 10:42 am
Rang special : Batracien
Localisation : C'est rose et c'est une ville

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Bergamote »

Je ne pense pas que cela soit grave. Juste tu vas devenir plus exigeant sur tes lectures. Et aussi, tu pourras savoir pourquoi tu n'aimes pas tel livre et pourquoi celui-ci te plaît vraiment.
Je crois que ce qui change vraiment lorsque l'on bêta-lis, ce n'est pas l'esprit critique, mais le fait d'acquérir une plus profonde connaissance de nos goûts littéraires. Aujourd'hui, je sais cibler plus facilement ce que je n'aimerais pas. Ma bibliothèque se remplit donc moins vite et parallèlement mon cabas à bouquiniste aussi. (Parce que, ce que je n'aime pas, je ne le garde pas, sauf si je connais quelqu'un à qui cela pourra plaire, à ce moment là, cela devient un cadeau de noël ou d'anniversaire.)

A titre personnel, je l'ai toujours été, exigeante. Et du coup très peu de livres trouvaient grâce à mes yeux. Cela n'a pas vraiment changé depuis que je bêta-lis. Par contre, je ne vais pas m'arrêter à une coquille si le livre est bon. Même en bêta-lisant à fond. Ce n'est pas ce qui me rebutera. D'ailleurs, parfois je trouve ça fun. Pour preuve, mon exemplaire d’Écriture de Stephen King à une page à l'envers. Cela ne m'a pas agacé, juste j'ai l'impression qu'il est spécial :p

Par contre, au niveau du fond, là c'est bien différent.
Je n'achète les livres qu'après avoir lu et relu le premier paragraphe. Il faut que je me réveille en me disant : "Il faut que je lise ça !" pour vraiment faire le pas.
La dernière fois où je n'ai pas procédé ainsi, c'est quand mon petit cœur de lectrice supportrice d'auteurs français m'a "intimé l'ordre" d'acheter un livre (premier tome d'une quadrilogie). Bah c'est très simple, les 9,90 € j'aurais mieux fait de les dépenser en chocolat.

Avatar de l’utilisateur
Asia M
Messages : 210
Inscription : jeu. mars 03, 2011 9:42 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montérégie, Québec
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Asia M »

Je plussoie Bergamote.

Moi aussi j'analyse en lisant, mais quand le livre est bon, j'analyse simplement que c'est bon :D En gros ça n'a jamais gâché mon plaisir.
Mon challenge 1er jet : Nocturne, Saison 2
Mon site d'auteure : S. J. Hayes
Mon blogue : Romanceville.net

Avatar de l’utilisateur
ancz
Batracien
Messages : 82
Inscription : mer. nov. 30, 2011 9:42 am
Rang special : Batracien

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par ancz »

Pour ma part, j'ai toujours été exigeant. Le style est crucial pour moi et je m'arrête facilement si je n'accroche pas. C'est la raison pour laquelle je ne lis plus certains auteurs (que je lisais quand j'étais ado), notamment un écrivain français de science-fiction très connu dont je tairais le nom ;)
La contrepartie, c'est qu'il m'arrive d'être tellement scotché par un texte que ça me désespère. :)

Depuis que je traine par ici, mon penchant pour l'exigence ne s'est pas arrangé, et je repère encore plus les abus d'adverbes, les répétitions et autre joyeusetés. D'ailleurs, comme d'autres ici, je suis parfois désagréablement surpris par la qualité des traductions. Dans un bouquin de SF d'un auteur US assez connu, j'ai été surpris de trouver une flopée d'adverbes. La faute à la traduction ? Peut-être, mais en tout cas, ça rend la lecture pesante. Dans le même genre, je suis en train de lire un auteur anglais et certaines phrases ne veulent tout simplement rien dire (pourtant le style est globalement travaillé et intéressant).

Mais au delà de l'aspect bêta-lecture, j'avoue que je regarde de plus en plus la structure des livres que je lis et ce, depuis que j'ai écrit un premier jet.

Avatar de l’utilisateur
Swald
Messages : 1153
Inscription : lun. févr. 02, 2009 4:00 pm
Rang special : Canut
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Swald »

ancz a écrit : C'est la raison pour laquelle je ne lis plus certains auteurs (que je lisais quand j'étais ado), notamment un écrivain français de science-fiction très connu dont je tairais le nom ;)
Celui qui a publié un roman en feuilleton dans une revue collaborationniste ? (un roman qui parlait d'un patriarche guidant les foules vers le salut et une vie saine...) :geek:

Mais je suis déjà sortie... :arrow:

Astère

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Astère »

J'ai fait le test.

J'ai pris un de mes bouquins préférés dans la bibliothèque : Le rivage des Syrtes de Julien Gracq (pour lequel ce dernier a quand même refusé le prix Goncourt !). Je tombe sur un dialogue de sept répliques : cinq comprenaient des incises avec le verbe "dire" ! Et ce n'est pas un cas isolé. Evidemment, l'intérêt du livre réside dans son atmosphère, ses descriptions envoûtantes, pas vraiment dans les dialogues. A la limite, je pense que leur platitude relève de l'intention de l'écrivain. Ceci dit, j'ai quand même été surpris. Et même hors des dialogues, le nombre de trucs qui seraient relevés lors d'une beta normale est impressionnant : verbes faibles, participes présents et adverbes, etc.

En fait, je pense que des extraits isolés de certains auteurs reconnus pourraient susciter des betas "féroces".

D'un côté, ça décomplexe en tant qu'auteur. Ceci dit, ça devrait nous faire aussi relativiser nos grilles de lecture en tant que beta-lecteurs, non ?

Répondre