Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

[visible par les non-inscrits] Ici on parle de nos problèmes et questions concernant les bêtas, qu'on soit auteur ou lecteur.
Avatar de l’utilisateur
LostHighway
Messages : 67
Inscription : mer. nov. 16, 2011 9:37 pm
Rang special : Grenouille fractale
Localisation : Nantes

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par LostHighway »

Mouai, moi je suis en train de lire un diptyque d'un auteur de fantasy "reconnu" (je ne citerai pas le nom), et je trouve matière à bêta-lire toutes les trois lignes. En soi, ce n'est pas vraiment gênant et c'est peut-être voulu, comme tu le dis, d'ailleurs je continue à lire parce que l'histoire m'intéresse, les personnages sont sympathiques etc, mais je prendrais quand même plus de plaisir si ce n'était pas écrit avec les pieds.
Et en même temps je me demande si les éditeurs ne sont pas hyper indulgents avec certains gus qui ont déjà écrit (et bien vendu) de gros cycles ou des "classiques".

Avatar de l’utilisateur
takisys
Grenouille à quatre roues
Messages : 4369
Inscription : jeu. mars 31, 2011 7:37 pm
Rang special : Dragon dyslexique
Localisation : Au coeur d'une faille spatiotemporelle
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par takisys »

Astère a écrit : En fait, je pense que des extraits isolés de certains auteurs reconnus pourraient susciter des betas "féroces".

D'un côté, ça décomplexe en tant qu'auteur. Ceci dit, ça devrait nous faire aussi relativiser nos grilles de lecture en tant que beta-lecteurs, non ?
Oui, c'est clair, et je trouve ça très réconfortant quand j'en peux plus de me relire et que je trouve ce que j'écris alambiqué ou plat ou... :mrgreen: Je me dis si ça ça été publié, tu as toutes tes chances.
LostHighway a écrit :Mouai, moi je suis en train de lire un diptyque d'un auteur de fantasy "reconnu" (je ne citerai pas le nom), et je trouve matière à bêta-lire toutes les trois lignes. [---]
Et en même temps je me demande si les éditeurs ne sont pas hyper indulgents avec certains gus qui ont déjà écrit (et bien vendu) de gros cycles ou des "classiques".
ça peut aussi être un problème de traduction, vu les délais qui sont imposés aux traducteurs, ils ont pas toujours les possibilités de peaufiner

Avatar de l’utilisateur
LostHighway
Messages : 67
Inscription : mer. nov. 16, 2011 9:37 pm
Rang special : Grenouille fractale
Localisation : Nantes

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par LostHighway »

J'avais pas pensé à ça :oops:
Faut dire que j'ignore tout du travail des traducteurs, si ils essayent de coller de très près au style ou pas etc...

Avatar de l’utilisateur
Milora
C'est qui le dragon le plus mignon de Meurk ?
Messages : 5490
Inscription : sam. déc. 18, 2010 8:58 pm
Rang special : Milosoupline
Localisation : Dans le Puits des Histoires Perdues

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Milora »

Astère a écrit :J'ai fait le test.

J'ai pris un de mes bouquins préférés dans la bibliothèque : Le rivage des Syrtes de Julien Gracq (pour lequel ce dernier a quand même refusé le prix Goncourt !). Je tombe sur un dialogue de sept répliques : cinq comprenaient des incises avec le verbe "dire" ! Et ce n'est pas un cas isolé. Evidemment, l'intérêt du livre réside dans son atmosphère, ses descriptions envoûtantes, pas vraiment dans les dialogues. A la limite, je pense que leur platitude relève de l'intention de l'écrivain. Ceci dit, j'ai quand même été surpris. Et même hors des dialogues, le nombre de trucs qui seraient relevés lors d'une beta normale est impressionnant : verbes faibles, participes présents et adverbes, etc.

En fait, je pense que des extraits isolés de certains auteurs reconnus pourraient susciter des betas "féroces".

D'un côté, ça décomplexe en tant qu'auteur. Ceci dit, ça devrait nous faire aussi relativiser nos grilles de lecture en tant que beta-lecteurs, non ?
^ ^
Pour moi, ce que ça montre c'est qu'on peut avoir un bon texte malgré les fameux verbes faibles, adverbes et participes présents ^^ Mais je pense que ça se voit aussi dans les bêtas : les relever pour les relever, ce n'est pas vraiment une bêta ; ce qu'il faut c'est repérer les endroits où le texte dérange à la lecture, et trouver pourquoi...

Moi ça m'a fait ça avec Alexandre Dumas (Joseph Balsamo) : c'est bourré de répétitions. Et pourtant, l'écriture est extrêmement fluide et agréable à lire. Comme quoi, les répétitions, ce n'est rédhibitoire que si ça gène à la lecture.


(Par contre, y a certains livres publiés où une bêta n'aurait pas fait de mal, même des plus connus. Quand j'ai lu le tome 1 de L'Epée de vérité, j'avais bien envie de passer un bras dans le livre pour tirer les oreilles de l'auteur ou du traducteur sur un certain nombre de formulations :lol: )


De toute façon, une bêta est personnelle. Jamais un texte ne sera parfait, pour la bonne et simple raison que ça dépendra de chaque lecteur, et même de l'état d'esprit de chaque lecteur (ça ne vous est pas arrivé de relire un texte que vous avez bêta lu, mais longtemps après ? Souvent, on se dit "mais pourquoi j'ai relevé ça ? ça gêne pas en fait !" ou "tiens, cette phrase est bancale, mais je l'avais pas relevée ?". C'est pas que notre façon de bêta-lire a changé entre les deux ; c'est qu'on n'est pas dans le même état d'esprit et donc, on ne perçoit pas le texte pareil.
Du coup, c'est normal qu'on trouve à redire même sur une formulation de Victor Hugo :lol:

(Et j'vous dis pas toutes les phrases de Flaubert qui se feraient gronder par une bêta-lecture un peu mécanique : le gugusse adore commencer des phrases par "Et" ^^ Pourtant, "Et Frédéric, béant, reconnut Sénécal", c'est une phrase géniale. :roll: )


Je plussoie Taky pour certaines traductions. Mais ça dépend aussi lesquelles ; je sais pas si vous connaissez L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon. Je l'ai lu en espagnol et j'ai trouvé ça franchement mal écrit. Pourtant, personne dans mon entourage n'a eu cette sensation - c'est qu'ils avaient lu la version traduite. J'avais eu des échos du traducteur qui confiait qu'il avait eu du mal avec certains passages, parce que c'était bourré de répétitions. (Remarquez, en Espagne ça a été aussi un best-seller, mais tout de même, je pense que la traduction l'a amélioré ! :lol: )
Jour de pluie dans une cuisine (Le Mammouth éclairé)

Marraine de Derrière le Masque de Têtard Potté. Allez Pottée, go go go !

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 5939
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Beorn »

Astère a écrit :J'ai pris un de mes bouquins préférés dans la bibliothèque : Le rivage des Syrtes de Julien Gracq (pour lequel ce dernier a quand même refusé le prix Goncourt !). Je tombe sur un dialogue de sept répliques : cinq comprenaient des incises avec le verbe "dire" !
Ah, mais personnellement, c'est quand je trouve des incises avec cinq verbes de dialogue différents, tous plus bizarres et alambiqués les uns que les autres, que je sors mon stylo rouge. ^^
Milora a écrit :Pour moi, ce que ça montre c'est qu'on peut avoir un bon texte malgré les fameux verbes faibles, adverbes et participes présents ^^ Mais je pense que ça se voit aussi dans les bêtas : les relever pour les relever, ce n'est pas vraiment une bêta ; ce qu'il faut c'est repérer les endroits où le texte dérange à la lecture, et trouver pourquoi...
Voilà ce que je pense aussi. ;)
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 3417
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Celia »

Beorn a écrit :
Milora a écrit :Pour moi, ce que ça montre c'est qu'on peut avoir un bon texte malgré les fameux verbes faibles, adverbes et participes présents ^^ Mais je pense que ça se voit aussi dans les bêtas : les relever pour les relever, ce n'est pas vraiment une bêta ; ce qu'il faut c'est repérer les endroits où le texte dérange à la lecture, et trouver pourquoi...
Voilà ce que je pense aussi. ;)
Toutafé !
Et je rejoins aussi l'avis selon le quel cela dédramatise sa propre écriture et que c'est aussi un moyen de bosser ou d'appréhender sa façon de bêta-lire.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Lunathyque
Messages : 160
Inscription : ven. mars 12, 2010 5:28 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Montluçon
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Lunathyque »

Pour en avoir discuté avec des auteurs, beta-lecteurs, tous sans le vouloir le font. J'ai lu certains livres il m'a fallut relire quatre ou cinq fois certaines phrases parce qu'il y avait des restes de corrections, un mot manquant, mal tourné... et j'en passe.
Je n'ai pas la prétention de savoir écrire, loin de là même, mais c'est, je pense une réaction normale. On fait tous ça.

C'est vrai pour l'écriture, la peinture... mettez moi devant un film de 3D et je crois que c'est encore pire, je regarde tout au point parfois de me déconnecter du film...

Avatar de l’utilisateur
Behra
Batracien
Messages : 291
Inscription : ven. août 26, 2011 10:48 am
Rang special : Hors du temps
Localisation : Nancy
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Behra »

Il faut juste espérer ne pas perdre le plaisir de lire. La lecture doit être de la détente, sans prise de tête.

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Reine du shooting photo
Messages : 9930
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Roanne »

Behra a écrit :Il faut juste espérer ne pas perdre le plaisir de lire. La lecture doit être de la détente, sans prise de tête.
Ca, c'est une question de point de vue (il y a plein de gens qui ne seraient absolument pas d'accord avec !).
Mon petit compte Wattpad, sur lequel vous trouverez aussi un chouette roman partagé / écrit avec Chapardeuse.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 3417
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Celia »

Roanne a écrit :
Behra a écrit :Il faut juste espérer ne pas perdre le plaisir de lire. La lecture doit être de la détente, sans prise de tête.
Ca, c'est une question de point de vue (il y a plein de gens qui ne seraient absolument pas d'accord avec !).
+10 !
Il y a des romans que je lis sans me prendre la tête.
Et il y a des romans que je lis en les décortiquant à mort, parce que leur construction, leurs personnages, leurs situations, leur message sont tellement bien foutus que j'ai envie d'apprendre ! (Je fais exactement pareil avec les films d'ailleurs) ^o^
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Ermina
Ramasse autant de papyrus que de champignons !
Messages : 3951
Inscription : sam. févr. 12, 2011 12:47 pm
Rang special : Impératrice
Localisation : Empire Romain

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Ermina »

+10 !
Il y a des romans que je lis sans me prendre la tête.
Et il y a des romans que je lis en les décortiquant à mort, parce que leur construction, leurs personnages, leurs situations, leur message sont tellement bien foutus que j'ai envie d'apprendre !
+10. Souvent, quand je lis un livre que j'aime bien, je cherche à savoir comment l'auteur a traité telle ou telle situation, comment il commence son histoire (j'ai du mal à trouver le bon début)...
*Cycliste* chocolatvore :psycho:

Les Nomades du Temps ● série numérique de SF en cours d'écriture
2764 ab urbe condita ● en phrase IV
Les morts d'Odérisse le papyrus

Avatar de l’utilisateur
Booz
Les papyrus s'inclinent devant elle
Messages : 3344
Inscription : dim. sept. 06, 2009 3:28 pm
Rang special : BatCanetonBoulet

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Booz »

J'aimerai rebondir sur le commentaire d'Astère à propos du 'Rivage des Syrtes' parce qu'il y a deux ou trois ans, j'ai dû lire dans le cadre de mes études, Le ravissement de Lol V. Stein. A ma première lecture, j'ai ouvert grand les yeux en me demandant comment ce roman pouvait être une référence en matière de littérature. Et puis, je l'ai relu et j'ai vu à travers les verbes faibles, les lourdeurs, les répétitions. C'est ce qui fait la force de ce texte et c'est ce qui, à mon avis, fait la force des grands auteurs : savoir travailler leur style jusqu'à en faire une part intégrante du roman (la même chose m'avait frappé chez Flaubert).

Sur la mare, je trouve qu'on se concentre sur ces 'défauts' (verbes faibles, adverbes, longues phrase...) en oubliant qu'ils peuvent être les clés d'un bon roman. Ce que l'on appelle défauts ne le sont que parce qu'ils sont mal employés et qu'ils diminuent la force du texte alors que, bien employés, ils l'accentuent.
«Mais la Voix me console et dit : " Garde tes songes :
Les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous ! "»

"La Voix" Baudelaire.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 5939
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Beorn »

Booz, tu permets que je te fasse un bisou ? :love:
Je :arrow:
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Booz
Les papyrus s'inclinent devant elle
Messages : 3344
Inscription : dim. sept. 06, 2009 3:28 pm
Rang special : BatCanetonBoulet

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Booz »

Aujourd'hui je suis joie et bonheur alors oui, je permets :)
«Mais la Voix me console et dit : " Garde tes songes :
Les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous ! "»

"La Voix" Baudelaire.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 5939
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Déformation "professionnelle": je betalis en lisant!!

Message par Beorn »

Ouf !
Coup de bol.
:roll: ^^
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Répondre