Mon bêta-lecteur est un sale type.

[visible par les non-inscrits] Ici on parle de nos problèmes et questions concernant les bêtas, qu'on soit auteur ou lecteur.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Isaiah
Grenouille aux doigts de fée (pour les massages ou pour écrire sur les femmes aux cheveux verts)
Messages : 891
Inscription : lun. juin 07, 2010 10:01 pm
Rang special : Toujours inspiré

Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Isaiah »

Vous êtes un auteur, et on vous a bêta-lu. C’est bien, mais et maintenant ? Votre bêta-lecteur vous pompe l’air. Pourquoi votre bêta-lecteur est-il aussi méchant ? Je suis sûr que vous vous êtes déjà posé la question. Il vous fait des remarques détestable - vous n’avez pas envie de vous déparer de trop de verbes faibles, par exemple. Sachez que votre bêta-lecteur est un salaud. Un con fini. Qui qu’il soit. Et le pire, c’est qu’il a raison.

Un lecteur, de toute façon, ça n’a ni visage ni consistance. Ce n’est pas un flan, juste quelqu’un qui peut être allergique aux adverbes ou en carence d’histoires à l’eau de rose. Un lecteur, c'est tout le monde et n'importe qui. Le lecteur se projette dans votre texte en attendant que vous le fassiez vibrer, que vous lui donniez de belles choses. Et le bât blesse déjà : même si vous écrivez pour le lecteur et pas que pour vous, son désir va au delà de ses espérances. Presque toujours. Le texte fini ne peut plus s’adapter au désir du lecteur.
Par contre, le bêta-lecteur est un tyran. Un salaud d’autocrate qui va vous dire ce qui ne va pas. Ce qui va chagriner mille autres lecteurs. Et il vous explique « là, regarde, si tu règles ce problèmes, tu vas éviter de faire hausser le sourcil de pas mal de monde. Allez, au boulot maintenant ! » L’outrecuidant !

Vous voilà bien embarrassé(e). Le bêta-lecteur a travaillé pour vous, il attend que vous donniez du vôtre, un tant soit peu. Il vous faut corriger un truc, déposséder votre textes des petites idiosyncrasies qui le font vôtre. Qui le commettent à vous. C’est dur. Vous n’avez pas envie. Que faire ?
1/ Le bêta-lecteur a toujours raison.
OK. Et si vous choisissiez d’avoir tort ? Vous pourriez laisser inopinément plein d’adverbes inutiles parce que ça vous donne un genre. C’est votre parti pris. D’ailleurs, il y a des épigraphes sur la thermodynamique dans votre livre de SF, à chaque chapitre. Ou si c’est de la fantasy, des passage dans la langue des anciens, celle que vous avez inventée avec tant d’amour et qui défie les règles de la linguistique. Si on vous dit que c’est incompréhensible, ignorez-le. Vous le comprenez, vous. C’est tout ce qui compte.

2/ La logique ne sert à rien.
Vous écrivez au feeling et vos super pouvoirs d’écrivain vous affranchissent de toute cohérence. Ne corrigez pas les incohérences. De toute façon le BL n'a rien compris.

3/ Style
Depuis quand les bêta-lecteurs se permettent-ils de critiquer le style ? Quels fanfarons. Ils croient mieux faire ? Qu’ils essaient. S’ils vous pointent des lourdeurs, c’est qu’ils n’ont pas compris la grandeur de votre génie. Là, encore, ne corrigez pas. À part cette histoire d’orthographe. Ça vous rappelle vaguement quelque chose qui fait grincer des dents.
Voilà ce que je ne conseillerai jamais. Par contre, il y a un peu de vérité dans cela. Voici le vrai intérêt du vitriol ci-dessus :

1/ Le bêta-lecteur a toujours raison.
Effectivement. Ce n’est pas une raison pour corriger dans le sens de ses remarques. Le bêta-lecteur ne voit pas tout, n’a pas tous les éléments. Parfois, il n’a pas vu votre démarche. S’il veut voir la scène de fesses comme un moment de détente entre deux scènes plus fortes en action, soit. S’il n’a pas vu que la scène devait servir à lier les deux personnages et à en rendre jaloux un troisième pour un conflit-résolution de plus tard, ce n’est pas si grave. Considérez sa vision du projet comme incomplète et ré-évaluez sa remarque. Tient-elle toujours ? Met-elle en lumière un problème d’informations mal distribuées ? Tirez parti de là où votre BL échoue. Il a raison, même quand il a tort. Toute remarque a un fondement, en fait.

2/ La logique ne sert à rien.
Heureusement, si. Si vous ne corrigez pas les incohérences ou ne les contournez pas, vos lecteurs le feront pour vous et s’en irriteront. On dit que les lecteurs de livres/BD ou spectateurs de théâtre/films le QI qui augmente de 15 points lorsqu’ils sont face à une œuvre. C’est vrai. Et rappelez-vous l’effet que ça fait de voir un truc incohérent. Regardez un navet. Tirez-en des leçons.

3/ Style
Là, j’ai envie de vous conseiller d’être tête de mule. Votre style vous appartient effectivement, mais le bêta peut pointer des choses dignes d’intérêt. Ne vous pensez pas maître du monde. Les gens ont tous des sensibilités différentes ; vous vous trouverez des admirateurs, des haters. Va falloir faire avec.
C’est une bonne occasion de repenser votre style. C’est quoi, votre style ? Posez-vous la question et prenez le temps d’élaborer. Faites une liste de tics. Demandez-vous ce qui pourrait le raffiner et l’élaborer, au-delà de la simple correction grammaticale/syntaxique/orthographique. Profitez des remarques positives comme négatives que l’on vous fait. Des petits cœurs justifiés peuvent aider.

Ensuite, vous pouvez entamer les corrections en toute sérénité. Sans l’ombre du bêta-lecteur qui se penche sur vous pour vous déposséder de votre bébé. Au contraire, le BL doit vous faire face ; c’est avec lui un dialogue qui s’établit. Profitez de ce jeu de miroirs pour voir votre texte différemment. Pour le reconsidérer, et pas seulement là où votre bêta-lecteur vous l’a indiqué.

Et n’oubliez pas de remercier l’humain qui a confronté son esprit à votre texte. Il vous veut probablement du bien. :)

PS. J'envoie plein de coeurs à mes bêta-lecteurs. Le dialogue avec vous est formidable. Sans ironie ! :heart:
Dernière modification par Isaiah le ven. janv. 20, 2012 3:19 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
takisys
Grenouille à quatre roues
Messages : 4369
Inscription : jeu. mars 31, 2011 7:37 pm
Rang special : Dragon dyslexique
Localisation : Au coeur d'une faille spatiotemporelle
Contact :

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par takisys »

Je ne vois pas grand chose à rajouter :lol: :lol: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Pandora
La vengeance tardive est toujours amenée par un train qui part
Messages : 2919
Inscription : sam. avr. 25, 2009 7:18 am
Rang special : Achtung Papagei !
Localisation : jamais très loin
Contact :

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Pandora »

Isaiah a écrit : Ensuite, vous pouvez entamer les corrections en toute sérénité. Sans l’ombre du bêta-lecteur qui se penche sur vous pour vous déposséder de votre bébé. Au contraire, le BL doit vous faire face ; c’est avec lui un débat qui s’établit. Profitez de ce jeu de miroirs pour voir votre texte différemment. Pour le reconsidérer, et pas seulement là où votre bêta-lecteur vous l’a indiqué.
Je suis d'accord avec ce que tu dis, et je pense vraiment que toutes les remarques des BL, qui sont d'abord des lecteurs, sont bonnes à entendre (même si pas forcément bonnes à suivre ;)).
Par contre, le terme débat me dérange dans le sens où c'est l'auteur qui tient les rènes de sa barque, enfin le gouvernail ;), c'est lui le capitaine et il ne débat pas avec son équipage pour choisir le cap à suivre ;) mais les échanges auteur/bêta-lecteur sont toujours très enrichissants pour l'un comme pour l'autre
Et n’oubliez pas de remercier l’humain qui a confronté son esprit à votre texte. Il vous veut probablement du bien. :)
1000 % d'accord avec ça :c'est quelqu'un qui a pris de son temps pour vous aider, et à ce titre vous a fait un cadeau, le minimum est donc de le remercier ;)

Anonyme_Quatre

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Anonyme_Quatre »

Oui, le dialogue BL-auteur est un moment que j'apprécie beaucoup, je trouve que ça éclaire beaucoup de choses :heart:

Joli post :)

Avatar de l’utilisateur
MarquiseArtémise
Messages : 383
Inscription : jeu. nov. 17, 2011 11:04 pm
Rang special : Noble rainette-garou du Sud

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par MarquiseArtémise »

:heart:
(Ah, zut, paraît que je dois justifier les :heart: ! : donc c'est bien vu et joliment dit :) ).
It is one of those lessons that every child should learn : don't play with fire, sharp objects or ancient artifacts. Patricia Briggs

Image

Avatar de l’utilisateur
ankh
Messages : 23
Inscription : mer. oct. 19, 2011 10:12 am
Rang special : Batracien
Localisation : Moselle
Contact :

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par ankh »

excellent commentaire ^^ :tournee: :heart:

Avatar de l’utilisateur
Isaiah
Grenouille aux doigts de fée (pour les massages ou pour écrire sur les femmes aux cheveux verts)
Messages : 891
Inscription : lun. juin 07, 2010 10:01 pm
Rang special : Toujours inspiré

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Isaiah »

J'ai édité. :)

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 1935
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Stef- »

Quitte à aller plus loin, j'ajouterais même (c'est mon humble avis) que moins on s'occupe du style, et plutôt de l'efficacité et de la cohérence de l'histoire, plus on a de chances de l'améliorer (le style)

Joli post Isaiah :)
Dernière modification par Stef- le sam. janv. 21, 2012 11:19 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
AxelleC
Dragibus pirate
Messages : 1907
Inscription : sam. juil. 30, 2011 10:02 am
Rang special : Tigrouille
Localisation : au pied des volcans

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par AxelleC »

Isaiah a écrit :
Et n’oubliez pas de remercier l’humain qui a confronté son esprit à votre texte. Il vous veut probablement du bien. :)

Complétement d'accord avec ça !!!

Merci pour le post Isaïah ! :heart:

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 3302
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Siana »

Je rajouterais qu'il est préférable d'aborder la bêta-lecture reçue avec un "état moral" positif. Ne pas voir que les horreurs relevées, la montagne de trucs à revoir, la corvée à venir à cause du méchant bêta-lecture. Il est préférable de rester calme et d'analyser la bêta-lecture avec le plus d'objectivité possible, en acceptant de tenter de se remettre en questions sur chaque remarque (pas pour ça qu'on va y arriver ou vouloir y arriver, hein, on peut tenir à des petits trucs, dont quelques darlings ^^). En fait, une bêta-lecture, c'est un peu comme un défi à perfectionner son texte... parce que tu vas voir ce que tu vas voir, espèce de méchant bêta-lecture, mon texte il va être génial ! :twisted:
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (2019)
- Le silence sous les murmures, challenge 2020 (objectif : faire pleurer les madeleines dans les chaumières :mrgreen:)

Avatar de l’utilisateur
Jevame
Messages : 94
Inscription : ven. août 05, 2011 7:28 am
Rang special : Batracien necessitant un retourneur de temps
Localisation : Paris

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Jevame »

Je plussoie Isaiah et Siana avec des :heart: :heart:

Quand je bêta-lis, je me surveille pour essayer de dire les choses avec diplomatie (je ne dis que j'y arrive à tous les coups, mais c'est mon objectif!)... Je lis et me relis pour être sûre de ne pas vexer. On met tant de soi quand on écrit, que cela peut être difficile de recevoir des critiques :cruel: .

Il suffit juste de se rappeler qu'auteurs et bêta lecteurs ont beaucoup travaillé. Cela seul mérite un respect et une courtoisie a minima, indépendamment qu'on aime ou pas les écrits :wamp: .
____________________________________________

"Quand tu envoies les flèches de la vérité, n'oublie pas d'en enduire le bout de miel" Proverbe ?

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4141
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Elikya »

Pour ma part, j'ai souvent une période de transition lorsque je travaille avec un béta-lecteur. D'abord je ne suis pas contente que mon texte ne soit pas aussi parfait que je l'espérais. Ensuite, je me demande si les retours sur mon texte vont bien dans le sens du texte. Alors je discute avec mon beta-lecteur pour essayer de bien comprendre ce qu'il a voulu dire. Et souvent, ça fais moins mal à ce moment-là parce que je cible mieux les problèmes et que je commence à trouver les solutions.

Je pense donc que c'est normal de passer par un petit creux avant de repartir du bon pied. Je pense aussi que la communication est très importante pour arriver à dépasser le premier mouvement de recul suite aux critiques.

Il est important de prendre en compte le temps passé par le béta-lecteur pour aider l'auteur à s'améliorer. Donc je m'efforce de considérer chaque Béta comme un cadeau, ou comme une marche d'escalier (elle est dure à monter, mais elle mène plus haut).
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Bergamote
Plume alerte et sensuelle.
Messages : 560
Inscription : ven. déc. 21, 2007 10:42 am
Rang special : Batracien
Localisation : C'est rose et c'est une ville

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Bergamote »

Totalement en accord avec Isaiah ! Un BL ça se déteste et ça se remercie :D les deux en même temps, et avec le sourire ^^

D'ailleurs, de mon point de vue d'écrivain (de personne qui écrit quoi) j'aurais tendance à faire plus attention aux remarques qui me font un peu mal. Celles qui me donnent envie de brûler la plante des pieds ou d'envoyer des ptits piquants dans les yeux de mon BL. Parce que généralement si ça fait mal, c'est qu'il y a anguille sous roche.

De mon point de vue de BL, bien sûr qu'il faut du tact, et même beaucoup. Mais il faut savoir aussi dire clairement ce qui nous dérange comme ce qui nous enthousiasme dans un texte. Ce qui implique de savoir argumenter clairement et ses cœurs et ses gros traits rouges de BL pas content :p
Et aussi, il faut savoir que peu importe les gants que l'on prendra, nos remarques vont faire un peu saigner le cœur de l'écrivain que l'on bêta-lit, ou lui laisser quelques bleus. Donc savoir aussi rester zen face à la bête hirsute et toute griffue qui surgit du fourré après avoir lu notre bêta-lecture :p

Avatar de l’utilisateur
Mys'to
Batracien
Messages : 7
Inscription : mer. oct. 14, 2009 12:30 pm
Rang special : Coeur de cristal... lumineux mais fragile...
Localisation : Belgique

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Mys'to »

Bah... Je fais quelques bêta et il y a tout de même moyen de dire les choses gentillement, non ???

:coah:
...comme le plus imperceptible frémissement de la toile rappel l'immonde araignée tapie en son centre...

L'entrepeneur de Norwood
Conan Doyle

Avatar de l’utilisateur
Elyna
Y a-t-il un Stuart dans l'avion ?
Messages : 462
Inscription : lun. nov. 08, 2010 11:51 pm
Rang special : 42

Re: Mon bêta-lecteur est un sale type.

Message par Elyna »

Le souci n'est pas de le dire gentiment ou pas. Si tu dis à quelqu'un qu'il est mal habillé, que tu le dise gentiment (même avec de l'humour), le résultat au fond sera le même : la personne va être pincée parce que ça touche son être même, son essence même. Ça touche ce qu'elle est face aux autres. Pour un auteur, c'est pareil (pas pour tous mais pour la plupart), le texte d'un auteur c'est une partie de soi. Donc quand tu dis, même gentiment : il y a ça, ça, ça et ça qui ne va pas, l'auteur pourra l'accepter, se ranger à ton avis et ne pas mal le prendre mais il y aura toujours un moment, celui où il découvre la bêta, où son cœur battra la chamade et où il aura une légère crispation au ventre. Crispation accentuée si certaines remarques sont négatives (dans le sens : "pointent les point faible du texte", pas dans le sens "démoralisatrice"). Donc même gentilles ou encourageantes, des remarques négatives restent négatives. C'est ça que va voir l'auteur en premier. D'où le recul nécessaire avant de les "affronter" comme disait Siana.

Après, il est impératif pour le BL de rester gentil et respectueux, justement parce que l'auteur en face est un petit être fragile qui peut entendre ce qu'on a à lui dire mais qui ne veut pas se faire démolir par des remarques.
Et à l'inverse, il est impératif pour l'auteur de prendre du recul face à la bêta-lecture pour y répondre respectueusement parce que le BL en face est aussi un petit être fragile qui offre de son temps et qui ne veut pas se voir "pisser dessus".

Merci pour le post Isaiah, :heart: :heart:

Répondre