Page 1 sur 1

Bêta-lecture et fraîcheur de l'oeil

Publié : mer. juin 19, 2019 9:16 am
par daurinak
Bonjour,

Je suis nouveau dans cet exercice de bêta-lecture, et je bouillonne d'interrogations multiples. La question qui me travaille ce matin, c'est celle de la fraîcheur de l’œil. Ce que j'attendrais personnellement d'une bêta-lecture, c'est de me faire une idée de comment réagissent/-iraient mes lecteurs/-trices au moment du premier contact avec le mot, la phrase, le paragraphe. Or je remarque qu'en relisant, en passant du temps à étudier les détails, je perds rapidement mes premières impressions. Je rentre dans l'univers de l'auteur - ou du moins ce que j'imagine qu'il puisse être, et je commence à anticiper, au lieu de réagir à ce qui est écrit. Ce faisant, je perds donc le contact avec ce qu'en tant qu'auteur d'un texte je trouve le plus précieux : les premières impressions.

Après trois jours à essayer d'analyser ce que j'apprécie dans un texte, et les points qui me semblent améliorables, trois jours à imaginer ce que l'auteur à pu vouloir réellement exprimer à propos de son univers : je sens bien que je n'ai plus l’œil frais. Comment dés lors réussir à rester critique lorsque la version retravaillée nous est proposée ?

Re: Bêta-lecture et fraîcheur de l'oeil

Publié : mer. juin 19, 2019 5:25 pm
par Nana
En gros, tu veux dire que quand on te propose une version 2, tu n'es plus dans une phase de "découverte" du texte, de la première impression, et que tu penses ne pas pouvoir faire une bonne bêta du coup?
Alors, je ne sais pas si ça t'aidera, mais :
-rien ne t'oblige à bêta-lire la version retravaillée! moi, j'aime bien parce que j'apprécie de voir comment le texte a évolué, mais sauf erreur de ma part ce n'est pas une obligation (sur ce forum du moins, après en dehors ça dépend)
-entre les différentes versions, il y a parfois tout un monde; bien sûr, s'il s'agit d'une scène de suspens par exemple, vu que tu sais déjà la fin, ça ne fait pas le même effet qu'un lecteur qui découvrirait le texte, mais la façon de raconter change et cela compte beaucoup en bêta
-si tu veux renouer avec les premières impressions, tu peux essayer de voir si tu trouves ça mieux/moins bien que dans la première version, et pourquoi

Après, dans la bêta lecture, on perd de toute façon rapidement nos premières impressions. Mais ça ne veut pas dire qu'on quitte complètement la sphère émotionnelle. Même à la relecture, un texte peut nous émouvoir, nous faire rire… et on peut se baser sur ce que l'on ressent pour bêta lire, même si ce n'est plus premier. En BL, on n'est pas un lecteur lambda, on est dans l'analyse.

Re: Bêta-lecture et fraîcheur de l'oeil

Publié : mer. juin 19, 2019 5:57 pm
par timioko
Quand je béta-lis je fais deux lectures: une première sans béta lire, juste à chaud, où je garde dans un coin mes premiers sentiments (clairement "est-ce que j'ai envie de passer du temps sur ce texte?" rentre en ligne de compte !) puis une deuxième où j'annote pour l'auteur.e. Mes premières impressions vont apparaitre soit dans les commentaires généraux, soit dans ma manière de béta-lire "par exemple bidon je vais dire "à ce moment là j'étais en empathie avec un tel alors que, si j'ai bien compris tes intentions tu voudrais que le lecteur soit dans le mépris" C'est à dire que je donne mon premier ressenti (à chaud) et mon second( en sachant la suite).

Concernant les versions suivante j'en fais rarement :rougit: à la rigueur si j'ai fais la V1 je vais faire la V3. Sauf si le travail est vraiment énorme et que j'ai l'impression de lire un nouveau texte. Sinon il me manque la spontanéité du début (je me demande si j'ai déjà signalé tel point, s'il n'a pas été corrigé parce que c'est un choix ou une maladresse récurrente, du coup j'ose pas le signaler de nouveau :sifflote: Bref je trouve ça plus dur!)