Le présent de narration est-il ringard ?

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 3898
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Le présent de narration est-il ringard ?

Message par Nana » ven. sept. 27, 2019 11:22 am

yks a écrit :
jeu. sept. 26, 2019 1:47 pm
Dans un récit à la première personne, il n’y a pas de narrateur omniscient pour ramener tout de suite le lecteur à distance
Pas forcément; perso, dans la seule histoire que j'ai écrite au présent, je suis partie du principe que la narratrice racontait son histoire des années plus tard et connaissait donc la fin; ça lui permet d'analyser les choses et de mettre à distance quand ça lui plaît. Mais ça aussi c'est une autre discussion. ;)
ilham a écrit :
jeu. sept. 26, 2019 1:52 pm
Et je trouve les différentes valeurs du présent plus faciles à appréhender que celles de l'imparfait... bien que l'imparfait, j'ai l'impression, ne demande pas trop ce savoir. On peut quasiment l'utiliser de façon intuitive si on lit un minimum, tant il existe de romans au passé simple + imparfait (ou présent + imparfait) alors que les différentes valeurs du présent... ben tu les rencontres pas tant que ça .
Le truc de l'imparfait, c'est qu'à l'école, on parle beaucoup des valeurs de l'imparfait et du passé simple, si bien que ça nous paraît intuitif, alors qu'à la base ça ne l'était pas. (pour avoir vu des copies de 6e, il y en a pour qui ça ne l'est vraiment pas et qui vont utiliser le passé simple à la place de l'imparfait ou inversement). A l'inverse, on travaille moins les valeurs du présent; la seule qui est vraiment connue des élèves c'est le présent de vérité générale. Ca fait qu'une fois adulte, quand on écrit, les valeurs de l'imparfait nous semblent intuitives et pas celles du présent.
Mais du coup je trouve ça "marrant" que pour toi les valeurs du présent soient plus faciles à appréhender.
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainé par Kyaramoe, Minock et Iosara
:mage: de LaCath, Aramis

Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 1353
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234

Re: Le présent de narration est-il ringard ?

Message par ilham » sam. sept. 28, 2019 7:54 pm

Oui, je suis d'accord Nana sur le passé simple et l'imparfait pour la plupart des gens (j'ai des élèves qui ne savent pas faire la différence, mais qui ne lisent quasiment pas). Je parlais de gens supposés lire un minimum...
Mais j'suis un peu bizarre avec la langue française. J'ai appris beaucoup de choses de façon intuitive. En fait, je m'ennuyais en cours de français et j'étais mauvaise en grammaire alors que j'écrivais pas trop mal pour une gamine de mon âge. Et donc, j'ai découvert des trucs, dont les valeurs de l'imparfait, avec mes élèves !
Et c'est dans ce cadre, de redécouverte, que je disais que je trouvais le présent plus simple. Y'a des valeurs pour l'imparfait que je trouve redondantes, que je n'arrive pas toujours bien à analyser. Je sais qu'on doit l'utiliser, mais dire pourquoi : description, habitude, actions de second plan, répétés, inachevées et je ne sais plus quoi encore ! Parfois, je trouve que ça se recoupe ! Une action peut être une habitude répétée, de second plan et inachevée... :argh:
Mon challenge : Le lanceur de pierres
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 3898
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Le présent de narration est-il ringard ?

Message par Nana » dim. sept. 29, 2019 9:11 am

ilham a écrit :
sam. sept. 28, 2019 7:54 pm
Oui, je suis d'accord Nana sur le passé simple et l'imparfait pour la plupart des gens (j'ai des élèves qui ne savent pas faire la différence, mais qui ne lisent quasiment pas). Je parlais de gens supposés lire un minimum...
ah oui je comprends mieux. C'est vrai que quand on lit ça peut aider (vu que le passé simple est essentiellement une langue écrite).
ilham a écrit :
sam. sept. 28, 2019 7:54 pm
En fait, je m'ennuyais en cours de français et j'étais mauvaise en grammaire alors que j'écrivais pas trop mal pour une gamine de mon âge.
On peut avoir l'intuition des choses sans connaître la théorie (et inversement). Certains vont écrire sans problème mais ne réussiront pas les exercices de grammaire, d'autres vont réussir les exercices sans problème mais vont être incapables de réinvestir dans une rédaction par exemple.
Je me rappelle, quand je préparais le CAPES de lettres, j'étais meilleure en grammaire que des gens qui la travaillaient beaucoup parce que ça me paraissait logique, intuitif (enfin ça dépend, les valeurs des temps justement c'était moins drôle parce que moins intuitif pour moi :roll: ).
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainé par Kyaramoe, Minock et Iosara
:mage: de LaCath, Aramis

Avatar de l’utilisateur
yks
Messages : 190
Inscription : lun. mars 18, 2019 9:50 pm
Rang special : explorateur

Re: Le présent de narration est-il ringard ?

Message par yks » mar. oct. 08, 2019 6:14 pm

Pour celles et ceux que le sujet intrigue, j'ai posté un extrait où j'emploie le présent de narration (à la fin). Même si vous ne faites pas de BL, ça m'intéresse de recueillir des avis. ;)

Avatar de l’utilisateur
Jonnie Go
Batracien
Messages : 5
Inscription : jeu. oct. 17, 2019 8:31 pm
Rang special : Gremlins

Re: Le présent de narration est-il ringard ?

Message par Jonnie Go » dim. oct. 20, 2019 8:48 pm

@Yks, je n'avais pas vu ce topic.
Je viens de voir le lien après ta réponse à ma BL.

C'est un sujet intéressant...

Je me souviens que ça m'avait marqué à la lecture de Malataverne où l'auteur (Clavel) utilise le présent sur un petit morceau du livre uniquement (dans mes souvenirs en tout cas). C'est lors du climax de fin, et c'est plutôt une scène d'action.
Pour moi, les deux raisons qui font que ça fonctionne dans ce cas sont :
- la rareté de l'utilisation qui permet de mettre en évidence un moment particulier (quand tout bascule de manière irrémédiable pour le héros)
- le fait que ce soit une scène d'action assez rapide que le présent permet de rendre plus directe

Ça reste une analyse subjective.

À l'inverse, je sors tout juste d'un roman de Luminet (La perruque de Newton) où il abuse du procédé : allers-retours incessants passé/présent qui ne semblent pas suivre d'autre logique que la volonté de varier le rythme. C'était presque épuisant à lire.

Je n'ai pas en tête d'exemple par des auteurs anglophones.

Personnellement, je l'utilise pour un chapitre presque entier du roman sur lequel je bosse en ce moment (écrit au passé le reste du temps).
C'est aussi pour une scène d'action mais c'est surtout que le déroulement est différent du reste du livre.
Pour faire simple, c'est un moment pendant lequel le protagoniste se contente de suivre un plan qui a été minuté entièrement à l'avance (et qui part bien sûr en sucette mais ce n'est pas le propos ici ^^).
Donc j'énumère les actions les unes après les autres de manière presque factuelle, sans aucun enrobage stylistique.
De mémoire, ça donne un truc du genre :
" ...
19h36. Ils sont dans le couloir. Alexander marche devant Jules en sifflotant.
...
19h39. Sibylle ouvre la porte. Son visage rond paraît un instant troublé.
...
etc."
Il m'a semblé que le présent collait mieux à la temporalité et au rythme de ce passage.
Je me suis creusé le cerveau avant de me décider à l'utiliser mais, avec le recul, je reste sur ce choix.

Donc, pour conclure, je trouve personnellement que ce n'est pas ringard et que ça peut vraiment donner de l'épaisseur à une scène !

Avatar de l’utilisateur
yks
Messages : 190
Inscription : lun. mars 18, 2019 9:50 pm
Rang special : explorateur

Re: Le présent de narration est-il ringard ?

Message par yks » dim. oct. 20, 2019 9:15 pm

Jonnie Go a écrit :Personnellement, je l'utilise pour un chapitre presque entier du roman sur lequel je bosse en ce moment (écrit au passé le reste du temps).
Peut-être le verra-t-on un jour ? :sifflote:

Je n'ai pas lu les deux romans que tu cites. Je suis d'accord lorsque tu dis que
les deux raisons qui font que ça fonctionne... sont :
- la rareté de l'utilisation qui permet de mettre en évidence un moment particulier...
- le fait que ce soit une scène d'action assez rapide que le présent permet de rendre plus directe
Content de te voir déclarer aussi
que ce n'est pas ringard et que ça peut vraiment donner de l'épaisseur à une scène !
Maintenant, c'est comme :nenuphou2: À consommer avec modération.

Répondre