subjonctif imparfait

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Avatar de l’utilisateur
Silène
Miss Truffade 2017
Messages : 5997
Inscription : mar. oct. 09, 2007 9:02 am
Rang special : Grenouille pop-up
Localisation : Auberge du bon canard
Contact :

Re: subjonctif imparfait

Message par Silène » ven. févr. 17, 2012 7:20 am

Un lien pour tout savoir sur le conditionnel passé deuxième forme :
http://www.etudes-litteraires.com/forum ... forme.html
Nouveaux Millénaires: Les Affamés
Bragelonne: Fortune cookies/ 14-14 avec Paul Beorn/ Féelure / Adèle et les noces de la Reine Margot / Les Lettres volées / 42 jours / Moana / Lune rousse

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10334
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: subjonctif imparfait

Message par Macada » ven. févr. 17, 2012 12:25 pm

Ooooh, une autre école de têtards ! :mrgreen:
:merci:
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Ayashi
Messages : 177
Inscription : mer. avr. 04, 2018 1:49 pm
Rang special : Rêveuse éveillée

Le subjonctif imparfait

Message par Ayashi » mer. avr. 04, 2018 3:52 pm

J'ai besoin de votre avis !

Quand je lis un roman dont la partie narrative est au passé, j'aime que l'auteur conjugue ses subjonctifs à l'imparfait (chose de plus en plus rare). C'est ce qui me semble le plus logique: récit au présent avec subjonctif présent, récit au passé avec subjonctif imparfait.
C'est donc ce que je me suis appliquée à faire quand j'ai écrit le mien.

Cependant, ma grand-mère, bêta-lectrice numéro 1 de mon "précieux", me soutient que "ça lui fait bizarre de lire ça" et qu'il faut "corriger".
Corriger une erreur qui n'en est pas une ... ça me donne des frissons ! Malheureusement, je crains qu'elle n'ait raison.
Je ne voudrais pas que mon côté bornée empêche une lecture fluide juste parce que j'ai eu envie d'écrire en bon français.

Qu'en pensez-vous ? Le subjonctif imparfait est-il à bannir dans nos romans du 21ème siècle ? :pleure:
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie" Confucius

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10334
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Macada » mer. avr. 04, 2018 4:49 pm

En ce qui me concerne, désormais le subjonctif imparfait demande selon moi un style général très recherché ou "désuet" (genre auteurs du XIXe), autrement dit relève d'un registre de langue très soutenu et/ou désuet. Perso, j'aime beaucoup... mais en tant qu'auteur je ne sais pas trop si j'en serai capable car cela me demanderait un énorme boulot d'immersion dans la langue d'avant 1950 (avant, même à l'oral, on baignait dans le passé simple et le subjonctif imparfait + on insistait énormément sur leur apprentissage à l'école, ce qui n'est plus du tout le cas actuellement.)

Bref, sauf pour les auteurs parlant/écrivant couramment le français du XIXe siècle à un niveau soutenu (le soutenu de l'époque), le subjonctif imparfait me paraît à moi aussi détonner dans un roman au registre soutenu actuel (le soutenu de maintenant n'est pas le même qu'il y a 50 ans et encore moins celui d'il y a 100 ans).
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Anophtalme
Batracien
Messages : 10
Inscription : dim. mars 25, 2018 9:58 pm
Rang special : *bip* Programme pas vilain *bip*

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Anophtalme » mer. avr. 04, 2018 5:10 pm

J'ai beau être habituellement plutôt du côté des puristes, le subjonctif imparfait me semble toujours un peu guindé à mon goût : je lui trouve un aspect désuet et prétentieux (de façon tout à fait injustifiée, puisque c'est juste la forme correcte). En tout cas, c'est mon premier ressenti quand je lis du -ât ou du -ussiez. Quand je l'entends, ça me fait marrer.

Mais ça, c'est ma sensibilité et j'avoue ne pas avoir idée de l'avis général.

Je pense qu'en fait, tout dépend du reste : genre, époque du récit, personnages... Si ça se marrie bien avec le contexte, je finis par m'y habituer ne m'en formalise alors pas plus que ça.

Il y avait déjà eu un fil d'ouvert à ce sujet, peut-être y trouveras-tu des réponses (il date de 2011) : viewtopic.php?f=30&t=207713#p515433

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Ji Aʃka » mer. avr. 04, 2018 5:46 pm

Hello,

Je pense que le subjonctif imparfait donne cette impression de "désuet" ou "guindé" car, en général, les récits nous racontent une histoire qui est censée se "dérouler" en même temps qu'on la lit - même quand la narration est au passé. D'où ce subjonctif présent qui, malgré la narration au passé, permet une meilleur immersion dans l'histoire qui est en train de se dérouler sous les yeux du lecteur.

En revanche, quand il s'agit d'un récit dans le récit, le subjonctif imparfait retrouve toute sa place : c'est du passé *même* dans le cadre de la narration au passé.

Je ne sais pas si je m'exprime clairement, mais c'est ainsi que je l'utilise. :)
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
Ayashi
Messages : 177
Inscription : mer. avr. 04, 2018 1:49 pm
Rang special : Rêveuse éveillée

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Ayashi » mer. avr. 04, 2018 5:55 pm

Merci à vous ! Je viens de jeter un œil sur le lien que tu as mis Anophtalme.
Je n'ai pas écrit dans un langage soutenu et mon histoire ne se déroule pas à une époque qui voudrait que mes personnages s'expriment ainsi.
Par conséquent, je vais supprimer mon cher subjonctif imparfait :pleure:
Je le laisserai tout de même à la troisième personne du singulier, pour lui faire honneur et que les gens ne l'oublient pas !
Amen
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie" Confucius

Avatar de l’utilisateur
Ayashi
Messages : 177
Inscription : mer. avr. 04, 2018 1:49 pm
Rang special : Rêveuse éveillée

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Ayashi » mer. avr. 04, 2018 5:58 pm

Ji Aʃka a écrit :
mer. avr. 04, 2018 5:46 pm
les récits nous racontent une histoire qui est censée se "dérouler" en même temps qu'on la lit - même quand la narration est au passé. D'où ce subjonctif présent qui, malgré la narration au passé, permet une meilleur immersion dans l'histoire qui est en train de se dérouler sous les yeux du lecteur.

En revanche, quand il s'agit d'un récit dans le récit, le subjonctif imparfait retrouve toute sa place : c'est du passé *même* dans le cadre de la narration au passé.

Je ne sais pas si je m'exprime clairement, mais c'est ainsi que je l'utilise. :)
Expliqué comme ça, c'est très clair ! Tu arriverais presque à me réconcilier avec un subjonctif présent dans un récit au passé.
C'est ma grand-mère qui va être contente :p
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie" Confucius

Avatar de l’utilisateur
FGFT
Tolkienologue de haut vol
Messages : 815
Inscription : ven. sept. 11, 2015 11:53 am
Rang special : Rouge et Noir
Localisation : En bas, à gauche.
Contact :

Re: Le subjonctif imparfait

Message par FGFT » mer. avr. 04, 2018 7:27 pm

Le subjonctif imparfait, c'est mon petit plaisir coupable !

Il faut que le récit soit écrit dans un registre assez soutenu, c'est vrai, mais je ne pense pas qu'il soit nécessaire non plus d'avoir tout le récit dans un registre très soutenu. Dans ce cas, l'imparfait du subjonctif détonne un peu au début, et puis l'on s'y habitue.
Challenge :
- Les Messagères [Public très averti] (Dark fantasy politique)


Nouvelle en BL :
- Dix ans pour Mathilde (OLT) -- (BL ON en bêta-off)

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Ji Aʃka » jeu. avr. 05, 2018 10:38 am

Je pense aussi que c'est une question d'habitude, c'est parce qu'on ne le lit plus (ou plus très souvent) qu'on peut le trouver détonnant.
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2541
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Aramis » jeu. avr. 05, 2018 9:02 pm

Le subjonctif imparfait fait aussi partie de mes plaisirs coupables ^^ mais je ne l'utilise pratiquement qu'à la troisième personne, ça facilite un peu ^^
Dans mes textes qui se passent à une époque contemporaine, j'y ai renoncé ; en revanche, j'en ai plusieurs qui se déroulent dans des mondes type XVIIIe-XIXe siècle, et là, je me fais plaisir !
En tout cas, lire du subjonctif imparfait dans des textes ne me dérange pas.
Cycliste
Challenge: Dans nos veines, T2 [romance fantastique]
OLT : Cathédrale


Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
Nana
La Mort en Héritage
Messages : 3926
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Nana » sam. avr. 07, 2018 8:49 pm

Ji Aʃka a écrit :
jeu. avr. 05, 2018 10:38 am
Je pense aussi que c'est une question d'habitude, c'est parce qu'on ne le lit plus (ou plus très souvent) qu'on peut le trouver détonnant.
C'est exactement ça. Quand j'ai appris que ça existait (il a fallu que je fasse du latin pour que j'en entende parler ^^ ), j'ai commencé à en mettre, et ça me faisait bizarre, j'oubliais même des fois. Maintenant que j'ai décidé de ne plus l'utiliser, c'est l'inverse : c'est devenu tellement naturel pour moi de l'utiliser que je le fais sans m'en rendre compte et que je dois lui faire la chasse en relecture. On s'habitue à tout :) .
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainé par Kyaramoe, Minock et Iosara
:mage: de LaCath, Aramis

Avatar de l’utilisateur
Mélanie
La Mélamite du Python
Messages : 8223
Inscription : dim. mai 17, 2009 6:29 pm
Rang special : Power Mélanie!
Localisation : Chapitre 13

Re: Le subjonctif imparfait

Message par Mélanie » mar. avr. 17, 2018 8:31 pm

Anophtalme a écrit :
mer. avr. 04, 2018 5:10 pm
Il y avait déjà eu un fil d'ouvert à ce sujet, peut-être y trouveras-tu des réponses (il date de 2011) : viewtopic.php?f=30&t=207713#p515433
:mage:
ıllıllı Cyclitse et modérartice ıllıllı

"Aux amres ! diuex et dmei-deiux !
Abtatnos ctete tyarnine,
Ce régmie set fsatideiux !
Puls ed necatr, puls d'abmriosie !"
Oprhée uax efners

Répondre