Mise en page des dialogues

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Aldol
Messages : 221
Inscription : jeu. mars 08, 2018 10:39 pm
Rang special : Chlamydomonas
Localisation : Montréal

Re: Mise en page des dialogues

Message par Aldol » mer. mars 14, 2018 5:47 pm

Bonjour les Grenouilles,

J'aurais besoin de vos lumières pour résoudre un problème qui me tracasse régulièrement lorsque je travaille des dialogues. Si je n'ai pas de problème avec les règles de base pour rédiger mes dialogues, je me retrouve face à un problème lorsque l'une des répliques contient plusieurs idées (ex: une argumentation). Je n'ai alors aucune idée sur la façon appropriée de présenter le dialogue. Je vois plusieurs options mais j'aimerais savoir les règles recommandées.

1) Je colle toutes les idées de la réplique les unes à la suite des autres sans séparation marquant le changement d'idée.

exemple :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1. Ensuite, blablabla CAUSE 2. Enfin, blablabla CAUSE 3.

Le risque avec cette méthode est de finalement écrire une réplique interminable qui ressemble à un discours.

2) Je fais une sorte de passage à ligne avec retrait à l'intérieur de la réplique pour signaler le passage à une nouvelle idée.

exemple :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
Ensuite, blablabla CAUSE 2.
Enfin, blablabla CAUSE 3.

Le changement d'idée est ici facile à suivre à la lecture, mais la séparation entre les parties dialogues et les paragraphes normaux est plus confuse.


3) Je reprends l'idée précédente mais cette fois je place entre chaque section un petit élément qui décrit une action ou une pensée d'un personnage.

exemple :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
L'homme se leva et augmenta le volume de sa voix. Les prochains points devaient absolument être entendus de tous.
— Ensuite, blablabla CAUSE 2.
Deux personnes se levèrent dans la foule, faisant mine de vouloir l'interrompre. Il les fusilla du regard. Elles se rassirent à contrecœur.
— Enfin, blablabla CAUSE 3, termina-t-il.

Ici la suite d'idée est claire. Par contre, j'ai ajouté des pensées ou des descriptions qui n'apporte pas forcément des éléments utiles au texte. J'ai tendance à employer cette technique, mais elle ne résout pas ma question initiale :rougit:

4) J'évite tout bonnement le dialogue, mais dans ce cas on refuse d'affronter le problème :?

exemple:
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, déclara l'homme.
Il se leva, balaya l'assemblée du regard puis commença ses explications. Selon lui, la première cause...

Une façon pratique d'esquiver le problème mais qui ne peut pas être toujours employée et qui nous distance parfois des propos. Et puis, cela reste une stratégie d'évitement :rougit:

Voilà qui conclut mon questionnement. J'espère avoir de vos retours prochainement :croise:
Challenge 2019 : Le Mont Mithyl

Parrain de Aléa
:marraine: par Shizukan :pompom:

Avatar de l’utilisateur
FGFT
Tolkienologue de haut vol
Messages : 815
Inscription : ven. sept. 11, 2015 11:53 am
Rang special : Rouge et Noir
Localisation : En bas, à gauche.
Contact :

Re: Mise en page des dialogues

Message par FGFT » mer. mars 14, 2018 5:56 pm

Je pencherais plutôt pour ta solution 4.
Si les informations amenées par l'explication sont essentielles, l'important est que le lecteur les comprenne, et elles doivent donc être présentées clairement, et c'est cette solution qui me semble la plus adaptée. Si l'important, à ce moment, c'est plutôt de faire passer une information sur le personnage, pourquoi ne pas plutôt limiter la quantité d'explications au strict minimum, et faire passer ce que tu veux faire passer par des dialogues plus simples ?

Après, je ne serai pas critique quant aux stratégies d'évitement. On peut, certes, les voir comme des renoncements, des parades. Mais on peut aussi les voir comme une manière de faire autrement. De régler une difficulté en la prenant par un nouvel angle.
Challenge :
- Les Messagères [Public très averti] (Dark fantasy politique)


Nouvelle en BL :
- Dix ans pour Mathilde (OLT) -- (BL ON en bêta-off)

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10334
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Mise en page des dialogues

Message par Macada » mer. mars 14, 2018 6:02 pm

Perso, si je ne peux pas faire autrement, si possible j'utilise 3) ou alors la typo académique des répliques longues, à savoir :

— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
» (guillemets fermants, donc) blabla bla.
» re blabla bla.
etc


ou encore carrément une scène complète entre guillemets (la scène étant visualisée typographiquement soit par des lignes vides avant et après, soit par des lignes avec des "***" centrées).


Tu as cet article qui te propose aussi d'autres typographies.
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Aldol
Messages : 221
Inscription : jeu. mars 08, 2018 10:39 pm
Rang special : Chlamydomonas
Localisation : Montréal

Re: Mise en page des dialogues

Message par Aldol » mer. mars 14, 2018 6:15 pm

FGFT a écrit :
mer. mars 14, 2018 5:56 pm
Je pencherais plutôt pour ta solution 4.
Si les informations amenées par l'explication sont essentielles, l'important est que le lecteur les comprenne, et elles doivent donc être présentées clairement, et c'est cette solution qui me semble la plus adaptée. Si l'important, à ce moment, c'est plutôt de faire passer une information sur le personnage, pourquoi ne pas plutôt limiter la quantité d'explications au strict minimum, et faire passer ce que tu veux faire passer par des dialogues plus simples ?

Après, je ne serai pas critique quant aux stratégies d'évitement. On peut, certes, les voir comme des renoncements, des parades. Mais on peut aussi les voir comme une manière de faire autrement. De régler une difficulté en la prenant par un nouvel angle.
J'essaye d'employer plus souvent la solution 4 pour être plus concis, mais je retombe parfois dans mes travers.
Macada a écrit :
mer. mars 14, 2018 6:02 pm
Perso, si je ne peux pas faire autrement, si possible j'utilise 3) ou alors la typo académique des répliques longues, à savoir :

— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
» (guillemets fermants, donc) blabla bla.
» re blabla bla.
etc


ou encore carrément une scène complète entre guillemets (la scène étant visualisée typographiquement soit par des lignes vides avant et après, soit par des lignes avec des "***" centrées).


Tu as cet article qui te propose aussi d'autres typographies.
Merci pour les explications et le lien. Grâce à toi, je sais enfin comment m'y prendre si je n'ai pas le choix. J'ai l'un ou l'autre personnage qui aiment les répliques grandiloquentes. Ils vont maintenant pouvoir palabrer à leur goût (quoique modérément quand même, il faut les discipliner :fouet: )
Challenge 2019 : Le Mont Mithyl

Parrain de Aléa
:marraine: par Shizukan :pompom:

Avatar de l’utilisateur
EliG
Messages : 158
Inscription : mer. nov. 22, 2017 8:27 am
Rang special : Mega amiral intergalactique de la nébuleuse ouest
Localisation : Québec

Dialogue dans l'action

Message par EliG » dim. avr. 01, 2018 5:07 pm

Petite question technique :

J'ai pris l'habitude d'écrire mes dialogues comme ceci :
— Les drones sont toujours actifs, cria Ezekiel. Ils y a plusieurs cultistes tout près. Si nous les frappons, nous pourrons récupérer le secteur.
— Comment ça plusieurs cultistes? dit Zu.
Vazac ne lui avait jamais parlé de cela.
— Ils sont quatre, à un bloc d’ici. Ils ont l’air d’avoir perdu le contrôle parce que leurs morts se battent entre eux. Dépêchons-nous d’en profiter.
Bref : tiret, parole, identifie qui pour la compréhension du lecteur (si nécessaire).
- Les pensées ou description sont en alinéa.

Toutefois, cette façon de faire rend les enchaînement de paroles d'un même personnage difficile. J'avais vu qu'il était possible d'utiliser les guillements pour faire des blocs de dialogue. Je me suis mis à écrire des trucs du genre :
« — Non. Attends! cria Zu.
Elle se ressaisit et courru jusqu’à son cousin déjà dans la rue. Elle faillit trébucher quand elle fut surprise par des explosions de missiles non loin.
— Vazac m’a dit qu’il y avait un autre cultiste contre Gena, dit-elle. Il y a deux clans. Peut-être qu’ils sont de notre côté. »
Est-ce que c'est un bon usage des guillements?
Est-ce que ça aide à la compréhension?
Est-ce que vous connaissez une meilleure façon de faire?

Avatar de l’utilisateur
FGFT
Tolkienologue de haut vol
Messages : 815
Inscription : ven. sept. 11, 2015 11:53 am
Rang special : Rouge et Noir
Localisation : En bas, à gauche.
Contact :

Re: Dialogue dans l'action

Message par FGFT » dim. avr. 01, 2018 5:18 pm

Il me semble que si tu utilises des guillemets, il ne faut pas mettre de tiret à la première réplique (celle où il y a les guillemets)
Challenge :
- Les Messagères [Public très averti] (Dark fantasy politique)


Nouvelle en BL :
- Dix ans pour Mathilde (OLT) -- (BL ON en bêta-off)

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10334
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Dialogue dans l'action

Message par Macada » dim. avr. 01, 2018 6:08 pm

Effectivement pas de tiret pour la 1ère réplique.
Mais le problème de cette typo-là est que l'on est censé fermer le guillemet dès qu'on sort du dialogue et que l'on repasse au texte de base.
Ici, ça donnerait donc :
« Non. Attends ! » cria Zu. (Note que les guillemets se ferment avant l'incise car elle termine le dialogue)
Elle se ressaisit et courut jusqu’à son cousin déjà dans la rue. Elle faillit trébucher quand elle fut surprise par des explosions de missiles non loin.
« Vazac m’a dit qu’il y avait un autre cultiste contre Gena, dit-elle. Il y a deux clans. Peut-être qu’ils sont de notre côté. »
NB : En typo francophone, il faut une espace devant les signes de ponctuation composés de 2 composants (autrement dit : ! ? : et ; )
Dernière modification par Macada le dim. avr. 01, 2018 8:11 pm, modifié 1 fois.
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
EliG
Messages : 158
Inscription : mer. nov. 22, 2017 8:27 am
Rang special : Mega amiral intergalactique de la nébuleuse ouest
Localisation : Québec

Re: Dialogue dans l'action

Message par EliG » dim. avr. 01, 2018 7:06 pm

Macada a écrit :
dim. avr. 01, 2018 6:08 pm
Effectivement pas de tiret pour la 1ère réplique.
Mais le problème de cette typo-là est que l'on est censé fermer le guillemet dès qu'on sort du dialogue et que l'on repasse au texte de base.
Ici, ça donnerait donc :
« Non. Attends ! » cria Zu. (Note que les guillemets se ferment avant l'incise car elle termine le dialogue)
Elle se ressaisit et courut jusqu’à son cousin déjà dans la rue. Elle faillit trébucher quand elle fut surprise par des explosions de missiles non loin.
« Vazac m’a dit qu’il y avait un autre cultiste contre Gena, dit-elle. Il y a deux clans. Peut-être qu’ils sont de notre côté. »
NB : En typo francophone, il faut une espace devant les signes de ponctuation composés de 2 composants (autrement dit : ! ? / : et ; )
Du coup, je vais enlever les guillements. Je préfère travailler avec les tirets. Je voulais juste une méthode pour "encadrer" un "discours" d'un personnage.

Merci pour le rappel des espaces sécatifs. (Il me semble qu'il n'y a pas d'espace sécatif autour de / )

Autrement, j'ai essayé une autre forme :
« — La Terre ne s’en prendra pas à nous, dit Manfred. Leurs élites sont anti panthéonistes et évitent tout contact avec les joviens.
Ceux qui le font sont perçus comme des opportunistes et ne sont pas protégés par les accords.
En plus, leurs équipages n’ont pas d’expérience et leurs généraux sont des théoriciens. »
La différence (non visible sur le forum) est que chaque ligne a un alinéa. Mon but est d'aéré le monologue pour le rendre moins lourd au lecteur.

Est-ce que ça se fait?

Avatar de l’utilisateur
FGFT
Tolkienologue de haut vol
Messages : 815
Inscription : ven. sept. 11, 2015 11:53 am
Rang special : Rouge et Noir
Localisation : En bas, à gauche.
Contact :

Re: Dialogue dans l'action

Message par FGFT » dim. avr. 01, 2018 7:19 pm

Pour ce qui est des monologues, on en a parlé, il y a peu, ici : viewtopic.php?f=30&t=2137&sid=ca0296018 ... &start=240
Challenge :
- Les Messagères [Public très averti] (Dark fantasy politique)


Nouvelle en BL :
- Dix ans pour Mathilde (OLT) -- (BL ON en bêta-off)

Avatar de l’utilisateur
EliG
Messages : 158
Inscription : mer. nov. 22, 2017 8:27 am
Rang special : Mega amiral intergalactique de la nébuleuse ouest
Localisation : Québec

Re: Dialogue dans l'action

Message par EliG » dim. avr. 01, 2018 7:33 pm

FGFT a écrit :
dim. avr. 01, 2018 7:19 pm
Pour ce qui est des monologues, on en a parlé, il y a peu, ici : viewtopic.php?f=30&t=2137&sid=ca0296018 ... &start=240
Je viens de lire. Merci. Je vais poser une question dans ce sujet.

Avatar de l’utilisateur
EliG
Messages : 158
Inscription : mer. nov. 22, 2017 8:27 am
Rang special : Mega amiral intergalactique de la nébuleuse ouest
Localisation : Québec

Re: Mise en page des dialogues

Message par EliG » dim. avr. 01, 2018 7:35 pm

Macada a écrit :
mer. mars 14, 2018 6:02 pm
Perso, si je ne peux pas faire autrement, si possible j'utilise 3) ou alors la typo académique des répliques longues, à savoir :

— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
» (guillemets fermants, donc) blabla bla.
» re blabla bla.
etc


Tu as cet article qui te propose aussi d'autres typographies.
Pourrais-tu me montrer un exemple de la solution 3? Je ne comprend pas ce que tu veux dire avec ton explication simplifiée.

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10334
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Mise en page des dialogues

Message par Macada » dim. avr. 01, 2018 8:07 pm

EliG a écrit :
dim. avr. 01, 2018 7:35 pm
Macada a écrit :
mer. mars 14, 2018 6:02 pm
Perso, si je ne peux pas faire autrement, si possible j'utilise 3) ou alors la typo académique des répliques longues, à savoir :

— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
» (guillemets fermants, donc) blabla bla.
» re blabla bla.
etc


Tu as cet article qui te propose aussi d'autres typographies.
Pourrais-tu me montrer un exemple de la solution 3? Je ne comprend pas ce que tu veux dire avec ton explication simplifiée.
En fait, je réponds au post d'Aldol sur le problème des répliques de dialogue qui sont très longues, que je copie ci-dessous :
Aldol a écrit :
mer. mars 14, 2018 5:47 pm
Bonjour les Grenouilles,

J'aurais besoin de vos lumières pour résoudre un problème qui me tracasse régulièrement lorsque je travaille des dialogues. Si je n'ai pas de problème avec les règles de base pour rédiger mes dialogues, je me retrouve face à un problème lorsque l'une des répliques contient plusieurs idées (ex: une argumentation). Je n'ai alors aucune idée sur la façon appropriée de présenter le dialogue. Je vois plusieurs options mais j'aimerais savoir les règles recommandées.

1) Je colle toutes les idées de la réplique les unes à la suite des autres sans séparation marquant le changement d'idée.

exemple :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1. Ensuite, blablabla CAUSE 2. Enfin, blablabla CAUSE 3.

Le risque avec cette méthode est de finalement écrire une réplique interminable qui ressemble à un discours.

2) Je fais une sorte de passage à ligne avec retrait à l'intérieur de la réplique pour signaler le passage à une nouvelle idée.

exemple :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
Ensuite, blablabla CAUSE 2.
Enfin, blablabla CAUSE 3.

Le changement d'idée est ici facile à suivre à la lecture, mais la séparation entre les parties dialogues et les paragraphes normaux est plus confuse.


3) Je reprends l'idée précédente mais cette fois je place entre chaque section un petit élément qui décrit une action ou une pensée d'un personnage.

exemple :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
L'homme se leva et augmenta le volume de sa voix. Les prochains points devaient absolument être entendus de tous.
— Ensuite, blablabla CAUSE 2.
Deux personnes se levèrent dans la foule, faisant mine de vouloir l'interrompre. Il les fusilla du regard. Elles se rassirent à contrecœur.
— Enfin, blablabla CAUSE 3, termina-t-il.

Ici la suite d'idée est claire. Par contre, j'ai ajouté des pensées ou des descriptions qui n'apporte pas forcément des éléments utiles au texte. J'ai tendance à employer cette technique, mais elle ne résout pas ma question initiale :rougit:

4) J'évite tout bonnement le dialogue, mais dans ce cas on refuse d'affronter le problème :?

exemple:
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, déclara l'homme.
Il se leva, balaya l'assemblée du regard puis commença ses explications. Selon lui, la première cause...

Une façon pratique d'esquiver le problème mais qui ne peut pas être toujours employée et qui nous distance parfois des propos. Et puis, cela reste une stratégie d'évitement :rougit:

Voilà qui conclut mon questionnement. J'espère avoir de vos retours prochainement :croise:
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10334
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Dialogue dans l'action

Message par Macada » dim. avr. 01, 2018 8:15 pm

EliG a écrit :
dim. avr. 01, 2018 7:06 pm
(Il me semble qu'il n'y a pas d'espace sécatif autour de / )
Tout à fait (le signe n'est d'ailleurs pas constitué de 2 composants). Mon doigt a dérapé, je viens d'éditer. Merci. :)
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Avatar de l’utilisateur
EliG
Messages : 158
Inscription : mer. nov. 22, 2017 8:27 am
Rang special : Mega amiral intergalactique de la nébuleuse ouest
Localisation : Québec

Re: Mise en page des dialogues

Message par EliG » dim. avr. 01, 2018 9:49 pm

Macada a écrit :
dim. avr. 01, 2018 8:07 pm
En fait, je réponds au post d'Aldol sur le problème des répliques de dialogue qui sont très longues, que je copie ci-dessous :
Si je reprends l'exemple initial :
3) Je reprends l'idée précédente mais cette fois je place entre chaque section un petit élément qui décrit une action ou une pensée d'un personnage.

exemple :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
L'homme se leva et augmenta le volume de sa voix. Les prochains points devaient absolument être entendus de tous.
— Ensuite, blablabla CAUSE 2.
Deux personnes se levèrent dans la foule, faisant mine de vouloir l'interrompre. Il les fusilla du regard. Elles se rassirent à contrecœur.
— Enfin, blablabla CAUSE 3, termina-t-il.
Ça veut dire que tes instructions donneraient(?) :
— Plusieurs causes sont à l'origine de la misère qui règne dans la région, expliqua l'homme. D'abord, blablabla CAUSE 1.
L'homme se leva et augmenta le volume de sa voix. Les prochains points devaient absolument être entendus de tous.
» Ensuite, blablabla CAUSE 2.
Deux personnes se levèrent dans la foule, faisant mine de vouloir l'interrompre. Il les fusilla du regard. Elles se rassirent à contrecœur.
» Enfin, blablabla CAUSE 3, termina-t-il.
Je suis sceptique que ce soit ça que tu aies voulu dire. C'est pour ça que je te demandais un exemple de ton cru.

Avatar de l’utilisateur
EliG
Messages : 158
Inscription : mer. nov. 22, 2017 8:27 am
Rang special : Mega amiral intergalactique de la nébuleuse ouest
Localisation : Québec

Re: Dialogue dans l'action

Message par EliG » dim. avr. 01, 2018 9:51 pm

Macada a écrit :
dim. avr. 01, 2018 8:15 pm
EliG a écrit :
dim. avr. 01, 2018 7:06 pm
(Il me semble qu'il n'y a pas d'espace sécatif autour de / )
Tout à fait (le signe n'est d'ailleurs pas constitué de 2 composants). Mon doigt a dérapé, je viens d'éditer. Merci. :)
Oh! C'est ça le truc (2 composantes). C'est beaucoup plus simple à retenir.

Répondre